Modèle mathématique pour évaluer les pilotes

Pour tous les francophones, voici le lieu qui vous permettra de discuter avec tous les fans de Formule 1, GP2, Formule 2, IndyCar, IRL, WRC, GT etc..

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Modèle mathématique pour évaluer les pilotes

Messagede Nono le 11 Déc 2018, 11:32

Un article qui a l'air pas mal.. Je n'en ai pas encore extrait toute la substantifique moelle pour des raisons linguistiques mais c'est en cours...

https://f1metrics.wordpress.com/
Nono
 
Messages: 106
Inscription: 18 Juin 2016, 13:12

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede sheon le 11 Déc 2018, 16:46

Nono a écrit:Un article qui a l'air pas mal.. Je n'en ai pas encore extrait toute la substantifique moelle pour des raisons linguistiques mais c'est en cours...

https://f1metrics.wordpress.com/

Si tu parles de cet article, effectivement, c'est pas mal. Il classe Leclerc 3e meilleur pilote en 2018 :eek: Alonso 2e et Vandoorne 9e, avec cette comparaison assez intéressante vis-à-vis des autres coéquipiers d'Alonso en qualifications :
Image
Évidemment, on peut arguer du fait que, face à Trulli, Alonso n'avait pas encore atteint son plein potentiel, en plus du fait que Trulli était ce qui se faisait de mieux en qualifs à l'époque, mais c'est quand même assez surprenant.

Tiens, un autre fait intéressant est qu'il classe Perez devant Ocon.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19029
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede bravonadir le 11 Déc 2018, 17:28

L'article est intéressant, malheureusement mon niveau d'anglais est tellement mauvais...

Des surprises comme Stroll dans un groupe avec Grosjean, Gasly et Bottas.
Suis étonné quand même...notamment des notes des pilotes Toro Rosso. Entre Hartley "nullos" et Gasly avec Stroll (et même un peu en-dessous), bof...Je persiste et signe sur la difficulté à évaluer la performance de la Toro Rosso cette saison.
L'auteur, apparemment, a eu du mal à évaluer la perf de la Williams puisque la marge d'erreur sur les notes de Sirotkin et Stroll est la plus importante de tous les pilotes.

J'essayerai de me faire un google trad pour comprendre en gros la partie des justifications sur des cas qui peuvent surprendre (Ocon < Perez, Vandoorne finalement pas forcément le dernier des derniers).
Avatar de l'utilisateur
bravonadir
 
Messages: 891
Inscription: 08 Mar 2015, 23:31

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede sheon le 11 Déc 2018, 18:57

bravonadir a écrit:L'article est intéressant, malheureusement mon niveau d'anglais est tellement mauvais...

Des surprises comme Stroll dans un groupe avec Grosjean, Gasly et Bottas.
Suis étonné quand même...notamment des notes des pilotes Toro Rosso. Entre Hartley "nullos" et Gasly avec Stroll (et même un peu en-dessous), bof...Je persiste et signe sur la difficulté à évaluer la performance de la Toro Rosso cette saison.
L'auteur, apparemment, a eu du mal à évaluer la perf de la Williams puisque la marge d'erreur sur les notes de Sirotkin et Stroll est la plus importante de tous les pilotes.

J'essayerai de me faire un google trad pour comprendre en gros la partie des justifications sur des cas qui peuvent surprendre (Ocon < Perez, Vandoorne finalement pas forcément le dernier des derniers).

Son modèle se base essentiellement sur les comparaisons entre coéquipiers, d'où la difficulté d'évaluer deux pilotes débutants l'un par rapport à l'autre (Hartley et Gasly).
Pour Vandoorne, cela s'explique donc par la 2e place d'Alonso.
Pour Stroll, étant donné que le modèle prend en compte les saisons précédentes, il est à noter qu'il était surévalué en 2017 à cause de son podium chanceux à Baku (où il était derrière Massa avant que celui-ci n'abandonne sur problème mécanique), la marge d'erreur est donc lié au fait de prendre ce podium en compte ou non.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19029
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Nono le 11 Déc 2018, 19:54

sheon a écrit:
Nono a écrit:Un article qui a l'air pas mal.. Je n'en ai pas encore extrait toute la substantifique moelle pour des raisons linguistiques mais c'est en cours...

https://f1metrics.wordpress.com/

Si tu parles de cet article, effectivement, c'est pas mal. Il classe Leclerc 3e meilleur pilote en 2018 :eek: Alonso 2e et Vandoorne 9e, avec cette comparaison assez intéressante vis-à-vis des autres coéquipiers d'Alonso en qualifications :
Image
Évidemment, on peut arguer du fait que, face à Trulli, Alonso n'avait pas encore atteint son plein potentiel, en plus du fait que Trulli était ce qui se faisait de mieux en qualifs à l'époque, mais c'est quand même assez surprenant.

Tiens, un autre fait intéressant est qu'il classe Perez devant Ocon.


Oui çuilà.
Le ranking est un peu compliqué mais il semble en adéquation avec le ressenti de la saison plus qu'avec les chiffres au championnat.
Nono
 
Messages: 106
Inscription: 18 Juin 2016, 13:12

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede sheon le 11 Déc 2018, 22:29

Il utilise un modèle mathématique dont il se garde bien de nous donner la recette complète, ce qui est logique mais un peu dommage car j'aurais bien voulu jouer un peu avec.
Edité : a priori sa publication serait accessible ici pour 30€.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19029
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede sheon le 13 Déc 2018, 10:03

Ce blog est une mine d'or, je lis les articles les uns après les autres depuis le début de la semaine :lol:
Sérieux, le gars a carrément modélisé un simulateur de course de F1 ! :eek:
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19029
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Mufasa le 14 Déc 2018, 03:28

Nono a écrit:Un article qui a l'air pas mal.. Je n'en ai pas encore extrait toute la substantifique moelle pour des raisons linguistiques mais c'est en cours...

https://f1metrics.wordpress.com/


:eek:
Comme sheon .. c'est addictif.

Avec son modèle il a même établi un ranking des 10 meilleures performances d'un pilote sur une année complète depuis 1950. Ça donne ça :
1er. Rindt 1970.
2e. Fangio 1950.
3e. Ascari 1952.
4e. Schumacher 2001.
5e. Schumacher 1996.
6e. Alonso 2009. :eek: (Meilleur résultat: une 3e place à Singapour derrière Hamilton et Timo Glock.)
7e. Hamilton 2018.
8e. Alonso 2014.
9e. Schumacher 1994.
10e. Alonso 2012.

Je pense que Schumacher et Alonso, qui font 6 top 10, bénéficient beaucoup de leurs stats contre leurs équipiers.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8582
Inscription: 19 Fév 2003, 22:39
Localisation: Louisville, Ky., E.-U.

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Stéphane le 14 Déc 2018, 07:38

Mufasa a écrit:
Je pense que Schumacher et Alonso, qui font 6 top 10, bénéficient beaucoup de leurs stats contre leurs équipiers.


A partir du moment où c'est la donnée de base, c'est assez logique. Le garçon a poussé les triangulations au rang de chef d'oeuvre.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 44446
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Cortese le 14 Déc 2018, 10:25

C'est pourtant le coéquipier de Fangio, Farina, qui a été champion du monde en 1950. De quoi alimenter la théorie du complot échafaudée par le légèrement paranoïaque Argentin pour cette année là (il récidivera en 1956).
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30302
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Ouais_supère le 14 Déc 2018, 10:51

Rindt avait une adversité extrêmement faible au sein de l'écurie Lotus en 1970, ça n'est pas un biais dans son classement ?
Ouais_supère
 
Messages: 21001
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Ouais_supère le 14 Déc 2018, 10:59

Celui-ci est sympa !

https://f1metrics.wordpress.com/2016/10 ... k-drivers/

Il PROUVE que Heidfeld est incroyablement SOUS-ESTIMé ! :prost:

NICKLAAAAAAUS !!!


Et il indique ce que personnellement je soupçonnais : Hakkinen, Mansell, ou Villeneuve père sont peut-être pas mal surestimés.
Ouais_supère
 
Messages: 21001
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Stéphane le 14 Déc 2018, 11:15

Le père Villeneuve, il est surtout connu pour sa flamboyance (c'est un peu de famille) plus que pour sa pointe de vitesse, non ?

C'est comme ça que je l'ai toujours vu, perso.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 44446
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Maverick le 14 Déc 2018, 13:02

Concernant Villeneuve père et Mansell, ça ne m'étonne pas. Par contre je suis étonné de voir que Hakkinen était surestimé...il a quand même explosé tous ses équipiers sauf peut-être Coulthard sur la fin (et Senna sur 3 courses).
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 36957
Inscription: 21 Fév 2003, 23:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Ouais_supère le 14 Déc 2018, 13:10

Il était en difficulté face à Herbert également, je pense qu'il perd pas mal là.
Ouais_supère
 
Messages: 21001
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Stéphane le 14 Déc 2018, 13:13

Puis bon, Coulthard est pas non plus la référence ultime.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 44446
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede sheon le 14 Déc 2018, 15:01

Cortese a écrit:C'est pourtant le coéquipier de Fangio, Farina, qui a été champion du monde en 1950. De quoi alimenter la théorie du complot échafaudée par le légèrement paranoïaque Argentin pour cette année là (il récidivera en 1956).

Pour son modèle, il ne tient pas compte des abandons externes au pilote, seules sont comptées les courses où le pilote finit (indépendamment d'un potentiel ennui mécanique lui ayant fait perdre du temps, car sinon ça serait impossible à calculer) ou s'il abandonne sur un accident/accrochage (indépendamment de sa responsabilité) ou autre, genre disqualification après avoir brûlé un feu rouge.
Fangio abandonne sur casse moteur en Italie 1950, donc cette course n'est pas comptée dans sa performance moyenne sur la saison. Cela fait 3 abandons mécaniques pour Fangio en 6 courses (en écartant l'Indy 500).
Du côté de Farina, un seul abandon mécanique (France) et un abandon pour cause d'accident (Monaco). Donc, pour Farina, 5 courses sur 6 sont comptées.
Bilan : Fangio gagne 3 courses sur 3 qu'il termine, le titre s'est joué sur la fiabilité mécanique, donc sur la chance à voiture égale.
Ouais_supère a écrit:Rindt avait une adversité extrêmement faible au sein de l'écurie Lotus en 1970, ça n'est pas un biais dans son classement ?

Il tient compte du niveau de son coéquipier, également.
C'est pour ça qu'un De Angelis est mis en avant en 1982, année où il bat Mansell à matériel égal.
(le même De Angelis qui fera jeu égal avec Senna chez Lotus)
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19029
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Ouais_supère le 14 Déc 2018, 16:57

:o

Je ne vais pas bouder, j'adore Rindt.
Mais ça me semblait surprenant.
Ouais_supère
 
Messages: 21001
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Cortese le 14 Déc 2018, 17:27

C'est sympa, mais des modèles "mathématiques" qui donnent Moss 15e,13e et 29e quand le n°1 est soit Fangio soit Clark, sont tout simplement grotesques ! Moss a couru contre ou avec Fangio (en tant que n°2 chez Mercedes pour sa première saison dans une vraie équipe d'usine, et avec Neubauer on sait que ça rigolait pas, le n°2 était fait pour rester 2eme) et contre Clark (deux saisons complètes 60 et 61, Clark sur Lotus usine et Moss avec une Lotus privée chez Walker). Il a fait sensiblement jeu égal avec Fangio (on disait "le petit train", vu que Moss roulait à deux mètres derrière le Maestro) et a laminé Clark, bien qu'en 61 il avait une Lotus de l'année précédente améliorée par le mécanicien de Walker, Alf Francis. Ne parlons pas des courses en Sport où c'était encore plus simple : personne n'a jamais pu rivaliser de près ou de loin avec le Londonien, surtout pas Fangio. En plus le premier classement donne Hawthorn loin devant ! Alors que personne à l'époque, pas même ce dernier, n'a jamais pensé une seconde qu'il pouvait être meilleur que Moss ! L'opinion générale entre 58 et 62 c'était plutôt que Moss s'il l'avait voulu, aurait pu ouvrir la mer Rouge et la traverser au volant d'une brouette, les gens ne rendent plus compte !
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30302
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Ouais_supère le 15 Déc 2018, 08:03

A mon avis l'algorithme ne considère pas que Moss et Clark aient pu lutter à matériel égal, si ?
Ouais_supère
 
Messages: 21001
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede sheon le 15 Déc 2018, 10:32

C'était effectivement le cas en 1960 et 1961. Mais sur quelques courses seulement, pas sur une saison complète.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19029
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Cortese le 15 Déc 2018, 10:47

sheon a écrit:C'était effectivement le cas en 1960 et 1961. Mais sur quelques courses seulement, pas sur une saison complète.

?
Moss a été accidenté en 60 mais Clark était pilote usine en 61 aux côtés d'Ireland (qui remportera la seule victoire du team Lotus) et Moss a fait toute la saison, restant en lice pour le titre quasiment jusqu'au bout, avec ses deux victoires prodigieuses sur les deux circuits les plus difficiles : Monaco et le Nürburgring, infligeant à Ferrari deux défaites impensables vu le gouffre en puissance qui séparait le 4 cylindres Climax du V6 Dino).
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30302
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede sheon le 15 Déc 2018, 13:35

En 1960 comme en 1961, Moss pilote pour Cooper et pour Lotus.
En 1960, je note 4 GP où Moss et Clark ont le même matériel. Aux Pays-Bas, Clark abandonne sur casse mécanique, donc cette course n'est pas comptée. En Belgique, Moss abandonne sur accident, donc cette course est comptée en faveur de Clark. Au Portugal, Moss est disqualifié pour avoir emprunté la piste à contre-sens, donc cette course est comptée en faveur de Clark. Et enfin, aux États-Unis, Moss gagne, Clark finit à 14 tours, donc course en faveur de Moss.

En 1961 :
- Monaco en faveur de Moss
- Zandvoort en faveur de Clark
- Spa en faveur de Moss
- Reims, abandon mécanique de Moss donc non-comptée
- Aintree, Moss au volant d'une Ferguson donc sa disqualification n'est pas comptée
- Nürburgring en faveur de Moss
- Monza, abandon mécanique de Moss donc non-comptée
- Watkins Glen, abandon mécanique de Moss donc non-comptée

Voilà les données utilisées concrètement par son modèle pour comparer des pilotes, en gros. Je schématise car ça n'est pas du 3-1 pour Moss vu que le modèle prend la moyenne de points par course. En vérité, pour 1961, il va compter pour Clark toutes les courses de la saison (Aintree ne sera pas utilisée pour la comparaison avec Moss), et pour Moss uniquement les courses où il n'a pas eu d'ennui mécanique. Globalement, ça sera en faveur de Moss, contrairement à 1960. Il ne faut pas oublier non plus qu'il ne s'agit pas d'une simple comparaison entre eux deux, le modèle tenant également compte des coéquipiers qu'a eus Moss avant et ceux de Clark après afin de déterminer le classement général de tous les pilotes.
Et la limite du modèle tient au fait qu'il ne se base que sur les résultats des courses (par exemple, quand Clark finit 16e à 14 tours alors qu'il était 5e sur la grille, il a vraisemblablement eu un problème mais ça n'en tient pas compte). Il serait quasiment impossible de faire autrement, on manque trop d'infos et il faudrait carrément extrapoler sur la potentielle place à laquelle il aurait fini sans problème.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19029
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Cortese le 15 Déc 2018, 14:43

Admettons les limites du modèle (en plus Moss n'a été pilote usine que 4 ans : 55,56,57,58) mais la moindre des choses c'est qu'il soit classé dans les parages de Clark et de Fangio, il a été le seul à au moins les égaler avec le même matériel ! Là les uns sont premiers et lui 15 ou 29 ! C'est n'importe quoi, il faudrait rentrer d'autres critères, ça marche pas leur truc.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30302
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede sheon le 17 Déc 2018, 15:52

Cortese a écrit:Admettons les limites du modèle (en plus Moss n'a été pilote usine que 4 ans : 55,56,57,58) mais la moindre des choses c'est qu'il soit classé dans les parages de Clark et de Fangio, il a été le seul à au moins les égaler avec le même matériel ! Là les uns sont premiers et lui 15 ou 29 ! C'est n'importe quoi, il faudrait rentrer d'autres critères, ça marche pas leur truc.

Tu dis que ça ne marche pas simplement parce que ça ne correspond pas à ta réalité des choses...
13e meilleur pilote de tous les temps, pour un pilote qui n'a jamais gagné de titre, ça n'est pas ridicule. (Il est sans doute encore mieux classé après la mise à jour de son modèle pour tenir compte du déclin lié à l'âge, ce qui devrait faire méchamment chuter Rosberg et Frentzen, par exemple, ou encore Vettel suite à ses résultats moyens chez Ferrari)
Le classement complet, avec une petite analyse pour chaque pilote, est disponible ici :
https://f1metrics.wordpress.com/2014/07/18/who-was-the-greatest-f1-driver/

13. Stirling Moss (1959-1961, 7.65 ppr)

Moss is often cited as the greatest driver to never win a championship. The model rates him the highest performing driver in each year from 1958-1961.

Despite a lack of early results in Formula 1, Moss was highly regarded due to victories in the 1952 Rally of Monaco, the 1954 12 hours of Sebring, and the 1955 Mille Miglia (chronicled here by co-driver Denis Jenkinson). He followed Juan Manuel Fangio to Mercedes in 1955 and proved a fast but compliant number 2 driver, beaten 6-2 in qualifying, 5-1 in races, and 58-28 in total points.

In 1956, Moss emerged from Fangio’s shadow to lead Maserati, beating Jean Behra (ranked 123rd) 4-3 in qualifying, 3-1 in races, and 28-22 in total points. Moss then partnered Tony Brooks (ranked 109th) at Vanwall from 1957-1958. He beat Brooks 10-4 in qualifying, 3-1 in races, and 57-35 in total points.

Moss drove a Cooper-Climax for most of 1959, winning the only 2 races in which his car did not fail. He then raced a Lotus-Climax from 1960-1961, outscoring other Lotus-Climax drivers Innes Ireland (ranked 62nd), John Surtees, and Jim Clark. Moss suffered a serious head injury in a crash trying to pass Graham Hill at Goodwood before the 1962 season, ending his career.


Alors, pour information, le modèle calcule la moyenne de points par course pour chaque saison de chaque pilote, puis calcule la moyenne des 3 meilleures saisons consécutives pour chacun des pilotes. C'est cette moyenne des 3 meilleures saisons qui est utilisée pour le classement final, ce qui permet de prendre en compte la constance des pilotes dans leurs performances. Pour Moss, ça correspond à ses 3 dernières saisons de F1, après le départ de Fangio. Tu parlais de Clark, pour info Moss est considéré comme le meilleur pilote de 58 à 61, donc notamment lors des deux saisons où il a la même voiture que Clark (60-61). Simplement, le modèle ne considère pas que ce sont les meilleures saisons de Clark : celles-ci sont situées juste après la retraite de Moss, justement.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19029
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede sheon le 17 Déc 2018, 15:56

D'ailleurs, cet article donne un éclairage intéressant de l'histoire de la F1 d'après son modèle :

https://f1metrics.wordpress.com/2015/08/21/a-reconstructed-history-of-formula-1/

On peut y voir ce que son modèle considère comme les pilotes et les écuries les plus méritants saison par saison. Ça aurait donné 4 titres à Moss, notamment (en vert, les titres qui auraient changé si, respectivement, chaque pilote avait eu le même matériel/chaque écurie avait eu le même pilote), 5 pour Clark, 6 pour Fangio, et environ 200 pour Schumacher et Alonso.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19029
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Maverick le 17 Déc 2018, 16:52

Ouai enfin voir Alonso 3, Rosberg 7 devant Hamilton, Hamilton 12 derrière Rosberg qu'il a battu et loin d'Alonso alors qu'il a fait jeu égal, Prost si loin et Frentzen devant Senna, ça fait pas très crédible.
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 36957
Inscription: 21 Fév 2003, 23:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Ouais_supère le 17 Déc 2018, 19:15

Attention à ne pas balancer le modèle entier à la lumière d'une ou deux exceptions qui "ne collent pas".

Ces modèles servent à donner des éclairages, à faire émerger des réalités parfois cachées ou peu mises en lumière, pas à définir de façon absolue LA réalité.
Ouais_supère
 
Messages: 21001
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Stéphane le 17 Déc 2018, 19:33

Je trouve ça dommage que ça se limite à la F1, perso.


:D
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 44446
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Maverick le 17 Déc 2018, 22:49

Ouais_supère a écrit:Attention à ne pas balancer le modèle entier à la lumière d'une ou deux exceptions qui "ne collent pas".

Ces modèles servent à donner des éclairages, à faire émerger des réalités parfois cachées ou peu mises en lumière, pas à définir de façon absolue LA réalité.
J'ai juste regardé le classement rapidement et j'ai trouvé ces incohérences (En tout cas pour moi). En creusant, je suis sûr qu'on pourrait en trouver d'autres. A partir de là, je pense qu'on peut discuter du modèle.
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 36957
Inscription: 21 Fév 2003, 23:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede sheon le 18 Déc 2018, 10:02

Maverick a écrit:Ouai enfin voir Alonso 3, Rosberg 7 devant Hamilton, Hamilton 12 derrière Rosberg qu'il a battu et loin d'Alonso alors qu'il a fait jeu égal, Prost si loin et Frentzen devant Senna, ça fait pas très crédible.

J'ai déjà évoqué les cas Rosberg et Frentzen, si tu regardes bien leurs meilleures saisons selon le modèle sont celles où ils ont affronté respectivement Schumacher et Hill, tous deux vieillissants donc loin de leur pic de forme. Il a mis son modèle à jour depuis pour tenir compte de l'âge, mais il n'a pas encore mis à jour son classement.
Concernant Hamilton, le classement s'arrête à 2014 pour l'instant. Il serait sans doute devant Vettel sinon. Par contre, par rapport à Alonso, c'est cohérent dans le sens où le modèle considère que le meilleur pilote de chaque saison de 2005 à 2014, 2007 excepté, était l'Espagnol. Il faut néanmoins être conscient d'une limite importante dans ce modèle : il fonctionne mieux une fois la carrière des pilotes terminés, ainsi que celles de leurs coéquipiers et adversaires. Donc pour la génération actuelle, il aura une meilleure vision d'ici dix ans environ.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19029
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Maverick le 18 Déc 2018, 10:28

sheon a écrit:
Maverick a écrit:Ouai enfin voir Alonso 3, Rosberg 7 devant Hamilton, Hamilton 12 derrière Rosberg qu'il a battu et loin d'Alonso alors qu'il a fait jeu égal, Prost si loin et Frentzen devant Senna, ça fait pas très crédible.

J'ai déjà évoqué les cas Rosberg et Frentzen, si tu regardes bien leurs meilleures saisons selon le modèle sont celles où ils ont affronté respectivement Schumacher et Hill, tous deux vieillissants donc loin de leur pic de forme. Il a mis son modèle à jour depuis pour tenir compte de l'âge, mais il n'a pas encore mis à jour son classement.
Concernant Hamilton, le classement s'arrête à 2014 pour l'instant. Il serait sans doute devant Vettel sinon. Par contre, par rapport à Alonso, c'est cohérent dans le sens où le modèle considère que le meilleur pilote de chaque saison de 2005 à 2014, 2007 excepté, était l'Espagnol. Il faut néanmoins être conscient d'une limite importante dans ce modèle : il fonctionne mieux une fois la carrière des pilotes terminés, ainsi que celles de leurs coéquipiers et adversaires. Donc pour la génération actuelle, il aura une meilleure vision d'ici dix ans environ.
:o

On verra une fois son classement mis à jour.
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 36957
Inscription: 21 Fév 2003, 23:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede Feyd le 18 Déc 2018, 18:31

Ouais_supère a écrit:Celui-ci est sympa !

https://f1metrics.wordpress.com/2016/10 ... k-drivers/

Il PROUVE que Heidfeld est incroyablement SOUS-ESTIMé ! :prost:

NICKLAAAAAAUS !!!


Et il indique ce que personnellement je soupçonnais : Hakkinen, Mansell, ou Villeneuve père sont peut-être pas mal surestimés.


Pas surprenant. Mansell et Villeneuve étaient des bourrins. D'ailleurs qd j'ai dit ça sur un doc sur GV sur youtube, des québecois étaient fous de rage et m'ont insulté alors que c'est la vérité. :D La mentalité plus calculatrice de Pironi était bien plus efficace. Ca les rendait encore plus enragés de lire ça. :lol:

Quant à Hakkinen, comme je le disais dans un autre topic, malgré un talent indéniable sa confrontation avec Schumacher a montré ses limites. Il gagne le titre assez péniblement au dernier GP en 1998 avec une voiture bien supérieure. En 1999, sans l'accident de Schumacher je ne crois pas qu'il aurait finit champion. En 2000 avec une Ferrari fiable et performante Schumacher le bat avec pourtant plusieurs abandons malchanceux (surtout Autriche et Allemagne). Sans ça, il n'aurait pas dû attendre Suzuka pour être titré.
Image
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 10890
Inscription: 01 Sep 2005, 17:35
Localisation: Giedi Prime

Re: Epines et lauriers: saison 2018

Messagede sheon le 18 Déc 2018, 23:34

Le modèle n'est pas plus tendre avec Pironi qu'avec Villeneuve, vu que Pironi s'est fait battre par tous ses coéquipiers. En gros, s'il n'avait pas joué au malin avec les consignes d'équipes à Saint-Marin, il n'y aurait sans doute pas eu photo sur l'ensemble de la saison.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19029
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Modèle mathématique pour évaluer les pilotes

Messagede sheon le 19 Déc 2018, 16:31

Notons également une série d'articles en cours (deux ont été publiés, trois autres sont prévus) sur les trajectoires hypothétiques de pilotes ayant vu soit leur carrière brisée en plein élan, soit un manque d'opportunités en F1 leur permettant d'exprimer leur potentiel talent.

Explication de la méthode utilisée (de ce que j'en ai compris) : le modèle mathématique prédit les performances du pilote (en points par course, toujours) lors des saisons "simulées", en se basant sur ses performances réelles lors des saisons précédentes et en incluant une marge d'erreur. En y ajoutant les performances réelles de l'équipe dans laquelle il aurait piloté, on peut ainsi prédire quelle aurait été sa place au championnat cette année-là. Pour prédire les performances du pilote, le modèle tient compte de son expérience (un manque d'expérience induisant des performances en-deçà) et de son âge (qui induit un potentiel déclin), tout en tenant compte de la variation aléatoire des performances d'une saison à l'autre.

Le premier article évoque le cas le plus célèbre, Ayrton Senna, en imaginant quelle aurait pu être sa fin de carrière s'il n'y avait eu cet accident fatal à Imola. Il enchaîne sur deux cas moins connus aujourd'hui, Tom Pryce et Tony Brise, deux britanniques décédés dans les années 70.
https://f1metrics.wordpress.com/2018/08/04/historical-hypotheticals-part-i/

Traduction et analyse sommaire de la partie sur Senna :
Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


Le second article analyse ce qu'aurait pu être la carrière de Jim Clark s'il n'était pas décédé en pleine gloire lors d'une obscure course de Formule 2. Sont évoqués ensuite les cas de Pete Revson et Mark Donohue, deux Américains arrivés tardivement en Formule 1 où ils n'ont pas vraiment pu défendre leurs chances malgré un potentiel intéressant. Enfin, il termine avec Robert Kubica, en imaginant qu'il n'ait pas subi son accident de rallye début 2011.
https://f1metrics.wordpress.com/2018/11/09/historical-hypotheticals-part-ii-clark-donohue-revson-kubica/

Traduction et analyse sommaire :
Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19029
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Modèle mathématique pour évaluer les pilotes

Messagede DCP le 19 Déc 2018, 17:08

Merci pour les résumés en français. Après, c’est intéressant mais ça reste très aléatoire comme prédictions même s’il y a un modèle mathématique derrière.
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 23705
Inscription: 26 Fév 2003, 10:18

Re: Modèle mathématique pour évaluer les pilotes

Messagede Maverick le 19 Déc 2018, 17:15

C'est très intéressant ça ! J'ai trouvé ça curieux de voir Schumacher quand même titré en 95 alors que la Williams était meilleure comparativement à la Benetton par rapport à 94 (C'est visiblement dû aux 4 manches manquées par MS). Du coup, j'ai extrapolé ça :
- Brésil : Senna 1er, Schumacher 2ème
- Argentine : Senna 1er, Schumacher 4ème
- Imola : Senna 1er, Schumacher DNF
- Espagne : Schumacher 1er, Senna 2ème
- Monaco : Schumacher 1er, Senna 2ème
- Canada : Senna 1er, Schumacher 6ème
- France : Schumacher 1er, Senna 2ème
- Silverstone : Senna 1er, Schumacher DNF
- Allemagne : Senna 1er, Schumacher 2ème
- Hongrie: Senna 1er, Schumacher DNF
- Spa : Senna 1er, Schumacher 2ème
- Monza : Senna 1er, Schumacher DNF
- Portugal : Senna 1er, Schumacher 2ème
- Europe : Schumacher 1er, Senna 2ème
- Aida : Schumacher 1er, Senna 2ème
- Japon : Schumacher 1er, Senna 2ème
- Australie : Senna 1er, Schumacher DNF

Soit 146 points (Et 88 pour MS) quand même auquel il faut retrancher les points perdus sur abandons et problèmes mécaniques. Et donc en ajouter pour Schumacher. Ce serait intéressant d'avoir le détail sur ces points perdus parce que le mec en enlève 60 à Senna quand même.
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 36957
Inscription: 21 Fév 2003, 23:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: Modèle mathématique pour évaluer les pilotes

Messagede sheon le 19 Déc 2018, 23:57

Pas de détail, il s'agit d'une moyenne par course multipliée par le nombre de courses, en prenant en compte la fiabilité moyenne de la voiture.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19029
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Modèle mathématique pour évaluer les pilotes

Messagede sheon le 26 Déc 2018, 09:39

(dans le topic Épines et lauriers 2018)
Nono a écrit:Le classement 2018 des pilotes par les pilotes.

1. Lewis Hamilton (Mercedes)
2. Max Verstappen (Red Bull)
3. Fernando Alonso (McLaren)
4. Sebastian Vettel (Ferrari)
5. Daniel Ricciardo (Red Bull)
6. Charles Leclerc (Sauber)
7. Pierre Gasly (Toro Rosso)
8. Nico Hülkenberg (Renault)
9. Kimi Räikkönen (Ferrari)
10. Sergio Pérez (Racing Point Force India)

Classement obtenu par le modèle (en précisant les différences avec le classement par les pairs) :
1. Hamilton =
2. Alonso +1
3. Leclerc +3
4. Verstappen -2
5. Pérez +5
6. Hülkenberg +2
7. Vettel -3
8. Ocon
9. Vandoorne
10. Sainz
11. Ricciardo -6
...
14. Räikkönen -5
...
17. Gasly -10

Globalement, le classement est assez proche. Il n'y a que 3 pilotes qui figurent dans un top 10 et pas dans l'autre, sachant que le modèle mathématique a du mal à estimer le niveau de Gasly car ayant couru contre un autre débutant (Hartley).
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19029
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.


Retourner vers Forum Sports mécaniques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Ahrefs [Bot], Google [Bot], JMA et 3 invités