Topic voile

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

L'America's Cup, ça vous branche?

Je ne raterai pas une seule régate
4
8%
C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme...tintintin
10
21%
Moui, je vais essayer de me tenir au courant, sans plus
3
6%
Je préfère la course au large, les tempêtes, le Cap Horn et les bons mots de Kersauzon
11
23%
Dans le genre sport chiant où il ne se passe rien, la F1 m'occupe bien assez
17
36%
Je suis suisse et c'est nous qu'on est les meilleurs
2
4%
 
Nombre total de votes : 47

Re: Topic voile

Messagede ...oF stArs & stripes le 24 Nov 2016, 06:50

bravonadir a écrit:
...oF stArs & stripes a écrit:Si quelqu'un met le clic sur une carto qui affiche tout ça sur la même page, je suis preneur.


http://volodiaja.net/Tracking/#


Parfait !
Avatar de l'utilisateur
...oF stArs & stripes
 
Messages: 1029
Inscription: 20 Juin 2004, 14:54

Re: Topic voile

Messagede ...oF stArs & stripes le 24 Nov 2016, 07:00

Je me permets un petit copier / coller d'un extrait de l'article précédent que j'ai trouvé instructif : http://www.lequipe.fr/explore/suivez-les-en-enfer/

Fallait-il être à ce point sadique pour suggérer aux skippeurs d'affubler leurs monocoques de foils ? Ces fameux coudes de carbone jusqu'alors réservés aux multicoques font pourtant partie de la panoplie de sept des Imoca qui se sont élancés des Sables le 6 novembre. Le principe : à partir d'une certaine force de vent, environ 12 nœuds, s'affranchissant du fameux théorème d'Archimède, la portance suscitée par les foils permet au bateau de se hisser un peu plus hors de l'eau. Et d'accélérer, puisque la surface de la coque en contact avec la mer diminue. Et le frottement avec.

Un rêve de marin en quête du toujours plus rapide. Seulement voilà : s'ils font galoper et gagner du temps, les foils rendent la vie à bord dangereuse voire impossible. Des décélérations inouïes, des chocs monstrueux aussi, qui ont contraint certains jusqu'au-boutistes à s'équiper de protections : Dick portera un casque de rugbyman, Josse une combinaison renforcée.
« Oui, c'est vrai, on est inhumains, on ne devrait pas faire des choses comme ça. » Dans son bureau d'architecte où les stores découpent la lumière pour habiller la vie d'une marinière, Vincent Lauriot-Prévost se marre bien. Le patron de VPLP, le cabinet qui règne sur le Vendée Globe depuis des lustres, bascule sur sa chaise puis ajoute : « Notre métier, c'est de proposer des solutions pour aller vite. Après, c'est les skippeurs qui choisissent. Et, là, ils vont vraiment en chier. »

La façon qu'ont ces bateaux de se mouvoir est en effet nouvelle. Comme leur manière de retomber dans la vague presque à la verticale. Les marins font désormais du rodéo, les chocs sont plus durs, plus lourds et plus imprévisibles. Parce que les carènes sont devenues en même temps rigides à l'extrême, c'est sur une peau de tambour hyper tendue que ces monstres des mers rebondissent à des vitesses de plus en plus affolantes, jusqu'à 35 nœuds (65 km/h). Ça cogne si fort, ça accélère ou décélère si vite que le moindre accident peut causer des traumatismes corporels similaires à ceux des drames de la route.
L'idée des foils adaptés aux monocoques est en tout cas une œuvre collective. À la fois celle des concepteurs, VPLP et Guillaume Verdier – architecte aussi génial que discret –, mais aussi celle de la confrérie des tour-du-mondistes. Il y a trois ans, marins, architectes, organisateurs de courses et partenaires avaient en effet été sommés d'apporter une réponse à la possible désaffection des sponsors pour l'édition 2016-2017.
Les deux précédentes avaient livré des morales pas très glop : en 2008-2009, sur trente bateaux au départ, seuls onze ont rallié l'arrivée. Quatre ans plus tard, secoués par un front économique tempétueux, ils ne sont plus que vingt au départ à s'extirper du chenal des Sables-d'Olonne.

Pour sauver sa raison d'être, la classe Imoca décide alors de préserver les deux talons d'Achille de ses unités d'élite : les quilles et les mâts, souvent si prompts à céder. Façon d'assurer aux sponsors que le jeu devient adulte. La classe œuvre aussi pour que les bateaux existants ne soient pas disqualifiés de la compétition à venir. Les règles deviennent dès lors si drastiques qu'il n'est désormais plus acquis que les nouveaux bateaux soient plus rapides que les anciens.
Mais les règles ne demandent qu'à être contournées. C'est même la recette préférée des architectes et la petite sucrerie des champions. C'est ainsi que sont apparues les « moustaches du diable ».

Kevin Escoffier, responsable du bureau d'études de Banque-Populaire, résume : « Avec les mâts et les quilles identiques imposées aux nouveaux bateaux, même avec les progrès des matières et des carènes, on atteignait à peine 2 % de gain de vitesse par rapport à la génération d'avant. C'est loin des standards du Vendée Globe, qui permettait de construire des bateaux 5 % plus rapides à chaque nouvelle édition. Pour aller plus vite, nous n'avions donc que les foils. »
VPLP et Guillaume Verdier proposent d'importer sur les monocoques ces étranges qui révolutionnent depuis quelques années le monde des multicoques. Démonstration est faite que ces pièces rapportées apportent un gain de 2,5 nœuds (5 km/h) à certaines allures. Soit jusqu'à sept jours d'avance sur un tour du monde. « Quatre, ce serait plus juste, relativise Vincent Lauriot-Prévost. Il faut oublier les projections dans le meilleur des mondes, sinon tu dis des conneries. »

Les grosses écuries hésitent, le temps d'éplucher le projet et de refaire les calculs de leur côté. Chez Banque-Populaire, qui emploie Armel Le Cléac'h, l'un des favoris du Vendée, on dit oui. Et tout le monde suit.
Sur cette huitième édition, sept monocoques sur les 29 partants portent donc sur leurs flancs ces gros coudes de carbone et de titane capables d'extraire de l'eau un voilier de huit tonnes et la chair humaine qui est à son bord.
Le problème ? C'est bien, mais dangereux. Un dilemme technique et sportif qu'arbitre Michel Desjoyeaux, double vainqueur de l'épreuve : « Les petits malins ont eu raison de se lancer, c'est très compétition. Mais c'est la première fois qu'un système crée d'énormes gains mais aussi des pertes conséquentes selon les allures. » Et, plus métaphorique : « Au jeu de dés, avant, tout le monde cherchait à sortir des quatre. Avec les foils, tu ne sais pas si tu vas sortir un trois ou un six... C'est intellectuellement inconfortable. »

Les premières confrontations à la réalité accouchent d'abandons en cascade. Pour des raisons de fiabilité lors de la Transat Jacques-Vabre, fin 2015, parmi les cinq foilers engagés, seul Banque-Populaire rallie l'arrivée.
En avril, sur son bateau sans foils, Yann Eliès joue à celui qui a le plus rapide contre Jérémie Beyou. Mais ce dernier, qui a pourtant collé des foils sur un bateau de la génération précédente, lui met une gifle quand le vent forcit, le distancé grince : « Il fait le malin, là, mais il va ramasser tout ce qui traîne avec ses trucs et, bing, bing, bing... Et pas nous. »
Et... Bingo ! Si la Transat anglaise voit Armel Le Cléac'h s'imposer en mai sur un des foilers les plus aboutis, la transat retour entre New York et la Vendée tourne au massacre : la flotte se fait étriller par un banc de môles, poissons- lune d'une tonne qui remontent à la surface la nuit venue. Dans les chocs, les foils morflent.

La morale ? C'est Yann Penfornis, patron de Multiplast, le chantier qui a construit Edmond-de-Rothschild et Saint-Michel-Virbac, qui accepte de nous la donner : « Si ça casse sur la Transat Jacques-Vabre, c'est une bonne chose : ces courses servent aussi de laboratoire. Mais ce qu'on peut retenir de la New York-Vendée, c'est que les bateaux ratissent la mer plus large qu'avec les bateaux classiques. »

Puisque le concept des foils agrandit la surface immergée, en largeur, les foilers ont une probabilité plus grande d'entrer en contact avec des choses dans l'eau. L'une des plus grandes peurs qui planent au-dessus des marins solitaires.
Face à l'aléa de l'OFNI, l'objet flottant non identifié, le foil a donc déjà perdu un combat. Une bonne chose de faites. Mais qu'en est-il de sa fiabilité ?

« Tout le monde sait fabriquer des foils, dit Penfornis. Ce qui est compliqué, c'est de les rendre fins et performants. C'est là qu'on joue avec le feu. » Le principe est invariable : on construit léger, on joue avec les limites et on rajoute du carbone pour renforcer là où ça casse.

L'inquiétude ne viendrait donc plus des mâts et des quilles, désormais dotés de grandes marges de sécurité, mais bien des foils.

Pour en avoir cassé, ou pour avoir constaté que les premiers modèles ne marchaient pas bien, tous les teams sont passés à une deuxième génération de foils. À 500 000 euros la paire, plus quelques gros paquets de billets pour sécuriser les bateaux, ça fait cher l'expérimentation.

Armand de Jacquelot, ingénieur structure du team Gitana, a bien senti la transition de la théorie à la pratique. Son analyse a la force brute de ceux qui savent : « Quand tu envisages la construction du bateau et que l'ordinateur te donne deux jours de gain a minima dans le Vendée Globe, comment résister ? On a halluciné des comportements dans la mer, à 30 nœuds (56 km/h). Est-ce que le bateau va tenir ? J'en suis convaincu, mais j'ai hâte d'en avoir la confirmation. Si j'étais serein à 100 %, c'est qu'on aurait construit un monocoque incapable de gagner. »

À force de calculs et de mises à l'épreuve, la fiabilité sera au rendez-vous. Dès cette édition ? C'est moins sûr, mais l'avenir ne s'écrit plus autrement qu'avec les foils. Encore que...
Avatar de l'utilisateur
...oF stArs & stripes
 
Messages: 1029
Inscription: 20 Juin 2004, 14:54

Re: Topic voile

Messagede DCP le 24 Nov 2016, 08:29

Merci, très intéressant.
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 23099
Inscription: 26 Fév 2003, 11:18

Re: Topic voile

Messagede Maverick le 24 Nov 2016, 14:36

:good
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 36591
Inscription: 22 Fév 2003, 00:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: Topic voile

Messagede Run le 24 Nov 2016, 14:50

La classe IMOCA est au bout de son developpement.
Cette nouveaute des foilers va alimenter le prochain VG (voir celui d'apres) mais il n'y a plus rien a faire au niveau bateau lui-meme, la jauge est trop restrictive.

La (une des) solution sera de faire evoluer la jauge (70, 80 pieds ?, mats ? Largeur ? Etc.)
Run
 
Messages: 244
Inscription: 06 Sep 2015, 20:52

Re: Topic voile

Messagede Run le 24 Nov 2016, 17:20

Avarie de gouvernail pour Safran. Probablement un ofni.
4 des 5 premiers auront ete touche jusqu'a maintenant.

Voila un probleme a regler dans les annees a venir sous peine de desinteret de la course (et des sponsors)...
Run
 
Messages: 244
Inscription: 06 Sep 2015, 20:52

Re: Topic voile

Messagede bravonadir le 24 Nov 2016, 18:04

Et beh, 1 avarie par jour en ce moment. :?
Avatar de l'utilisateur
bravonadir
 
Messages: 826
Inscription: 09 Mar 2015, 00:31

Re: Topic voile

Messagede Run le 24 Nov 2016, 18:50

Et hop, 4jours et 20 heures de mieux pour le temps de passage a Bonne Esperance. C'est enorme.

A noter que les rumeurs parlent de Foil de rechange sur le "Boss"...
Run
 
Messages: 244
Inscription: 06 Sep 2015, 20:52

Re: Topic voile

Messagede Run le 24 Nov 2016, 19:45

Finalement, Lagraviere abandonne.
Run
 
Messages: 244
Inscription: 06 Sep 2015, 20:52

Re: Topic voile

Messagede Garion le 24 Nov 2016, 20:42

bravonadir a écrit:Et beh, 1 avarie par jour en ce moment. :?

La mer est devenue une poubelle pleine d'OFNI... Ce genre de course va devenir impossible dans quelques années.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15402
Inscription: 19 Fév 2003, 10:15
Localisation: Le village

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 24 Nov 2016, 21:00

Ces avaries peuvent aussi être dues à des collisions avec des cétacés...
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede Garion le 24 Nov 2016, 21:05

Surement, mais je pense que le nombre d'objets d'origine flottant est en constante augmentation, j'en suis moins sur pour les cétacés, où du moins le rapport est plus en faveur des déchets.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15402
Inscription: 19 Fév 2003, 10:15
Localisation: Le village

Re: Topic voile

Messagede Run le 24 Nov 2016, 21:29

Riou, ce serait un choc avec un animal par exemple.
Et les autres, on ne sait pas.

Mais ils travaillent sur des sonars embarques. Ils sont pour l'instant trop lourd mais ca va venir. Certains en auront au prochain VG.
Run
 
Messages: 244
Inscription: 06 Sep 2015, 20:52

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 25 Nov 2016, 09:51

Interrogations aussi sur Thomson qui aurait un foil de remplacement à bord de son 60 pieds (ou dont le foil incriminé n'aurait rien, l'équipe aurait refusé de communiquer des images de ce foil). Son équipe est très évasive à ce sujet. Poker menteur, comme souvent sur ces courses. On le saura à l'arrivée aux Sables!
Un petit papier à ce sujet...

http://www.voilesetvoiliers.com/course- ... s-safran-/

Sinon, moins de 40 milles entre Thomson et mon chouchou le Cléac'h au dernier pointage :good
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 25 Nov 2016, 19:08

29 milles entre le Cléac'h et Thomson. Il remonte mon poulain! :good
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede ...oF stArs & stripes le 27 Nov 2016, 23:38

Bob Williams a écrit:29 milles entre le Cléac'h et Thomson. Il remonte mon poulain! :good


Le voilà passé devant pour le moment : ils vont avoir des trajectoires contraintes par la limite des glaces...
Pendant ce temps là, Coville en est à la moitié de son parcours par 55° au sud de l'Australie avec 2 petites journée d'avance sur le record.
Et Joyon fait demi-tour !
Avatar de l'utilisateur
...oF stArs & stripes
 
Messages: 1029
Inscription: 20 Juin 2004, 14:54

Re: Topic voile

Messagede Hugues le 28 Nov 2016, 22:17

Image

Hugues
Hugues
 

Re: Topic voile

Messagede ...oF stArs & stripes le 30 Nov 2016, 00:55

Bonne initiative que ce cœur.
Avatar de l'utilisateur
...oF stArs & stripes
 
Messages: 1029
Inscription: 20 Juin 2004, 14:54

Re: Topic voile

Messagede sheon le 30 Nov 2016, 11:15

C'est censé être la trajectoire d'un des concurrents ?
On est tous des cons.
Mais certains plus que d'autres.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 17986
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 30 Nov 2016, 11:36

Tanguy de Lamotte (Initiatives Coeur) a rencontré une avarie en tête de mât (au niveau des Canaries je crois, bref...) et jugeant qu'il ne pourrait pas poursuivre sa course à l'échelle d'un tour du monde a tenu à faire demi-tour vers les Sables d'Olonne (alors qu'il aurait pu aller directement à sa base technique lorientaise). Il n'avait pas encore officiellement abandonné mais je crois que c'est chose faite désormais car on ne peut repartir des Sables d'Olonne que jusquà 10 jours après le départ officiel de la course (c'est arrivé à un certain Michel Desjoyeaux lors du Vendée Globe 2008-2009, revenu sur les Sables le 1er jour, reparti après avoir réparé, et vainqueur du VG 2008-2009, et cette année à l'espagnol Didac Costa qui est reparti en course).
Pour répondre aux traces laissées à l'entrée du port des Sables d'Olonne, je pense que Tanguy de Lamotte a du "tourner" un peu au large avant d'attendre que la mer arrive dans le chenal des Sables et lui permette de regagner le ponton.
Désolé pour cette réponse longue qui aurait pu se résumer aux 2 précédentes lignes :wink:
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede sheon le 30 Nov 2016, 11:56

Ok, merci :o
On est tous des cons.
Mais certains plus que d'autres.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 17986
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Topic voile

Messagede Dervi le 30 Nov 2016, 22:52

Alex Thomson est un grand malade :eek: ! Voir la fin de la vidéo :
https://www.facebook.com/VendeeGlobe/videos/10157840946315187/
Dervi
 
Messages: 631
Inscription: 21 Déc 2009, 13:04

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 01 Déc 2016, 00:58

Peut-être une surnavigation pour compenser son foil qui serait cassé ? La nav' de le Cléac'h est bien plus propre.
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede Run le 01 Déc 2016, 01:33

Bababa, MAGNIFIQUE !
Run
 
Messages: 244
Inscription: 06 Sep 2015, 20:52

Re: Topic voile

Messagede ...oF stArs & stripes le 01 Déc 2016, 01:54

Le kiff !
La gîte de taré. Et le mec se balade sur le pont avec son union jack :eek:

Bob Williams a écrit:Peut-être une surnavigation pour compenser son foil qui serait cassé ? La nav' de le Cléac'h est bien plus propre.

En tout cas son foil bâbord est bien là. Le tribord manquant, ça explique la gîte plus grande que banque pop.

Ils étaient tous les 2 sur des moyennes horaires > 21 nœuds à cet endroit.
Avatar de l'utilisateur
...oF stArs & stripes
 
Messages: 1029
Inscription: 20 Juin 2004, 14:54

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 01 Déc 2016, 02:19

Il n'y a que 3 semaines 1/2 que la course a commencé. Si Thomson doit envoyer autant de steak le reste de la course pour suivre le Cléac'h dans le même rythme, ça va être chaud. Mais la course est encore longue!
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede ...oF stArs & stripes le 01 Déc 2016, 02:26

Il fait de la résistance c'est clair. Après, y aura aussi des zones moins propices aux foils.

Dans le même style, Paul Meilhat se bat bien contre Beyou.
Avatar de l'utilisateur
...oF stArs & stripes
 
Messages: 1029
Inscription: 20 Juin 2004, 14:54

Re: Topic voile

Messagede Run le 01 Déc 2016, 02:34

C'est clair, il tabasse. Je sais pas si ca ira au bout mais quel panache ! La compet pure. Et dure.

Surtout en comparaison du favori qui a le bateau au top et qui ne fait pas sa petite sortie un dimanche apres-midi en baie de La Baule non plus. Ca valorise "l'exploit" de suivre la cadence.
Run
 
Messages: 244
Inscription: 06 Sep 2015, 20:52

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 01 Déc 2016, 02:50

...oF stArs & stripes a écrit:Il fait de la résistance c'est clair. Après, y aura aussi des zones moins propices aux foils.

Dans le même style, Paul Meilhat se bat bien contre Beyou.


Je regrette l'abandon de Riou. Sans foils, il se démerdait pas mal dans le groupe de tête avec son VPLP/Verdier de 2010, certes optimisé depuis le début mais qui ne déméritait pas face aux foilers de 2015!
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 01 Déc 2016, 03:13

En espérant que je lui porterai pas la poisse avec cette photo prise aux Sables d'Olonne fin octobre...

Image

Je porte une veste Poujoulat 2012, étant un grand fan de Bernard Stamm qui lui est sur le retour: il venait de partir sur le Jules Verne dans l'équipage de Joyon sur Idec Sport mais la fenêtre météo fut pas aussi bonne qu'espérée. Donc retour sur Brest.
Coville par contre a 1100 milles d'avance sur la marque de Joyon. Cap Horn d'ici 8 jours environ si tout va bien.
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede Run le 01 Déc 2016, 03:26

Il y avait des rumeurs que Le Cleac'h avait aussi tappe avec un foil mais les images demontrent qu'il lui reste les 2 siens.
Run
 
Messages: 244
Inscription: 06 Sep 2015, 20:52

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 01 Déc 2016, 11:19

Une possible explication des choix de config. de voile de Thomson qui n'est pas toilé comme le Cléac'h...

https://www.facebook.com/VendeeGlobe/vi ... 431405187/
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 02 Déc 2016, 22:45

Cette fois Seb Josse filmé par la Marine...

Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede bravonadir le 05 Déc 2016, 21:20

"Sébastien Josse, actuellement en troisième position du Vendée Globe, a subi une avarie sur le foil gauche de son bateau."
"heurt avec une vague abordée en survitesse"

http://www.lequipe.fr/Voile/Actualites/ ... ses/756740
Avatar de l'utilisateur
bravonadir
 
Messages: 826
Inscription: 09 Mar 2015, 00:31

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 06 Déc 2016, 00:07

Pas mal d'avaries en ce moment :?
Le record de le Cléac'h en passerait presque inaperçu...

ARMEL LE CLEAC'H AFFOLE LES COMPTEURS AU CAP LEEUWIN ! LUNDI 05 DÉCEMBRE 2016, 10H04
Armel Le Cléac'h a doublé la longitude du Cap Leeuwin, au Sud-Ouest de l'Australie à 9h14 heure française, ce lundi 5 décembre 2016. Après 28 jours, 20 heures et 12 minutes de mer, il pulvérise de plus de 5 jours et 14 heures le temps de référence établi par François Gabart en 2012 ! Incroyable.
Départ de feu pour Conrad Colman ! Départ de feu pour Conrad Colman ! Vacations : entre deux caps Vacations : entre deux caps
Armel Le Cléac'h - Banque populaire VIII© Y.ZEDDA
Le leader du Vendée Globe, Armel Le Cléac'h, est déjà au Sud de l'Australie ! Banque Populaire VIII a franchi la longitude du Cap Leeuwin à 9h14 ce matin après 28 jours, 20 heures et 12 minutes de course qui témoignent de l'incroyable tempo entretenu depuis le départ des Sables d'Olonne, le 6 novembre dernier. Un exploit insensé, quand on se souvient que le temps de référence était jusqu'ici détenu par François Gabart en... 34 jours 10 heures et 28 minutes. Armel pulvérise donc de cinq jours, 14 heures et 16 minutes le temps de référence détenu par François Gabart. Chapeau l'artiste !


http://www.vendeeglobe.org/fr/actualite ... ap-leeuwin

Coville bien en avance sur la marque de Joyon également.

Record / Tout schuss vers le Cap Horn, Thomas Coville ne faiblit pas et enfonce le clou
"Ça ne rigole pas !" A bord de Sodebo Ultim, Thomas Coville n'en finit plus d'impressionner. Au milieu du Pacifique, le marin solitaire enregistre des moyennes de 27 noeuds sur 24h et avale 600 milles par jour. Avec 1417 milles d'avance sur le temps du record détenu par Francis Joyon, Sodebo Ultim' se dirige à très grande vitesse vers le Cap Horn qu’il devrait franchir en milieu de semaine, dans la nuit de mercredi à jeudi. Contraint de descendre en dessous de la latitude du Cap Horn jusqu’aux soixantièmes sud, le skipper va retrouver le froid glacial venu tout droit de la banquise antarctique. ITW

Un rythme de malade
« J’attends avec impatience le Horn avec l’espoir que je puisse relâcher un peu car je commence à être fatigué. Mais je ne peux pas lâcher car il y a une dépression derrière et elle ne doit pas me rattraper, sinon elle me broie. Ça ne rigole pas car devant il y a un boulevard. Je ne peux pas mollir pour toujours rester devant cette dépression.

Le Horn, c’est dans quatre jours et pourtant ça me paraît encore tellement loin. J’espère que ça ira mieux après mais chaque océan a sa particularité et il faudra continuer d’enchaîner en espérant que la montagne sera plus facile à gravir. Depuis le début, nous avons eu de bons enchaînements avec une bonne météo et mer nature a été plutôt clémente avec moi. Il faut tenir sur la distance et s’imposer ce rythme de malade. »

Rester en avant de la dépression
« Avant chaque grand océan, il faut bien se positionner au bon endroit météo pour suivre le système le plus longtemps possible. Ce qui explique le fait de faire beaucoup de manœuvres. C’est un moment crucial où il faut tout donner, sans s’économiser même s’il fait -5° en température ressentie à bord de Sodebo Ultim'. C’est ce qu’on a réussir à faire sous la Nouvelle-Zélande. Je m’accroche pour rester dans ce système car derrière il y a une dépression qui s’est formée au niveau des Fidji et je ne veux pas me faire rattraper. Il ne faut pas qu’elle me passe dessus. »

Sur le fil du rasoir
« Je suis à 27 nœuds de moyenne en ce moment. Depuis le début, nous sommes toujours dans ces gammes de vitesse. Pour les tenir c’est un engagement à la fois physique et psychologique très intense. Depuis 27 jours, j’ai la pression de ces vitesses et ce bruit infernal. J’ai l’impression d’être sur le fil du rasoir, le principe du multicoque, c’est que tu évolues entre l’eau et l’air et tu es comme un funambule. C’est ce qui rend l’exercice périlleux mais aussi magique. Mais il n’y a aucun moment de répit, aucun moment de silence. C’est comme si tu as de l’acouphène en permanence dans les oreilles. Je ne me suis jamais réellement posé. C’est un engagement permanent.
Hier, Thomas Coville a parcouru les deux tiers du parcours de ce tour du monde en solitaire entre Ouessant et Ouessant. Le tout en 28 jours de course seulement !

Temps de Sodebo Ultim' du 05/12/2016 à 11:45
AVANCE : 1417.11 NM D'AVANCE
DISTANCE PARCOURUE SUR 24H : 608.6 NM
VITESSE MOY. SUR 24H : 25.4 NDS

par la rédaction
Source : A Bourgeois


http://www.scanvoile.com/2016/12/record ... EXkPvnhDIV



Et une petite photo perso du trimaran Sodebo amarré à Brest, quelques jours avant son départ à l'assaut du record :o

Image
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 06 Déc 2016, 14:51

Vendée Globe / Puits de quille arraché sur Bastide Otio, Kito de Pavant va devoir être évacué
A 9h00 ce mardi matin, la Direction de Course a été alertée par l’équipe technique de Kito de Pavant qu’une avarie grave était intervenue à bord de son bateau Bastide Otio. Le skipper, qui naviguait à 16 noeuds sous grand-voile et deux ris dans une mer très formée, a informé que le bateau avait subi un violent choc au niveau de la quille, suite à la rencontre avec un OFNI, provoquant une voie d’eau importante à bord du bateau.

Voie d'eau sur Bastide Otio, Kito de Pavant doit être évacué !
Credit : G.Martin Raget


Joint par téléphone, Kito de Pavant raconte :
« J'ai tapé quelque chose de dur avec la quille. Le choc a été brutal et le bateau s'est arrêté net. Le palier arrière de la quille a été arraché. La quille pend sous le bateau simplement tenue par le vérin de quille qui est en train de cisailler la coque...

Une grosse voie d'eau
Le puits de quille est arraché, il y a une grosse voie d'eau à ce niveau mais contenue pour le moment au compartiment moteur.

Actuellement il y a 40 nœuds de vent et 5 à 6 mètres de creux sur zone. Le bateau est arrêté. J’ai affalé la grand-voile pour que ça gîte moins. La situation est stabilisée pour le moment. Le matériel de survie est à côté de moi. Il va falloir venir me chercher. Je suis en train de contacter le Marion Dufresne pour qu’il vienne sur zone ».


Les secours s'organisent
La Direction de Course du Vendée Globe a immédiatement alerté les MRCC (Maritime Rescue Coordination Center) Gris Nez afin de les informer de l’avarie et d’organiser les secours.


Sur zone dans une dizaine d'heures
Le Cross a prévenu le Marion Dufresne qui est actuellement positionné à 110 milles nautiques dans le nord de l’endroit où se trouve Kito de Pavant, lui-même localisé dans le Nord des îles Crozet. Le Marion Dufresne devrait être sur zone dans une dizaine d’heures.

Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 07 Déc 2016, 14:05

Abandon de Seb Josse sur Gitana (avarie de foil bâbord).
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 07 Déc 2016, 14:25

Et voie d'eau (maîtrisée pour le moment) pour Thomas Ruyant (le Souffle du Nord).
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 07 Déc 2016, 14:27

Quant à Kito de Pavant, il a été secouru par le Marion Dufresne 2 mais a du abandonner son bateau, la mort dans l'âme.
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede Bob Williams le 07 Déc 2016, 14:29

Ah et avarie de safran pour "Comme un seul Homme (Eric Bellion).
L'Océan Indien est cruel...
Breizh da viken!
Image
Avatar de l'utilisateur
Bob Williams
GTiste
 
Messages: 19522
Inscription: 26 Juil 2003, 11:04

Re: Topic voile

Messagede Aiello le 07 Déc 2016, 15:14

Il va bientôt plus rester grand monde. :?
Image
Avatar de l'utilisateur
Aiello
Supertouriste
 
Messages: 20938
Inscription: 04 Mar 2003, 22:58
Localisation: Quelque part dans le Devon

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités