Topic UKRAINE

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: von Rauffenstein, sheon, Nicklaus

Topic UKRAINE

Messagede Nuvo le 24 Nov 2004, 13:32

C'est bizarre personne n'en parle. Pourtant l'Ukraine est je crois le plus grand pays d'Europe avec la France. Un pays qui visiblement est sur le fil du rasoir. Poutine s'est retracté hier sur le nom du vainqueur...

Les résultats définitifs seront connus cet après midi.

Sinon j'ai appris que les services secret russes ont tenté de défigurer le candidat pro-occidental Viktor Iouchtchenko par un procédé bien bizarre dont ils ont le secret...
Image
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 15655
Inscription: 20 Fév 2003, 19:07

Messagede Nuvo le 24 Nov 2004, 13:33

Le Figaro :


Ukraine : l'opposition exclut de céder
Pas de négociations avec le pouvoir. L'opposition ukrainienne a rejeté de facto l'appel au dialogue du président sortant Leonid Koutchma, et accepte de négocier uniquement pour s’entendre sur les modalités de la passation de pouvoirs. Pendant ce temps, la mobilisation continue en attendant l'annonce aujourd’hui des résultats définitifs de la présidentielle controversée.
(avec AFP)
[24 novembre 2004]
Dans un appel à la communauté internationale, le candidat de l'opposition Viktor Iouchtchenko a demandé aux "nations du monde" de le soutenir face à la menace d'un "conflit civil".
(Photo AFP)



«Nous n'allons mener aucune négociation avec (le Premier ministre pro-russe donné vainqueur de la présidentielle, Viktor) Ianoukovitch et les gens qui l'entourent», a déclaré un des leaders de l'opposition, Mykola Tomenko, devant des dizaines de milliers de manifestants sur la Place de l'Indépendance. M. Ianoukovitch, dont la victoire résultant des décomptes quasi-définitifs du scrutin a déclenché la fronde de l'opposition depuis lundi, a lui aussi écarté en substance la nécessité d'un dialogue avec l'opposition. «Il n'y a rien d'extraordinaire en cours. Nous devons continuer à remplir nos tâches constitutionnelles et poursuivre les activités de l'Etat», a-t-il dit, indiquant qu'il ne se soumettrait qu'à «une décision légitime» de la commission électorale.

Le ministre ukrainien de la Défense Olexandre Kouzmouk a appelé aujourd’hui dans un communiqué les forces armées «à un moment aussi grave pour le pays» à garder leur calme et à «remplir leur devoir constitutionnel». Le ministre a également déclaré que l'élection présidentielle controversée de dimanche a respecté «la loi», dans un message adressé aux militaires ukrainiens.

Le président sortant ukrainien Léonid Koutchma, évoquant le risque d'une partition de l'Ukraine, avait proposé hier soir à l'opposition des négociations, que celle-ci avait aussitôt acceptées, pour tenter de mettre fin à la crise née de l'élection présidentielle controversée de dimanche. «Je m'adresse à toutes les forces politiques d'Ukraine pour vous demander de vous asseoir immédiatement à la table des négociations, et d'inclure dans ce processus les gens de différentes régions d'Ukraine qui ont le plus d'autorité», a déclaré M. Koutchma. «C'est aujourd'hui la seule façon (...) d'empêcher une partition de l'Ukraine» entre l'ouest nationaliste acquis au candidat de l'opposition Viktor Iouchtchenko et l'est pro-russe favorable à M. Ianoukovitch, a-t-il averti.

L'un des principaux leaders de l'opposition, la députée Ioulia Timochenko, avait déclaré que des négociations auraient lieu avec M. Koutchma ce matin, mais elle avait ajouté qu'il ne pourrait s'agir que de «négocier la manière dont Iouchtchenko deviendra président».

Des dizaines de milliers de partisans de Viktor Iouchtchenko, proclamé hier président de l'Ukraine par les députés de l'opposition, étaient toujours aujourd’hui sur la place de l'Indépendance, après avoir été refoulés dans la nuit des alentours de la présidence ukrainienne. M. Koutchma a qualifié hier soir de «farce politique (....) extrêmement dangereuse» l'investiture de M. Iouchtchenko par les députés d'opposition. Dans son message, M. Koutchma a cependant assuré que «le pouvoir ne sera jamais l'instigateur d'un recours à la force».

La commission électorale a annoncé qu'elle comptait annoncer aujourd’hui les résultats officiels et définitifs du scrutin. «Nous voulons annoncer les résultats officiels aujourd’hui à 16h00 (15h00 en France) lors d'une réunion, mais tout peut arriver», a déclaré une porte-parole de la Commission électorale.

Le siège de la Commission électorale, dont deux membres ont appelé hier soir leurs treize collègues à refuser de signer le procès-verbal des résultats de l'élection, en arguant de nombreuses violations, était entouré mercredi de dizaines de camions en bloquant les accès.

Selon les résultats préliminaires annoncés lundi après dépouillement de plus de 99% des bureaux de vote, le Premier ministre pro-russe Viktor Ianoukovitch était en tête avec 49,39% des voix devant l'opposant pro-occidental Viktor Ianoukovitch avec 46,71%.

La crise a éclaté après l'annonce de la victoire de M. Ianoukovitch, au terme d'un scrutin marqué, selon l'opposition et les observateurs internationaux, par de vastes fraudes. Dans un appel à la communauté internationale, M. Iouchtchenko a demandé hier aux «nations du monde» de le soutenir face à la menace d'un «conflit civil».

Plus de 150 diplomates ukrainiens, dont le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, ont reconnu dans un communiqué la victoire de M. Iouchtchenko. Des membres des ambassades d'Ukraine en Hongrie et en Espagne notamment lui ont également témoigné leur soutien.

Les sérieuses réserves exprimées par l'Union européenne et par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) sur le déroulement du scrutin ont été qualifiées mardi de «déplacées» par le président russe Vladimir Poutine. Ce dernier est cependant revenu sur les félicitations qu'il avait adressées lundi à Viktor Ianoukovitch. «Nous ne pouvons ni reconnaître les résultats, ni protester contre eux, parce qu'aucun résultat n'a été officiellement proclamé», a-t-il déclaré.

Les réactions d'inquiétude ont continué de se multiplier à l'étranger. La Maison Blanche s'est déclarée «profondément préoccupée par les indications nombreuses et crédibles faisant état de fraude». Londres et Ottawa, ainsi que Canberra se sont joints au concert des déclarations de «préoccupation» de la communauté internationale.

Le ministère russe des Affaires étrangères a accusé l'UE d'«encourager ouvertement l'opposition (ukrainienne) à des actions illégales et violentes» par ses appels à un «réexamen du résultat de l'élection». La fronde de la capitale et des régions occidentales dominées par l'opposition s'est amplifiée depuis lundi, six villes, dont Lviv et Kiev, ayant refusé de reconnaître la victoire de M. Ianoukovitch. Les villes de Lviv, Ivano-Frankivsk et Vinnytsia, ont proclamé M. Iouchtchenko président, de même qu'une assemblée régionale, celle de la région de Lviv.

En revanche, le parlement de Crimée, région majoritairement russophone du sud de l'Ukraine, et celui de la ville de Donetsk ont exprimé leur soutien au candidat du pouvoir. Et les mineurs de la région du Donbass, dans l'est de l'Ukraine, partisans de M. Ianoukovitch, se sont dits prêts à marcher sur Kiev pour le soutenir.
Image
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 15655
Inscription: 20 Fév 2003, 19:07

Messagede blurfy le 24 Nov 2004, 13:35

oui, je l'ai vu hier . il a pris 20 ans de plus en un an !

un vrai delire ! on dirait un vieillard . on dirait une histoire de sorcier qui jette ? ben un sort pardinne

:eek: :eek: :eek:
Avatar de l'utilisateur
blurfy
 
Messages: 4611
Inscription: 09 Avr 2004, 21:34
Localisation: dans le coin toulousain

Messagede Toma le 24 Nov 2004, 14:26

evia a écrit:oui, je l'ai vu hier . il a pris 20 ans de plus en un an !

un vrai delire ! on dirait un vieillard . on dirait une histoire de sorcier qui jette ? ben un sort pardinne

:eek: :eek: :eek:


oui, j'ai vu aussi ....impressionnant .... en 4 ou 5 mois même
"The thing about quotes on the internet is that you cannot confirm their validity."

Abraham Lincoln
Avatar de l'utilisateur
Toma
is so
 
Messages: 16001
Inscription: 22 Fév 2003, 19:54
Localisation: Aix en Provence

Messagede von Rauffenstein le 24 Nov 2004, 15:09

C'est peut-être là que ça va fritter finalement. Les Arabes n'étaient pas à la hauteur pour tester tranquillement nos petites nouveautés.
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 18:01
Localisation: Auteuil

Messagede Mufasa le 24 Nov 2004, 19:37

On parle beaucoup de cela à Washington D.C., ça fait plusieurs semaines que c'est dans les nouvelles. Apparament tout le monde pense que l'élection était truquée en faveur de Yanukovich, meme si personne ne semble vouloir entrer dans le détail.

Mais aujourd'hui il y avait un commentaire assez intéressant d'un érudit américain, Anne Aplebaum je crois qu'elle s'apellait, établissement un motif pour ce genre de scénario... Des voyous s'en prennent au candidat anti-russe, la police empeche les voteurs du candidat anti-russe de voter, les résultats sont falsifiés en faveur du candidat pro-russe, le chef des russes congratule son candidat avant meme que les résultats soient officiels... Ca ressemble à l'Ukraine, mais en fait c'est exactement le scénario des élections en Pologne en 46 qui a mis les communistes au pouvoir illégalement. En gros, Poutine répète Staline et le rideau de fer.

Je vais retrouver ce commentaire pour ceux qui lisent l'anglais.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8279
Inscription: 19 Fév 2003, 23:39
Localisation: Washington, D.C.

Messagede Mufasa le 24 Nov 2004, 19:41

Je précise que Anne Applebaum est énormément respectée dans les cercles intellectuels de Washington DC... Elle est quand meme d'un autre calibre que Charles Krauthammer (voir topic Arafat), n'est-ce pas Cortese ? Hahaha.

Anne Applebaum dans le Washington Post a écrit:The New Iron Curtain
By Anne Applebaum
Wednesday, November 24, 2004; Page A21

Before the election, the government mobilized groups of thugs to harass voters. On the day of the election, police prevented thousands of opposition activists from voting at all. Nevertheless, when the votes were counted, it was clear that the opposition had won by a large margin. As a result, the ruling party decided to falsify the result, and declared victory. Immediately, the Russians sent their fraternal congratulations.

No, that was not a description of the presidential election that took place last Sunday in Ukraine. It was a description of the referendum that took place in Soviet-occupied communist Poland in June 1946. Although blatantly falsified, that referendum provided the spurious legitimacy that allowed Poland's Soviet-backed communist leadership to remain in power for the subsequent half-century.

But although that infamous Polish election took place nearly 60 years ago, there are good reasons why descriptions make it sound so much like last weekend in Ukraine. According to the Committee of Civic Voters, a volunteer group with branches all over Ukraine, the techniques haven't changed much in 60 years. In the Sumy region, they record, a member of the electoral commission was beaten up by unidentified thugs. At one polling station, "criminals" disrupted the voting and destroyed the ballot boxes with clubs. In Cherkassy, a polling site inspector was found dead. More "criminals" broke polling station windows and destroyed ballot boxes. In the Zaporozhye region and in Kharkov, observers saw buses transporting voters from one polling station to the next.

There was, in other words, not much that was subtle about the disruption of the election -- no arguments about hanging chads or "secret software" here -- and not much that was surprising about the result. Polls taken before and after the vote showed a large margin of support for Viktor Yushchenko, a pro-Western liberal. Nevertheless, victory has been declared for Viktor Yanukovych, the pro-Moscow candidate. He has already received warm congratulations from the Russian president, Vladimir Putin, who backed him with praise, money and, possibly, some advice on how to steal elections. It can't be a coincidence that if the Ukrainian election is settled in Moscow's favor, it will mark the third such dubious vote in Russia's "sphere of influence" in the past two months, following the polls in Belarus and the separatist province of Abkhazia, not counting the irregularities that were belatedly uncovered in the election of Putin himself.

All of these places do, it is true, seem obscure and faraway to Americans. But so did the events 60 years ago in Poland, at least until it became clear that they were part of a pattern: 1946 was also the year that Winston Churchill gave his celebrated speech describing the "iron curtain" that had descended across Europe, and predicting the onset of the Cold War. Looking back, we may also one day see 2004 as the year when a new iron curtain descended across Europe, dividing the continent not through the center of Germany but along the eastern Polish border. To the West, the democracies of Western and Central Europe will remain more or less stable members of the European Union and NATO. To the east, Russia will control the "managed democracies" of the former U.S.S.R., keeping the media muzzled, elections massaged and the economies in thrall to a handful of mostly Russian billionaires. Using primarily economic means -- control over oil pipelines, corrupt investment funds, shady companies -- the Russians may even, like their Soviet predecessors, begin to work at undermining Western stability.

This is not an inevitable scenario. Russia is not the Soviet Union, and 2004 is not 1946. Ukraine is neither as turbulent, nor as violent, nor as physically cut off from the world as were the Central European states after the Second World War. The Ukrainian opposition put 200,000 protesters on the streets of Kiev yesterday, many of whom are too young to recall Nazi or Soviet totalitarianism, and who haven't experienced the intimidation and fear felt by their parents and grandparents. Most have access to communication and outside information -- through the Internet, satellite television, cell phones -- that would have been unthinkable during the Cold War.

The West, and especially Western Europe, can and should encourage them. To do so is not difficult, but it does require that we understand what is happening, call things by their real names, and drop any of our remaining illusions about President Putin's intentions in former Soviet territories. Beyond that, all that is needed is a promise -- even an implied promise -- that when the specter of this new iron curtain is removed, Ukraine too will be welcomed by the nations on the other side.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8279
Inscription: 19 Fév 2003, 23:39
Localisation: Washington, D.C.

Messagede Maverick le 24 Nov 2004, 19:48

P'tain ça devient n'importe quoi les éléctions Ukrainienne, on dirait les éléctions US.
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 35881
Inscription: 22 Fév 2003, 00:02
Localisation: Dans ton cul !!

Messagede Fatcap le 24 Nov 2004, 19:55

Pour l'instant la situation est très floue...
Le problème est que ça me rappelle le Vénézuela. Les Américains ont l'habitude de dénoncer des irrégularités quand c'est le "mauvais" candidat qui a été élu. Paroles d'experts... Il faudrait qu'on ait des preuves tangibles que l'élection ukrainienne a été truquée. Quand on accuse il faut avoir un certain dossier quand même.
"Au commencement était l'émotion."
Louis-Ferdinand Céline
Fatcap
 
Messages: 3978
Inscription: 04 Mai 2004, 15:23
Localisation: Berlin

Messagede Silverwitch le 24 Nov 2004, 19:59

Fatcap a écrit:Pour l'instant la situation est très floue...
Le problème est que ça me rappelle le Vénézuela. Les Américains ont l'habitude de dénoncer des irrégularités quand c'est le "mauvais" candidat qui a été élu. Paroles d'experts... Il faudrait qu'on ait des preuves tangibles que l'élection ukrainienne a été truquée. Quand on accuse il faut avoir un certain dossier quand même.


Oui. Cela dit tous les observateurs internationaux annoncent des résultats plus que discutables. Et le problème est en effet toujours le même: où est l'Occident à part les USA? En Europe qui s'intéresse à l'Ukraine et à sa revendication européenne ou à la situation en Géorgie? Forcément personne n'a confiance en l'Europe ensuite.

Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27139
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede Mufasa le 24 Nov 2004, 20:09

silverwitch a écrit:Oui. Cela dit tous les observateurs internationaux annoncent des résultats plus que discutables. Et le problème est en effet toujours le même: où est l'Occident à part les USA? En Europe qui s'intéresse à l'Ukraine et à sa revendication européenne ou à la situation en Géorgie? Forcément personne n'a confiance en l'Europe ensuite.

Silverwitch


L'Europe s'en fiche de l'Ukraine et de la Géorgie ?
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8279
Inscription: 19 Fév 2003, 23:39
Localisation: Washington, D.C.

Messagede Silverwitch le 24 Nov 2004, 20:12

Mufasa a écrit:
L'Europe s'en fiche de l'Ukraine et de la Géorgie ?


Oui. À part bien entendu pour faire quelques déclarations moralisantes.


Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27139
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede Mufasa le 24 Nov 2004, 20:16

silverwitch a écrit:
Mufasa a écrit:
L'Europe s'en fiche de l'Ukraine et de la Géorgie ?


Oui. À part bien entendu pour faire quelques déclarations moralisantes.


Silverwitch


Et pourquoi ? Les américains ne s'en fichent pas, eux. Quelques membres du gouvernement sont meme allé là-bas et ont témoignés de leur soutien pour Yushchenko. John McCain (Sénateur de l'Arizona, et l'un des hommes politiques les plus importants maintenant aux USA) est l'un d'entre eux et a été très vocal récemment sur l'importance de l'élection de Yushchenko.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8279
Inscription: 19 Fév 2003, 23:39
Localisation: Washington, D.C.

Messagede Silverwitch le 24 Nov 2004, 20:21

Mufasa a écrit:
Et pourquoi ? Les américains ne s'en fichent pas, eux. Quelques membres du gouvernement sont meme allé là-bas et ont témoignés de leur soutien pour Yushchenko. John McCain (Sénateur de l'Arizona, et l'un des hommes politiques les plus importants maintenant aux USA) est l'un d'entre eux et a été très vocal récemment sur l'importance de l'élection de Yushchenko.


Parce que les américains ont pris pied dans cette région du monde (stratégique entre l'Europe et l'Asie pour mille raisons) et cherchent à y étendre leur influence au détriment des russes (ce qui est facilité par le ressentiment des populations). Or des pays comme la Moldavie, la Géorgie, l'Ukraine ont clamé aussi leur attachement à l'Europe, ils sont européens. C'est un choix qui s'offre à l'Occident: ingérer tous ces pays et la Turquie serait un signe fort. Parce que si les européens tardent, ils ne feront pas qu'adhérer à l'OTAN, ils deviendront des satellites des USA.

Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27139
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede B.Verkiler le 24 Nov 2004, 20:35

silverwitch a écrit: Or des pays comme la Moldavie, la Géorgie, l'Ukraine ont clamé aussi leur attachement à l'Europe, ils sont européens. C'est un choix qui s'offre à l'Occident: ingérer tous ces pays et la Turquie serait un signe fort. Parce que si les européens tardent, ils ne feront pas qu'adhérer à l'OTAN, ils deviendront des satellites des USA.

Silverwitch


Mais est-ce quel'Europe est assez mure pour le faire?
B.Verkiler
 
Messages: 31934
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede Mufasa le 25 Nov 2004, 18:31

Euh... ça continue de plus belle, cette histoire. Les résultats officiels furent proclamés hier, en faveur de Yanukovitch. Les supporters de Yushchenko menacent d'un grève générale, voire d'une grève de la faim. En attendant, les USA ont verbalement condamné durement les résultats de l'élection. Ils ne reconnaissent pas la victoire de Yanukovitch. Le Canada et l'Union Européenne auraient émis des commentaires similaires.

Ici à Washington, je me demande si je ne vais pas faire un petit tour du coté de l'ambassade d'Ukraine. Apparament, il y a une foule d'Ukrainiens devant l'ambassade qui protestent énergiquement.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8279
Inscription: 19 Fév 2003, 23:39
Localisation: Washington, D.C.

Messagede Bak broa le 25 Nov 2004, 18:40

sadam attak les ukraineins ?????????? :eek: :eek: :eek:
Avatar de l'utilisateur
Bak broa
 
Messages: 9261
Inscription: 06 Juil 2003, 12:22
Localisation: St Leu La Réunion

Re: Topic UKRAINE

Messagede alclaz le 25 Nov 2004, 20:09

Nuvolari a écrit:
Sinon j'ai appris que les services secret russes ont tenté de défigurer le candidat pro-occidental Viktor Iouchtchenko par un procédé bien bizarre dont ils ont le secret...


Trouvé dans Le monde:

M. Iouchtchenko : "Regardez mon visage, voyez ce dont ils sont capables"
LE MONDE | 24.11.04 | 14h36
A 12 h 15 par e-mail, découvrez toute l'actualité économique et financière. Abonnez-vous au Monde.fr

Kiev de notre envoyé spécial

Sur ses affiches de campagne, Viktor Iouchtchenko apparaît avec un large sourire illuminant un visage de jeune premier, l'œil vif encadré d'une chevelure châtain. Ce n'est plus aujourd'hui le même homme.




Le candidat de l'opposition à la présidentielle du 21 novembre est maintenant défiguré. Son visage est grêlé. Ses yeux pétillants disparaissent dorénavant sous ses paupières boursouflées et de lourdes poches. Ses cheveux sont ternis et blanchis. Agé de 50 ans il en paraît vingt de plus. "Regardez mon visage et voyez ce dont ils sont capables", a-t-il lancé aux députés, mardi 24 novembre, pour les convaincre, si jamais cela était encore nécessaire, de la "nature criminelle" dont il affuble le pouvoir ukrainien.

La métamorphose de Viktor Iouchtchenko est consécutive à une mystérieuse maladie contractée début septembre, immédiatement après un dîner avec le chef des services secrets ukrainiens. Hasard ou empoisonnement volontaire? Le leader de l'opposition affirme, lui, avoir été l'objet d'une tentative d'assassinat. Il s'en faudra de peu d'ailleurs qu'il ne succombe aux attaques soudaines de plusieurs virus. La simultanéité de ces infections est troublante et lui fait dire qu'il a été la victime d'une arme bactériologique.

SUSPICIONS D'EMPOISONNEMENT

Les médecins qui l'ont soigné à plusieurs reprises dans des établissements hospitaliers de Vienne en Autriche n'ont pu conclure avec certitude sur l'origine de sa maladie. En revanche, ils ont découvert dans son sang des substances qu'il ne pouvait en aucun cas avoir absorbé naturellement. La théorie du pouvoir est celle d'une grave - certes - mais simple intoxication alimentaire après avoir mangé des sushis ! Son affaiblissement physique a (opportunément pour ses adversaires) perturbé sa campagne présidentielle pendant plusieurs semaines, alors qu'il était engagé dans une série de meetings à travers le pays. Cette stratégie était destinée à toucher les électeurs dont il était coupé en raison de son interdiction d'antenne sur les chaînes de télévision nationales toutes contrôlées par un pouvoir engagé dans une vaste entreprise de dénigrement à son encontre.

Tous ceux qui l'ont suivi ont cependant remarqué que cette épreuve avait renforcé sa détermination. L'ancien premier ministre restait l'opposant acharné qu'il était auparavant mais il y ajoutait un engagement de tous les instants. On le disait parfois mou et indécis, tombé par hasard en politique. Il devenait mordant. Il enterrait sa naïveté sous les suspicions d'empoissonnement qu'il nourrit à l'égard de ses adversaires. Il les sait dorénavant prêts à tout pour garantir leur victoire. Les fraudes massives qui ont entouré le scrutin du 21 novembre lui ont donné raison.

Christophe Châtelot

• ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 25.11.04


C'est plutôt effrayant.
Avatar de l'utilisateur
alclaz
 
Messages: 1601
Inscription: 25 Fév 2003, 20:21
Localisation: Montréal

Messagede Fatcap le 25 Nov 2004, 20:19

Quelqu'un a des images avant/après de Vladimir Iouchtchenko ? C'est incroyable ce qui lui est arrivé..
"Au commencement était l'émotion."
Louis-Ferdinand Céline
Fatcap
 
Messages: 3978
Inscription: 04 Mai 2004, 15:23
Localisation: Berlin

Messagede Mufasa le 25 Nov 2004, 20:32

Très intéressant, l'article du Monde, très révélateur de la nature de la situation !
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8279
Inscription: 19 Fév 2003, 23:39
Localisation: Washington, D.C.

Messagede Madcad le 25 Nov 2004, 20:52

Fatcap a écrit:Quelqu'un a des images avant/après de Vladimir Iouchtchenko ? C'est incroyable ce qui lui est arrivé..

Image
À gauche en juillet 2004 et à droite en novembre 2004.[/img]
Image
Avatar de l'utilisateur
Madcad
 
Messages: 9050
Inscription: 28 Fév 2003, 05:25

Messagede Nicklaus le 25 Nov 2004, 20:59

On dirait qu'il a été piqué par des abeilles.
Image
Il va sûrement revenir...sûrement.
http://fr.twitch.tv/nicklaus1980
Avatar de l'utilisateur
Nicklaus
Je vous emmerde et je rentre à ma maison
 
Messages: 54186
Inscription: 21 Fév 2003, 09:19
Localisation: North Park

Messagede Solal le 25 Nov 2004, 21:31

Madcad a écrit:
Fatcap a écrit:Quelqu'un a des images avant/après de Vladimir Iouchtchenko ? C'est incroyable ce qui lui est arrivé..

Image
À gauche en juillet 2004 et à droite en novembre 2004.[/img]


c'est incroyable :eek:
Solal
mec sérieux
 
Messages: 9046
Inscription: 06 Mai 2003, 11:40
Localisation: Cape Town, SA

Messagede Caboum le 25 Nov 2004, 21:38

SoLaL a écrit:
Madcad a écrit:
Fatcap a écrit:Quelqu'un a des images avant/après de Vladimir Iouchtchenko ? C'est incroyable ce qui lui est arrivé..

Image
À gauche en juillet 2004 et à droite en novembre 2004.[/img]


c'est incroyable :eek:


Selon lui, c'est un empoisonnement. De qui, ça reste à voir.

Mais je doute qu'on ne change pas comme ça en quelques mois de façon naturelle.
For a player, to be good enough to play for Liverpool, he must be prepared to run over a brick wall, and then fight with me on the other side.
Bill Shankly
Avatar de l'utilisateur
Caboum
Champion de l'univers connu et inconnu
 
Messages: 4969
Inscription: 19 Fév 2003, 22:45
Localisation: J'habite en banlieue de Westmount!

Messagede Toma le 25 Nov 2004, 21:41

Caboum a écrit:
Selon lui, c'est un empoisonnement. De qui, ça reste à voir.

Mais je doute qu'on ne change pas comme ça en quelques mois de façon naturelle.


un medecin dhermathologue en angleterre a declaré qu'aucune maladie a sa connaissance ne faisait de ravage sur un visage si grave et si rapidement
"The thing about quotes on the internet is that you cannot confirm their validity."

Abraham Lincoln
Avatar de l'utilisateur
Toma
is so
 
Messages: 16001
Inscription: 22 Fév 2003, 19:54
Localisation: Aix en Provence

Messagede Cortese le 25 Nov 2004, 22:12

Encore une maladie sans cause, comme pour Arafat.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 28779
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Messagede GregG le 25 Nov 2004, 22:33

Cortese a écrit:Encore une maladie sans cause, comme pour Arafat.


Sauf qu'Arafat n'a eu aucun vrai bilan médical pendant plus de 3 ans.

On dit que c'est une cirose du foie sans boire, mais on voit bien des personnes mourir du cancer du poumon sans fumer!
Image
Avatar de l'utilisateur
GregG
 
Messages: 6935
Inscription: 23 Fév 2003, 20:05
Localisation: Melbourne, Australie!

Messagede Cortese le 26 Nov 2004, 01:17

GregG a écrit:mais on voit bien des personnes mourir du cancer du poumon sans fumer!


Et je suppose qu'ils n'ont pas de tumeur ?
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 28779
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Messagede B.Verkiler le 26 Nov 2004, 12:22

silverwitch a écrit:Or des pays comme la Moldavie, la Géorgie, l'Ukraine ont clamé aussi leur attachement à l'Europe, ils sont européens. C'est un choix qui s'offre à l'Occident: ingérer tous ces pays et la Turquie serait un signe fort. Parce que si les européens tardent, ils ne feront pas qu'adhérer à l'OTAN, ils deviendront des satellites des USA.

Silverwitch


Accueillir l'Ukraine, la Moldavie etc ne semble pas être dans les projets de l'Union Européenne, même à long terme (déja la Turquie, ça va être délicat je le crains). Seule la Pologne visiblement milite en ce sens.
B.Verkiler
 
Messages: 31934
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede blurfy le 26 Nov 2004, 13:27

B.Verkiler a écrit:
silverwitch a écrit:Or des pays comme la Moldavie, la Géorgie, l'Ukraine ont clamé aussi leur attachement à l'Europe, ils sont européens. C'est un choix qui s'offre à l'Occident: ingérer tous ces pays et la Turquie serait un signe fort. Parce que si les européens tardent, ils ne feront pas qu'adhérer à l'OTAN, ils deviendront des satellites des USA.

Silverwitch


Accueillir l'Ukraine, la Moldavie etc ne semble pas être dans les projets de l'Union Européenne, même à long terme (déja la Turquie, ça va être délicat je le crains). Seule la Pologne visiblement milite en ce sens.


eh ben tant mieux !
Avatar de l'utilisateur
blurfy
 
Messages: 4611
Inscription: 09 Avr 2004, 21:34
Localisation: dans le coin toulousain

Messagede B.Verkiler le 26 Nov 2004, 13:31

evia a écrit:
B.Verkiler a écrit:
silverwitch a écrit:Or des pays comme la Moldavie, la Géorgie, l'Ukraine ont clamé aussi leur attachement à l'Europe, ils sont européens. C'est un choix qui s'offre à l'Occident: ingérer tous ces pays et la Turquie serait un signe fort. Parce que si les européens tardent, ils ne feront pas qu'adhérer à l'OTAN, ils deviendront des satellites des USA.

Silverwitch


Accueillir l'Ukraine, la Moldavie etc ne semble pas être dans les projets de l'Union Européenne, même à long terme (déja la Turquie, ça va être délicat je le crains). Seule la Pologne visiblement milite en ce sens.


eh ben tant mieux !


Notamment parce que l'europe a une population qui est ce qu'elle est comme on le voit, et qu'il faut bien faire avec.
B.Verkiler
 
Messages: 31934
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede blurfy le 26 Nov 2004, 13:54

B.Verkiler a écrit:
evia a écrit:
B.Verkiler a écrit:
silverwitch a écrit:Or des pays comme la Moldavie, la Géorgie, l'Ukraine ont clamé aussi leur attachement à l'Europe, ils sont européens. C'est un choix qui s'offre à l'Occident: ingérer tous ces pays et la Turquie serait un signe fort. Parce que si les européens tardent, ils ne feront pas qu'adhérer à l'OTAN, ils deviendront des satellites des USA.

Silverwitch


Accueillir l'Ukraine, la Moldavie etc ne semble pas être dans les projets de l'Union Européenne, même à long terme (déja la Turquie, ça va être délicat je le crains). Seule la Pologne visiblement milite en ce sens.


eh ben tant mieux !


Notamment parce que l'europe a une population qui est ce qu'elle est comme on le voit, et qu'il faut bien faire avec.


il faudrais commencer a regler le probleme de tous les minis bidonvilles et de toutes les nouvelles mafias qui ont apparus depuis l'ouverture des frontieres avant que de continuer .
Avatar de l'utilisateur
blurfy
 
Messages: 4611
Inscription: 09 Avr 2004, 21:34
Localisation: dans le coin toulousain

Messagede Cortese le 26 Nov 2004, 14:08

Ce que je trouve étrange, c'est que tout le monde semble avoir oublié que la Russie se trouve en Europe. La frontière géographique à l'Est du continent européen étant la chaîne de l'Oural, qui sépare la Russie de la Sibérie. Ceci dit c'est une ligne parfaitement arbitraire, l'Oural n'est ni l'Himalaya ni les Alpes, ni même les Pyrénées. Il y a longtemps d'ailleurs que les géographes parlent d'Eurasie (ce concept résoud au passage la question de l'appartenance géographique de la Turquie).
Alors je trouve amusant que l'Ukraine soit désignée comme appartenant clairement à l'Europe et pas la Russie.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 28779
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Messagede von Rauffenstein le 26 Nov 2004, 14:12

Cortese a écrit:Ce que je trouve étrange, c'est que tout le monde semble avoir oublié que la Russie se trouve en Europe. La frontière géographique à l'Est du continent européen étant la chaîne de l'Oural, qui sépare la Russie de la Sibérie. Ceci dit c'est une ligne parfaitement arbitraire, l'Oural n'est ni l'Himalaya ni les Alpes, ni même les Pyrénées. Il y a longtemps d'ailleurs que les géographes parlent d'Eurasie (ce concept résoud au passage la question de l'appartenance géographique de la Turquie).
Alors je trouve amusant que l'Ukraine soit désignée comme appartenant clairement à l'Europe et pas la Russie.
Tu trouves que c'est pas assez le bordel déjà ? :D
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 18:01
Localisation: Auteuil

Messagede Aki le 26 Nov 2004, 15:11

Sur l'un des nombreux sites internet que j'ai consultés pour m'informer sur ce qui se passe en Ukraine suite aux élections, j'ai lu que l'Union Européenne (ci-après UE) contestait le résultat du vote tout comme l'ont fait certains pays dont le Canada, l'Australie et les États-Unis, entre autres.

J'ai également lu que Le Haut représentant pour la politique étrangère de l'Union européenne, Javier Solana, va se rendre vendredi à Kiev pour «tenter de trouver une issue à la crise» actuelle en Ukraine, a annoncé jeudi soir son porte-parole, Cristina Gallach. Le Haut représentant va «tenter de trouver une issue à la crise par le dialogue et la négociation», a précisé le porte-parole à l'AFP. (source: Agence France-Presse).

Voici ce que j'aimerais savoir. Si l'UE a émis un communiqué à cet effet, est-ce au nom de tous les pays faisant partie de l'UE ou bien est-ce au nom des représentants nommés ou élus de l'UE ? Est-ce que le représentant officiel (président, premier ministre ou autre) de chaque pays faisant partie de l'UE peut faire connaître son opinion personnelle concernant le résultat des élections ?

J'ai lu aussi sur ce topic que l'UE n'était pas intéressée à inclure l'Ukraine dans son sein ? Est-ce vrai ou seulement spéculation de votre part ? Si c'est vrai, que doit-on alors penser du communiqué de l'UE à l'effet qu'elle n'intérinait pas le résultat des élections ? Est-ce que c'est seulement de beaux mots pour bien paraître aux côtés des pays qui ont dénoncé les magouilles ?

Merci pour vos réponses.
Avatar de l'utilisateur
Aki
 
Messages: 1358
Inscription: 20 Fév 2003, 03:34

Messagede B.Verkiler le 26 Nov 2004, 15:28

hakki a écrit:Voici ce que j'aimerais savoir. Si l'UE a émis un communiqué à cet effet, est-ce au nom de tous les pays faisant partie de l'UE ou bien est-ce au nom des représentants nommés ou élus de l'UE ? Est-ce que le représentant officiel (président, premier ministre ou autre) de chaque pays faisant partie de l'UE peut faire connaître son opinion personnelle concernant le résultat des élections ?


Vu que la déclaration n'est pas polémique en interne à l'Europe, elle est au nom de l'Union, donc de tous les pays (cas différent de la guerre en Irak où il y avait de profonds désaccords et où l'Union européenne en tant qu'entité a été inexistante et s'est effacée derrière les voix de chaque pays)


J'ai lu aussi sur ce topic que l'UE n'était pas intéressée à inclure l'Ukraine dans son sein ? Est-ce vrai ou seulement spéculation de votre part ? Si c'est vrai, que doit-on alors penser du communiqué de l'UE à l'effet qu'elle n'intérinait pas le résultat des élections ? Est-ce que c'est seulement de beaux mots pour bien paraître aux côtés des pays qui ont dénoncé les magouilles ?

Merci pour vos réponses.


Je ne connais pas bien le sujet, qu'on me reprenne si je dis des conneries :

C'est a priori la position officielle actuelle. Les pays cités dans ce topic n'ont pas vocation, pour Bruxelles, à integrer l'union en tant que membres à part entière. Le projet est d'en faire une zone tampon entre l'UE et la Russie, en les aidant un peu économiquement, mais sans plus. (Zone tampon afin de réduire la pression migratoire aux frontières de l'europe)

Mais il faut voir ce qu'on entend par "beaux mots". Tous les pays n'ont fait que de "beaux mots", à part les USA qui concretement ont commencé à prendre des sanctions (gel des avoir des dignitaires ukrainiens officiels). Je ne suis pas au courant des actions concretes de l'Europe ou des autres pays. Que de beaux mots, il me semble.

Le risque est donc grand en effet de voir ces pays se tourner vers les USA. Déja qu'on voit par exemple que la Pologne, même en tant que membre, est completement tournée vers les USA pour les questions de défense, et peut-être plus. Il faut dire que militairement, l'Europe n'est pas crédible.
B.Verkiler
 
Messages: 31934
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede Mufasa le 26 Nov 2004, 17:55

Selon le Washington Post, Yushchenko va rencontrer Vendredi (aujourd'hui ou Vendredi prochain??) le Président de la République Leonid Kuchma (soutien de Yanukovitch), en présence de Yanukovitch, le Président polonais Kwasniewski, et Javier Solana de l'UE.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8279
Inscription: 19 Fév 2003, 23:39
Localisation: Washington, D.C.

Messagede Mufasa le 26 Nov 2004, 17:57

Sinon, la chaine principale de télé ukrainienne "1+1" a avoué s'etre rangée largement du coté de Yanukovitch lors de la campagne électorale.

En gros, TOUT était contre Yushchenko et TOUT était pour Yanukovitch dans cette élection.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8279
Inscription: 19 Fév 2003, 23:39
Localisation: Washington, D.C.

Messagede Aki le 28 Nov 2004, 18:06

Dimanche 28 novembre 2004 - Presse Canadienne - Montréal

Ukraine

Trois députés canadiens en mission

Le député bloquiste de Rosemont-Petite-Patrie, Bernard Bigras, et deux de ses collègues du parlement canadien, se sont envolés pour l'Ukraine, en crise depuis l'élection contestée la semaine dernière.

Le député Bigras a déclaré que cette mission était délicate, dans la mesure où les députés seront au front. Ils espèrent rencontrer des citoyens, des intervenants, des élus aussi.

M. Bigras espère que le modèle démocratique canadien trouvera écho en Ukraine. Les trois députés devront aussi travailler avec d'autres observateurs internationaux.

Le Canada, les États-Unis et plusieurs autres pays occidentaux ont rejeté les résultats de l'élection présidentielle de dimanche dernier.

Demain, la Cour suprême de l'Ukraine doit entendre un appel sur ces élections qui avaient déclaré Victor Ianoukovitch victorieux.


Dimanche 28 novembre 2004 - Associated Press - Kiev

Samedi, le Parlement ukrainien s'est prononcé pour l'invalidation du résultat du second tour de l'élection présidentielle, organisé dimanche 21 novembre, qui a entraîné une crise politique et d'importantes manifestations de rue. Des partisans de Viktor Iouchtchenko restaient massés dimanche autour du Parlement.

Sur les 429 députés ukrainiens présents, 255 ont approuvé cette mesure en session extraordinaire et ils ont également adopté une motion de défiance à l'encontre de la Commission électorale centrale.

Les décisions des députés - qui ne sont ni l'une ni l'autre légalement contraignantes - apportent une preuve supplémentaire du rejet populaire de ce scrutin, dénoncé comme entaché de fraudes par l'opposition et les observateurs internationaux.
Avatar de l'utilisateur
Aki
 
Messages: 1358
Inscription: 20 Fév 2003, 03:34

Messagede Silverwitch le 28 Nov 2004, 18:45

Les messages hors-sujet ont été déplacés et seront très rapidement intégrés au sujet sur le Darfour. Merci de rester ici dans le sujet: l'Ukraine.

Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27139
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Suivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Ahrefs [Bot], Cortese, Majestic-12 [Bot] et 10 invités