Bilan saison 2017

Pour tous les francophones, voici le lieu qui vous permettra de discuter avec tous les fans de Formule 1, GP2, Formule 2, IndyCar, IRL, WRC, GT etc..

Modérateurs: sheon, Nicklaus, von Rauffenstein

Bilan saison 2017

Messagede Garion le 27 Nov 2017, 20:36

Modèle à remplir pour vous faciliter les choses :

Mercedes :
Ferrari :
Red Bull :
Force India :
Williams :
Renault :
Toro Rosso :
Haas :
McLaren :
Sauber :

Lauriers écurie :
Epines écuries :

Commentaires divers :

---------------------

Lewis Hamilton :
Sebastian Vettel :
Valtteri Bottas :
Kimi Räikkönen :
Daniel Ricciardo :
Max Verstappen :
Sergio Pérez :
Esteban Ocon :
Carlos Sainz, Jr. :
Nicolas Hülkenberg :
Felipe Massa :
Lance Stroll :
Romain Grosjean :
Kevin Magnussen :
Fernando Alonso :
Stoffel Vandoorne :
Jolyon Palmer :
Pascal Wehrlein :
Daniil Kvyat :
Marcus Ericsson :
Pierre Gasly :
Antonio Giovinazzi :
Brendon Hartley :
Jenson Button :
Paul Di Resta :

Lauriers pilote :
Epines pilote :

Commentaires divers :
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15338
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bilan saison 2017

Messagede Garion le 27 Nov 2017, 20:37

Mercedes : Toujours le meilleur moteur, mais un châssis moins dominant par rapport à la saison précédente.
Ferrari : 5 victoires. Qui aurait pu croire qu'ils allaient disputer le titre si longtemps. Ils ont bien amélioré le châssis, mais aussi le moteur pour être presque au niveau de Mercedes. Dommage qu'ils aient eu quelques problèmes de fiabilité.
Red Bull : 3 victoires. C'est encore plus étonnant car le moteur Renault n'est pas encore au niveau. Ils avaient un excellent châssis.
Force India : Encore une fois les meilleurs des autres. Plus de points que l'année dernière. Ils faut qu'ils fassent tout pour conserver leur team.
Williams : Moins de points, mais le même niveau, le problème c'est leur nouveau pilote.
Renault : Ils sont parti de loin avec une écurie moribonde, mais il y a une bonne base, ils vont continuer à progresser à mon avis. Et le moteur reprend des couleurs au niveau performance (mais pas au niveau fiabilité). On sent qu'ils ont les moyens d'avoir un bon moteur d'ici un an ou deux.
Toro Rosso : Un labo de pilotes, mais une voiture très moyenne.
Haas : Moins de points que l'année dernière, mais la concurrence est plus rude avec la stabilité du règlement. Haas est en train de découvrir ce qu'est la F1.
McLaren : Apparemment, un excellent châssis, mais un moteur catastrophique, ni fiable, ni performant. C'est à se demander si Honda a bien fait de changer de concept pour s'aligner sur les autres. J'attends de voir ce que ça donner par rapport à RedBull l'an prochain
Sauber : C'est triste de voir cette écurie au fond du trou. J'ai de bon souvenir d'une époque où ils étaient en milieu de grille et où ils pouvaient arriver à faire quelques coups d'éclat.

Lauriers écurie : Mercedes, toujours les meilleurs. Mention à Ferrari et RedBull pour avoir réduit l'écart.
Epines écuries : Je n'en ai pas, j'ai des excuses pour tout ceux qui n'ont pas réussi (voir commentaire divers).

Commentaires divers : De plus en plus d'écart entre les 3 top-team et les autres. Ça en devient gênant. Probablement un problème de budget.

---------------------

Lewis Hamilton : Sans problème technique, il est presque imbattable sur sa monture.
Sebastian Vettel : A su tirer profit de sa voiture là où elle le lui permettait, mais son coup de roue sur Lewis...
Valtteri Bottas : Irrégulier. Quelques bonnes courses, mais pas au niveau d'un Rosberg. J'attendais mieux de lui.
Kimi Räikkönen : Faudrait vraiment qu'il pense à la retraite. Il fait honte à son titre.
Daniel Ricciardo : Le meilleur pour dépasser, il a fait des manœuvres incroyables et il est toujours là quand il faut. Un grand.
Max Verstappen : A beaucoup amélioré sa vitesse en qualif, un peu handicapé par des problèmes de fiabilité, mais cela ne suffit pas à expliquer son écart avec Ricciardo.
Sergio Pérez : Un peu de mal à supporter la pression d'un coéquipier performant.
Esteban Ocon : A progressé tout au long de la saison, c'est prometteur.
Carlos Sainz, Jr. : Pilote solide qu'on avait du mal à comparer avec Kvyat. Mais face à Hulkenberg, à part une première course prometteuse, il n'a pas validé.
Nicolas Hülkenberg : Toujours solide. Ce pilote est une énigme pour moi. Probablement parce qu'il n'a jamais couru dans un top-team avec un top-pilote.
Felipe Massa : le papy borgne sait toujours tenir un volant, dommage qu'il prenne sa retraite.
Lance Stroll : C'est quoi ça ? Le pire jeune pilote depuis longtemps, il n'a fait qu'une seule bonne course cette année. Le reste du temps il s’est fait exploser par Massa.
Romain Grosjean : Il a battu Magnussen, mais bon, ce n'est pas un exploit. Un bon pilote, mais sans plus. Ses lamentations sur les freins n'expliquent pas son irrégularité. Un bon pilote sait s'adapter à n'importe quelle voiture.
Kevin Magnussen : Ni performant, ni sympa, ni fair-play, et il le revendique...
Fernando Alonso : Fait ce qu'il peut avec sa voiture à pédale. Mais plus de régularité que les autres années.
Stoffel Vandoorne : Difficile de démarrer face à Alonso. Je réserve mon jugement.
Jolyon Palmer : Je ne suis pas sûr qu'il soit pire que Stroll.
Pascal Wehrlein : Décevant, ok, il a une voiture pourrie, mais aucun petit coup d'éclat.
Daniil Kvyat : Viré alors qu'il n'était pas si mauvais que ça. Un peu kamikaze, mais quand même rapide.
Marcus Ericsson : Sais pas, on ne le voit jamais.
Pierre Gasly : Bon début. Mais ça va être difficile de juger l'année prochaine avec le moteur Honda.
Antonio Giovinazzi : Impressionnant, mais pas assez de GP pour juger.
Brendon Hartley : En retrait par rapport à Gasly. J'ai du mal à y croire.
Jenson Button : Une pige pour le plaisir.
Paul Di Resta : Une pige avec de l'espoir, mais bon, faut pas rêver non plus.

Lauriers pilote : Hamilton, saison preque parfaite. Mention à : Ricciardo, Verstappen, Ocon, Massa, Alonso, Gasly (oui, je sais, ça fait beaucoup).
Epines pilote : Stroll. Sans commentaire.

Commentaires divers : RedBull continue avec Toro Rosso à faire apparaitre des nouveaux pilotes, je ne vois toujours pas d'étoile capable de battre Hamilton ou Alonso a arme égale.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15338
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bilan saison 2017

Messagede Feyd le 27 Nov 2017, 20:57

Cela aurait été judicieux de mettre aussi des notes pour que ce soit complet comme bilan. :vieux:
Image
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 10461
Inscription: 01 Sep 2005, 17:35
Localisation: Giedi Prime

Re: Bilan saison 2017

Messagede Chris76 le 28 Nov 2017, 00:02

Mercedes : solides encore cette année, fiables, performants, pas de grosse faiblesse dans la structure du team. Indiscutables champions.
Ferrari : beaucoup mieux en performances que la saison passée, mais une fiabilité catastrophique au moment crucial et la politique qui s'en mèle en interne...ils se sont pourris eux-mêmes un titre à leur portée.
Red Bull : Du mieux cette saison, un excellent chassis, mais les luttes intestines vont finir par leur couter cher...
Force India : les meilleurs des autres, largement. Je suis bluffé chaque année...
Williams : pas trop mal, mais ça sent qd même la redescente au classement
Renault : bon ok, ils partaient presque de rien, mais c'est pas glorieux du tout. J'attends bien mieux d'une structure !
Toro Rosso : équipe labo, moteur étrangement fragile, pilotes sur chaises musicales, difficile de faire mieux.
Haas : une seconde saison bien laborieuse, peu d'évolutions techniques, va falloir passer la seconde et investir !
McLaren : un excellent chassis propulsé par une bouse...le choix de changer de moteur devrait leur faire beaucoup de bien, si ils conservent la même excellence pour le reste
Sauber : écurie moribonde, abonnée au fond de grille. Triste.

Lauriers écurie : Mercedes, solide.
Epines écuries : dur de pointer une écurie du doigt...p'tet Renault vu les moyens et l'entêtement Palmer. Quoique Williams est pas loin de les mériter avec Stroll...

Commentaires divers : effectivement, entre les 3 top teams et le reste y'a un monde.

---------------------

Lewis Hamilton : le plus grand actuellement, imbattable sur sa mercedes, et dont la perf individuelle fait la différence qd la technique coince.
Sebastian Vettel : l'illusion Red Bull est passée, reste un bon pilote, mais avec un mental à améliorer et des mauvais coups de roues en piste qui révèlent un mauvais côté latent...
Valtteri Bottas : très décevant. Certes Hamilton est dominant, mais se faire pourrir à ce point, y compris par les ferrari...devra faire beaucoup mieux sinon...
Kimi Räikkönen : bon, j'aime le bonhomme comme tt le monde, mais là, effectivement, y'a p'tet mieux pour une ferrari. Après, il est pas chiant pour Vettel...
Daniel Ricciardo : j'adore ! un mental en béton, un coup de volant exceptionnel, des dépassements de ouf, une très bonne mentalité...mérite beaucoup beaucoup mieux !
Max Verstappen : toujours un sale petit con, et en plus il s'est fait défoncer par son équipier proprement. Merci papa et le lobbying incessant qui marche malheureusement.
Sergio Pérez : montre ses limites face à un jeune pilote qui le talonne, roublard, limite malhonnête. Ca fait mal d'être un ex espoir...
Esteban Ocon :excellente saison, rapide, solide, mature, ultra prometteur. Chez Mercedes en 2019 ?
Carlos Sainz, Jr. : bof....arraché à prix d'or à TR, passé un premier GP correct, rien de bien folichon.
Nicolas Hülkenberg : bon pilote, mais pas pas l'étoffe d'un leader, ni d'un champion. Une saison comme les autres pour lui.
Felipe Massa : bridé par la famille Stroll, il a fait une belle sortie. Ne restera pas longtemps loin des circuits...
Lance Stroll : le ridicule ne tue pas mais qd même, faut pas pousser. Ridicule une bonne partie du temps, chanceux parfois, ça fait cher le caprice. Et mal pour pleins de pilotes plus talentueux...
Romain Grosjean : pilote rapide, qui n'aura jamais eu la bonne voiture pour montrer son talent. A force de passer ses conversations radio sur les freins, on le fait passer pour un chouineur, mais ils en sont ts là. Ferrari ne sera pas pour lui, et c'est bien dommage...
Kevin Magnussen : CON XXL. Même pas rapide, mentalité de merdeux, dangereux en piste. la totale.
Fernando Alonso : plus calme cette année, mais quel pilote ! Presqu'au niveau d'Hamilton selon moi, ses expériences hors F1 sont tt à son honneur, surtout qu'il est bon à chaque fois. Sa quête de la triple couronne est une belle histoire, je lui souhaite de réussir !
Stoffel Vandoorne : a pris cher au départ avant de remonter la pente ds une Mc laren à la ramasse. A voir avec du meilleur matos
Jolyon Palmer : mouahahahahahahahahahahaha....
Pascal Wehrlein : ça dégonfle bien le melon une saison comme ça...
Daniil Kvyat : il aura eu plus que sa chance. Trop brouillon et bourrin sur la piste pour espérer quoique ce soit...
Marcus Ericsson : pilote payant sans talent.
Pierre Gasly : bons débuts, la fiabilité inexistante ne l'aura pas aidé. Mais mérite son contrat pour la saison à venir...
Antonio Giovinazzi : un peu tendre encore...
Brendon Hartley : y'avait vraiment personne d'autre ???
Jenson Button : une pige de luxe et ciao !
Paul Di Resta : oui, oui...mais non.

Lauriers pilote : Hamilton, Ocon, Ricciardo, Alonso
Epines pilote : Stroll, Magnussen, Palmer, Bottas

Commentaires divers : les manoeuvres dégueulasses de Verstappen et Magnussen sont vraiment à gerber..

En 2016, on récupère NOS titres ! L'Armada Rouennaise est en route ! Go Dragons !

Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Chris76
"Ça passait, c'était beau!"
 
Messages: 2392
Inscription: 14 Avr 2005, 20:03
Localisation: Rouen! Rouen! ici c'est Rouen!

Re: Bilan saison 2017

Messagede Waddle le 28 Nov 2017, 16:16

Garion a écrit:Sebastian Vettel : A su tirer profit de sa voiture là où elle le lui permettait, mais son coup de roue sur Lewis...

Jusqu'à Singapoure...

Max Verstappen : A beaucoup amélioré sa vitesse en qualif, un peu handicapé par des problèmes de fiabilité, mais cela ne suffit pas à expliquer son écart avec Ricciardo.

Si.

Pour le reste: :good
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21503
Inscription: 10 Mai 2003, 17:05

Re: Bilan saison 2017

Messagede Maverick le 28 Nov 2017, 16:55

Mercedes : 4ème saison avec la meilleure voiture et surtout après un changement important dans la réglementation, ce qui est rare.
Ferrari : presque au niveau de MGP sauf sur la fiabilité.
Red Bull : Bonne fin de saison mais ils sont handicapés par le Renault en qualif
Force India : faire une saison comme ça avec leur budget, c'est beau
Williams : avec un semi-retraité et un rookie très moyen, le résultat n'est pas si mal
Renault : en progrès côté châssis mais pas côté moteur. Et ils ont enfin 2 pilotes.
Toro Rosso : Saison moyenne mais par rapport à celle de l'année prochaine, elle va paraître très bonne...
Haas : Pas de progrès pour la 2ème saison, dommage
McLaren : on va enfin savoir ce que vaut le chassis (même si bon, ce sera le 2018 et pas le 2017) avec le Renault mais mon petit doigt me dit que ça ne va pas propulser McLaren sur le podium
Sauber : no comment

Lauriers écurie : Force India
Epines écuries : Sauber

Commentaires divers :

---------------------

Lewis Hamilton : encore des problèmes de régularité sur la performance mais quand il est au top, il est très dur à battre
Sebastian Vettel : très bonne saison quand même
Valtteri Bottas : un gros trou d'air après la mi-saison mais au final, il fait un bon numéro 2 qui sait rapporter des points
Kimi Räikkönen : je l'aime bien mais va falloir qu'il pense à la retraite, il est totalement dominé par Vettel
Daniel Ricciardo : bonne saison mais j'ai bien peur qu'il soit lâché par RB maintenant qu'il y a Verstappen
Max Verstappen : il s'est bien amélioré en qualif mais une fiabilité désastreuse lui a coûté beaucoup de points. Par contre, il prend encore beaucoup de risques dans les duels. A voir si il aura toujours le même comportement quand il jouera le championnat...
Sergio Pérez : bonne saison mais son comportement pour affirmer son statut de pilote numéro 1 de l'équipe est plus que moyen
Esteban Ocon : bonne saison puisqu'il a très souvent bataillé avec Perez alors qu'il est rookie. En 2018, va falloir être devant maintenant.
Carlos Sainz, Jr. : je le trouve moyen en plus d'être trop agressif
Nicolas Hülkenberg : difficile de juger face à Palmer
Felipe Massa : il a fait le boulot, après difficile de comparer à Stroll
Lance Stroll : nul
Romain Grosjean : il se plaint trop mais bon au moins il a battu son équipier
Kevin Magnussen : dangereux, il va finir par blesser un autre pilote. Je suis à chaque fois étonné qu'il passe à travers les sanctions
Fernando Alonso : il a souvent été titillé par son équipier
Stoffel Vandoorne : à voir dans une meilleure voiture
Jolyon Palmer : nul
Pascal Wehrlein : bof
Daniil Kvyat : nul
Marcus Ericsson : bof
Pierre Gasly : impossible de juger
Antonio Giovinazzi : nul
Brendon Hartley : impossible de juger
Jenson Button : impossible de juger
Paul Di Resta : impossible de juger

Lauriers pilote : Hamilton
Epines pilote : Magnussen
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 36182
Inscription: 21 Fév 2003, 23:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: Bilan saison 2017

Messagede Cortese le 28 Nov 2017, 18:28

Mercedes : Contrairement à ce que j'ai pu penser devant la déception des premiers retours à la compétition depuis la catastrophe du Mans de 55 (en 69 en Tourisme), la plus ancienne marque du monde a réussi à restaurer son image prestigieuse d'épouvantail imbattable, exactement comme elle était en 52/55 ou en 34/39 ou en 08/14. Deutschland Uber Alles pour la marque la plus représentative des divers Reich allemands. (Bon elle est entièrement construite en Angleterre, hein, ça n'a servi à rien la Bataille d'Angleterre).
Ferrari : Une des meilleures F1 issue de Maranello, elle aurait très bien pu remporter le titre ou au moins le disputer jusqu'au bout. Il aurait fallu une demi-voiture de plus (celle de Raikkonen).
Red Bull : A mon avis, toujours le meilleur châssis de loin, pour faire des prouesses pareilles avec un moteur de 3eme choix.
Force India : Mais comment s'appelle donc le chef designer chez eux ? Beau travail (mais avec un Mercedes...)
Williams : La belle endormie. Avec un Mercedes c'est pas brillant. Ou alors il faut aller à Indianapolis.
Renault : Pas terrible. Ils n'ont pas de budget, ils n'ont plus leurs brillants ingénieurs d'autrefois ? C'est mou du genou tout ça.
Toro Rosso : C'est plus ce que c'était, mais c'est bon pour les jeunes, la dure école du père fouettard Helmut.
Haas : On a l'impression d'un découragement généralisé.
McLaren : A défaut de performer, ils nous ont fait bien rigoler. La deuxième partie de saison était quand même presque moyenne, c'est pas si mal.
Sauber : Il faut bien un dernier de la classe pour qu'il y ait un premier. Méritant quand même.

Lauriers écurie : Mercedes (on ne dit plus Benz ?)
Epines écuries : Williams

Commentaires divers :
A quoi bon commenter l'obstination de la FIA à ne pas comprendre que les artifices aéro sont incompatibles avec la course en ligne (c'est-à-dire avec un départ groupé, pour les béotiens). Alors soit on revient aux départs échelonnés et on court contre le chronomètre (comme dans les années d'avant 1925) soit on supprime les artifices générateurs de remous. Vous avez déjà vu des avions se suivre à 10 mètres ? Non, eh bien c'est pareil pour les voitures à ailes. En tout cas on en a plus que marre du statu quo.
---------------------

Lewis Hamilton : Le meilleur pilote de son époque sans discussion. A des jours sans où il semble ailleurs, pour on ne sait quelle raison. Moi il me fait un peu penser à Mike Hawthorn, qui était comme ça, mais lui on savait pourquoi : c'était un sacré fêtard qui était parfois obligé d'arrêter sa F1 au bord de la piste pour aller vomir dans l'herbe sa Guinness de la veille.
Sebastian Vettel : Le pilote allemand typique. Organisé, dévoué, combattif et discipliné. Enzo Ferrari l'aurait adoré comme il avait adoré Wolfgang von Trips. Compense par ses qualités de caractère le génie qu'il n'a pas. Parfois un peu trop de caractère, le sale caractère c'est le propre des caractère entiers qui ne font rien à demi.
Valtteri Bottas : Difficile à juger. Semble manquer de détermination, mais je pense qu'il possède une vraie pointe de vitesse, qu'il n'arrive pas à maitriser. Peut-être trop émotif ?
Kimi Räikkönen : C'est un peu l'Evelyne Dhéliat de la F1. On est content de le voir parce qu'on ne se sent pas vieillir, mais en même temps on se demande ce qu'il fout là.
Daniel Ricciardo : Tout le monde l'adore, ça faisait bien longtemps qu'on n'avait pas eu un pilote italien de ce niveau. Et la F1 sans l'Italie t'est pas pottible comme disait l'abbé Pierre.
Max Verstappen : L'affreux jojo avec sa morve au nez, son lance-pierre et ses boules puantes. La jet-set de la F1 fait semblant de ne rien en voir, mais c'est sans doute la consternation générale de voir tant de talent sous une enveloppe physique et mentale si ingrate. Espérons que Honda lui offre un contrat à vie pour ne pas entendre l'hymne hollandais jusqu'à la fin de nos jours (les miens en tout cas)
Sergio Pérez : Je l'aime bien, moi ! J'adore le Mexique et j'adore les basanés que tout le monde méprise. Quand il était avec Hulk il faisait jeu égal, ce qui prouve qu'il aurait bien mérité le baquet de Raikko par exemple.
Esteban Ocon : Presque aussi antipathique que Verstappen, mais moins laid, ce qui est une consolation quand on entend ses vantardises à la télé. Il a réussi à faire quasiment jeu égal avec Perez ce qui lui ouvre des perspectives de second pilote dans un top team ou de premier pilote dans un team de second plan.
Carlos Sainz, Jr. : N'a rien prouvé sinon une agressivité alonsesque.
Nicolas Hülkenberg : Un spectre hante la F1. Pourquoi personne n'en veut ? Mystère. Il fait caca dans son baquet ?
Felipe Massa : Je l'adore le petit poussah. Il se remue un peu plus le cul que son gros feignant d'ex-acolyte finlandais quand même.
Lance Stroll : On dirait qu'il tourne un nouveau feuilleton télé "Michel Vaillant" à la place de Henry Grandsire. La petite fille de ma compagne (5ans et demi) dit de lui : "Wouah, il est beau !" (la seule fois où il était sur un podium).
Romain Grosjean : Le ventriloque (il arrive à tenir de très longs discours sans arrêter un dixième de seconde de sourire, trop fort). A réussi à battre le redoutable Magnussen malgré ses problèmes de freins.
Kevin Magnussen : Je l'aime bien lui aussi. Un pilote comme on n'en fait plus depuis 50 ans. Le dernier des Garibaldini aurait dit de lui Enzo Ferrari.
Fernando Alonso : Fait penser irrésistiblement à Pepe Soupalognon y Crouton dans "Astérix en Hispanie". Du talent certes, mais surtout une détermination en acier Krupp.
Stoffel Vandoorne : Il a l'air plutôt bon pour un jeune.
Jolyon Palmer : Il en faut.
Pascal Wehrlein : Un peu décevant, mais on voit bien à quel point il est devenu difficile de juger le vrai potentiel d'un pilote.
Daniil Kvyat : Ses deux évictions sont absolument scandaleuses, je n'ai pas pu m'empêcher de penser aux sanctions honteuses infligées à sa Russie natale.
Marcus Ericsson : Ericsson, y'a l'téléphon qui son (Ericsson est la grande marque des téléphones d'autrefois). Il a l'air d'avoir fait un boulot correct.
Pierre Gasly : Sais pas
Antonio Giovinazzi : Pas vu
Brendon Hartley : Sais pas
Jenson Button : C'était bien la peine de venir pour terminer dernier.
Paul Di Resta : pas vu

Lauriers pilote : Hamilton
Epines pilote : Verstappen pour ses départs aventureux qui ont rendus Vettel si fébrile et qui ont pourri le championnat.

Commentaires divers : Si on avait de vraies voitures et de vrais pneus on pourrait mieux y voir dans la hiérarchie des talents. On a l'impression que la F1 va finir par être indiscernable de son clone vidéo qui finira vite par paraitre plus réaliste, voire plus humain.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 29253
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Bilan saison 2017

Messagede Ouais_supère le 28 Nov 2017, 19:56

Haas a quand même un sacré duo de psychopathes.

Entre Grosjean, qui souffre manifestement de dédoublement de la personnalité - il est alternativement enjoué jusqu'à la caricature du VRP qui voudrait te refiler un nouveau contrat énergie, et totalement désespéré/sidéré par une sorte de fatalité persécutrice ("mais putain puisque je vous dis que cette voiture est possédée, elle fait systématiquement l'inverse de ce que je lui demande, sortez-moi de là !!") - et Magnussen qui ne voit pas le moindre inconvénient à défoncer les voitures concurrentes comme la sienne et ne comprend même pas qu'on le lui reproche...

Haas c'est le Centre d'Aide par le Travail de la F1.
Ouais_supère
 
Messages: 19168
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Bilan saison 2017

Messagede AllegroTurbo le 28 Nov 2017, 22:27

Mercedes : T'as l'impression qu'ils ont fait exprès de pas trop développer leur caisse pour maintenir du suspense.
Ferrari : T'as l'impression qu'ils tiraient tellement sur la corde de développement pour faire un semblant de jeu égal avec Merco-minimum, qu'ils en ont pété la fiabilité.
Red Bull : T'as l'impression que ce châssis devait être un des plus rapide du plateau.
Force India : Comment ils font pour être si réguliers sur plusieurs saisons avec des moyens si régulièrement limités ? Surement du à des bons duos de pilotes. peut-être aussi le moteur Mercedes?
Williams : Ils auraient peut-être pu devancer Force India avec 2 tops pilotes.
Renault : On a clairement vu une progression au fil de l'année. Se débarrasser de Palmer est aussi une bonne évolution. Dommage c'est pour un pilote moyen, mais y a du progrès quand même.
Toro Rosso : J'ai bien aimé le choix de peinture de la monoplace. Sinon, ben c'est l'écurie qui régresse encore, 2018 dernière année avant disparition?
Haas : Dommage qu'ils arrivent pas à passer le cap
McLaren : ça va déchirer l'an prochain
Sauber : Ils ont dépassé Toro Rosso en vitesse en fin de saison, vu d'où ils partaient c'est un exploit.

Lauriers écurie : Force India pour le ratio fric investi/points récoltés
Epines écuries : Mc Laren, pour le même ratio

Commentaires divers : On a eu plus d'une demie de saison de suspense en tête. Et entre 2 pilotes d'écuries différentes. ça faisait un bail. On croise les doigts pour une baston à 4 l'an prochain (avec RB et McL)

---------------------

Lewis Hamilton : Avec une caisse qui domine, certes, mais il a paru au dessus du lot. On l'a vu face à Alonso (quelle saison ce fut!), face à Rosberg. J’espère le voir, à l'avenir, coéquipier de Vettel et Verstappen.
Sebastian Vettel : Surprenant. Un pilote que j'ai toujours eu du mal à évaluer. Ses titres RB une arnaque ? Son vrai niveau = année contre Ricciardo ? ou alors Un champion au niveau d'Hamilton?
J'en sais foutrement rien, et c'est pas une nouvelle année face à Rikko qui va aider à se faire une idée.
Valtteri Bottas : Je le voyais pas si loin d'Hamilton. Le coéquipier idéal d'Hamilton pour Wolff.
Kimi Räikkönen : Même s'il ronronne, tu sens, parfois, pas souvent, de manière imprévisible, qu'il peut être très rapide. Mais ça doit être chiant pour lui, alors faut pas abuser et rester dans l'éphèmère. tranquillou.
Daniel Ricciardo : Le pauvre, après avoir été idole des chefs RB face à Vettel, il va devenir pour Verstappen ce que fut Webber pour Vettel. Dommage. Et bonus pour ses conférences de presse :prost:
Max Verstappen : Clair qu'on a envie de le voir face à Vettel ou Hamilton. Ou mieux : dans une RedBull au niveau de Merco et Ferrari
Sergio Pérez : Il semble quand même costaud, toujours des coéquipiers intéressants et toujours là.
Esteban Ocon : Bon je suis un peu chauvin, donc encore plus subjectif pour Ocon. Il semble solide et Pérez n'est pas un Magnussen. Hâte de voir s'il va progresser (ou stagner) (ou pire).
Carlos Sainz, Jr. : Même vitesse que Kvyat, même type de zig-zags en piste. Pas transcendant mais pas le pire, en somme.
Nicolas Hülkenberg : Il semble parfois en dedans, mais au global il a optimisé la Renault je pense.
Felipe Massa : Il a bien fait de faire cette saison, il a éclaté son coéquipier comme jamais.
Lance Stroll : D'habitude les pilotes friqués se font petits et aidants pour leurs coéquipiers vrais pilotes. Pas lui, on va mettre du temps pour s'en débarasser, et il squatte une potentielle bonne écurie. Tout pour déplaire.
Romain Grosjean : Hyper intéressant sur un plateau télé loin de la pression de la course. Sinon sa voie geignarde et ses plaintes répétitives le rendent moins sympathique. De plus en terme de pilotage il plafonne, et il semblerait que ça fasse quelques saisons.
Kevin Magnussen : Il commence à réussir à exister médiatiquement en endossant le rôle du méchant. Sur la piste, toujours aussi moyen et irrégulier. Il arrive parfois à être rapide.
Fernando Alonso : Belle perf à Indy. A semblé tirer le meilleur de sa charrette en F1. Dommage qu'en F1 il se la pète toujours autant Melonso, il m'est relou. Tout le contraire de son passage US. Vivement qu'il aille faire une saison pleine en Indycar, il va kiffer la direction, la boite de vitesse et les circuits à l'ancienne.
Stoffel Vandoorne : I a semblé émerger un peu en 2e partie de saison. à voir avec un meilleur moteur.
Jolyon Palmer : Battu de peu par Stroll pour le prix du "pilote-qui-n'a-rien-à-faire-là"
Pascal Wehrlein : Très légèrement meilleur qu'Ericsson...
Daniil Kvyat : Pas fan de lui à ces débuts, mai avec ce que RB/TR lui a mis dans les dents il en devient sympathique. Au même niveau que le fils Sainz en vitesse. Méritait donc peut-être mieux? On ne saura jamais.
Marcus Ericsson : Toujours là, toujours invisible des caméras et des commentaires. A fait jeu égal en vitesse pure avec Wehrlein, pas si mal pour une bouse (ou alors Wehrlein surcoté ?)
Pierre Gasly : Bon courage à lui, on ne saura pas trop ce qu'il vaut vu que TR nous refait des duos d'inconnus durs à évaluer
Antonio Giovinazzi : Seulement 2 courses et jeu égal avec Ericsson qui fait jeu égal avec Wehrlein, pas mal a priori, mais est-ce si bien que ça?
Brendon Hartley : Bien joué pour la méthode d'arrivée en F1, pour le reste on verra l'an prochain.
Jenson Button : RAS
Paul Di Resta : Pas facile de revenir au pied levé, mais s'est pris une rouste par Stroll (!).

Lauriers pilote : Hamilton
Épines pilote : Stroll

Commentaires divers :
-Vivement le temps utopique où les budgets réellement plafonnés permettront de voir au moins 10 caisses avec les mêmes moyens financiers. Et qu'on permette à des petites structures de n'engager qu'une caisse, histoire d'avoir des plateaux fournis.
-Vivement qu'on remette du sable, des murs, une direction non-assistée.
-Vivement que les circuits Tilke soient bannis.
-Vivement qu'on vire le "halo"
"Il est aussi atroce qu'absurde, de voir les uns regorger de superflu, et les autres manquer du nécessaire." (D'Alembert)
Avatar de l'utilisateur
AllegroTurbo
Champcar For Ever
 
Messages: 1514
Inscription: 24 Avr 2006, 14:02

Re: Bilan saison 2017

Messagede Marlaga le 30 Nov 2017, 10:05

Mercedes : Encore une saison de domination malgré un gros changement de réglementation et la perte inattendue de leur pilote champion du monde. Heureusement, le moteur est encore 2 crans au-dessus des autres sur tous les plans et l'équipe aéro a encore fait du beau travail même si on sent les limites (enfin) arriver.
Ferrari : Belle progression dans la performance par rapport à 2016 mais trop de souci de fiabilité, un pilote leader qui fait trop de fautes, bref, c'est de la gestion ritale.
Red Bull : Une saison en progression. Comme trop souvent, RB démarre mal mais finit en trombe. Il faudrait qu'ils finissent par faire une voiture aboutie pour le premier GP une fois pour voir.
Force India : Tenir la 4e place une deuxième année de suite, c'est un miracle. Une voiture saine, qui évolue efficacement alliée à un excellent moteur et confiée à 2 bons pilotes solides. C'est la bonne recette.
Williams : Une voiture trop inconstante, un seul pilote sur qui compter, c'est déjà bien de faire 5e dans ces conditions.
Renault : Une erreur grossière à garder Palmer les 3/4 de la saison leur a coûté cher en terme de points et probablement de pistes de développement. La progression suit son cours attendu, donc c'est pas mal.
Toro Rosso : Je pense que la conception de la voiture était trop agressive sur le refroidissement moteur pour en casser autant. La gestion des pilotes n'est pas fantastique non plus mais ils testent enfin des nouveaux, ce qui est l'objectif premier de l'équipe.
Haas : Une deuxième saison qui confirme, à la fois que l'équipe est assez solide pour rester dans le peloton de façon régulière, et que c'est difficile de faire mieux que ça avec un petit budget. Le duo de pilotes est plus équilibré qu'avant.
McLaren : Honda a encore plombé la saison en faisant pire que 2016. Le châssis a l'air excellent et les pilotes ont fait ce qu'ils ont pu.
Sauber : Je les voyais plus loin avec leur moteur 2016. Le châssis ne devait pas être si mauvais.

Lauriers écurie : Force India
Epines écuries : Williams


---------------------

Lewis Hamilton : Une première demi-saison en roue libre où il pensait être tranquille sans équipier gênant et il s'est remobilisé à mi-saison pour gagner le championnat avant de repartir en vacances dans sa tête une fois que c'était réglé.
Sebastian Vettel : Quelques erreurs (Baku, Singapour) qui coûtent très cher. Une top pilote ne peut pas se permettre ce genre d'erreur une année où il joue le titre.
Valtteri Bottas : Un deuxième pilote parfait pour Hamilton. Il ramène les points constructeurs sans faire d'ombre. Un peu faible pour assurer le championnat constructeur si la concurrence progresse, il va mettre l'équipe en danger en 2018.
Kimi Räikkönen : Ça devient difficile de trouver des excuses. Il a eu pas mal de problèmes de fiabilité et des stratégies douteuses, mais il est systématiquement derrière Vettel.
Daniel Ricciardo : Solide en début d'année pour assurer des gros points mais dépassé en vitesse pure par Verstappen. Il peut remercier le manque de fiabilité pour ne pas se retrouver derrière. Il devrait signer vite pour une autre équipe car 2018 va faire mal à son image.
Max Verstappen : Il a gardé son agressivité tout en faisant moins d'erreurs, il a amélioré sa vitesse pure en qualifs et sa constance en course sans cramer trop vite les pneus. Bref, il a progressé dans tous les domaines et il fait désormais partie des top pilotes.
Sergio Pérez : Fébrile en voyant la progression de son équipier mais il ramène encore de gros points à l'équipe.
Esteban Ocon : Le rookie le plus intelligent et la plus belle progression que j'ai vu. Il ne fait jamais de faute, il apprend, il progresse. Il est arrivé à dominer Perez à partir de la mi-saison comme jamais Hulkenberg n'avait réussi à le faire. Je pense qu'on tient un futur grand.
Carlos Sainz, Jr. : Quelques erreurs et zig-zags mais une belle solidité dans les points.
Nicolas Hülkenberg : Il a porté l'équipe Renault tout seul pour montrer ce que valait la voiture. J'ai toujours du mal à le situer.
Felipe Massa : il a semblé solide toute l'année mais impossible de le juger vu son équipier.
Lance Stroll : Il a sauvé sa saison à Baku mais c'est catastrophique. Il ne s'en sort vraiment pas en qualifs. C'est mieux en course mais il n'a pas sa place dans une voiture comme ça.
Romain Grosjean : On l'entend trop se plaindre, mais il fait le job. J'ai malheureusement le sentiment qu'il s'enterre avec Haas.
Kevin Magnussen : Un débile dangereux. Je ne sais pas ce qu'ont les commissaires dans la tête pour ne jamais le pénaliser.
Fernando Alonso : 3e année de galère, il a encore animé le peloton et les communications radio. Quel gâchis qu'il ait eu ce moteur 3 ans.
Stoffel Vandoorne : Un début de saison très faible mais il s'est remis en route ensuite pour finir convenablement. J'ai hâte de le suivre car je pense qu'il a un gros potentiel.
Jolyon Palmer : Nul.
Pascal Wehrlein : Il n'a pas démontré franchement grand chose face à Ericsson.
Daniil Kvyat : Trop faible et inconstant.
Marcus Ericsson : Le genre de pilotes qu'on retrouve logiquement en fin de grille.
Pierre Gasly : Difficile à juger pour le moment, il m'a pas semblé extraordinaire.
Antonio Giovinazzi : Difficile à juger
Brendon Hartley : Sympathique
Jenson Button : une pige pour le fun mais rien à en dire
Paul Di Resta : Etonnant

Lauriers pilote : Ocon
Epines pilote : Magnussen
Image
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 19537
Inscription: 12 Mar 2007, 08:45

Re: Bilan saison 2017

Messagede Dr Renard le 04 Déc 2017, 19:40

Malgré la présence de trois français (pour un chauvin comme moi) je n'ai pas réussi à regarder une seule course ... :?
Image
Avatar de l'utilisateur
Dr Renard
 
Messages: 5755
Inscription: 21 Fév 2003, 18:06
Localisation: Touraine

Re: Bilan saison 2017

Messagede Garion le 05 Déc 2017, 21:07

Dr Renard a écrit:Malgré la présence de trois français (pour un chauvin comme moi) je n'ai pas réussi à regarder une seule course ... :?

Dommage ce n'était pas la saison la plus inintéressante.
4 français l'année prochaine, ça te convaincra ? :D
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15338
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bilan saison 2017

Messagede Garion le 05 Déc 2017, 21:10

Waddle a écrit:
Garion a écrit:Max Verstappen : A beaucoup amélioré sa vitesse en qualif, un peu handicapé par des problèmes de fiabilité, mais cela ne suffit pas à expliquer son écart avec Ricciardo.

Si.

Ben non, non, non !
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15338
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bilan saison 2017

Messagede Garion le 05 Déc 2017, 21:20

[quote="Marlaga"Renault : Une erreur grossière à garder Palmer les 3/4 de la saison leur a coûté cher en terme de points et probablement de pistes de développement. La progression suit son cours attendu, donc c'est pas mal.[/quote]
Oui, il était lent, mais rien de prouve qu'il n'était pas un bon pilote de développement. Ferrari a eu Badoer pendant des années qui leur a aidé a développer la voiture. Pourtant, il n'était pas rapide. Ce sont deux choses différentes.
Lewis Hamilton : Une première demi-saison en roue libre où il pensait être tranquille sans équipier gênant et il s'est remobilisé à mi-saison pour gagner le championnat avant de repartir en vacances dans sa tête une fois que c'était réglé.

Son coéquippier n'a jamais été un problème, c'est Vettel qui l'a été en début de saison.
Daniel Ricciardo : Solide en début d'année pour assurer des gros points mais dépassé en vitesse pure par Verstappen. Il peut remercier le manque de fiabilité pour ne pas se retrouver derrière. Il devrait signer vite pour une autre équipe car 2018 va faire mal à son image.

La fiabilité ne suffit pas à expliquer l'écart.
Romain Grosjean : On l'entend trop se plaindre, mais il fait le job. J'ai malheureusement le sentiment qu'il s'enterre avec Haas.

Là, tu as raison, il aurait du rester avec Renault, quitte a avoir deux ou trois saison de galère. Le long terme paye.

Pour le reste, rien à dire.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15338
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bilan saison 2017

Messagede Marlaga le 06 Déc 2017, 20:30

Garion a écrit:
Marlaga a écrit:Lewis Hamilton : Une première demi-saison en roue libre où il pensait être tranquille sans équipier gênant et il s'est remobilisé à mi-saison pour gagner le championnat avant de repartir en vacances dans sa tête une fois que c'était réglé.

Son coéquippier n'a jamais été un problème, c'est Vettel qui l'a été en début de saison.


A mi saison, Bottas n'était qu'à 15 points d'Hamilton. C'est à ce moment là que Lewis s'est reconcentré sur ses courses.

Daniel Ricciardo : Solide en début d'année pour assurer des gros points mais dépassé en vitesse pure par Verstappen. Il peut remercier le manque de fiabilité pour ne pas se retrouver derrière. Il devrait signer vite pour une autre équipe car 2018 va faire mal à son image.

La fiabilité ne suffit pas à expliquer l'écart.


Si si si.
Image
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 19537
Inscription: 12 Mar 2007, 08:45

Re: Bilan saison 2017

Messagede Marlaga le 07 Déc 2017, 09:52

Extrait d'une analyse détaillée de la saison qui explique la différence Verstappen-Ricciardo

Mechanical DNFs

Verstappen lost a likely P4 in Bahrain, which would have dropped Ricciardo to P6 (+12 for Verstappen, -2 for Ricciardo); and a likely P1 in Azerbaijan, which would have dropped Ricciardo to P2 (+25, -7).
It’s difficult to assess where Ricciardo could have finished in Australia (grid penalty and early retirement) and Russia (early retirement). An optimistic projection based on Verstappen’s pace would be immediately behind Verstappen in those two races for P6 (0,+16).
It is similarly difficult to assess where Verstappen could have finished without the clutch failure and Kvyat torpedo in Austria. Since he qualified one place behind Ricciardo, it’s reasonable to assume the same for the race: P4 (+12, 0)
In Canada, Verstappen was running P2 and looked quick enough to hold the position when his car failed, which would have dropped Ricciardo to P4 (+18, -3).
In Britain, Ricciardo had to start near the back, but recovered to P5, helped by Vettel’s problems. Verstappen’s pace was generally stronger than Ricciardo’s in the race, so I don’t think Ricciardo actually lost points here (0, 0).
In Belgium, Verstappen was running ahead of Ricciardo when his car failed. He was therefore on course for P3, which would have dropped Ricciardo to P4 (+15, -3).
Ricciardo outqualified Verstappen in the USA and was on track for at least P4, which would have dropped Verstappen to P5. Looking at Red Bull’s race pace and undoing Verstappen’s grid penalty, they likely both could have passed Raikkonen, elevating them to P3 and P4, respectively (0, +15).
In Mexico, Ricciardo was up to P7 (his qualifying position) by the time of his engine failure, after starting 16th due to grid penalties. At worst, Ricciardo was on course for P4, and probably P3 without the grid penalty (0, +15).
In Brazil, both drivers were running with turned down engines. Ricciardo was outqualified by Verstappen and then took grid penalties. He recovered to one place behind Verstappen, so no actual points loss (0, 0).
Ricciardo was on course for P4 in Abu Dhabi, which would have dropped Verstappen to P6 (-2, +12).
Net change: +80 for Verstappen, +43 for Ricciardo

Updated points tally: 248 for Verstappen, 243 for Ricciardo

Accidents

Ricciardo was taken out by Verstappen in Hungary. This was clearly Verstappen’s fault. Had Ricciardo survived that contact, he could likely have held P4 given difficulty passing in Hungary, dropping Verstappen to P6 after his penalty (-2, +12).
Verstappen was involved in multiple incidents during 2017 that potentially cost points. Some of these were racing incidents. In none of them do I consider him to be primarily to blame, but there was a pattern of entering high-risk positions that could potentially end badly for him. Spain and Italy both fall into this area. I view Singapore as the most straightforward case: Verstappen was taken out while challenging the Ferraris for the lead and it’s difficult to blame anyone but Vettel for this accident since he steered into the path of other cars in a straight line. This race is a difficult one to play out, but had he survived the accident Verstappen was probably on course for about P2, with Ricciardo relegated to P3 (+18, -3).
Net change: +16 for Verstappen, +9 for Ricciardo

Updated points tally: 264 for Verstappen, 252 for Ricciardo


https://f1metrics.wordpress.com/2017/12/05/2017-f1metrics-end-of-season-report/
Image
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 19537
Inscription: 12 Mar 2007, 08:45

Re: Bilan saison 2017

Messagede sheon le 07 Déc 2017, 10:40

Garion a écrit:
Dr Renard a écrit:Malgré la présence de trois français (pour un chauvin comme moi) je n'ai pas réussi à regarder une seule course ... :?

Dommage ce n'était pas la saison la plus inintéressante.
4 français l'année prochaine, ça te convaincra ? :D

Gasly, Ocon, Grosjean. Et le 4e ?
Pour la vingt millième fois, Charles Leclerc est monégasque.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 16943
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.


Retourner vers Forum Sports mécaniques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités