La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus, von Rauffenstein

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 23 Mai 2017, 11:23



Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Waddle le 26 Mai 2017, 19:16

sheon a écrit:Je suis allé voir trois films hier, dont deux d'affilé (mais ça passait bien :lol: ) :
  • On l'appelle Jeeg Robot (Lo Chiamavano Jeeg Robot) : un film de superhéros urbain qui découvre ses pouvoirs, un peu dans le style d'Incassable. C'est vraiment pas mal, on retrouve par moment une ambiance proche des polars urbains des années 70 (Lenzi, Siegel, etc) et la relation entre le personnage principal et l'animé japonais évolue progressivement pour finalement les voir fusionner. Une bonne découverte transalpine, c'est toujours sympa de voir le cinéma italien retrouver des couleurs :good Le film n'a pas trop marché en France (notamment à cause d'une promo inexistante) mais a cartonné en Italie, où il a remporté pas mal de récompenses, notamment sept David di Donatello (équivalent des Césars). Le jour où un film de genre sera primé aux Césars, prévenez-moi...
  • Get Out : Jason Blum qui produit un bon film, c'est un peu comme si Leicester était champion d'Angleterre : personne ne pouvait vraiment s'y attendre. Mais là, franchement, on a du mal à croire qu'il s'agit de la même boîte de production que l'interminable série des Paranormal Activity : on est devant un film totalement original, bien filmé, très bien joué (en y réfléchissant, tous les acteurs sont très bons) et avec un propos intéressant. L'histoire est celle d'une famille qui capture des noirs pour les asservir (ce qui est déjà en dire beaucoup sur l'intrigue du film). C'est vrai qu'il y a néanmoins une ambiguïté à ce sujet : on apprend très tôt que la famille en question "aurait voté pour Obama une troisième fois si possible". Selon si l'on prend cette affirmation pour un mensonge ou non oriente le propos différemment (car, ensuite, la famille en question passe son temps à parler de tel ou tel noir célèbre qu'ils admirent : Jesse Owens, Tiger Woods, etc) : s'agit-il simplement de clichés pour "faire plaisir" au gendre noir ? Si c'est le cas, on peut donc les voir comme des descendants de propriétaires terriens sudistes ayant mis au point une nouvelle forme d'esclavage. Mais si on prend leur affirmation concernant Obama au pied de la lettre, on pourrait voir ce film comme une critique de la "gauche caviar", des sociaux-démocrates qui s'affirment de gauche pour se donner une contenance tout en cultivant en réalité une vision raciste de la société, voyant les noirs comme des outils et non comme leurs égaux. Quoi qu'il en soit, ça vaut le détour, vraiment :good
  • Nuit et brouillard : projeté à la Cinémathèque Française dans le cadre du cycle "Scandales à Cannes", dans sa version restaurée voulue comme la plus proche possible de l'image d'origine (et le résultat est réussi). C'était la première fois (sauf si ma mémoire me fait défaut) que je voyais ce court-métrage documentaire sur les camps de concentration, tout simplement glaçant (malgré tout ce qui a été montré depuis sur le sujet). La conclusion, qui met l'accent sur la collaboration du patronat avec les Nazis (notamment IG Farben ou Siemens, qui avaient leurs propres camps de concentration pour bénéficier de main d’œuvre !) et sur le fait que beaucoup d'anciens nazis vivent désormais en toute liberté et en tout anonymat en Allemagne et ailleurs, était tellement dérangeante à cette époque que la projection à Cannes avait été annulée ; il ne fallait pas perturber la réconciliation franco-allemande... Un film à mettre entre toutes les mains, pour ne pas oublier.
Je viens de voir Get Out. En effet c'est plutôt bien fait mais des le début j'ai eu l'impression d'un quasi plagiat d'un excellent film d'horreur que j'avais adoréen 2005: "La Porte des secrets".

La base de l'intrigue est la même. Des vieux et des gens bizarres dont on ne sait pas ce qu'ils veulent et qui sont attirés par des jeunes ...
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21474
Inscription: 10 Mai 2003, 17:05

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 28 Mai 2017, 10:48

Apparemment, tout autre palmarès où la Palme d'Or et le Grand Prix ne sont pas occupés sans ordre particulier par
Le jour d'après (그 후 - Geu-hu - The day after) de Hong Sang-soo
et
Faute d'Amour (Нелюбовь - Nelioubov' - Loveless) d'Andreï Zviaguintsev (oui le même que l'immense et incroyable Leviathan que vous pouvez voir jusqu'à demain sur Arte+7)
sera du vol.

Mais bon vus certains jurés (et en particulier Almodovar et Chastain, militants professionnels), on peut craindre le pire... Et comme le pire finit par arriver.

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 28 Mai 2017, 11:15

Faute d'amour - Bande-annonce russe   Compatible plein écran

(Malgré le logo Columbia/Sony Russie, c'est à une écrasante majorité une coproduction française)

Boris et Genia sont en train de divorcer. Ils se disputent sans cesse et enchaînent les visites de leur appartement en vue de le vendre. Ils préparent déjà leur avenir respectif : Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Genia fréquente un homme aisé qui est prêt à l’épouser... Aucun des deux ne semble avoir d'intérêt pour Aliocha, leur fils de 12 ans. Jusqu'à ce qu'il disparaisse.

Image

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 28 Mai 2017, 11:39

Le jour d'après - Bande-annonce internationale (VO coréenne sous-titrée en français)   Compatible plein écran


Le jour d'après - Bande-annonce française (VO coréenne sous-titrée en français)   Compatible plein écran


Areum s’apprête à vivre son premier jour de travail dans une petite maison d’édition. Bongwan, son patron, a eu une relation amoureuse avec la femme qu’Areum remplace. Leur liaison vient de se terminer.
Ce jour-là, comme tous les jours, Bongwan quitte le domicile conjugal bien avant l’aube pour partir au travail. Il n’arrête pas de penser à la femme qui est partie.
Ce même jour, la femme de Bongwan trouve une lettre d’amour. Elle arrive au bureau sans prévenir et prend Areum pour la femme qui est partie.


Image

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 28 Mai 2017, 18:51

Déjà on sait que c'est volé. Faute d'amour n'a que le Prix du jury et Le jour d'après ne sera pas primé.

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 28 Mai 2017, 19:09

Enfin on a échappé au pire côté Palme d'Or. Ca sera THE SQUARE de Ruben Östlund qui sera annoncé dans quelques minutes et ça aurait pu être l'horrible film français.

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Waddle le 29 Mai 2017, 09:40

Hugues a écrit:Enfin on a échappé au pire côté Palme d'Or. Ca sera THE SQUARE de Ruben Östlund qui sera annoncé dans quelques minutes et ça aurait pu être l'horrible film français.

Hugues

Lequel?
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21474
Inscription: 10 Mai 2003, 17:05

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 29 Mai 2017, 09:47

On a échappé à une énième propagande LGTB, à mon avis ! :D C'est un grand sport national, en ce moment.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 17423
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Waddle le 29 Mai 2017, 09:59

Shoemaker a écrit:On a échappé à une énième propagande LGTB, à mon avis ! :D C'est un grand sport national, en ce moment.

Ah c'est le film qui parle de sida? J'en ai entendu parler ce matin à la radio. Et sans savoir de quelle qualité il était, rien qu'entendre le réalisateur en parler au micro m'a donné l'impression que ça ne pouvait être qu'un mauvais film.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21474
Inscription: 10 Mai 2003, 17:05

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede DCP le 29 Mai 2017, 12:26

Le film s'appelle 120 battements par minute et a reçu le Grand Prix du Jury.
Michel Audiard : "J’parle pas aux cons, ça les instruit"
DCP
Romand historique
 
Messages: 22050
Inscription: 26 Fév 2003, 10:18

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Marlaga le 29 Mai 2017, 12:39

DCP a écrit:Le film s'appelle 120 battements par minute et a reçu le Grand Prix du Jury.


C'est quasiment du chantage de mettre ce genre de film au festival. Tu dois chialer et donner un prix, sinon, t'as pas de coeur et t'es un anti-homo.
Richelieu a écrit:La politique consiste à rendre possible ce qui est nécessaire
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 19397
Inscription: 12 Mar 2007, 08:45

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 29 Mai 2017, 14:39

Déjà on s'est farci la "vie d'Adèle", ils ont pensé qu'il fallait qu'on souffle un peu.
Dernière édition par Shoemaker le 30 Mai 2017, 15:15, édité 1 fois.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 17423
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 30 Mai 2017, 09:21

Bah, c'est Cannes, quoi.
On se souvient qu'en 2003, le jury avait juré craché qu'ils ne feraient pas de politique, avant de récompenser Fahrenheit 9/11, au grand dam de Tarantino qui voulait donner la palme d'or à Old Boy (qui a eu, pour compenser, le grand prix du jury).
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 16855
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 30 Mai 2017, 15:19

Moi, celui qui me fascine, c'est Almodovar ("Le donneur de bons conseils", en arabe...). On dirait qu'il habite "dans" le Festival de Cannes. J'ai l'impression de le voir dedans chaque année !
Il n'est pas le seul. Ils sont quelques uns qui me donnent l'impression d'être des salariés (des saisonniers, plus exactement) de ce festival...
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 17423
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 30 Mai 2017, 15:38

Xavier Dolan et Michael Haeneke y ont leurs aises, eux aussi.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 16855
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 30 Mai 2017, 15:42

sheon a écrit:Bah, c'est Cannes, quoi.
On se souvient qu'en 2003, le jury avait juré craché qu'ils ne feraient pas de politique, avant de récompenser Fahrenheit 9/11, au grand dam de Tarantino qui voulait donner la palme d'or à Old Boy (qui a eu, pour compenser, le grand prix du jury).


Oui mais bon, à l'époque il y avait suffisamment d'indépendance d'esprit chez les intellos et les artistes (qui ont depuis adopté unanimement la position couchée) pour se rendre compte que la guerre d'Irak était un évènement extrêmement grave, qui justifiait qu'on mette de côté pour une fois, les histoires de gouine-paralytique-amoureuse-d'un-plombier-homosexuel-hébéphréno-catatonique-dont-la-mère-adoptive-est-en-train-de-divorcer-pour-se-remarier-avec-son-ex-mari-à-cause-de-leur-fils-diagnostiqué-schizophrène et de se dire qu'il fallait faire passer un message au monde au sujet des évènements criminels qui allaient inévitablement se produire (et qui se sont produits, avec pour effet co-latéral l'à-plat-ventrisme obligatoire devant la mafia néo-cons).
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 29177
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 30 Mai 2017, 15:49

Le problème n'était pas là : Fahrenheit 9/11 n'avait rien d'intéressant cinématographiquement parlant. Il aurait très bien pu ne passer que sur petit écran qu'on n'y aurait rien perdu au change.
À partir de là, lui donner la palme d'or est problématique.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 16855
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 30 Mai 2017, 16:13

Moi je trouve que Mad Max IV méritait largement la Palme....... aïe !!! Pas sur la tête !... aïe !.....
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 17423
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 30 Mai 2017, 18:50

sheon a écrit:Le problème n'était pas là : Fahrenheit 9/11 n'avait rien d'intéressant cinématographiquement parlant. Il aurait très bien pu ne passer que sur petit écran qu'on n'y aurait rien perdu au change.
À partir de là, lui donner la palme d'or est problématique.

Le donner à "La vie d'Adèle" ou autre film militant sociétal du même genre (si j'ose dire) ça ne vaut pas tellement mieux. Personnellement je trouve que le genre politique est le genre majeur au cinéma (ou ailleurs), le seul qui offre envergure et complexité à l'ambition d'un créateur. Shakespeare n'a quasiment fait que ça, sans parler de Molière et sans remonter à Eschyle. Mais c'est un genre qui est devenu non-grata pour cause de conformisme et de soumission de l'élite. 9/11 était peut-être le dernier, alors rien que pour ça il n'a pas volé sa Palme.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 29177
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 30 Mai 2017, 20:55

Cortese a écrit:
sheon a écrit:Le problème n'était pas là : Fahrenheit 9/11 n'avait rien d'intéressant cinématographiquement parlant. Il aurait très bien pu ne passer que sur petit écran qu'on n'y aurait rien perdu au change.
À partir de là, lui donner la palme d'or est problématique.

Le donner à "La vie d'Adèle" ou autre film militant sociétal du même genre (si j'ose dire) ça ne vaut pas tellement mieux.

Tout à fait :o
Surtout que La vie d'Adèle est à peu près aussi moche que Fahrenheit 9/11, sans avoir l'excuse du documentaire.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 16855
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 05 Juin 2017, 08:58

L'Homme qui tua Don Quichotte a achevé son tournage au Portugal, malgré l'incertitude qui règne légalement sur les droits de production (et qui pourrait retarder la sortie du film quelque temps le temps que ça se règle à l'amiable ou devant des tribunaux)

C'est Terry Gilliam qui l'a annoncé lui même dans un message.

En revanche, ces derniers jours, lors d'un très long reportage, la télévision portugaise a accusé l'équipe de tournage d'avoir irrémédiablement partiellement détruit le Couvent de l'Ordre du Christ à Tomar, site classé par l'UNESCO.

Les dégâts existent. Ensuite ça dépend le sens que l'on met à "partiellement".
Qui laisse imaginer de grands dégâts quand (je n'ai pas encore écouté tout le reportage), ils semble être limités. (Même si ils n'auraient jamais dû survenir)

La vidéo, de 20 minutes:
https://www.rtp.pt/noticias/pais/convento-de-tomar-parcialmente-destruido-durante-gravacao-de-um-filme_v1005800

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 07 Juin 2017, 12:23

C'est aujourd'hui qu'il nous arrive en salle.

Sans doute la vraie Palme d'Or de 2017.

Hugues a écrit:Le jour d'après - Bande-annonce internationale (VO coréenne sous-titrée en français)   Compatible plein écran


Le jour d'après - Bande-annonce française (VO coréenne sous-titrée en français)   Compatible plein écran


Areum s’apprête à vivre son premier jour de travail dans une petite maison d’édition. Bongwan, son patron, a eu une relation amoureuse avec la femme qu’Areum remplace. Leur liaison vient de se terminer.
Ce jour-là, comme tous les jours, Bongwan quitte le domicile conjugal bien avant l’aube pour partir au travail. Il n’arrête pas de penser à la femme qui est partie.
Ce même jour, la femme de Bongwan trouve une lettre d’amour. Elle arrive au bureau sans prévenir et prend Areum pour la femme qui est partie.


Image

Hugues


Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 08 Juin 2017, 16:33

Deux extraits de Song to Song publiés par France Inter cet après-midi.
Je les avais peut-être déjà partagé en version anglaise (mais j'en doute quand même). En tout cas les voici en version sous-titrée.


That's the fun about me...


But I still wear my ring, because he's still my husband, you know.. we did not get divorced..


Bon ce ne sont sans doute pas les moments les plus mémorables du film, mais c'est ainsi...

Le film est en salles le 12 juillet.

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede von Rauffenstein le 09 Juin 2017, 09:17

Shoemaker a écrit:Moi je trouve que Mad Max IV méritait largement la Palme....... aïe !!! Pas sur la tête !... aïe !.....

Oui, mais version "black & chrome" alors ! The Day After quoi... :D

Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 17:01
Localisation: Auteuil

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 09 Juin 2017, 10:38

Tu l'as vue ?
J'ai entendu dire que finalement c'était moins percutant que la version en couleur.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 16855
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 18 Juin 2017, 11:37

Mercredi en salle, le deuxième long-métrage de Trey Edward Shults, le réalisateur de Krisha, sorte de Le Locataire polanskio-malickien, primé au festival d'Austin par deux fois (court métrage puis long métrage) jamais sorti en France, sauf en festival (sorties aux Etats-Unis, et au Royaume Uni par un très grand distributeur) qui était dans mon top 2015 :

It Comes at Night

Pour la petit histoire, quand la société américaine (une toute jeune et petite qui commence à se faire un nom puisqu'elle a emporté les Oscars cette année) qui distribue le film avait acheté Krisha à Cannes en 2015, elle avait aussi acheté par avance son deuxième film et s'engageait à le produire. En somme un conte de fée (pas le film)

Synopsis:
Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


Image Image

Affiche Teaser:
Image


Bande-annonce VO sous-titrée en français   Compatible plein écran


Le film sort aussi en version doublée (et je pense même que ce sera la majorité des cinémas)

Bande-annonce doublée en français   Compatible plein écran



Bande-annonce teaser sous-titrée en français (aux inspirations Kubrickiennes)   Compatible plein écran


Hugues (Je n'ai pas vu le film)
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 18 Juin 2017, 12:03

(Celui-là en revanche, je l'ai vu, et l'ai toujours en mémoire 9 mois plus tard...)

Hier soir, pour la première fois depuis bien longtemps à la télévision, un très grand film a eu une belle exposition médiatique..
Il s'agissait de On The Milky Road d'Emir Kusturica, dont j'ai dit tout le bien ces derniers mois...



Inutile de regarder ça n'a aucun intérêt (ni Bellucci, ni les louanges, les "chef d'oeuvre", "meilleur film de l'année", "un des 15 meilleurs films de ma vie" des ignares en face).. C'était juste pour signaler l'incroyable exception de la veille (qui joue grandement sur les entrées, le même film peut faire 7 ou 8 fois plus d'entrées rien que par un passage télé...).

L'important c'est le film:



Hugues a écrit:
Hugues a écrit:Et voici l'affiche française du grand film de Kusturica, bien différente de celle plus sombre (et peut-être plus émouvante) choisie à l'étranger..


Image

Hugues


[...]

A mon sens, elle est meilleure encore que la bande-annonce internationale que je vous avais déjà fait connaître, puisqu'elle donne une vague idée du monde foutraque et détraqué sorti de l'esprit de Kusturica (on voit enfin les pendules que je vous avais évoqués, mais vous n'avez rien vu !). Mais une toute petite idée, toute petite idée..
Et elle ne cache pas l'existence de Milena (Sloboda Micalovic), un des nombreux éléments qui fait que tout ce récit foisonnant est bien plus compliqué qu'il pouvait sembler dans la précédente bande-annonce.

On the Milky Road - Bande-annonce française (VO serbe sous-titrée en français)   Compatible plein écran


Hugues


Hugues a écrit:Tous les films qui vont suivre sont sans doute d'immenses films. Pour ne pas dire des chefs d'oeuvres, ou des films qui s'en approchent de très près.

6. On The Milky Road / На млијечном путу / Na mliječnom putu
Emir Kusturica
(France, Royaume-Uni, Serbie, Etats-Unis)
(sortie française: inconnue)
(sortie portugaise: 29 décembre 2016)
(sortie russe: 12 janvier 2017)


Image Image
Image

Bande-annonce internationale (VO serbe sous-titrée en anglais)   Compatible plein écran


Si l'un des cinéastes précités est foisonnant, quels sont les adjectifs qui conviennent à Kusturica et son dernier film. Exhubérant, foisonnant, lui aussi, et foutraque sans doute.

Après avoir fait dialoguer son oeuvre parfois avec les autres arts, Kusturica revient aux origines: faire du cinéma, dans toute son instinctivité.
Et le cinéaste se retrouve, dans une renaissance émouvante et inespérée.

Qu'y a-t-il de commun entre un serpent protecteur avide de lait, un faucon danseur, un livreur à dos d'âne obsédé par son sacerdoce se moquant des obstacles et des dangers, un village séparé par les tranchées d'un conflit fraternel absurde, si absurde que les villageois s'en accomodent et vivent presque normalement au milieu des projectile, un général anglais jaloux, une oreille coupée qu'on peut recoudre aussi simplement qu'un tissu, une histoire d'amour inattendue entre deux presque mariés qui n'étaient pas destinés l'un à l'autre: tous éclosent de l'esprit de Kusturica, qui mêle anciennes fables et légendes, un peu de l'histoire de sa nation, et bien d'autres digressions en un seul récit initiatique.

Pourtant derrière la comédie, Kusturica présente un monde détraqué, telle la pendule géante d'un-e des protagonistes qui taillade les mains de tous les inconscients qui espèrent la réparer.
Cette violence dissimulée derrière le rire et la magie, retenue, va soudain, sans prévenir déborder, éclater, crue, nous surprendre au coeur du film dans toute sa tragédie, nous amenant à un déchirant et pourtant merveilleux épilogue.*

*: Epilogue qui de façon amusante, tient dans la seule phrase du synopsis de l'ancien titre du film, si par accident on le recherche.


  • Emir Kusturica nous livre une féerie à la fois tragique, et débordante d’enthousiasme. Et nous témoigne qu'il n'a rien perdu de son inventivité: son petit monde bouillonne encore.

Hugues

PS: La bande-annonce ne donne qu'une idée microscopique de la liberté et de l'effervescence du film. Elle ne rend pas compte non plus que cette rencontre Kusturica et Bellucci n'est qu'une petite part, un noyau, certes important, du film, mais au monde bien plus riche et immense. Ainsi Sloboda Mićalović et quelques autres, presque omis de cette bande-annonce sont tout aussi présents et centraux au film. J'en profite pour préciser que j'ai eu grand mal à vous dénicher une bande-annonce sous-titrée, et que j'ai du m'acharner la semaine passée après l'avoir déniché, pour la récupérer de façon irréprochable, sans que certaines parties trop mouvantes ne se figent depuis de cette source rare et de grande qualité.
Et on ne peut que souhaiter que ce film sorte un jour en France.



Comme je l'ai déjà dit, le film sort dans 3 semaines et demi, le 12 juillet, le même jour que Song to Song de Terrence Malick.

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 19 Juin 2017, 00:09

Olivia de Havilland, 102 ans, notre française d'adoption depuis si longtemps, est faite Dame Commandeur de l'excellentissime Ordre de l'Empire Britannique (D.B.E. - Dame Commander of the Most Excellent Order of the British Empire).
Elle est Chevalier de l'ordre national de la Légion d'Honneur depuis 2010.



:good

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Les meilleurs films sortis ou découverts en 2016

Messagede Garion le 20 Juin 2017, 21:05

Je viens de voir "Réalité" avec Alain Chabat, complètement perché, j'ai adoré.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15313
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Les meilleurs films sortis ou découverts en 2016

Messagede Cyril le 20 Juin 2017, 21:26

La La Land pour moi il y a quelques semaines. J'ai adoré aussi (pas pour l'histoire, très bateau, mais les images, la musique, l'ambiance).
Image
Une communauté ne peut longtemps se suffire à elle-même ; elle ne peut se développer qu’avec des personnes provenant d’horizons différents et des frères encore inconnus. - Howard Thurman.
Avatar de l'utilisateur
Cyril
Meuble informatique
 
Messages: 43285
Inscription: 19 Fév 2003, 11:11

Re: Les meilleurs films sortis ou découverts en 2016

Messagede sheon le 21 Juin 2017, 08:46

Donc un film de 2015 et un autre de 2017 :D
Mais ouais, Réalité, ça bute :good Du pur Quentin Dupieux.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 16855
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Les meilleurs films sortis ou découverts en 2016

Messagede Cyril le 21 Juin 2017, 11:41

La La Land est sorti en 2016...
Image
Une communauté ne peut longtemps se suffire à elle-même ; elle ne peut se développer qu’avec des personnes provenant d’horizons différents et des frères encore inconnus. - Howard Thurman.
Avatar de l'utilisateur
Cyril
Meuble informatique
 
Messages: 43285
Inscription: 19 Fév 2003, 11:11

Re: Les meilleurs films sortis ou découverts en 2016

Messagede sheon le 21 Juin 2017, 15:24

Produit en 2016 mais sorti en janvier 2017 en France :twisted:
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 16855
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: Les meilleurs films sortis ou découverts en 2016

Messagede Cyril le 21 Juin 2017, 23:19

Sorti en novembre 2016 aux États Unis :twisted: :twisted:
Image
Une communauté ne peut longtemps se suffire à elle-même ; elle ne peut se développer qu’avec des personnes provenant d’horizons différents et des frères encore inconnus. - Howard Thurman.
Avatar de l'utilisateur
Cyril
Meuble informatique
 
Messages: 43285
Inscription: 19 Fév 2003, 11:11

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 21 Juin 2017, 23:25

Wonder Wheel de Woody Allen sortira en France le 31 janvier 2018

Image

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 22 Juin 2017, 16:18

Song to Song - Spot 20s   Compatible plein écran



Et une affiche non officielle:

Image

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 24 Juin 2017, 09:44

J'ai vu, en avant-première, la ressortie française de Miracle Mile, de Steve de Jarnatt, hier soir à la Cinémathèque Française.
C'est un film méconnu mais que je vous recommande très fortement. Il est en train de connaître une nouvelle vie après une sortie ratée à l'époque (malgré un succès critique).
http://www.lepoint.fr/pop-culture/cinema/miracle-mile-l-incroyable-nouvelle-vie-d-un-film-miracule-23-06-2017-2137769_2923.php#xtor=CS2-238
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 16855
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Juil 2017, 12:41

Song to Song - Extrait VOST - "♫ It hurts to be alone ♫ [...] ♫ You'll be defeated by your own weapon ♫" (Lykke & BV) (Lykke Li & Ryan Gosling)   Compatible plein écran


♫ It hurts to be alone ♫ - The Wailers


Spoiler: le film se termine par un enregistrement studio, cette fois tout à fait sérieux et pas ânonné de la chanson par la chanteuse suédoise et l'acteur canadien, dans un arrangement produit par Nigel Godrich (producteur et en quelque sorte 6ème membre de Radiohead)

Hugues (oui bon on fait avec les $ù*$ extraits qu'on a )
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Juil 2017, 14:38

Song to Song - Extrait VOST - "He said 'Trust me!'... And I did..."   Compatible plein écran


Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Juil 2017, 17:02

J'allais dire que c'est le seul extrait du film à disposition (extrait fourni par le festival de Venise aux accrédités en septembre dernier). En réalité, c'est le seul en langue originale....

On the Milky Road - Extrait VO serbe sous-titré en anglais   Compatible plein écran

(Oui, parce que il faut te le dire Cortese, c'est aussi un peu quand même aussi une histoire d'amoûûûûur )

Le 12 juillet au cinéma.

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21801
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: DCP, heow et 5 invités