2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Shoemaker le 12 Fév 2019, 17:21

sheon a écrit:
Shoemaker a écrit:Je vois que pour cette dame, les problèmes sociétaux des LGTBQrogntudjju sont plus urgents à régler que les malheurs mortels que l'impérialisme US sème de par le monde... Ok...
On n'est pas sorti de l'auberge, si c'est ça que les USA ont de mieux à proposer...

C'est dingue, quand même, t'es tellement obsédé par les homos/trans que tu ne retiens que ça parmi une liste d'une vingtaine d'éléments.


Tu te trompes, je ne me sens absolument pas obsédé. Désolé. Pour moi, il s'agit clairement d'un phénomène politique : le "sociétal" n'est que le cache sexe très mince, d'un phénomène bien plus important.

- Ecoute France Inter (la "voix officiel du système") pendant quelques temps, et tu comprendras pourquoi on peut se sentir "encerclé" par ce phénomène sociétal éminemment douteux.
- Secundo, j'ai pris la peine de lire la liste. Et la défense des LGTBetc, c'est ce que j'ai trouvé de plus futile. Tu comprends donc le truc : un machin super futile, à la place de quelque chose de très grave : A lire la liste, on pourrait se dire que l'impérialisme hyper violent des USA (quelques millions de morts innocents, isn't it...) n'y figurera qu'après la défense des droits des ratons laveurs, la prise en compte des revendications des pom pom girls, un meilleur traitement pour etc.
- Mais sinon, je t'assure, je ne pense vraiment pas avoir un rapport trouble avec cette catégorie de la population :D : ma devise concernant ces choses, c'est comme a dit De Gaule : "chacun fait ce qu'il veut de son cul", et j'ajoute : à condition de pas faire ch... les autres avec
( :jesors: )
Bref, ce ne sont pas les LGTBetc. qui "me posent problème", c'est leur instrumentalisation très très suspecte.

Mais je peux faire comme pour les Palestiniens, et ne plus en parler, si ça gêne. Je suis très accommodant en vérité.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 19822
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Sylex le 13 Fév 2019, 00:14

J'espère qu'elle a pris une solide assurance-vie.
The amount of energy necessary to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Avatar de l'utilisateur
Sylex
 
Messages: 2544
Inscription: 20 Avr 2012, 14:29

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Shoemaker le 13 Fév 2019, 08:24

Sylex a écrit:J'espère qu'elle a pris une solide assurance-vie.

Oui, et il serait d'ores et déjà intéressant de savoir grosso modo, dans l'électorat du parti Démocrate, quelle est sa "part de marché".
Mais je n'imagine pas un instant qu'elle puisse passer les Primaires.
La parti Démocrate a saboté Sanders, qui au final n'était qu'un mou, pour faire passer la harpie Killahry Clinton.
Puis, ils se sont quand même faits doubler (eux et leurs acolytes néocons de toute tendance) par la "singularité" Trump.
L'Etat profond ne se fera pas avoir 2 fois quel que soit le prix à payer.
J'espère de tout mon cœur avoir tout faux, cela dit !
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 19822
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede sheon le 13 Fév 2019, 12:29

Je pense que des démocrates ont voté pour Clinton simplement parce qu'il était écrit qu'après un président noir, il leur fallait une présidente.
Du coup, Ocasio-Cortez a pour elle d'être une femme et d'être jeune, à mon avis ça doit cocher des cases dans l'esprit de pas mal d'électeurs.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20348
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede rozz le 13 Fév 2019, 15:26

sheon a écrit:Je pense que des démocrates ont voté pour Clinton simplement parce qu'il était écrit qu'après un président noir, il leur fallait une présidente.
Du coup, Ocasio-Cortez a pour elle d'être une femme et d'être jeune, à mon avis ça doit cocher des cases dans l'esprit de pas mal d'électeurs.

et en plus hispano....
mais c´est peine perdue, si elle continue dans cette voie, elle ne passera malheureusement pas
rozz
 
Messages: 4160
Inscription: 01 Déc 2010, 11:38
Localisation: là où il fait froid l´matin

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Cortese le 13 Fév 2019, 16:10

Elle joue le même rôle que Sanders : un attrape-couillon pour faire croire que les dém sont de gauche. Bref, de la com.
Cortese
dieu
 
Messages: 30853
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Tarod le 14 Fév 2019, 06:53

Cortese a écrit:Elle joue le même rôle que Sanders : un attrape-couillon pour faire croire que les dém sont de gauche. Bref, de la com.

Sanders n'est pas un démocrate et Ocasio-Cortez est au parti démocrate mais n'a pas été soutenue par le parti dans son élection, elle était soutenue par le groupe "Justice Democrats". Les démocrates de l'establishment ne l’apprécie pas trop car elle est allée se présenter contre un sortant et elle prépare le terrain à d'autres qui veulent tenter de renverser des sortants lors des prochaines primaires.
Avatar de l'utilisateur
Tarod
 
Messages: 6353
Inscription: 06 Mar 2011, 14:11
Localisation: Los Angeles

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Hugues le 14 Fév 2019, 23:48

:o :good


En revanche, le xénophobe en chef, l'était autant qu'on pouvait le penser, il faudrait se l'avouer hein, ceux qui y ont cru...

http://www.lefigaro.fr/international/2019/02/14/01003-20190214ARTFIG00313-trump-va-declarer-l-urgence-nationale-pour-financer-le-mur-frontalier-avec-le-mexique.php

(Le compte rendu est très intéressant, ne vous contentez pas du titre ici)

Parce que bon, combien d'entrée illégale annuelle aux USA, sérieusement..

Urgence nationale....?

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3171
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede rozz le 15 Fév 2019, 12:55

Il est clair que ce mur (qui ne se fera/finira sans doute jamais) est avant tout un argument electoral passé et à venir.... dont il use et abuse pour convaincre la base WASP raciste de voter/revoter pour lui en 2020
rozz
 
Messages: 4160
Inscription: 01 Déc 2010, 11:38
Localisation: là où il fait froid l´matin

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Hugues le 15 Fév 2019, 22:51





(Eh oui, il est visiblement pas vraiment dans le coeur des Reaganistes... Qui ont plutôt de bons arguments)

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3171
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Cortese le 15 Fév 2019, 23:30

Il y a bien des pays sans Constitution : le Royaume Uni, Israël...
Cortese
dieu
 
Messages: 30853
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Garion le 16 Fév 2019, 03:26

Donald trump, c'est quand même :
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15617
Inscription: 19 Fév 2003, 10:15
Localisation: Le village

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Shoemaker le 16 Fév 2019, 10:40

C'est Serge Lama ??? :lol: Même pas pris la peine de répéter le placé exact des coups de bâton !
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 19822
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa


Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Hugues le 19 Fév 2019, 15:21



Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3171
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Shoemaker le 20 Fév 2019, 08:53

Je ne savais pas trop où mettre ce texte. Puisque d'une certaine manière, il parle de l'après Trump, et en rapport avec la demande fiévreuse et tacite d'une femme à la Maison Blanche, après un mâle Noir, va pour ici.
Ca parle de la "femme", surtout de type "anglo saxon", qui devient de plus en plus l'alpha et l'omega de l'ensemble de l'Occident, pour le meilleur ... ou pour le pire...
Un Occident qui se féminise de plus en plus face à un "reste du monde" plus macho que jamais.
Confrontation lourde de dangers potentiels.
(j'avais toujours pensé que ce qu'on appelle les "Bobos" en France (et ailleurs, passqu'il y en a ailleurs aussi), ce ne sont au fond que des adultes restés enfants dans l'âme, mais avec un gros pouvoir d'achat. Ce texte confirme la chose...)
Bref, c'est macho, jubilatoire, et foutu pour foutu, comme d'hab, vaut mieux en rire... :D

Le féminisme US par-delà le rien et le mâle
Par Nicolas Bonnal

Les médias expliquent qu’on demande, qu’on exige une présidente féministe en Amérique… Ah, ces élues du congrès en blanc, comme elles les auront émus, ces médias…

Je n’étonnerai personne en écrivant que 90% des antisystèmes sont des hommes, et que lorsqu’on trouve des femmes dans les rangs antisystèmes, c’est essentiellement par islamophobie. Ceci concédé, notre monde aux affaires repose sur les valeurs féminines : « pleurnicherie humanitaire » (Muray), hystérie belliciste, autoritarisme tortueux (Merkel, Clinton…). Sans oublier la haine du sexe et de la reproduction, qui sont devenues des valeurs féministes. Dans l’Espagne féministe-socialiste de Sanchez, le sexe doit se faire avec notaire.

Le Deep State et l’empire nous préparent un après-Trump (je laisse de côté le gros poisson décevant) qui sera pire que la candidate hilarante. On pense à la Cortez-machin et à ses clones ; on aura alors un bolchévisme écologiste et belliciste à la sauce féministe et antiraciste aux affaires. L’Amérique pourra-t-elle le supporter ? On espère que non et qu’elle s’écroulera avec son gnosticisme politique – sauf si elle nous emporte dans sa chute. Toujours est-il que cette montée planétaire et quelque peu comique du féminisme aboutira de toute manière à l’extinction de l’occident et sans doute du monde. On s’en moque d’ailleurs car on ne regrettera pas ce qui est devenu si méprisable. La multiplication des hommes-enfants politiques de type Macron, Sanchez, Obama, Rivera et autres (des « macroncitos » comme on dit en Espagne) montrent ce triomphe de la cause féministe qui repose sur une alliance avec les lobbies ultras des minorités sexuelles.

Nous allons nous citer dans cette affaire :

« Autoritaire et humanitaire, Angela Merkel incarne le péril féministe ; voyez L’Express qui évoqua dans une manchette débile ces femmes qui sauvent le monde. En réalité si nous avions eu Hillary Clinton au pouvoir, nous aurions déjà la guerre mondiale. Merkel incarne l’esprit de la nursery décrit en 1921 par Chesterton lors de son voyage en Amérique. Pour Chesterton la féministe (la fasciste ou la bolchéviste au féminin) considère le citoyen comme un enfant, pas comme un citoyen :

“And as there can be no laws or liberties in a nursery, the extension of feminism means that there shall be no more laws or liberties in a state than there are in a nursery.”

C’est ainsi du reste que fonctionne la démocratie en Europe bruxelloise : comme dans une nursery, avec des peuples infantiles et bien soumis, sauf la minorité machiste-populiste-raciste qui horrifie raisonnablement les medias bien-pensants. Le féminisme devient le noyau du totalitarisme postmoderne. On retrouve comme toujours Tocqueville et son pouvoir prévoyant, tutélaire et doux, qui cherche à nous fixer dans l’enfance.

J’ajoutais alors :

« Les froides fonctionnaires sans enfant remplissent nûment leur tâche ingrate, oubliant au passage que l’homme a été créé égal à la femme, l’électeur à son élu.

Evoquons les harpies bellicistes… Sur ce sujet Philippe Grasset remarquait « la tendance d’Obama à s’entourer de créatures essentiellement féminines, les Harpies diverses, Nuland, Rice, Flournoy, Clinton, Power, les personnages les plus extrémistes de toutes les administrations depuis des décennies, sinon les plus extrémistes de toute l’histoire de la diplomatie US. »

Emmanuel Todd avait dénoncé la dérive féministe de la diplomatie américaine. Il analysait les agendas du féminisme ombrageux dans son presque impeccable Après l’empire :

« L'Amérique, dont le féminisme est devenu, au cours des années, de plus en plus dogmatique, de plus en plus agressif, et dont la tolérance à la diversité effective du monde baisse sans cesse, était d'une certaine manière programmée pour entrer en conflit avec le monde arabe, ou plus généralement avec la partie du monde musulman dont les structures familiales ressemblent à celles du monde arabe, ce que l'on peut nommer le monde arabo-musulman. »

Todd ajoutait :

« Il y a quelque chose d'inquiétant à voir une telle dimension devenir un facteur structurant des relations internationales. Ce conflit culturel a pris depuis le 11 septembre un côté bouffon et à nouveau théâtral, du genre comédie de boulevard mondialisée. D'un côté, l'Amérique, pays des femmes castratrices, dont le précédent président avait dû passer devant une commission pour prouver qu'il n'avait pas couché avec une stagiaire ; de l'autre, Ben Laden, un terroriste polygame avec ses innombrables demi-frères et demi-sœurs. Nous sommes ici dans la caricature d'un monde qui disparaît. Le monde musulman n'a pas besoin des conseils de l'Amérique pour évoluer sur le plan des mœurs. »

L’anthropologue et démographe voyait aussi la dégénérescence gagner le monde scientifique anglo-saxon/occidental à cause de cette idéologisation féministe ; comme on sait toutes les sciences sont compromises en occident PC maintenant, aussi bien les humaines que les dures ou la génétique, ce qui confirme la Chine et la Russie dans leur suprématie technologique et militaire.

Emmanuel Todd donc :

« Le conflit entre le monde anglo-saxon et le monde arabo-musulman est profond. Et il y a pire que les prises de position féministes de Mmes Bush et Blair concernant les femmes afghanes. L'anthropologie sociale ou culturelle anglo-saxonne laisse apparaître quelques signes de dégénérescence (…) Si une science se met à distribuer des bons et des mauvais points, comment attendre de la sérénité de la part des gouvernements et des armées ? »

Si la suite est facile à prévoir (guerre mondiale contre les machos russes-chinois-iraniens, extinction démographique, migrations pleurnichardes, et explosion de la dépense/dette sociale), ce qui précédait ce désastre est à rappeler – et on le retrouvera une fois de plus chez Tocqueville. On relira son ami Gustave de Beaumont avec profit aussi (1).

Notre génie écrivait, beaucoup plus perspicace que Marx ou Engels dans cette affaire :

« Aux États-Unis, les doctrines du protestantisme viennent se combiner avec une Constitution très libre et un état social très démocratique ; et nulle part la jeune fille n’est plus promptement ni plus complètement livrée à elle-même. »

La femme américaine est plus affranchie que l’homme :

« Longtemps avant que la jeune Américaine ait atteint l’âge nubile, on commence à l’affranchir peu à peu de la tutelle maternelle ; elle n’est point encore entièrement sortie de l’enfance, que déjà elle pense par elle-même, parle librement et agit seule ; devant elle est exposé sans cesse le grand tableau du monde ; loin de chercher à lui en dérober la vue, on le découvre chaque jour de plus en plus à ses regards, et on lui apprend à le considérer d’un œil ferme et tranquille. Ainsi, les vices et les périls que la société présente ne tardent pas à lui être révélés ; elle les voit clairement, les juge sans illusion et les affronte sans crainte ; car elle est pleine de confiance dans ses forces, et sa confiance semble partagée par tous ceux qui l’environnent. »

La conséquence :

« Il ne faut donc presque jamais s’attendre à rencontrer chez la jeune fille d’Amérique cette candeur virginale au milieu des naissants désirs, non plus que ces grâces naïves et ingénues qui accompagnent d’ordinaire chez l’Européenne le passage de l’enfance à la jeunesse. Il est rare que l’Américaine, quel que soit son âge, montre une timidité et une ignorance puériles. Comme la jeune fille d’Europe, elle veut plaire, mais elle sait précisément à quel prix. »

Et cette constatation redoutable :

« Si elle ne se livre pas au mal, du moins elle le connaît ; elle a des mœurs pures plutôt qu’un esprit chaste. »

Ce mixte « d’esprit peu chaste » et de « mœurs très pures » est devenu le fondement de notre société orwellienne et fanatique de la censure. On cherche la petite bête immonde et on châtie. C’est finalement une police politique et même sexuelle qui envahit notre quotidien vitrifié : en France on poursuit les hommes qu’on aurait entendu siffler des filles… En Andalousie, le mari doit avoir un suivi psychiatrique dans le cadre de la loi de la violence de genre… il va de soi que l’homme qui accepte ce type de couvre-feu anti-masculin n’est plus tout à fait un homme. Mais après des siècles de progrès et de libération…

Restons sur Tocqueville ; bien avant toutes ces blanches sages du congrès américain, la jeune fille US effraie notre juriste voyageur (et abominable macho) : « J’ai souvent été surpris et presque effrayé en voyant la dextérité singulière et l’heureuse audace avec lesquelles ces jeunes filles d’Amérique savaient conduire leurs pensées et leurs paroles au milieu des écueils d’une conversation enjouée ; un philosophe aurait bronché cent fois sur l’étroit chemin qu’elles parcouraient sans accidents et sans peine… »

Le monde postmoderne repose sur le ressentiment, celui des ex-esclaves, des ex-colonisés, des ex-femmes, des ex-persécutés, des ex-animaux…, et il ne s’en remettra pas, puisqu’à la destruction intérieure des pays doit s’ajouter la grande guerre sainte extérieure. Il faut épurer/refonder ce monde, et dites-vous qu’elles (et ils) iront jusqu’au bout.

Nota : si l’américaine est née comme ça, gnostique en fait –cf. les filles du Dr March ou la péroreuse Beecher-Stowe, l’européenne a dû être transformée, travaillée. Un Nietzsche remonté écrivait dans par-delà le bien… et le mâle : « Sans doute, il existe, parmi les ânes savants du sexe masculin, assez d’imbéciles, amis et corrupteurs des femmes, qui conseillent à ces dernières de dépouiller la femme et d’imiter toutes les bêtises dont souffre aujourd’hui en Europe « l’homme », la « virilité » européenne, — qui aimerait avilir la femme jusqu’à la « culture générale », ou même jusqu’à la lecture des journaux et jusqu’à la politique. On veut même, de ci de là, changer les femmes en libres penseurs et en gens de lettres. »

Et Nietzsche d’ajouter justement dans son splendide texte : « tout cela est la révélation, sinon d’une déchéance de l’instinct féminin, d’une mutilation de la femme. »

Et on ne parlera pas de la mutilation/déchéance des hommes !
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 19822
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Cortese le 20 Fév 2019, 12:41

:lol:
C'est marrant mais moi cette description des "proto-Américaines" me fait furieusement penser à nos harpies tchadorisées. Globalement, la mentalité que l'auteur prête aux "bobos" ne ressemble à rien d'autre qu'à un intégrisme obsédé par le sexe des anges, question fondamentale (iste) de l'établissement de l'ordre du Bien sur Terre (par le feu nucléaire ?).
Cortese
dieu
 
Messages: 30853
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Shoemaker le 20 Fév 2019, 12:50

C'est pas faux : en Algérie, il y a une Députée tchadorisée et islamiste, qui sème la terreur là où elle passe ! :lol:
Y a rien qui échappe à sa vindicte rageuse ! Là où elle met un pied, le calme trépasse ! A côté d'elle, les islamistes mâles semblent raisonnables et mesurés ! :lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 19822
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Tarod le 26 Fév 2019, 07:24

J'approuve l'article sur les harpies qui composent la politique américaine mais ce phénomène n'a rien de nouveau Hillary Clinton, Madeleine Albright, Condoleeza Rice, elles sont pas entrées en politique aujourd'hui. La vie politique américaine est brutale et on a rarement le droit à une 2ème chance, peu de gens qui y entrent ont le temps de construire quoi que ce soit sur le moyen terme donc quasiment seuls les plus violents et les mieux connectés arrivent au plus haut niveau. Par contre citer Alexandria Ocasio Cortez pour illustrer le phénomène c'est carrément abusé sachant qu'elle ne représente en rien ce courant, bien au contraire.
Si il fallait prendre une élue démocrate arriviste et qui est soutenue par l'establishment ce serait Kamala Harris, élue sénatrice de la Californie en 2016 et maintenant candidate à la présidentielle pour 2018 directement couronnée favorite par les médias (avec Joe Biden). Discours devant le lobby Israélien de l'AIPAC, voyage en Israël pour rencontrer Netanyahou, refus de poursuivre des banquiers pour leurs saloperies (elle était Attorney General en Californie), mise en application de mesures toujours plus sécuritaires. Le plus fort c'est qu'elle arrive à se faire passer pour une candidate très à gauche :lol:
Avatar de l'utilisateur
Tarod
 
Messages: 6353
Inscription: 06 Mar 2011, 14:11
Localisation: Los Angeles

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Shoemaker le 04 Mar 2019, 20:53

Ce n'est pas lié à Trump, mais à l'Amérique en général, l'américanisme qui sculpte le nouveau monde qui est le notre.

http://www.dedefensa.org/article/yockey ... niformiser

Yockey et la machine américaine à uniformiser

René Girard a parlé de l’Amérique comme puissance mimétique. Sur cette planète de crétins en effet tout le monde veut devenir américain, y compris quand il s’agit de payer des études à quarante mille euros/an, des opérations à 200 000 euros, de devenir obèse et même abruti par la consommation de médias et d’opiacés...

L’affaire est déjà ancienne et René Guénon a bien évoqué après Tocqueville ou Beaumont la médiocrité industrielle de la vie ordinaire/américanisée qu’on nous impose depuis les bourgeoises révolutions...

Un des américains à avoir le mieux parlé de cette uniformisation, après Poe ou Hawthorne, fut Francis Parker Yockey. Je laisse de côté ses vues politiques totalement aberrantes et je prends en compte ses observations sociologiques qui, comme celles de Louis-Ferdinand Céline, sont souvent justes ou/et intéressantes. Voici ce qu’il observe à l’époque de Bogart, quand tout le monde là-bas mène une vie gris Hopper, clope sans arrêt, boit son whisky au petit-déjeuner, imite les criminels en se couvrant d’un chapeau et d’une ridicule gabardine :

« La technique pour éliminer la résistance américaine à la distorsion de la culture a été l'uniformité. Chaque Américain a été fait pour s'habiller de la même manière, vivant et discutant de la même façon, se comportant de la même manière et pensant aussi identiquement. Le principe de l'uniformité considère la personnalité comme un danger et aussi comme un fardeau. Ce grand principe a été appliqué à tous les domaines de la vie. La publicité d'un genre et à une échelle inconnue de l'Europe fait partie de cette méthode d'éradication de l’individualisme. On voit partout le même visage vide, souriant. »

La femme américaine fut plus facilement mécanisée que l’homme :

« Ce principe a avant tout été appliqué à la femme américaine dans les vêtements, les cosmétiques et le comportement, elle a été privée de toute individualité. Une littérature, vaste et inclusive, s'est développée pour mécaniser et uniformiser tous les problèmes et toutes les situations de la vie. Des millions de livres sont vendus pour dire à l’Américain «Comment se faire des amis». D’autres livres lui expliquent comment écrire des lettres, se comporter en public, faire l’amour, jouer à des jeux, uniformiser sa vie intérieure, comment beaucoup d'enfants à avoir, comment s'habiller, même comment penser. »

Le cinéaste Tim Burton a bien moqué ce comportement homogénéisé/industriel dans plusieurs de ses films, par exemple Edouard aux mains d’argent. Kazan avait fait de même dans l’Arrangement. Aujourd’hui ce comportement monolithique/industriel s’applique à l’humanitaire, à la déviance, à la marginalité, au transsexualisme, au tatouage, au piercing, etc.

Toujours dans Empire, Francis Parker Yockey ajoute :

« Un concours a récemment eu lieu en Amérique pour trouver «Mr. L'homme moyen». Des statistiques générales ont été utilisées pour trouver le centre/moyen de la population, les relations matrimoniales, la répartition de la population, le nombre de familles, la répartition rurale et urbaine, et ainsi de suite. Enfin, un homme et sa femme avec deux enfants dans une maison de taille moyenne en ville ont été choisis comme «famille moyenne». Ils ont ensuite fait un voyage à New York, ont été interviewés par la presse, fêtés, sollicités pour approuver les produits commerciaux... »

On pense aux films de Capra qui déclinaient jusqu’à l’écœurement ce modèle de l’homme moyen dont se moquent les Coen dans leur œuvre (revoyez Barton Fink ou l’Homme qui n’était pas là sous cet angle) :

Yockey : « Leurs habitudes à la maison, leurs ajustements de vie ont généralement fait l’objet d’une enquête, et puis de généraliser. Ayant trouvé l'homme moyen du haut vers le bas, les idées et les sentiments ont ensuite été généralisés sous la forme de pensées moyennes impératives et des sentiments. Dans les «universités» américaines, les maris et les femmes assistent à une conférence sur l'adaptation au mariage. L’individualisme ne doit même pas être accepté dans quelque chose d'aussi personnel que le mariage. L’uniforme civil est aussi rigoureux – pour chaque type d’occasion – en tant que vêtement militaire ou liturgique le plus strict. »

Notre rebelle dénonce la liquidation des arts :

« Les arts ont été coordonnés dans le schéma directeur. Il n’y a en Amérique, avec ses 140 000 000 d’habitants, pas une seule compagnie d'opéra continue, ni un seul théâtre continu ; le théâtre n’y produit que des «revues» et des pièces de propagande journalistique. »

Comme Céline ou Duhamel, Yockey souligne le rôle du cinéma :

« Pour le reste, il n’y a que le cinéma et c’est, après tout, le moyen le plus puissant de l’uniformisation de l’Américain. »

La peinture et la musique sont remplacées :

« Dans un pays qui a produit West, Stuart et Copley, il n'y a pas un seul peintre de notoriété publique qui continue dans la tradition occidentale. Les «abstractions», la folie picturale et le souci de la laideur monopolisent l'art pictural.

La musique est rarement entendue en Amérique, ayant été remplacée par le battement de tambour sans culture du noir. Comme le dit un musicologue américain: «Le rythme du jazz, tiré de tribus sauvages, est à la fois raffiné et élémentaire et correspond aux dispositions de notre âme moderne. Cela nous excite sans répit, comme le battement de tambour primitif du danseur de la prière. Mais il ne s'arrête pas là. Il doit en même temps tenir compte de l'excitabilité de la psyché moderne. Nous avons soif de stimuli rapides, excitants et en constante évolution. La musique est un excellent moyen d’excitation, syncopé, qui a fait ses preuves. »

Et la littérature aussi :

« La littérature américaine, qui a produit Irving, Emerson, Hawthorne, Melville, Thoreau et Poe, est aujourd'hui entièrement représentée par des distorteurs de la culture qui transforment les motifs freudiens et marxistes en pièces de théâtre et en romans. »

Famille et religion n’existent déjà plus (années de la révolution sociétale Roosevelt) :

« La vie de famille américaine a été complètement désintégrée par le régime qui déforme la culture. Dans le foyer américain habituel, les parents ont en réalité moins d'autorité que les enfants. Les écoles n'appliquent aucune discipline, pas plus que les églises. La fonction de formation des esprits des jeunes a été abdiquée par tous en faveur du cinéma. Le mariage en Amérique a été remplacé par le divorce. Ceci est dit sans intention paradoxale. Les statistiques montrent que dans les grandes villes, un mariage sur deux se termine par un divorce. Le pays dans son ensemble, le chiffre est un sur trois. »

La presse sert à manipuler, à préparer la guerre (pensons à l’Iran, au Venezuela, à la Russie, à la Chine, gros morceaux pourtant, mais rien n’arrêtera nos couillons) :

« L'uniformité est la technique de l'excitation. La presse présente chaque jour de nouvelles sensations. Que ce soit un meurtre, un enlèvement, un scandale gouvernemental ou une alerte à la guerre, peu importe la raison. Mais, à des fins politiques particulières, ces dernières sensations sont les plus efficaces. Pour nous préparer à la Seconde Guerre mondiale, le facteur de distorsion a administré tous les jours une nouvelle "crise". Le processus a augmenté jusqu'à ce que la population soit prête à se féliciter du déclenchement de la guerre comme un soulagement de la constante tension nerveuse. Lorsque la guerre est apparue, le distorteur a immédiatement appelé une "guerre mondiale" malgré le fait que seulement trois puissances politiques étaient engagées, et les plus forts pouvoirs n'étaient pas impliqués. »

On tape souvent sur les américains ou les Anglo-Saxons en oubliant, comme me disait Jean Parvulesco peu avant sa mort, qu’ils avaient d’abord perdu le combat chez eux…
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 19822
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Cortese le 04 Mar 2019, 22:11

:lol:
Les Américains ont inventé le con industrialisé, fordisé, et le reste du monde n'aspire qu'à une chose : se conformer dans le moindre détail au con industriel.
Cortese
dieu
 
Messages: 30853
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Tarod le 28 Mar 2019, 03:28

Quand l'élite politique américaine débat c'est vraiment imprévisible :lol:

https://www.politico.com/story/2019/03/26/congress-socialist-nazi-debate-1237472
Avatar de l'utilisateur
Tarod
 
Messages: 6353
Inscription: 06 Mar 2011, 14:11
Localisation: Los Angeles

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Tarod le 28 Mar 2019, 03:38

Bon sinon le procureur Mueller vient de rendre un rapport comme quoi Trump ne s'est pas entendu avec la Russie pour influencer l'élection en 2016 (mais l’enquête continue).
Il serait temps que les démocrates arrêtent de parler de Trump sans arrêt.
Avatar de l'utilisateur
Tarod
 
Messages: 6353
Inscription: 06 Mar 2011, 14:11
Localisation: Los Angeles

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Shoemaker le 03 Avr 2019, 10:40

Trump, Kim, Bolton, Muller, le Deep State, etc...
Du site De defensa

Kim, Trump, Bolton & le DeepState

Mike Whitney, contributeur régulier de UNZ.Review, développe le 31 mars 2019 la thèse appuyée sur des révélations des journalistes Lesley Wroughton et de David Brunnstrom, de Reuters, selon lesquels Bolton a saboté le sommet Trump-Kim de Hanoï en introduisant des demandes, sous forme d’exigences inacceptables pour le président nord-coréen. Bien entendu, c’est Trump qui a communiqué ses demandes-exigences, ce qui implique son soutien actif à l’opération-Bolton, et un revirement complet par rapport à ce que l’on jugeait rationnellement de sa politique.

Whitney examine donc soupçonneusement cette affaire, notamment en la mettant directement en connexion avec le bouclage de son enquête contre Trump du Procureur Spécial Mueller. Son hypothèse est qu’il y un “Grand Marché” (Great Bargain) entre Trump et, bien entendu, le DeepState. Whitney s’appuie sur le récit de Wroughton-Brunnstorm selon lesquels Bolton a soudain donné au président, avant sa rencontre avec Kim, une feuille comportant ces “exigences inacceptables”, et Trump se contentant de les lire à Kim, complètement stupéfait par cette position inattendue. D’où les inévitables “pourquoi ?”.

« Mais pourquoi Trump aurait-il accepté cette fraude ? Et pourquoi Trump a-t-il déployé plus de troupes en Syrie en même temps qu’il autorisait Israël à annexer le plateau du Golan ? Y a-t-il un lien entre le (récent) revirement de politique étrangère de Trump et la fin de l'enquête Mueller ? Trump a-t-il passé un accord avec ses adversairees [du DeepState] pour que Mueller termine son enquête et relâche sa pression ?

» C’est difficile à affirmer mais on peut tout de même remarquer qu’il n’y avait aucune raison pour Mueller de clore l’enquête. En effet, l’enquête faisait exactement ce à quoi elle était destinée : créer une 4e branche du gouvernement qui avait le pouvoir d’interpeller, de harceler et d’inculper quiconque de son choix afin de maintenir l’administration sur la défensive, de faire échouer tout effort visant à normaliser les relations avec la Russie et de saper la légitimité et l'autorité morale du président. Pourquoi Mueller abandonnerait-il tout ça s'il ne faisait pas partie d'un Grand Marché secret ? »

L’argument est évidemment renforcé a contrario par la très récente demande de Trump de laisser tomber les nouvelles sanctions prévues contre la Corée du Nord selon l’argument, évident par ailleurs pour la plupart des sanctions en général, qu’elles frapperaient essentiellement la population innocente de Corée du Nord. Par contre, il est largement disqualifié par l’attitude de Trump vis-à-vis notamment de l’Iran et du Venezuela, – pour prendre les stars actuelles dans l’impressionnante multitude de pays victimes de la “politique des sanctions” des USA, explicitement développée, appuyée, proclamée par le même Trump. Les populations iraniennes et vénézuéliennes, par définition innocentes selon le simulacre pluri- et hyper-démocratique des USA, souffrent horriblement de ces sanctions.

• L’explication donnée par Whitney souffre, lui, de diverses faiblesses selon notre appréciation. Lorsqu’il écrit « le (récent) revirement de politique étrangère de Trump », le mot entre parenthèses est vraiment de trop. Il n’y a pas eu un revirement de Trump en politique étrangère, il y a une suite de revirements donnant une sinusoïde depuis qu’il est à la Maison-Blanche ; cela est bien suffisant pour interdire qu’on puisse parler d’“une politique étrangère” de Trump. (On peut parler d’un “revirement”, ou d’une “trahison” par rapport à ses promesses électorales, dès le 15 avril 2017, puis d’un autre “revirement” en sens inverse le 12 mai 2017, et ainsi de suite.)

• Du coup, l’argument selon lequel Trump a passé un Grand Marché avec le fameux DeepState, qui serait représenté par Bolton, lequel par conséquent lui aurait été imposé (Bolton est arrivé à sa fonction en mai 2018), n’a pas grande valeur. Au reste l’expression DeepState (État profond) est un piège sans fond dans lequel s’ébrouent tous les raisonnements et les manœuvres plus ou moins machiavéliques ou complotistes du monde. L’expression extraordinairement vague fait que tout le monde, chaque personne occupant un poste et un rang stratégique dans l’appareil de sécurité nationale peut être désigné comme un “représentant” de la chose. Bolton a remplacé le général McMaster qui, avec les deux autres généraux également licenciés depuis (Kelly à la Maison-Blanche, Mattis au Pentagone), était identifié comme le représentant du DeepState ; et, comble de l’ironie, McMaster confia à l’époque (été 2017) qu’il était là pour modérer les ardeurs bellicistes et nucléaires de Trump, notamment contre la Corée du Nord (voir le 14 septembre 2017 : « Les généraux, Mattis notamment, ont constamment joué le rôle de frein dans les différents épisodes de la crise nord-coréenne et l’on dit que McMaster, lorsqu’il a un peu bu, confie que son rôle principalest d’empêcher “ce dingue” [Trump] de déclencher une apocalypse nucléaire »)

• On peut évidemment construire une hypothèse de cette sorte en fonction de la fin de l’enquête Mueller, mais le contexte ne le justifie en rien. L’épisode du sommet de Hanoï a vu certainement Bolton agir comme on le dit, mais il s’agit plutôt à notre sens d’une affaire personnelle, tenant au bellicisme pathologique du personnage activant tous les complots guerriers possibles. Bolton tient aux côtés de Trump à cause de son sens de la flatterie et de son obséquiosité, aussi fortes que son agressivité dans la politique US vis-à-vis des faibles, auprès d’un personnage incroyablement narcissique (Trump) mais qui éprouve également une sorte d’affection pour Kim. Trump peut très bien avoir endossé les exigences de Bolton sans mesurer exactement leur contenu (la même mésaventure est arrivée plusieurs fois à Reagan, autre président inculte et personnage de pure communication, comme Trump) ; il réalise maintenant ce qui est arrivé et tente de bloquer certaines des mesures qu’il avait lui-même recommandées.
• Quant à l’attitude de Trump vis-à-vis d’Israël (reconnaissance de l’annexion du Golan, après diverses autres gracieusetés), l’argument est très faible : Trump est totalement engagé auprès d’Israël, du fait de ses donateurs, de l’influence de sa fille et de son gendre Jared Kushner, sinon même par pure inclinaison personnelle. Il n’a certainement pas besoin de la surveillance du DeepState pour suivre cette politique et notre sentiment est plutôt que le DeepState craindrait qu’il aille trop loin.

• Tout cela laisse très ouvert les causes de la fin de l’enquête de Mueller qui peut répondre à une multitude de causes. En attendant, les démocrates, qui peuvent affirmer qu’ils représentent également le DeepState ne sont pas très satisfaits que Mueller n’ait rien trouvé, – ou bien n’ait peut-être rien trouvé, selon les diverses manœuvres en cours, – ou bien soit un agent de Poutine après tout. Les démocrates du Congrès vont donc enquêter sur l’enquêteur.

... En attendant, quelle que soit l’explication donnée à l’échec du sommet d’Hanoï, et nous-mêmes favorisant une convergence d’irrationalités diverses, notamment celles de Bolton et celle de Trump, l’effet est, selon Whitney, parfaitement vertueux et antiSystème !

« Mais si l'administration Trump n'est pas disposée à négocier honnêtement avec le Nord, comment Kim peut-il aller de l'avant avec son plan visant à établir des relations pacifiques avec ses amis du Sud et ses alliés dans la région ?

» La seule façon d’agir pour Kim est de contourner complètement l'administration Trump et de renforcer les relations avec ceux qui l'aideront à atteindre ses objectifs stratégiques. Il doit montrer qu'il est un partenaire digne de confiance qui est prêt à poursuivre sur la voie de la dénucléarisation, quels que soient les obstacles et les provocations créés par les États-Unis. Il doit continuer à solliciter l'avis des dirigeants à Beijing, Moscou et Séoul et leur prouver qu'il est fermement résolu à débarrasser la péninsule de ses armes nucléaires dans l'intérêt de la paix et de la sécurité. Kim doit accueillir les inspecteurs internationaux en désarmement pour surveiller le démantèlement de son arsenal nucléaire et de ses usines d'enrichissement nucléaire. Il doit augmenter la fréquence de ses visites à Séoul, où sa cote de popularité a grimpé en flèche et où ses efforts pour la paix et la réunification sont applaudis par près de 80% de la population. Il doit “promouvoir son propre calendrier de dénucléarisation” et présenter son cas au Conseil de sécurité de l'ONU pour examen. Il doit convaincre l'opinion publique qu'il ne reviendra pas sur son engagement sans faille en faveur du dialogue, de la coopération, de l'intégration économique et de la paix.

» Selon le journal Hankyoreh News, le chef d'état-major et officier du protocole de Kim Jong un a fait un voyage secret à Moscou la semaine dernière “alimentant la spéculation que Kim Jong-un pourrait être sur le point de se rendre en Russie”. Au même moment, un haut responsable de la sécurité nationale de Corée du Sud (Kim Hyun-chong) s'est également rendu en Russie.

» Voit-on ce qui se passe ? Ce que ces réunions secrètes suggèrent, c'est que les dirigeants régionaux sont en train d'élaborer une stratégie “post-Hanoi” qui tiendra compte de l'empressement de Kim à coopérer et du rejet obstiné de Washington de toute politique qui ne renforce pas davantage sa propre emprise vicieuse sur le pouvoir. L’équipe Trump n’est plus dans le coup. Les grands de la région prennent les choses en main et vont de l'avant.

» Comme nous l'avons souligné dans un article précédent, Kim n'est ni un belliciste ni un idéologue. C'est un homme de son temps qui veut laisser sa marque dans l’histoire, qui veut faire entrer son pays dans l'ère moderne et se joindre à la coalition des nations qui deviennent rapidement le plus grand bloc commercial de l'histoire.

» Voici comment l'auteur John Delury l'a résumé dans un récent article d’opinion dans le New York Times : “M. Kim veut être un grand réformateur économique... (Il veut) faire passer le régime de la sécurité à la prospérité... Il veut que la Corée du Nord rattrape son retard et s'intègre dans la région, et il est dans l'intérêt de tous de l'y aider...” (“Kim Jong-un Has a Dream. The U.S. Should Help Him Realize It” [“Kim Jong-un a un rêve. Les USA devraient l’aider à le réaliser”], New York Times) »
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 19822
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Jimmy Carter sur la Chine

Messagede Nuvo le 23 Avr 2019, 14:42

Avez-vous lu les propos de Jimmy Carter sur les USA et la Chine :

https://reseauinternational.net/le-message-de-jimmy-carter-a-donald-trump-savez-vous-pourquoi-la-chine-est-en-train-de-nous-depasser/

Et la tribune de Bruno Guigue. Il parle de presque 100 000 milliards de dette, Etat et privé... :eek:

https://oumma.com/la-chute-de-laigle-est-proche/
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16379
Inscription: 20 Fév 2003, 19:07

Re: Jimmy Carter sur la Chine

Messagede Cortese le 23 Avr 2019, 15:14

Nuvo a écrit:Avez-vous lu les propos de Jimmy Carter sur les USA et la Chine :

https://reseauinternational.net/le-message-de-jimmy-carter-a-donald-trump-savez-vous-pourquoi-la-chine-est-en-train-de-nous-depasser/

Et la tribune de Bruno Guigue. Il parle de presque 100 000 milliards de dette, Etat et privé... :eek:

https://oumma.com/la-chute-de-laigle-est-proche/


Ça me fait penser à des cultures de bactéries dans une boite de Pétri. Au début la petite goutte d'eau stagne un peu, puis commence à croitre imperceptiblement, puis déferle sur la surface de la boite jusqu'à l'envahir complétement et ça se gave des substances nutritives qu'on y avait mis. Et puis tout s'effondre, toutes les bactéries meurent. C'est juste des stades différents, là.
Cortese
dieu
 
Messages: 30853
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Hugues le 05 Juil 2019, 16:43

















Mais je sais pas ce qui est le plus triste.. ça ...

Ou un monsieur de CNN tout fier de faire du "fact-checking" sur un truc qu'il est inutile de vérifier...





Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3171
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Maverick le 05 Juil 2019, 23:00

Hugues a écrit:Mais je sais pas ce qui est le plus triste.. ça ...

Ou un monsieur de CNN tout fier de faire du "fact-checking" sur un truc qu'il est inutile de vérifier...

Hugues
A ton avis, combien d'Américains savent que l'avion a 120 ans et pas 240 ans ? Pas beaucoup à mon avis...
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 37501
Inscription: 22 Fév 2003, 00:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Hugues le 05 Juil 2019, 23:11

En fait on peut même dire 130 (ou à peu près..)

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ole_(avion)

Voire 170
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marie_Le_Bris

ou même 220
https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Guillaume_Resnier_de_Gou%C3%A9

Et tout ça c'est français mon bon monsieur...

Mais bon les Américains diront que c'est les frères Wright en ergotant sur la non dirigeabilité de l'avion d'Ader et le fait que la machine à vapeur dont il était équipé soit une impasse technique et un cas unique parmi les avions, pour le disqualifier comme avion...

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3171
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Cortese le 05 Juil 2019, 23:46

Peut-être parceque le Valley Forge et le Yorktown etaient des porte-avions célèbres ?
Cortese
dieu
 
Messages: 30853
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Hugues le 06 Juil 2019, 00:00

Lui il dit que c'est le prompteur.. ce qui n'est pas moins embarrassant, vu qu'il a l'air de dire que du coup ça vient de son imagination...
Mais bon en même temps il corrige et laisse du flou pour pas qu'on se dise que ça vient de son imagination..

"Oui bon ça vient du téléprompteur ... il a coupé... mais bon je connaissais bien le discours... bon en fait il a coupé juste dans la phrase.. mais je connaissais bien le discours [faudrait pas qu'on se dise que je connaissais si bien le discours] même si je voyais pas bien déjà avant... "

(je résume, la réalité de l'explication est plus alambiquée)




Sinon ce fil est rigolo (il faut donc cliquer pour ouvrir les autres)..




Enfin quand on cherche "teleprompter" sur Twiter actuellement, Twitter renvoie des tweets mais aussi Trump en tant que compte répondant à la recherche..

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3171
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Hugues le 06 Juil 2019, 00:06

Ah et puis...




ou encore...

tout ça...

https://twitter.com/search?q=from%3Arealdonaldtrump%20teleprompter&src=typd

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3171
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Tarod le 06 Juil 2019, 13:50

Parfois c'est à se demander si c'est scripté. Depuis qu'il s'est déclaré candidat il monopolise l'information en permanence, suivre le fil d'information lié à la politique US doit rendre épileptique tellement Trump force les gens à zapper d'une saloperie à une autre.
Avatar de l'utilisateur
Tarod
 
Messages: 6353
Inscription: 06 Mar 2011, 14:11
Localisation: Los Angeles

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Ghinzani le 06 Juil 2019, 21:41

Il y a beaucoup de chance qu’il soit réélu .
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 26443
Inscription: 12 Sep 2005, 18:38

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Hugues le 06 Juil 2019, 21:51

Dit-il, sans appuyer son affirmation par le moindre élément, factuel, ou non...
Réduisant donc son affirmation à une croyance.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3171
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Hugues le 06 Juil 2019, 22:21

Ca par exemple, c'est un peu plus solide...

J'aurais pu le faire moi même mais la flemme..

https://www.salon.com/2019/05/10/donald-trumps-electoral-map-has-shifted-dramatically-how-does-it-bode-for-his-2020-chances_partner/


Bon sans avoir lu Salon... je pense résumer à peu près leur article malgré tout...
Le truc à retenir, c'est que l'élection de Trump était très improbable... comme tirer cinq fois un 6 aux dés...
Ca peut arriver sur un coup de chance mais... c'est difficile à reproduire..
Il suffit qu'il perde un seul état qu'il a eu sur le fil... Wisconsin, Pennsylvanie et le Michigan.
Or ces états sont tous un peu revenus vers leur préférences ordinaires observées depuis 1992...

Bref, là il doit refaire le même coup chanceux.. dans ces états, c'est improbable.. On peut tromper...





D'où leur choix actuel d'investir en début de campagne dans d'autres états, pour essayer de les rendre jouable et
avoir d'autres alternatives que ce maigre scénario improbable Wisconsin+Pennsylvanie+Michigan, qui est loin d'être certain de se reproduire.

Voilà, moi c'est pas un "on dit" ou une croyance..

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3171
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Tarod le 06 Juil 2019, 23:05

Déjà "beaucoup de chances" faut préciser ce que ça veut dire. Lors de l'élection en 2016 avant l'élection il avait autour d'une chance sur six d'être élu, les médias tendent à dire que c'est "de faibles chances" (parce qu'ils sont incapable de faire autre chose que dire noir ou blanc) mais si on compare à Macron contre Le Pen au second tour c'était plus de 99% de chances d'être élu pour Macron...
Actuellement compte tenu de l'évolution de l'électorat dans les états clé comme l'a mentionné Hugues, les chances de Trump d'être réélu sont plus proches de celles de Le Pen en 2017 que ses propres chances en 2016. On peut en tirer les conclusions qu'on veut, mais il faudra beaucoup de changements pour qu'il soit réélu.
Avatar de l'utilisateur
Tarod
 
Messages: 6353
Inscription: 06 Mar 2011, 14:11
Localisation: Los Angeles

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Stéphane le 07 Juil 2019, 09:28

Trump face aux démocrates, c'est comme Hamilton face à Ferrari, c'est pas tant lui qui gagne que les autres qui perdent.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 45905
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Tarod le 11 Juil 2019, 18:58

Stéphane a écrit:Trump face aux démocrates, c'est comme Hamilton face à Ferrari, c'est pas tant lui qui gagne que les autres qui perdent.

C'est tellement vrai, seule Clinton pouvait perdre cette élections, le pire c'est qu'elle n'a même pas fait campagne dans les États décisifs comme si la victoire électorale lui était destinée.
Avatar de l'utilisateur
Tarod
 
Messages: 6353
Inscription: 06 Mar 2011, 14:11
Localisation: Los Angeles

Re: 2016: Président Donald J. Trump (Pro:4h12 - Officiel: 8h31 )

Messagede Shoemaker le 11 Juil 2019, 20:19

Clinton... rappelez-moi...

"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 19822
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa


PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Ahrefs [Bot] et 1 invité