La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Fév 2020, 04:02

J'ai la joie d'annoncer par ailleurs que Roman Polanski est le réalisateur français qui a remporté le plus de fois le César de la meilleure réalisation, la remportant à chacun de ses nominations (Tess, Le Pianiste, The Ghost Writer, La Vénus à la Fourrure, J'accuse ). Il est parmi les vivants, indépassable, et la postérité lui rendra justice.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Fév 2020, 11:38

Empathie (bis):


Juge autoproclamé. Par qui? (suis bête, si c'est autoproclamé c'est par personne)


Plus que jamais:

Je ris. Ah Adèle, comment peut-on être si talentueuse et si laide à l'intérieur en la matière..


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Fév 2020, 11:47

Empathie (la vraie):



(Version plus longue ...)


(Entrevue différente)



Quand on est seul contre tous, je suis toujours pour celui qui est tout seul. J’ai envie de le défendre, j’ai envie de lui donner une chaleur.

(Idem! Me too ! enfin si je puis dire...)

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 29 Fév 2020, 12:01

(je sais, j'ai dit que je n'interviendrai pas sur ce sujet, mais petite entorse juste pour dire qu'il ne faut pas trop dramatiser non plus : Polanski a tout de même reçu non seulement un prix prestigieux, mais en plus destiné à sa seule personne en tant que telle : y a pire comme "solitude" ou comme "oppression", non ?)
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20594
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Fév 2020, 12:24

Disons que peut-être 20% des votants ont voté pour lui.. Il peut se dire que 20% de la profession le traîte à peu près en humain (peut-être plus, car peut-être certains qui le traite en humain ont choisi de voter pour un autre qu'ils trouvaient meilleurs)

Mais bien sûr qu'il est seul contre tous. Va sur Twitter, 4 des trends sur 5 le concerne et évalue le nombre de message par minute sur le sujet. Des messages absurdes, avec des faits imaginaires ou des délires sur les faits.

Tu le voudrais toi être sous ce rouleau compresseur, toute ta vie...


Bien entendu qu'il y a toute une part de gens qui s'en foutent ou le défendent, mais médiatiquement il est bien sûr sali, vomi - ce matin, les journalistes faisaient des commentaires moraux encore, à nouveau, se faisant juge de sa personne. De quel droit ?
De quel droit, Florence Foresti, employée pour animer une cérémonie ne reste pas sur sa réserve en ne respectant ni les votes, ni ses employeurs indrects, de quel droit elle a passé toute sa soirée à le salir, jusqu'à poster son dégoût et ne pas revenir sur scène... A-t-elle été payée pour salir un homme toute une soirée?

Car il faut le dire, d'où nait une telle hystérie pour un fait, purgé, d'il y a 43 ans dans quelques jours ?
Juste de campagne médiatique... C'est à cette aulne de la campagne médiatique qu'il faut mesurer si un homme ou un peuple est seul contre tous.


Donc, tu te méprends, Shoemaker, il est seul contre tous, tout comme Sanders est seul contre tous (bien qu'ayant des milllions d'électeur avec lui donc tu pourrais dire qu'il y a pire comme oppression), il a presque toute l'oligarchie médiatqiue pour le salir. Tout comme l'Iran l'a eu et l'a encore...
Là, il y a une petite raison de sourire, pour une fois, de dire fuck à toute cette loi des masses et cette manipulation de ces masses, et tu dis "oh mais ça va il n'est pas seul contre tous..".

Relativise un peu ton relativisme Shoemaker, et ne t'interdis pas de répondre. Et d'abord pourquoi te l'interdire ?

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Rainier le 29 Fév 2020, 13:29

Hugues a écrit:De quel droit, Florence Foresti, employée pour animer une cérémonie ne reste pas sur sa réserve en ne respectant ni les votes, ni ses employeurs indrects, de quel droit elle a passé toute sa soirée à le salir, jusqu'à poster son dégoût et ne pas revenir sur scène... A-t-elle été payée pour salir un homme toute une soirée?



En plus, elle s'est montrée au delà du ridicule en appelant "Popol", "Roro", puis "Atchoum" celui dont elle ne voulait pas dire le nom.

Même si Polanski a peut être encore (?) des comptes à rendre à la Justice,et à elle seule, son César de meilleur réalisateur m'a fait plaisir.
En France, sur une aussi longue période(plus de 50 ans !!), quel réalisateur vivant lui arrive à la cheville ?
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15517
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 29 Fév 2020, 14:26

Je n'ai pas ressenti les choses comme ça. Je trouve que Foresti a été très bien, de même que Darroussin. En jouant la dérision du bouffon désarmé qui n'ose nommer les puissants et la victime des puissants de crainte de leur foudres, ils ont finalement rendu "Popol" humain voire sympathique, et ses Beria en jupons passablement ridicules. C'etait ça ou déclencher une guerre atomique qui n'aurait bénéficié qu'aux plus braillard.e.s.
Cortese
dieu
 
Messages: 31395
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 29 Fév 2020, 14:32

Ils n'ont rien joué du tout, ils se sont comportés comme de parfaits crétins.

Cette soirée était une mascarade, avec une caméra qui filmait Haenel pour que le spectateur sache s'il était de bon ton de rire ou pas.

Le départ en rage d'Adèle Haenal suivie par Sciamma avait le goût du miel, pour moi.

Elles ont simplement fait une crise d'égo ridicule après leur "campagne ratée", c'était du Jospin, leur truc.
Ouais_supère
 
Messages: 22791
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 29 Fév 2020, 14:38

Et faut éviter les résossocio en ce moment, c'est la foire à la réaction la plus indignée possible saoul:
Si seulement on pouvait respirer un grand coup et prendre du recul, de temps en temps, au lieu de coucher ses pensées par écrit dès qu'elle traverse notre caboche.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 21431
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Fév 2020, 15:06

Ah tiens Marlène a sorti sa tribune.

Elle devrait pourtant se faire discrète tant le doigt d'honneur fut grand envers elle et Riester hier.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Fév 2020, 15:41



Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Fév 2020, 16:06

L'empathie, que dis-je, la sérénité:

Image







La sérénité (proposition alternative):

Image

Image


Hugues :oops: (oui bon si on peut plus pousser le bouchon)
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Rainier le 29 Fév 2020, 16:36

Une excellente remarque d'un certain Saïd Ben Saïd sur Twitter:

Jean-Claude Brisseau était absent hier soir de la séquence nécrologique. On ne l’a pas jugé digne d’y figurer.
Cette décision abjecte a certainement été prise avec la certitude de la vertu et la conviction flatteuse de ne faire que son devoir.
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15517
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Fév 2020, 16:46

:o

La révolution culturelle.

Dans toute sa splendeur.
Ce n'est pas un simple homonyme du mouvement chinois d'il y a 45/55 ans .ê.. c'est le mme mouvement de censure.. Exactement le même, y compris dans son totalitarisme.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Fév 2020, 18:08



Elles étaient où toutes ses personnes pures qui se faisaient juges et s'indignaient hier...

Hugues

PS: A l'époque on récompensait là un film vu par 120.000 spectateurs. Hier c'était 1,5 million.
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Waddle le 29 Fév 2020, 19:08

Je suis content pour Polanski. Fanny Ardant, quelle courage, quelle force, quelle grâce.

Foresti, je n'ai pas tout compris. AU début elle m'a semblé aller dans le bon sens. EN disant par exemple qu'elle ne peut être juge de faits passés il y a 43 ans.
Elle a fait de belles ironies aussi sur les minorités en indiquant par exemple que les chats étaient sous-représentés par rapport aux chiens dans les films.
Même quand elle refusait de nommer Polanski, on pouvait mettre ça sur le compte de l'humour.

Mais à la fin, elle refuse de revenir et elle tweete qu'elle est écœurée... Rien compris...
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22389
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Feyd le 29 Fév 2020, 20:55

https://www.lefigaro.fr/vox/culture/ceremonie-des-cesar-une-soiree-miserable-20200229

Il fallait bien, avec un nom pareil, que tout cela finisse un jour en compression d’arène. Outre le trophée emblématique du cinéma français, notre grand sculpteur n’a-t-il pas commis un pouce géant, symbole de vie ou de mort (selon qu’on le lève ou qu’on le baisse) dans les cirques de la Rome antique… Telle semblait l’ambiance offerte au curieux qui s’aventurait à regarder la 45e cérémonie des Césars.

Sous un vernis humoristique, dont il était difficile de savoir s’il était chauffé au premier, au deuxième ou au troisième degré, le politiquement paillette a fait son show. Maîtresse de cérémonie, Présidente et remettants n’ont en effet pas manqué de rire de tout: du politiquement correct (pour mieux s’en défendre mais aussi pour mieux le servir), de la discrimination (pour mieux la dénoncer) et bien sûr de Roman Polanski (pour ne pas perdre la face). À ne vouloir blesser personne, il est plus simple et finalement moins risqué de blesser tout le monde. Chacun reconnaîtra les siens…

La talentueuse Florence Foresti a ainsi ratissé large: moquant l’époque et la difficulté d’y prendre la parole sans qu’une minorité opprimée vous saute à la gorge, elle a quand même veillé à obtenir son brevet de féminisme, convoquant subtilement la psychanalyse pour comparer l’âge où elle jouait aux cubes et celui où Polanski vivait son scandale américain. À l’occasion, elle aurait pu aussi rappeler qu’à l’âge où elle jouait aux cubes, Polanski, lui, «s’amusait» dans le ghetto de Cracovie. (ouch ! :lol:) Tant qu’à parler d’eros, autant convoquer thanatos. Plus on est de fous, plus on rit.

Nous avons tous compris une chose: il y aura désormais un avant et un après, un passé sur lequel il faut cracher sans discernement et un nouvel ordre de pureté auquel il faut prêter allégeance. On connaît la chanson… Curieux tribunal populaire de la tabula rasa cependant, dont on peine à comprendre le code de justice et à savoir où il situe la frontière qui sépare le bien du mâle: Alain Delon, qui n’a jamais été condamné pour viol, n’a-t-il pas subi les mêmes foudres lorsqu’il a été décidé qu’une palme d’Or d’honneur lui serait décernée à Cannes? À l’inverse, le silence féministe face à l’affaire Mila n’a pas manqué d’étonner. L’arbitraire, lui, a manifestement encore de beaux jours devant lui.

Le malaise dans la profession atteignit un nouveau palier quand le Prix sacrant le meilleur réalisateur fut décerné à Roman Polanski. L’actrice Adèle Haenel en tête, la réalisatrice Céline Sciamma et un petit cortège d’indignés quittèrent colériques la salle pour exprimer leur désapprobation. N’aurait-il pas été plus logique que ces personnes n’y entrent pas, puisqu’elles condamnent la nomination du film, son existence même et sa diffusion. Curieuse attitude que celle qui consiste à jouer le jeu si le résultat vous convient et à renverser la table s’il ne vous convient pas. C’est avec le même mode de raisonnement que certains en arrivent à considérer illégitime la démocratie et à vouloir la renverser - bien sûr avec les meilleures intentions du monde et pour le bien du peuple.

Les femmes ont bien raison de défendre leur dignité et leur place dans la société. Certaines l’on fait et le font avec une intelligence particulièrement remarquable. Qu’elles s’appellent Simone Veil, Mona Ozouf, Élisabeth Badinter, et tant d’autres. Ces femmes ne font pas du ressentiment leur étendard, elles n’ont pas la haine du passé et leur discernement repose sur leur intégrité intellectuelle: elles n’en sont pas moins des ambassadrices efficaces de la cause des femmes, parce que leur combat est celui de l’humanité dans son entièreté. Nous étions loin d’elles avec cette cérémonie et ses à-côtés bruyants.

Le titre du film qui fut sacré (Les misérables), à la grande joie manifeste de Sandrine Kimberlain, résume bien le sentiment diffus que laisse cette soirée: il y avait dans tout ce spectacle offert, en dépit de quelques moments inspirés, un climat qui inspirait la pitié.

Concernant cette cérémonie et son devenir, peut-être faudra-t-il aussi finir par en changer le nom et le symbole si l’on songe que le sculpteur César a eu l’indélicatesse de finir sa vie avec une femme plus jeune que lui de 40 ans.
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 12110
Inscription: 01 Sep 2005, 18:35
Localisation: Giedi Prime

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Fév 2020, 21:23

Deux belles nouvelles venues de Berlin ces dernières minutes:
Le grand Hong Sang Soo remporte l'Ours d'Argent de la meilleure réalisation pour son nouveau film The Woman who Ran

Et mieux encore... 9 ans après Asghar Farhadi, 5 ans (déjà!) après Jafar Panahi, le réalisateur iranien Mohammad Rasoulof et ses belles actrices et beaux acteurs remporte l'Ours d'Or pour There Is No Evil (Sheitan Vojood Nadarad)

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Fév 2020, 21:53

Ah tiens, Sara Forestier regrette de n'être pas sortie..

Pourtant il y a 6 ans elle semblait toute contente de remettre le César. Quelque chose a changé ? Bah non... le monsieur n'est pas plus détestable qu'il y a 6 ans...

Juste son hypocrisie et sa bêtise sans doute...


Au fait elle a vérifié que les vies de Arnaud Despleschins, Kechiche ou Michel Leclerc de leurs naissances à aujourd'hui était bien pures comme il faut et Féminazi-Approved.
On sait jamais elle pourrait avoir des surprises, l'apprenti juge en culotte courte.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Fév 2020, 22:28

L'esprit de Peggy Sastre rencontre celui d'Emmanuelle Seigner visiblement:

https://www.instagram.com/p/B9KBpmtI2_g/

@emmanuelle.seigner: Je prie a tous d arrêter de me faire chier . Tout cela est basé sur des mensonges de folles hystériques en mal de célébrité .Merci de respecter mon espace , celui de mes enfants , de mes parents et de mes sœurs #lessorcieresdesalem

@mathildeseigneroff:
Bravo Emman tu as bien raison cessez s il vous plait vos insultes à l égard de ma famille protégez les enfants de roman et arrêtez tous ses propos infondés et diffamatoires


https://www.instagram.com/p/B9ITRG_qUn9/

@mathildeseigneroff: Bravo ! Quand le suffrage du vote l’emporte sur la vox populi...

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Mar 2020, 09:21

Bon Seigner a supprimé son post. C'était une gravure illustrant les procès de Salem.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Mar 2020, 09:34

Après Marlène, c'est décidément le ballet des intellectuelles...


https://www.mediapart.fr/journal/france/290220/cinema-francais-la-nuit-du-deshonneur


Ils voulaient séparer l'homme de l'artiste, ils séparent aujourd'hui les artistes du monde. [...]
Ils pensent défendre la liberté d'expression, en réalité ils défendent leur monopole de la parole. Ce qu'ils ont fait hier soir, c'est nous renvoyer au silence, nous imposer l'obligation de nous taire. Ils ne veulent pas entendre nos récits. Et toute parole qui n'est pas issue de leurs rangs, qui ne va pas dans leur sens, est considérée comme ne devant pas exister.»


:pasrond:

(Oui bon je fais semblant de lui parler, c'est plus facile à rédiger.. )

Chère Adèle, tu as raison, mais en fait tu parles de vous. Vous êtes le discours dominant, votre discours est partout, vous n'êtes pas la minorité. C'est le Bien.
Et donc je te renvoie tes mots.
"Ce que tu as fait hier soir, c'est renvoyer ceux qui n'accepte pas votre totalitarisme au silence, leur imposer l'obligation de se taire. Et toute parole qui n'est pas issue de vos rangs, qui ne va pas dans votre sens, est considérée comme ne devant pas exister."


Car après tout, que Polanski soit le meilleur réalisateur (et sans doute de loin étant donné que ça a résisté à la campagne médiatique), tu as refusé de l'entendre, pour toi ça ne devait pas exister, tu t'es levé en petit enfant gatée contrariée.
Qui est en réalité totalitaire? Qui veut empêcher autrui d'exister, de vivre, que ses films soient vus. Qui ne pleure pas quand des cinémas ont été vidées et que des gamines qui ne savent pas ce qu'elles font furent très fier de se filmer occupant une salle devenue vide?

Et puis Adèle, cesse de faire comme si tu faisais partie d'un peuple opprimé. Tu sais, les femmes, ce n'est pas un peuple.
Décidément, Céline et son communautarisme misandrique t'aura mis des choses absurdes dans la tête.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Mar 2020, 09:36

Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Mar 2020, 15:53

Claire Denis, géniale d'un bout à l'autre..


http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/cinema/cesar-decerne-a-polanski-on-s-est-dit-voila-c-est-arrive-confie-claire-denis-29-02-2020-8269884.php

A noter que le titre et l'entrevue est faite par la "procureure" Catherine Balle, spécialiste (outre de la rubrique people, si si) de l'enquête à charge ou plutôt du relais à charge de toute accusation servie sur un plateau (puisque dans un podcast elle a avoué qu'à chaque étape de l'enquête c'est Valentine Monnier qui lui présente les témoins et non elle qui les trouve...)
En entendant Denis, elle du se dire.. "M'enfin pourquoi elle tient pas compte de mes articles.. faut vraiment que je la publie c'est bizarre comme réaction" ...

Ah et puis bon, à titre exceptionnel n'ayant pas de respect pour la "procureure", je ne vais pas respecter le droit d'auteur (à noter que dans une entrevue, seules les questions sont sous droit d'auteur et l'intro.. intro que j'élude pour sa partialité)..

Q: Aviez-vous hésité avant d'accepter de remettre le César de la meilleure réalisation ?

CLAIRE DENIS. Non. Lorsqu'on m'a proposé de remettre ce César avec Emmanuelle Bercot, j'ai trouvé que c'était un choix intelligent. Nous sommes deux femmes réalisatrices et on représente elle et moi quelque chose de sincère et de solide. Avec Emmanuelle, on s'apprécie beaucoup et on a tout de suite dit d'accord, mais pas l'une sans l'autre.

Q: Appréhendiez-vous d'avoir à prononcer le nom de Roman Polanski ?

Pas du tout. Je n'ai pas aimé qu'au cours de la soirée, on marmonne le nom de Polanski ou qu'on lui donne des surnoms. Si on ne voulait pas avoir à dire ce nom, alors il ne fallait pas venir ! Citer Roman Polanski ne m'a pas écorché la bouche. Quand Emmanuelle a donné le résultat, je l'ai regardée et on s'est dit Voilà, c'est arrivé. Emmanuelle et moi devions rendre compte d'un vote, pas rendre un verdict.

Q: Depuis la scène, avez-vous vu Adèle Haenel se lever ?

Oui, je l'ai aperçue. Un jour, on se parlera avec ceux qui ont quitté la salle. Ce vendredi soir, nous n'avions pas les moyens d'entamer un débat.

Q: Comprenez-vous son geste ?

On ne peut pas se mettre à la place de quelqu'un d'autre. Mais je ne suis pas du tout insensible à la douleur des autres, bien au contraire.

Q: Que pensez-vous, à titre personnel, du César de Roman Polanski ?

Je pense qu'il est logique. « J'accuse » était le film qui avait reçu le plus de nominations, donc il était possible que Polanski obtienne ce César. Le film n'a pas été interdit en salles, cela aurait été absurde de demander aux gens de l'Académie de ne pas voter pour lui…


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Mar 2020, 16:07

Evocation du César de Polanski et démontage complet et rationnel de "l'oeuvre" (uhm) de Iris Brey
Vous savez elle qui théorise qu'il y aurait des regards différents - c'est vrai - selon le genre - c'est faux - .... et évidemment un regard qui serait le Bien et un autre qui serait le Mal... tout en ayant dit au début que la thèse n'était pas manichéenne mais aussi une de celle qui met dans la tête d'Adèle Haenel qu'il y a un rapport entre juger une oeuvre et juger une vie...)
Une Imposture, protégée par le fait qu'elle n'a jamais été mise en face de quelqu'un capable de lui répondre... sauf peut-être une fois

Je lis un livre sur le féminisme #facepalm


Après la victoire aux #César de #Polanski les féministes sont en pleurs...

Mais ce n'est pas le seul revers qu'elles vont subir...

Je m'attaque au livre d'Iris Brey : Regard féminin, une révolution à l'écran. Un livre qui est censé théoriser le Female Gaze et le Male Gaze, le regard féminin et le regard masculin.

Et on va vite se rendre compte qu'elle raconte n'importe quoi.

J'ai lu le bouquin sur ma liseuse donc je ne me suis pas amusé à prendre des photos de ma liseuse, ça se scanne assez mal...


Et là tout s'effondre, alors que bon AnalGenocide n'est pas forcément quelqu'un d'extrêmement brillant, c'est juste quelqu'un qui a le courage de s'attaquer à ces conneries. C'est dire l'imposture.

Bref, coucou les adeptes de Miss Brey.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Mar 2020, 16:17

Et en bonus (c'est lui là aussi):









Mais aussi (c'est lui aussi):

https://www.senscritique.com/livre/Le_Regard_feminin_Une_revolution_a_l_ecran/critique/213843813

Pour vous donner l'eau à la bouche :D
[...]Mon premier souci avec le livre c'est que c'est dégueulasse, c'est en écriture inclusive, on se tape des « le.a spectateur.ices » et la page d'après « les spectateurs et les spectatrices »... Aucune constance, d'habitude on a soit les points au milieux des mots, soit les bégaiements... là on a les deux...[...]


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 01 Mar 2020, 16:31

Ca cause "sexe" à donf ! miam miam.... :lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20594
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Rainier le 01 Mar 2020, 16:47

Hugues a écrit:Je n'ai pas aimé qu'au cours de la soirée, on marmonne le nom de Polanski ou qu'on lui donne des surnoms. Si on ne voulait pas avoir à dire ce nom, alors il ne fallait pas venir !


Bravo Claire Denis :good :good

Définitivement, Foresti est conne et vulgaire (son sketch avec son coach sportif était navrant, j'ai eu honte pour elle).
Quand je pense que certains critiquent Bigard pour sa prétendue "vulgarité" mais c'est de la poésie à côté de celle de Foresti.

Quant à Darroussin que j'aime bien depuis ..."Est-ce bien raisonnable ?" (1981), il m'a vraiment déçu.
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15517
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 01 Mar 2020, 17:13

Pas du tout d'accord. Que Claire Denis dise le nom de Polanski et lui remette le prix sans faiblir c'est très bien et c'est son rôle. Elle est un nom respecté dans la réalisation et c'était à elle d'affronter la tourmente, elle l'a fait courageusement là où tout le monde s'est défilé, bravo. Par contre les deux bouffons ont été parfaits aussi, justement en assumant le rôle du petit lâche sans envergure victime de la terreur bien-pensante et la tournant ainsi habilement en dérision, ils ont été courageux aussi à leur manière. Je ne crois pas que beaucoup de comiques se soient portés volontaire pour la mission impossible. La défense s'est donc faite sur deux fronts et c'est très bien ainsi. S'il y a des regrets c'est plutôt de voir Claire Denis si seule, la lâcheté de la profession m'est apparue dans toute son ampleur. Et je me dis que c'est pas mauvais que finalement quasi toute la profession se soit deshonorée, après les mégatonnes de pleurnicheries moralisatrices (à sens unique des plus forts) qu'elle nous a infligé à haute dose depuis 20 ou 30 ans, c'est un retour de bâton qui n'est pas volé.
Cortese
dieu
 
Messages: 31395
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Mar 2020, 20:00

Ah tiens Mélenchon qui s'abaisse au niveau de Foresti et consorts et qui se fait juge moral : "Avec ce dont il est accusé... c'est écoeurant."
C'est triste de perdre de vue les simples principes démocratiques (le citoyen n'est pas juge, ne fait pas justice lui-même, mais la délègue à des juges professionnels ou des jurés qui vont rechercher la vérité longuement à charge et décharge )

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Rainier le 01 Mar 2020, 20:01

Cortese a écrit:Par contre les deux bouffons ont été parfaits aussi, justement en assumant le rôle du petit lâche sans envergure victime de la terreur bien-pensante et la tournant ainsi habilement en dérision, ils ont été courageux aussi à leur manière.


C'est qui les deux bouffons ? Foresti et son coach ?
Foresti a commencé par dire qu'elle était très courageuse d'avoir accepté ce rôle. OK au début, si ça peut lui faire plaisir.
Mais après, elle n'a rien assumé du tout et n'a rien fait d'habile à mon avis.
Elle s'est complètement défilée à la fin, laissant Kiberlain se démerder (Bravo pour elle, par contre) et écrivant un tweet "Ecoeurée".
Effectivement Foresti a joué le rôle du petit lâche sans envergure victime de la bien séance ...mais la fin a prouvé que ce n'était pas un rôle de composition.

Après t'as le droit d'être amoureux de Florence Foresti :P


De mon côté, le meilleur moment de la soirée a été l'apparition fugitive de Marisa Berenson qui m'a rappelé la plus belle scène de cinéma de tous les temps :

la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15517
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 01 Mar 2020, 20:13

Hugues a écrit:Ah tiens Mélenchon qui s'abaisse au niveau de Foresti et consorts et qui se fait juge moral : "Avec ce dont il est accusé... c'est écoeurant."
C'est triste de perdre de vue les simples principes démocratiques (le citoyen n'est pas juge, ne fait pas justice lui-même, mais la délègue à des juges professionnels ou des jurés qui vont rechercher la vérité longuement à charge et décharge )

Hugues

Je comprends ta déception, mais je préfère retenir son analyse sur la situation en Syrie : la dernière fois, il avait été très décevant. Là, il se rattrape bien.
Il soutient Sanders clairement.
Il abrogera la réforme des retraites de Macron au cas où il gagnerait les élections (mais bon, ne rêvons pas...).
Alors, ne soit pas trop déçu, vu que tout de même, sur ... l'essentiel, il a été bon :D
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20594
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 02 Mar 2020, 10:45

Parce qu'on n'est plus à ça près :

https://www.arretsurimages.net/chroniques/le-matinaute/despentes-offre-une-legende-a-haenel

Pour rappel, concernant les compétences de Despentes en terme de cinéma, son film à elle est Baise-moi, une purge vibrante de l'incompétence de sa réalisatrice.
Ouais_supère
 
Messages: 22791
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 02 Mar 2020, 12:19

Restons simples :
On sent le gros coup de drague ! J'explique :
Despentes a vieilli, mais elle voit que Sciamma qui n'est pas mieux lotie qu'elle, se paye la délicieuse fougueuse et naïve Haenel.
Alors, par le biais d'un pamphlet (qui semble avoir un gros succès), elle lance un appel enflammé à la "jeune fille en feu".
Elle se dit qu'on sait jamais, sur un malentendu... :lol:
Ok, je sors.............. :P :oops:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20594
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 02 Mar 2020, 21:20

En bref...
Ils sont avec nous :

- Isabelle Huppert à trois-quart de mot, puisqu'elle a dit sans vouloir dire ce qu'elle pense de Polnaski avoir entendu à la radio une phrase de William Faulkner disant en substance que le lynchage est une pornographie.
- Juliette Binoche, elle même pas à demi mot, c'est un quart de mot, elle veut pas se mouiller sur Roman ... mais elle dit quand même que la cérémonie fut une honte, un one man show sans talent (elle ne dit pas qu'elle vise Foresti mais je le crois) qui semble se désintéresser du cinéma (et donc je pense la qualité des films) pour multiplier les déclarations politiques et morales.
- mais surtout, vraiment incroyable Lambert Wilson, lui a double ou triple mot.. faut que je trouve l'enregistrement il a été majuscule...


On va aller voir Les Traducteurs et De Gaulle même si ce sont deux catastrophes industrielles, juste pour lui faire plaisir du coup...

:D

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 02 Mar 2020, 21:30

Entrer dans la peau de De Gaulle l'a transcendé.

Bon, il a dû se facher avec plein de gens mais je pense qu'il s'en fout.
Ouais_supère
 
Messages: 22791
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 02 Mar 2020, 22:39

Empathie:



Il y a la même scène filmée de façon plus édfiante dans Quotidien semble-t-il, où on entend mieux l'échange..

"Ce sale *****, on aura sa peau." (au sujet de Polanski)
"Traitresse."
"Va te faire violer." (la dame a été violée pour information...)

Bref de l'empathie... alors que nous bah on en a pas, puisque ça a été décrété.

Tout le monde sait que l'empathie est la mère de l'intolérance. Bien entendu.. :D :D



Enfin bref c'est sa le moralisme, l'insularisation, la balkanisation du commun.. tout le monde se pense soudainement légitime à rendre justice, voire la mort, lui-même.. Je le pense donc c'est la vérité commune.
Merveilleux moralisme.
Mais continuons à le défendre il est merveilleux, le moralisme.
On s'arrêtera peut-être de le faire le jour où il y aura un mort.. Ca finit toujours comme ça, le lynchage.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Rainier le 02 Mar 2020, 23:03

Hugues a écrit:- mais surtout, vraiment incroyable Lambert Wilson, lui a double ou triple mot.. faut que je trouve l'enregistrement il a été majuscule...


Hugues



"Je suis très en colère, c'est n'importe quoi", s'est-il irrité sur franceinfo. "Si on estime qu'il y a quelque chose qui ne fonctionne pas dans le fait que Polanski ait des nominations, alors on ne vient pas ! (...) On ne part pas au milieu de la cérémonie parce que Polanski reçoit un prix ! Qu'est-ce que ça veut dire ? C'est la règle du jeu."


L'acteur, à l'affiche dès mercredi 4 mars pour un film sur le Général De Gaulle, n'a également pas apprécié le comportement de Florence Foresti, maîtresse de cette 45e cérémonie des César. Tout au long de la soirée, elle a multiplié les traits d'humour au sujet de Roman Polanski et a préféré donner de multiples surnoms au réalisateur plutôt que de le nommer. "Oser évoquer un metteur en scène en ces termes... Parler d'Atchoum, montrer une taille... Et en plus, qu'est-ce qu'on va retenir de la vie de ces gens par rapport à l'énormité du mythe de Polanski ? Qui sont ces gens ? Ils sont minuscules", a-t-il lâché.
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15517
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Rainier le 02 Mar 2020, 23:24

Réaction de Patrick Chesnais :
"Je suis effondré et révolté par les prestations pathétiques et nauséabondes de Foresti et Daroussin, ils se sont discrédités à jamais"
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15517
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Pneumonie Atypique

Messagede Hugues le 03 Mar 2020, 01:51

Les mémoires de Woody Allen seront publiées le 7 avril.

Leur titre: Apropos of nothing

La description: "a comprehensive account of his life, both personal and professional, and describes his work in films, theater, television, nightclubs, and print. Allen also writes of his relationships with family, friends, and the loves of his life".

Je ne l'aurais pas signalé, normalement, mais enfin comme certains s'amusèrent il y a un an ou deux à reproduire des articles non informés ( parce que leur auteur [ou ceux qui les ont perroquer mondialement de journaux en journaux à travers le monde car c'est tristement ainsi que fonctionne le jorunalisme écrit souvent, en perroquet.. ] n'entendait rien à ce dont il parlait - ou désinformant volontairement, par militantisme, ou copinage ) articles où tout s'est avéré faux, et à n'accorder aucune importance à quelques mots informés eux, hé bien souligner que le dernier détail était tout aussi faux que tous les autres me semble un dernier clou fort intéressant à tapoter gentiment ...

Elles ne seront pas publiées qu'aux USA mais en simultané dans 6 pays (Etats-Unis, Canada, France, Allemagne, Italie et Espagne) avant des traductions quelques semaines plus tard dans bons nombres d'autres contrées.

L'éditeur américain (une filiale d'Hachette, j'irgnore si c'est une filiale d'Hachette qui les éditera en France aussi) a acquis les droits il y a 2 ans, c'est à dire bien avant que ne surgisse la rumeur malfaisante et volontaire (puisqu'on sait qui est l'auteur de l'article du New York Times qui la fit naitre, et ses rapports avec les Farrow) qui disait qu'il n'avait pas d'éditeur, que personne ne voulait l'éditer, dans la fameuse narration propagandiste du coupable abandonné de tous.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5004
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Waddle le 03 Mar 2020, 15:17

Hugues a écrit:
On va aller voir Les Traducteurs et De Gaulle même si ce sont deux catastrophes industrielles, juste pour lui faire plaisir du coup...

:D

Hugues
Ce sont des catastrophes industrielles ou artistiques?
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22389
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron