Amérique Latine Chavez, Castro, Lula, Morales et les autres

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Messagede Nuvo le 26 Mai 2007, 18:00

Euh... Hugues tu ne vas pas trouver çà bien quand meme cet acte de Chavez ? bonjour le modele de démocratie le Vénézuela...
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16425
Inscription: 20 Fév 2003, 18:07

Messagede Stéphane le 26 Mai 2007, 18:08

Il préfère une démocratie à la Chavez plutôt qu'une ingérence des USA, c'est son choix.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 46205
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Messagede Hugues le 26 Mai 2007, 18:13

Nuvolari a écrit:Euh... Hugues tu ne vas pas trouver çà bien quand meme cet acte de Chavez ? bonjour le modele de démocratie le Vénézuela...


Mais Nuvolari, une chaine (instrumentalisé par la CIA) pousse au coup d'état contre un pouvoir démocratique et le soutient.

Et tu voudrais qu'un état lui maintienne sa concession.

Il ne s'agit pas de fermer une chaine d'opposition, ou engagée. (Il y en a d'autres au Vénézuela et elles restent ouvertes)

Mais de fermer une chaine qui a soutenu un coup d'état contre un président démocratiquement élu.

Je te pose la question : imagine la même situation en Europe, une chaine crée les conditions favorables à un coup d'état contre un gouvernement légitimement élu et le soutient.

L'état doit-il lui maintenir sa concession ?

Hugues
Dernière édition par Hugues le 26 Mai 2007, 18:25, édité 1 fois.
Hugues
 

Messagede Hugues le 26 Mai 2007, 18:21

Nuvolari a écrit:Euh... Hugues tu ne vas pas trouver çà bien quand meme cet acte de Chavez ? bonjour le modele de démocratie le Vénézuela...


J'ajoute que les seuls qui ont contrevenu à la démocratie sont ceux qui ont leur concession supprimé.

Je le répète je trouve étrange que pour toi l'acte militant en faveur du coup d'état, avant, et après n'existe pas.
Et que tu interprètes donc une décision en conformité avec le contrat liant la chaine à l'Etat comme une attaque contre une télévision "indépendante" ou d'opposants.

RCTV n'aurait été coupable que de ses opinions, je serais contre sa fermeture, bien évidemment.

Hugues
Hugues
 

Messagede Maverick le 26 Mai 2007, 19:01

Nuvolari a écrit:Euh... Hugues tu ne vas pas trouver çà bien quand meme cet acte de Chavez ? bonjour le modele de démocratie le Vénézuela...
Tu imagines une chaîne Française financée par un gouvernement étranger crier au coup d'état contre Sarkozy ?
C'est tout à fait logique que Chavez ne renouvelle pas sa concession, c'est même étonnant que cette chaîne ait continué d'émettre 5 ans....que dis la loi sur ce genre de chose en France ?
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 37778
Inscription: 21 Fév 2003, 23:02
Localisation: Dans ton cul !!

Messagede Nuvo le 26 Mai 2007, 19:07

Mouais, c'est quand meme bien étrange. car ce n'est pas comme si sarkozy dirigeait les chaines de télé en plus de jouer au con au téléphone avec ses potes le samedi devant des millions de telespectateurs.

Si cette chaine a continué d'emettre c'est qu'elle n'etait pas si menacante... j'y vois un super vérouillage de la part de Chavez qui cache de moins en moins son statut de "démocrate" autoritaire...
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16425
Inscription: 20 Fév 2003, 18:07

Messagede Cortese le 26 Mai 2007, 21:48

Les dessous cachés du cirque européen contre Chavez. (et le vote honteux de trois pelés et un tondu).

de Maxime Vivas

Le 15 mai 2007, une alliance majoritaire entre les partis de la droite européenne, PPE, ALDE, UEN avec l’ITS (groupe politique fasciste, notamment de Jean-Marie et Marine Le Pen) a obtenu, contre l’avis de tous les autres partis, qu’une "Résolution du Parlement européen sur le Venezuela" soit inscrite à l’ordre du jour, pour un vote.

Cette résolution affirme que le non renouvellement de la licence hertzienne de la chaîne de télé RCTV condamne ce média qui emploie 3 000 salariés à disparaître, que la « fermeture de ce média » contrevient au droit de la presse à jouer son rôle de contre-pouvoir, que le gouvernement vénézuélien doit garantir une information pluraliste et faire respecter la liberté d’expression, Elle appelle au dialogue entre le gouvernement et RCTV. Enfin, elle demande au Tribunal supérieur de justice vénézuélien d’annuler dans les plus brefs délais le décret entérinant la fin de la licence de diffusion de RCTV.

Cette résolution de la droite et extrême droite parlementaire européenne (groupes majoritaires) est bourrée d’erreurs puisque RCTV ne va pas disparaître (elle sera privée de la voie hertzienne), que les salariés garderont leur emploi, que le pluralisme de l’information est garanti au Venezuela comme nulle part en Amérique latine. De plus, les incessantes invitations au dialogue en 2005 et 2006 lancées par la CONATEL (équivalent de notre CSA) se sont heurtées à des fins de non recevoir de RCTV.

Cette résolution n’est soutenable que si l’on accepte trois postulats :

1. une chaîne de télévision privée qui a obtenu une licence pour 20 ans bénéficie en fait d’une licence à perpétuité.

2. une chaîne de télévision privée qui appelle à un coup d’Etat contre un président élu, qui bafoue les lois (publicité clandestine, fraude fiscale, non respect des quotas de production nationale, introductions d’images subliminales dans des émissions pour la jeunesse (1) etc.), qui refuse tout dialogue avec les Autorités peut EXIGER ce renouvellement.

3. Le Tribunal supérieur de justice vénézuélien ne doit pas se prononcer en son âme et conscience, en organisme indépendant (y compris de l’Europe), en application de la législation de son pays, mais « annuler » la décision de non renouvellement.

Cette motion est lacunaire puisque RCTV peut émettre librement via le câble, le satellite, Internet. Les centaines de chaînes qui, à travers le monde, émettent ainsi NE SONT PAS FERMEES.

Cette résolution fait preuve d’une sollicitude, pour d’hypothétiques licenciés vénézuéliens, dont la droite nous prive trop souvent pour des licenciés européens d’entreprises qui ferment VRAIMENT, de par la seule volonté de leur patron.

Cette résolution nous rappelle qu’on n’a pas lu de motion analogue quand, durant le coup d’Etat d’avril 2002, des médias vénézuéliens dont la licence n’était pourtant pas caduque ont été brutalement fermés, complètement, sans préavis, tandis que des journalistes étaient arrêtés, voire torturés, puis quand l’information disparut des écrans pour masquer l’échec du putsch.

Cette résolution nous interpelle sur ce qui se passerait demain si une télé française appelait l’armée à renverser Sarkozy, propageait les plus gros mensonges pour y aider, organisait une marche sur l’Elysée, s’acoquinait avec ceux qui tirent des coups de feu dans la rue, approuvait ceux qui ont dissous le gouvernement, le parlement et la plupart des Institutions étatiques, interdit les syndicats, démis tous les hauts fonctionnaires, pourchassé les journalistes non putschistes. Si tout cela se produisait, nos parlementaires signataires se battraient-ils pour que soit accordé à cette télé le droit de démontrer, pendant 20 ans de plus, son amour si particulier pour la démocratie ? Dans le cas inverse, ils indiqueraient que ce qu’ils admettent pour le Venezuela leur paraît indigne pour la France, faisant ainsi montre d’un esprit néo-colonial.

Cette résolution nous suggère que, puisque nos médias nos télévisions privilégient un certain courant de pensée (le directeur adjoint de la campagne de Sarkozy étant coopté par la direction de TF1), il serait utile d’en voter une autre, pareillement soucieuse de la liberté d’expression et du pluralisme et destinée à l’Europe.

Cette résolution s’est alimentée d’informations portées à Strasbourg par Marcel Granier, patron de RCTV, appuyé par Robert Ménard de RSF. C’est le socialiste français, Jean-Pierre Cot, ancien président du groupe socialiste qui a fait inviter Marcel Granier au parlement européen il y a deux mois. Dans un premier temps les socialistes européens ont demandé l’inscription de cette question à l’ordre du jour puis, divisés, ils ont flotté pour ensuite se prononcer contre l’inscription de la motion à l’ordre du jour des urgences des droits de l’homme, et au final pour se rallier au compromis de gauche et voter contre la motion de la droite.

Jean-Marie Cavada a beaucoup insisté officiellement auprès des instances du parlement européen pour que le cas de RCTV soit inscrit à l’ordre du jour des urgences des droits de l’homme du Parlement européen (au même titre que les massacres, les disparitions forcées ou la torture). Le 21 mai, le député Vert français Alain Lipietz proposait une motion, moins marquée que celle du PPE, mais en retrait sur ses déclarations passées après un voyage au Venezuela où il avait pu visiter des studios de télévisions (dont Vive TV) et se faire un juste opinion dont il avait honnêtement rendu compte. Sa motion regrettait que cette décision établisse « un précédent » et il sollicitait que le cas de RCTV soit examiné au sein des délégations et commissions compétentes du Parlement européen.

De Paris, le sénateur socialiste Jean-Luc Mélenchon, ami du Venezuela, informait les parlementaires socialistes français et européens. D’un peu partout, d’autres amoureux de la vérité et de la liberté interpellaient des responsables socialistes (dont Fabius, qui ne souffla mot).

Le groupe de gauche GUE/NGL (qui regroupe les communistes et les Verts nordiques), a présenté une résolution insistant sur le droit souverain du gouvernement vénézuélien de réguler son espace audiovisuel et de son obligation constitutionnelle de ne pas permettre des monopoles et des concentrations des médias.

En fin de compte, après une intense activité de ce groupe, un compromis put être signé sur une motion alternative incluant le GUE/NGL, le PSE (groupe du parti socialiste européen) et les Verts.

Ce compromis considère que le non renouvellement de la licence de diffusion VHF de RCTV par l’organe régulateur de l’espace hertzien vénézuélien a été justifié par l’appui de cette télévision à la tentative de coup d’Etat militaire de 2002, au blocage pétrolier de 2003 et par son comportement partial lors du référendum révocatoire de 2004, ainsi que par des violations répétées de la législation sur la protection de l’enfance, de la protection de l’image des femmes et des indigènes à la télévision ; Il note que la question du pluralisme et de la liberté d’expression dans l’Amérique latine et (notez la malice) aussi dans l’Union européenne devrait être traité dans le cadre d’un dialogue constructif avec les structures de coopération parlementaires existantes entre l’UE et l’Amérique Latine ainsi qu’avec les représentants des gouvernements et de la société civile ; demande par conséquent aux délégations et commissions compétentes du Parlement européen de se saisir de cette question. Il demande aux autorités du Venezuela, au nom de l’impartialité de l’Etat, de veiller à la non concentration des médias, la qualité, au pluralisme de l’information, et au respect des normes en vigueur.

Il appelle les médias vénézuéliens privés et publics au traitement objectif et impartial de la vie politique vénézuélienne ; soutient les médias qui assurent le pluralisme et la légalité démocratique. Il prend note de l’annonce du gouvernement vénézuélien qu’il assumera strictement les décisions du pouvoir judiciaire au sujet de la RCTV ; il demande à toutes les parties de faire de même.

Ce dernier point est important : le Tribunal suprême de justice s’est prononcé le 23 mai en rejetant le recours de RCTV. La suppression d’un des canaux d’émissions d’une télé putschiste est donc non seulement légitime, mais légale au Venezuela. La distinction est faite entre le rôle de contre-pouvoir et celui d’incarnation du pouvoir.

Sentant le vent venir, les groupes de droite avaient in extremis modifié leur résolution dans un « compromis final » qui n’appelle plus le tribunal à trancher, mais qui déclare par avance sa décision nulle au prétexte qu’il « n’a pas respecté le délai légal pour statuer ».

Autre version chez Reporters sans frontières dont un communiqué, « déplore » la décision du Tribunal car « la licence est valable jusqu’en 2022 », fable inventée par Marcel Granier, qu’aucun parlementaire européen n’a jugé utile de reprendre. RSF précise en outre qu’elle a envoyé au Venezuela des représentants pour soutenir RCTV et rencontrer les médias et les autorités concernées.

Cette décision de Justice a de quoi laisser muets nos parlementaires européens, qui l’étaient déjà lors de la suppression par notre CSA de la licence de TV6 en 1987 et d’Al Manar, en 2004, par la mise en demeure par le CSA, le 21 mai 2007, d’Eutelstat de ne plus diffuser Al Jazeera, par la révocation en Espagne de la concession de TV Laciana en 2004 et de TV Catolica en 2005, la fermeture de TeleAsturias en Mars 2007 par la révocation au Royaume-Uni de la licence de One TV, d’Actionworld et de StarDate TV.24 en 2006, de Look 4 love 2 en 2007.

Mais, s’il s’agit d’observer leur vigilance relative à l’Amérique latine, on risque de déplorer un tri sélectif : en avril 2007, le Pérou a fermé deux chaînes de télévision pour infraction à la réglementation. En 2003, Le Salvador a révoqué la concession de Salvador Network. Plus au Nord sur le continent américain ? En 1999, le Canada révoque la concession de Country Music Television (CMT). En 1969, les Etats-Unis révoquent la concession de WLBT-TV, en 1981 de WLNS-T, en 1998 de Daily Digest et en 1999 de FCC Yanks Trinity License.

La résolution de la droite du parlement européen contre le Venezuela, a été votée sournoisement le 24 mai, sans quorum, en détournant la procédure des urgences pour les droits de l’homme, conçue pour des sujets consensuels de défense des libertés fondamentales.

Sur 785 députés, 65 seulement étaient présents. Le vote a été acquis par 43 voix contre 22.

Jean-Marie Cavada n’a pas daigné descendre de son bureau à l’hémicycle pour assister au débat ou participer au vote des résolutions..... Parmi les rares députés français présents pour le vote, on remarquait Pervenche Bérés (PSE) et le communiste Francis Wurtz (GUE/NGL).

Ce vote est bien, ainsi que le reconnaissent sans difficulté des parlementaires de droite dans les couloirs de Strasbourg, « un vote politique ».

L’objectif est en effet de punir un pays qui prétend récupérer ses richesses naturelles, aider les autres pays de la région à se soustraire à la misère et à l’Empire, qui vient de se retirer du FMI et de la banque mondiale, qui projette de créer une banque du Sud.

A la tête de ce pays, un homme qui gagne élections sur élections, porté par son peuple, malgré la violence de médias appartenant pour l’essentiel à l’opposition.

PS.

La résolution finale de la droite et extrême droite ne parlait plus de « condamnation » à disparaître pour RCTV mais de « risque » de disparition. Longue est la route qui serpente devant les vérités évolutives. Au moment où j’écris ces lignes (25 mai, 10 heures à Caracas), je ne suis pas en mesure de connaître la liste nominative des députés qui ont voté cette résolution. Nul doute que les lecteurs l’obtiendront et l’ajouteront en commentaire à cet article.

(1) J’ai pu personnellement vérifier, dans des extraits passés au ralenti, la présence de ces images. Entre juin et décembre 2006, RCTV s’est rendue coupable de 652 infractions diverses.
Cortese
dieu
 
Messages: 31104
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Messagede bleue marine le 27 Mai 2007, 15:43

Comment un etre humain peut t il defendre ce dictateur fou qu'est Chavez
Sa pseudo campagne contre Bush et les etats unis, n'est que de la poudre aux yeux par rapport à un peuple le plus pauvre de l'amérique du sud.
J'ai lu dans la tribune de Genève du mois de fevrier qu'il avait mit au chomage 2800 employés d'une usine de raffinage, uniquement prca qu'ils demandaient une petite augmentation pour la prime de rentrée scolaire.
Il a fait mettre en tole un de ses ministres uniquement paece qu'il avait refusé se lui donner sa femme pour une nuit.
Ce type est encore plus dangereux que Saddam Hussein, pour l'equilibre mondiale
C'est le nouveau satan allié aux islamo-intégro-bolchévique qui veulent faire peter notre belle planète.
Allez va! étant écoeuré par cet etre abominable je vais me taper une petite mousse chez Dédé,un antibolchévique dans l'ame
bleue marine
 
Messages: 120
Inscription: 02 Déc 2006, 16:30

Messagede Hugues le 27 Mai 2007, 15:45

bleue marine a écrit:Comment un etre humain peut t il defendre ce dictateur fou qu'est Chavez
Sa pseudo campagne contre Bush et les etats unis, n'est que de la poudre aux yeux par rapport à un peuple le plus pauvre de l'amérique du sud.


Discute donc avec des Vénézuéliens (tant de la classe moyenne que parmi les plus pauvres), et tu comprendras que la politique de Chavez a énormément d'effet sur le plan social.

Dommage que tu ne sois que ta propre caricature bleue marine (sans doute cela t'amuse-t-il)

Hugues
Hugues
 

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede Mufasa le 11 Nov 2007, 17:02

lemonde.fr a écrit:Incident entre José Luis Zapatero, le roi Juan Carlos et le président Hugo Chavez
LEMONDE.FR avec AFP | 11.11.07 | 09h36 • Mis à jour le 11.11.07 | 09h37

Le sommet ibéro-américain s'est terminé samedi 10 novembre à Santiago au milieu d'une vive altercation entre le chef du gouvernement espagnol, José Luis Zapatero, et le président vénézuélien Hugo Chavez que même le roi d'Espagne, Juan Carlos, n'est pas arrivé à faire taire.

Le dirigeant vénézuélien n'a cessé depuis son arrivée, vendredi, de traiter le prédécesseur de M. Zapatero, José Maria Aznar (conservateur), de "fasciste". Ces déclarations ont outré l'actuel chef du gouvernement espagnol socialiste qui a réclamé avec insistance davantage de "respect" pour tout dirigeant élu démocratiquement. Le ton est encore monté lorsque M. Chavez, à quelques minutes de la clôture du sommet, a attaqué les chefs d'entreprises espagnols puis de nouveau José Maria Aznar, en ces termes : "un fasciste n'est pas humain, un serpent est plus humain qu'un fasciste". Le roi Juan Carlos, blême, a tenté d'arrêter le président vénézuélien en lui lançant, visiblement furieux : "Pourquoi tu ne te tais pas ?".

Hugo Chavez, emporté dans son discours, a aussi invectivé l'Eglise vénézuélienne et le pape avant d'accuser les Etats-Unis et l'Union européenne d'avoir approuvé un coup d'Etat à son encontre en avril 2002. N'en pouvant plus, le roi Juan Carlos est sorti de la salle lorsque le président du Nicaragua, Daniel Ortega, prenait le parti d'Hugo Chavez et lui redonnait brièvement la parole.

Plus tard, l'ancien chef du gouvernement Jose Maria Aznar a téléphoné à son successeur M Rodriguez Zapatero et au roi Juan Carlos pour les remercier de leur soutien. Le chef du gouvernement lui a répondu qu'il avait agi selon ses "principes" et en vertu du "respect" auquel à droit tout dirigeant démocratiquement élu.


:? Aznar, je vois pas trop qui c'est. La seule fois où j'ai entendu parler de lui c'était en 2003; alors chef du gouvernement de l'Espagne, il était l'un des soutiens politiques les plus importants de George Bush pour la guerre en Irak.

Sinon Chavez s'est fait remarquer dans la presse récemment pour deux affaires (de tête hein, je ne connais pas les détails) : il reçoit les FARC (guérilla colombienne, médiation pour les affaires d'otages) au palais présidentiel; et une histoire de constitution vénézuelienne pour annuler les limites temporelles de son mandat présidentiel.
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8647
Inscription: 19 Fév 2003, 22:39
Localisation: Louisville, Ky., E.-U.

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede Ygg le 11 Nov 2007, 17:15

Tu ne vois pas trop qui c'est Aznar ? :eek:
Pourtant on en entendait souvent parler de lui (élu en 1996 puis réélu en 2000) notamment lorsqu'il s'agissait de l'ETA, de la guerre en Irak et pour les attentats du 11 mars 2004 où il a toujours affirmé que c'était l'ETA le responsable étant donné que les élections législatives avaient lieu qq jours après.
Image
Avatar de l'utilisateur
Ygg
Grand Frêne
 
Messages: 6256
Inscription: 22 Fév 2004, 23:09
Localisation: Présipauté de Gronaco

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede Cortese le 11 Nov 2007, 17:26

Chavez a traité Aznar de "fasciste" en ajoutant qu'un "serpent avait plus d'humanité qu'un fasciste", ce qui me parait assez bien vu. D'autant plus que l'Espagne est le pays ayant la plus longue tradition fasciste d'Europe (Franco, allié d'Hitler, a réussi à rester au pouvoir jusqu'en 1975, retournant sa veste au bon moment, en restant prudemment à l'écart de la guerre, et en devenant un allié inconditionnel des Américains dans leur lutte fanatique contre le communisme, au grand dam des démocrates espagnols, priés de retourner en prison peu après 1945). 1975, c'est pas très vieux, et les fascistes espagnols n'ont jamais été jugés ou condamnés. Juan Carlos (qui s'est vexé quand Chavez lui a dit qu'on n'était plus au XVIIIe siècle), successeur désigné de Franco, avait engagé l'Espagne dans une politique modérée, ouvrant la porte à la démocratie libérale, mais laissant les fascistes en paix, donc toujours potentiellement dangereux.
Cortese
dieu
 
Messages: 31104
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede Nuvo le 11 Nov 2007, 21:14

Juan Carlos a non seulement permis la transition démocratique mais il a resisté à une tentative de coup d'etat en 1981. C'est un mec énorme. Là il me plait de moins en moins Chavez. Il a le culte de la personnalité finalement, un vrai guignol. Dommage car faire chier les USA et resister à un coup d'état de la CIA c'était grand.
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16425
Inscription: 20 Fév 2003, 18:07

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede Cortese le 11 Nov 2007, 21:58

Nuvolari a écrit:Juan Carlos a non seulement permis la transition démocratique mais il a resisté à une tentative de coup d'etat en 1981. C'est un mec énorme. Là il me plait de moins en moins Chavez. Il a le culte de la personnalité finalement, un vrai guignol. Dommage car faire chier les USA et resister à un coup d'état de la CIA c'était grand.


Le problème c'est que la CIA veut toujours sa peau à Chavez, et il est sans doute déçu de voir le peu d'empressement des socialistes espagnols à le soutenir. Et puis on va pas pleurer sur ce maricon de Aznar.
Moi j'aime bien qu'un "Indio" envoie chier Son Altesse. Une toute petite revanche de l'histoire.
De toutes façon, on va attendre un peu plus d'informations, parce que question objectivité, Le Monde d'aujourd'hui, c'est à peine mieux que France-Soir d'il y a 30 ans.
Cortese
dieu
 
Messages: 31104
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede 4X4 addict le 12 Nov 2007, 08:03

Arrete un peu avec les revanches de l'histoire.........ça n'a JAMAIS rien fait avancer.

Et je me venge et tu te venge et il se venge........

AZNAR fut élu démocratiquement plus de 20 ans aprés 1975.....

CHAVEZ n'a aucune excuse.
Est ce mieux ailleurs? Je ne sais pas, mais si au moins j'ai la liberté de m'y rendre...
Avatar de l'utilisateur
4X4 addict
 
Messages: 3580
Inscription: 12 Nov 2004, 20:33
Localisation: là, mais je réve d'un ailleurs...

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede Nuvo le 12 Nov 2007, 08:22

Cortese a écrit: Le Monde d'aujourd'hui, c'est à peine mieux que France-Soir d'il y a 30 ans.


:D Il y a 30 ans justement Coluche disait : "France-soir, journal à grand tirage... très bien pour allumer le feu donc !" :lol: :lol: :10:
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16425
Inscription: 20 Fév 2003, 18:07

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede schumi84f1 le 12 Nov 2007, 08:56

j'ai vu la vidéo de l'accrochage
c'ets vraiment un gros con ce Chavez
pourtant y a quelques mois je le trouvais plutot cool avec toutes ses vannes sur Bush :?
Image
designed by BWT ©
Avatar de l'utilisateur
schumi84f1
vettel84f1
 
Messages: 37024
Inscription: 12 Oct 2004, 19:39
Localisation: APT (84)

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede B.Verkiler le 12 Nov 2007, 09:53

4X4 addict a écrit:Arrete un peu avec les revanches de l'histoire.........ça n'a JAMAIS rien fait avancer.

Et je me venge et tu te venge et il se venge........

AZNAR fut élu démocratiquement plus de 20 ans aprés 1975.....

CHAVEZ n'a aucune excuse.


Pas besoin d'excuses pour dire ce qui est. Hitler aussi avait été démocratiquement élu, il faut donc trouver un autre argument.
B.Verkiler
 
Messages: 32204
Inscription: 26 Fév 2003, 13:19

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede raymane le 12 Nov 2007, 09:53

schumi84f1 a écrit:j'ai vu la vidéo de l'accrochage
c'ets vraiment un gros con ce Chavez


Je ne le connais pas personnellement, mais faut bien dire qu'il ne respire pas la subtilité. :D
Image
Avatar de l'utilisateur
raymane
mauvais troll
 
Messages: 1687
Inscription: 28 Juil 2006, 16:06

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede B.Verkiler le 12 Nov 2007, 09:56

schumi84f1 a écrit:j'ai vu la vidéo de l'accrochage
c'ets vraiment un gros con ce Chavez
pourtant y a quelques mois je le trouvais plutot cool avec toutes ses vannes sur Bush :?


Les vannes sur Bush c'est rigolo, mais les mêmes sur Aznar qui est exactement le même que Bush (que Blair, que Sarko et toute la clique néocon européenne), ça n'est pas rigolo ? Ne serais-tu pas un antiaméricainiste primaire ?
B.Verkiler
 
Messages: 32204
Inscription: 26 Fév 2003, 13:19

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede 4X4 addict le 12 Nov 2007, 10:17

B.Verkiler a écrit:
4X4 addict a écrit:Arrete un peu avec les revanches de l'histoire.........ça n'a JAMAIS rien fait avancer.

Et je me venge et tu te venge et il se venge........

AZNAR fut élu démocratiquement plus de 20 ans aprés 1975.....

CHAVEZ n'a aucune excuse.


Pas besoin d'excuses pour dire ce qui est. Hitler aussi avait été démocratiquement élu, il faut donc trouver un autre argument.


AZNAR n'a pas mis le monde à feu et à sang..Tu as volontairement zappé un passage de mon post...Le comparer à AH est un non sens...
Est ce mieux ailleurs? Je ne sais pas, mais si au moins j'ai la liberté de m'y rendre...
Avatar de l'utilisateur
4X4 addict
 
Messages: 3580
Inscription: 12 Nov 2004, 20:33
Localisation: là, mais je réve d'un ailleurs...

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede Cortese le 12 Nov 2007, 10:23


José Maria Aznar ou l’héritage franquiste

Dante Sanjurjo

Écrit avant les attentats de Madrid, ce portrait de José Maria Aznar a été publié dans l’édition du 11 mars de Politis (n°792). Politis consacrera un dossier à ces événements dans son prochain numéro.

Premier ministre espagnol depuis 1996, José Maria Aznar a imposé une politique d’essence nationaliste, catholique et sécuritaire qui pourrait inspirer d’autres droites européennes. La facette néofranquiste du personnage reste soigneusement occultée par les médias.

Depuis 1996, José María Aznar mène une politique toujours plus autoritaire, nationaliste et ultracatholique, aux forts relents de franquisme. Dimanche, pourtant, les Espagnols devraient à nouveau plébisciter le Parti populaire (PP) de leur Premier ministre, qui céderait alors la place à Mariano Rajoy, le dauphin qu’il a imposé. Une surprise, d’autant qu’il y a moins d’un an des millions d’Espagnols manifestaient pour demander sa démission après le naufrage du Prestige et son alignement atlantiste sur Bush contre l’Irak. Si Aznar a survécu, il le doit à son autorité, qui confine à l’autoritarisme. Il est parvenu à tenir son parti le temps de mater le mécontentement populaire. Comme lors de la grève générale en 2002. Cette main de fer, il l’a forgée à bonne école. Né en 1953 à Madrid, scolarisé dans le privé catholique et licencié en droit en 1975, Aznar est inspecteur des finances, muté à Logroño (Rioja) en 1978. C’est là, en 1979, qu’il rejoint l’Alliance populaire, parti fondé deux ans plus tôt par des dignitaires franquistes. Le jeune José María s’y fait suffisamment d ?amis pour, en deux mois, être nommé secrétaire général de l’Alliance dans la Rioja. Le président du parti, Manuel Fraga, ex-ministre de Franco, assurera la progression de celui qui « prendra la relève ».

Le grand-père de José María, Manuel Aznar, reçut le Prix de journalisme Francisco-Franco avant d’être nommé ambassadeur puis directeur de La Vanguardia par le Caudillo. Si son père est aussi du sérail, José María n’en est pas pour autant un fasciste. Mais pendant les années de plomb qui ont précédé la mort du dictateur, en 1975, il militait au Front des étudiants syndicalistes, organisation catholique d’extrême droite, quand d’autres prenaient le risque de défier le régime. Erreur de jeunesse ? Peut-être, mais l’an dernier encore, Aznar faisait subventionner par son cabinet la Fondation Franco « oeuvrant pour diffuser la connaissance humaine, politique et militaire » du Caudillo.

En 1985, Aznar prend la tête de l’Alliance en Castilla-León, et ses responsabilités nationales s’accroissent. Sa fulgurante ascension est stoppée net en 1986, quand Fraga doit démissionner. Mais le Président de Galice reconquiert l’Alliance en 1989, la refonde en Parti populaire et fait d’Aznar son dauphin. Candidat du parti aux législatives, celui-ci échoue face aux socialistes du PSOE, conduits par le sémillant Felipe Gonzalez. Dès 1990, Aznar est élu président du PP et en rassemble les courants libéraux, démocrates-chrétiens et ex-franquistes autour d’un projet de centre-droit. Cet homme « neuf » apporte une image moderne à la droite. Mais cette modernité n’est qu’apparente : sous sa direction, le parti ­ où pas une tête ne dépasse ­ refuse avec constance de voter toute motion condamnant le franquisme. Les derniers « ex »-fascistes ne quittent le PP qu’en 1999. Est-ce un hasard si l’Espagne n’a vu naître aucun parti d’extrême droite ?

Pour remporter ses premières élections, Aznar ratisse large. Ce petit gabarit sans charisme, qui sourit peu et économise sciemment ses gestes, séduit en dépassionnant le débat politique. Fort de son expérience d’inspecteur des finances, il promet aux Espagnols une gestion saine, quand le PSOE sombre dans des affaires de corruption. Il mène le PP de victoire en victoire jusqu’aux législatives de 1996, à l’issue desquelles, un an après avoir échappé à un attentat de l’ETA, il est nommé Premier ministre avec une majorité relative au Parlement. À contrecoeur et avec un coup de pouce de l’Opus Dei, Aznar forme une coalition avec les nationalistes basques et catalans. S’ensuit une politique douce aux riches et dure aux pauvres, qui associe privatisations, casse sociale et criminalisation des mouvements sociaux. Aznar réduit le chômage en développant la précarité. Les jeunes ne peuvent plus se loger, l’endettement des ménages explose, la couverture sociale régresse, les taxes locales et indirectes augmentent pour que l’impôt sur le revenu baisse. Dès 1999, néanmoins, les résultats macro-économiques sont au rendez-vous. L’Espagne est qualifiée pour l’euro. L’insécurité détrône alors le chômage en tête des préoccupations des Espagnols.

Aznar va miser sur la sévérité, en durcissant les pratiques judiciaires et policières. Sans résultat. Les prisons regorgent de détenus tandis que la délinquance perdure. Le Premier ministre opère donc des diversions. Il incrimine les immigrés, qu’il expulse par milliers. Il attise ensuite la tension au Pays basque : il fait capoter le processus de paix à la nord-irlandaise lancé en 1998, ferme journaux et associations indépendantistes avant tout procès, interdit le parti Batasuna. Il rompt le dialogue avec le gouvernement basque, tenu par des nationalistes modérés qu’il amalgame à l’ETA. Puis, pour rassurer les Espagnols, il fait de l’unité du pays son premier thème de campagne. Il pose son nationalisme en recours face aux ennemis de l’intérieur, basques, et de l’extérieur, immigrés ; face aussi au laxisme des socialistes. Pour avoir les coudées franches, Aznar installe peu à peu un « État-PP ». La presse reste discrète sur les scandales de corruption à droite.

Aux législatives de 2000, Aznar obtient une nouvelle majorité, absolue cette fois. Il triomphe et n’a plus besoin d’alliances. Il organise un transfert massif des élèves du public vers le privé, rétablit l’enseignement obligatoire de la religion. Sous l’autorité des évêques, qui viennent de licencier une professeure de Malaga parce qu’elle était communiste. Aznar stigmatise aussi les homosexuels et le concubinage. Dans une Espagne où places et rues portent encore le nom de Franco, il peut même se permettre de franchir la ligne jaune. En 1999, il tente de rétablir une censure pour la presse. Quand les policiers torturent des immigrés et des Basques, il cultive l’impunité en les graciant, s’ils sont condamnés. Il réhabilite Melitón Manzanas, ex-auxiliaire de la Gestapo et tortionnaire notoire assassiné par l’ETA en 1968. Amnesty International s’insurge. Catholique pratiquant, chef autoritaire, Espagnol nationaliste en lutte à mort contre les Basques et les Maures, José María Aznar affirme une face sombre nettement néofranquiste. Ses méthodes pourraient faire recette ailleurs. Sa grande complicité avec Nicolas Sarkozy, à qui il a remis en personne la plus haute distinction civile espagnole, a de quoi inquiéter


(Politis)
Cortese
dieu
 
Messages: 31104
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede 4X4 addict le 12 Nov 2007, 10:30

Est ce mieux ailleurs? Je ne sais pas, mais si au moins j'ai la liberté de m'y rendre...
Avatar de l'utilisateur
4X4 addict
 
Messages: 3580
Inscription: 12 Nov 2004, 20:33
Localisation: là, mais je réve d'un ailleurs...

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede schumi84f1 le 12 Nov 2007, 10:39

B.Verkiler a écrit:
schumi84f1 a écrit:j'ai vu la vidéo de l'accrochage
c'ets vraiment un gros con ce Chavez
pourtant y a quelques mois je le trouvais plutot cool avec toutes ses vannes sur Bush :?


Les vannes sur Bush c'est rigolo, mais les mêmes sur Aznar qui est exactement le même que Bush (que Blair, que Sarko et toute la clique néocon européenne), ça n'est pas rigolo ? Ne serais-tu pas un antiaméricainiste primaire ?


t'es fou, je suis ambassadeur McDonald's en France
Image
designed by BWT ©
Avatar de l'utilisateur
schumi84f1
vettel84f1
 
Messages: 37024
Inscription: 12 Oct 2004, 19:39
Localisation: APT (84)

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede raymane le 12 Nov 2007, 10:41

Le 13 septembre 2006, il dénonce la version gouvernementale des attentats du 11 septembre. Il s'interroge sur un possible dynamitage des tours jumelles et l'usage d'un missile pour frapper le Pentagone

Ca me rappelle quelqu'un ça ... :D
Image
Avatar de l'utilisateur
raymane
mauvais troll
 
Messages: 1687
Inscription: 28 Juil 2006, 16:06

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede Waddle le 12 Nov 2007, 10:52

Heu..., je débarque un peu mais, qu'est ce que Chavez reproche exactement à Aznar? :? :?
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22232
Inscription: 10 Mai 2003, 17:05

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede von Rauffenstein le 12 Nov 2007, 10:57

B.Verkiler a écrit:
4X4 addict a écrit:Arrete un peu avec les revanches de l'histoire.........ça n'a JAMAIS rien fait avancer.

Et je me venge et tu te venge et il se venge........

AZNAR fut élu démocratiquement plus de 20 ans aprés 1975.....

CHAVEZ n'a aucune excuse.


Pas besoin d'excuses pour dire ce qui est. Hitler aussi avait été démocratiquement élu, il faut donc trouver un autre argument.

Boah, Chavez aussi en 98, et après un coup d'Etat manqué en 92. Tiens ? Ça me rapelle quelqu'un...

Maintenant, t'es un garçon intelligent, bévé. Hitler avait aussi mis en place de grands programmes sociaux pour le peuple allemand qui bouffait jusqu'alors de la merde. C'était du socialisme nationaliste et d'ailleurs c'était le Parti national socialiste des travailleurs allemands. Ça veut quand même dire ce que ça veut dire hein ? Quant à Mussolini, c'est aussi sur un programme de soutien au peuple qu'il s'est rendu populaire. Et en s'appuyant sur les industriels dans un deal gagnant gagnant. Ils ont la garantie de faire du pognon grâce à une politique économique ultra protectioniste, mais redistribuent une partie des richesses ainsi gagnée pour des programmes sociaux. Du pain pour les ouvriers, du lait pour les enfants et des écoles pour tout le monde. En France, l'instruction publique et des programmes sociaux, on y est arrivé sans avoir recours à des dictateurs hein ?

Mais de fait, quand Zapatero a été élu, Aznar est parti. Mais de fait, quand Aznar était au pouvoir, t'avais le droit d'être dans l'opposition sans craindre pour ta sécurité personnelle et ta vie. Tu n'y craignais ni menaces physiques ou psychologiques, ni pressions d'aucune sorte. Et ne pas être d'accord avec un représentant élu dans le cadre démocratique et qui respecte la constitution sans l'arranger pour la dénaturer à son avantage et rester au pouvoir, ne te fait pas risquer d'aller en prison et de craindre quoi que ce soit pour ta sécurité élémentaire.

Alors je sais que la gauche décomplexée a le vent en poupe en ce moment, pour faire pièce aux grands discours sur l'épouvantail de la pseudo droite décomplexée ; que c'est le retour de la pensée stalinienne, à savoir que la politique est une science et donc que de ce fait, il n'y a qu'une politique qui est valable parce qu'il ne saurait y avoir des courants politiques contradictoires coexistant ensemble, dans un cadre d'un jeu des alternances, quels qu'ils soient. Mais bon, Castro, Chavez et compagnie, ça vaut bien les conneries des autres. Et ça reste d'abord du flicage et du bouclage de populations.

Ah ouais. Alors au fait, Bush Junior, il va faire un putch constitutionnel pour rester au pouvoir ?
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 17:01
Localisation: Auteuil

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede von Rauffenstein le 12 Nov 2007, 10:57

4X4 addict a écrit:http://fr.wikipedia.org/wiki/Hugo_Ch%C3%A1vez


Ah ouais. Enaurme ! Quelle impartialité ! :lol:
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 17:01
Localisation: Auteuil

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede 4X4 addict le 12 Nov 2007, 11:06

Il est tout chafoin que l'Espagne ait pu etre au courant de la tentative de reversement de 2002 sans l'avoir averti....

J'aimerai quand même son avis s'agissant des 2 tentative de putsch dont il se rendit coupable en 1992!
:twisted:
Est ce mieux ailleurs? Je ne sais pas, mais si au moins j'ai la liberté de m'y rendre...
Avatar de l'utilisateur
4X4 addict
 
Messages: 3580
Inscription: 12 Nov 2004, 20:33
Localisation: là, mais je réve d'un ailleurs...

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede 4X4 addict le 12 Nov 2007, 11:12

von Rauffenstein a écrit:
4X4 addict a écrit:http://fr.wikipedia.org/wiki/Hugo_Ch%C3%A1vez


Ah ouais. Enaurme ! Quelle impartialité ! :lol:



Tu parles bien entendu de POLITIS ( cité par Cortese ) dont le créateur LANGLOIS ets l'ancien redac chef de "TRIBUNE SOCIALISTE" ancien organe de propagande du PS et également à l'origine d'ATTAC...

Bref un gauchiste anti libéral déguisé en journaliste...

:lol:
Est ce mieux ailleurs? Je ne sais pas, mais si au moins j'ai la liberté de m'y rendre...
Avatar de l'utilisateur
4X4 addict
 
Messages: 3580
Inscription: 12 Nov 2004, 20:33
Localisation: là, mais je réve d'un ailleurs...

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede ben le 12 Nov 2007, 11:29

On peut dire ce qu'on veut de chavez, mais moi rien qu'a le voir viré les multinational de son pays et de restribué les terres aux agriculteurs je ne êux que contempler ce geste, et je me dis qu'il serait temps que certains preseident européen fasse de même.
ben
abée plage
 
Messages: 414
Inscription: 14 Avr 2005, 13:26
Localisation: au pays des frites

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede von Rauffenstein le 12 Nov 2007, 11:36

ben a écrit:On peut dire ce qu'on veut de chavez, mais moi rien qu'a le voir viré les multinational de son pays et de restribué les terres aux agriculteurs je ne êux que contempler ce geste, et je me dis qu'il serait temps que certains preseident européen fasse de même.

Oui, c'est vrai ça. Redistribuer les terres des riches propriétaires terriens qui en possèdent des dizaines de milliers d'hectares aux pauvres paysans faméliques d'Europe qui crèvent la dalle... En voilà une idée qu'elle est bonne.
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 17:01
Localisation: Auteuil

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede Maverick le 12 Nov 2007, 11:45

B.Verkiler a écrit:
schumi84f1 a écrit:j'ai vu la vidéo de l'accrochage
c'ets vraiment un gros con ce Chavez
pourtant y a quelques mois je le trouvais plutot cool avec toutes ses vannes sur Bush :?


Les vannes sur Bush c'est rigolo, mais les mêmes sur Aznar qui est exactement le même que Bush (que Blair, que Sarko et toute la clique néocon européenne), ça n'est pas rigolo ? Ne serais-tu pas un antiaméricainiste primaire ?
tu m'as grillé enfoiré. :D
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 37778
Inscription: 21 Fév 2003, 23:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede ben le 12 Nov 2007, 11:53

von Rauffenstein a écrit:
ben a écrit:On peut dire ce qu'on veut de chavez, mais moi rien qu'a le voir viré les multinational de son pays et de restribué les terres aux agriculteurs je ne êux que contempler ce geste, et je me dis qu'il serait temps que certains preseident européen fasse de même.

Oui, c'est vrai ça. Redistribuer les terres des riches propriétaires terriens qui en possèdent des dizaines de milliers d'hectares aux pauvres paysans faméliques d'Europe qui crèvent la dalle... En voilà une idée qu'elle est bonne.

Chez nous on a pas encore des riches propriétaires terriens ni des paysans faméliques, mais ne me crois tu n'en est pas obligé , je travaille dans le domaine agricole et la situation vers laqu'elle on se dirige est bien celle la, les petits agriculteurs ne cessent de disparaitre et les seuls qui vont survivre dans l'agriculture seront les plus riches, qui ne cesseront de s'enrichir car il racheteront les terres des petits agriculteurs.
Et en disant que les européens doivent réagir, je ne parle pas spécialement de l'agriculture, mais je suis contre la privatisation de nombreux service, il faut remmettre ses services au mains du peuple , et ne surtout pas accepter que ces services ai comme but de faire du bénéf mais plutot d'etre au service de la population, je parle nottament de lenergie, la poste , transport public.
ben
abée plage
 
Messages: 414
Inscription: 14 Avr 2005, 13:26
Localisation: au pays des frites

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede ben le 12 Nov 2007, 12:13

Et pourquoi les petits agriculteurs vont disparaitre aux profits des riches propriétaires, je vai l'expliqué de maniere assez résumé mais assez clair.
Primo car le prix de rachat de leur produit ont diminué, ils doivent donc exploiter une plus grande surface pourêtre rentable.
Pourquoi le prix de rachat a t il diminué?
Il existait avant en europe un systeme qui visait a protéger les agricuteurs européen, ce systèeme avait pour but de mettre une taxe a l'importation qui mettait le prix de l'importation au même niveau que le prix resultant de la production de nos agriculteurs.
Hors ces taxes ont été abolie.
Pk?
Sous pression du fmi et de l'omc sur l'europe qui plaidait le libre echange et la mondialisation a ce systeme de taxe , pour exu était une concurrence injuste.
mais pk les produits importés coutent ils moins cher?
Car ils sont produits par des paysans travaillant pour des riches propriétaires térriens, ce paysans gagnent des clopinettes et sont surexploité.
Deplus il n'existe aucune norme contre la pollution.
Ce que je vois moi, c'ets que lorsque nous devrions etre un modele d'un point de vue social et environnementale, lorsque nous devrions tirés les pays pauvres vers le haut, au nom de la mondialisation et du profit a tout bras, on nous fais comprendre de maniere indirecte que notre systeme est de la merde alors qu'il est le meilleur actuellement, et nous faisons un pas en arriere . Ce qui fait qu'on va se retrouver dans quelques années avec une europe qui ne sera plus capable de s'assumer alimentairement et nous dependrons du reste du monde qui nous fournira des produits de pietre qualité.
Moi vous en pensez ce que vous en voulez , mais je ne veux pas de ca.
ben
abée plage
 
Messages: 414
Inscription: 14 Avr 2005, 13:26
Localisation: au pays des frites

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede von Rauffenstein le 12 Nov 2007, 12:20

Mais tu ne peux pas comparer des pays avec des tissus sociaux-culturels comme ceux de l'Amérique du Sud avec des pays comme ceux d'Europe occidentale, où de fait, les populations agricoles ont disparues et où les générations de paysans ne sont pas renouvellées... Ce que j'en ai marre de discuter avec des myopes...
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 17:01
Localisation: Auteuil

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede ben le 12 Nov 2007, 13:42

von Rauffenstein a écrit:Mais tu ne peux pas comparer des pays avec des tissus sociaux-culturels comme ceux de l'Amérique du Sud avec des pays comme ceux d'Europe occidentale, où de fait, les populations agricoles ont disparues et où les générations de paysans ne sont pas renouvellées... Ce que j'en ai marre de discuter avec des myopes...

Les populatiosn agricoles n'ont pas encore disparue entierement mais sont en train de le devenir, si toi tu estimes que de se rendre compte de certaines chose est etre myope, moi je pense plutot que l'attitude c'est comme ca on peu pas comparé, la popultion agricole a disparu et trouver ca normale, moi je trouve ca myope et désinterressé.
SMoi lavenir de l'eurpe m'importe et je m'y interresse, hors un coté qui est souvent mis de coté est la richesse de la terre , on oublie souvent qu'il y a peine 50 ans c'était la préoccupation premiere de nos ailleules, maintenant nous ne sommes que la deuxieme génération qui a un autre sujet de préoccupation que la faim, mais pour combien de temps, donc a ecouté certains il faut se laisser entrainer dans le courant capitaliste qui boussile énormément de valeur , au nom de quoi?
ben
abée plage
 
Messages: 414
Inscription: 14 Avr 2005, 13:26
Localisation: au pays des frites

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede schumi84f1 le 12 Nov 2007, 13:49

en Europe, la plupart des responsables de la mort des paysans sont les municipalités qui transforment des champs en zones constructibles
et vu le prix du m²...
Image
designed by BWT ©
Avatar de l'utilisateur
schumi84f1
vettel84f1
 
Messages: 37024
Inscription: 12 Oct 2004, 19:39
Localisation: APT (84)

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede Nuvo le 12 Nov 2007, 13:51

von Rauffenstein a écrit:
Ah ouais. Alors au fait, Bush Junior, il va faire un putch constitutionnel pour rester au pouvoir ?


Non il a juste fait un putch juridique pour arriver au pouvoir. C'est deja pas mal.
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16425
Inscription: 20 Fév 2003, 18:07

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede Mufasa le 12 Nov 2007, 13:53

Chavez est une figure controversée qu'il est difficile de juger en raison d'un contexte historique très lourd, dont à l'image du grand public je ne connais que les grandes lignes. Je pense notamment à:
- L'ampleur des inégalités sociales en Amérique du Sud, qui sont les plus fortes au monde (voir "l'indice de Gini" de l'ONU).
- L'échec des politiques de redistribution des richesses pendant la Guerre froide souvent par l'intermédiaire de dictatures (ex. Pinochet; l' "opération Condor").
- L'influence étatsunienne dans l'Hémisphère Ouest (la Monroe Doctrine de 1823).

J'ai peu confiance en le Wikipédia français, souvent partial, mal écrit et citant rarement ses sources, mais l'article en question semble de qualité en présentant les points de vue "pro" et "anti" (même si le dernier mot revient souvent aux "pros") et en citant généralement ses sources.

Ygg a écrit:Tu ne vois pas trop qui c'est Aznar ? :eek:
Pourtant on en entendait souvent parler de lui (élu en 1996 puis réélu en 2000) notamment lorsqu'il s'agissait de l'ETA, de la guerre en Irak et pour les attentats du 11 mars 2004 où il a toujours affirmé que c'était l'ETA le responsable étant donné que les élections législatives avaient lieu qq jours après.


Aznar est quasiment inconnu aux USA (mon pays), en raison du poids géopolitique négligeable de l'Espagne (explicitement du moins; car j'ignore complètement si, par exemple, Aznar pouvait être pour le State Department un cheval de troie à l'Europe politique). A ma connaissance sa politique n'était pas relayée par les médias américains sauf lorsqu'il s'agissait de la guerre en Irak en 2003. Il était également cité lors des élections de 2004 qui ont suivi l'attentat de Madrid, élections jugées aux USA comme une capitulation envers un acte terroriste (c'est le souvenir que j'en ai; j'étais alors étudiant en 1er cycle à Washington DC).
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8647
Inscription: 19 Fév 2003, 22:39
Localisation: Louisville, Ky., E.-U.

Re: Hugo Chavez est-il fou ?

Messagede ben le 12 Nov 2007, 13:55

schumi84f1 a écrit:en Europe, la plupart des responsables de la mort des paysans sont les municipalités qui transforment des champs en zones constructibles
et vu le prix du m²...

Ca c'est de la foutaise, fin du moins ce n'ets pas la raison premiere, c'est une des conséquences, les agriculteurs se rendant compte que leur activité devient en moins rentable vendent leur terain car il vaut un prix d'or.
ben
abée plage
 
Messages: 414
Inscription: 14 Avr 2005, 13:26
Localisation: au pays des frites

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron