La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 25 Mai 2019, 20:20

Les frères Dardennes :lol: :lol:
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20071
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 25 Mai 2019, 20:21

Parasite ! Prem"s ! :lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 19423
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 25 Mai 2019, 21:25

Ok :jesors:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 19423
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 26 Mai 2019, 00:33

sheon a écrit:Les frères Dardennes :lol: :lol:


Comme j'avais dit, Parasite, ce n'est pas du vol, même si un peu quand même... (ou plutôt même si le film est grandement surestimé)

Enfin, ça va faire de belles entrées, faire rire et grincer des dents, ça devrait plaire aux gens... ! Bref la Palme n'est pas honteuse...
Si vous cherchez un film à voir en salle dans 10 jours (éh oui car il sort le 5 juin je vous ai déjà dit), ce sera vraiment le meilleur choix que vous puissiez faire..

En revanche, là le prix de la mise en scène aux Dardenne, ça a fumé grave...

Je n'ai pas vu quiconque défendre ce choix, même ceux à qui le palmarès conviennent trouvent ce prix absurde.

D'autant que, j'ai beau avoir une antipathie de principe pour Sciamma.. (alors que en l'espèce le film ne la mérite pas, pour une fois c'est à peu près honorable...)
Bref disais-je, d'autant que j'ai beau avoir une antipathie de principe pour Sciamma... primer son film pour le scénario alors que c'est tout entier un film qui tient sur la mise en scène (et donc si il y avait un prix que ce film devait gagner c'est celui là et pas le scénario) est signe de la totale absurdité d'une grande partie du palmarès...

Bref, une de ces années où dans trente ans on dira.. bon c'est pas si mal Parasite, mais pourquoi ils ont pas primé X ou Y ?

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 27 Mai 2019, 08:31

Après décantation, le palmarès idéal, au sens où je m'y exerce toujours: quel film inspirera.. ? quel est ce que la postérité retiendra de ce festival ?

Palme d'Or: Une vie cachée de Terrence Malick
Grand Prix: Le traître de Marco Bellocchio
Prix du Jury: Le lac aux oies sauvages de Diao Yi'nan et It Must Be Heaven de Elia Suleimann
Prix du scénario: Parasite de Bong Joon Ho
Prix de la mise en scène: Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma
Prix d'interprétation féminine: Adèle Haenel dans Portrait de la jeune fille en feu
Prix d'interprétation masculine: Pierfrancesco Favino dans Le traître

Je ne sais pas si je respecte bien les règles de non cumul.


A noter que beaucoup de ce palmarès est interchangeable.. On peut très bien mettre Parasite un peu plus haut, Le traitre un peu plus bas, et Le lac aux oies sauvages un peu plus haut.. ... au fil des hésitations.. meme si tel que je l'ai publié, la hiérarchie me semble plus conforme...

Le lac aux oies sauvages, à mon sens souffre du brouillard de son récit.. Et ça fait culpabiliser de le mettre derrière le Bellocchio, parce qu'il touche sans aucun doute un peu plus de grâce... Mais c'est une grâce un peu malade, alors que faire...

Et, oui, j'ai même mis un (des) films de cinéaste(s) qui n'est pas (ne sont pas) en principe ma tasse de thé.. Témoignage que je vise à l'objectivité.

C'est dommage que tant la critique (qui faisait déjà ses valises) que le jury n'aient pas laissé grandir en eux l'impression que font des films tels que ceux de Bellocchio et Suleimann (même si celui-ci a un maigre prix)...

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 27 Mai 2019, 08:32

Pour Bellocchio, c'est sans atteindre son meilleur, tout de même un des quelques grands films de sa carrière.
Un film remarquable sur la mafia, à voir impérativement à sa sortie... Comptez sur moi pour vous donner envie..

En commençant par l'affiche et la bande-annonce italiennes (il est sorti jeudi, jour de sa présentation, en Italie) - même si c'est encore mieux je crois d'aller au film complètement dans l'inconnu de ce qu'on va voir..:

Image

Le traître (Il traditore) - Bande-annonce italienne   Compatible plein écran



C'est sans aucun doute le plus gros budget de la carrière du cinéaste italien. Et j'espère qu'un film comme ça fera bon nombre d'entrées..
(C'est une coproduction franco-italienne, Arte et Canal+ et sa filiale Cine+ ayant eu une importance non négligeable dans l'existence du film)


Beaucoup d'hésitation quant à choisir l'image figée de la vidéo.. car si il y a bien deux images qui représentent aussi le film.. ce sont ces deux-là:

Image
Image

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 27 Mai 2019, 09:03

Ah et puis, si ça vous dit de voir la Palme d'Or officielle (mais fantoche :oops: )...

Car bon un prix du scénario dans la hiérarchie idéale / officieuse, ça veut quand même dire que vous allez vous régaler (vraiment !) et que vous devriez avoir hâte de le voir ce film... (c'est pas pour rien que j'ai annoncé un bon bouche à oreille)

Vous pouvez le voir dès demain mardi !



Image

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Stéphane le 27 Mai 2019, 09:18

Va falloir revoir tes définitions de officiel et officieux. Tu vas perdre du monde en route, à force.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 45254
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 27 Mai 2019, 09:20

Bah ce sont les définitions ordinaires non ?

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 27 Mai 2019, 09:39

(oui ça me paraît clair ...)
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 19423
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Stéphane le 27 Mai 2019, 09:58

J'ai pris ton post avant pour le résultat officiel :oops:

Je vais retourner d'où je viens
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 45254
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 27 Mai 2019, 10:01

:D

Méh nan, ça arrive... reste on t'aime bien Stéph' !

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 27 Mai 2019, 10:05

Quant au fait même que je mette le Malick si haut, en dépit même, je ne sais si je l'ai dit déjà (je crois?) qu'il me semble, tout en s'ouvrant à un plus grand public, perdre un peu de la spécificité du cinéaste...


C'est parce que pour la première fois, ce ne traîte pas d'un être qui recherche un paradis perdu (ou même qui ignore qu'il recherche ce paradis perdu)...
Mais d'un homme qui choisit en fidélité à sa conscience de quitter un paradis terrestre, de le perdre, sans crainte, parce qu'il a entrevu la lueur d'un paradis plus grand... Le paradis de l'âme: l'Amour.

Comme le dit si bien ces quelques paragraphes, qui ne sont pourtant pas - officiellement - une critique, paragraphes perdus dans un de ces multiples bilans du festival, mais qui valent mieux que tant et tant de critiques...


[...]

What people were doing at Cannes this year was seeing movies that declared themselves, in dozens of different ways, to be movies. That was their power and allure. And the reason that no one was talking about Netflix very much — beyond the usual industry white noise of chatter about it — is that a number of the key films at Cannes this year owed their impact to the big screen in a way that was so potent and obvious and inevitable, so tied up with their molecular essence, that it literally went without saying.

There was no better example, to me, than “A Hidden Life,” Terrence Malick’s epic, enveloping true-life drama about one man’s journey into the darkness — and the light — of self-sacrifice. Visually, the film is extraordinary. Much of it was shot in the Austrian countryside, where Franz Jägerstätter (August Diehl), the farmer who refuses to enlist in Hitler’s army at the outset of World War II, works the land in a place that looks like the opening sequence of “The Sound of Music” as painted by Bruegel. But that’s because Malick uses his camera as a virtual sensory heightener, transforming this land of mountains and grass into the Garden of Eden as seen through a wide-angle lens.

And the film’s meaning is rooted in that splendor. This, “A Hidden Life” tells us — this beauty, this paradise, this heightened vision of what all of us call home — is the place Franz has been blessed with, and the one he will now leave, through his willingness to die. Every caress of Malick’s camera eye says (or, rather, forces the audience to ask), But how could Franz leave this place? The world that Malick presents is, in a way, too sublime for self-sacrifice. Yet that becomes the measure of Franz’s radicalism. He will leave this beauty behind because, and only because, he glimpses a mirror of that beauty on the other side. His life will end, but his love, like that land, is eternal.

All of this hinges on our grand immersion in the world that “A Hidden Life” shows us. The movie is cinema at its mightiest and holiest. It’s a movie you don’t just watch; it’s a movie you enter, like a cathedral of the senses. Some, in fact, will prove resistant to it (it was not universally beloved), but “A Hidden Life,” as much as any film I’ve seen in the 21st century, is totally contingent upon the big screen. It needs to be bigger than you are, because it’s about bigger things than you — or anyone else. It’s about how the quietest acts of resistance are part of what save civilization.


The fact that Fox Searchlight paid $12 to $14 million to obtain distribution rights, in the U.S. and several international territories, to “A Hidden Life” may seem like a corporate folly, given that Malick’s “The Tree of Life,” which starred Brad Pitt, only grossed $13 million domestic. Yet that film made $61 million worldwide, and “A Hidden Life,” with its European vantage on Third Reich fascism (an unfortunately timely theme right now), has the potential to be a landmark event in foreign territories. That said, the audacity of the Fox Searchlight deal — $12 million for a three-hour Terrence Malick art film — is that it felt like more than just a deal. It felt like an act of faith, a vote for nothing less than the unique transcendent appeal of movies. (We’ll learn, later this year, if it is vindicated.)


[...]



Hugues (même si le texte est erroné sur les lieux de tournage)
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 27 Mai 2019, 12:51

À propos de Le traitre, le film a donc été présenté et est sorti en Italie, le 23 mai ...

Or... le 23 mai, je doute que ce soit une coïncidence c'est exactement 27 ans après l'assassinat du juge Giovanni Falcone dans l'explosion de la chaussée de l'autoroute A29 à Capaci, que nul d'assez âgé pour avoir aperçu les images n'a oublié.

Juge dont, sans trop éventer, l'oeuvre et l'assassinat sont part du film...

https://www.italiasera.it/news/38159/27-anni-fa-la-strage-di-capaci-le-parole-di-mattarella

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Mai 2019, 09:50

Revu, donc, Parasite hier soir.. pour en avoir coeur net... (même si je n'avais pas trop de doutes)

Et effectivement, une fois le scénario connu, à la seconde vision, le film n'a presque aucun intérêt sinon de déceler si des scènes précédant quelques rebondissements contenait déjà en germes ces rebondissements.. Et.. même pas.. (ce qui est un peu dommage)

En somme, la Palme d'Or ne vaut pas plus qu'un prix du scénario...

Ce qui était amusant, aussi c'est que le grand public est plus timide que le spectateur de festival...

Aux premières plaisanteries de Bong, le public riait de façon très discrète.. C'était un peu plus fort ensuite, mais sans atteindre les éclats de rire de la semaine dernière..
De même, aucun applaudissement (ce que j'appellerais des applaudissements de rire) durant quelques ralentis où Bong souligne quelque situation ironique ( voilà j'ai dit le mot, souligner.. c'est jamais très bon ça pour un film... )..

Bref, la comédie fait quand même son effet mais plus timidement qu'on aurait pu le penser...

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Mai 2019, 16:04

Hugues a écrit:
Hugues a écrit:Europacorp va sans doute annoncer ou son dépôt de bilan ou son rachat par une OPA amicale (Netflix ? Mediawan ? Autre? ) dans la journée. (Et qui sait pourquoi pas Free qui a une conférence de presse sur sa stratégie ce mardi)

Pour sans doute éviter des délits d'initiés, ou pire des soupçons de délits d'initiés, comme le réclame la réglementation en cas d'événement important, la société a en effet demandé la suspension de sa côte hier soir.

Hugues


Bon éh bien finalement c'était le premier cas... (ou presque)...

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/05/13/la-societe-de-luc-besson-en-procedure-de-sauvegarde_5461670_3234.html

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/05/14/europacorp-luc-besson-perdu-dans-les-etoiles_5461882_3234.html

Hugues



Pathé était déjà en très bon termes avec EuropaCorp en reprenant l'exploitation de leur deux derniers films (le Canet du mois dernier et le Besson à venir) que la société avait renoncé à faire elle-même...
Sans compter qu'auparavant Cinémas Gaumont Pathé avaient déjà repris l'activité salle (quand vous allez dans un des rares cinémas EuropaCorp, vous allez en fait chez Gaumont Pathé, ou plutôt Pathé Gaumont, qui n'a plus rien de Gaumont, puisque Gaumont ne prette plus que sa marque désormais... et donc vous êtes chez Pathé..)

Eh bien il semble que le rapprochement puisse être encore plus important qu'envisagé, Pathé prenant probablement la majorité du capital...:

https://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/europacorp-dans-le-viseur-de-pathe-1024869

Les informations des Echos ont été confirmé par EuropaCorp dans un communiqué.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Mai 2019, 16:20

Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Mai 2019, 21:23

Une vie cachée sortira en France le 11 décembre 2019, exploité par UGC/Orange Studios.

Même si le film est exploité dans pas mal des autres contrées par la filiale de 20th Century Fox et donc de Disney, Fox Searchlight.. on peut penser que la sortie sera cette fois ci assez synchronisée et donc à peu près à la même date dans le reste du monde...


Ca a de l'importance car, on l'a appris aujourd'ui la Belgique, et la Suisse feront partie de ces pays où le film est entre les mains de Fox Searchlight (en plus bien évidemment des habituels Etats-Unis et du Canada, et du Royaume-Uni - et en réalité de l'ensemble des deux Amériques)


J'en profite d'ailleurs pour partager ce que je n'avais pas ... partagé jeudi dernier, qui confirmait la nouvelle officieuse déjà évoquée dès lundi 20 mai..:

FOX SEARCHLIGHT PICTURES ACQUIRES TERRENCE MALICK’S “A HIDDEN LIFE”
Fox Searchlight - May 23, 2019

Fox Searchlight and Malick Reunite Following Palme d'Or-winning “The Tree of Life”

The Film Premiered in Competition at the Cannes Film Festival and is Scheduled for 2019 Release

CANNES, FRANCE May 23, 2019 – Fox Searchlight Pictures Chairmen Nancy Utley and Stephen Gilula announced today that the company has acquired North American and select international territory distribution rights to writer-director Terrence Malick’s “A Hidden Life.” Fresh off its World Premiere in competition at the 72nd Festival de Cannes, the film reunites Malick with Searchlight following the Oscar-nominated Best Picture “The Tree of Life,” which won the festival’s Palme d’Or in 2011. “A Hidden Life” stars August Diehl (“Inglourious Basterds”) as Austrian Franz Jägerstätter, a devoted husband and father who refuses to fight for the Nazis in World War II, even as the possibility of execution threatens to tear him apart from his family. Fox Searchlight will market and distribute the film, which is scheduled for release in 2019.

“A Hidden Life” also stars Valerie Pachner, Maria Simon, Bruno Ganz, Karin Neuhäuser, Tobias Moretti, Matthias Schoenaerts and Ulrich Matthes. The film is an Elizabeth Bay Production in association with Aceway and Studio Babelsberg and is produced by Grant Hill, p.g.a., Dario Bergesio, Josh Jeter and Elisabeth Bentley, with Marcus Loges and Adam Morgan serving as executive producers.

"Terrence Malick has crafted a majestic and deeply affecting story of a man who held onto unwavering faith and devotion during the darkness of war," said Utley and Gilula. "We are elated to reunite with Terrence Malick after the wonderfully rewarding journey of ‘The Tree of Life.’ He has brought his exquisite filmmaking style to this powerful portrait of one man’s spirit in a time of crisis. The performances by the cast, anchored by August Diehl and Valerie Pachner, are tremendous.”

Producer Grant Hill said, “Terry and I are so delighted to be back home with our ‘Tree of Life’ partners, Fox Searchlight. Their commitment and understanding was beyond reproach on ‘Tree’ and we are looking forward to an equally satisfying relationship on ‘A Hidden Life.’ This is a very personal project for Terry and it is great to be back with friends to tell this remarkable true story.”

The deal was brokered by Executive Vice President of Acquisitions & Co-Productions Ray Strache, with Roeg Sutherland and Maren Olsen from CAA and David Garrett from Mister Smith on behalf of the filmmakers.


http://www.foxsearchlight.com/post/4335/fox-searchlight-pictures-acquires-terrence-malicks-a-hidden-life/

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 30 Mai 2019, 15:40

Pff.. qu'ils sont ridicules ces gens (les Russo, Tarantino, Bong et son distributeur) à mettre en garde contre les spoiler...



Ca veut donc dire qu'il n'y a rien d'autre dans leurs films que le scénario.. (comme je le disais donc)

Que le voyage et la manière compte chez eux moins que la destination ?


Si ça vous dit je vous raconte tout pour Parasite et pour Once Upon A Time in Hollywood (<- celui là je ne l'ai quand même pas vu, on ne va pas perdre du temps pour rien, mais je sais tout ce qu'il y a à savoir si tant est que ce soit à savoir :roll: )

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 30 Mai 2019, 21:33

Ouais, j'ai vu ces affiches ridicules dans le métro toute à l'heure, pfff...
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20071
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 31 Mai 2019, 16:29









Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 31 Mai 2019, 17:27

Et à la fin, il pète la gueule à un gros black.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20071
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede DCP le 31 Mai 2019, 17:48

Hugues a écrit:Pff.. qu'ils sont ridicules ces gens (les Russo, Tarantino, Bong et son distributeur) à mettre en garde contre les spoiler...



Ca veut donc dire qu'il n'y a rien d'autre dans leurs films que le scénario.. (comme je le disais donc)

Que le voyage et la manière compte chez eux moins que la destination ?


Si ça vous dit je vous raconte tout pour Parasite et pour Once Upon A Time in Hollywood (<- celui là je ne l'ai quand même pas vu, on ne va pas perdre du temps pour rien, mais je sais tout ce qu'il y a à savoir si tant est que ce soit à savoir :roll: )

Hugues


Ou alors ils essaient de "surfer" sur un sujet à la mode: "tu ne spoileras pas la fin d'un film / série", dont on en a beaucoup parlé récemment avec Game of thrones.... une petites "astuce" marketing, donc, bon, des fois, c'est moins bien réussi que d'autres, on est d'accord.... :ciel:
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 23862
Inscription: 26 Fév 2003, 11:18

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 01 Juin 2019, 22:04

Pour info:


Image

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 03 Juin 2019, 15:30

6e acteur différent à incarner Batman en 30 ans, et une nouvelle trilogie qui s'annonce. saoul:

http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Cest-officiel-Robert-Pattinson-est-le-nouveau-Batman
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20071
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 03 Juin 2019, 22:38

FAUTE...

https://www.ina.fr/video/PUB3784111073/galaxy-gel-detergent-lave-vaisselle-video.html

Il remplit pas les conditions, il a pas joué pour Terrence Malick.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 03 Juin 2019, 22:50

https://www.spectator.co.uk/2019/06/quentin-tarantino-on-how-spaghetti-westerns-shaped-modern-cinema/

So it is the true beginning of what filmmaking had evolved to by the 1990s. You don’t go past Leone, you start with Leone.

For my money I think he is the greatest of all Italy’s filmmakers.


saoul: saoul:

:haha:

Hugues (pas mal mon piège à Sheon... genre, modèle de luxe.. )

(en plus comme Sheon sera en train de faire un ralenti sur de la musique, il sera super facile à attraper)
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 04 Juin 2019, 10:19

Hugues a écrit:FAUTE...

https://www.ina.fr/video/PUB3784111073/galaxy-gel-detergent-lave-vaisselle-video.html

Il remplit pas les conditions, il a pas joué pour Terrence Malick.

Hugues

Michael Keaton non plus, à ma connaissance.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20071
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 04 Juin 2019, 10:21

Hugues a écrit:https://www.spectator.co.uk/2019/06/quentin-tarantino-on-how-spaghetti-westerns-shaped-modern-cinema/

So it is the true beginning of what filmmaking had evolved to by the 1990s. You don’t go past Leone, you start with Leone.

For my money I think he is the greatest of all Italy’s filmmakers.


saoul: saoul:

:haha:

Hugues (pas mal mon piège à Sheon... genre, modèle de luxe.. )

(en plus comme Sheon sera en train de faire un ralenti sur de la musique, il sera super facile à attraper)

Tu peux continuer ton négationnisme sur l'influence de Leone sur le cinéma, ça n'a pas trop d'intérêt d'en discuter. Ça fait longtemps qu'on a fait le tour des arguments à ce sujet.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20071
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 04 Juin 2019, 15:41

Au contraire ça serait intéressant d'en discuter puisque finalement je crois (je peux me tromper) tu n'as jamais vraiment répondu aux réserves faites (et notamment par tu sais qui) sur le cinéma de Leone.

Après personne ne nie qu'il ait une influence... Il a une postérité, bien au contraire

Mais est-ce que cela en fait le plus cinéaste italien ?

Mais aussi... qui influence-t-il?

Sérieusement, c'était plus pour le bon mot que je terminais mon message ainsi que pour me moquer de Leone.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 04 Juin 2019, 21:33

Christoph Waltz, Gina Gershon, Elena Anaya, Sergi López, Louis Garrel entre autres dans le prochain prochain Woody Allen...

Communiqué de presse Mediapro a écrit:4th June 2019

Woody Allen to begin filming in july of his new movie produced by THE MEDIAPRO STUDIO with Gravier Productions

Starring Elena Anaya, Louis Garrel, Gina Gershon, Sergi López, Wally Shawn and Cristoph Waltz

The filming of Woody Allen's 51st film, production title WASP2019, and as yet, without an official title, will take place in San Sebastian from July 10th to August 23rd.

The film features a first-rate cast made up of international and Spanish actors including Elena Anaya ("Wonder Woman", "The Summit", "The Skin I Live In", "Sex and Lucia"), Louis Garrel ("Godard Mon Amour", "Love Songs", "The Dreamers" and "A Faithful Man", which he also directed), Gina Gershon ("Killer Joe", "Bound", "The Insider" and "Face Off"), Sergi López ("A Perfect Day", "The Next Skin", "Pan's Labyrinth", "With a Friend Like Harry"…), Wally Shawn (veteran actor who has worked with Woody Allen in films such as "Radio Days", "Shadows and Fog" and "Manhattan") and Cristoph Waltz ("Django Unchained", "Inglorious Bastards", -and Oscar® award-winning roles-, in "Carnage" and "Spectre").

The film tells the story of a married American couple who go to the San Sebastian Film Festival. They get caught up in the magic of the festival, the beauty and charm of Spain and the fantasy of movies. She has an affair with a brilliant French movie director, and he falls in love with a beautiful Spanish woman who lives there. It is a comedy-romance that resolves itself in a funny but romantic way.

"At MEDIAPRO we've been working with Woody Allen for 14 years. His films, like every project the group produces, have a unique personality. This latest movie has all the ingredients to be right up there along with what we've become accustomed to from a director of Woody Allen's talent: an intelligent script and a first-rate international cast. In addition, we're delighted to be able to shoot the movie in a city such as San Sebastian, which has such strong ties to cinema", commented Jaume Roures, founding partner of MEDIAPRO.

THE MEDIAPRO STUDIO, the latest brand from the MEDIAPRO Group and whose objective is unique content creation worldwide, co-produce the Woody Allen movie.

This is the 4th collaboration between the Group and the prestigious director and screenwriter after MEDIAPRO produced "Midnight In Paris", "You Will Meet A Tall Dark Stranger" and "Vicky Cristina Barcelona", films which won two Oscar® awards, among other prizes and international recognition.

This will also be the 4th collaboration between Woody and renowned award-winning cinematographer Vittorio Storaro.


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 04 Juin 2019, 22:37

Hugues a écrit:Au contraire ça serait intéressant d'en discuter puisque finalement je crois (je peux me tromper) tu n'as jamais vraiment répondu aux réserves faites (et notamment par tu sais qui) sur le cinéma de Leone.

Mais si, on a déjà eu cette conversation.
Plus d'une fois, d'ailleurs.
Hugues a écrit:Sérieusement, c'était plus pour le bon mot que je terminais mon message ainsi que pour me moquer de Leone.

Je sais.
Mais, très honnêtement, c'est assez fatiguant, à force. J'ai compris qu'il y avait beaucoup d'anti-Leone sur ce forum, la plupart sans arguments très intéressant autre que "c'est long on s'ennuie oh là là", et pour ceux qui ont des arguments tout a déjà été dit.

Un peu comme les éternelles mêmes piques côté F1 concernant tel ou tel pilote.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20071
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 05 Juin 2019, 10:37

Image

Image

Image

Image
Dernière édition par Cortese le 05 Juin 2019, 10:47, édité 1 fois.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30643
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 05 Juin 2019, 10:38

Sacré Gotlib :D :good
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20071
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 06 Juin 2019, 09:50

Pour Sir Ouais_supère de l'Espace Infini (et Majestueux, tout ça tout ça..) même si c'est du James Gray berk... (qui aurait dû être à Cannes parait-il... si Disney n'avait pas tout changé les plans)

Ad Astra - Bande-annonce VOST   Compatible plein écran


Si vraiment vous voulez la VF:
Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


Pour rejoindre ce que je disais sur Le Mans '66 / Ford vs. Ferrari ..

Ce genre de film entre deux eaux, grand spectacle mais pas super héros, ça Disney n'en veut plus... Les gens ne vont plus les voir pense Disney (ou alors si vous voulez qu'ils continuent à les faire, allez les voir)

Or c'est presque tout ce qui était ce que faisait 20th Century Fox... Donc il est pas impossible que les X-Men soient simplement regroupés sous l'étiquette Marvel, les Avatar chez Disney, et que ce genre de films soient arrêté et que 20th Century Fox disparaisse...

Fox Searchlight, avec ses films plus exigeants est un peu plus à l'abri.. mais même pour ce dernier rien n'est garanti... Et de toute façon ce n'est pas un grand cadeau fait au cinéma que serait de maintenir Fox Searchlight. Car ce label ne distribue de toute façon parmi les films les plus "exigeants" que les plus commerciaux.. Exigeant ?
Encore plus que sous la férule des financiers de 20th Century fox,, ma diversité, Disney c'est bien leur dernier centre d'intérêt, quelque chose dont ils se contrefoutent. Donc tuer 20th Century Fox et plus tard Fox Searchlight ça ne leur ferait pas vraiment de souci: ce qui compte c'est ce qui rapporte...
Même les financiers de 20th Century Fox que Murdoch avait mis aux commandes savaient que ce qui ne rapporte pas comptait aussi.

(il y a deux ans ou trois ils disaient que si ils reprenaient le studio, c'était pour ne rien changer, mais l'année calamiteuse de 20th Century Fox l'année passée, en dehors des super héros a tout changé..)

Et si vous croyez que je délire, cet article dit à peu près la même chose:
https://www.forbes.com/sites/scottmendelson/2019/06/05/box-office-fox-disney-ad-astra-ford-v-ferrari-damon-pitt-bale-amy-adams-avatar-x-men/

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 2106
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 06 Juin 2019, 11:32

Hugues a écrit:Pour Bellocchio, c'est sans atteindre son meilleur, tout de même un des quelques grands films de sa carrière.


:good
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27726
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Précédente

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Ahrefs [Bot], sccc et 8 invités