Epines et lauriers: saison 2019

Pour tous les francophones, voici le lieu qui vous permettra de discuter avec tous les fans de Formule 1, GP2, Formule 2, IndyCar, IRL, WRC, GT etc..

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Epines et lauriers: saison 2019

Messagede DCP le 02 Déc 2019, 11:13

A vous de jouer, un petit bilan (forcément subjectif) de ce que vous avez aimé et moins aimé durant cette saison....
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 24151
Inscription: 26 Fév 2003, 10:18

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede DCP le 02 Déc 2019, 11:27

Lauriers: Mercedes et Hamilton, au-dessus du lot, mentions à Honda, le moteur semble en progrès, à Mclaren et ses deux pilotes, bonne saison, et à Alfa Roméo, le retour de Kimi, une bonne première partie de saison, j'ai l'impression que cela va dans le bon sens (bon, je suis fan de Sauber, donc sûrement pas objectif sur ce coup).

Epines: Williams, en queue de peloton, le retour raté de Kubica (quel dommage vu le brillant pilote qu'il était auparavant...), une saison à oublier.....en espérant qu'ils arrivent à faire plus que survivre l'an prochain, mais ce n'est pas gagné.

Ferrari, on avait sûrement trop d'espoir de les voir se battre avec les Mercedes, donc on est "trop" déçu, mais quand même: entre les querelles/accrochages entre leurs pilotes, la stratégie souvent approximative...on avait quand même l'impression qu'ils pouvaient faire mieux cette saison.....par contre, Leclerc est rapide, il a gagné le coeur des tifosis grâce à sa victoire à Monza, s'il arrive à apprendre et gommer ses erreurs de jeunesse, ça va être un top-pilote....
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 24151
Inscription: 26 Fév 2003, 10:18

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede Xp le 02 Déc 2019, 13:04

Lauriers pour Mercedes qui maintient son top niveau, idem pour Hamilton.
Mention pour Honda/Red bull et Verstappen qui ont fait une très belle saison.
Mention bis pour Charles Leclerc.

Epines pour Ferrari qui n'avait pas le niveau attendu sur l'ensemble de la saison et qui s'est pris les pieds dans le tapis pour la gestion de leurs pilotes.
Mention pour Renault, très décevant.
Mention bis pour Williams, difficile de descendre plus bas.
Avatar de l'utilisateur
Xp
 
Messages: 4768
Inscription: 19 Fév 2003, 12:55
Localisation: Saint-Herblain (44)

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede AllegroTurbo le 02 Déc 2019, 15:34

Lauriers :
Le combo Mercedes/Hamilton, la machine semblait moins dominatrice que par le passé (même si au final ce n'est pas si clair) mais Hamilton a paru être concentré toute la saison, peut-être une de ses meilleures saisons d'ailleurs (après sa toute première qui restera à jamais ma préférée).
Verstappen et dans une moindre mesure RedBull-Honda, la voiture a l'air mieux mais c'est surtout le pilote qui semble l'avoir amenée aussi haut. Dommage pour les quelques micro pannes de cerveau survenues à la sortie de l'été et sans lesquelles il aurait pu faire une pôle de plus, voire engranger plus de points en course.
Leclerc malgré quelques bémols, parce que ce n'est que sa 2e saison en F1 et qu'il a dominé Vettel, ça reste une excellente performance de sa part.
Norris, 1ère saison, il domine (de peu certes) Sainz en qualif et a été particulièrement malchanceux en course sans quoi il devançait aussi son équipier au classement général. J'attends de lui qu'il domine clairement Sainz (que je continue de trouver très moyen voire surcoté grâce à quelques courses solides réussies lors de sa 5e saison en F1) l'an prochain.
Toro Rosso qui arrive à se battre jusqu'au bout avec Renault et arrive 2 fois sur le podium.

Entre les deux
Perez, lauriers parce qu'il éclate Stroll, épine parce qu'il n'éclate que Stroll et faisait bien moins le malin face au débutant Ocon les années précédentes.
Les pilotes Renault, difficile de surnager dans cette saison galère.
Russel, hâte de le voir face à un pilote fiable et pouvant servir de référence (pas avant 2021 du coup...)
Gasly et Albon, voire Kvyat, dans leur ménage à 3 : chez RB Albon > Gasly mais chez TR Kvyat > Albon et Gasly > Kvyat. Au final ça donne une 3e place pour Kvyat, une 2e pour Gasly et pas mal de points pour Albon avec RB. Pas si mal.
Raikkonen, bon début de saison, puis gros creux, démotivation?
Giovinazzi, largué puis renaissant (renaissance seulement due au creux de Raikko?).
Magnussen, juste parce qu'il devance Grosjean, sinon, en piste ça reste un sacré relou.
Grosjean, pannes de cerveau, dominé par un pilote plus que moyen, mais il avait bien senti le truc concernant la voiture, ça lui sauve sa place chez Haas.
Sainz, dominé par un rookie, obtient un podium, ça sauve sa saison.
Vettel, sur le déclin en terme de pilotage, mais dans l'état d'esprit je le trouve de plus en plus sympa (notamment son inversion de panneaux).
Bottas, quelques pôles, quelques victoires, mais tellement d'écart avec son coéquipier. Un bon porteur d'eau qui s'épanouirait peut-être plus dans une équipe moins prestigieuse avec un coéquipier moins dominateur.

Epines
Williams, ça fait mal de les voir aussi loin.
Kubica, hyper lent, mais en plus pas toujours réglo en piste, dommage qu'il ai mobilisé le baquet toute la saison, aurait mérité de dégager rapidement tant sa marge de progression était nulle.
Haas, parfois la théorie de l'évolution, ça ne fonctionne pas.
Stroll, un type lent et dangereux qui ne doit sa place qu'à sa naissance dans une famille de bourgeois aisés.
Ferrari pour leurs stratégies en course toujours aussi poilantes.

La F1 en général, qui, au delà des habituels reproches (appendices aéro, circuits pourraves et qui ne changent pas assez d'une annéesur l'autre), devrait trouver un moyen de faire participer plus de voitures au départ, en limitant drastiquement les budgets, et/ou en proposant des livrées standard abordables et/ou en autorisant de petites structures à ne présenter qu'une monoplace.
"Il est aussi atroce qu'absurde, de voir les uns regorger de superflu, et les autres manquer du nécessaire." (D'Alembert)
Avatar de l'utilisateur
AllegroTurbo
Champcar For Ever
 
Messages: 1765
Inscription: 24 Avr 2006, 14:02

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede sheon le 02 Déc 2019, 19:51

Justement, la limitation des budgets arrive en 2021.
À voir si c'est efficace ou si les équipes arrivent à la contourner.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20697
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede 1er tigre le 02 Déc 2019, 23:22

Je vais essayer de faire ça par catégorie pour séparer les écuries des pilotes.

Alors pour commencer Lauriers hors catégorie ( :D ) Ferrari. Il y a eu tellement de drama dans cette équipe, entre les consignes, les bourdes, les stratégies, les bagarres internes, les accrochages entre équipiers qu'il y a, grâce à eux seuls, de quoi remplir toute la saison 2 de la série Netflix "Drive to survive". J'ai hâte d'être début mars pour voir ça du coup!; :D

Plus sérieusement,

Equipes :

Lauriers à Mercedes, évidemment. Un tel niveau de domination dans la durée, c'était déjà du jamais vu les années précédentes mais ça devient plus exceptionnel à chaque année qui passe. 6 années de suite au top du top, c'est vraiment inédit. Et cette année, ils ont repris de la marge sur la concurrence. En 2017/2018, Ferrari avait été un opposant valeureux et un rival crédible, ce n'était pas le cas cette année. Ferrari et Red Bull faisait parfois illusion en qualifs mais rarement en course. Vraiment, chapeau à cette équipe Mercedes qui est sur le toit du monde.

Mentions à Mclaren qui a conçu une voiture performante et régulière, a globalement bien géré ses courses et ses stratégies, avec un duo de pilotes qui fonctionne bien et qui travaille bien ensemble. Petit regret, j'aurais aimé voir Alonso au volant d'une Mclaren aussi compétitive que celle-ci, sur certaines courses, il aurait pu jouer les trouble-fêtes.

Epines à Haas : ils ont débuté la saison sur la lancée de la précédente. 4e force du plateau en qualifs comme en course, à 4 dixièmes des Ferrari en qualifs et à 30s de celle-ci à l'issue de la course. Bref, tout se présentait très bien, puis patatra plus rien ne fonctionne, ils font encore illusion en qualifs ici et là mais en course, ils sont presques aussi lents que Williams. Le pire c'est qu'ils n'ont jamais réussi à comprendre comment fonctionnait leur voiture et que les évolutions n'apportaient pas les gais escomptés. Quand on voit qu'à mi-saison, en ressortant la voiture de Melbourne ils étaient grosso modo toujours au même niveau, c'est qu'il y avait un gros souci.

Mention à Renault, jusqu'à l'an dernier, ça allait encore, ils étaient un peu en retard sur le tableau de marche mais ils étaient quand même plus ou moins à l'objectif. Ce n'est plus le cas cette année. 5e et battus par l'écurie cliente alors que l'objectif était de consolider leur 4e place et se rapprocher du top 3. Pour une équipe qui était revenu avec les moyens soit disant de mettre autant que Mercedes sur la table et qui a signé l'an dernier un top pilote, ça la fout vraiment mal. Perso, je suis surpris qu'Abiteboul ne soit pas déjà viré et je commence à craindre pour la pérennité de l'engagement de Renault au delà de 2020...

Mention également à Ferrari pour son incapacité à lutter pour le titre et pour sa gestion calamiteuse de ses pilotes.

Petite mention à Red Bull, qui parle toujours beaucoup mais dont les résultats depuis 6 ans laissent quand même largement à désirer. Ils ont changé de partenaire moteur mais au final ça n'a pas changé grand chose, ils gagnent toujours leurs 2 ou 3 courses voire 4 par an et c'est tout.

Voilà pour les équipes. Au tour des pilotes.

Pilotes :

J'ai beaucoup de mal à décerner des lauriers cette année du coup, il n'y aura que des mentions.

Mention donc à Hamilton, évidemment il survole le championnat, évidemment les records tombent, évidemment il commet peu de fautes et mérite d'être champion, mais, mais, mais il y a ce petit goût d'inachevé, d'insatisfaction liée au fait que c'est un peu trop facile. Il triomphe oui mais de Bottas principalement, ce qui ne serait pas un probable si c'était de manière très nette, mais ce n'est pas le cas. ça me gène toujours un peu de voir Hamilton filer vers le firmament des pilotes de F1 tout en se faisant bousculer relativement souvent par un pilote qui ne valait guère mieux que Massa post-accident. Le voir par exemple, signer autant de poles ou être battus complètement et sans discussion possible plusieurs week-end de GP dans l'année fait quand même tache pour moi. Je ne peux aussi m'empêcher de penser qu'à la place d'Hamilton, Rosberg aurait enchaîné les titres et les victoires plus ou moins de la même manière. C'est facile à dire certes, mais ça me laisse quand même l'impression qu'Hamilton n'a pas besoin de forcer son talent pour gagner et qu'il ne se force du coup pas beaucoup, ou alors c'est qu'il est moins exceptionnel que les chiffres le laissent penser. C'est un drôle de sentiment.
Mention à Leclerc, alors certes je pense qu'il manque encore de maturité et qu'il faut qu'il se concentre sur son pilotage plus que sur ce qui se passe dans son équipe (il faut dire qu'il n'est pas aidé le pauvre) et je trouve aussi qu'il commet encore trop de (petites) fautes (bon ça reste mieux que les grosses fautes de son équipier) mais en termes de potentiel c'est quand même prometteur. Vettel c'est peut être pas Hamilton ou Alonso mais devancer un quadruple champion du monde, pour sa 2e saison en F1 et sa première chez Ferrari, c'est quand même pas mal. Et puis ses bastons avec Verstappen étaient vraiment cool, ça promet pour les années à venir.
Mention enfin à Sainz, qui a fait une saison solide où il a su globalement résister au prometteur Norris. Après c'est toujours plus facile d'être performant et régulier au volant d'une bonne voiture et c'est sûr qu'il n'est pas devenu un top pilote d'un coup de baguette magique après 5 saisons mais cette année il a eu une bonne voiture et a su en tirer parti. Bravo.

Mention spéciale à Kubica, certes il a été globalement largué mais réussir à être un vrai pilote de F1, en revenant 8 ans après et avec une main en moins, franchement chapeau ! :o

Epines : Stroll. Il n'est tout simplement pas au niveau. Le voir prendre un baquet, dans une équipe très correcte en plus, quand des Ocon (cette année) ou Hulkenberg (l'an prochain) sont à pied, ça fait mal au coeur.

Mention à Vettel. Son problème c'est pas qu'il est largué, il est encore dans le coup en vitesse mais c'est qu'il commet vraiment trop d'erreurs ! Pour un gars avec son palmarès, ce n'est pas acceptable. J'espère pour lui qu'il va se ressaisir parce que je le trouve de plus en plus sympa avec le temps qui passe, mais bon j'ai l'impression quand même qu'il a déjà compris que Ferrari et lui ça ne va plus durer très longtemps, ça ne doit pas trop le faire rire d'ailleurs quand son patron déclare ouvertement s'intéresser à Hamilton et que Leclerc est déjà sous contrat...

Mention au duo de pilote Alfa Romeo : difficile de dire si Raikkonen continue de décliner et à quel point Giovinazzi est moyen mais globalement ça ne fait pas des étincelles et je pense que Sauber est rentrée dans le rang cette année aussi à cause des ses pilotes.

Enfin Lauriers du post de l'année pour B. Verkiler qui, tout BV qu'il est, peut lui aussi écrire des grosses conneries quand l'impatience et l'envie de moucher les autres l'emportent sur la sagesse :D :
B.Verkiler après la première course a écrit:
Epines : Leclerc

On annonçait un nouveau prodige, le gros mauvais Vettel allait voir ce qu'il allait voir et la fraude exposée aux yeux de tous, résultat il est largué en qualifs et largué en course par la bouse allemande comme un vulgaire Raikkonen en semi-retraite.

Magnifique post qui n'aura pas tenu 2 semaines avant de se prendre un énorme retour de bâton en pleine gueule en même temps que Leclerc éclatait Vettel à Barhein. :prost:
1er tigre Hobbes membre à vie du D.E.F.I.
Image
Avatar de l'utilisateur
1er tigre
homicidal psycho jungle cat
 
Messages: 14155
Inscription: 05 Fév 2006, 14:32
Localisation: Lyon

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede Cortese le 03 Déc 2019, 12:54

Je partage l'opinion de 1eTigre, j'ai le même sentiment au sujet de Hamilton. On ne sait pas s'il est si bon que ça finalement. Des fois on se dit que oui, des fois non. Ce qui est sur c'est que ni Alonso ni Schumacher première époque ne se seraient laissé bousculer comme ça par leur second.
Pour ce qui est de Mercedes, j'avoue qu'on ne sait plus quoi en dire. A quoi est due cette écrasante domination ? A l'argent ? Toyota ou Renault en ont mis aussi des paquets sans résultats. A la discipline et au gout du travail bien fait allemands ? La voiture est fabriquée en Angleterre. Au management de Toto alors, le Neubauer moderne ? En tout c'est extraordinaire que cette légende Mercedes perdure aussi longtemps. De mon temps :vieux: Mercedes s'était retiré en 1955, après l'accident du Mans, invaincu, et pendant toute une génération on a attendu le retour de la plus grande marque de légende su sport automobile (eh oui, à mon époque c'était bien Mercedes et non Ferrari). Le demi-retour comme motoriste avec McLaren c'était déjà pas mal (sans Schumacher combien de titres pour l'Etoile à Trois Branches ?), mais j'avoue que je n'aurais jamais vraiment cru à la résurrection de la légendaire invincibilité absolue de Mercedes à laquelle on assiste depuis 2014. C'est même sa plus longue période de domination ! :eek: Imaginez que ça a commencé en 1903 (sans oublier le motoriste du Paris-Rouen de 1894), en passant par 1908, 1914, puis de 1934 à 1939 (sauf 1936), 1952 (en Sport) et en 54/55. A chaque fois ce fut la sidération chez la concurrence.
Cortese
dieu
 
Messages: 31005
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede Alfa le 03 Déc 2019, 14:16

Il y a une certaine stabilité aussi. Toute les autres dominations ont pris fin par usure, par des départs ou des changements de règlements.

La, l'équipe reste, le pilote dominant reste et il n'est pas en fin de carrière, le règlement reste stable (le règlement sur châssis a bien eu un changement en 2017 mais c'est pas systématique qu'un changement partiel change la donne sur les hiérarchies)

Reste que bon Ferrari a loupé sa chance en 2017 quand même. Pour des raisons qui font partie des ingrédients pour gagner, il ne suffit pas d’être bon techniquement même si c'est la base.
Image
Avatar de l'utilisateur
Alfa
imperator
 
Messages: 12407
Inscription: 26 Jan 2004, 10:38
Localisation: De Gaulle

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede Marlaga le 03 Déc 2019, 15:17

Lauriers à Toto Wolff. Un titre, ça peut se gagner sur un coup exceptionnel d'un ingénieur talentueux. Deux titres, ça demande une bonne organisation. Six titres pilotes et constructeurs consécutifs, même en ayant l'argent et les talents sous la main, ça demande une gestion impeccable, un talent de relations humaines pour garder tout le monde motivé, efficace, trouver le bon équilibre des pilotes, des égos à gérer chez les pilotes et les ingénieurs...bref, c'est à lui que revient la plus grande part du mérite de ces titres. Hamilton ne s'y trompe pas, il a dit que son avenir chez Mercedes ou ailleurs dépendrait de l'avenir de Toto. Coup de chapeau aux responsables de Mercedes qui ont su lui donner le pouvoir et le budget sans l'assaillir de pression et de contraintes.
-Hamilton : on peut douter un peu de ses capacités face à un adversaire à sa taille depuis qu'il a été battu par Button et Rosberg. Il en reste qu'il est solide, toujours là et motivé. Sa faiblesse, c'est quand il n'a pas la voiture dominatrice, il se plaint et perd un peu ses moyens. Mais dès qu'il navigue dans les 3 premiers, il est dangereux et peut voler une victoire promise à d'autres. La différence avec Bottas n'est pas grande sur un tour mais en course, c'est une boucherie.
-Verstappen : une petite passe à vide autour de Monza-Spa mais globalement le meilleur pilote du plateau. Ultra-rapide, incisif, toujours là.

Mention passable pour McLaren qui s'extirpe enfin du milieu du plateau mais la 3e place reste loin. Mention aussi à Sainz qui a été solide et opportuniste, sans être flamboyant malgré tout.

Epines :
-Ferrari qui fait tout l'inverse. Avec un budget énorme, ils font de la merde. Un duo de pilotes mal choisi et mal géré, une voiture mal comprise, des stratégies pourries, ils accumulent les erreurs.
-Williams au fond du trou
-le retour raté de Kubica
-le passage raté de Gasly chez RB (un peu sa faute, un peu celle de RB)
-Haas complètement paumé avec leur voiture
-Racing Point malgré les millions du père Stroll rentre dans le ventre mou du peloton
#JeSuisZemmour
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 21227
Inscription: 12 Mar 2007, 08:45

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede 1er tigre le 03 Déc 2019, 16:47

La seule chose qui puisse enrayer une telle domination, c'est la même chose qui a enrayé la domination Schumacher/Ferrari : une guerre des pneus.
Autorisez un 2e manufacturier et là vous allez avoir des changement de hiérarchie, même d'une course à l'autre ou entre piste sèche et mouillée.

Perso ça ne me dérangerait pas.
1er tigre Hobbes membre à vie du D.E.F.I.
Image
Avatar de l'utilisateur
1er tigre
homicidal psycho jungle cat
 
Messages: 14155
Inscription: 05 Fév 2006, 14:32
Localisation: Lyon

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede Chris76 le 03 Déc 2019, 17:03

Pilotes, lauriers :
- Hamilton : je crois qu'il n'a jamais été aussi solide que cette saison. Il a gagné des courses avec une voiture parfois techniquement inférieure, n'a commis aucune grosse erreur, et s'est révélé le maître dans la gestion des pneus. Il a écrasé un Bottas qui pensait enfin avoir franchi un cap, et détruit le reste de la concurrence. Pour moi, c'est le plus grand, indéniablement.
- Leclerc : pour sa seconde saison seulement, il a devancé un Vettel à la peine, remporté 2 GP, et montré une très belle pointe de vitesse.Il doit encore murir, mais il a de l'or dans les mains. J'espère qu'il aura un jour la récompense suprême d'un titre de champion du monde.

Mentions :
- Verstappen : qd il utilise correctement son cerveau, et que la voiture est compétitive, il est capable du meilleur. Mais qd les astres ne sont pas alignés, il est capable de l'inverse aussi...
- Norris : belle première saison, bien aidé par une McLaren redevenue compétitive.

Epines :
- Vettel : la saison de tous les gachis, avec des erreurs individuelles incroyables indignes d'un tel palmarès. Il s'est loupé de bout en bout, et franchement, tt sympathique qu'il soit, il est de plus en plus proche de la sortie, sans manquer aux fans
- Bottas : un début solide, et puis la machine Hamilton s'est mise en route, et il s'est fait laminer. Moralement, ça doit pas être simple à encaisser...j'ai peur que 2020 soit du même tonneau pour lui...

Mentions :
- Stroll, ou l'imposture absolue. Il n'a rien à foutre en F1, et est une caricature de fils à papa. Que Perez en vienne à le qualifier de coéquipier le plus redoutable de sa carrière, c'est juste à hurler de rire. Lent, dangereux en piste, c'est vraiment dommage de voir ce type avoir un baquet en F1 qd un De Vries doit partir en Formule E...
- Magnussen, pour l'ensemble de ses manoeuvres dégueulasses sur la piste.

Equipes, lauriers :
- Mercedes : maintenir un tel degré d'excellence, c'est bluffant. Et même quand l'adversaire est meilleur techniquement, la stratégie arrive avec Hamilton à compenser...
- McLaren : sacré retour aux affaires, en espérant encore mieux la saison prochaine.

Mentions :
- Toro Rosso, avec des moyens bien limités, ils s'en sortent toujours
- Red Bull, bien aidée par le retour de Honda à la performance et la fiabilité

Epines :
- Ferrari, ou comment passer encore et encore à côté, avec une gestion des pilotes calamiteuse.
- Haas, une voiture ratée et des évolutions négatives, ce qui est rare.

Mentions :
- la gestion des pilotes de Red Bull en cours de saison
- Williams, au fond du trou

RHE champion 2018 ! Go Dragons !

Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Chris76
"Ça passait, c'était beau!"
 
Messages: 2714
Inscription: 14 Avr 2005, 20:03
Localisation: Rouen! Rouen! ici c'est Rouen!

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede 1er tigre le 03 Déc 2019, 22:21

Ce sont lesquelles les courses où la Mercedes était inférieure ? À part en Autriche.
1er tigre Hobbes membre à vie du D.E.F.I.
Image
Avatar de l'utilisateur
1er tigre
homicidal psycho jungle cat
 
Messages: 14155
Inscription: 05 Fév 2006, 14:32
Localisation: Lyon

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede Maverick le 03 Déc 2019, 23:18

Mexique et Russie ?
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 37720
Inscription: 21 Fév 2003, 23:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede sheon le 04 Déc 2019, 13:50

1er tigre a écrit:La seule chose qui puisse enrayer une telle domination, c'est la même chose qui a enrayé la domination Schumacher/Ferrari : une guerre des pneus.
Autorisez un 2e manufacturier et là vous allez avoir des changement de hiérarchie, même d'une course à l'autre ou entre piste sèche et mouillée.

Perso ça ne me dérangerait pas.

Et surtout il y aurait des vrais pneus.
Parce que personnellement je mettrai sans problème Pirelli et la règle du manufacturier unique dans les épines des dix dernières saisons. Cette année, c'était ridicule, avec des pneus tendres qui tiennent parfois mieux que les mediums, ou des mediums plus performants, ou des durs qui tiennent 15 tours... Ça n'avait aucun sens, et tout ça vient d'une absence de concurrence et donc de l'obligation pour Pirelli de créer des dégradations artificielles sur ses pneus.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20697
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede echoes le 04 Déc 2019, 13:59

1er tigre a écrit:Mention à Vettel. Son problème c'est pas qu'il est largué, il est encore dans le coup en vitesse mais c'est qu'il commet vraiment trop d'erreurs ! Pour un gars avec son palmarès, ce n'est pas acceptable. J'espère pour lui qu'il va se ressaisir parce que je le trouve de plus en plus sympa avec le temps qui passe, mais bon j'ai l'impression quand même qu'il a déjà compris que Ferrari et lui ça ne va plus durer très longtemps, ça ne doit pas trop le faire rire d'ailleurs quand son patron déclare ouvertement s'intéresser à Hamilton et que Leclerc est déjà sous contrat...


Le bonhomme est effectivement attachant mais c'est juste pas possible de faire autant d'erreurs sur les deux dernières saisons pour un pilote de ce calibre et avec son expérience. Rétrospectivement, c'est lui que Ferrari aurait dû virer pour faire de la place à Leclerc. Le duo Leclerc/Raikkonen aurait été beaucoup plus complémentaire et Ferrari se serait évitée quelques psychodrames.
Avatar de l'utilisateur
echoes
 
Messages: 6899
Inscription: 28 Sep 2004, 15:20

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede Stéphane le 04 Déc 2019, 14:13

Les mecs des chez Missed Apex Podcast sont persuadés depuis un moment qu'il arrête et que Hulk (qui a pas l'air plus chamboulé que ça, d'après eux) prendrait sa place.
L'arrivée de son numéro 3 ne fait que les convaincre un peu plus.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 46131
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede echoes le 04 Déc 2019, 14:21

1er tigre a écrit:Mention donc à Hamilton, évidemment il survole le championnat, évidemment les records tombent, évidemment il commet peu de fautes et mérite d'être champion, mais, mais, mais il y a ce petit goût d'inachevé, d'insatisfaction liée au fait que c'est un peu trop facile. Il triomphe oui mais de Bottas principalement, ce qui ne serait pas un probable si c'était de manière très nette, mais ce n'est pas le cas. ça me gène toujours un peu de voir Hamilton filer vers le firmament des pilotes de F1 tout en se faisant bousculer relativement souvent par un pilote qui ne valait guère mieux que Massa post-accident. Le voir par exemple, signer autant de poles ou être battus complètement et sans discussion possible plusieurs week-end de GP dans l'année fait quand même tache pour moi. Je ne peux aussi m'empêcher de penser qu'à la place d'Hamilton, Rosberg aurait enchaîné les titres et les victoires plus ou moins de la même manière. C'est facile à dire certes, mais ça me laisse quand même l'impression qu'Hamilton n'a pas besoin de forcer son talent pour gagner et qu'il ne se force du coup pas beaucoup, ou alors c'est qu'il est moins exceptionnel que les chiffres le laissent penser. C'est un drôle de sentiment.


J'ai lu je ne sais plus où un article qui m'a bien amusé au sujet de l'évolution de Hamilton au fil de sa carrière. En gros, ça disait qu'il l'a commencé avec le profil de Senna et qu'il est en train de la terminer avec celui de Prost. C'est vrai qu'il est de moins en moins dominant en qualifs et qu'il est régulièrement battu par Bottas. Par contre, il n'a jamais semblé aussi fort en course. Peut être qu'il a modifié son approche des week-end de GP et qu'il travaille en priorité sur des réglages qui vont lui permettre d'être fort le dimanche avec la contre-partie de l'être parfois moins le samedi ? En tout cas, il a mis de sacrées branlées à Bottas sur la tenue des pneus cette année.
Avatar de l'utilisateur
echoes
 
Messages: 6899
Inscription: 28 Sep 2004, 15:20

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede echoes le 04 Déc 2019, 14:23

Stéphane a écrit:Les mecs des chez Missed Apex Podcast sont persuadés depuis un moment qu'il arrête et que Hulk (qui a pas l'air plus chamboulé que ça, d'après eux) prendrait sa place.
L'arrivée de son numéro 3 ne fait que les convaincre un peu plus.


Vettel serait bien du genre à tout envoyer promener mais je n'y crois pas trop. Il lui reste une année de contrat donc il va certainement l'honorer. Par contre, j'ai du mal à l'imaginer encore en F1 après 2020.
Avatar de l'utilisateur
echoes
 
Messages: 6899
Inscription: 28 Sep 2004, 15:20

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede sheon le 04 Déc 2019, 14:24

echoes a écrit:En tout cas, il a mis de sacrées branlées à Bottas sur la tenue des pneus cette année.

Pas qu'à Bottas : à tout le peloton.

Stéphane a écrit:L'arrivée de son numéro 3 ne fait que les convaincre un peu plus.

Je n'ai pas compris cette phrase, ça vient de moi ?
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20697
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede Stéphane le 04 Déc 2019, 14:25

Il est papa pour la 3e fois depuis jeudi.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 46131
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede Ouais_supère le 04 Déc 2019, 14:46

Ce serait vraiment dommage, il a énormément à apporter à une équipe.

C'est l'anti-Rosberg (oui je lui en veux de pas avoir remis le couvert au moins une fois) : il a risqué des branlées, en a pris, s'est toujours relevé quoi que le monde entier en dise.

Sa deuxième partie de saison, malgré des maladresses qui sont quasiment sa signature, et après s'être fait parfois humilier par son jeune équipier, est un modèle de combativité et d'abnégation.
Ouais_supère
 
Messages: 22263
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede Cortese le 04 Déc 2019, 17:07

A propos des pneus, une ou deux anecdotes amusantes d'une autre époque :
- En 1966 au Mans, les vainqueurs, McLaren-Amon, en difficulté sous la pluie en début de course, se sont arrêtés au stand pour échanger leurs Firestone contre des ... Good Year ! On aurait mis ça dans le scénario tout le monde aurait hurlé à la farce.

- En 1971, Ferrari avait théoriquement la meilleure voiture, mais inexplicablement, après une victoire écrasante hors championnat, aucun bon résultat n'avait été obtenu. La cause était connue : les pneus Firestone encore. Forghieri avait monté leurs nouveaux pneus "taille basse", qui semblait plus prometteurs, mais il s'est heurté au veto de Enzo Ferrari. Forghieri raconte "Mais pourquoi, Commendatore ? La voiture marché mieux avec ceux là! " et Enzo de répondre en faisant la moue "Oui peut être, mais ils ne donnent pas une bonne allure à la voiture" :lol:
Cortese
dieu
 
Messages: 31005
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede Nono le 04 Déc 2019, 18:08

Ouais_supère a écrit:Ce serait vraiment dommage, il a énormément à apporter à une équipe.

C'est l'anti-Rosberg (oui je lui en veux de pas avoir remis le couvert au moins une fois) : il a risqué des branlées, en a pris, s'est toujours relevé quoi que le monde entier en dise.

Sa deuxième partie de saison, malgré des maladresses qui sont quasiment sa signature, et après s'être fait parfois humilier par son jeune équipier, est un modèle de combativité et d'abnégation.


Plutôt d'accord avec ça. J'ai été le premier à le critiquer et faut reconnaître qu'il se relève toujours.

Hélas ça a l'air de lui demander de plus en plus d'efforts.
Il a besoin de se reposer je pense et pourquoi pas revenir après ? Il a sa place dans le paddock mais il lui faut un nouveau challenge.

Hulk chez Ferrari ? Pour 1 an? Si Kimi continue il faudrait mieux le prendre lui et mettre Hulk chez Sauber.
Il a au moins l'avantage de connaître l'auto et l'équipe.

Si c'est plus, faut voir.

Le seul avantage de prendre Hulk, c'est que ça fera passer la pilule plus facilement aux Allemands. A part ça...
Nono
 
Messages: 701
Inscription: 18 Juin 2016, 13:12

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede Alfa le 04 Déc 2019, 18:27

Cortese a écrit:A propos des pneus, une ou deux anecdotes amusantes d'une autre époque :
- En 1966 au Mans, les vainqueurs, McLaren-Amon, en difficulté sous la pluie en début de course, se sont arrêtés au stand pour échanger leurs Firestone contre des ... Good Year ! On aurait mis ça dans le scénario tout le monde aurait hurlé à la farce.

- En 1971, Ferrari avait théoriquement la meilleure voiture, mais inexplicablement, après une victoire écrasante hors championnat, aucun bon résultat n'avait été obtenu. La cause était connue : les pneus Firestone encore. Forghieri avait monté leurs nouveaux pneus "taille basse", qui semblait plus prometteurs, mais il s'est heurté au veto de Enzo Ferrari. Forghieri raconte "Mais pourquoi, Commendatore ? La voiture marché mieux avec ceux là! " et Enzo de répondre en faisant la moue "Oui peut être, mais ils ne donnent pas une bonne allure à la voiture" :lol:

Les tailles basse tout comme les jantes a trop grand diamètre sur une ancienne Ferrari c'est laid. Il avait raison le vieux !
Image
Avatar de l'utilisateur
Alfa
imperator
 
Messages: 12407
Inscription: 26 Jan 2004, 10:38
Localisation: De Gaulle

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede Alfa le 04 Déc 2019, 18:28

Hulk avec le numéro 27 chez Ferrari... moi je dis oui !
Image
Avatar de l'utilisateur
Alfa
imperator
 
Messages: 12407
Inscription: 26 Jan 2004, 10:38
Localisation: De Gaulle

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede 1er tigre le 04 Déc 2019, 22:52

Maverick a écrit:Mexique et Russie ?

Mexique à la rigueur, encore qu'en termes de rythme à aucun moment il ne paraît largué. La Mercedes est dans le coup pour la victoire et il gagne grâce aux stratégies bizarres de Ferrari.
Russie, pareil, il est dans le même rythme que les Ferrari et comme souvent, la Mercedes use moins les pneus. Il commence à recoller aux rouges en fin de run et va jouer la victoire en s'arrêtant plus tard que les pilotes Ferrari. Au final, l'abandon de Vettel et la SC consécutive à celui-ci lui un arrêt quasi gratuit et la victoire sur un plateau d'argent. Mais cette victoire pour moi n'est pas à classer dans la catégorie "victoire obtenue avec une voiture inférieure grâce à son seul talent" mais plutôt "victoire obtenue avec une Mercedes au niveau des Ferrari et grâce à des circonstances de courses très favorables".

C'est marrant parce qu'il n'y a pas que Rainier qui évoque une infériorité récurrente de la Mercedes qui n'aurait pas empêché Hamilton de gagner mais dans les faits, en regardant bien, on ne voit quasi aucune course où c'est le cas. C'est arrivé en qualifs régulièrement mais en course c'était extrêmement rare.

D'ailleurs j'ai lu beaucoup de gens ici ou sur d'autres sites ou sur twitter dire que c'était plus compliqué cette année pour Lewis et Mercedes notamment en 2e partie de saison mais pour moi c'est complètement faux. Mercedes domine bien plus qu'en 2017/2018, il suffit de voir que Bottas est facilement 2e du championnat pour le comprendre. J'ai même lu des inepties comme quoi Ferrari était mieux que l'an dernier. A moins de ne regarder que les qualifs, je me demande comment on peut arriver à cette conclusion alors que le seul GP où ils dominent vraiment en perfs à la régulière c'est Bahrein, et encore uniquement avec Leclerc et pas jusqu'au bout à cause d'un manque de fiabilité.
1er tigre Hobbes membre à vie du D.E.F.I.
Image
Avatar de l'utilisateur
1er tigre
homicidal psycho jungle cat
 
Messages: 14155
Inscription: 05 Fév 2006, 14:32
Localisation: Lyon

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede echoes le 05 Déc 2019, 10:30

1er tigre a écrit:
Maverick a écrit:Mexique et Russie ?

D'ailleurs j'ai lu beaucoup de gens ici ou sur d'autres sites ou sur twitter dire que c'était plus compliqué cette année pour Lewis et Mercedes notamment en 2e partie de saison mais pour moi c'est complètement faux. Mercedes domine bien plus qu'en 2017/2018, il suffit de voir que Bottas est facilement 2e du championnat pour le comprendre. J'ai même lu des inepties comme quoi Ferrari était mieux que l'an dernier. A moins de ne regarder que les qualifs, je me demande comment on peut arriver à cette conclusion alors que le seul GP où ils dominent vraiment en perfs à la régulière c'est Bahrein, et encore uniquement avec Leclerc et pas jusqu'au bout à cause d'un manque de fiabilité.


Au Mexique, Hamilton profite des conneries de Verstappen. Sans ça, je ne pense pas qu'il gagne le GP car, comme toujours au Mexique, la Red Bull avait un très bon rythme en course (cf la perf d'Albon).

Globalement Mercedes est quand même bien aidé par ses adversaires (j'englobe les équipes et leurs pilotes) qui ont du mal à optimiser des résultats quand ils sont dans le coup en performance. Mercedes a commencé la saison par 8 victoires mais il y en a au moins 3 qui aurait pu/du revenir à Ferrari (Bahrein, Azerbaïdjan et Canada). En Russie, ils ne doivent jamais gagner sans le VSC. Au Mexique, non plus si Verstappen ne fait pas le con. Ils ont au moins 5 victoires en trop cette saison par rapport à leur niveau réel et les écarts dans les 2 championnats sont donc bien plus grands que ce qu'il devrait être.
Avatar de l'utilisateur
echoes
 
Messages: 6899
Inscription: 28 Sep 2004, 15:20

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede Nono le 06 Déc 2019, 21:10

La review de la saison by F1.

Ils ont mis du francophone dedans un peu. Je pense que ce sont des commentaires Belges et Canadiens.

Nono
 
Messages: 701
Inscription: 18 Juin 2016, 13:12

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede 1er tigre le 07 Déc 2019, 13:58

echoes a écrit:
1er tigre a écrit:
Maverick a écrit:Mexique et Russie ?

D'ailleurs j'ai lu beaucoup de gens ici ou sur d'autres sites ou sur twitter dire que c'était plus compliqué cette année pour Lewis et Mercedes notamment en 2e partie de saison mais pour moi c'est complètement faux. Mercedes domine bien plus qu'en 2017/2018, il suffit de voir que Bottas est facilement 2e du championnat pour le comprendre. J'ai même lu des inepties comme quoi Ferrari était mieux que l'an dernier. A moins de ne regarder que les qualifs, je me demande comment on peut arriver à cette conclusion alors que le seul GP où ils dominent vraiment en perfs à la régulière c'est Bahrein, et encore uniquement avec Leclerc et pas jusqu'au bout à cause d'un manque de fiabilité.


Au Mexique, Hamilton profite des conneries de Verstappen. Sans ça, je ne pense pas qu'il gagne le GP car, comme toujours au Mexique, la Red Bull avait un très bon rythme en course (cf la perf d'Albon).

Globalement Mercedes est quand même bien aidé par ses adversaires (j'englobe les équipes et leurs pilotes) qui ont du mal à optimiser des résultats quand ils sont dans le coup en performance. Mercedes a commencé la saison par 8 victoires mais il y en a au moins 3 qui aurait pu/du revenir à Ferrari (Bahrein, Azerbaïdjan et Canada). En Russie, ils ne doivent jamais gagner sans le VSC. Au Mexique, non plus si Verstappen ne fait pas le con. Ils ont au moins 5 victoires en trop cette saison par rapport à leur niveau réel et les écarts dans les 2 championnats sont donc bien plus grands que ce qu'il devrait être.


On peut voir ça comme ça mais je n'en suis pas convaincu. Si on reprend les GP que tu cites :
Barhein : certes Ferrari aurait pû l'emporter avec Leclerc, ils étaient plus rapides. Mais ils ont eu un problème de fiabilité, ce n'est pas de la malchance ou une quelconque bourde de pilote ou de stratégie, c'est le principe de la course auto.
Azerbaidjan : je ne sais même pas pourquoi tu cites ce GP, c'était une promenade de santé pour les Mercedes, à aucun moment Vettel ne peut suivre leur rythme. On peut penser que Leclerc aurait fait un peu mieux sans son erreur en qualifs, mais jouer la victoire, clairement pas.
Canada : Ok Vettel part à la faute mais pourquoi ? Parce qu'Hamilton lui colle au cul et lui met la pression. C'est pas une victoire obtenue par chance, Mercedes et Hamilton étaient plus rapides en course que Ferrari et Vettel.
Russie : c'est vrai qu'à la régulière les Ferrari n'auraient pas dû perdre mais là encore c'est un problème de fiabilité qui les prive de victoire. Alors sans SC Leclerc aurait peut être gagné mais rien de sûr, il s'était arrêté très tôt (22e tour) et Hamilton était toujours en piste avec les pneus du départ au 28e tour. L'usure des pneus aurait peut être permis à Hamilton de s'imposer.
Mexique : Verstappen fait le con mais rien n'indique qu'il aurait gagné aisément. En termes de rythme, les 3 écuries de pointe se tenaient sur ce GP, c'est la stratégie qui aurait fait la différence et pour rappel la stratégie de merde de Leclerc, elle a été calquée sur celle de Red Bull avec Albon. Avec la même stratégie, Verstappen perdait à coup sûr.
Alors certes, il s'agit de 5 GP qu'ils auraient pu perdre mais pas qu'ils auraient dû forcément perdre, ils étaient suffisamment compétitifs pour s'imposer quand même.

A l'inverse il y a beaucoup de GP où même si Mercedes se rate, ils ont tellement de marge qu'ils peuvent les gagner quand même. ça n'arrive jamais pour la concurrence.

Et puis, il y aussi des GP que Mercedes aurait pu gagner qu'ils n'ont pas gagné. Le GP d'Allemagne par exemple, qui a été une loterie et qu'Hamilton a largement dominé pendant une grande partie de la course.
Singapour également, ils ont foiré leur stratégie en restant en piste trop longtemps. Si Hamilton s'arrête au même tour que Vettel et Verstappen, c'est lui qui gagne le GP.
Spa et Monza auraient aussi pu tourner en faveur de Mercedes. A Spa si Hamilton était parvenu à rester devant Vettel au 1er tour, il n'aurait pas été bloqué par l'allemand au premier relais et aurait probablement bouffé Leclerc en fin de course. Il avait le rythme pour.
A Monza, ça se joue à pas grand chose non plus, Leclerc se retrouve quand même à couper une chicane sous la pression d'Hamilton, ça aurait pu finir en victoire Mercedes.

Le truc c'est que Mercedes était dans le coup pour la gagne à chaque GP hormis l'Autriche. Soit à la bagarre avec Ferrari ou Red Bull, soit largement devant.
1er tigre Hobbes membre à vie du D.E.F.I.
Image
Avatar de l'utilisateur
1er tigre
homicidal psycho jungle cat
 
Messages: 14155
Inscription: 05 Fév 2006, 14:32
Localisation: Lyon

Re: Epines et lauriers: saison 2019

Messagede FrosT le 08 Déc 2019, 17:29

1er tigre a écrit:
echoes a écrit:
1er tigre a écrit:
Maverick a écrit:Mexique et Russie ?

D'ailleurs j'ai lu beaucoup de gens ici ou sur d'autres sites ou sur twitter dire que c'était plus compliqué cette année pour Lewis et Mercedes notamment en 2e partie de saison mais pour moi c'est complètement faux. Mercedes domine bien plus qu'en 2017/2018, il suffit de voir que Bottas est facilement 2e du championnat pour le comprendre. J'ai même lu des inepties comme quoi Ferrari était mieux que l'an dernier. A moins de ne regarder que les qualifs, je me demande comment on peut arriver à cette conclusion alors que le seul GP où ils dominent vraiment en perfs à la régulière c'est Bahrein, et encore uniquement avec Leclerc et pas jusqu'au bout à cause d'un manque de fiabilité.


Au Mexique, Hamilton profite des conneries de Verstappen. Sans ça, je ne pense pas qu'il gagne le GP car, comme toujours au Mexique, la Red Bull avait un très bon rythme en course (cf la perf d'Albon).

Globalement Mercedes est quand même bien aidé par ses adversaires (j'englobe les équipes et leurs pilotes) qui ont du mal à optimiser des résultats quand ils sont dans le coup en performance. Mercedes a commencé la saison par 8 victoires mais il y en a au moins 3 qui aurait pu/du revenir à Ferrari (Bahrein, Azerbaïdjan et Canada). En Russie, ils ne doivent jamais gagner sans le VSC. Au Mexique, non plus si Verstappen ne fait pas le con. Ils ont au moins 5 victoires en trop cette saison par rapport à leur niveau réel et les écarts dans les 2 championnats sont donc bien plus grands que ce qu'il devrait être.


On peut voir ça comme ça mais je n'en suis pas convaincu. Si on reprend les GP que tu cites :
Barhein : certes Ferrari aurait pû l'emporter avec Leclerc, ils étaient plus rapides. Mais ils ont eu un problème de fiabilité, ce n'est pas de la malchance ou une quelconque bourde de pilote ou de stratégie, c'est le principe de la course auto.
Azerbaidjan : je ne sais même pas pourquoi tu cites ce GP, c'était une promenade de santé pour les Mercedes, à aucun moment Vettel ne peut suivre leur rythme. On peut penser que Leclerc aurait fait un peu mieux sans son erreur en qualifs, mais jouer la victoire, clairement pas.
Canada : Ok Vettel part à la faute mais pourquoi ? Parce qu'Hamilton lui colle au cul et lui met la pression. C'est pas une victoire obtenue par chance, Mercedes et Hamilton étaient plus rapides en course que Ferrari et Vettel.
Russie : c'est vrai qu'à la régulière les Ferrari n'auraient pas dû perdre mais là encore c'est un problème de fiabilité qui les prive de victoire. Alors sans SC Leclerc aurait peut être gagné mais rien de sûr, il s'était arrêté très tôt (22e tour) et Hamilton était toujours en piste avec les pneus du départ au 28e tour. L'usure des pneus aurait peut être permis à Hamilton de s'imposer.
Mexique : Verstappen fait le con mais rien n'indique qu'il aurait gagné aisément. En termes de rythme, les 3 écuries de pointe se tenaient sur ce GP, c'est la stratégie qui aurait fait la différence et pour rappel la stratégie de merde de Leclerc, elle a été calquée sur celle de Red Bull avec Albon. Avec la même stratégie, Verstappen perdait à coup sûr.
Alors certes, il s'agit de 5 GP qu'ils auraient pu perdre mais pas qu'ils auraient dû forcément perdre, ils étaient suffisamment compétitifs pour s'imposer quand même.

A l'inverse il y a beaucoup de GP où même si Mercedes se rate, ils ont tellement de marge qu'ils peuvent les gagner quand même. ça n'arrive jamais pour la concurrence.

Et puis, il y aussi des GP que Mercedes aurait pu gagner qu'ils n'ont pas gagné. Le GP d'Allemagne par exemple, qui a été une loterie et qu'Hamilton a largement dominé pendant une grande partie de la course.
Singapour également, ils ont foiré leur stratégie en restant en piste trop longtemps. Si Hamilton s'arrête au même tour que Vettel et Verstappen, c'est lui qui gagne le GP.
Spa et Monza auraient aussi pu tourner en faveur de Mercedes. A Spa si Hamilton était parvenu à rester devant Vettel au 1er tour, il n'aurait pas été bloqué par l'allemand au premier relais et aurait probablement bouffé Leclerc en fin de course. Il avait le rythme pour.
A Monza, ça se joue à pas grand chose non plus, Leclerc se retrouve quand même à couper une chicane sous la pression d'Hamilton, ça aurait pu finir en victoire Mercedes.

Le truc c'est que Mercedes était dans le coup pour la gagne à chaque GP hormis l'Autriche. Soit à la bagarre avec Ferrari ou Red Bull, soit largement devant.


Globalement assez d'accord :o
Je pense qu'en course cette année Mercedes était très forte, moins en qualifs. Aidé aussi par le fait qu'Hamilton devient petit à petit de plus en plus fort en course au détriment des qualifs aussi peut être un peu
Après Ferrari a quand même énormément gâché son potentiel cette année je trouve

Finalement sur ces 3 dernières saisons, c'est surtout en 2017 que Ferrari aurait pu (du ?) jouer un beau coup
Avatar de l'utilisateur
FrosT
 
Messages: 1220
Inscription: 15 Mar 2013, 18:41
Localisation: Paris/Lyon


Retourner vers Forum Sports mécaniques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités