Encore plein de morts à annoncer !

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Shoemaker le 09 Aoû 2019, 20:06

J'ai gardé un très bon souvenir de "La cité de l'indicible peur", que je reverrais avec plaisir.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20044
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Rainier le 09 Aoû 2019, 22:17

Hugues a écrit:20h50, France 5: Y'a-t-il un Français dans la salle ?

22h30, Arte: Solo

Hugues


Quel jour ?
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15245
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede sccc le 10 Aoû 2019, 14:35

scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19592
Inscription: 22 Fév 2003, 18:32
Localisation: Belgique

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Shoemaker le 10 Aoû 2019, 14:39

Affaire close. Il ne pouvait en être autrement. Amen.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20044
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Nicklaus le 10 Aoû 2019, 16:11

Du coup je sais plus : c'est bon ou pas pour Trump ? Pitié, évitez moi de regarder BFMacron pour savoir.
Image
Il va sûrement revenir...sûrement.
http://fr.twitch.tv/nicklaus1980
Avatar de l'utilisateur
Nicklaus
Je vous emmerde et je rentre à ma maison
 
Messages: 57830
Inscription: 21 Fév 2003, 08:19
Localisation: North Park

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Hugues le 10 Aoû 2019, 19:49

Shoemaker a écrit:Affaire close. Il ne pouvait en être autrement. Amen.


(A sccc aussi, même si je ne sais trop sa position sur le sujet...)

J'ai toujours eu quand même quelques mal à te (vous?) voir sauter sur les conclusions d'une quelconque culpabilité.
Certes peut-être c'est en phase avec ta vision du monde, mais justement, il faut se méfier d'autant plus de ce qui confirme ses présupposés, qui relève de deux biais cognitif, le biais de confirmation et l'effet de halo. Cela a tendance à éloigner de la vérité.. Au contraire, plus ça confirme ses présupposés plus il faut le vérifier.

Mais surtout, je reviens toujours à cela.. Peu importe le pedigree du monsieur.. peu importe qu'il ait signé lors des premières accusations il y a une quinzaine d'année un plaider-coupable... Si c'était pour lui la manière de voir l'affaire plus vite réglée que de subir tout un procès, ça ne veut pas dire grand chose..

Là que reste-t-il: quelqu'un d'accusé, des allégations, et quelqu'un dont on ne sait si il était coupable. Quelqu'un qui s'est peut-être suicidé parce qu'il était coupable.. ou quelqu'un qui a peut-être été suicidé parce qu'il était complice.. comme vous aimez à le penser.. Ou encore... quelqu'un qui s'est peut-être suicidé car il était dans un labyrinthe de kafka et se voyait en impossibilité de prouver qu'il était innocent alors qu'il l'était peut-être.

Bref, je ne comprends pas que l'on se transforme en juge d' allégations.. Une allégation ça n'est que ça: une allégation, c'est à dire une revendication, prétention. Revendiquer, prétendre, ça n'est pas dire vrai.
Si je revendique le trône d'Angleterre, est-il forcément mien, suis-je forcément légitime ?

C'est peut-être bête mais pour chaque accusé d'affaires basées sur des témoignages, j'ai tendance à espérer pour lui, "pourvu si il est innocent qu'il s'en sorte, ou pourvu qu'il ne soit pas innocent, ce serait tellement terrible qu'un innocent subisse tout ça". Parce que je ne me dis pas que parce qu'il est mis en examen ou inculpé, selon la législation, cela équivaut à la culpabilité. Donc oui, même pour Epstein, je me suis dit ça..

Et certes, oui, cabochard, je ne crois toujours pas* la parole humaine.. non seulement elle est subjective, mais elle est faillible, vassale des intérêts particuliers, toute l'histoire humaine le montre...
Et la croirais-je, ce ne serait que ça, une croyance.. La justice mérite mieux qu'une croyance.. Changer la vie d'un homme aussi.

Hugues
*: toujours pas... et non pas "pas toujours".. Non c'est bien toujours pas que j'ai voulu dire.
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3725
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Hugues le 10 Aoû 2019, 19:56

La meute:
Image
Juste parce que ces gens ont lu dans la presse qu'il était méchant, ou dans le discours d'un procureur, ils l'ont mis en dehors de l'humanité, sans en douter un instant.

Et la même meute, sous une autre forme, au sein du tribunal Twitter pour cracher sur le cadavre pas encore refroidi...
Sans décence, puisqu'il n'y a pas droit: on lui a enlevé le droit d'être humain, avant même tout jugement, qu'il l'ait mérité ou non. La mise au pilori publique a suffi, la meute a fait le reste.


D'une certaine manière, assez fier de ne pas en faire partie.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3725
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Hugues le 10 Aoû 2019, 20:09

Et quand je parlais de la mise au pilori par un procureur, à la vindicte populaire, je ne pensais pas toucher si juste... (photo)

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


Ca serait un tableau de peinture, ça pourrait s'appeler Le monstre ou Présentation du monstre au peuple de la nouvelle York.

Hugues

PS: A y réfléchir, le premier intitulé imaginaire serait peut-être plus approprié ... il mettrait une ambiguité sur l'identité du monstre. Et soulèverait quelques question
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3725
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Shoemaker le 10 Aoû 2019, 22:16

Peu importe. AFFAIRE CLOSE
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20044
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Shoemaker le 10 Aoû 2019, 22:20

Nicklaus a écrit:Du coup je sais plus : c'est bon ou pas pour Trump ? Pitié, évitez moi de regarder BFMacron pour savoir.

On ne le saura jamais. Initialisation totale de la situation, pour TOUS.
On aura droit à une énième affaire "JF Kennedy", avec plein de coupables potentiels...
Russes, Cubains, Mafia, Wall Street, Trump, Clinton, Mossad, Tartempion, ... Et on fera plein de films sympas, et on écrira plein de livres passionnants.
Circulez, y a rien à voir.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20044
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Hugues le 10 Aoû 2019, 22:32

Shoemaker a écrit:Peu importe. AFFAIRE CLOSE


Bah non ça importe un peu quand même. Parce que ça arrivera d'autres fois, de tirer des conclusions définitives sur des allégations.

Hugues (têtu hein :D )
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3725
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Shoemaker le 11 Aoû 2019, 07:35

Mais c'est toi-même qui nous dis qu'en vérité, nous ne savions RIEN.
Donc, je te prends au mot : si nous ne savons RIEN, nous (enfin, moi) n'avons RIEN à dire. CQFD...
Quant à "ce qui a été déjà dit" et qui aurait pu salir la vertu et l'honneur du gars, bah, il n'y a pas eu grand chose, pas de quoi fouetter un chat.
On peut juste constater que lors de l'affaire Weinstein, mettant en relation des adultes consentants entre eux, il y a eu un battage mondial hystérique, des montagnes de levées de bouclier, des offensives fabuleuses de tout ce que la galaxie compte de féministes hystériques et de sociétaux mercenaires... On peut détester Weinstein pour ce qu'il est, un producteur véreux et vicieux du système cinématographique US, certainement un propagandaire de ce qu'on sait, mais bon, jusqu'à preuve du contraire, pour le dire simplement, personne, si ce ne sont leurs ambitions démesurées et leurs vanités minables, personne donc n'a forcé toutes ces femmes majeures à se retrouver dans les situations que l'on sait. Je n'aime pas la promotion canapé, mais quand on s'y essaye, on assume et on se la ferme (je parle des nanas qui ont tenté leur chance avec le grand méchant loup).
Mais, pour Epstein, de fait, il n'y a pas eu grand chose. Alors que l'affaire est POTENTIELLEMENT infiniment plus grave.
Qui est massivement au courant de cette affaire ? Pas grand monde. Les média Français pour parler de la France (pays où ce noble monsieur avait pignon sur rue), ont été extraordinairement, fabuleusement, invaincunablement discrets. Les féministes d'habitude furieuses et portées à blanc dès qu'on soupçonne un mec d'avoir pincé les fesses à une nana, ont été d'un silence tombal... etc.
Qui a beaucoup causé de Epstein ? Trois pelés et un tondu (le tondu, c'est moi ! :lol: ). Et encore, avec des tonnes de prudence.
Donc, on va dire, si j'ose me permettre cette bête pirouette, qu'il n'y a pas eu "mort d'homme", quant au traitement de l'affaire... :D
Bref, fermez le ban, et circulez, y a rien à voir.
(et on nous a pourtant expliqué AVANT le drame, que la cellule où on a retrouvé le cadavre bénéficiait du top en matière de surveillance très rapprochée... Et qu'il y a eu déjà UNE PREMIERE tentative de "suicide"... Ha la la, l'efficacité yankee n'est plus ce qu'elle était...)
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20044
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Rainier le 11 Aoû 2019, 10:30

Détournement de l'affiche du film de Tarantino est l’œuvre du street artiste Sabo, rapporte le Hollywood Reporter .
Ce dernier précise au média américain que son message est adressé à l’industrie du divertissement, qu’il fustige pour «avoir tendu les bras à Polanski (...) et dans une moindre mesure à Epstein»

Image
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15245
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Ouais_supère le 11 Aoû 2019, 10:35

Les pauvres cons.
Ouais_supère
 
Messages: 22252
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Mufasa le 11 Aoû 2019, 13:39

Nicklaus a écrit:Du coup je sais plus : c'est bon ou pas pour Trump ? Pitié, évitez moi de regarder BFMacron pour savoir.


Je n'ai pas trop suivi cette affaire mais il me semble que vous êtes un peu à côté de la plaque. Ce "suicide" qui arrange tout le monde concerné est un tel scandale aux yeux des Américains moyens que je vous assure que les considérations de présomption d'innocence, de féminisme ou d'une fausse affiche Polanski paraissent complètement anodines en ce qui concerne cette affaire. C'est plus gros que la mort de Lee Harvey Oswald. Eventuellement les pro-démorates soupçonnent que le suicide est pour protéger Trump, et les pro-Républicain ou pro-Trump pensent que c'est pour protéger Clinton, mais pour la majorité c'est le dégoût général. Finalement Epstein est celui qui aura fait le plus pour unifier la nation, dans une haine collective du système et d'une caste au-dessus des lois qui dans l'imaginaire populaire violent des enfants impunément, tout comme ils mentent, volent, violent des femmes, et même tuent des enfants de le ventre de leur mère (si tu est contre l'avortement). Les choses vont se tasser, il y aura un semblant d'investigation, peut-être quelque têtes mineures vont tomber, mais ce qu'il restera c'est une enième cassure, encore plus profonde qu'elle l'était, entre les Américains et leurs élites.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8647
Inscription: 19 Fév 2003, 22:39
Localisation: Louisville, Ky., E.-U.

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Cortese le 11 Aoû 2019, 17:03

En algérien populaire actuel ça se dit "Yetnahaouw gaa" ("qu'ils s'en aillent tous"). On dirait que le monde entier a atteint la limite de tolérance des gouvernés envers les gouvernants.
Bon, ben on va revenir à l'etape précédente : "On tire dans le tas les gars".
Cortese
dieu
 
Messages: 30999
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Kadoc le 12 Aoû 2019, 13:25

Cortese a écrit:En algérien populaire actuel ça se dit "Yetnahaouw gaa" ("qu'ils s'en aillent tous")

T'es vraiment obsede par Netanyahou.
N'ayez pas peur de l'avenir, vous n'en avez pas.
Kadoc
gravitation, dégravitation
 
Messages: 8923
Inscription: 07 Fév 2011, 12:11
Localisation: elle est ou la poulette?

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Hugues le 12 Aoû 2019, 13:49

Mufasa a écrit:Je n'ai pas trop suivi cette affaire mais il me semble que vous êtes un peu à côté de la plaque. Ce "suicide" qui arrange tout le monde concerné est un tel scandale aux yeux des Américains moyens que je vous assure que les considérations de présomption d'innocence, de féminisme ou d'une fausse affiche Polanski paraissent complètement anodines en ce qui concerne cette affaire.


Mais Mufasa, peu importe que ça paraisse anodin ou non...

C'est ça le plus important, bien plus que toute autre question.
La présomption d'innocence est cardinale à toute démocratie, dire que c'est anodin, ça ne fait que refléter que est en marche, au nom du "Bien", un mouvement de destruction de quelques idées qui ont mis des siècles à être adoptées, des idées liées à la société d'égalité et à la démocratie.

Donc, certes c'est anodin dans le tumulte médiatique...

Mais à l'échelle de l'histoire des civilisations humaines et de la philosophie, ce genre de négligence n'a rien d'anodin. Ca l'est bien moins que les quelques vices sexuels de quelques bourgeoisies.

Ne rien retenir des procès de Salem, c'est perdre 330 ans. Ca n'a rien d'anodin. Sauf pour le monde médiatique, le monde de l'immédiat, sans boussole, auquel visiblement tu accordes plus d'importance, pour tirer tes conclusions.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3725
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Cortese le 12 Aoû 2019, 13:54

Kadoc a écrit:
Cortese a écrit:En algérien populaire actuel ça se dit "Yetnahaouw gaa" ("qu'ils s'en aillent tous")

T'es vraiment obsede par Netanyahou.

:lol:
"Netanyahou ga3 !" alors ! Ça va pas remonter leur côte.
Cortese
dieu
 
Messages: 30999
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Hugues le 12 Aoû 2019, 13:58

Sinon, excepté les deux premiers paragraphes, pas une seule phrase ne va dans ce communiqué:

Image

- La justice n'existe pas à destination des victimes, elle existe à destination de l'intérêt général et de la société. Elle est faite au nom de ces deux derniers et non au nom des victimes
- "Protéger les jeunes filles": non, protéger les enfants... Pourquoi ce néoféminisme étrange (et invisibilisant) qui laisse croire que les jeunes garçons ne subissent pas la même chose.

Voilà ce que ça fait les arrivistes ambitieux: une inculture crasse, et démagogue... A quand des gens qui pensent, plutôt que des apparatchiks ?

Après au delà de la drôle de conception de la séparation des pouvoirs, je n'ai rien à dire concernant la requête, ça me semble raisonnable. Mais la manière dont c'est justifié est la pire manière dont ça pouvait être fait.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3725
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Hugues le 12 Aoû 2019, 14:50



:haha:

Il et elle voulaient faire parler d'eux (c'est la seule chose qui les intéresse, tirer les marrons du feu)

C'est raté.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3725
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede DCP le 12 Aoû 2019, 14:52

Hugues a écrit:

:haha:

Il et elle voulaient faire parler d'eux (c'est la seule chose qui les intéresse, tirer les marrons du feu)

C'est raté.

Hugues


Non, c'est réussi, puisqu'on en parle, même toi tu le relaies..... :wink:
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 24147
Inscription: 26 Fév 2003, 10:18

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Hugues le 12 Aoû 2019, 14:55

Bah ça tue dans l'oeuf la chose..

On n'en parlera normalement plus au 20h par exemple... (ou par un court entrefilet, une brève au lieu d'un reportage de 2/3 minutes)

La durée de diffusion d'une nouvelle a une importance sur son emprise médiatique. Là la diffusion est entravée grandement.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3725
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Shoemaker le 12 Aoû 2019, 15:30

L'affaire est, sauf coup de théâtre fantastique, close. Soit. (même si quelques soubresauts sans conséquences auront lieu, pour amuser la galerie).
Que reste-t-il ? Le volet politique.
Le "système", "l'Etat profond"... (je ne sais pas comment appeler ce machin, qui est derrière tout cela...) a montré un aspect proprement stupéfiant de ses capacités globales :
Dès Juillet, dès le début, il été demandé fortement qu'Epstein, au vu de l'énormité qui semblait être en jeu, une vigilance extrême pour que sa sécurité soit assurée à un niveau "high tech" ! D'évidence, la Mort avait Epstein dans son collimateur immédiat. Il a dont été placé dans une prison réputée de très grande sécurité, avec surveillance renforcée, etc. Malgré cela, on a parlé d'une première tentative de suicide. Il devait dont être encore et encore et encore PLUS surveillé : SA MORT TRAGIQUE ET IMMEDIATE NE POUVAIT ADVENIR, à moins qu'un gros astéroïde géant ne percuta les USA ! C'était tout bonnement IMPOSSIBLE. Le problème n'était plus la sécurité de Epstein, mais le procès à venir, et les questions qui y seraient posées ... OU PAS.
Voilà, on en était là, et puis ... l'impensable est advenu : Il est mort tragiquement. On parle de surveillance anormalement relâchée au moment opportun, etc. On verra si les autorités et """Justice"""" feront leur travail d'enquête jusqu'au bout (rêvons... mais pas trop).
Mais le fait est là : à priori, l'impensable est advenu. Il a été exécuté. Bien entendu, on va me dire : qu'est-ce t'en sais ??!!! Simple : s'il n'a pas été exécuté, c'est qu'il se serait donc exécuté lui-même : pas de 3eme option.
Mais cela même était du domaine de l'impossible ! On ne peut SE pendre, dans une cellule hyper surveillée. Le dernier des matons de prison sait cela !
Conclusion : Qu'il se soit suicidé avec matériel fourni et surveillance devenue un moment aveugle (en tant qu'agent ayant failli, parce que la rédemption morale, euh... comment dire...), ou que des sbires l'aient proprement liquidé, le résultat EST LE MEME : Sa mort a été programmée. Et REALISEE. Et c'est ça, qui est stupéfiant : les exécuteurs n'ont pas reculé devant ce qui semblait être impossible. Ils n'ont pas reculé, alors que tout le monde demandait à ce que la sécurité de Epstein soit maximale, car sa vie totalement en danger...
Les responsables de cela, n'ont pas hésité à affronter le sens commun. Ils se sont dit : personne ne peut raisonnablement admettre qu'on va le zigouiller, mais on va le faire quand même. Parce que nous ne reculons devant RIEN.
Là, moi, je reste tout simplement pantois.
J'ai lu quelque part, qu'il ne fallait pas comparer cette histoire avec celle d'Oswald, par exemple. Et c'est vrai. Oswald, quand il a été liquidé, qui le connaissait ? Qui avait une opinion sur lui ? Qui se souciait de sa sécurité ? etc etc... Personne. On l'a chopé, et très vite, à chaud, il a été liquidé. Donc, cela restait cohérent. Ce n'est qu'après, qu'Oswald est devenu quelqu'un de "familier"... Mais Epstein, tout le monde (enfin, ceux qui ont suivi l'affaire, extraordinairement peu médiatisée, si on la compare avec celle de Weinstein) avait clairement et implicitement établi une limite en forme de ligne rouge : PAS TOUCHE, A EPSTEIN !!!!!! Bah non, on a touché à Epstein, et bien touché !!! Sans craindre de provoquer une consternation absolue !
Moi je dis : Chapeau ! :o :o :o :o :o :o :o :o
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20044
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Shoemaker le 12 Aoû 2019, 15:51

Ah oui, j'oubliais : le cynisme des "exécuteurs".
Soit on se la ferme, mais "ferme de chez ferme", pas un mot, pas le début d'un iota de doute...
Soit on tombe immanquablement sous une de ces nouvelles condamnations infamantes et sans réplique : Complotisme !
Bah tiens !.... :lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20044
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede sccc le 12 Aoû 2019, 16:51

Tiens Mufasa,
Existe-t-il une possibilité que l'action soit éteinte envers Epstein mais qu'elle se poursuive d'une autre manière suite à la remise des 2000 documents ou pages versés au dossier juste avant son suicide?
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19592
Inscription: 22 Fév 2003, 18:32
Localisation: Belgique

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Hugues le 15 Aoû 2019, 16:27

Tribune du psychiâtre Paul Bensussan, expert psychiatre près la Cour d’appel de Versailles et agréé par la Cour de cassation (et expert psychiâtre près de la CPI) sur le blog de Régis de Castelnau

https://www.vududroit.com/2019/08/affaire-epstein-la-psychologie-contre-le-droit/


Affaire Epstein : la psychologie contre le droit.
15 août 2019
Paul Bensussan

La guerre des sexes annoncée avec l’affaire DSK, bel et bien déclarée avec les agissements de Weinstein, donnant naissance à MeToo et à son avatar français, Balance Ton Porc, site fondé sur la seule délation, connaît à présent ses ondes de résonnance estivales avec le suicide (dont la réalité est mise en cause par les thèses complotistes) de Jeffrey Epstein, considéré par les milieux associatifs comme une ultime provocation vis-à-vis des victimes.

Ce qui n’a pas échappé à la sagacité de Marlène Schiappa, Secrétaire d’État auprès du Premier Ministre, héraut de l’égalité entre les femmes et les hommes, qui s’indignait hier encore de « l’impunité des crimes sexuels en France ».


Par Paul Bensussan

Par voie de communiqué de presse du 12 août, Marlène Schiappa réclame à présent avec Adrien Taquet, secrétaire d’État à la Protection de l’enfance, l’ouverture d’une enquête en France, afin que « toute la lumière soit faite » sur d’éventuels liens avec la France, mais aussi et surtout, que la mort de Monsieur Epstein « ne prive pas les victimes de la justice à laquelle elles ont droit : condition essentielle à leur reconstruction ».

Ce qui ne manqua pas de provoquer la réaction immédiate du Garde des Sceaux, rappelant l’indépendance de l’autorité judiciaire et la proscription des instructions individuelles au Parquet depuis 2013.

S’ensuivit alors une querelle sémantico-juridique. Les défenseurs de Marlène Schiappa, estimant qu’elle n’a fait « que son job », volèrent à son secours en distinguant les instructions de poursuite, naturellement prohibées, de la demande d’ouverture d’une enquête, possible même après la mort du principal auteur : d’une part, parce qu’il est difficile d’exclure à ce stade l’existence de co-auteurs ou de complices ; d’autre part et surtout, parce que certaines victimes du réseau prostitutionnel pourraient, selon l’association « Innocence en danger », être de nationalité française et avoir droit, à ce titre, à une réparation judiciaire. À cela près que, s’il y a peut-être des victimes, force est de constater qu’il n’y a pas (encore) de plaignante : de sorte que le zèle dont font preuve les associations de protection de l’enfance se trouve ici en décalage criant avec la réalité du dossier, encore inexistant en France.

Dans ce débat juridique, l’expert psychiatre n’a pas vocation à se positionner. Il en va différemment de la dimension psycho-criminologique de ce type de dossier : l’avocat Régis de Castelnau rappelait à juste titre la définition de l’Académie de médecine de la pédophilie, déviation du choix de l’objet sexuel impliquant la « préférence pour des enfants pré-pubères ou en début de puberté ». De sorte que les agissements d’Epstein, aussi infâmes et condamnables soient-ils dans l’hypothèse de faits avérés, ne relèvent évidemment pas de la pédophilie, en dépit de la présence de jeunes filles de 17 ans dans le réseau prostitutionnel. Dans ce sens, ceux qui s’improvisent juges et thérapeutes et s’égosillent, sur Twitter et autres réseaux sociaux, à condamner Nicole Belloubet, qui « préfère s’attaquer aux opposants de Macron qu’aux violeurs de fillettes » sont, pour le dire poliment, à côté de la plaque.

L’expert psychiatre peut aussi s’exprimer au sujet des enjeux psychologiques du procès, la thérapie de la victime devenant, avec cette prise de position, le principal, sinon le seul, des enjeux judiciaires. Ce qui suppose naturellement une condamnation : car sans elle, comment octroyer le statut de victime ? Et sans cette reconnaissance, c’est aux flammes de l’enfer que sont promises les victimes, incapables de se « reconstruire » et donc vouées à une souffrance éternelle.

C’est avec de tels arguments, psychologiquement réducteurs pour ne pas dire ineptes, que se battent les associations, jamais satisfaites par l’allongement sans fin des délais de prescription (pourtant repoussé à 30 ans après la majorité par la loi du 03 août 2018), et demandeuses d’une imprescriptibilité des crimes sexuels sur mineurs. L’argument est simple, pour ne pas dire simpliste : il faut parfois toute une vie pour trouver le courage de dévoiler. Si les faits sont prescrits au moment du dévoilement, la victime (qui, juridiquement, ne le sera donc jamais), perd toute chance de réparation : juridique et psychologique. Peu importe, au fond l’administration de la preuve, dont le juge ne peut en théorie pas faire l’économie : quarante ans après les faits, l’auteur présumé est peut être mort, ou attend la mort dans une maison de retraite. Le Child’s Victim Act, entré en vigueur mercredi 14 août aux États-Unis, illustre cette inquiétante dérive : pendant une année, aucun délai de prescription ne pourra être opposé à un(e) plaignant(e). La formule a du succès : un avocat spécialisé annonce le dépôt de plus de 200 plaintes de victimes du clergé, et le nombre de dossiers attendu est tel que 45 juges – dont 12 pour la seule ville de New York – ont été spécialement désignés pour les traiter, a indiqué le chef des tribunaux new-yorkais, dans un communiqué.

Ce n’est pas, ici, la recherche d’une vérité historique qui importe. Pas davantage celle d’une vérité judiciaire, par définition impossible, si longtemps après les faits, dans ces affaires « parole contre parole ». Seule compte la vérité psychologique, autrement dit le ressenti de la victime, que le juge pénal aura pour mission de valider, s’il ne veut pas avoir sur la conscience une souffrance sans fin.

Ce fut d’ailleurs l’argument d’un psychologue expert judiciaire, lors du procès en appel en février 2011 de Christian Iacono, alors Maire de Vence, accusé de viols incestueux par son petit-fils depuis l’âge de 9 ans : si Gabriel n’est pas reconnu comme victime, disait cet éminent collègue à la Cour d’assises, il n’aura aucune chance de se « reconstruire ». On connaît la suite : quelques mois après la condamnation en appel de son grand-père, Gabriel Iacono, alors âgé de 20 ans, se rétractait, reconnaissant avoir menti et se battant sans relâche jusqu’à la révision du procès de son grand-père et l’annulation de sa condamnation, le 18 février 2014, par la Cour d’assises du Rhône.

Le procès pénal peut à l’évidence avoir des vertus thérapeutiques. La victime en attend non seulement la reconnaissance de sa souffrance, mais encore la sanction de celui qu’elle accuse. Les familles de victimes expriment volontiers, au cours d’un procès, ce vœu d’utilité sociale (« nous voulons que cela n’arrive plus »), parfois au premier plan devant la demande de réparation personnelle. Cela doit-il pour autant transformer l’action pénale en une sorte de thérapie, liant indissolublement son issue à la possibilité de guérison ? Une telle position est parfois exploitée avec une hypocrite démagogie par les politiques. Cette omniprésence du psy ou plutôt de sa caricature pourrait augurer de l’humanisme croissant d’une justice désormais apte à entendre, à réparer –dans tous les sens de ce terme- la souffrance psychologique, les séquelles indicibles ou indécelables de certaines infractions. Comment ne pas souscrire à une ambition aussi noble, comment ne pas s’inscrire dans une évolution qui promet une attention et une vigilance sans faille du corps social à la souffrance et au moi intime de chacun ?

Le danger est pourtant bien réel de la surpromesse : que dire à une victime indignée par une relaxe ou un acquittement, à qui l’on a affirmé, tout au long d’une instruction éprouvante, qu’elle ne pourrait surmonter cette épreuve sans la condamnation de celui qu’elle dénonce ? Le parcours juridique peut s’avérer aussi décevant qu’éprouvant pour la victime : on ne maîtrise pas si facilement la justice et elle n’est pas toute puissante. Là commence la difficulté : en se fixant un double objectif, réparer et punir (pour paraphraser le célèbre titre de Michel Foucault), le droit adopte une ambition contestable et, à la justice, risque de se substituer bientôt le « sentiment de justice », prompt à se muer en indignation et en sentiment d’injustice lorsque le verdict déçoit ou ne satisfait pas.

Peu importe, nous dit-on, que le principal protagoniste soit aujourd’hui décédé, peu importe le principe cardinal de l’extinction de l’action publique du fait même du décès, peu importe enfin l’absence de plaignantes en France (en l’état actuel du dossier) : il faut investiguer, prospecter, rechercher d’éventuelles victimes (qui ne le sauraient pas encore) afin de leur permettre une « reconstruction ». Plus l’ambition est noble et consensuelle, plus on peut impunément malmener les principes fondamentaux du Droit pénal. Qui oserait s’élever contre un politique défendant « les femmes et les enfants » ?

Bien à l’abri sous le bouclier haut levé de la protection de l’enfance, il est difficile de repousser, et même de critiquer, les tenants d’un aussi noble combat, qui peut par certains aspects évoquer les dévots d’un autre temps. Avec l’avocat Florence Rault, nous citions ainsi, dans « La dictature de l’émotion », ces quelques vers de Tartuffe, visant les faux-dévôts :

« … D’autant plus dangereux en leur âpre colère,

Qu’ils prennent contre nous des armes qu’on révère

Et que leur passion, dont on leur sait bon gré,

Veut nous assassiner avec un fer sacré ».


Nous pensons pourtant que même dans des domaines aussi sensibles que la délinquance sexuelle, en particulier sur mineurs, rappeler les principes juridiques élémentaires ne revient pas à infliger aux victimes une souffrance ou une offense supplémentaire, mais au contraire à garantir à tous le bon fonctionnement d’un État de droit.



Heureux de voir que ce que me dicte ma raison et mon intuition si justement confirmé par de tels écrits.


Cette tribune permet aussi de découvrir deux autres excellents articles sur le sujet:

https://www.vududroit.com/2019/08/epstein-schiappa-taquet-quand-plic-ploc-prennent-la-pose/

https://www.vududroit.com/2019/08/jeffrey-epstein-etait-il-un-pedophile/

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3725
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede rozz le 15 Aoû 2019, 16:39

pedophile, probablement pas.... (au sens medical du terme)
detournement de mineures ca fait aucun doute....(rappelons quand meme que le personnage a été condamné en 2008 pour des faits similaires)
violeur de mineures sous GHB, ya forte présomption.
rozz
 
Messages: 4203
Inscription: 01 Déc 2010, 10:38
Localisation: là où il fait froid l´matin

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Hugues le 16 Aoû 2019, 23:52

Peter Fonda, 79 ans, fils de, acteur de rien de bien notable ( certains diront Easy Rider ou un ou deux autres films de Dennis Hopper, ou un ou deux remake médiocre, mais non)..

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3725
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Hugues le 17 Aoû 2019, 00:38

Felice Gimondi, 76 ans, crise cardiaque

Rival d'Eddy Merckx.

Triple vainqueur du Giro (1967,1969,1976).
Tour de France 1965
Vuelta 1968

Double vainqueur du Tour de Lombardie (1966, 1973)
Paris-Roubaix (1966)
Milan-San Remo (1974)

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3725
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Hugues le 17 Aoû 2019, 18:17

Richard Williams, 86 ans

Un des principaux animateurs (le directeur de l'animation je crois) de Qui veut la peau de Roger Rabbit ?

Et surtout, le père de ce film de toute une vie, maudit et inachevé, dont j'avais parlé il y a quelques années,

The Thief and the Cobbler (Le Voleur et le Cordonnier)

film qui sortit tout de même (sous la direction artistique d'une ....... compagnie d'assurance... uhm ) dans deux versions absolument mutilée sous les noms respectifs de The Princess and the Cobbler et de Arabian Knight (toutes deux réécrites, réanimées maladroitement, remontées, j'avais qualifiée dans le post ci-dessous, plein de vidéos géniales d'ailleurs, la seconde de déprédation):


Je vous recommande les vidéos ci-dessous, même sans lire l'histoire de ce film...

Hugues a écrit:Je voudrais partager une découverte de ces dernières semaines...

On connaissait le difficile destin, la difficile éclosion du dessin animé Le Roi et l'Oiseau, sorti en 1980 dont la produciton avait commencé en 1946..
ce derneir avait été produit en deux époques d'abord jusqu'en 1953. Puis à nouveau à partir de 1975 (même si les travaux de recherche de financement et de récupération des films avaient débuté dès le milieu dès 1967) jusqu'en 1980.
« On dit que j'ai mis trente-cinq ans pour faire Le Roi et l'Oiseau... En réalité, j'ai mis cinq ans (en deux fois) pour le réaliser et trente pour trouver le fric ! »
Pour faire vite,
Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


MAIS ce n'est pas de ça que je voulais vous parler...


C'est d'un autre film, qui d'une certaine manière a eu moins de chance... durant ses 27-28 ans ininterrompus de production (et même un peu plus si l'on compte aussi la fin de l'histoire)

Il s'agit de l'oeuvre maîtresse d'un animateur que nous connaissons quelque peu, puisque, son travail sur cette oeuvre lui valu suffisamment d'admiration pour occuper quelques postes prestigieux dans certaines productions célèbres..
Dont celle de directeur de l'animation de Who framed Roger Rabbit ?. Ou réalisateur de A Christmas Carol avec le fameux Ebenezer Scrooge, récompensé par un Oscar. Sans compter de multiples animations de générique et titre de films.

Je parle de Richard Williams, un animateur d'origine canadienne, mais dont l'ensemble de sa vie s'est faite au Royaume-Uni.

L'homme a un projet personnel à partir de 1964, dans lequel durant au moins 14 ans (si ce n'est bien plus) il va investir tous ses fonds personnels: une adaptation des Milles et Une Nuit à sa façon d'abord dénommée Nazrudin..
Je ne vais pas détailler, au contraire du Roi et l'Oiseau, la grande majorité de la longue production du film. Sinon dire qu'à partir de 1978, le film commence à attirer l'attention suffisamment pour recevoir de petits financements de quelques mécènes. Ou susciter dans le courant des années 80, l'admiration de Spielberg puis de Zemeckis qui le placent à la tête de Roger Rabbit. Mais sans doute, Williams continue à mettre lui même ses propres fonds autant qu'il le peut (d'où mon "si ce n'est bien plus").
Si Disney (chez qui il y a de vrais admirateurs tels Roy Disney) et Spielberg s'étaient engagés à l'aider à finir le film, ça ne va pas arriver (j'évoquerai un peu plus loin une des raisons). Mais le succès de Roger Rabbit (auquel participait Warner quelque peu avec ses personnages) attirer Warner qui lui propose de le financer en 1989

Mais avec les studios viennent les obligations: Williams était son propre maître jusque là, laissant son imagination, la faiblesse de réaliser une belle animation, la faiblesse de la beauté du geste, le dévorer, dévorer son temps... son film est le film d'un artiste : une suite de séquences proprement extraordinaires, de tour de force en tour de force* , une oeuvre contemplative (dont le public n'est sûrement pas le public qu'éduque au sucre Disney et consorts), et de merveilleux doublages (notamment un Vincent Price extraordinaire dans le rôle de l'ignoble vizirr) sans une structure narrative encore bien fixe... Maintenant Warner lui laisse 2 années pour tout finir.
*: (exemple parmi d'autre, des changement de perspectives sans l'usage du moindre ordinateur)

Et Williams ne va pas y parvenir... On lui laisse quelques mois encore.. puis lui impose une projection test avec les dirigeants de Warner, qui doit être prête d'ici 2 à 3 sremaines. Toutes les scènes non finies devront être remplacés par des storyboard.. Des storyboard répond-il au producteur Calvert qui sert d'intermédiauire ? Mais Williams n'en a jamais fait pour ce film, suivant sa seule inspiration jusqu'à le dévorer, depuis 27 ans. Mais il va s'exécuter. Il prépare une copie tel que promis, où il manque 10 à 15 minutes d'animation, pour que le film soit complet, minutes remplacées par des voix et storyboard,

3 ou 4 semaines plus tard la projection test se passe mal.. D'abord parce que film n'est pas tel qu'attendu par le studio.. c'est un rêve, c'est un joyau, ce n'est pas une histoire.
Ensuite parce qu'une des bobines a été perdu durant le voyage et l'on s'en aperçoit au dernier moment.
Enfin parce que Disney prépare depuis quelques années Aladdin (voilà pourquoi ils n'ont pas aidé Williams), évidemment dérivé lui aussi des Milles et une nuit... Et pire encore, parce que certains des animateurs principaux d'Aladdin ont travaillé avec Williams ou travaillé même sur ce fameux projet personnel, des personnages ont un air de famille: le Génie et Jafar dans Aladdin, sont tous deux dérivés c'est visible du Vizir du film de Williams.
Warner ne veut plus de cette patate chaude: à ce rythme le film sortira après Aladdin, sera vu comme un plagiat par les enfants et les parents d'Aladdin.. Et puis il n'est pas destiné aux enfants, tout du moins de la façon dont on les éduque à l'image..

Ils usent du retard de Williams (auxquels ils auraient pu rester aveugle si le film leur avait convenu) pour user d'une clause de sortie dans le contrat. Ce retrait est une goutte d'eau de trop dans le projet. C'est que d'une part quelques mois auparavant, le projet a perdu un important mécène japonais suite à la crise économique japonaise.
Mais surtout, on aurait pu penser que cela allait seulement différer la réalisation du film de quelques années, le temps de trouver de nouveaux fonds... mais non: depuis 1989, et l'arrivée Warner, le film a été forcé d'entrer dans une phase commerciale et contractuel, et le film n'appartient pas entièrement à son créateur: des assurances ont été signées pour rembourser les investisseurs en cas de retard ou de non production du film (rembourser Warner par exemple)... théoriquement les assurances doivent payer en ce cas; théoriquement.. en pratique, les assurances préfèrent plutôt que payer, devenir propriétaire du film tel que leur en offre comme possibilité le contrat et terminer le film et payer les investisseurs ensuite..

C'est ce qui va arriver... Williams va voir en 1992 le film dans lequel il a mis 28 ans de sa vie devenir la propriété d'une compagnie d'assurance.. Celle-ci va faire des appels d'offre pour prendre en main la direction du projet... Elle rejette l'appel d'offre le plus fidèle artistiquement mais le plus couteux: finir le film avec Williams sous la coupe d'une bonne conseillère-productrice qui l'aidera limiter les digressions, assisté des conseils narratifs et suggestion de montage de Terry Gilliam.. Le film s'apprête alors à partir entre les mains de dizaines de propositions médiocre et peu couteuses de toute sortie de compagnies et de pays.. Le producteur Calvert, qui avait joué les interméditaires avec Williams et connait donc bien le projet, mais avait refusé plusieurs fois les appels du pied à prendre la direction du film, se sent cette fois obligé... Il y va: propose une solution intermédiaire, plus abordable que celle qui signifierait un maintien de Calvert, mais plus couteuse et plus respectuese du travail accompli que ce qui risque d'arriver si il n'accepte pas la ache..

Enfin plus respectueuse... c'est à voir... Calvert veut et va en faire, soutenu en cela par la compagnie d'assurance, une resucée d'Aladdin, en plus cheap... Il faut ajouter des chansons, des danses.. l'animation est confiée au moins offrant dans des appels d'offres (même si des anciens animateurs de Williams, certains du studio anglais de Don Bluth etc.. y répondent aussi en freelance et y participent quand même à l'animation)... des kilomètres de séquences extraordinaires sont jetées à la poubelle (parfois littéralement c'est à dire perdus à jamais). Les nouvelles séquences bien qu'elles aurait semblé honorables en d'autres circonstances sont tout à fait médiocres en regard du travail extraordinaire de Williams. L'encre et la couleur sont fait à bas prix en Corée.
Là où certains personnages étaient muets, se limitant à des onomatopées, on rajoute des voix narratives ou des voix.
Ca plait à une compagnie de distribution australienne qui le sort en Australie, et paie même la compagnie d'assurance pouvoir le commercialiser le film internationalement (sans rencontrer trop de succès, c'est un sous-Aladdin, peu veulent l'acheter).

Ce film, sans doute l'un des plus grands films animés de tous les temps, et pourtant film inachevé, il est temps de le dire, il s'agit de

The Thief and The Cobbler (Le Voleur et le Cordonnier), tel que le souhaitait Williams après avoir abandonné le titre Nazrudin..


En Australie, dans sa version révisée, mutilée, trahie, et à l'international (dans les rares pays où il sort) il sort en revanche sous le titre The Princess and The Cobbler (puisqu'il met l'accent sur l'amoûûûûr comme pour Aladdin)

Mais ce n'en est pas fini du massacre du film:
les coupeurs de ciseau professionnels, les Weinstein, alors chez Miramax, vainquent la répulsion qu'a tout le monde pour ce mauvais Aladdin et le récupèrent.. (une société Disney, à l'époque, récupère donc un mauvais Aladdin si tant est qu'Aladdin soit bon)...) ils le raccourcissent, changent les voix, en y ajoutant des célébrités (sauf celle de Vincent Price, qui survit encore à tous ces bouleversements, heureusement, car on peut pas le rappeler, il est décédé !), changent des chansons.. ajoute encore plus de narration et de voix qui n'existaient pas, et en font un "produit" (puisque c'est bien ainsi qu'ils le voient) pire encore qu'il n'était
Le film est dénommé alors aux USA, Arabian Knight, un jeu de mots entre les Milles et une nuit et un chevalier. Le film sort honorablement (500 écrans) mais sans aucune publicité.. et est un échec tout à fait attendu.. Mais tel n'était pas le but, le but c'était d'obtenir quelques critiques et préparer une sortie VHS, où il sera commercialisé pas loin d'Aladdin et en surfant sur la popularité du film Disney.

Le film a toujours été déconsidéré depuis... sauf peut-être par Roy Disney qui à partir de 1999 tant qu'il était encore à Disney (jusqu'en 2003) forcera Disney à essayer de rassembler les matériel original de Williams afin d'envisager une sauvegarde de sa version telle qu'elle était en 1991, et par la suite des efforts pour terminer le film tel que Williams le veut. De 2003 à 2009, ce projet continuera au ralenti. Et s'arrêtera avec la mort de Roy Disney.

Par ailleurs, il fallut attendre assez tardivement pour une sortie DVD de cette version américaine... et encore, par quelle entremise en 2001 ? "Tiens si on offrait un film qui vaut pas grand chose dans une boite de Frosties. T'as quoi coco à me proposer comme trucs nuls pour les gamins ?". C'est comme ça que le film, dans sa version plus que mutilée sera découvert par beaucoup.
Miramax finit par le sortir en 2005 en DVD (édition Disney/BuenaVista/Miramax), mais Disney est bien content que The Weinstein Company leur propose de s'occuper de sa commercialisation l'année d'après et donc de supporter les invendus (donc en 2006, une édition TWC pour Miramax).. En Angleterre, son pays de naissance où le film n'a jamais été montré, cette version a fini par sortir aussi il y a quelques années (2012) puisque Miramax, désormais non-Disney cherche à rentabiliser son catalogue un peu partout via des éditeurs..

Ironie du sort, le film est sorti en DVD sous le nom original The Thief and The Cobbler, alors que c'est bien l'horrible Arabian Knight.
C'est qu'entre temps, le film original, via des bootlegs de ce montage de projection test de 1991, a acquis une réputation et des admirateurs.. Et le commerce veut toujours bénéficier de tout ce qui est admiré, même si ils l'ont eu même trahi..


Mais alors qu'est-ce qui est visible du film?

Du pire au mieux:

- Arabian Knight, vendu en DVD donc sous le nom de The Thief and The Cobbler... La moins pire version au niveau état de l'image est vendu au Japon
- The Princess and The Cobbler, en Australie, où les bords de l'image à droite et à gauche sont découpé (le but était d'avoir un plein écran 4/3, car c'est une sortie de l'époque des écrans 4:3, et il fut une époque où le respects des formats, on s'en moquait.
- Un bootleg très flou de la copie de projection test de 1991 (voir ci-dessous)
- Similairement aux efforts pour "remasteriser" la trilogie Star Wars dans son état originel, depuis 15 ans, il y a eu 4 versions tentant de montrer le film dans le meilleur état possible et de terminer les séquences qui n'étaient pas incluses (en récupérant des croquis, des brouillons du matériel d'animation éparpillé, et en s'en servant pour image par image, en les décalquant créer des scènes manquantes...)
c'est le Recobbled Cut, produit à titre non lucratif depuis 15 ans par Garrett Gilchrist , qui dans sa toute dernière version la 4e est presque un film visible, au sens commercial..


Ce qui est surprenant en voyant les deux premières (et un cruitque l'écrivait en 1995) c'est que, tout autant que j'avais écrit qu'un grand film réussit toujours à être un grand film, quelque soit les tribulations, les mutilations, de son existence, c'est aussi ce qui transparait ici... Quand surgissent les scènes pensées par Williams, c'est comme si pour quelques instants le soleil transperçait les nuages, on sait qu'il en est l'auteur, on sait qu'on entrevoit ce qu'aurait pu être son film.. Et puis le soleil se recouche derrière les nuages..


Richard Williams (toujours vivant) a toujours refusé de voir tant les versions produites à la suite de la compagnie d'assurance Arabian Knight et The Princess and The Cobbler (son fils, qui les a vu, lui a dit que c'était le meilleur conseil qu'il avait à lui donner si celui ci désirait mourir d'une crise cardiaque).
Mais tout autant, il ne veut pas voir, ni commenter les divers versions du Recobbled Cut de Garrett Gilchrist, même si elle est si proche du bootleg et des storyboard de la projection test qu'il ne la renierait sans doute pas.

Bande-annonce Warner 1991 VHS à destination des exploitants cinéma pour annoncer la sortie l'année prochaine du film (sortie qui n'arrivera jamais)


La même bande annonce "remasterisée" par Garrett Gilchrist et son équipe


La bande-annonce du Recobbled Cut


La bande-annonce du documentaire Persistence of Vision consacré à l'histoire du film, visible après paiement sur Vimeo et en DVD et qui montre certaines des scènes les plus brillantes du film


La bande-annonce "remasterisée" de la mutilation (pour ne pas dire plus) The Princess and The Cobbler


La bande-annonce "remasterisée" de la déprédation (pour ne pas dire plus) Arabian Knight


Et le meilleur pour la fin:
Le bootleg de la copie de test de 1991



et The Thief and The Cobbler, Recobbled Cut en version 4:



Avant de terminer plusieurs choses me troublent:
- je suis sûr d'avoir découvert cette oeuvre il y a quelque jour .. et pourtant j'ai l'impression d'avoir connu depuis très très longtemps cet univers et certains de ces personnages..
Pourtant même dans ses version mutilées il n'est jamais sorti en France à ma connaissance, ni connu aucune diffusion télévisé.
- par certains hasards (qui n'en sont jamais je veux coire), l'une des premiers accompagnement musical que j'ai entendu du film, le vrai, l'original, il le partage avec un autre grand film qui n'est pas si loin, dans l'esprit à défaut du lieu, qui raconte l'histoire d'un Prince d'Orient qui a perdu son âme:
il s'agit de la Fantaisie sur un Thème de Thomas Tallis de Ralph Vaughan Williams

- et enfin, l'idée même derrière l'expression persistence de la vision me touche beaucoup

Et pour finir sur une note plutôt heureuse plutôt:
Williams a fini il y a 5 ans par obtenir de l'Académie des arts et des sciences du cinéma la préservation de son film inachevé et la recherche et sauvegarde des dessins qui ont servi à sa production... c'est que même dans le Recobbled Cut et dans le bootleg, il y a des séquences manquantes, des scènes qui Williams lui même avait choisi de supprimer (certains sont visibles sur Youtube si vous souhaitez). Il y a donc beaucoup à sauver.
Et cette version a été projetée plusieurs fois, en plusieurs lieux de par le monde sous le nom de A Moment in Time, comme un instant figé, puisque pour ce film, le temps s'est arrêté il y a 25 ans.
Parfois en présence du réalisateur (vidéo 1 et vidéo 2)

C'était long, sans doute, à déchiffrer et à lire, mais j'espère que cela a suscité votre intérêt et l'envie de le voir.

Hugues

PS: Pour comparaison, c'est illégal cette fois, au contraire de ce qui est publié précédemment, mais c'est sur YouTube, je n'y suis pour rien... :

La version trahison-comédie-musicale de la compagnie d'assurance et version australienne The Princess and The Cobbler, ici "remasterisée"
Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


et l'autre trahison-comédie-musicale, la version américaine de Miramax Arabian Knight (quelque peu flou)
Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3725
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Nicklaus le 29 Aoû 2019, 15:57

Michel Aumont , 82 ans.
Image
Il va sûrement revenir...sûrement.
http://fr.twitch.tv/nicklaus1980
Avatar de l'utilisateur
Nicklaus
Je vous emmerde et je rentre à ma maison
 
Messages: 57830
Inscription: 21 Fév 2003, 08:19
Localisation: North Park

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Nuvo le 30 Aoû 2019, 08:09

Encore un acteur qui faisait partie de ma vie, puisque je le croisais dans les films que je regardais...

D'abord gamin, il était le commissaire enrhumé dans Ripoux contre Ripoux (prenant la suite de Julien Guiomar).
Puis je l'ai vu en commissaire Moreau de la crim dans "Mort d'un pourri" (film dont la distribution géniale n'en finit plus de disparaitre puisque Stéphane Audran nous a quittés il y a peu).

Le banquier Danglard dans le Comte de Montecristo version 1998...

Et puis, regardant les films de Dewaere, il était le concessionnaire dans "Coup de tête".

Je l'ai vu il n'y a pas si longtemps dans "Mado" de Sautet. Et dans "Monsieur Klein".

Je suis sûr que j'en oublie...
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16410
Inscription: 20 Fév 2003, 18:07

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Maverick le 04 Sep 2019, 10:36

Ariane.
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 37702
Inscription: 21 Fév 2003, 23:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Nicklaus le 04 Sep 2019, 10:50

Elle aura massacré les génériques de dragon ball.
Image
Il va sûrement revenir...sûrement.
http://fr.twitch.tv/nicklaus1980
Avatar de l'utilisateur
Nicklaus
Je vous emmerde et je rentre à ma maison
 
Messages: 57830
Inscription: 21 Fév 2003, 08:19
Localisation: North Park

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Ouais_supère le 04 Sep 2019, 10:58

Beaucoup trop jeune.
Toujours ce même motif.
Ouais_supère
 
Messages: 22252
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Aiello le 05 Sep 2019, 07:44

Maverick a écrit:Ariane.

Elle a rejoint le ciel.
Image
Avatar de l'utilisateur
Aiello
Supertouriste
 
Messages: 21108
Inscription: 04 Mar 2003, 21:58
Localisation: Quelque part dans le Devon

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Nicklaus le 05 Sep 2019, 07:45

Au pire, on utilise les dragon ball et on la ramène à la vie.
Image
Il va sûrement revenir...sûrement.
http://fr.twitch.tv/nicklaus1980
Avatar de l'utilisateur
Nicklaus
Je vous emmerde et je rentre à ma maison
 
Messages: 57830
Inscription: 21 Fév 2003, 08:19
Localisation: North Park

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Hugues le 06 Sep 2019, 06:30

Robert Mugabe, 95 ans

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3725
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede Toma le 06 Sep 2019, 08:34

Hugues a écrit:Robert Mugabe, 95 ans

Hugues


Petit ange parti trop tôt :cry:
"The thing about quotes on the internet is that you cannot confirm their validity."

Abraham Lincoln
Avatar de l'utilisateur
Toma
is so
 
Messages: 16421
Inscription: 22 Fév 2003, 18:54
Localisation: Aix en Provence

Re: Encore plein de morts à annoncer !

Messagede DCP le 10 Sep 2019, 16:00

Robert Frank, photographe mythique. :(
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 24147
Inscription: 26 Fév 2003, 10:18

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Ahrefs [Bot] et 4 invités