#BalanceTonPorc condamné par la justice

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede sheon le 26 Aoû 2020, 13:13

Waddle a écrit:
sheon a écrit::|
La réponse est dans le message cité, y avait pas à chercher très loin.

Ok donc sur le tennis par exemple on peut séparer H et F parce que le physique est prépondérant. C'est bien ça?

Mais même si le physique est prépondérant, pourquoi les séparer? Les noirs et les blancs n'ont pas le même physique, on doit les séparer aussi?
Et n'y a t'il pas des hommes qui sont bien moins équipés physiquement que certaines femmes? Et même entre les hommes, entre un Nadal et un nain, tous les deux sont hommes mais y a t'il moins de différences physiques qu'entre un homme et une femme? Donc une femme qui serait très très costaude pourrait participer chez les hommes et à l'inverse un homme plutôt frêle devrait pouvoir concourir chez les femmes...?

:|
Regarde les meilleurs joueurs mondiaux au tennis, y a des noirs, des blancs, des jaunes. Donc ton histoire de "les noirs et les blancs n'ont pas le même physique" est totalement bidon.

Waddle a écrit:Si on va au bout de ta logique, on doit se poser ce genre de questions. C'est ce que tu fais quand tu poses ta question un peu curieuse sur un homme qui serait efféminé, etc...
Et c'est pour ça que ça peut devenir absurde à un moment.

Ma question n'est pas curieuse du tout, le fait de prétendre qu'il y a des différences tellement fondamentales entre un acteur et une actrice qui empêcherait de comparer leur performance respective est une absurdité qui ne se base sur rien de concret. Il y a bien plus de similitudes entre le jeu d'un français et d'une française qu'entre le jeu d'un français et d'un japonais, il n'y a qu'à jeter un œil à un film de ces deux nationalités pour s'en rendre compte.
Et tu peux aussi jeter un oeil, par exemple, aux Garçons Sauvages. Bon, j'ai détesté ce film, mais on ne se rend pas du tout compte que ce sont des actrices qui incarnent des rôles d'hommes pendant la quasi-totalité de l'histoire. Et, comparé à Mickey Rooney grimé en japonais, ça ne me choque absolument pas.

Waddle a écrit:Ceci dit, je ne dis pas qu'il faille ABSOLUMENT séparer les hommes et les femmes dans les prix des meilleurs acteurs. Par contre, faire comme si la différence/dualité Homme/Femme c'est la même chose que la différence entre un asiatique et un africain par exemple c'est à mon sens rater quelque chose de fondamental et c'est ce relativisme qui aboutit (quand on le pousse loin) à cette négation de la dualité homme/femme avec des gens qui ne veulent plus des mots "Père" et "Mère" qu'ils voudraient remplacer par "Parent 1" , "Parent 2" et tout le forfait qui va avec. Je ne dis pas que c'est ta pensée mais le cheminement est similaire.

Ah, on y vient, ton obsession pour la théorie du genre. Permets-moi d'affirmer que c'est totalement hors-sujet.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 21967
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Waddle le 26 Aoû 2020, 15:52

sheon a écrit: :|
Regarde les meilleurs joueurs mondiaux au tennis, y a des noirs, des blancs, des jaunes. Donc ton histoire de "les noirs et les blancs n'ont pas le même physique" est totalement bidon.

Tu prétends donc qu'il n'y a aucune différence morphologique entre les différentes races? :-D
Que cela soit significatif ou non pour le tennis est une chose, mais ta réponse ne tient pas la route. Surtout ça ne répond pas à la question fondamentale qui est de savoir pourquoi exclure les femmes des compétions hommes et inversement...
Si le souci c'est le physique bah on devrait créer des catégories par physique et non pas des catégories Homme/Femme au tennis. Non?


Ma question n'est pas curieuse du tout, le fait de prétendre qu'il y a des différences tellement fondamentales entre un acteur et une actrice qui empêcherait de comparer leur performance respective est une absurdité qui ne se base sur rien de concret. Il y a bien plus de similitudes entre le jeu d'un français et d'une française qu'entre le jeu d'un français et d'un japonais, il n'y a qu'à jeter un œil à un film de ces deux nationalités pour s'en rendre compte.

Personne n'a dit qu'il est impossible de "comparer les performances". Juste que le rôle d'une femme et le rôle d'un homme sont de par la différence/dualité H/F très différents. Donc que ça fait sens de les séparer dans des prix.
Et pour ton exemple sur l'efféminé je reprends tes propos:

Sheon a écrit:Et sinon, vu que d'après toi la gestuelle et la manière de se mouvoir sont trop différentes entre un homme et une femme pour pouvoir les comparer, j'imagine qu'un acteur avec une gestuelle efféminée devrait concourir dans la catégorie actrice puisque son jeu serait plus facilement comparable à celui d'une actrice que d'un homme, et vice-versa avec une actrice à la gestuelle masculine.


Ce à quoi je réponds donc: "Puisque d'après toi le physique est trop différent entre un homme et une femme pour le tennis, j'imagine qu'un homme avec un physique très faible devrait pouvoir concourir chez les femmes puisque son physique serait plus facilement comparable à celui d'une femme..." . Et on n'en sort jamais.

Et tu peux aussi jeter un oeil, par exemple, aux Garçons Sauvages. Bon, j'ai détesté ce film, mais on ne se rend pas du tout compte que ce sont des actrices qui incarnent des rôles d'hommes pendant la quasi-totalité de l'histoire. Et, comparé à Mickey Rooney grimé en japonais, ça ne me choque absolument pas.

...

Ah, on y vient, ton obsession pour la théorie du genre. Permets-moi d'affirmer que c'est totalement hors-sujet.

Déjà je ne parle pas de la théorie du genre dont l'objectif théorique est de refuser d'attribuer des stéréotypes à des sexes biologiques, mais du fait que pour certain la distinction père/mère ramène le sexe sur la table alors qu'en fait (un peu comme toi), bah un parent c'est un parent point à la ligne. Tout comme un acteur est un acteur que ce soit un homme ou une femme.

Et tu parles d'obsession, excuse moi de faire un rapport avec le sexe/genre dans une discussion qui parle de la "dégenrisation" des prix dans un festival. Je dois être totalement hors-sujet en effet :-D
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22435
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede sheon le 26 Aoû 2020, 17:19

Waddle a écrit:
sheon a écrit: :|
Regarde les meilleurs joueurs mondiaux au tennis, y a des noirs, des blancs, des jaunes. Donc ton histoire de "les noirs et les blancs n'ont pas le même physique" est totalement bidon.

Tu prétends donc qu'il n'y a aucune différence morphologique entre les différentes races? :-D

Il n'y a qu'une seule race humaine.
Pour le reste, il n'y a pas besoin de prétendre quoi que ce soit, il suffit de regarder les résultats en tennis. On a déjà vu des matchs femme vs homme, par exemple les soeurs Williams contre un homme au-delà du top 100, ou encore la fameuse "battle of the sexes" où une numéro 1 mondiale en activité a réussi à battre un ancien professionnel cinquantenaire qui l'a prise de haut en ne s'entraînant pas.
On a encore besoin d'en discuter ou on peut considérer le sujet clos ?
Waddle a écrit:Que cela soit significatif ou non pour le tennis est une chose, mais ta réponse ne tient pas la route. Surtout ça ne répond pas à la question fondamentale qui est de savoir pourquoi exclure les femmes des compétions hommes et inversement...
Si le souci c'est le physique bah on devrait créer des catégories par physique et non pas des catégories Homme/Femme au tennis. Non?

C'est déjà le cas dans les sports où le poids entre en jeu (judo, lutte, boxe, etc).
Dans les sports où le poids n'entre pas en jeu, comme le tennis, mais où les hormones masculines sont un avantage, la séparation homme-femme permet aux femmes d'atteindre un haut niveau de compétition sans être désavantagées par leur physique.
Y a vraiment besoin d'expliciter autant ? Tu sais déjà tout ça.

Waddle a écrit:
Ma question n'est pas curieuse du tout, le fait de prétendre qu'il y a des différences tellement fondamentales entre un acteur et une actrice qui empêcherait de comparer leur performance respective est une absurdité qui ne se base sur rien de concret. Il y a bien plus de similitudes entre le jeu d'un français et d'une française qu'entre le jeu d'un français et d'un japonais, il n'y a qu'à jeter un œil à un film de ces deux nationalités pour s'en rendre compte.

Personne n'a dit qu'il est impossible de "comparer les performances". Juste que le rôle d'une femme et le rôle d'un homme sont de par la différence/dualité H/F très différents. Donc que ça fait sens de les séparer dans des prix.

Mais tu comprends bien que chaque rôle est unique, non ? Le rôle de Di Caprio dans The Revenant n'a rien à voir avec celui de Brian Cranston dans Dalton Trumbo, de Matt Damon dans Seul sur Mars, de Michael Fassbender dans Steve Jobs ou d'Eddie Redmayne dans Danish Girl. Et pourtant il a bien fallu les comparer pour attribuer l'oscar à Di Caprio. En quoi était-ce plus aisé de compare Di Caprio et Cranston que Di Caprio et Brie Larson dans Room?
Waddle a écrit:Et pour ton exemple sur l'efféminé je reprends tes propos:

Sheon a écrit:Et sinon, vu que d'après toi la gestuelle et la manière de se mouvoir sont trop différentes entre un homme et une femme pour pouvoir les comparer, j'imagine qu'un acteur avec une gestuelle efféminée devrait concourir dans la catégorie actrice puisque son jeu serait plus facilement comparable à celui d'une actrice que d'un homme, et vice-versa avec une actrice à la gestuelle masculine.


Ce à quoi je réponds donc: "Puisque d'après toi le physique est trop différent entre un homme et une femme pour le tennis, j'imagine qu'un homme avec un physique très faible devrait pouvoir concourir chez les femmes puisque son physique serait plus facilement comparable à celui d'une femme..." . Et on n'en sort jamais.

Avec de la mauvaise foi, ouais, on s'en sort jamais.
J'ai un physique de mouche, donc je me ferais balayer ne serait-ce qu'en endurance et en force de frappe (sans même parler de la technique) par n'importe quelle joueuse de tennis professionnelle. Mais pour info pour faire du sport faut avoir une condition physique qui correspond. Ça n'a aucun rapport avec un acteur efféminé.

Waddle a écrit:
Et tu peux aussi jeter un oeil, par exemple, aux Garçons Sauvages. Bon, j'ai détesté ce film, mais on ne se rend pas du tout compte que ce sont des actrices qui incarnent des rôles d'hommes pendant la quasi-totalité de l'histoire. Et, comparé à Mickey Rooney grimé en japonais, ça ne me choque absolument pas.

...

Eh ouais. Dingue, non ?

Waddle a écrit:
Ah, on y vient, ton obsession pour la théorie du genre. Permets-moi d'affirmer que c'est totalement hors-sujet.

Déjà je ne parle pas de la théorie du genre dont l'objectif théorique est de refuser d'attribuer des stéréotypes à des sexes biologiques, mais du fait que pour certain la distinction père/mère ramène le sexe sur la table alors qu'en fait (un peu comme toi), bah un parent c'est un parent point à la ligne. Tout comme un acteur est un acteur que ce soit un homme ou une femme.

Et tu parles d'obsession, excuse moi de faire un rapport avec le sexe/genre dans une discussion qui parle de la "dégenrisation" des prix dans un festival. Je dois être totalement hors-sujet en effet :-D

C'est toi qui parle de dégenrisation. Dont acte.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 21967
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Stéphane le 26 Aoû 2020, 17:23

En boxe, il y a des catégories de poids (en plus de la séparation homme femme). Dans d'autres sports aussi, d'ailleurs.

Chaque compétition choisit un peu comme elle le sent, suivant ses particularité et aussi l'historique.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 47307
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 26 Aoû 2020, 17:26

sheon a écrit:
Waddle a écrit:
sheon a écrit: :|
Regarde les meilleurs joueurs mondiaux au tennis, y a des noirs, des blancs, des jaunes. Donc ton histoire de "les noirs et les blancs n'ont pas le même physique" est totalement bidon.

Tu prétends donc qu'il n'y a aucune différence morphologique entre les différentes races? :-D

Il n'y a qu'une seule race humaine.


Espèce.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5594
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Stéphane le 26 Aoû 2020, 17:26

Bon, tu l'avais dit aussi.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 47307
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Stéphane le 26 Aoû 2020, 17:32

Waddle a écrit:Tu prétends donc qu'il n'y a aucune différence morphologique entre les différentes races? :-D


D'ailleurs, bizarrement, on utilise rarement ces différences morphologiques pour définir des races. On part souvent bêtement de la couleur. Alors qu'il y a des grands, petits, mince, gros, trappu, élancés de toutes les couleurs.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 47307
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Waddle le 26 Aoû 2020, 17:54

sheon a écrit:Avec de la mauvaise foi, ouais, on s'en sort jamais.

Effectivement. C'est bien pour ça que ton histoire de garçon efféminé était un exemple bidon et que quand il te revient à la figure, tu trouves que c'est de la mauvaise foi.
Pour le reste, je pense qu'on a fait le tour. Au tennis, si le physique est un avantage, bah pourquoi il faudrait plus séparer les hommes et les femmes que les grands et les petits?
Toutes les questions que tu poses à l'infini on peut se les poser partout et on arrive à rien.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22435
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 26 Aoû 2020, 23:08

https://www.marianne.net/debattons/tribunes/la-cancel-culture-assez-dure

Et puis, même l'horrible Caroline Fourest, pourtant un temps pro-me-too découvre et dénonce le monstre qu'elle a participé à enfanter:

https://www.marianne.net/debattons/editos/affaire-girard-crime-et-peches

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5594
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Shoemaker le 27 Aoû 2020, 04:07

Hugues a écrit:Shoemaker, plutôt que de répondre ce pavé un peu à l'ouest de la réalité (voir ci-dessous)... j'aurais aimé que tu répondes à la réponse que je t'avais faite il y a quelques jours Shoemaker.


C'est vrai que je suis un bavard impénitent, mais mon petit doigt me signale que je ne suis pas seul, sur l'île des bavards impénitents ! :lol:
Mais je n'ai pas compris à quelle "réponse" je dois répondre... Rafraîchis ma mémoire si possible.

Où je dis le pourquoi de l'importance des festivals et de la "compétition". (puisque tu y verras que certains des arguments que tu as posté dans le dernier post ne tiennent pas...)

Hugues


Mais je ne suis pas contre les festivals en tant que tels !
Je m'explique :
Je ne suis pas contre Woodstock, je suis contre les Grammy Awards. Je ne suis pas contre Montreux, Wight, Bayreuth... Mais contre les cirques médiatiques.
Je ne suis pas contre une manière ou une autre de promouvoir un cinéma qui n'a pas d'autres moyens de se propager que les festivals, je suis contre LA COMPETITION ! Je suis contre le fait de profiter de ce qui devrait être un moment de spectacles, de découvertes, de culture,... pour étaler les chairs fraîches et ces moments pathétiques d'entre soi (et qui sont l'essentiel de la médiatisation géante opérée). Est-il mathématiquement IMPOSSIBLE de promouvoir des films ou de la musique sans être obligé de passer par la case "compétition" qui ne peut être QUE débilitante en art ? Est-il impossible de voir des films, d'assister à des festival de films, sans se taper jusqu'à la nausée les affres d'une caste de jet seteurs immondes ?

Alors tu me dis que le côté "spectacle vulgaire" de Cannes n'est qu'un artefact sans importance, et que l'essentiel se passe par derrière. Je peux le comprendre. Mais moi, pauvre pékin moyen, comme environ 5 milliards 788 millions d'humains, nous ne voyons et percevons de Cannes (et des Oscars, ou des Césars...) que le mauvais spectacle offert aux gueux à coup de médiatisation nauséeuse. C'est très bien, ce que tu décris, ce qui se passe dans la discrétion et le bon goût, les bermudas et les salles obscures, mais il ne devrait y avoir que ça. Et on ne devrait à l'occasion d'un "Cannes bien compris", ne causer que de ça : A Woodstock, on s'en foutait de savoir si Hendrix en avait une plus grosse qu'Alvin Lee (guitares, hein :lol: ), on s'en foutait de voir Santana pleurer d'émotion en descendant de l'hélicoptère, ou Joe Cooker arriver en smoking : on a écouté et vu leurs prestations artistiques, et on ne voulait RIEN d'autre ; point barre. Et cela dit, Woodstock a promu un tas d'artistes valeureux qui seraient restés dans l'anonymat sinon.
Contre donc l'étalage du mauvais goût, de la marchandisation de l'art, et je le rappelle, de la maudite compétition !

Pas de podium, en art ! Est-ce si difficile à comprendre, pour un esprit éclairé ? La compète, y a des stades et des tatami, pour ça (c'est ça, le sujet premier de la discusse).

Mais je pense que le problème est encore plus profond que ça : il prend ses racines dans le capitalisme même. Hollywood, Canal+, etc., feront toujours tout pour faire main basse sur le cinéma (et l'art en général) et nous faire croire que sans les banques et sans les Weinstein, il ne peut y avoir de bon cinéma : c'est ce que croient implicitement les sans-dent fascinés par les classes supérieures et saturés de propagande par la nouvelle féodalité des temps modernes, qui lui fait toujours miroiter sa vie de merde-arrière (merde et milliardaires ... hi hi hi...), au détriment de l'art et de la culture tout simplement.

Je sais bien qu'il faut du fric pour faire des films, et surtout les grosses productions "populaires" - il faut bien plus d'argent pour faire Mad Max 4 qu'un film Iranien... - mais en tant que bolchévique de base ( :lol: ), je dis qu'il faudrait que le cinéma soit financé en dehors des griffes de Wall Street ou du CAC 40... (c'est un vrai sujet de discussion politique et économique).
Pas de compète en art ! Pas de banques, derrière l'art ! Pas "d'industrie", en art !... ah mais suis-je bête, pas le choix, nous vivons dans un système capitaliste !
Ok, alors, tant pis, j'ai rien dit.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21005
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede horatio le 27 Aoû 2020, 08:09

Waddle a écrit:
sheon a écrit: :|
Regarde les meilleurs joueurs mondiaux au tennis, y a des noirs, des blancs, des jaunes. Donc ton histoire de "les noirs et les blancs n'ont pas le même physique" est totalement bidon.

Tu prétends donc qu'il n'y a aucune différence morphologique entre les différentes races? :-D


De "base" il y en a. Maintenant avec de l'entrainement, on pourrait tout aussi bien voir un chinois gagner une finale olympique de 100 mètres en athlétisme qu'un Kenyan gagner un combat de sumotoris.
Avatar de l'utilisateur
horatio
 
Messages: 2117
Inscription: 20 Sep 2010, 08:39

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede DCP le 27 Aoû 2020, 09:32

Shoemaker a écrit:Je sais bien qu'il faut du fric pour faire des films, et surtout les grosses productions "populaires" - il faut bien plus d'argent pour faire Mad Max 4 qu'un film Iranien... - mais en tant que bolchévique de base ( :lol: ), je dis qu'il faudrait que le cinéma soit financé en dehors des griffes de Wall Street ou du CAC 40... (c'est un vrai sujet de discussion politique et économique).
Pas de compète en art ! Pas de banques, derrière l'art ! Pas "d'industrie", en art !... ah mais suis-je bête, pas le choix, nous vivons dans un système capitaliste !
Ok, alors, tant pis, j'ai rien dit.


Les financements alternatifs, genre crowfunding, ou par l'argent de ceux qui font le film, des associations, des petites boîtes de production qui ne sont pas dans les griffes de Wall Street ou du CAC40, ça existe, même si c'est marginal....fais-toi plaisir... :wink:
https://www.touscoprod.com/
https://www.salamandre.org/nos-films/
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 24671
Inscription: 26 Fév 2003, 11:18

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede sheon le 27 Aoû 2020, 09:37

Waddle a écrit:
sheon a écrit:Avec de la mauvaise foi, ouais, on s'en sort jamais.

Effectivement. C'est bien pour ça que ton histoire de garçon efféminé était un exemple bidon et que quand il te revient à la figure, tu trouves que c'est de la mauvaise foi.
Pour le reste, je pense qu'on a fait le tour. Au tennis, si le physique est un avantage, bah pourquoi il faudrait plus séparer les hommes et les femmes que les grands et les petits?
Toutes les questions que tu poses à l'infini on peut se les poser partout et on arrive à rien.

:lol:
Bon, allez, je te laisse avec tes délires.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 21967
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 27 Aoû 2020, 12:13

DCP a écrit:
Shoemaker a écrit:Je sais bien qu'il faut du fric pour faire des films, et surtout les grosses productions "populaires" - il faut bien plus d'argent pour faire Mad Max 4 qu'un film Iranien... - mais en tant que bolchévique de base ( :lol: ), je dis qu'il faudrait que le cinéma soit financé en dehors des griffes de Wall Street ou du CAC 40... (c'est un vrai sujet de discussion politique et économique).


Les financements alternatifs, genre crowfunding, ou par l'argent de ceux qui font le film, des associations, des petites boîtes de production qui ne sont pas dans les griffes de Wall Street ou du CAC40, ça existe, même si c'est marginal....fais-toi plaisir... :wink:
https://www.touscoprod.com/
https://www.salamandre.org/nos-films/


TousPoubelle...

Pardon à Shoemaker, mais il est un peu à l'Ouest ...

Qui finance Une affaire de famille ? Wall Street, le CAC40 ?
Qui finance Faute d'amour ou Leviathan? Wall Street, le CAC40 ?
Qui finance Une vie? Wall Street, le CAC40 ?
Qui finance Sunset (Napszállta) ? Wall Street, le CAC40 ?
Qui finance Peterloo? Wall Street, le CAC40 ?
Qui finance Une vie cachée? Wall Street, le CAC40 ?
Qui finance Le Traître? Wall Street, le CAC40 ?
Faut-il continuer?

C'est autre chose que TousPoubelle.


J'attends toujours quelque réponse sur ce que j'ai pu dire sur l'utilité d'une compétition dans les festivals.
Car ça tient autrement d'une discussion en dehors des faits... Je veux bien qu'on discute de nos rêves et cauchemards mais ça sera d'une utilité limitée.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5594
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Shoemaker le 27 Aoû 2020, 15:31

Hugues a écrit:
Shoemaker a écrit:Sérieusement, introduire l'idée de compétition dans la sphère artistique me semble être une aberration.
Autant en sport, typiquement, cela a un sens, autant dans l'art, c'est carrément un contre sens.
Attention, tout le monde a le droit de se réunir dans son salon privé, et de voter pour tel film, tel tableau ou telle chanson. Mais faire de ces événements un truc officiel, prépondérant, institutionnel, etc, c'est absurde. Ca ne se mesure pas, l'art.


Il ne s'agit pas de compétition, il s'agit d'exprimer une vérité, qui s'oppose au relativisme: tout ne se vaut pas.
Et qu'il y a un absolu quelque part, qui se dégagera avec l'aide du temps: une hiérarchie en art.

Non, pour la centième fois, ça ne tient pas de son gout, de sa préférence, de ses penchants, cette hiérarchie, puisque c'est un absolu, pas un subjectif.

Elle tient à quelque chose de bien plus simple... une oeuvre inspirera-t-elle... aura-t-elle des suiveurs, des imitateurs.. c'est à dire ce qu'on appelle une postérité (oui c'est ça la postérité, avoir des imitateurs, de élèves indirects, des inspirés.. inspirer autrui)

C'est ça le seul absolu, qui ne tient d'aucune relativité (ni d'ailleurs d'aucune popularité )

Une oeuvre, si elle inspire de façon innée, c'est pour ses résonances avec des implicites, des non-dits culturels qui ont infusé tout notre être depuis notre naissance..
Comment juger cette oeuvre, sa capacité à inspirer si on ignore même cette culture, qu'elle référence parfois volontairement mais encore plus souvent involontairement
Une oeuvre donc pour la juger au mieux, il faut se mettre à son niveau ... essayer de se construire une culture aussi riche que peut l'être l'oeuvre... (ce qui est parfois un impossible, ce qui est chose heureuse, ça dit la grandeur de certaines oeuvres)
Et en particulier esssayer de connaître autant que possible l'art dans lequel s'exprime cet oeuvre...

Cela pour dire qu'une oeuvre se juge dans son dialogue avec le reste des oeuvres passées et à venir et non en isolement.

Un barbare, au sens d'un être dénué de toute culture, (mais bon les "Barbares" étaient cultivés en réalité), ne peut juger une oeuvre.
Tout comme un extraterrestre ne le pourrait.
Après tout, un extraterrestre est sans doute incapable de comprendre la flèche (symbole culturel si il en est) sur les plaques des Voyager. Même les dessins, tels que les dessins du couple humain (représenter la limite des formes, c'est un choix culturel, lié à notre vision) il n'est pas certain qu'ils soient compréhensibles.



Après qu'un jury soit en mesure d'avoir le regard visionnaire pour apprécier si une oeuvre est en mesure d'inspirer et si elle peut le faire à long terme... on peut en douter, ça dépend des jury (et plus souvent non que oui..)
Sur cela, c'est en ça que je conviens que c'est une absurdité.

Mais sur l'idée de marteler, plusieurs fois dans l'année, dans toute une variété d'art, que tout ne se vaut pas, non ce n'est pas une aberration.

Hugues

PS: Ce discours que je tiens depuis quelques années, défendant mes propres conclusions (celle de l'importance de l'inspiration) nées d'un cheminement commencé en m'inspirant, m'appuyant sur les épaules d'une insigne forumiste, j'ai été agréablement surpris de découvrir que elles avaient été écrites bien avant nous il y 250 ans par un admirable esprit. Sans doute que ce que nous avons dit ici n'était pas si absurde.


Désolé, je n'avais pas repéré ce texte.
je ne possède pas une expertise quelconque en philosophie, pour manier avec assurance les concepts d'absolu (il n'y a que Dieu qui est absolu pour moi, au passage, et c'est un concept en soi qui me dépasse complètement, en même temps !), de vérité, de relativisme... Donc, je ne saurais te répondre correctement à ce niveau d'intellectualité. Je suis donc condamné à en rester humblement au niveau "discussion de Bistrot", comme l'indique l'intitulé de ce lieu sympathique :D
Cela précisé, je retiens juste que tu rappelles que les jurys ne valent que ce qu'ils valent, si j'ose dire. Et j'en reste là pour ma part, en ce qui concerne la mise en compétition d'œuvres d'art. En athlétisme, le jury s'appelle "Chronomètre". Il ne se goure jamais et émet une vérité physique, une "mesure" précise et indiscutable, sauf à remettre en cause les lois de l'Univers. En patinage artistique, déjà, on est à la limite du possible, mais le principe des "figures imposées" qui sont très codifiées, permet à un jury nombreux et expert en la matière de hiérarchiser (ce qui est très loin d'être le cas dans les jury cinématographiques : quand il m'est arrivé d'entendre interviewées certaines personnes qui ont été juré à Cannes, j'en tombe sur les fesses de consternation quant à leur nullité intellectuelle...).
Puis, quand on passe à l'art pur (le cinéma en est un, si je ne m'abuse), là, moi je bloque. C'est niet, quels que soient les arguments. Cela pour tous les arts, musique, littérature, théâtre, etc.

J'entends bien, ton argument que tout ne se vaut pas, je le comprends parfaitement, et j'en suis d'accord. Mais même cet argument ultime ne peut permettre de dire qu'une œuvre d'art dépasse une autre, à un niveau de réalisation ... disons ... équivalent. Je m'explique : un Gendarme à St Tropez n'égale pas en terme artistique un Einsenstein ou un John Ford, mais entre un Eisenstein et un Ford, la raison interdit de hiérarchiser : on atteint à ce niveau, une impossibilité, sauf à la contourner à coup d'arguties philosophiques (et la philo a ça de bien, elle permet tout et son contraire :D ). Le cinéma est un art, oui, mais peut on dire que le Gendarme à St Tropez est une œuvre d'art ? Je ne le pense pas, bien sûr. C'est un objet cinématographique, mais aussi un objet purement artisanal, dont la mission n'est pas d'élever l'âme ou un truc du même genre, mais de faire rigoler le pékin moyen. Donc, oui, tout ne se vaut pas, mais à un certain niveau, au sommet de l'art, du côté de l'Olympe, il devient impossible de dire ce qui vaut mieux que le voisin. C'est ... une singularité quantique ! :D Donc, on doit s'abstenir d'établir une hiérarchie, qui plus est souvent établie par des personnes inaptes à prétendre à un grande connaissance du sujet.
Mais, encore une fois, je me répète, rien n'empêche de procéder à des "promotions", donc des débats, des projections, de la publicité (saine), etc, pour que les œuvres les moins favorisées financièrement, puisse accéder à la visibilité publique, etc. Mais si possible, en évitant de passer par les abrutis de Canal Plus ou je ne sais quelle officine pourrie (je sais que c'est impossible, et que donc je cause dans le vide, je ne l'oublie pas ! :lol: ).
C'est là en gros mon avis, certes limité, le le concède volontiers.

Je ne sais pas manier les absolus en ce monde, mais je sais une chose : beaucoup de personnes prétendront par exemple que les tableaux de l'affreux jojo Miro sont de l'art, donc appartiennent à la même sphère "cognitive" que les œuvres de Rembrandt ou de Raphaël. Pourtant, pour moi, ce sont des croûtes infâmes que même des gribouillages d'enfants peuvent surpasser en valeur intrinsèque, ne serait-ce que parce que l'enfant n'est pas mu par du cynisme (ou une démence, au choix). L'enfant a pour lui qu'il est vraiment innocent et sincèrement convaincu, quand il destroye ses feutres sur une pauvre page blanche.
Donc oui, tout ne se vaut pas, mais chacun place les curseurs où il veut, en un acte de liberté ... absolue ! :D

Il y a un moment, où, aussi, dans l'art, dans l'exécution, en plus des états d'âme de l'artisse, de ses convictions, de l'impérieux sentiment qu'il éprouve d'exprimer quelque chose en lui, sa part divine de création... il faut aussi du savoir faire, de la technique, de la virtuosité, de la sueur, de l'honnêteté... celle de l'artisan, celle du travailleur. L'art n'est pas QU'une forme de sainteté, là baaaaas, au-delà des contingences humaines. Il doit AUSSI être un labeur, de la sueur, de la douleur, une sorte d'inflammation de l'âme !
etc etc etc.............

Bref, bref, je n'ai rien de plus à dire, là s'arrêtent mes arguments.

Tu me dis que discuter de nos rêves et de nos cauchemars est d'une utilité limitée. J'en suis absolument d'accord. Je l'ai dit souvent ici même.
Mais malheureusement (pour moi), je n'ai pas d'autres capacités intellectuelles que celles-là : justement limitées (j'en ai conscience, et je n'en souffre pas ! :D ). Sinon, je serais un homme de pouvoir, capable de changer le monde. Je ne le suis ni n'ai envie de l'être.

Tu me cites une liste de films qui ne seraient pas les produits d'une démarche "capitaliste". Ok. No problèmo. Je te suis sans problème. Je comprends parfaitement aussi qu'on est dans le monde tel qu'il est, qu'il faut faire avec Hollywood, la politique, avec les magouilles des subventions d'Etat, des cercles d'influences, etc. On le sait. C'est comme ça. En attendant la révolution mondiale socialiste ! :D

Le problème, c'est que des festivals tels que Cannes, les Oscars, etc, se placent sous la férule des forces d'argent, qui n'interviennent jamais sans, quelque part, réclamer un du en retour. Et elle veulent aussi du spectacle, nous pas tant celui proposé par Malick, mais celui de la compète, des montées d'escalier, pour les millions et les millions de sans dents qu'il faut abrutir, encore et encore !...

Mais bon, revenons au sujet premier de cette discussion :
Pour pas se casser les neurones à se demander s'il faut caser ou pas dans le même sac les h et les f en ce qui concerne les prix, je dis juste : y a qu'a abandonner les prix, et insister sur la promotion intelligente. Et ce problème inconsistant cessera d'exister. :D
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21005
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede DCP le 27 Aoû 2020, 17:01

Hugues a écrit:Après qu'un jury soit en mesure d'avoir le regard visionnaire pour apprécier si une oeuvre est en mesure d'inspirer et si elle peut le faire à long terme... on peut en douter, ça dépend des jury (et plus souvent non que oui..)
Sur cela, c'est en ça que je conviens que c'est une absurdité.

Mais sur l'idée de marteler, plusieurs fois dans l'année, dans toute une variété d'art, que tout ne se vaut pas, non ce n'est pas une aberration.

Hugues


Si les concours servent juste à dire: tout ne se vaut pas, mais que, dans la pratique et sous leur forme actuelle, les jurys font le souvent les mauvais choix et/ou ne sont pas guidés dans leur choix uniquement selon les critères absolus de la valeur d'une oeuvre, je trouve que le message est plutôt brouillé, voir même contre-productif à cet égard.
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 24671
Inscription: 26 Fév 2003, 11:18

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 03 Sep 2020, 00:09

Pour poursuivre un peu la digression...

peut-être jamais une cérémonie d'ouverture de festival n'a porté un message aussi profond et philosophique que celle de la 77a (settantasettesima) Mostra Internationazionale d'Arte Cinematografica di Venezia ce soir..
à travers trois discours non concertés et très différents, et pourtant tous en écho, celui de la présidente Cate Blanchett, celle de la récipiendiaire du Lion d'Or à la carrière Tilda Swinton et le discours commun d'une huitaine de grand festivals européens venus sur scène accompagner la Mostra comme si c'était leur propre festival, accompagner le directeur de la Mostra (pas tout à fait le grand chef, puisqu'il est sous l'autorité du président de l'institut organisateur, la Biennale ), discours dont le message était soutenu aussi par des dizaines de plus petits festivals européens mais aussi de grands festivals plus lointains (mais pas Toronto) qui disent tous par des mots très profonds et parfois très philosophiques la grandeur de la salle de cinéma en tnat qu'expérience collective..

Ces mots là n'ont pas été prononcé pour de l'argent (ou alors juste celui qui permet de faire les films, pas d'en gagner), mais bien pour quelque chose de plus profond.

La réunion de Venise de tant de gens, pour le cinéma*, en dépit de la situation, c'est en soi, un tour de force, un évènement en soi. (Et l'organisation est remarquable d'ailleurs.) Et les discours étaient à la hauteur, de ce simple évènement de célébration de la vie..

Cate Blanchett: "On l'a fait."

C'est juste..

Hugues

*: (et non pour les paillettes, le paraitre et ce que tu disais en voir, d'ailleurs pour l'anecdote pour que les gens ne s'attroupent pas par la présence de quelques célébrités (rares, puisque les studios américains ont déserté cette année ), le muret d'un mètre vingt entre la rue et le tapis rouge fait désormais... 2 mètre 50 ...
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5594
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Shoemaker le 03 Sep 2020, 08:57

Très bien ! Ils sont sur la voie de la rédemption ! :D
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21005
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede DCP le 03 Sep 2020, 09:54

Hugues a écrit:Pour poursuivre un peu la digression...

peut-être jamais une cérémonie d'ouverture de festival n'a porté un message aussi profond et philosophique que celle de la 77a (settantasettesima) Mostra Internationazionale d'Arte Cinematografica di Venezia ce soir..
à travers trois discours non concertés et très différents, et pourtant tous en écho, celui de la présidente Cate Blanchett, celle de la récipiendiaire du Lion d'Or à la carrière Tilda Swinton et le discours commun d'une huitaine de grand festivals européens venus sur scène accompagner la Mostra comme si c'était leur propre festival, accompagner le directeur de la Mostra (pas tout à fait le grand chef, puisqu'il est sous l'autorité du président de l'institut organisateur, la Biennale ), discours dont le message était soutenu aussi par des dizaines de plus petits festivals européens mais aussi de grands festivals plus lointains (mais pas Toronto) qui disent tous par des mots très profonds et parfois très philosophiques la grandeur de la salle de cinéma en tnat qu'expérience collective..

Ces mots là n'ont pas été prononcé pour de l'argent (ou alors juste celui qui permet de faire les films, pas d'en gagner), mais bien pour quelque chose de plus profond.

La réunion de Venise de tant de gens, pour le cinéma*, en dépit de la situation, c'est en soi, un tour de force, un évènement en soi. (Et l'organisation est remarquable d'ailleurs.) Et les discours étaient à la hauteur, de ce simple évènement de célébration de la vie..

Cate Blanchett: "On l'a fait."

C'est juste..

Hugues

*: (et non pour les paillettes, le paraitre et ce que tu disais en voir, d'ailleurs pour l'anecdote pour que les gens ne s'attroupent pas par la présence de quelques célébrités (rares, puisque les studios américains ont déserté cette année ), le muret d'un mètre vingt entre la rue et le tapis rouge fait désormais... 2 mètre 50 ...


Et ? Des discours qui ont été entendus par les personnes présentes, et dont le reste du monde n'entendra (quasiment) pas parlé.... :P
Je fais un peu le vieux con sur ce coup... :vieux: et suis sûrement de mauvaise foi, mais force est de constater que, si tu n'es pas connaisseur, insider ou si tu ne vas pas creuser au niveau de l'information, les infos que tu lis dans les médias sur un festival de cinéma ou d'autre art, c'est: certaines des récompenses, les potins sur les stars et surtout les polémiques s'il y en a une....
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 24671
Inscription: 26 Fév 2003, 11:18

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Ouais_supère le 11 Sep 2020, 23:57



Ouais_supère
 
Messages: 23113
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Feyd le 12 Sep 2020, 10:56

Rend l'argent des cachets de tes films fait avec eux alors et donne le à des associations.
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 12361
Inscription: 01 Sep 2005, 18:35
Localisation: Giedi Prime

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Shoemaker le 12 Sep 2020, 11:12

Feyd a écrit:Rend l'argent des cachets de tes films fait avec eux alors et donne le à des associations.

:good
Absolument.
Elle a le droit d'avoir l'opinion qu'elle veut, et cette opinion sera respectée, si elle est sincère et honnête. Mais elle ne peut l'être (respectée) que si elle va au bout de sa propre logique. Donc oui, le fric que lui a procurée cette "affreuse association" et qui l'aurait donc souillée, qu'il soit purifié en allant à des institutions caritatives. Y a plein de femmes dans le monde (et peut-être juste en bas de chez elle) qui soufrent VRAIMENT d'un machisme agressif et violent :o
Mais bon, ça veut l'argent de Polanski ou d'Allen (bah oui, ils l'ont choisie) et l'onction purificatrice de MeToo. Beau grand écart !
--------------
Sinon, franchement, au-delà de toutes ces agitations jet set et autres fariboles de la nomenclatura mondiale qui "impactent" gravement les sociétés... (presque) personne n'essaye vraiment de soulever ces questions lancinantes : Ca vient d'où, tous ces trucs ? N'y aurait-il pas un projet, derrière tout ça ? Et si oui, quel est ce projet ?... qui quoi où pkoi ?...
Oui je sais, ça fait complotiste, mais y a pas à chier, ce qu'on appelle avec mépris "l'attitude complotiste", ne l'oublions pas, c'est AUSSI le désir légitime de vouloir comprendre ce qui se cache derrière des machins énormes (politiques, sociétaux...), et on sait que dans les affaires humaines, dans les sociétés complexes, peu choses arrivent par hasard...
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21005
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Ouais_supère le 12 Sep 2020, 13:46

La meuf a tourné dans 3 bons films dans sa vie, DONT le Allen et le Polanski purée mais de quoi elle parle, au secours.

Au moins un Dujardin, quoi qu'on pense de l'acteur, a conscience de la chance qui lui a été offerte, purée, il crache pas dans la soupe et tant pis pour l'étiquette "acteur sympathisant pédophile" qui pourrait VRAIMENT bousiller sa carrière.
Ouais_supère
 
Messages: 23113
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Shoemaker le 12 Sep 2020, 14:07

Ouais_supère a écrit:La meuf a tourné dans 3 bons films dans sa vie, DONT le Allen et le Polanski purée mais de quoi elle parle, au secours.

Au moins un Dujardin, quoi qu'on pense de l'acteur, a conscience de la chance qui lui a été offerte, purée, il crache pas dans la soupe et tant pis pour l'étiquette "acteur sympathisant pédophile" qui pourrait VRAIMENT bousiller sa carrière.


C'est une femme, elle vieillit peu à peu, les rôles deviennent difficiles à obtenir, alors peu-être se sent-elle obligée de s'aplatir, pour encore recueillir quelques miettes : peu d'actrices ont l'opportunité de faire une "2eme" carrière en mode "vieille dame".
Desjardins (quoi qu'on pense de lui comme tu dis) est un homme, ça vieillit "mieux" qu'une femme dans ce milieu. Il est au fait de sa gloire. Il sait qu'on ne lui fermera pas trop les portes, il ramène encore trop de fric. Donc, peut-être se sent-il plus à même de ne pas cracher dans la soupe. Je ne préjuge pas de ses convictions profondes, cela dit...
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21005
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede horatio le 13 Sep 2020, 22:16

Que tu sois indigné par Polanski et Allen, ça peut se comprendre, mais pourquoi en parler après avoir bossé avec eux ? Elle connaissait leurs histoires avant de s'engager non ? :?
Avatar de l'utilisateur
horatio
 
Messages: 2117
Inscription: 20 Sep 2010, 08:39

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Ouais_supère le 13 Sep 2020, 23:33

Elle a entrevu les portes d'Hollywood se refermer.

Pas du cinéma, hein : de Hollywood.

Ça montre sa conception de son art.
Ouais_supère
 
Messages: 23113
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Shoemaker le 14 Sep 2020, 10:46

Ouais_supère a écrit:Elle a entrevu les portes d'Hollywood se refermer.

Pas du cinéma, hein : de Hollywood.

Ça montre sa conception de son art.

:good
Voilà.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21005
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 15 Sep 2020, 00:42

Ca fait partie de la promo d'Ammonite.

1- Il faut bien faire parler du film...
2- Comme c'est un film sur une relation lesbienne (avec Saoirse Ronan), on lui aurait posé .. comment vous pouvez faire un film féministe (je sais pas ce qui fait qu'on pense qu'un film sur une relation lesbienne est forcément féministe mais bon ...) en ayant travaillé avec truc et machin
En les jetant sous le camion tout de suite juste avant l'ouverture du festival de Toronto où Ammnonite est dévoilé, ils s'assurent de pouvoir faire la promo tranquille..

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5594
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 15 Sep 2020, 01:47

J'ai hésité à le mettre là ou dans le sujet cinéma..

Et puis finalement relançons brièvement le débat ici...

Sur les prix d'interprétation, Pour ceux qui douteraient encore que la contingence la plus largement partagée, le sexe, rend probablement toute comparaison impossible...

Je leur recommande de voir quand il sortira, même si ça n'est pas un très grand film (mais un bon voire grand film peut-être), Pieces of a Woman, pour laquelle Vanessa Kirby fut lauréat du prix d'interprétation féminine, la Coupe Volpi à Venise samedi (vu qu'elle avait deux films dans lesquels elle crevaient l'écran, personne ne doutait du nom qu'on entendrait le samedi soir, même si en début de festival, on put croire que le prix échoirait à une autre actrice, la seule qui put concurrencer Kirby (mais j'en reparlerai en temps voulu dans le sujet idoine)) (ah et pour l'anecdote, l'autre film où elle était présente était aussi un amour lesbien..)

Ce qu'elle joue dans ce film est incomparable avec tout autre rôle d'un homme... Incomparable, non pas parce que ce serait inférieur ou supérieur, mais parce que ça tient d'un champ inaccessible aux acteurs masculins, le coeur de la féminité.
Personne ne s'est amusé à se poser la question si Favino (lautre lauréat, pour un film qui était très attendu, mais qui n'est pas exceptionnel, et disons que si Favino l'emporte c'est parce qu'il n'y avait que lui dans ce festival qui crève l'écran côté masculin) était meilleur que Kirby ou si Kirby était meilleur que Favino. Ce qu'elle joue est incomparable avec Favino. (Et inversement sans doute). Ce sont deux mondes différents que chacun investit (surtout le monde que Kirby)

Je recommande d'écouter son discours, même si il a peut-être plus de sens et de force après avoir vu le film:




C'est finalement bien qu'en un prix, le plus vieux festival du monde (et à mon sens peut-être le meilleur, même si pour les producteurs et les médias, le plus grand est sans aucun doute Cannes - le premier à résister et refuser l'annulation aussi, il faut le dire) rende absurde la décision du festival de Berlin.

Hugues

PS: Je viens de penser à une blague formuleunesque sur Vanessa Kirby.. je la ferai demain :D
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5594
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Shoemaker le 15 Sep 2020, 08:04

Moi je suis un être simple : quand j'ai envie de voir des histoires lesbiennes, j'm'en va regarder un bon vieux film porno honnête, fait par des artisans laborieux (laborieuses en l'occurrence) qui possèdent un savoir-faire millénaire, sans chichi et sans message subliminal néo-hystérico-feministe en mode "fourest".
C'était mon quart d'heure provoc ! :lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21005
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 15 Sep 2020, 09:57

Ok d'accord, mais tu brouilles un peu mon message, tu digresses... :D

Je veux dire, si ça n'était pas assez clair... que le prix de Vanessa Kirby que j'évoque et son film que je donne en contre-exemple du "c'est de l'interprétation, c'est le même métier", n'est pas pas pour une film sur une histoire d'amour lesbienne, donc m'sieu Shoemaker me faites pas dévier le sujet...

Même si l'actrice en question ayant deux films au festival l'un des deux était sur le sujet.. (entre parenthèse, je pourrais ne pas vouloir le défendre, mais, en réalité comme il le mérite un peu - point trop n'en faut quand même - c'était bien plus sur l'éblouissement d'un être, même perdu... et c'était plutôt universel comme film)

A moins que tu aies voulu réagir à Ammonite.. c'qui est possible aussi


Bref... j'aurais du parler que du prix de Vanessa Kirby .. au lieu de donner semer les digressions moi même :D

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5594
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 15 Sep 2020, 10:00

Ah bah d'ailleurs, Pieces of A Woman* sera facile à voir visiblement, puisque Netflix l'a acquis après Venise.

(Ils vont encore mettre Netflix Originals alors qu'ils y sont pour rien... et ils auront encore enlevé un film de ce que pourquoi il était fait: la salle ... même si bien sûr ils feront semblant de faire quelques projections en salle dans 4/5 villes dans le monde pendant une semaine, comme si ça suffisait).

Hugues

*: le film PAS lesbien, je précise pour Shoemaker :D

PS (10h20): Et comme le film est aussié projeté au festival de Toronto et qu'ils font surtout des projections virtuelles cette année (avec quelques projections réelles), si on se débrouille bien (pour être dans le bon pays si vous voyez ce que je veux dire), on peut aussi le voir en streaming dès jeudi pour 26 dollars canadiens (16 euros et des poussières).
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5594
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Shoemaker le 15 Sep 2020, 10:27

:D :good
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21005
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Shoemaker le 15 Sep 2020, 17:40

C'est l'actrice, là, dont je n'arrive pas à retenir le nom, et sa copine metteuse en scène, experte en ciné-lesbianisme, qui vont être contentes ! :lol:

https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/cinema/les-cesars-se-modernisent-mais-gardent-roman-polanski-15-09-2020-8385114.php#xtor=AD-1481423552
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21005
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 16 Sep 2020, 14:49

Eric qui ?





(Je ne savais pas que ce monsieur avait une carrière au cinéma, et qu'il ait participé à quoi que ce soit qui ait une postérité...
Et représenterait quoi que ce soit du cinéma français..

On remarque qu'il suit la dernière réalisatrice qui l'a embauchée dans l'espoir qu'elle le fasse à nouveau..)

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5594
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede sheon le 16 Sep 2020, 15:53

Il a autant de légitimité à s'exprimer sur le sujet que toi.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 21967
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Shoemaker le 16 Sep 2020, 17:32

Je me permets de répondre à la remarque que tu fais spécifiquement à Hugues...
Bien entendu, Metayer a absolument le droit, Dieu merci, de dire ce qu'il veut dans ce débat en cours. Cela va sans dire, en soi. Alors je crois que la remarque de Hugues devrait être comprise à un autre niveau :
Metayer intervient en tant que professionnel du Cinéma. Il parle comme partie prenante (il dit "NOUS combattons"...) de la problématique quant à la composition du trucmuche qui doit gérer les Cesars. Et Hugues, pour ce que j'ai compris de son "ironie" (car il s'agit de ça, je pense), c'est qu'il semble "outré" qu'un petit saltimbanque de 8eme catégorie qui n'a jamais fait quoi que ce soit d'autre au ciné que ce que son nom lui a permis (un énième "fils de", épidémie très active dans le milieu du ciné Français) (ah si, il a joué dans "Le Proviseur", une série télé... :D ) se permette de se prévaloir de sa médiocrité pour agresser quelqu'un qui est, aux yeux de Hugues, un monument incontestable de l'histoire du cinéma.
Si Métayer avait parlé en tant que citoyen lambda, ok. Mais il s'est implicitement, penserait Hugues, prévalu de sa "légitimité cinématographique", qui dans ce cas, est nulle, comparée à celle de l'objet de sa vindicte, Polanski...
Voilà...
(Pardon, si j'ai joué le rôle du gars qui se mêle de ce qui ne le regarde pas :wink: )

Sinon, et quoi qu'on pense de ces histoires, moi, dès que j'ai entendu Métayer considérer qu'être traité de "Robespierre" est une insulte caractérisée, j'ai mis le gars dans la cuvette des WC et j'ai tiré la chasse d'eau. Ce qui ne lui enlève pas un iota de droit pour dire ce qu'il pense de Polanski, bien entendu :D
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21005
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 16 Sep 2020, 17:59

sheon a écrit:Il a autant de légitimité à s'exprimer sur le sujet que toi.


Comme le fait remarquer Shoemaker là n'est pas la question..

La question est, au nom de quoi ce monsieur qui n'a jamais rien su faire que le comédien de théatre pense qu'il représente plus le cinéma français que Roman Polanski.

Au nom de quoi peut-il dire "on veut de ces gens là" et "on ne veut pas de ces gens là".
Au nom de quoi peut-il dire encore "si ces gens là sont élus, on quittera les Césars"... "La démocratie" mais seulement si on va dans [mon] sens?


Bref... Eric qui... ?
Andréa quoi ?

Qui sont ces gens ? Où est leur oeuvre ? De quoi parlent-ils, d'où parlent-ils? Au nom de quoi font-ils le tri ?
Où seront-ils dans 100 ans, oublié au fond de leur urne ou de la terre... Et Roman Polanski ? Revu encore et encore, célébré, éternel.


"Gens"... Ouh pardon j'aurais du dire "arrivistes"..

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5594
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 18 Sep 2020, 00:32

Documentaire génial d'objectivité (même si se glissent quelques inexactitudes sur la procédure et les faits, comme en témoignent les documents légaux que j'ai reproduit ici... et même si il n'est pas assez évoqué la nature des propos de l'entrevue de 1999 de Charlotte Lewis, où je le rappelle elle évoque une vie commune avec le cinéaste... et avoir tout fait pour cela)

Ni pour, ni contre, juste les faits, froidement, et jugez vous même...

Le témoignage de l'avocat de Gailey/Geimer est édifiant.

https://www.france.tv/france-2/complement-d-enquete/1938589-l-accuse-polanski.html

On peut même se surprendre dans le très intéressant débat final à être d'accord avec.... l'horrible Caroline Fourest :eek: (qui apparemment, comme on le remarquait petit à petit de l'évolution de son 180°, est bien revenue du néoféminisme, ... elle s'est aperçue du monstre qu'elle a contribué à enfanter)

:D saoul: :pasrond:


Là encore une inexactitude dans les propos du débat (je fais référence à un propos d'Emmanuel Pierrat)... il n'y a pas d'arrangement financier avec la victime dans une affaire pénale aux Etats-Unis, mais un arrangement non financier avec le procureur, c'est à dire avec l'Etat c'est à dire encore la société (on accepte d'avouer plus que ce qu'on aurait reconnu dans un procès ... en échange d'une absence de procès).
L'arrangement financier a eu lieu dans l'affaire civile, ce qui n'a rien à voir (ce qui a eu lieu plus de 10 ans après l'arrangement avec le procureur). Et l'arrangement financier existe aussi en France dans les pendants civils des affaires pénales (puisque le civil c'est justement réclamer un dédommagement financier). Bref Emmanuel Pierrat est à côté de la plaque juste sur ces quelques secondes où il émet cette critique du système américain.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5594
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Précédente

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 5 invités