Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Cyril le 09 Sep 2013, 18:20

Bah, c'est la mode actuelle. Tu n'as plus à prouver que ce que tu balances est vrai, ce sont les autres qui doivent te démontrer que tu as tort saoul:
Image
Une communauté ne peut longtemps se suffire à elle-même ; elle ne peut se développer qu’avec des personnes provenant d’horizons différents et des frères encore inconnus. - Howard Thurman.
Avatar de l'utilisateur
Cyril
Meuble informatique
 
Messages: 43724
Inscription: 19 Fév 2003, 12:11

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede madaxhe le 27 Déc 2013, 11:22

Il faut une certaine dose de tendresse pour se mettre à marcher avec tout ce qui s’y oppose
pour se réveiller avec tant de nuits dessus…
Avatar de l'utilisateur
madaxhe
marmotte
 
Messages: 1651
Inscription: 05 Mar 2003, 14:44

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Hugues le 08 Aoû 2014, 23:04

Pour ne pas s'en apercevoir trop tard ... quand il n'y aura plus presque plus dans les salles que les films de
Warner Bros. (New Line, Castle Rock, HBO), Walt Disney (Marvel, LucasFilm, Touchstone), Universal (Working Title, Focus Feature), Columbia (Tristar, Sony Pictures), 20th Century Fox, Paramount, LionsGate (Summit, Roadside), Dreamworks Animation (à l'heure actuelle distribué par Fox d'ailleurs), MGM (United Artists, Orion) (bon ça ne compte presque pas, vu que désormais tous les films de MGM sont des coproductions avec les autres grandes banques précitées studios précités, et distribués par ces derniers), Dreamworks Studio, StudioCanal, EuropaCorp et Metropolitan FilmExport (distributeur de la quasi totalité des LionsGate et Dreamworks Studio)...

Pour finalement, enfin s'en apercevoir...

Jean Labadie, Le Pacte et The Jokers a écrit:Madame Filippetti, la piraterie tue le cinéma
Jean LABADIE Producteur, distributeur, président de la société le Pacte
6 août 2014 à 18:06

TRIBUNE

Madame la ministre de la Culture,

Je suis distributeur indépendant depuis presque trente ans et je ne me rappelle pas que la distribution indépendante ait jamais traversé une période aussi difficile ! Jamais nous n’avons vécu une telle conjoncture - combinaison d’un turnover infernal des films dans les salles, de l’augmentation des frais d’édition, de la baisse des acquisitions par les chaînes de télévision des films d’auteurs et de la disparition prochaine de la vidéo sans que la vidéo à la demande (VOD) ait décollé. Le Centre national du cinéma (CNC) se bat à nos côtés, mais ne peut rien sur la piraterie. Le financement par les distributeurs n’a pourtant jamais été aussi indispensable pour les productions françaises et les grands films européens (100% des films primés à Cannes étaient cofinancés par des indépendants).


Les coûts de production en France n’ont pas diminué - et ce d’autant plus depuis la nouvelle convention collective. En revanche, des sources importantes de financement se tarissent : les préventes internationales, la télévision (la TNT profite surtout au cinéma américain et n’a pas une programmation pluraliste). D’autres sont en voie d’extinction, comme la vidéo ! Notre équilibre économique a toujours été fragile mais nous avions la vidéo pour investir à nos côtés, compenser un passage trop rapide dans les salles, pérenniser les œuvres.

Aujourd’hui, nous pouvons tous affirmer que la piraterie a pour ainsi dire exécuté le marché vidéo et empêche également le marché de la VOD de démarrer. La piraterie touche tous les genres, de Supercondriaque à Aimer, boire et chanter. Aujourd’hui, nous éditons souvent des films par respect pour les auteurs mais hélas pas en Blu-ray, trop cher. Nous combattons la piraterie mais ne pouvons que constater notre impuissance ! Les fichiers détruits réapparaissent en toute impunité !

Quel autre métier est-il obligé de faire sa propre police ? Il y aura bientôt moins de films, de producteurs, de distributeurs indépendants. Pourquoi pas ? Cela peut en effet être un choix de politique culturelle. Après tout, X-Men 7 et Transformers 4 remplissent les salles ! Et il est peut-être temps pour les cinéastes français de se recycler dans les séries télévision. Sans la mise en place d’une action rapide, nous assisterons bientôt au décès prématuré, non seulement d’une industrie, mais aussi d’une part de notre identité culturelle. L’impunité dont jouissent les pirates est totalement liée à l’inertie totale des pouvoirs publics. La gratuité est entrée dans les mœurs. Pourtant, l’exemple de l’Espagne devrait vous faire réfléchir…

Pourquoi un internaute (un tiers des abonnés à Internet pirate !) paierait-il pour voir un film alors qu’en tapant son titre suivi de streaming, il peut y avoir accès gratuitement et sans risque ? Après six mois en VOD, le film est sous embargo pour au moins deux ans : il devra le pirater s’il n’est pas abonné à la bonne chaîne payante. Quel commerce pourrait-il survivre à une offre aussi incompréhensible ?

La SVOD (vidéo à la demande avec abonnement) ne résoudra pas non plus le problème : elle est disponible très tard et, surtout, chaque service de SVOD présentera un nombre limité d’œuvres, plutôt des films populaires que du patrimoine ou des films d’auteur. Elle ne pourra jamais satisfaire les désirs d’un spectateur habitué à une immense diversité. Ce n’est pas un «champion français» qui changera la donne. Il faut absolument un plan antipiratage solide et efficace pour combattre ce fléau et permettre à des services vertueux d’avoir le temps de se développer et de gagner le cœur des clients.

Hadopi première version n’était pas parfait mais menaçait de sanctions ceux qui volaient (car, oui, le piratage est un vol) les ayants droit, auteurs, producteurs ou diffuseurs de films. Votre gouvernement n’a eu de cesse que de détruire cette entité sans avoir jamais, en deux ans, proposé une quelconque riposte contre les contrevenants. Pourquoi dans ce cas ne pas laisser chacun se servir dans les magasins d’alimentation ou de prêt-à-porter ? Ne serait-il pas aussi légitime de se vêtir et de manger à sa faim sans payer ? Peut-être même davantage que de visionner Drive ou les Beaux Jours ? Sommes-nous un métier qu’il vous semble légitime de laisser piller ? Avons-nous eu affaire il y a deux ans à une pure promesse électorale ? Dépénaliser le piratage et en faire cadeau aux électeurs sans que ça ne coûte un euro au futur gouvernement. Une stratégie à court terme qui oublie pertes d’emplois, de TVA, d’impôt sur les sociétés, etc ! Une promesse de campagne devenue cauchemar pour tous les intervenants de l’industrie du cinéma et de la télévision ! Peut-être au fond le gouvernement a-t-il fait un rêve : celui que le cinéma soit gratuit… Dans ce cas-là, pourquoi ne pas produire qu’avec des fonds publics ? Avec des auteurs, des techniciens bénévoles ou fonctionnarisés ?

Plus sérieusement, notre profession ne peut se passer d’une action gouvernementale efficace, rapide, réfléchie et surtout juste. Pouvez-vous sortir de cet état schizophrénique, consistant d’un côté à vous poser en défenseur de l’exception culturelle, et d’un autre à tout faire pour mettre en pièces le produit même de cette exception ? Vous avez dans le Figaro évoqué la priorité à donner à la lutte contre le piratage. Un discours qui nous comble, mais où sont les mesures concrètes ? Pourquoi n’avez-vous rien annoncé ? Comptez-vous seulement sur l’éducation et la prévention ? La prévention routière se double d’une police de la route qui punit les contrevenants. Elle ne leur envoie pas simplement des mails suivis… d’aucun effet !

Hadopi coûte 7 millions d’euros par an. Soit on les économise en supprimant cette institution devenue inutile, soit on les emploie à identifier les sites illégaux pour les sanctionner financièrement ET pénalement. Pourquoi ne pas confier cet organisme au CNC, très motivé pour défendre notre cinéma, plutôt qu’au CSA, dont le président «ne veut pas devenir le gendarme d’Internet» !

Savez-vous enfin qu’il existe une technologie permettant de démarrer la VOD sur des zones délimitées précisément ? La VOD pourrait suivre l’exploitation en salle une fois celle-ci terminée. Le public n’aurait plus alors cette frustration d’avoir entendu parler d’un film et de n’avoir pu le voir. Cela résoudrait entre autres le problème de hiérarchie entre les salles et la VOD (on pourrait associer localement les exploitants pour continuer ensemble notre travail de diffusion). L’exploitant qui garde longtemps un film ne serait pas pénalisé puisque la VOD ne viendrait jamais en concurrence. La couverture permanente du territoire par œuvres serait ainsi assurée et cela au détriment de personne !

Découvrir les nouveaux cinéastes, les produire et les distribuer demandera toujours plus de paris, d’investissements à risque et d’entrepreneurs prêts à sortir des sentiers battus. Tarder à combattre la piraterie ne donnera à personne l’envie d’investir et de parier sur l’avenir. Merci de votre attention à cette lettre dictée par la passion des films et l’envie de les voir continuer à exister, à nous surprendre, nous émouvoir…

Jean LABADIE Producteur, distributeur, président de la société le Pacte


Liberation.fr a écrit:Affreux, hors salles et méchants
Bruno ICHER, Guillaume TION, Lucille BION et Benjamin NONO
7 août 2014 à 19:36



TÉLÉCHARGEMENT ILLÉGAL

Après une tribune de Jean Labadie interpellant le gouvernement, les distributeurs indépendants s’élèvent contre les ravages du téléchargement illégal.

(Sorti le 23 juillet en France, «The Raid 2» est un bide commercial mais un succès critique et de téléchargement.)

Dans une tribune publiée jeudi dans Libération, Jean Labadie, patron du Pacte, distributeur indépendant français, a lancé un appel au secours au gouvernement pour lutter contre le téléchargement illégal. S’il n’aborde pas le sujet dans son texte, le distributeur a écrit cette lettre ouverte au cœur d’un été délicat ayant notamment vu un de ses films prendre une méchante gamelle en salles : The Raid 2 de Gareth Evans. Alors que le premier volet de ce film indonésien avait réalisé en 2012 une jolie performance de 180 000 entrées, le second, très attendu par les fans, a attiré moins de 60 000 spectateurs pour la première semaine. «Autrement dit, The Raid 2 fera moins bien que le premier alors que nous espérions au moins 100 000 entrées en première semaine», se lamente Jean Labadie, d’autant plus contrarié que Twitter, Facebook, AlloCiné - et même Libération - débordent de commentaires élogieux sur le film.

Pour Jean Labadie, la cause du mal est donc le téléchargement illégal, qu’il estime à plusieurs dizaines de milliers d’unités avant la sortie en salles du film, le 23 juillet. Pour donner une idée, CoPeerRight Agency, la société chargée de débusquer et de détruire les liens de téléchargement du film, en aurait neutralisé en moins de quinze jours quelque 2 500, auxquels il faut ajouter 1 100 autres en streaming. Ils réapparaissent en grande majorité dès le lendemain.

«Trop tard». Le cas de figure est relativement classique. Sorti aux Etats-Unis en avril, le DVD de The Raid 2 est arrivé sur le marché nord-américain le 8 juillet. Dans les jours qui ont suivi, l’avalanche de liens téléchargeables du film, en haute définition et assorti des sous-titres français (grâce au DVD canadien), a commencé. «A l’origine, le film devait sortir au printemps mais nous avons eu quelques problèmes avec la traduction», explique Manuel Chiche, de Wild Side, qui a participé au préfinancement du film par l’acquisition des droits de The Raid 2 en vidéo. «Ensuite, nous avions deux fenêtres de tir : juste après Cannes et, donc, au mois de juillet. L’été est souvent une bonne période pour sortir ce genre de films mais, clairement, c’était trop tard.»

Pour Labadie, la pilule est amère. «Pour le Pacte, comme pour tous les distributeurs indépendants, cette situation nous conduit à être plus prudents. Je pense, compte tenu du succès paradoxal du film, qu’il y aura un Raid 3 mais je ne suis pas sûr de prendre le risque de le sortir en salles. Je prendrai les droits d’exploitation en VOD.» Labadie n’est pas seul à s’inquiéter. Grégory Gajos, responsable des acquisitions chez Ad Vitam, tire les mêmes conclusions : «Le gouvernement a conscience du problème, le rapport Lescure en est la démonstration, mais il ne prend pas réellement position. Avec l’arrivée de Netflix [prévue à la mi-septembre, ndlr] et la télé payante, l’acquisition des films est à repenser totalement. Les DVD ne se vendent plus. L’offre VOD est mal organisée en France car il existe plusieurs plateformes, voire trop. Le vrai problème, c’est que le téléchargement illégal devient plus simple d’utilisation que la VOD. Les recettes s’effondrent et l’industrie se fragilise.» Stéphane Auclaire, patron de UFO, lui emboîte le pas : «On se sent impuissant. On perd 20, 30, parfois 40% de notre part de marché, ça nous empêche de vivre et le phénomène s’étend pour les films en salles. En tant qu’indépendant, on joue sur un marché microscopique qui ne tient plus.»


Rappel. En France, Hadopi prévoit une réponse au piratage «graduée [qui] repose sur l’envoi de messages de sensibilisation. […] La Commission de protection des droits de l’Hadopi (CPDH) envoie au titulaire de l’abonnement un premier avertissement par mail. En cas de nouvelle constatation de faits, ce mail est doublé d’une lettre remise contre signature. Si les faits sont réitérés, l’abonné peut recevoir une lettre de notification l’informant que les faits sont susceptibles de poursuites pénales», lit-on sur le site d’Hadopi. Pour Mireille Imbert-Quaretta, présidente de la CPDH, 3 millions de premiers mails ont été envoyés depuis 2010 et la création d’Hadopi, pour 300 000 secondes recommandations. «L’objectif pédagogique voulu par les pouvoirs publics et le législateur est assuré», expliquait-elle le 17 juillet. En bout de chaîne, 116 dossiers ont été transmis à la justice et une majorité se sont soldés par des rappels à la loi, l’amende la plus forte, 1 500 euros, n’ayant jamais été prononcée. Une autre «étape» existait : la coupure de l’accès à Internet, mais elle a été annulée par décret en juillet 2013.

Dans d’autres pays, des mesures répressives se sont mises en place, comme en Allemagne par exemple, où les distributeurs font appel à des cabinets d’avocats qui traquent les pirates pour leur présenter la facture. Pour Chiche, la solution n’est pas dans cette course à l’armement : «Je n’ai pas choisi ce boulot pour cavaler après des gens qui piratent. Je n’ai ni le temps, ni les moyens, et encore moins l’envie de faire ça.»

Paradoxe. Au-delà des estimations précises sur le manque à gagner ou les mesures pertinentes à mettre en œuvre, cette affaire met en lumière un paradoxe qui en dit long sur l’urgence de la situation. Il y a moins de vingt ans, le public cinéphile était le cœur de cible des distributeurs indépendants. C’était prioritairement à lui qu’ils pensaient en achetant les droits de films fragiles, émanant de cinémas méconnus. Or c’est ce même public, connaisseur, informé et souvent technophile qui constitue le gros de la troupe du téléchargement illégal. Au risque, à plus ou moins court terme, de mettre en péril le financement des films dont ils sont si friands.

Ce sera à n’en pas douter l’un des sujets de la rencontre prochaine entre Jean Labadie et les représentants du ministère de la Culture qui, sollicités à plusieurs reprises, n’ont pas souhaité réagir à cette tribune pour Libération.

Bruno ICHER, Guillaume TION, Lucille BION et Benjamin NONO


Hugues
Hugues
 

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Kadoc le 09 Aoû 2014, 06:02

Je critique pas le fond, c'est peut-etre vrai. Mais un article rempli de "on voit bien que", "je pense", "j'estime"... c'est pas avec ca qu'il va convaincre. Je sais bien que c'est une tribune dans un journal et pas un article universitaire mais quand meme, son propos gagnerait beaucoup de force.

La VOD tout ca, je ne sais pas si c'est pas vraiment fait pour les films d'auteur en fait. Ces films sont pour les amateurs de cinema (le grand ecran) alors que la VOD c'est globalement plutot la soiree pizza-tele. Le turnover incessant et la volonte des cinemas de ne programmer que ce qui marche c'est le plus grand drame, puisque ca empeche les cinephiles de voir les films dans leur environnement de predilection. Mais l'idee de VOD juste apres que les salles virent les films est bonne. :good
N'ayez pas peur de l'avenir, vous n'en avez pas.
Kadoc
gravitation, dégravitation
 
Messages: 9025
Inscription: 07 Fév 2011, 13:11
Localisation: elle est ou la poulette?

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Marlaga le 09 Aoû 2014, 09:20

Qu'ils crèvent tous ces producteurs/distributeurs de daube qui n'ont pas de spectateur et qui vivent à grand renfort de subvention de l'Etat prélevées sur des taxes sur les gens qui n'ont rien à foutre de leurs films.
#JeSuisZemmour
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 21261
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Toma le 09 Aoû 2014, 21:43

Le mec critique x men 7 et transformer 4 en sous entendant que faire des suites c'est de la merde et plus loin on voit qu'il est prêt a faire The raid 3 ....
"The thing about quotes on the internet is that you cannot confirm their validity."

Abraham Lincoln
Avatar de l'utilisateur
Toma
is so
 
Messages: 16558
Inscription: 22 Fév 2003, 19:54
Localisation: Aix en Provence

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Feyd le 29 Nov 2016, 10:19

Zone Téléchargement viens d'être fermé !

Merci à ce site, j'y ai trouvé plein de choses intéressantes (avant j'allais sur Red List). Ca faisait des années que je m'étonnais que ce site soit toujours fonctionnel. La fermeture aura mis du temps en fin de compte.

On ira sur un autre site. :D
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 12351
Inscription: 01 Sep 2005, 18:35
Localisation: Giedi Prime

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede horatio le 29 Nov 2016, 11:51

Feyd a écrit:Zone Téléchargement viens d'être fermé !

Merci à ce site, j'y ai trouvé plein de choses intéressantes (avant j'allais sur Red List). Ca faisait des années que je m'étonnais que ce site soit toujours fonctionnel. La fermeture aura mis du temps en fin de compte.

On ira sur un autre site. :D


Et merde !! :?

Bon il nous reste les torrents privés mais ce site était génial quand même.
Avatar de l'utilisateur
horatio
 
Messages: 2112
Inscription: 20 Sep 2010, 08:39

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Feyd le 06 Sep 2017, 14:14

Nouvelle saloperie des parasites de l'industrie musicale :

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/09/05/fermeture-d-un-site-qui-permettait-de-telecharger-de-la-musique-sur-youtube_5181410_4408996.html

Dommage c'était bien pratique de pouvoir télécharger les mp3 sans la vidéo. Va falloir trouver autre chose. :roll:
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 12351
Inscription: 01 Sep 2005, 18:35
Localisation: Giedi Prime

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Aym le 06 Sep 2017, 14:54

L'informatique n'est pas une science exacte, on n'est jamais à l'abri d'un succès
Avatar de l'utilisateur
Aym
papaquintintien
 
Messages: 25745
Inscription: 18 Fév 2003, 19:05
Localisation: Toulouse

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Waddle le 06 Sep 2017, 15:01

Marlaga a écrit:Qu'ils crèvent tous ces producteurs/distributeurs de daube qui n'ont pas de spectateur et qui vivent à grand renfort de subvention de l'Etat prélevées sur des taxes sur les gens qui n'ont rien à foutre de leurs films.

Oui et vive Hollywood.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22425
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Feyd le 06 Sep 2017, 15:11

Aym a écrit:http://www.fluvore.com


Ca mérite un +1 ça. :good
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 12351
Inscription: 01 Sep 2005, 18:35
Localisation: Giedi Prime

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede sheon le 06 Sep 2017, 17:18

Moi, j'utilise JDownloader 2. C'est la vie 8-)
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 21913
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Marlaga le 06 Sep 2017, 18:46

Waddle a écrit:
Marlaga a écrit:Qu'ils crèvent tous ces producteurs/distributeurs de daube qui n'ont pas de spectateur et qui vivent à grand renfort de subvention de l'Etat prélevées sur des taxes sur les gens qui n'ont rien à foutre de leurs films.

Oui et vive Hollywood.


On peut faire des films populaires de qualité. C'est une question de volonté, de courage et de talent. Certains préfèrent faire du soit disant haut de gamme intello pompeux en comptant sur les subventions pour se payer grassement. D'autres préfèrent la facilité de faire de la merde populo débile qui fait recette. Mais entre les 2, je suis sûr qu'il existe un cinéma de qualité accessible. J'en ai déjà vu.
#JeSuisZemmour
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 21261
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede sheon le 07 Sep 2017, 10:16

Oui, mais il ne marche pas vraiment, hélas.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 21913
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Waddle le 07 Sep 2017, 10:24

Marlaga a écrit:
Waddle a écrit:
Marlaga a écrit:Qu'ils crèvent tous ces producteurs/distributeurs de daube qui n'ont pas de spectateur et qui vivent à grand renfort de subvention de l'Etat prélevées sur des taxes sur les gens qui n'ont rien à foutre de leurs films.

Oui et vive Hollywood.


On peut faire des films populaires de qualité. C'est une question de volonté, de courage et de talent. Certains préfèrent faire du soit disant haut de gamme intello pompeux en comptant sur les subventions pour se payer grassement. D'autres préfèrent la facilité de faire de la merde populo débile qui fait recette. Mais entre les 2, je suis sûr qu'il existe un cinéma de qualité accessible. J'en ai déjà vu.

Et pourquoi forcément faire des choses "populaires"? Le cinéma est un art, qui se doit donc d'être exigeant par moment non?
Exigeant, complexe et populaire ne sont pas forcément contradictoires, mais ne sont pas toujours compatibles.

Bref, tu es parfois surprenant à systématiquement vouloir cracher sur tout ce qui te paraît un peu inaccessible pour le commun des mortels.

Et surtout, quelle façon de caricaturer en parlant de gens qui font des trucs pompeux "en comptant sur les subventions". A ton avis, qu'est ce qui est plus facile? Faire des trucs pompeux et nuls en comptant sur les subventions ou faire des films nuls et populaires pour s'assurer un succès commercial?

De toute façon, la nature a horreur du vide. Tu as beau dire qu'il y a un juste milieu, mais en réalité, au final il ne restera que ce que tu appelles de la merde populo débile.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22425
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Marlaga le 07 Sep 2017, 12:07

Waddle a écrit:
Marlaga a écrit:
Waddle a écrit:
Marlaga a écrit:Qu'ils crèvent tous ces producteurs/distributeurs de daube qui n'ont pas de spectateur et qui vivent à grand renfort de subvention de l'Etat prélevées sur des taxes sur les gens qui n'ont rien à foutre de leurs films.

Oui et vive Hollywood.


On peut faire des films populaires de qualité. C'est une question de volonté, de courage et de talent. Certains préfèrent faire du soit disant haut de gamme intello pompeux en comptant sur les subventions pour se payer grassement. D'autres préfèrent la facilité de faire de la merde populo débile qui fait recette. Mais entre les 2, je suis sûr qu'il existe un cinéma de qualité accessible. J'en ai déjà vu.

Et pourquoi forcément faire des choses "populaires"? Le cinéma est un art, qui se doit donc d'être exigeant par moment non?
Exigeant, complexe et populaire ne sont pas forcément contradictoires, mais ne sont pas toujours compatibles.

Bref, tu es parfois surprenant à systématiquement vouloir cracher sur tout ce qui te paraît un peu inaccessible pour le commun des mortels.

Et surtout, quelle façon de caricaturer en parlant de gens qui font des trucs pompeux "en comptant sur les subventions". A ton avis, qu'est ce qui est plus facile? Faire des trucs pompeux et nuls en comptant sur les subventions ou faire des films nuls et populaires pour s'assurer un succès commercial?

De toute façon, la nature a horreur du vide. Tu as beau dire qu'il y a un juste milieu, mais en réalité, au final il ne restera que ce que tu appelles de la merde populo débile.


Mais je n'ai rien contre les films exigeants, intellectuels, intelligents, hors normes...Du moment qu'ils ne comptent pas sur l'argent public pour rentabiliser des projets débiles et inintéressants en se remplissant les poches au passage.
Le cinéma est un spectacle industrialisé qui doit vivre par ses recettes. Les oeuvres subventionnées par l'Etat ne sont que des objets de propagande ou des cadeaux de remerciements pour services politiques et ça n'a pas à exister dans un pays démocratique évolué.
#JeSuisZemmour
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 21261
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Waddle le 07 Sep 2017, 17:13

Marlaga a écrit:Mais je n'ai rien contre les films exigeants, intellectuels, intelligents, hors normes...Du moment qu'ils ne comptent pas sur l'argent public pour rentabiliser des projets débiles et inintéressants en se remplissant les poches au passage.
Le cinéma est un spectacle industrialisé qui doit vivre par ses recettes. Les oeuvres subventionnées par l'Etat ne sont que des objets de propagande ou des cadeaux de remerciements pour services politiques et ça n'a pas à exister dans un pays démocratique évolué.

Tu dis tout et son contraire en même temps. TU n'as rien contre les films exigeants, intellectuels (donc pas forcément propice à un succès commercial) mais tu es contre le fait de les subventionner...

Et ton histoire de subventions, je veux bien que tu me cites des gens qui se sont "enrichis grâce aux subventions".
Car de ce que je sais, les subventions permettent de financer un projet mais pour s'enrichir dessus, il faut que le projet rapporte. Donc qu'il soit un succès.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22425
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Marlaga le 07 Sep 2017, 17:23

Waddle a écrit:
Marlaga a écrit:Mais je n'ai rien contre les films exigeants, intellectuels, intelligents, hors normes...Du moment qu'ils ne comptent pas sur l'argent public pour rentabiliser des projets débiles et inintéressants en se remplissant les poches au passage.
Le cinéma est un spectacle industrialisé qui doit vivre par ses recettes. Les oeuvres subventionnées par l'Etat ne sont que des objets de propagande ou des cadeaux de remerciements pour services politiques et ça n'a pas à exister dans un pays démocratique évolué.

Tu dis tout et son contraire en même temps. TU n'as rien contre les films exigeants, intellectuels (donc pas forcément propice à un succès commercial) mais tu es contre le fait de les subventionner...


Je ne vois pas en quoi c'est contradictoire. J'aime bien les frites, je demande pas à l'Etat de subventionner McCain.

Et ton histoire de subventions, je veux bien que tu me cites des gens qui se sont "enrichis grâce aux subventions".
Car de ce que je sais, les subventions permettent de financer un projet mais pour s'enrichir dessus, il faut que le projet rapporte. Donc qu'il soit un succès.


Regarde les salaires des acteurs/réalisateurs/producteurs de films subventionnés et reviens me dire qu'ils font pas d'argent.
#JeSuisZemmour
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 21261
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Waddle le 07 Sep 2017, 17:36

Marlaga a écrit:Je ne vois pas en quoi c'est contradictoire. J'aime bien les frites, je demande pas à l'Etat de subventionner McCain.

Si tu considères le cinéma comme un simple bien de consommation (comme des frites, un téléphone, etc...) et pas comme un art qui fait partie intégrante de la culture, alors en effet tout ce que tu dis devient limpide.

Regarde les salaires des acteurs/réalisateurs/producteurs de films subventionnés et reviens me dire qu'ils font pas d'argent.

Vas y.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22425
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05


Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Garion le 10 Déc 2017, 17:33

Marlaga a écrit:Mais je n'ai rien contre les films exigeants, intellectuels, intelligents, hors normes...Du moment qu'ils ne comptent pas sur l'argent public pour rentabiliser des projets débiles et inintéressants en se remplissant les poches au passage.
Le cinéma est un spectacle industrialisé qui doit vivre par ses recettes. Les oeuvres subventionnées par l'Etat ne sont que des objets de propagande ou des cadeaux de remerciements pour services politiques et ça n'a pas à exister dans un pays démocratique évolué.

L'état n'a pas pour rôle de laisser faire le commerce. Il a aussi pour rôle de soutenir les minorités. Si cela doit passer par la subvention d'activité non rentable, ce n'est pas un problème. Tout ne doit pas être réglé par le commerce.
Je prend l'exemple du club d'escrime dont je suis le trésorier bénévole. Si nous n'avions pas de subvention de la mairie pour perdurer, nous pourrions mettre la clef sous la porte (cela représente aujourd'hui 20% de notre budget, indispensable pour finir à l'équilibre, c'est tout ce qu'on demande) et permettre ainsi de nombreux enfants d'accéder au sport qu'ils ont envie de faire.
Les minorités quelles qu'elles soient doivent être défendues. La démocratie ne signifie pas de ne défendre que la majorité.
Les enfants qui veulent faire de l'escrime doivent avoir le droit de faire ce sport. Et c'est pareil pour le cinéma d'auteur. Un gouvernement gouverne pour tous, pas seulement pour la majorité qui l'a élu.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 16169
Inscription: 19 Fév 2003, 10:15
Localisation: Le village

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Maschum le 10 Déc 2017, 18:16

Franchement... #spock

Quand pour 10€ tu as droit à des centaines de films, séries ou dessins animés, sur Netflix, en toute légalité, haute définition et tout ça, qu'est-ce qu'ils viennent chialer ? Faut vivre avec son temps et peut-être accepter qu-être acteur ne fait pas d'office de toi un millionnaire.

Les films que je me faisais chier à télécharger ou à lire en streaming, c'était des films qu'en aucun cas j'aurais payé pour voir.

Même débat depuis 10-15 ans, mais qui tend à devenir obsolète avec Netflix et ses petits copains.
Avatar de l'utilisateur
Maschum
*sous avertissement*
 
Messages: 21632
Inscription: 24 Fév 2003, 14:41
Localisation: Tape dans les mains si tu lis ça

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Garion le 10 Déc 2017, 18:55

Maschum a écrit:Franchement... #spock

Quand pour 10€ tu as droit à des centaines de films, séries ou dessins animés, sur Netflix, en toute légalité, haute définition et tout ça, qu'est-ce qu'ils viennent chialer ? Faut vivre avec son temps et peut-être accepter qu-être acteur ne fait pas d'office de toi un millionnaire.

Les films que je me faisais chier à télécharger ou à lire en streaming, c'était des films qu'en aucun cas j'aurais payé pour voir.

Même débat depuis 10-15 ans, mais qui tend à devenir obsolète avec Netflix et ses petits copains.

Tu as tout à fait raison sur un certain point. Après m'être fait chier pendant des années à télécharger des trucs illégaux. Je paye pour du streaming à 10€ par mois. Je paye pour canalsat avec l'option cinéma. Mais il n'empêche que même avec ça, j'ai envie d'avoir autre chose, (pas forcément du Terrence Malick qui m’ennuie à mourir) , mais des choses originales, comme les production de Dominique Abel ou d'Emmanuel Mouret. Ce sont des choses qui n'ont pas besoin de beaucoup d'argent, et les quelques deniers qu'apportent les gouvernements ne sont rien par rapport à ce que l'était brasse.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 16169
Inscription: 19 Fév 2003, 10:15
Localisation: Le village

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Maschum le 10 Déc 2017, 19:03

Bin libre à quiconque d'acheter un DVD, tant que ça existe, de ce qu'on veut voir en particulier.

Moi perso j'ai pas assez de mes soirées pour regarder tout ce que je voudrais voir sur Netflix.
Avatar de l'utilisateur
Maschum
*sous avertissement*
 
Messages: 21632
Inscription: 24 Fév 2003, 14:41
Localisation: Tape dans les mains si tu lis ça

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Ouais_supère le 10 Déc 2017, 19:05

Maschum a écrit:
Quand pour 10€ tu as droit à des centaines de films, séries ou dessins animés, sur Netflix, en toute légalité, haute définition et tout ça, qu'est-ce qu'ils viennent chialer ?


Mais quels films as-tu à ta disposition sur Netflix ?
Ouais_supère
 
Messages: 23090
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Maschum le 10 Déc 2017, 19:06

D'ailleurs, là, je suis sur la saison 5 d'AMH.. Lady Gaga est juste magnifique. Ca fait des années que je dois la confondre avec quelqu'un d'autre. Elle est superbe. :o 8-)
Avatar de l'utilisateur
Maschum
*sous avertissement*
 
Messages: 21632
Inscription: 24 Fév 2003, 14:41
Localisation: Tape dans les mains si tu lis ça

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Maschum le 10 Déc 2017, 19:07

Ouais_supère a écrit:
Maschum a écrit:
Quand pour 10€ tu as droit à des centaines de films, séries ou dessins animés, sur Netflix, en toute légalité, haute définition et tout ça, qu'est-ce qu'ils viennent chialer ?


Mais quels films as-tu à ta disposition sur Netflix ?



Je sais pas en fait.
Je regarde des séries.
Avatar de l'utilisateur
Maschum
*sous avertissement*
 
Messages: 21632
Inscription: 24 Fév 2003, 14:41
Localisation: Tape dans les mains si tu lis ça

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Maschum le 10 Déc 2017, 19:13

J'viens de faire un tour pour voir :

Sur les ajouts de ce mois ci on trouve Inglorious bastard, Gladiator, darkweb...*
Sinon, Will hunting, Big Fish, Tchao pantin, le Grand bleu, 127 heures, The Truman Show... Bref... Je me suis arrêté à la 2eme page sur 50.

C'est pas du *édité par la modération* mais ça se regarde. Comme je disais, pour des films plus exclusifs, tu payes au coup par coup si tu veux, mais il y a déjà de quoi faire. Puis je peux regarder sur la télé, sur l'ordi dans le lit ou sur mon téléphone le midi, c cool ça aussi.
Dernière édition par Ouais_supère le 10 Déc 2017, 20:16, édité 1 fois.
Raison: Diffamation, et hors-sujet.
Avatar de l'utilisateur
Maschum
*sous avertissement*
 
Messages: 21632
Inscription: 24 Fév 2003, 14:41
Localisation: Tape dans les mains si tu lis ça

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Ouais_supère le 10 Déc 2017, 19:22

Autrement dit, un étalage de films sans classement ni catégories, charge à chacun de pointer là où il veut aller, c'est à dire là où on lui dit d'aller.
Ouais_supère
 
Messages: 23090
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Maschum le 10 Déc 2017, 19:25

Et les séries originales..

Manu, t'as pas vu Stranger Things, The OA ou encore "les désastreuses aventures des enfants Baudelaire" ? Des styles différents mais tous fantastiques voire féeriques.
Avatar de l'utilisateur
Maschum
*sous avertissement*
 
Messages: 21632
Inscription: 24 Fév 2003, 14:41
Localisation: Tape dans les mains si tu lis ça

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Maschum le 10 Déc 2017, 19:28

Ouais_supère a écrit:Autrement dit, un étalage de films sans classement ni catégories, charge à chacun de pointer là où il veut aller, c'est à dire là où on lui dit d'aller.


Si si il y a des catégories.

Charge à chacun de cliquer ou il veut et pas au pif comme un gland. Il y a même une voire plusieurs BA pour chaque film ou séries, une description détaillée, etc..

Mais bon, si ton idée est toute faite sur ce genre de plateforme ça sert à rien de discuter, hein :o
Avatar de l'utilisateur
Maschum
*sous avertissement*
 
Messages: 21632
Inscription: 24 Fév 2003, 14:41
Localisation: Tape dans les mains si tu lis ça

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede DCP le 10 Déc 2017, 19:42

Ouais_supère a écrit:Autrement dit, un étalage de films sans classement ni catégories, charge à chacun de pointer là où il veut aller, c'est à dire là où on lui dit d'aller.


Tu préfères que ce se soit les 2,3 cinémas où tu vas d’habitude ou les chaînes de TV qui te guident dans ton choix de ce que tu regarder un dimanche soir ?
Les gens qui veulent s’informer peuvent le faire, lire des critiques, acheter des magazines spécialisés...etc....
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 24657
Inscription: 26 Fév 2003, 11:18

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Ouais_supère le 10 Déc 2017, 19:57

DCP a écrit:
Ouais_supère a écrit:Autrement dit, un étalage de films sans classement ni catégories, charge à chacun de pointer là où il veut aller, c'est à dire là où on lui dit d'aller.


Tu préfères que ce se soit les 2,3 cinémas où tu vas


Le cinéma est foutu, dans ce système.

Seuls les blockbusters subsisteront comme autant d'attractions de parc.

"Pourquoi s'ennuyer à se déplacer dans une salle quand tu as chez toi tous les films que tu veux voir ?"
Ah moins que le "spectacle" en vaille la peine.
C'est à dire les blockbusters.

Parallèlement : "pourquoi s'ennuyer à tout tenter pour faire diffuser un film dans une poignée de salles quand on peut le balancer sur une plateforme comme Netflix ?"

Je te dis, j'ai assez peu d'espoir pour le cinéma.
Ouais_supère
 
Messages: 23090
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Maschum le 10 Déc 2017, 20:04

Et ?

C'est une ouverture à la "concurrence", un choix de plus qui nous est offert. Tu veux voir le film chez toi ou au ciné ? Avant c'était au ciné ou dans un an à 20h55 sur TF1 le dimanche soir ?

Il y a des films que j'aime voir au cinéma (des machins qui pètent, oui, tant qu'à profiter de l'image et du son du ciné) et d'autres films que je préfère voir chez moi.
Avatar de l'utilisateur
Maschum
*sous avertissement*
 
Messages: 21632
Inscription: 24 Fév 2003, 14:41
Localisation: Tape dans les mains si tu lis ça

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Ouais_supère le 10 Déc 2017, 20:06

Maschum a écrit:Et ?

C'est une ouverture à la "concurrence", un choix de plus qui nous est offert. Tu veux voir le film chez toi ou au ciné ? Avant c'était au ciné ou dans un an à 20h55 sur TF1 le dimanche soir ?

Il y a des films que j'aime voir au cinéma (des machins qui pètent, oui, tant qu'à profiter de l'image et du son du ciné) et d'autres films que je préfère voir chez moi.


Sauf qu'un film est conçu pour être vu au cinéma, Maschum.
La version TV n'étant qu'une seconde chance donnée au film.

Je crains qu'à terme, le diffusion cinéma ne soit qu'une "option premium" pour ceux qui ont les moyens d'y envoyer leur film.
Ouais_supère
 
Messages: 23090
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Marlaga le 10 Déc 2017, 20:08

Garion a écrit:
Marlaga a écrit:Mais je n'ai rien contre les films exigeants, intellectuels, intelligents, hors normes...Du moment qu'ils ne comptent pas sur l'argent public pour rentabiliser des projets débiles et inintéressants en se remplissant les poches au passage.
Le cinéma est un spectacle industrialisé qui doit vivre par ses recettes. Les oeuvres subventionnées par l'Etat ne sont que des objets de propagande ou des cadeaux de remerciements pour services politiques et ça n'a pas à exister dans un pays démocratique évolué.

L'état n'a pas pour rôle de laisser faire le commerce. Il a aussi pour rôle de soutenir les minorités. Si cela doit passer par la subvention d'activité non rentable, ce n'est pas un problème. Tout ne doit pas être réglé par le commerce.
Je prend l'exemple du club d'escrime dont je suis le trésorier bénévole. Si nous n'avions pas de subvention de la mairie pour perdurer, nous pourrions mettre la clef sous la porte (cela représente aujourd'hui 20% de notre budget, indispensable pour finir à l'équilibre, c'est tout ce qu'on demande) et permettre ainsi de nombreux enfants d'accéder au sport qu'ils ont envie de faire.
Les minorités quelles qu'elles soient doivent être défendues. La démocratie ne signifie pas de ne défendre que la majorité.
Les enfants qui veulent faire de l'escrime doivent avoir le droit de faire ce sport. Et c'est pareil pour le cinéma d'auteur. Un gouvernement gouverne pour tous, pas seulement pour la majorité qui l'a élu.


T'as mis 3 mois pour préparer ta réponse ? :D

Sinon, je ne vois absolument pas pourquoi l'inscription au club d'escrime ne serait pas plus élevée pour financer les activités du club au lieu de compter sur le reste des gens qui n'ont rien à foutre de l'escrime pour vous financer. Ce système de subvention est clientéliste, source de corruption, discriminatoire car il arrose les copains du maire et des élus mais pas forcément les autres et inégalitaire car il utilise l'argent des contribuables pour des choses qu'ils n'ont pas forcément envie de financer.

Pour moi , un bon système impliquerait que le prix des places de cinéma soient libres, différenciés selon les films et que si tu veux voir l'obscur film loué par Télérama qui a du mal à avoir des spectateurs, tu payes plus pour compenser. Mais qu'on ne finance pas ces merdes avec l'argent public.
Et pour les clubs sportifs, c'est pareil. Chaque club se finance par ses adhérents, point barre.
Idem pour tous les domaines de la santé à l'éducation en passant par la retraite, à part quelques domaines comme la sécurité, la défense, l'aménagement du territoire...
Payer pour les autres est injuste. En réduisant de façon drastique l'usage d'argent public, on payerait moins d'impôt qu'on pourrait librement consacrer à ce qu'on veut faire avec.
#JeSuisZemmour
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 21261
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Marlaga le 10 Déc 2017, 20:10

Ouais_supère a écrit:
DCP a écrit:
Ouais_supère a écrit:Autrement dit, un étalage de films sans classement ni catégories, charge à chacun de pointer là où il veut aller, c'est à dire là où on lui dit d'aller.


Tu préfères que ce se soit les 2,3 cinémas où tu vas


Le cinéma est foutu, dans ce système.

Seuls les blockbusters subsisteront comme autant d'attractions de parc.

"Pourquoi s'ennuyer à se déplacer dans une salle quand tu as chez toi tous les films que tu veux voir ?"
Ah moins que le "spectacle" en vaille la peine.
C'est à dire les blockbusters.

Parallèlement : "pourquoi s'ennuyer à tout tenter pour faire diffuser un film dans une poignée de salles quand on peut le balancer sur une plateforme comme Netflix ?"

Je te dis, j'ai assez peu d'espoir pour le cinéma.


Ton raisonnement ne tient pas debout. Les blockbusters sont déjà ce qui fait tenir les cinémas.
#JeSuisZemmour
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 21261
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Maschum le 10 Déc 2017, 20:10

C'est écrit quelque part ça, que le film doit être vu au ciné ? Ou bien doit il convenir au plus de gens possible ?

Si c'est un ciné, on parle de quel ciné ? Dans un très grand écran d'un ciné Rex, CGR ou autre ? En Imax 3D de la mort à Paris, ou dans la salle 12 du Cinéville de Lorient ? C'est pas pareil...
Un film, si il est bien, je dois pouvoir également l'apprécier sur mon smartphone.
Avatar de l'utilisateur
Maschum
*sous avertissement*
 
Messages: 21632
Inscription: 24 Fév 2003, 14:41
Localisation: Tape dans les mains si tu lis ça

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Ouais_supère le 10 Déc 2017, 20:14

Juste une parenthèse, mais d'importance.

Les allusions du type "violeur d'enfant" au sujet de qui que ce soit ne seront plus tolérées sur ce topic.

Si vous avez, encore et toujours, des choses à dire sur ce sujet, faites-le dans le bon, et faites-le bien.

Mais ici, on parle cinéma, on parle des œuvres, et c'est tout.

J'espère avoir été clair parce que ce ne sera pas répété.
Ouais_supère
 
Messages: 23090
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: Droits d'auteur sur Internet: téléchargement légal et illég.

Messagede Ouais_supère le 10 Déc 2017, 20:19

Maschum a écrit:C'est écrit quelque part ça, que le film doit être vu au ciné ?


C'est-à-dire que c'est la finalité de cet art.

Maschum a écrit:Ou bien doit il convenir au plus de gens possible ?


Certainement pas, il n'a pas à convenir à qui que ce soit.


Maschum a écrit:Un film, si il est bien, je dois pouvoir également l'apprécier sur mon smartphone.


Même le dernier Transformers, ou Gravity ?
Parce que l'un et l'autre sont anéantis (non pas que ce soit grave) dans de telles conditions.
Ouais_supère
 
Messages: 23090
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Ahrefs [Bot] et 12 invités

cron