Autobiographie de Damon Hill

Pour tous les francophones, voici le lieu qui vous permettra de discuter avec tous les fans de Formule 1, GP2, Formule 2, IndyCar, IRL, WRC, GT etc..

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Feyd le 06 Aoû 2017, 10:49

Ouai enfin... Schumi et sa pénalité bidon à Silverstone, sa disqualification à Spa, ses deux GP manqués... On l'a bien aidé le garçon hein. :P
Image
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 10876
Inscription: 01 Sep 2005, 17:35
Localisation: Giedi Prime

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Marlaga le 06 Aoû 2017, 10:52

Feyd a écrit:Ouai enfin... Schumi et sa pénalité bidon à Silverstone, sa disqualification à Spa, ses deux GP manqués... On l'a bien aidé le garçon hein. :P


Ça compensait l'antipatinage caché.
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20963
Inscription: 12 Mar 2007, 08:45

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Feyd le 06 Aoû 2017, 11:06

Cortese a écrit:Damon Hill passait plus ou moins jusque là pour un tocard, enfin arrivé, sur le tard, dans un top team grâce surtout au légendaire casque noir à flèches blanches. Je me souviens que j'étais très étonné du niveau qu'il avait soudain face à Prost. Venant après les imbitables pleurnicheries de celui ci face à Senna et ses critiques indignes d'un champion qui lui avaient valu d'être viré de chez Ferrari, le manque relatif de performance de Prost face à Hill avait quasiment enterré son prestige à mes yeux.


Prost était à bon école avec un Senna qui avait fait un caprice d'enfant gâté fin de l'été 1992 quand il avait appris que le français lui piquait son joujou Williams tant convoité. D'autant plus que celui-ci lui faisait un doigt avec sa clause anti-Senna (pas fou, il voulait pas revivre 1989). Plus drôle encore quand on se rappelle comment il obligeait chez Lotus d'être le N°1 et de n'avoir qu'un vulgaire Dumfries ou Nakajima qui ne lui fassent pas d'ombre. :lol:

Alors Môssieur, tellement vexé a décrété qu'il ne piloterait pas en 1993 sauf pour un million par GP. :lol:
Image
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 10876
Inscription: 01 Sep 2005, 17:35
Localisation: Giedi Prime

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Mufasa le 06 Aoû 2017, 14:01

Ouais_supère a écrit:Ce qu'il est parvenu à faire, c'est-à-dire perdre sur un coup de pute au dernier grand prix de la saison, sans jamais un mot plus haut qu'un soupir de dépit, force un respect éternel à son égard.


L'image d'Hill à Adélaïde est célèbre, reprise à chaque fois qu'est évoqué ce GP : Hill dans son stand, abattu et épuisé, en sueur, qui regarde au plafond en faisant un geste d'impuissance et de dépit avec le poing. Il savait avec le recul que le titre lui tendait les bras, et qu'il l'a perdu pour un cheveu. Peut-être comprenait-il également qu'il était en position de jouer le titre par des circonstances exceptionnelles (mort de Senna, suspensions de Schumacher) et que l'occasion de ne représenterait probablement jamais, d'autant que Mansell était pressenti pour reprendre du service chez Williams en 1995.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8581
Inscription: 19 Fév 2003, 22:39
Localisation: Louisville, Ky., E.-U.

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Rainier le 06 Aoû 2017, 15:41

Feyd a écrit:
Cortese a écrit:Damon Hill passait plus ou moins jusque là pour un tocard, enfin arrivé, sur le tard, dans un top team grâce surtout au légendaire casque noir à flèches blanches. Je me souviens que j'étais très étonné du niveau qu'il avait soudain face à Prost. Venant après les imbitables pleurnicheries de celui ci face à Senna et ses critiques indignes d'un champion qui lui avaient valu d'être viré de chez Ferrari, le manque relatif de performance de Prost face à Hill avait quasiment enterré son prestige à mes yeux.


Prost était à bon école avec un Senna qui avait fait un caprice d'enfant gâté fin de l'été 1992 quand il avait appris que le français lui piquait son joujou Williams tant convoité. D'autant plus que celui-ci lui faisait un doigt avec sa clause anti-Senna (pas fou, il voulait pas revivre 1989). Plus drôle encore quand on se rappelle comment il obligeait chez Lotus d'être le N°1 et de n'avoir qu'un vulgaire Dumfries ou Nakajima qui ne lui fassent pas d'ombre. :lol:

Alors Môssieur, tellement vexé a décrété qu'il ne piloterait pas en 1993 sauf pour un million par GP. :lol:


J'ai longtemps pensé que la saison 1993, surtout la seconde partie, avait été la plus mauvaise saison de Prost en termes de performance (sinon 7 victoires, c'est correct pour une mauvaise saison...)

Puis quand j'ai vu le retour de Mansell en F1, qui ne s'était pas complètement arrêté de courir comme Prost en 1992, et plus tard le retour de Schumacher chez Mercedes qui n'ont jamais pu retrouver le chemin de la victoire ni même de la grande performance, je me dis que finalement seul un pilote exceptionnel pouvait réussir la saison qu'a faite Prost en 1993, tout en ne connaissant pas la voiture comme Damon Hill, tout en sachant que c'était sa dernière saison d'où sûrement une envie de prendre moins de risques alors que le titre était assuré.
A part Lauda à une autre époque, personne n'a été capable d'un tel exploit.

Quant à parler de "critiques indignes" chez Ferrari, c'est complètement ignorer cette histoire et ses raisons politiques et non pas sportifs.
Ce n'est pas Arnoux, viré comme un malpropre, qui me démentira.
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 14355
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Cortese le 06 Aoû 2017, 17:40

Rainier a écrit:
Feyd a écrit:
Cortese a écrit:Damon Hill passait plus ou moins jusque là pour un tocard, enfin arrivé, sur le tard, dans un top team grâce surtout au légendaire casque noir à flèches blanches. Je me souviens que j'étais très étonné du niveau qu'il avait soudain face à Prost. Venant après les imbitables pleurnicheries de celui ci face à Senna et ses critiques indignes d'un champion qui lui avaient valu d'être viré de chez Ferrari, le manque relatif de performance de Prost face à Hill avait quasiment enterré son prestige à mes yeux.


Prost était à bon école avec un Senna qui avait fait un caprice d'enfant gâté fin de l'été 1992 quand il avait appris que le français lui piquait son joujou Williams tant convoité. D'autant plus que celui-ci lui faisait un doigt avec sa clause anti-Senna (pas fou, il voulait pas revivre 1989). Plus drôle encore quand on se rappelle comment il obligeait chez Lotus d'être le N°1 et de n'avoir qu'un vulgaire Dumfries ou Nakajima qui ne lui fassent pas d'ombre. :lol:

Alors Môssieur, tellement vexé a décrété qu'il ne piloterait pas en 1993 sauf pour un million par GP. :lol:


J'ai longtemps pensé que la saison 1993, surtout la seconde partie, avait été la plus mauvaise saison de Prost en termes de performance (sinon 7 victoires, c'est correct pour une mauvaise saison...)

Puis quand j'ai vu le retour de Mansell en F1, qui ne s'était pas complètement arrêté de courir comme Prost en 1992, et plus tard le retour de Schumacher chez Mercedes qui n'ont jamais pu retrouver le chemin de la victoire ni même de la grande performance, je me dis que finalement seul un pilote exceptionnel pouvait réussir la saison qu'a faite Prost en 1993, tout en ne connaissant pas la voiture comme Damon Hill, tout en sachant que c'était sa dernière saison d'où sûrement une envie de prendre moins de risques alors que le titre était assuré.
A part Lauda à une autre époque, personne n'a été capable d'un tel exploit.

Quant à parler de "critiques indignes" chez Ferrari, c'est complètement ignorer cette histoire et ses raisons politiques et non pas sportifs.
Ce n'est pas Arnoux, viré comme un malpropre, qui me démentira.

Indignes d'un grand champion. Qu'est ce qu'il avait à gagner à s'abaisser à ça ? C'est tout à fait dans la lignée de sa pleurniche avec Senna. Ça l'a desservi, c'est tout. C'est un vaniteux. Quelle différence avec l'attitude de Graham Hill quand il est allé chez son plus grand rival, Clark, en 1967. Il ne s'est pas plaint de se faire rétamer lui.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30273
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Mufasa le 06 Aoû 2017, 17:43

N'importe quoi, Prost a beaucoup roulé pour Williams avant le début de la saison, il a très largement eu le temps de bien préparer son retour. Il n'y a pas à parler d' "exploit." Mansell a fait très peu d'essais, aucun il me semble avant son retour à Magny-Cours où il était pourtant tout de suite dans le coup (à quelques centièmes de la pole de Hill!) bien que la Formule-1 ne ressemble en rien à celle de 1992. Je ne parle même pas de 1995 où il n'a fait AUCUN essai en raison du baquet trop étroit de la McLaren.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8581
Inscription: 19 Fév 2003, 22:39
Localisation: Louisville, Ky., E.-U.

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Feyd le 06 Aoû 2017, 20:42

Ouai enfin, Mansell c'est Mansell hein. J'adore le pilote mais ne le compare pas à Prost. :P Il s'est tellement fait démolir par le français en 1990 qu'il avait faillit partir en retraite. :D
Image
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 10876
Inscription: 01 Sep 2005, 17:35
Localisation: Giedi Prime

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Mufasa le 06 Aoû 2017, 21:32

Sauf que Mansell n'est pas à son plein potentiel en 1990 .. Mais ce n'est pas le sujet. On prétend que Prost a accompli un "exploit" en 1993 où auraient échoués Mansell et Schumacher, et je démontre que c'est bidon.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8581
Inscription: 19 Fév 2003, 22:39
Localisation: Louisville, Ky., E.-U.

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Rainier le 07 Aoû 2017, 09:48

Mufasa a écrit: Mansell a fait très peu d'essais, aucun il me semble avant son retour à Magny-Cours où il était pourtant tout de suite dans le coup (à quelques centièmes de la pole de Hill!)


Non tu démontres rien.

Au GP d'afrique du Sud 1993, 1er GP de la saison, Prost laissait Damon Hill à 1"9 ...autre chose que les "petits centièmes" de retard de Mansell à Magny Cours :D

Et Schumi, c'est quoi son excuse pour être aussi quelconque lors de son retour chez Mercedes ?
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 14355
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede sheon le 07 Aoû 2017, 09:51

1 an d'interruption pour Prost, 3 pour Schumacher, c'est quand même un peu différent.
Et l'âge qu'avait Prost à son retour est l'âge qu'avait Schumi quand il a arrêté.

Et Rosberg est meilleur que Hill :twisted:
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18881
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Rainier le 07 Aoû 2017, 09:56

Cortese a écrit:Indignes d'un grand champion.


Pour être aussi sévère juste pour quelques critiques méritées envers son équipe, qu'est ce que tu dois penser pour l'oeuvre complète de Schumacher avec des points d'orgue comme Jerez 1997, La Rascasse 200x, et toutes les pleurnicheries de Todt !!!
ou pour Senna et toutes les saloperies qu'il a commises sur la piste et en dehors !

Cortese a écrit:C'est un vaniteux.


Un grand champion est forcément vaniteux.


Cortese a écrit:Quelle différence avec l'attitude de Graham Hill quand il est allé chez son plus grand rival, Clark, en 1967. Il ne s'est pas plaint de se faire rétamer lui.


Déjà comparer Graham Hill, que je respecte, et Alain Prost c'est comme comparer Hollande à Mitterrand (ou Chirac à De Gaulle, si tu préfères) :D

Prost s'est plaint de se faire rétamer :eek:
Par qui ? par John Watson ?
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 14355
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Nuvo le 07 Aoû 2017, 10:54

Marlaga a écrit:
Il a même pas été foutu de battre Senna qui avait une poubelle avec un moteur pourri, alors rivaliser avec Prost...


Euh, le McLaren de 1993, la MP4/8, n'était pas pourrie ! Elle était même certainement plus saine que la Williams. Et l’électronique TAG valait autant sinon mieux que le Magneti Marelli.
Par contre, un moteur qui rendait je ne sais pas combien de chevaux à Renault... çà oui.
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16234
Inscription: 20 Fév 2003, 18:07

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Nuvo le 07 Aoû 2017, 11:00

Feyd a écrit:
Prost était à bon école avec un Senna qui avait fait un caprice d'enfant gâté fin de l'été 1992 quand il avait appris que le français lui piquait son joujou Williams tant convoité. D'autant plus que celui-ci lui faisait un doigt avec sa clause anti-Senna (pas fou, il voulait pas revivre 1989). Plus drôle encore quand on se rappelle comment il obligeait chez Lotus d'être le N°1 et de n'avoir qu'un vulgaire Dumfries ou Nakajima qui ne lui fassent pas d'ombre. :lol:

Alors Môssieur, tellement vexé a décrété qu'il ne piloterait pas en 1993 sauf pour un million par GP. :lol:


Tu compares Lotus en 1986 et Williams en 1993, pas les mêmes budgets et moyens.
Tu crois que Senna avait vraiment peur de Warwick ?
En 1986, Lotus a réellement joué le titre une bonne partie de la saison. Mais Duracouge disait qu'ils n'avaient pas les moyens de mettre à Senna quatre plaquettes de freins neuves pour son tour qualif, c'est dire ! Désole pour Dumfries, mais Senna avait raison : il avait les moyens pour une voiture !
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16234
Inscription: 20 Fév 2003, 18:07

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Nuvo le 07 Aoû 2017, 11:02

Mufasa a écrit:
L'image d'Hill à Adélaïde est célèbre, reprise à chaque fois qu'est évoqué ce GP : Hill dans son stand, abattu et épuisé, en sueur, qui regarde au plafond en faisant un geste d'impuissance et de dépit avec le poing. Il savait avec le recul que le titre lui tendait les bras, et qu'il l'a perdu pour un cheveu. Peut-être comprenait-il également qu'il était en position de jouer le titre par des circonstances exceptionnelles (mort de Senna, suspensions de Schumacher) et que l'occasion de ne représenterait probablement jamais, d'autant que Mansell était pressenti pour reprendre du service chez Williams en 1995.


C'est de sa faute ! Il n'a pas vu que Schumacher avait tapé le mur et que sa course était finie. S'il avait vu, il aurait attendu et le coup de pute de Schumacher, qui lui pète sa voiture tout en étant en perdition, n'aurait pas marché.
Bien mal acquis ce titre. Très très sale 1994.
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16234
Inscription: 20 Fév 2003, 18:07

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Nuvo le 07 Aoû 2017, 11:07

Rainier a écrit: tout en sachant que c'était sa dernière saison d'où sûrement une envie de prendre moins de risques alors que le titre était assuré.


Prost avait un contrat de deux ans, 1993-1994, qu'il a cassé lorsque Williams a fait sauté la clause anti-Senna en faisant signer Senna durant l'été 1993. Alors Prost a dit : je pars.
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16234
Inscription: 20 Fév 2003, 18:07

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Waddle le 07 Aoû 2017, 11:25

Mufasa a écrit:
Ouais_supère a écrit:Ce qu'il est parvenu à faire, c'est-à-dire perdre sur un coup de pute au dernier grand prix de la saison, sans jamais un mot plus haut qu'un soupir de dépit, force un respect éternel à son égard.


L'image d'Hill à Adélaïde est célèbre, reprise à chaque fois qu'est évoqué ce GP : Hill dans son stand, abattu et épuisé, en sueur, qui regarde au plafond en faisant un geste d'impuissance et de dépit avec le poing. Il savait avec le recul que le titre lui tendait les bras, et qu'il l'a perdu pour un cheveu. Peut-être comprenait-il également qu'il était en position de jouer le titre par des circonstances exceptionnelles (mort de Senna, suspensions de Schumacher) et que l'occasion de ne représenterait probablement jamais, d'autant que Mansell était pressenti pour reprendre du service chez Williams en 1995.

Je me souviens de cette image comme si c'était hier et pourtant je ne pense pas l'avoir jamais revue depuis l'époque.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22021
Inscription: 10 Mai 2003, 17:05

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Feyd le 07 Aoû 2017, 12:02

Nuvo a écrit:
Rainier a écrit: tout en sachant que c'était sa dernière saison d'où sûrement une envie de prendre moins de risques alors que le titre était assuré.


Prost avait un contrat de deux ans, 1993-1994, qu'il a cassé lorsque Williams a fait sauté la clause anti-Senna en faisant signer Senna durant l'été 1993. Alors Prost a dit : je pars.


Bien lui en a pris quand on voit la suite des évènements.
Image
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 10876
Inscription: 01 Sep 2005, 17:35
Localisation: Giedi Prime

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Feyd le 07 Aoû 2017, 12:03

Nuvo a écrit:
Marlaga a écrit:
Il a même pas été foutu de battre Senna qui avait une poubelle avec un moteur pourri, alors rivaliser avec Prost...


Euh, le McLaren de 1993, la MP4/8, n'était pas pourrie ! Elle était même certainement plus saine que la Williams. Et l’électronique TAG valait autant sinon mieux que le Magneti Marelli.
Par contre, un moteur qui rendait je ne sais pas combien de chevaux à Renault... çà oui.


Pas loin d'une centaine.
Image
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 10876
Inscription: 01 Sep 2005, 17:35
Localisation: Giedi Prime

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Cortese le 07 Aoû 2017, 15:22

Rainier a écrit:
Cortese a écrit:Indignes d'un grand champion.


Pour être aussi sévère juste pour quelques critiques méritées envers son équipe, qu'est ce que tu dois penser pour l'oeuvre complète de Schumacher avec des points d'orgue comme Jerez 1997, La Rascasse 200x, et toutes les pleurnicheries de Todt !!!
ou pour Senna et toutes les saloperies qu'il a commises sur la piste et en dehors !

Cortese a écrit:C'est un vaniteux.


Un grand champion est forcément vaniteux.


Cortese a écrit:Quelle différence avec l'attitude de Graham Hill quand il est allé chez son plus grand rival, Clark, en 1967. Il ne s'est pas plaint de se faire rétamer lui.


Déjà comparer Graham Hill, que je respecte, et Alain Prost c'est comme comparer Hollande à Mitterrand (ou Chirac à De Gaulle, si tu préfères) :D

Prost s'est plaint de se faire rétamer :eek:
Par qui ? par John Watson ?

Par Senna.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30273
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Mufasa le 07 Aoû 2017, 15:23

Rainier a écrit:
Mufasa a écrit: Mansell a fait très peu d'essais, aucun il me semble avant son retour à Magny-Cours où il était pourtant tout de suite dans le coup (à quelques centièmes de la pole de Hill!)


Non tu démontres rien.

Au GP d'afrique du Sud 1993, 1er GP de la saison, Prost laissait Damon Hill à 1"9 ...autre chose que les "petits centièmes" de retard de Mansell à Magny Cours :D

Et Schumi, c'est quoi son excuse pour être aussi quelconque lors de son retour chez Mercedes ?


D"une part le Hill de début 1993 (3e GP!) n'est pas le même de mi-1994 (ou même de mi-1993, puisque Hill se rapprochera rapidement de Prost après l'Afrique du Sud), mais ça ce n'est qu'un détail. Ce que je ne comprends pas, c'est comment quelqu'un qui prétend s'y connaître en Formule-1 a l'audace de comparer le retour de Prost après à peine un an d'absence (il avait piloté pour Ligier en janvier 92 je crois) et qui a limé le bitume pendant l'intersaison, à celui de Mansell après plus d'1.5 an d'absence qui remplace Coulthard quasiment au pied levé, avec quasiment aucune adaptation à des monoplaces qui n'ont que peu en commun avec celles de 1992.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8581
Inscription: 19 Fév 2003, 22:39
Localisation: Louisville, Ky., E.-U.

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Cortese le 07 Aoû 2017, 15:29

Rainier a écrit:
Cortese a écrit:Indignes d'un grand champion.


Pour être aussi sévère juste pour quelques critiques méritées envers son équipe, qu'est ce que tu dois penser pour l'oeuvre complète de Schumacher avec des points d'orgue comme Jerez 1997, La Rascasse 200x, et toutes les pleurnicheries de Todt !!!
ou pour Senna et toutes les saloperies qu'il a commises sur la piste et en dehors !

Cortese a écrit:C'est un vaniteux.


Un grand champion est forcément vaniteux.


Cortese a écrit:Quelle différence avec l'attitude de Graham Hill quand il est allé chez son plus grand rival, Clark, en 1967. Il ne s'est pas plaint de se faire rétamer lui.


A mon avis, Prost avait à peu près le même niveau que Stewart. Et quand Graham et Stewart ont cohabité chez BRM, Hill était loin d'être ridicule, voire même loin d'être dépassé. C'est du mépris de classe, parce que Graham était un ouvrier (chez Smith's, les instruments de bord...) qui n'a eu son permis qu'à 24 ans et qu'il a ensuite été longtemps mécanicien chez Lotus.

Déjà comparer Graham Hill, que je respecte, et Alain Prost c'est comme comparer Hollande à Mitterrand (ou Chirac à De Gaulle, si tu préfères) :D

Prost s'est plaint de se faire rétamer :eek:
Par qui ? par John Watson ?

Par Senna.
Dernière édition par Cortese le 07 Aoû 2017, 20:18, édité 1 fois.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30273
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Ouais_supère le 07 Aoû 2017, 15:36

Mufasa a écrit:
Rainier a écrit:
Mufasa a écrit: Mansell a fait très peu d'essais, aucun il me semble avant son retour à Magny-Cours où il était pourtant tout de suite dans le coup (à quelques centièmes de la pole de Hill!)


Non tu démontres rien.

Au GP d'afrique du Sud 1993, 1er GP de la saison, Prost laissait Damon Hill à 1"9 ...autre chose que les "petits centièmes" de retard de Mansell à Magny Cours :D

Et Schumi, c'est quoi son excuse pour être aussi quelconque lors de son retour chez Mercedes ?


D"une part le Hill de début 1993 (3e GP!) n'est pas le même de mi-1994 (ou même de mi-1993, puisque Hill se rapprochera rapidement de Prost après l'Afrique du Sud), mais ça ce n'est qu'un détail. Ce que je ne comprends pas, c'est comment quelqu'un qui prétend s'y connaître en Formule-1 a l'audace de comparer le retour de Prost après à peine un an d'absence (il avait piloté pour Ligier en janvier 92 je crois) et qui a limé le bitume pendant l'intersaison, à celui de Mansell après plus d'1.5 an d'absence qui remplace Coulthard quasiment au pied levé, avec quasiment aucune adaptation à des monoplaces qui n'ont que peu en commun avec celles de 1992.


Pourrait-on risquer l'interprétation suivante :

La Williams de 94, débarrassée des suspensions actives et autres aides, est réputée "rétive".
Peut-être de fait est-elle plus proche de ce que Mansell expérimente alors avec les Indycars, ce qui facilite sa prise en main ?
Ouais_supère
 
Messages: 20906
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Waddle le 07 Aoû 2017, 16:14

D'ailleurs pourquoi Mansell ne reste pas pour 95? Je ne me souviens pas de l'histoire.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22021
Inscription: 10 Mai 2003, 17:05

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Aym le 07 Aoû 2017, 17:17

Trop gros, il ne rentrait pas dans la monoplace.
L'informatique n'est pas une science exacte, on n'est jamais à l'abri d'un succès
Avatar de l'utilisateur
Aym
papaquintintien
 
Messages: 25743
Inscription: 18 Fév 2003, 18:05
Localisation: Toulouse

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Bob Williams le 07 Aoû 2017, 17:24

Sérieusement ? Car Montoya n'avait aucun problème lui :D
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19581
Inscription: 26 Juil 2003, 10:04

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Stéphane le 07 Aoû 2017, 17:34

Il a fini par y rentrer, ils l'ont agrandie. Mais il était plus assez bon face à Hakkinen
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 44355
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Ouais_supère le 07 Aoû 2017, 17:35

Dans le genre fin de carrière ratée, je crois que Mansell a le record.
Ouais_supère
 
Messages: 20906
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Mufasa le 07 Aoû 2017, 21:32

La McLaren était ratée et Mansell la jugeait carrément dangereuse. Mansell aurait pu rester jouer les touristes surpayés comme Schumacher l'a fait trois ans mais heureusement il a choisi de nous épargner ça dès qu'il était clair qu'il n'y avait aucune chance de jouer la gagne, voire même le podium (Hakkinen devra attendre Monza, et encore, tous les leaders avaient abandonné).

La comparaison Mansell-Hakkinen ne tient pas parce que Mansell n'avait fait aucun essais avant Imola, le baquet étant trop étroit.

Quant à la fin de carrière "ratée", je rapelle qu'il a remporté son avant-avant-dernier GP. Sur un plan plus large, ses titres consécutifs F1 et Indycar ont lieu sur la fin de sa carrière, non au début ou au milieu. De ce point de vue, c'est tout le contraire : Mansell a une fin de carrière des plus réussies.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8581
Inscription: 19 Fév 2003, 22:39
Localisation: Louisville, Ky., E.-U.

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Rainier le 07 Aoû 2017, 22:30

Mufasa a écrit:
Quant à la fin de carrière "ratée", je rapelle qu'il a remporté son avant-avant-dernier GP. Sur un plan plus large, ses titres consécutifs F1 et Indycar ont lieu sur la fin de sa carrière, non au début ou au milieu. De ce point de vue, c'est tout le contraire : Mansell a une fin de carrière des plus réussies.


Pour le début de carrière de Mansell, il suffit de se rappeler la fameuse phrase de Peter Warr fin 1984 lorsque Mansell en finissait avec sa période Lotus :
"Mansell will never win a Grand Prix as long I have a hole in my arse"
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 14355
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Ouais_supère le 07 Aoû 2017, 22:34

Mufasa a écrit:Quant à la fin de carrière "ratée", je rapelle qu'il a remporté son avant-avant-dernier GP. Sur un plan plus large, ses titres consécutifs F1 et Indycar ont lieu sur la fin de sa carrière, non au début ou au milieu. De ce point de vue, c'est tout le contraire : Mansell a une fin de carrière des plus réussies.


Je parlais de 95.

Mais j'ai beaucoup de tendresse pour Nigel.
Qui n'a pas vieilli d'une ride, d'ailleurs, c'est assez bluffant.
Ouais_supère
 
Messages: 20906
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Rainier le 08 Aoû 2017, 08:46

Ouais_supère a écrit:
Mufasa a écrit:Quant à la fin de carrière "ratée", je rapelle qu'il a remporté son avant-avant-dernier GP. Sur un plan plus large, ses titres consécutifs F1 et Indycar ont lieu sur la fin de sa carrière, non au début ou au milieu. De ce point de vue, c'est tout le contraire : Mansell a une fin de carrière des plus réussies.


Je parlais de 95.

Mais j'ai beaucoup de tendresse pour Nigel.
Qui n'a pas vieilli d'une ride, d'ailleurs, c'est assez bluffant.



Qui n'a pas vielli d'une ride ? Ta tendresse ou Nigel ?

Image
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 14355
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede sheon le 08 Aoû 2017, 09:32

Depuis qu'il s'est rasé la moustache, il a perdu sa force. :(
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18881
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Waddle le 08 Aoû 2017, 10:50

Ouais_supère a écrit:Dans le genre fin de carrière ratée, je crois que Mansell a le record.

Bah il gagne sa dernière course hein. C'est pas comme Bolt.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22021
Inscription: 10 Mai 2003, 17:05

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Waddle le 08 Aoû 2017, 10:53

Mufasa a écrit:La McLaren était ratée et Mansell la jugeait carrément dangereuse. Mansell aurait pu rester jouer les touristes surpayés comme Schumacher l'a fait trois ans mais heureusement il a choisi de nous épargner ça dès qu'il était clair qu'il n'y avait aucune chance de jouer la gagne, voire même le podium (Hakkinen devra attendre Monza, et encore, tous les leaders avaient abandonné).

Je pense que c'est une version optimiste de l'histoire.
Ce n'est pas forcément Mansell qui a laissé tomber. Il n'a pas convaincu.
Je lis même ici et là qu'il était prêt à prendre le volant Jordan comme quoi...
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22021
Inscription: 10 Mai 2003, 17:05

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Stéphane le 08 Aoû 2017, 10:55

Waddle a écrit:
Ouais_supère a écrit:Dans le genre fin de carrière ratée, je crois que Mansell a le record.

Bah il gagne sa dernière course hein. C'est pas comme Bolt.


Si je dis pas de connerie, sa dernière course c'est ça

Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 44355
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Ouais_supère le 08 Aoû 2017, 11:56

Waddle a écrit:
Ouais_supère a écrit:Dans le genre fin de carrière ratée, je crois que Mansell a le record.

Bah il gagne sa dernière course hein. C'est pas comme Bolt.


Tu sais très bien ce que je voulais dire.

Mais comme tu es fermement décidé à m'emmerder, tu fais semblant de ne pas le comprendre.

C'est pas grave.
Ouais_supère
 
Messages: 20906
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Rainier le 08 Aoû 2017, 13:31

Le plus grave accident de Mansell en F1 :

la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 14355
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede sheon le 08 Aoû 2017, 13:48

:lol: :lol:
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18881
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Mufasa le 08 Aoû 2017, 13:54

Waddle a écrit:
Mufasa a écrit:La McLaren était ratée et Mansell la jugeait carrément dangereuse. Mansell aurait pu rester jouer les touristes surpayés comme Schumacher l'a fait trois ans mais heureusement il a choisi de nous épargner ça dès qu'il était clair qu'il n'y avait aucune chance de jouer la gagne, voire même le podium (Hakkinen devra attendre Monza, et encore, tous les leaders avaient abandonné).

Je pense que c'est une version optimiste de l'histoire.
Ce n'est pas forcément Mansell qui a laissé tomber. Il n'a pas convaincu.
Je lis même ici et là qu'il était prêt à prendre le volant Jordan comme quoi...


Il faudrait demander la version de Dennis lui-même. Mais je ne pense pas que Mansell se soit fait virer. Certainment ça n'avait rien à voir avec les performances vis-à-vis d'Hakkonen : si Mansell est hors du coup aux essais d'Imola (premier GP pour lui, ne connaît pas la voiture), à Barcelone il est déjà à moins d'1/10 d'Hakkinen. Hors c'est Barcelone qui a hâté les choses (c'est le derner GP de Mansell). Je pense que la séparation était d'un commun accord, et que Mansell a du communiquer à Dennis suite à Barcelone qu'il aurait du mal à se motiver au volant d'une voiture si instable et hors du coup. En tout cas, il se sont séparé à l'amiable.

Pour Jordan, il a fait un test en 1997. Il n'y a eu aucun contact en 1995.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8581
Inscription: 19 Fév 2003, 22:39
Localisation: Louisville, Ky., E.-U.

Re: Autobiographie de Damon Hill

Messagede Waddle le 08 Aoû 2017, 14:09

Ouais_supère a écrit:
Waddle a écrit:
Ouais_supère a écrit:Dans le genre fin de carrière ratée, je crois que Mansell a le record.

Bah il gagne sa dernière course hein. C'est pas comme Bolt.


Tu sais très bien ce que je voulais dire.

Mais comme tu es fermement décidé à m'emmerder, tu fais semblant de ne pas le comprendre.

C'est pas grave.

Je ne sais vraiment pas ce que tu voulais dire.
(C'est d'ailleurs tout à l'heure que j'ai vu qu'il avait fait 2 Gps en 1995, je croyais vraiment qu'il s'était arrêté à Adelaide 1994).
En parlant de fin de carrière ratée, tu faisais donc allusion à sa pige en 1995? Ou à sa volonté (ratée) de revenir?

Bref je n'ai jamais eu l'intention de t'emmerder et je ne vois pas pourquoi je l'aurai fait.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22021
Inscription: 10 Mai 2003, 17:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Forum Sports mécaniques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Ahrefs [Bot] et 4 invités