La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Mai 2019, 15:14

J'en ai déjà parlé la semaine dernière dans le topic féminisme ;-)
Mais bon, tu as bien fait, si ça donne de la visibilité au problème...

(Et au moins on dira pas que je poste deux fois :D )

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Rainier le 14 Mai 2019, 17:43

Hugues a écrit:
(Et au moins on dira pas que je poste deux fois :D )

Hugues


:D

Tu ne trouves pas que c'est mieux comme ça !
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15174
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Mai 2019, 20:28

Premier clip public pour Une vie cachée, un film dont j'ai pas du tout parlé dans les pages précédentes...

Hugues a écrit: Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


(Mais pas seulement)




Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 15 Mai 2019, 08:18

Hugues a écrit:Premier clip public pour Une vie cachée, un film dont j'ai pas du tout parlé dans les pages précédentes...

Ta critique était cachée ?
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20519
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 16 Mai 2019, 23:25

Image


Bande-annonce ce vendredi vraisemblablement

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 17 Mai 2019, 14:22

(Une vidéo financée et diffusée depuis ce midi par IMDb)


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Maverick le 17 Mai 2019, 15:08

Olala ce lecteur qui n'arrête pas de recharger...
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 37591
Inscription: 21 Fév 2003, 23:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Maverick le 17 Mai 2019, 15:10

Du coup, j'ai pas été au bout de la vidéo.
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 37591
Inscription: 21 Fév 2003, 23:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 17 Mai 2019, 15:16

Maverick a écrit:Olala ce lecteur qui n'arrête pas de recharger...


Bah attends qu'il charge patate...

(Pas besoin d'avoir une connexion pourrie aussi :D :jesors: )

Hugues :D
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Maverick le 17 Mai 2019, 21:34

J'étais au boulot, on doit avoir du 2*700mb je crois. :D
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 37591
Inscription: 21 Fév 2003, 23:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 18 Mai 2019, 10:44

On peut dire que ça promet !

Un jour de pluie à New York - Bande-annonce   Compatible plein écran


:prost: :prost: :good

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 18 Mai 2019, 10:47

Vivement !

Content de revoir Liev Schreiber, même furtivement, que j'aime beaucoup, sans trop savoir pourquoi.
Ouais_supère
 
Messages: 22166
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Stéphane le 18 Mai 2019, 11:23

Scream, je vois que ça
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 46029
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 18 Mai 2019, 11:39

Oui, je l'ai découvert là, mais je crois pas que sur le moment il m'ait tellement marqué.
C'est ensuite, en le revoyant dans des trucs même un peu pourris, que je m'y suis attaché.

Un peu comme Kevin Bacon, mais je préfère Schreiber je crois.
Ouais_supère
 
Messages: 22166
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 19 Mai 2019, 20:08

Ouais enfin faudra se fader Chalamet, quand même.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20519
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Feyd le 20 Mai 2019, 07:31

Très intéressant

Image
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 11612
Inscription: 01 Sep 2005, 17:35
Localisation: Giedi Prime

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 20 Mai 2019, 10:45

Ils auraient pu titre "la plus belle ouverture de film" et se contenter de la miniature. :o
(avec le même film, tu peux aussi faire "la plus belle fermeture de film", c'est pratique)
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20519
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ghinzani le 20 Mai 2019, 11:44

Ahmed des Frères Daerden. Cela semble bien.
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 26526
Inscription: 12 Sep 2005, 17:38

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 20 Mai 2019, 12:47

Si tu aimes les films de nuques.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20519
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ghinzani le 20 Mai 2019, 13:02

sheon a écrit:Si tu aimes les films de nuques.

Non habituellement, je préfère le pain d’épaule....
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 26526
Inscription: 12 Sep 2005, 17:38

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Mai 2019, 15:04

Vu, Une vie cachée hier ...

Il y a beaucoup à dire, j'essaierai de le faire un peu ce soir ou demain (j'ai quelques bouts de textes écrits en anglais pour le moment)...

Mais en bref, c'est le film du cinéaste le plus grand public depuis Le Nouveau Monde ou La Ligne Rouge.

Et peut-être plus grand public encore que ces deux là, le film le plus grand public de sa carrière.. (Je ne cite pas Les Moissons du Ciel, qui en dépit de sa réputation n'a jamais été grand public en réalité).

Phénomène assez particulier, des gens qui n'étaient pas accroché par le film après la première heure, mais ont fait l'effort de rester, se sont transformés au fur et à mesure du film.. Fini les regard vers l'écran du téléphone, peu à peu, seul comptait l'écran, et le combat de solitude insensé de Franz.

Le film parvient à transmuter même bien des plus réticents spectateurs.

Et de ce fait, le film, et c'est assez étonnant de l'écrire, pourrait concourir pour les Oscar cet automne, le fait qu'il soit nommé est loin d'être impossible.

Pour tout dire, de très grosses compagnies américaines avaient de tels mots à la bouche qu'il n'y a nulle doute qu'ils sont en train d'essayer de l'acquérir pour les Etats Unis.


Mesuré à l'aune des précédents films (on excluera les deux premiers, il y a tant d'écart qui les sépare des suivants, que même La Ligne Rouge il est difficile de bien le situer en rapport au deux premiers..)...
Eh bien je basphémerais sans doute écrira quelque personnage doué de sorcellerie en écrivant que le film n'est pas à la hauteur de son meilleur film à mon sens, Knight of Cups, film extrêmement mal aimé (il est parfois classé comme le pire ou l'un des pires), mais qui noue en lui tant de personnel, de recherche esthétique et philosophique que c'est en fait sans doute l'aune à laquelle mesurer la compérhension du cinéma malickien chez un interlocuteur.
Parce que Knight of Cups et le précédent, To the Wonder / À la Merveille, qui pour tant, à l'heure de leur sortie était qualifié de recyclage esthétique, portent en fait en eux des innovations esthétiques, qu'on retrouve dans Une vie cachée

La petite faiblesse d' Une vie cachée (mais faiblesse à des yeux malickiens, un spectateur trouvera le film très bien), tient au fait que cette grammaire esthétique semble empêchée quelque peu de pouvoir exprimer ce pour quoi elle a été créée. Le cinéaste s'en empêche. Comme sur la réserve.

Une observation par exemple, à plusieurs reprises, on retrouve une grammaire liées à des séquences de rêves ou fantasmagoriques dans les précédents films. Mais là, c'est mis au service d'une scène bien terre à terre... La symbolique parfois très mystérieuse, si présente dans ces rêves, est là absente.
Et bien d'autres verbes de la grammaire malickienne sont ainsi limités.

Il n'en reste pas moins que c'est une ode à des deux plus singulières solitudes dans l'histoire de l'humanité..
Celles de Jésus de Nazareth ou celle de Franz Jäggerstätter.
Une scène est centrale à ce propos (pas au sens de la place en temps qu'elle occupe dans le film) :
Franz est en conversation avec le peintre de la chapelle du village..
Celui-ci lui indique qu'il n'a jamais réussi à peindre le Christ tel qu'il était... qu'il ne sait se résoudre à le peindre tel qu'il rassure les gens...
Qu'il ne saura sans doute le peindre que quand il aura traversé rien qu'un peu de ce qu'a traversé le Christ (ce n'est pas dit explicitement, mais sa solitude)
Et pour mieux dire encore, la conversation commence par des mots où celui-ci dit des gens qui regarde ses peintures à l'Eglise: en l'espèce "Ces gens là sont convaincus auraient-ils vécu dans un autre temps qu'ils auraient compris cet Homme, ils sont convaincus qu'ils ne l'auraient pas tué... Mais ce n'est pas vrai..."
En creux Jésus, l'homme historique, n'a jamais convaincu qu'une poignée, et que pour tout un chacun il était raisonnable de s'en effrayer, raisonnable de le rejeter, raisonnable de repousser le rebelle.

Or le film dans tout ce qui va suivre va montrer les mêmes faits pour Jäggerstätter.

C'est un film qui dit la difficulté de vivre dans le chemin du Christ (Quel étrange paradoxe qu'un Dieu qui envoie un modèle impossible à suivre), et plus généralement la difficulté de vivre selon ses principes.

Et tout au long, constellé discrètement, sans que le grand public ne s'en émeuve, il y a des sommes de strates allusions à des questions philosophiques qui tarodent le cinéaste...
Et l'on retrouve, de façon troublante, dit en creux à nouveau des mots qu'avec huit ans d'avance une certaine sorcière, clairvoyante, écrivait ici voilà huit ans.
Mais ça sera pour une autre fois..

Hugues (Moi qui était censé faire court)
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Mai 2019, 15:16

Inutile de dire que sur un regard le plus objectif possible, le film serait le logique lauréat de la Palme d'Or samedi..

Nous savons que les jurys ne le sont ni toujours, et encore moins souvent ..

D'autant que le mot d'ordre semble être qu'il faut récompenser l'ami de la maison, Pedro.
Et que Miss Sciamma doit entrer dans le club de la compétition avec un gros prix.

Mais même en tenant compte de ces contraintes politiques (et qui tiennent aussi au mauvais goût de certains regards, car le film d'Almodovar et celui de Sciamma a beaucoup plu à certains regards parfois), si Une vie cachée partait avec quelque chose d'inférieur au Grand Prix, ce serait du vol (et il faudrait alors sans doute mieux ne pas le récompenser du tout).

Et comme il ne peut pas repartir sans rien (ce serait incompréhensible), je souhaite bonne chance au jury, pour résoudre le jeu de chaises musicales.

Hugues

PS: Ah et puis j'ouliais un dernier paramètre, il y a sans doute un contentieux entre le cinéaste texan et le président mexicain du jury...
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Mai 2019, 15:32

Sans compter Le Lac aux Oies Sauvages, qui à mon sens mériterait le Prix du Jury ou le Grand Prix (Diao Yi'nan a déjà eu l'Ours d'Or à Berlin pour Black Coal (Thin Ice) dont on avait beaucoup parlé sur le forum en son temps).

L'équation devient compliquée non ?

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Mai 2019, 15:44

(Bon et je ne suis pas le seul à l'écrire... si ça peut vous convaincre que je ne délire pas..)

Par exemple (mais il y en a bon nombre d'autre..)

https://www.marianne.net/culture/une-vie-cachee-le-nouveau-monument-de-terrence-malick

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede DCP le 20 Mai 2019, 17:21

« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 24129
Inscription: 26 Fév 2003, 10:18

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Rainier le 20 Mai 2019, 17:45

Hugues a écrit:
Phénomène assez particulier, des gens qui n'étaient pas accroché par le film après la première heure, mais ont fait l'effort de rester, se sont transformés au fur et à mesure du film.. Fini les regard vers l'écran du téléphone, peu à peu, seul comptait l'écran, et le combat de solitude insensé de Franz.


:eek:
Il dure combien de temps ce film ?

Parce que si on n'est toujours pas accroché à lui au bout d'une heure... !
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15174
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Mai 2019, 18:21

2h53

Et certains peuvent s'ennuyer à voir des gens durant une heure, vivre dans la campagne, labourer et faucher des champs et voir leur vie et conviction changer lentement vis à vis du pouvoir allemand.. (mais si c'est absent du film cette longue partie liée au village, on ne comprend pas la suite)

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Mai 2019, 18:33

Sinon j'avais un sous-entendu cet après-midi...

Pour tout dire, de très grosses compagnies américaines avaient de tels mots à la bouche qu'il n'y a nulle doute qu'ils sont en train d'essayer de l'acquérir pour les Etats Unis.


Maintenant que c'est officialisé depuis quelques minutes, je peux donc raconter..

Hier, dans une projection privée précédant la projection presse et la projection officielle, un cadre important de la filiale de Disney, consacrée aux films indépendants, Fox SearchLight est ressorti de la salle en ne pouvant s'empêcher de faire "Pfiou pfiou... A masterpiece, a masterpiece.."

Et ce soir qui s'empare du film en prenant une grande partie des droits mondiaux Fox SearchLight, filiale de 20th Century Fox et donc de Disney.
(pas en France, où c'est un film UGC depuis 2 ans, ce qui déjà disait beaucoup du potentiel commercial du film, il y a déjà 2 ans, UGC n'étant pas un mécène et ne risquant jamais rien)...

Tout le monde voulait le film. Il y a eu des enchères de la part de
Focus Features (Universal), Paramount Vantage, Sony Pictures Classics, Netflix, A24 ..

Avec 14 million de dollars rien que pour les droits américains, c'est quasiment un record pour un film tourné en territoires de langue allemande.

Bref, l'idée que le film concourt pour les Oscars n'est plus une conjecture, c'est un fait.

Hugues
PS: UGC... Enfin UGC/Orange, puisqu'il semble que Orange avale peu à peu UGC (sauf les salles)...
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Mai 2019, 18:49

Sinon, de longs extraits montés de J'accuse de Roman Polanski ont été montrés en projection privée ... Et de ce qui a été vu le film tente beaucoup de potentiel acquéreur ... en dépit du nom absurdement sulfureux de Polanski (et ce d'autant plus en temps de totalitarisme)...
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 24 Mai 2019, 15:58

Les prix devraient se distribuer demain soir entre les 6 films suivants (notez que ce ne sont pas mes appréciations, sinon certains titres et cinéastes ne seraient pas ici.. mais l'avis général, la concorde générale.. qui n'est pas forcément de bon conseil, encore une fois, il n'a jamais été dit nulle part le nombre avait raison, au contraire il sait souvent se tromper ...

(Par ordre alphabétique)

Douleur et gloire de Pedro Almodóvar
Parasite de Bong Joon Ho
Le Lac aux oies sauvages de Diao Yinan
Les Misérables de Ladj Ly
Une vie cachée de Terrence Malick
Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma

Auquel on peut ajouter deux films qui ne méritent pas le palmarès (encore une fois de l'avis général) mais pourraient être présent (encore une fois de l'avis général) pour leurs interprètes (respectivement Roschdy Zem et Virginie Efira)
Roubaix, une lumière de Arnaud Desplechin
Sybil de Justine Triet



Bon si je dois dire un mot... il y a une certaine irrationalité qui accompagne Parasite, irrationnalité qui le voit au sommet (et qui déjà le voyait haut rien qu'au nom du film)
Or il faut raison garder, le film, excellent, très bon, ne mérite pas autre chose tout de même que le prix du scénario (ou mais ça serait moins adapté, au film, le prix de la mise en scène).
Car finalement, si le film provoque un certain plaisir, parfois jouissif à suivre (c'est une tragi-comédie, à la fois donc glaçante et drôle), supporte-t-il une seconde vision... non. Tout tient avant tout sur son scénario, un scénario sur lequel il y a en outre de multiple niveau de lecture (grande qualité), en particulier sur les classes sociales et la lutte des classes (mais quand même bien bien bien surligné donc pas finaud non plus hein ), et un défaut ne venant jamais seul, qui se laisse oublier une fois vu ... une fois...

(D'ailleurs, m'a-t-on fait remarquer, il est amusant de constater sociologiquement que la presse la plus enthousiaste sur ce film est composée des gens les plus à l'aise socialement, quand le doute a été plus grand chez les 'critiques' plus "prolétaires" .. ce qui dit peut-être beaucoup sur le film et sur l'irrationalité autour de lui)


Enfin, comme je l'ai dit, Parasite a de belles qualités, qu'il soit surestimé par un prix plus important que celui qu'il mérite ne serait pas autant du vol que les prix quasi politiques qui semblent attendre Almodovar (pasque il faut.. il attend) et Sciamma (parce que c'est un humain de sexe féminin première fois sélectionné)

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 24 Mai 2019, 15:58

Pour que vous ayez une idée de quoi on parle:

Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne.


Parasite - Teaser   Compatible plein écran


Parasite - Bande-annonce   Compatible plein écran


Affiche internationale (la même existe francisée mais pas retrouvée)
Image

Affiche française
Image

Et ça sort dès le 5 juin...

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 24 Mai 2019, 17:37

Il y a des gens qui se sont fait chier avec les culs de Kechiche

Image
Cortese
dieu
 
Messages: 30928
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 24 Mai 2019, 17:39

Kechiche, le faux cul (en mode Tunisien/Phénicien) dans toute sa splendeur ! :lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 19956
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 24 Mai 2019, 17:44



Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 24 Mai 2019, 18:20



Image

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Feyd le 24 Mai 2019, 19:45

Cette histoire de culs ça m'a bien fait rire. Je ne connais pas ce Kiche mais je trouve ça drôle de faire un film où l'on ne voit que des culs et des chattes en pleine période hystéro-féministe. :lol: Rien que pour ça bravo, ce pied de nez. :good :lol:

C'est osé ? Dans ce cas là il faut interdire ce film par exemple puisqu'on y voit un cul et que ce bon Marielle ne se prive pas de réifier la femme :



Et puis, on interdit pas aux qq femmes cinéastes de faire un film analogue avec des culs de mecs et des bites. Je suis sûr que ça intéresserait plein de femmes pour qu'elles puissent se chatouiller le soir. Comme le film 50 nuances de grey qui a rameuté en masse la gent féminine. :lol:

Donc si un cinéaste veut faire ce genre de film c'est son droit.

Ces moralisatrices devraient regarder 1984 tiens. Ca les ferait peut-être mouiller pour certaines. :roll:
Image
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 11612
Inscription: 01 Sep 2005, 17:35
Localisation: Giedi Prime

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 24 Mai 2019, 20:37

Feyd a écrit:Cette histoire de culs ça m'a bien fait rire. Je ne connais pas ce Kiche mais je trouve ça drôle de faire un film où l'on ne voit que des culs et des chattes en pleine période hystéro-féministe. :lol: Rien que pour ça bravo, ce pied de nez. :good :lol:

C'est osé ? Dans ce cas là il faut interdire ce film par exemple puisqu'on y voit un cul et que ce bon Marielle ne se prive pas de réifier la femme :



Et puis, on interdit pas aux qq femmes cinéastes de faire un film analogue avec des culs de mecs et des bites. Je suis sûr que ça intéresserait plein de femmes pour qu'elles puissent se chatouiller le soir. Comme le film 50 nuances de grey qui a rameuté en masse la gent féminine. :lol:

Donc si un cinéaste veut faire ce genre de film c'est son droit.

Ces moralisatrices devraient regarder 1984 tiens. Ca les ferait peut-être mouiller pour certaines. :roll:


Outre le côté bassement racoleur de ce genre de film qui ferait passer le dernier des pornos pour une oeuvre d'honnêtes artisans, moi ce qui m'épouvante c'est pas les culs, c'est les deux heures et quart de disco (le film se passe presque uniquement en boite) !
Cortese
dieu
 
Messages: 30928
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 24 Mai 2019, 21:46

Feyd a écrit:Cette histoire de culs ça m'a bien fait rire. Je ne connais pas ce Kiche mais je trouve ça drôle de faire un film où l'on ne voit que des culs et des chattes en pleine période hystéro-féministe. :lol: Rien que pour ça bravo, ce pied de nez. :good :lol:

C'est osé ? Dans ce cas là il faut interdire ce film par exemple puisqu'on y voit un cul et que ce bon Marielle ne se prive pas de réifier la femme :



Et puis, on interdit pas aux qq femmes cinéastes de faire un film analogue avec des culs de mecs et des bites. Je suis sûr que ça intéresserait plein de femmes pour qu'elles puissent se chatouiller le soir. Comme le film 50 nuances de grey qui a rameuté en masse la gent féminine. :lol:

Donc si un cinéaste veut faire ce genre de film c'est son droit.

Ces moralisatrices devraient regarder 1984 tiens. Ca les ferait peut-être mouiller pour certaines. :roll:

Tu parles du réalisateur de La Vie d'Adèle, donc niveau "anti-féministe", on repassera :P
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20519
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 24 Mai 2019, 22:30

sheon a écrit:
Feyd a écrit:Cette histoire de culs ça m'a bien fait rire. Je ne connais pas ce Kiche mais je trouve ça drôle de faire un film où l'on ne voit que des culs et des chattes en pleine période hystéro-féministe. :lol: Rien que pour ça bravo, ce pied de nez. :good :lol:

C'est osé ? Dans ce cas là il faut interdire ce film par exemple puisqu'on y voit un cul et que ce bon Marielle ne se prive pas de réifier la femme :



Et puis, on interdit pas aux qq femmes cinéastes de faire un film analogue avec des culs de mecs et des bites. Je suis sûr que ça intéresserait plein de femmes pour qu'elles puissent se chatouiller le soir. Comme le film 50 nuances de grey qui a rameuté en masse la gent féminine. :lol:

Donc si un cinéaste veut faire ce genre de film c'est son droit.

Ces moralisatrices devraient regarder 1984 tiens. Ca les ferait peut-être mouiller pour certaines. :roll:

Tu parles du réalisateur de La Vie d'Adèle, donc niveau "anti-féministe", on repassera :P


:good Un vrai lèche-cul, oui.
Cortese
dieu
 
Messages: 30928
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 25 Mai 2019, 16:31

Ce devrait être Parasite la Palme d'Or au vu des derniers bruits.

Sciamma, Bandetas, Haenel, Suleimann ( beau film) et d'autres que j'oublie au palmarès (Mendoça Filho entre autre)

Une vie cachée ne devrait pas avoir de prix.

En revanche le film est lauréat du Prix du Jury Oecuménique depuis le milieu de l'après-midi:

Le Jury œcuménique 2018 composé de
Roland KAUFFMANN, Président (France)
Xavier ACCART (France)
Lucia CUOCCI (Italie)
Stefan FÖRNER (Allemagne)
Rose PACATTE (États-Unis)
Konstantin TERZIS (Grèce)

a décerné le Prix du Jury œcuménique 2019 à
A Hidden Life (Une vie cachée) de Terrence Malick
(Compétition Officielle)

L’histoire de Franz Jägerstätter, un fermier autrichien, qui, avec le soutien de son épouse Fani, refuse de prêter allégeance à Hitler, met en scène un profond dilemme. La haute qualité cinématographique, en termes de réalisation, de scénario et de montage, permet d’exprimer et d’explorer les questions qui se posent à la personne confrontée au mal. C’est un récit universel à propos des choix que nous avons à faire et qui transcendent les préoccupations terrestres pour suivre la voix de sa conscience.


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3534
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 25 Mai 2019, 19:20

Les frères Dardennes :lol: :lol:
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20519
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités