La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Mar 2018, 08:36

Comme tous les films de Fatih Akin, c'est un assez mauvais film.

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ghinzani le 29 Mar 2018, 08:40

Hugues a écrit:Comme tous les films de Fatih Akin, c'est un assez mauvais film.

Hugues

:roll:
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 25737
Inscription: 12 Sep 2005, 17:38

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Mar 2018, 08:54

Et sinon, des arguments?
Parce que si tu veux j'en ai des tonnes moi..
Un peu comme le poids de ce film balourd écrit à la truelle.

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ghinzani le 29 Mar 2018, 09:05

Hugues a écrit:Et sinon, des arguments?
Parce que si tu veux j'en ai des tonnes moi..
Un peu comme le poids de ce film balourd écrit à la truelle.

Hugues

Non ça va merci.
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 25737
Inscription: 12 Sep 2005, 17:38

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Mar 2018, 21:42

Hugues a écrit: Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher



Hugues a écrit: Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


Longtemps après la première bande-annonce japonaise et un bout de temps aussi après sa sortie japonaise et sa présentation à Venise..

Image

Le film sort le 11 avril.

Hugues



Je n'y pensais plus..

La bande-annonce française est arrivée il y a quelques semaines, et en arrivant sur le sujet, j'avais cru à tort l'avoir déjà postée



Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 31 Mar 2018, 10:58

Dans un autre sujet, un administrateur du forum dont je ne révèlerais pas le pseudo même sous la torture (un indice quand même, son pseudo s'affiche en rouge) a bien aimé le dernier Star Wars.


Image
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27669
Inscription: 28 Mar 2003, 18:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 31 Mar 2018, 11:09

Il y en a bien qui n'aurait parait-il, pas encore vu, Wonder Wheel. C'est presque aussi grave...

Hugues :D :oops:
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 31 Mar 2018, 11:54

Silverwitch a écrit:Dans un autre sujet, un administrateur du forum dont je ne révèlerais pas le pseudo même sous la torture (un indice quand même, son pseudo s'affiche en rouge) a bien aimé le dernier Star Wars.


Image


Tu vois, c'est comme le côté obscur.

Gamin, parce que t'as pas les armes, tu te laisses aller et séduire par le côté fascinant du côté obscur, tu vois les vieux Star Wars et tu les aimes.
Puis tu grandis, tes goûts s'affinent ou pas, mais quand bien même il demeure du bon en toi, quelque part, tes amis en sont certain, à tout jamais il y aura cette cicatrice, ce goût sucré enrichi en saveur par la nostalgie, et qui fait qu'à chaque fois que cette garce de Star Wars caressera négligemment ton corps ronronnant en murmurant quelques flatteries, tu sombreras dans les bras de Madeleine.

Les lendemains sont parfois amers, et lorsqu'au petit matin, le charme dissipé, tu quittes la couche du dernier Star Wars dont tu te promets de refuser désormais les avances, tu sais déjà que par bribes te reviendront ces instants fugaces où haletant tu songeais qu'il n'était pas si désagréable de se laisser aller complètement.

Et par recherche de cohérence personnelle, comme pour sauver la face, il te sera impossible de la dénigrer publiquement sauf à admettre ta faiblesse.

Ne reste plus qu'à lui trouver quelques qualités, à se doter d'une assurance un peu dédaigneuse et à clamer : "bah, je l'aime bien, ce Star Wars".
Ouais_supère
 
Messages: 20905
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 31 Mar 2018, 12:05

Ceci dit, pour être serieux deux seconde, j'ai énuméré quelques défauts qui en font un mauvais film.

Et il y a le fait désagréable que le film nous explique avec condescendance qu'il va tout péter pour refaire du neuf tout en faisant la même chose en pas tout à fait pareil ("brûlez les vieux bouquins, vous emmerdez pas avec ces trucs ringards, on a des nouveaux trucs à vous vendre !")

C'est un cheval de Troie ce film.
Ouais_supère
 
Messages: 20905
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 31 Mar 2018, 12:09

Ouais_supère a écrit:Tu vois, c'est comme le côté obscur.

Gamin, parce que t'as pas les armes, tu te laisses aller et séduire par le côté fascinant du côté obscur, tu vois les vieux Star Wars et tu les aimes.
Puis tu grandis, tes goûts s'affinent ou pas, mais quand bien même il demeure du bon en toi, quelque part, tes amis en sont certain, à tout jamais il y aura cette cicatrice, ce goût sucré enrichi en saveur par la nostalgie, et qui fait qu'à chaque fois que cette garce de Star Wars caressera négligemment ton corps ronronnant en murmurant quelques flatteries, tu sombreras dans les bras de Madeleine.

Les lendemains sont parfois amers, et lorsqu'au petit matin, le charme dissipé, tu quittes la couche du dernier Star Wars dont tu te promets de refuser désormais les avances, tu sais déjà que par bribes te reviendront ces instants fugaces où haletant tu songeais qu'il n'était pas si désagréable de se laisser aller complètement.

Et par recherche de cohérence personnelle, comme pour sauver la face, il te sera impossible de la dénigrer publiquement sauf à admettre ta faiblesse.

Ne reste plus qu'à lui trouver quelques qualités, à se doter d'une assurance un peu dédaigneuse et à clamer : "bah, je l'aime bien, ce Star Wars".


:D

:good

Ce dernier film, à mes yeux, ressemble à ce que pourrait être un film réalisé par des machine, sans intervention humaine. Il n'y a pas de vie, pas de fantaisie, et pourtant tous les éléments sont à leur place, y compris des surprises... mécaniques. Bon, c'était pour faire causer, parce que ce ne sont pas vraiment mes films de prédilection. Peut-être parce que je les ai vus trop tardivement, quand j'étais déjà adolescente. En revanche, j'ai toujours été intéressée par Star Trek. Comme quoi...
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27669
Inscription: 28 Mar 2003, 18:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 31 Mar 2018, 12:14

Pour moi c'est le contraire d'un film de machines puisqu'à chaque instant on sent l'intention, le plan.

Une machine aurait sans doute rendu un film un peu similaire mais sans le mensonge, sans le cynisme.
Ouais_supère
 
Messages: 20905
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 31 Mar 2018, 12:21

Ouais_supère a écrit:Pour moi c'est le contraire d'un film de machines puisqu'à chaque instant on sent l'intention, le plan.

Une machine aurait sans doute rendu un film un peu similaire mais sans le mensonge, sans le cynisme.


Je ne comprends pas trop. Peut-être que les attentes sont démesurées pour des films commerciaux chez les passionés ou les amateurs. Ce qui est plus surprenant, par rapport notamment à Star Trek (dont les films plus ou moins récents sont très très nuls), c'est l'incapacité à faire autre chose que des variations mécaniques sur la même histoire. Si au moins c'était vraiment raté ou à côté de la plaque, comme la série précédente avec Lucas...
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27669
Inscription: 28 Mar 2003, 18:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 31 Mar 2018, 12:32

A mon avis la seule question pour les Star Wars est ce qui pourrait bien les motiver à prendre des risques.

Lucas, c'était sa chose, et il en était l'âme, damnée ou pas.
Il pouvait de sa propre autorité faire preuve d'un peu d'ambition, mais puisqu'il n'est plus là, que faire d'autre (et pourquoi) que suivre la recette (dans tous les sens du terme).

Mais surtout c'est pas des questions très interessantes je trouve.
Ouais_supère
 
Messages: 20905
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 31 Mar 2018, 12:56

Ouais_supère a écrit:
Mais surtout c'est pas des questions très interessantes je trouve.


:o

Mieux vaut ne plus en parler !
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27669
Inscription: 28 Mar 2003, 18:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 01 Avr 2018, 20:06

Moi, j'ai vu Marie Madeleine.
Ça faisait longtemps que je n'avais vu un aussi beau film.
Voilà.

(et la bande-annonce est aussi pourrie que le film est beau)
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18878
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Avr 2018, 20:49

:gratte:

Image

Le film où l'on faisait les filets de pêche avec des machines industrielles il y a 2000 ans ?

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 01 Avr 2018, 20:49

Ah oui, c'est vrai, c'est l'intrigue principale du film, ça flanque tout par terre.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18878
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Avr 2018, 20:50

Si on peut plus troller..

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 01 Avr 2018, 21:01

Tout le reste du film tente d'être assez proche de l'époque, c'est beaucoup moins tape-à-l’œil que beaucoup d'autres tentatives sur le même sujet (genre Ben Hur saoul: ).
Et ça va bien au-delà de la simple réhabilitation de Marie Madeleine.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18878
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Avr 2018, 21:02

Je veux dire, si on peut plus troller un film

PAR LE RÉALISATEUR DE LION

(comme ils disent)

(souvenons nous des affiches de Lion, ne jamais oublier, ni oubli, ni pardon, jamais)

et produit par Harvey Weinstein, mais chut faut pas le dire... parce que maintenant ça fait mauvais genre

Rolala, Sheon il se moquait des affiches de Lion mais il va quand même voir un film de Garth Davis :haha:

Hugues (je plai-san-te)
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 01 Avr 2018, 21:03

On s'en fout, ce n'est pas Davis qui a conçu les affiches :twisted:
(ni la coupe)
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18878
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Avr 2018, 21:10

Tout le reste du film tente d'être assez proche de l'époque


Toutafé

Image

Ok... :jesors:

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 03 Avr 2018, 12:21

Finalement j'ai été méchant et mauvaise langue avec Netflix...

Si ils peuvent nous débarrasser des films de Luc Besson ou produits par EuropaCorp dans les salles, c'est très bien.

Hugues :oops:
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Marlaga le 03 Avr 2018, 12:25

Hugues a écrit:Finalement j'ai été méchant et mauvaise langue avec Netflix...

Si ils peuvent nous débarrasser des films de Luc Besson ou produits par EuropaCorp dans les salles, c'est très bien.

Hugues :oops:


Tu seras bien quand Netflix t'aura tellement débarrassé les salles de tous les films à succès que les salles fermeront les unes après les autres.
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20963
Inscription: 12 Mar 2007, 08:45

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 03 Avr 2018, 12:35

sheon a écrit:Tout le reste du film tente d'être assez proche de l'époque, c'est beaucoup moins tape-à-l’œil que beaucoup d'autres tentatives sur le même sujet (genre Ben Hur saoul: ).
Et ça va bien au-delà de la simple réhabilitation de Marie Madeleine.


Je n'ai pas encore vu le film dont tu parles, mais Ben Hur est un très bon film, parfois un peu trop didactique et édifiant, sans doute. Chaque chapitre (j'écris ici chapitre volontairement plutôt que séquence) est à la fois dense, mémorable et humanisante pour culminer vers une fin extraordinaire. Une seule séquence un peu excessive, la course de chars, trop longue, trop démonstrative.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27669
Inscription: 28 Mar 2003, 18:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Rainier le 03 Avr 2018, 12:44

Marlaga a écrit:
Hugues a écrit:Finalement j'ai été méchant et mauvaise langue avec Netflix...

Si ils peuvent nous débarrasser des films de Luc Besson ou produits par EuropaCorp dans les salles, c'est très bien.

Hugues :oops:


Tu seras bien quand Netflix t'aura tellement débarrassé les salles de tous les films à succès que les salles fermeront les unes après les autres.


Marlaga n'a pas tort, c'est aussi (ou surtout) grâce aux films grand public, grâce à Luc Besson, Dany Boon et autres Tuche, que le cinéma "intellectuel", ou plus difficile d'accès au pekin moyen, peut exister.
C'est pas beau de cracher dans la soupe ...même populaire !
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 14350
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede B.Verkiler le 03 Avr 2018, 12:49

Silverwitch a écrit:
sheon a écrit:Tout le reste du film tente d'être assez proche de l'époque, c'est beaucoup moins tape-à-l’œil que beaucoup d'autres tentatives sur le même sujet (genre Ben Hur saoul: ).
Et ça va bien au-delà de la simple réhabilitation de Marie Madeleine.


Je n'ai pas encore vu le film dont tu parles, mais Ben Hur est un très bon film, parfois un peu trop didactique et édifiant, sans doute. Chaque chapitre (j'écris ici chapitre volontairement plutôt que séquence) est à la fois dense, mémorable et humanisante pour culminer vers une fin extraordinaire. Une seule séquence un peu excessive, la course de chars, trop longue, trop démonstrative.


Tu parles bien de celui avec Charlton heston ?
B.Verkiler
 
Messages: 32171
Inscription: 26 Fév 2003, 13:19

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 03 Avr 2018, 12:52

Marlaga a écrit:Tu seras bien quand Netflix t'aura tellement débarrassé les salles de tous les films à succès que les salles fermeront les unes après les autres.


Je ne parle pas des films à succès, je parle d'EuropaCorp :D . Ce n'est pas la même chose non ?


EuropaCorp que Netflix va en fait sans doute racheter alors que fin janvier il était uniquement question d'un achat de catalogue et d'un partenariat de production.

Pour ça, on peut dire merci à Valérian. Finalement c'était un bon film en ce sens :D

Hugues

NB: Et puis il y a des salles qui ne diffusent aucun film "à succès" et en vivent très bien, justement parce qu'elles ont leurs fidèles. C'est justement les salles que je visite la plupart du temps.
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 03 Avr 2018, 12:59

Rainier a écrit:Marlaga n'a pas tort, c'est aussi (ou surtout) grâce aux films grand public, grâce à Luc Besson, Dany Boon et autres Tuche, que le cinéma "intellectuel", ou plus difficile d'accès au pekin moyen, peut exister.
C'est pas beau de cracher dans la soupe ...même populaire !


La péréquation un équilibre dans le financement et les recettes pour mieux garantir la diversité du cinéma dans les salles et avant ça, en production et même à l'écriture. Cependant, je ne sais pas s'il faut remercier les nanars produits ou distribués par Besson. Ils causent un grand tort en associant trop souvent la nullité au cinéma populaire. Quand tu regardes Ben Hur, c'est du cinéma populaire, grand public (au sens de facile d'accès) et surtout un bon film ! Je suis donc en désaccord avec cette ligne de démarcation. Disons plutôt que les films à succès d'où qu'ils viennent aident à produire, distribuer et exploiter des films à moindre succès. Si l'on se contente de parler de succès, peut-être finalement est-ce aussi un plus grand respect du public, capable à l'occasion de bouder un mauvais film pourtant médiatisé comme populaire (une adaption de Michel Vaillant produite par Luc Besson, au hasard) et de faire un triomphe à de petits films mal distribués, français ou étrangers.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27669
Inscription: 28 Mar 2003, 18:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 03 Avr 2018, 13:02

Rainier a écrit:Marlaga n'a pas tort, c'est aussi (ou surtout) grâce aux films grand public, grâce à Luc Besson, Dany Boon et autres Tuche, que le cinéma "intellectuel", ou plus difficile d'accès au pekin moyen, peut exister.
C'est pas beau de cracher dans la soupe ...même populaire !


Je ne crache pas sur le populaire, mais sur le médiocre. Où qu'il soit, confidentiel ou populaire.

Et non il n'y a pas de corollaire obligé car il y a eu une belle période où le populaire n'était pas médiocre. J'y fais régulièrement référence sur le sujet TV.

Un époque où on avait bon goût de ne pas donner une réalisation à Frédéric Begbeider #spock , aux frères Foenkinos :| , à Mélanie Laurent saoul: , à Amanda Sters :mouarf: , Michèle Laroque :eek: ou Caroline Fourest #larme (oui oui, c'est en chemin je ne plaisante pas :pasrond: )

C'est comme si tu me demandais de louer Pokora, parce que c'est populaire.
Non merci.

Alors les leçons de morale....

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 03 Avr 2018, 13:07

B.Verkiler a écrit:
Silverwitch a écrit:
sheon a écrit:Tout le reste du film tente d'être assez proche de l'époque, c'est beaucoup moins tape-à-l’œil que beaucoup d'autres tentatives sur le même sujet (genre Ben Hur saoul: ).
Et ça va bien au-delà de la simple réhabilitation de Marie Madeleine.


Je n'ai pas encore vu le film dont tu parles, mais Ben Hur est un très bon film, parfois un peu trop didactique et édifiant, sans doute. Chaque chapitre (j'écris ici chapitre volontairement plutôt que séquence) est à la fois dense, mémorable et humanisante pour culminer vers une fin extraordinaire. Une seule séquence un peu excessive, la course de chars, trop longue, trop démonstrative.


Tu parles bien de celui avec Charlton heston ?


Oui ! Le film de William Wyler, avec Charlton Heston dans l'un de ses meilleurs rôles. Un classique de la fin de l'âge d'or du cinéma hollywoodien, s'il en est.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27669
Inscription: 28 Mar 2003, 18:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 03 Avr 2018, 13:19

Qui n'a comme seul défaut, de n'avoir pas aussi bien vieilli que d'autres films de la même époque, d'autres cinéastes ou du même cinéaste, uniquement par l'abondance de faux décors dont l'œil voit de nos jours qu'ils sont faux.
Mais à part cela...

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Nuvo le 03 Avr 2018, 14:27

Antarès, Rigel, Altaïr, Aldebaran...

J'ai vu ce film 25 fois au moins.
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16234
Inscription: 20 Fév 2003, 18:07

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Nuvo le 03 Avr 2018, 14:31

Sinon, hier soir, il y avait West Side Story. C'est la première fois que je le voyais en HD, sur mon grand écran. Je le redécouvrais presque. Avec un côté documentaire sur l'époque. Les voitures, les façades, les fringues...

Je n'aime pas les comédies musicales. Sauf celle là !

Natalie Wood dans sa jolie robe blanche :oops:

Tonight !

Il parait que Georges Chakiris est joaillier aujourd'hui :eek:
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16234
Inscription: 20 Fév 2003, 18:07

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Rainier le 03 Avr 2018, 15:12

Hugues a écrit:
Je ne crache pas sur le populaire, mais sur le médiocre. Où qu'il soit, confidentiel ou populaire.

Et non il n'y a pas de corollaire obligé car il y a eu une belle période où le populaire n'était pas médiocre. ...

Alors les leçons de morale....

Hugues


Je ne fais pas de leçons de morale (surtout en un domaine, le financement de l'industrie du cinéma, où je ne connais pas grand chose et qui ne m’intéresse pas plus que ça), je discute, c'est tout.

Tu le dis "il y a eu une belle période où le populaire n'était pas médiocre" ..
Oui "il y a eu" mais de nos jours cela ne semble vraiment plus être le cas.

Peux tu me donner le top10 ou le TOP20 du nombre d'entrées dans les salles françaises en 2017 ?
Combien de Tuche, Boon ou de super production américaines médiocres ?
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 14350
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 03 Avr 2018, 18:15

Silverwitch a écrit:
sheon a écrit:Tout le reste du film tente d'être assez proche de l'époque, c'est beaucoup moins tape-à-l’œil que beaucoup d'autres tentatives sur le même sujet (genre Ben Hur saoul: ).
Et ça va bien au-delà de la simple réhabilitation de Marie Madeleine.


Je n'ai pas encore vu le film dont tu parles, mais Ben Hur est un très bon film, parfois un peu trop didactique et édifiant, sans doute. Chaque chapitre (j'écris ici chapitre volontairement plutôt que séquence) est à la fois dense, mémorable et humanisante pour culminer vers une fin extraordinaire. Une seule séquence un peu excessive, la course de chars, trop longue, trop démonstrative.

Pour moi, c'est la fin qui est de trop. Naïve et en total décalage avec le reste du film.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18878
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 03 Avr 2018, 18:46

sheon a écrit:Pour moi, c'est la fin qui est de trop. Naïve et en total décalage avec le reste du film.


Naïve, oui, c'est le bon terme pour représenter une métamorphose, un miracle. Mais c'est un tour de force qu'accomplit le film, à sa manière, puisqu'il s'agit bien d'une apologie du christianisme, comme Quo Vadis quelques années auparavant, assez réussi, mais dans un tout autre genre en réussissant à rendre inoubliable la figure de son vrai héros, Néron, génialement incarné par Peter Ustinov. Ici, le film de William Wyler réussit parfaitement ce passage du concret au symbolique jusqu'à une forme d'abstraction illustrée par la fin du film. Cette mise en scène classique, dont la simplicité a été définitement perdue, je le crains.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27669
Inscription: 28 Mar 2003, 18:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 03 Avr 2018, 19:40

Silverwitch a écrit:
sheon a écrit:Pour moi, c'est la fin qui est de trop. Naïve et en total décalage avec le reste du film.


Naïve, oui, c'est le bon terme pour représenter une métamorphose, un miracle. Mais c'est un tour de force qu'accomplit le film, à sa manière, puisqu'il s'agit bien d'une apologie du christianisme, comme Quo Vadis quelques années auparavant, assez réussi, mais dans un tout autre genre en réussissant à rendre inoubliable la figure de son vrai héros, Néron, génialement incarné par Peter Ustinov. Ici, le film de William Wyler réussit parfaitement ce passage du concret au symbolique jusqu'à une forme d'abstraction illustrée par la fin du film. Cette mise en scène classique, dont la simplicité a été définitement perdue, je le crains.

:prost:
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30273
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 04 Avr 2018, 09:37

Il est question d'un film qui sort incessamment sous peu, tiré de la BD Gaston Lagaffe.
Une aberration.
Aux info, la fille du maître, Franquin, a déclaré que ce film est un ratage complet.
N'avait-elle pas le droit de l'empêcher ?
Si quelqu'un a une info...
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18833
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Aiello le 04 Avr 2018, 09:45

Shoemaker a écrit:Il est question d'un film qui sort incessamment sous peu, tiré de la BD Gaston Lagaffe.
Une aberration.
Aux info, la fille du maître, Franquin, a déclaré que ce film est un ratage complet.
N'avait-elle pas le droit de l'empêcher ?
Si quelqu'un a une info...

A priori le droit moral dont elle dispose ne lui permet pas de s'opposer à la sortie du film. Les droits patrimoniaux appartiennent aux éditions Dupuis.
D'après Wikipedia :
[Le droit moral] comporte quatre branches :

- le droit de divulgation (art. L.121-2 du CPI2) : le droit de communiquer l'œuvre au public est décidé par l'auteur seul, dans des conditions qu'il aura choisies. Cependant, cette prérogative s'épuise lors de son premier exercice ;
- le droit de paternité (art. L.113-13) : l'auteur a droit au respect du lien de filiation entre lui et son œuvre ;
- le droit au respect de l'œuvre (art. L.121-1 et L.121-5 du CPI2) : il est interdit de modifier une œuvre sans l’accord de son auteur ;
- le droit de repentir (art. L.121-4 du CPI2) ou droit de retrait : l'auteur peut retirer l'œuvre du circuit commercial, même après sa divulgation, mais avec indemnisation.
Image
Avatar de l'utilisateur
Aiello
Supertouriste
 
Messages: 20978
Inscription: 04 Mar 2003, 21:58
Localisation: Quelque part dans le Devon

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede DCP le 04 Avr 2018, 09:48

Shoemaker a écrit:Il est question d'un film qui sort incessamment sous peu, tiré de la BD Gaston Lagaffe.
Une aberration.
Aux info, la fille du maître, Franquin, a déclaré que ce film est un ratage complet.
N'avait-elle pas le droit de l'empêcher ?
Si quelqu'un a une info...


J'ai vu une bande-annonce, lu une critique qui dit que ce n'est pas si raté que cela, car les gags seraient tirés des livres, même si évidemment ce n'est pas la même "ambiance"......
J'hésite à aller le voir, car j'aime bien Lagaffe, mais, bon, je risque d'être déçu si je ne ressens pas le même plaisir qu'en lisant les BD....
Après, il faut voir qui possède les droits sur l'oeuvre, si c'est l'éditeur, il peut faire ce qu'il veut avec....
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 23626
Inscription: 26 Fév 2003, 10:18

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 9 invités