La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 14 Déc 2018, 16:16

Eh bien hier, j'ai peut-être vu mon pire film de l'année.

Incroyable.

Ça s'appelle Under the Silver Lake, et c'est... Nul.

Vraiment.

Ou bien j'ai pas compris.

Enfin, c'est une certitude, ça, j'ai pas compris.
De quoi ça parle, où ça veut en venir...

Mais c'est nul, j'ai l'impression.
Ouais_supère
 
Messages: 21253
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Déc 2018, 16:30

Je présume. Parce que bon j'ai évité de le voir, pour ne pas perdre de temps...

Hugues
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Déc 2018, 16:40

Sinon, voilà le genre de surestimation, de hype que provoquent une campagne publicitaire et une réputation imméritée...




:pasrond:

Perte d'objectivité ou peut-être ignorance de l'histoire du cinéma, ignorance de ce que le réalisateur mexicain singe...

(Même si il y a une ou deux séquences, originales cette fois, qui resteront liées au film dans la mémoire collective.. vous comprendrez lesquelles en les voyant.. Mais un film n'est pas que ses tours de force...)


Bref, une bien meilleure évaluation du film, qui reste les pieds sur terre, et le considère pour ce qu'il est, quelque chose de réussi mais pas aussi grand qu'on veut le dire, c'est celle-ci:



Ce genre de réflexion est du bon côté de l'histoire qui jugera sévèrement les autres (pour terminer sur une phrase volontairement exagérément lyrique :D )..

Hugues (Et oui je vais le poster l'autre côté ici, y a pas de raison que c'te bidule soit ignoré des gens qui vont que l'autre côté ^^)
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 14 Déc 2018, 17:02

Petite anecdote qui ne sert à rien, mais cadeau pour Sheon :

En voulant rendre hommage à Cuaron, Mélanie Laurent a évoqué... Le Labyrinthe de Pan.

Voilà.

Image
Ouais_supère
 
Messages: 21253
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Déc 2018, 17:25

Anecdote qui a fait le tour du monde par ailleurs..



Bon en même temps, il y a de quoi confondre vu la consanguinité..

Cf la vidéo postée hier où celui qui a expérimenté quel lancement offre le Lion d'Or l'année passée sur son film oubliable l'offre à son copain... (après que déjà les trois Mexicains se soient succédés à l'Oscar)



(et en particulier à 1:02:50 )


Ce qui alors ne faisait que confirmer ce que tout le monde sur place avait compris avant même avant même le début de la Mostra pour des raisons extrasèques aux oeuvres elles-même : qui aurait le Lion d'Or...


Passage de plat démagogue, qui s'est poursuivi en d'autres lieux, où alors qu'il est sensé garder de la réserve en tant qu'ancien jury, le même Del Toro, invité surprise de la présentation du film, à la surprise même de son compatriote, dit ces mots au festival de New York:

”ROMA is the culmination of Alfonso's career so far. I told him, ‘This not only your best movie, it’s one of my top 5 movies of all-time. Don't get big-headed. It's number five.’”

Argument si irréaliste qu'il n'est que complètement et cyniquement publicitaire...



Bref, les confondre est un moindre mal... ils se promeuvent les uns les autres...

Hugues
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede horatio le 14 Déc 2018, 19:20

Ouais_supère a écrit:Eh bien hier, j'ai peut-être vu mon pire film de l'année.

Incroyable.

Ça s'appelle Under the Silver Lake, et c'est... Nul.

Vraiment.

Ou bien j'ai pas compris.

Enfin, c'est une certitude, ça, j'ai pas compris.
De quoi ça parle, où ça veut en venir...

Mais c'est nul, j'ai l'impression.


Je te confirme, c'est nul. J'ai arrêté le visionnage après une heure et franchement pas envie de reprendre.
horatio
 
Messages: 1987
Inscription: 20 Sep 2010, 07:39

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 14 Déc 2018, 21:27

AH !

Ca me rassure !
Et oui en plus c'est foutrement long !
Ouais_supère
 
Messages: 21253
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 15 Déc 2018, 10:19

Ouais_supère a écrit:Petite anecdote qui ne sert à rien, mais cadeau pour Sheon :

En voulant rendre hommage à Cuaron, Mélanie Laurent a évoqué... Le Labyrinthe de Pan.

Voilà.

Image

:prost:
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19428
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Maschum le 22 Déc 2018, 23:05

Vu Star Wars IX hier.

Excellent #courrir #courrir :good
Avatar de l'utilisateur
Maschum
*sous avertissement*
 
Messages: 21630
Inscription: 24 Fév 2003, 13:41
Localisation: Tape dans les mains si tu lis ça

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Stéphane le 22 Déc 2018, 23:33

Ca y est, j'ai encore un an de ma vie qui a disparu.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 44741
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 30 Déc 2018, 11:14

Bon, j'ai bien bossé, j'ai vu Roma et the Other Side of The Wind.

Le premier est très joli mais le second est incroyable.

A voir plusieurs fois je pense, je ne crois pas avoir jamais vu un film d'une telle densité, il faudrait faire "pause" à chaque réplique, oui mais on perdrait alors le mouvement, l'engloutissement du spectateur.
Ouais_supère
 
Messages: 21253
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ghinzani le 31 Déc 2018, 14:42

Le retour de Marie Poppins...C'est, au départ, pas mon truc, mais c'est très joli....
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 25815
Inscription: 12 Sep 2005, 17:38

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 07 Jan 2019, 15:43

Le très actuel Invasion Los Angeles est de retour au cinéma.

They Live !



Découvert cette restauration en septembre à sa première mondiale.. J'ignorais qu'elle ressortait au cinéma en France cette semaine..

https://www.lepoint.fr/pop-culture/cinema/invasion-los-angeles-quand-le-danger-vient-de-la-tele-03-01-2019-2283207_2923.php

Hugues
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 09 Jan 2019, 20:21

John Lassetter revient, un an après son éviction de Pixar et Disney Animation, il vient d'être engagé pour diriger Skydance Animation.

Disney va avoir du souci à se faire.

Hugues
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 13 Jan 2019, 12:29

Hugues a écrit:
Marlaga a écrit:
Hugues a écrit:Et pirater en fait c'est donc se priver à long terme de l'édition HD de chef d'oeuvres, car ils ne se concentreront que sur ce qui est rentable


Ta phrase n'est valable que si le piratage remplace un achat de la même oeuvre, ce qui, en pratique, est très loin de la réalité. C'est ça que les maisons de disques et les studios de cinéma n'ont toujours pas compris. Un film peut être très piraté tout en étant très acheté en DVD (Bienvenue chez les chtis par exemple comme on en parlait à l'instant, record des téléchargement et record des ventes de DVD dans la foulée) ou l'inverse, peu piraté et peu vendu. Et rien ne prouve qu'un film très piraté aurait vendu plus de DVD sans le piratage. Il semblerait même que plus un film est piraté, plus il est vendu en DVD car ça fonctionne comme de la publicité.
Les studios de cinéma devraient aussi comprendre que l'émerveillement devant la qualité et l'objet du DVD est passé, comme l'industrie musicale doit comprendre que l'objet du CD audio ne fait plus rêver. La baisse des ventes est mécanique et en période de crise, elle est logique. Aux premières années des DVDs, beaucoup de gens trouvaient génial d'avoir une collection de DVDs. Avec un peu de recul, on se demande quel intérêt ça a. On ne regarde pas un film 50 fois, ça prend de la place, les bonus sont inintéressants, la qualité est égalée ou surpassée par d'autres formats et même la TV avec la TNT HD propose des diffusions multilingues avec une image de qualité. Le support physique n'apporte plus grand chose.

Quant aux éditions de chef d'oeuvre, je crois qu'aucun studio n'est assez philanthrope pour investir en pure perte les bénéfices d'un film à grande diffusion dans l'édition d'un petit film. S'il est édité, c'est pour se vendre et s'il ne se vend pas assez, ils n'en éditeront pas d'autres. Donc achète ton film culte si tu veux que ça continue.



Cette année, j'ai été plongé dans l'absolu dégout de constater que même de vraies et singulièresoeuvres, dont le montage financier avait été difficile à boucler, et qui seront vues comme aussi précieux sans doute à la postérité que l'est à nos yeux La Passion de Jeanne d'Arc de Dreyer avec l'incarnation éternelle de Renée Falconetti, qui d'avance se seraient peu vendues car méconnues,sont ripées par des boutonneux.. Et pire encore, téléchargées par des gens qui visiblement n'y entendaient que dalle, à lire leur commentaires de cinéphages (c'est péjoratif à mes yeux) drogué au clignottement de couleurs..

Que veux-je dire par là, je veux réfuter ton argument favori, ça n'a pas de conséquence le piratage, le film n'aurait pas été acheté, ou bien, les films téléchargés sont achetés.. Je suis désolé, mais les études lobbyistes j'ai déjà donné..
Quand le piratage n'existait pas.. Pour découvrir un film tu allais le louer, il te coutait quelques euros, pour ce prêt de 24h.. Comme il te coutait un peu d'argent et comme justement ces moments de découverte étaiten plus rare qu'en ces périodes de toute gratuité, tu le regardais non comme un consommateur boulimique de films, comme un enfant gaté gavé au blockbuster, noyé sous des centaines de disques gravés, c'est à dire distraitement, mais tu accordais à l'objet artistique un peu de l'attention qu'il méritait, y investissait un peu plus d'obstination si les premières minutes te repoussaient. Tu faisais l'effort d'entrée dans l'oeuvre... Et peut-être alors un film qui ne t'aurait touché si tu l'avais pris comme un simple produit d'abondance, non précieux, tu te surprenais à l'apprécier, pour les qualités qui justement au départ t'avaient effrayé.. Et pour le revoir, parfois, tu te surprenais à vouloir l'acheter.
Le piratage, lui, dégrade ce qu'il touche.. L'oeuvre n'a plus de valeur, on la regarde comme un enfant Bettencourt regarde sa 60e Ferrari, comme un jouet sans importance... on la consomme plutôt qu'on ne la regarde en fait...
Je suis sûr que les oeuvres dont j'ai évoqué l'exemple, elles pourraient être appréciées par quelques uns de ces mêmes écervelés, si l'objet avait été précieux à leurs yeux, et le moment plus singulier, plus solennel .. Mais non, dans la profusion de la gratuité c'est "pas cool" de "perdre son temps" devant quelque chose qui demande un peu d'investissement personnel... Là pour ces consommateurs effrinés de gratuité, une oeuvre c'est un bol de cacahuète, un ingrédient pour s'empiffrer l'esprit que l'on jette si il est étrange, il n'a aucune valeur.. Et ce qui n'a de valeur on le gaspille..
Le gaspillage c'est l'absence d'attention. Or une oeuvre pour vivre, elle a besoin d'attention..

C'est la société d'abondance, la société de consommation dans une de ses incarnations et silverwitch avait raison, le piratage c'est une des formes du libéralisme..
Le piratage c'est en quelque sorte la carte UGC en pire, cette carte qui permet de consommer du cinéma (et quitter la salle comme un enfant gaté après 5 minutes) plutôt que de le regarder.

Pour revenir à ces films, pourquoi les pirater alors que leur ventes seront faibles [...].
Ces oeuvres rares, pourquoi ne pas leur accorder la chance d'une rencontre précieuse, parce qu'il y aura eu l'acte d'acheter le droit de voir l'objet (location) et éventuellement peut-être l'envie de l'acheter.. Seulement par une pseudo-rébellion qui n'est que le pire des conformismes (après tout ils vont dans le sens de l'idéologie dominante, le libéralisme), basé sur une démagogie pire encore, celle d'inconscients vivant chez Papa Maman affirmant que tout doit être partagé, tout doit être gratuit, au détriment des ayant droits.. (je pense que la sociologie des gens qui téléchargent est variée, mais celle de ceux qui uploadent se limite à des adolescents ou post-adolescents qui ne connaissent pas encore la valeur du travail, parce que c'est cool de mettre en ligne même le travail du plus nécessiteux, on devient célèbre sur la petite scene, on se fait un ego)

[...]


Alors oui, pour conclure, le piratage parce qu'il implique un mépris, que l'objet artistique est réduit à un bien de consommation, à un bien d'abondance, interchangeable, jetable à la moindre contrariété ou au moindre pas en dehors de ce qui nous est coutumier, où la tentation du mauvais film concurrence dans la pensée l'investissement nécessaire d'un bon film, du fait de sa gratuité si ça ne plait pas on jette, comme on jetterait de la nourriture dont on a plus envie tue un certain cinéma.. Tu ne veux pas le voir.. Pas voir que tant qu'il y avait un petit droit d'entrée, ça rendait l'objet particulier, digne de s'investir.

Tu sais pourtant en général que le libéralisme affaiblit les identités, lutte pour et vers l'uniformité, la moins couteuse. Ici ça n'est pas différent, une autre incarnation du libéralisme nous emmène aussi vers un cinéma uniforme, où l'intelligence, la singularité se fait rare. Les mêmes conséquences donc, pour des causes soeurs.

[...]



Sur l'attention, la différence entre assister, regarder et voir, Orson Welles disait déjà tout en 1983:



Hugues (qui est un peu étonné d'avoir écrit ceci dès 2010, je pensais que c'était une version de moi un peu plus récente qui avait produit ce long message ici bien élagué, et pour je ne sais quelle raison, je pensais avant même de découvrir que c'était si ancien que de toute façon aujourd'hui j'en serais bien (plus) incapable..)
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 15 Jan 2019, 11:49

Hugues a écrit:Enfin, puisque la bande-annonce est sortie ce jour, pas un mauvais film, c'est sans doute un bon, au sens honorable film mais point un chef d'oeuvre non plus, des frères Coen.

Dans notre plus malheur, la meilleure réplique du film est montrée dans la bande-annonce. Mais pourquoi !!?!
Et pourtant elle avait valu des rires et des applaudissements en plein film qui ont duré bien 40 à 60 secondes après la réplique, c'est dire la puissance de celle-ci.

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher



Le film a un titre trompeur car c'est en fait le titre d'une nouvelle parmi bien d'autres que va conter le film. Mais, tout comme certains recueils de nouvelle mette le titre d'une des nouvelle sur la couverture, le film fait de même (il feuillète d'ailleurs un livre du même nom tout au long du film)

Pour éventer un peu la chose, le personnage du premier récit, Buster Cruggs est lui une sorte de Lucky Luke (il tire même plus vite que Lucky Luke) qui aurait été croisé avec Charles Trénet (mauvaise langue je suis) ou quelque chanteur de ballade folk.
Mais plus fort encore, et vous le découvrirez dans une scène, même sans pistolet il est extrêmement fort (là encore des applaudissements interminables en plein film)

Le film alterne des histoires ironiques, mordantes, parfois tristes, poétiques ou effrayantes, mais est toujours diablement sévère avec ses personnages.
Ca n'est pas un grand film mais donc pour des répliques sensationnelles et quelques faits d'armes ahurissants, le film a bien mérité un prix tel que le meilleur scénario.
A noter que le narrateur de la bande-annonce n'est en aucun cas le narrateur du film.

Donc, une nouvelle fois un film uniquement visible sur son téléviseur en France, quand il sortira à la fois au cinéma et sur Internet ailleurs.

Hugues


:good

J'ai enfin vu le film récemment. Si tu mets de côté la première histoire, fantaisiste, et l'image du film (carrément moche), c'est plutôt bon, pour ne pas dire très bon. Si je devais faire un top 2018...
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27716
Inscription: 28 Mar 2003, 18:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 15 Jan 2019, 12:39

Et puis c'est une excellente occasion de revoir Tom Waits.
Ouais_supère
 
Messages: 21253
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 15 Jan 2019, 12:48

Ouais_supère a écrit:Et puis c'est une excellente occasion de revoir Tom Waits.


:o

Formidable dans ce film, comment souvent d'ailleurs.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27716
Inscription: 28 Mar 2003, 18:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 15 Jan 2019, 23:29

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-roman-polanski-et-jean-dujardin-tournent-pres-de-la-prison-de-la-sante-14-01-2019-7988550.php

:good

Hugues (bon c'était su depuis novembre que ça tournait mais bon comme il y a un article c'est l'occasion d'en parler..)
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 17 Jan 2019, 11:55

Hugues a écrit:http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-roman-polanski-et-jean-dujardin-tournent-pres-de-la-prison-de-la-sante-14-01-2019-7988550.php

:good

Hugues (bon c'était su depuis novembre que ça tournait mais bon comme il y a un article c'est l'occasion d'en parler..)


:o

Les polémiques qui avaient manqué d'emporter ce film, en projet depuis des années, ont quand même eu raison de pas mal de choses, dont l'acteur principal initialement prévu qui a abandonné le navire. Je ne résiste pas à le citer, je ne sais pas si c'est ou non une info connue du public, mais je m'en fous: cher Brad Pitt, tu n'es pas très courageux.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27716
Inscription: 28 Mar 2003, 18:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 17 Jan 2019, 17:12

Alors que Dujardin a décidé de tourner avec tous les bons réalisateurs "hexagonaux". :o
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19428
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 17 Jan 2019, 17:16

sheon a écrit:Alors que Dujardin a décidé de tourner avec tous les bons réalisateurs "hexagonaux". :o


J'ai bon espoir qu'il trouve cette fois un grand rôle dans un grand film.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27716
Inscription: 28 Mar 2003, 18:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 17 Jan 2019, 17:27

Dommage que Polanski y fasse encore jouer sa femme. :?
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19428
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 17 Jan 2019, 17:29

sheon a écrit:Dommage que Polanski y fasse encore jouer sa femme. :?


...:

:D

Ce n'est pas très très gentil ! D'ailleurs, une fois Emmanuelle Seigner a été très bien dans un film de Polanski ("La Vénus à la fourrure").
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27716
Inscription: 28 Mar 2003, 18:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 17 Jan 2019, 17:58

Silverwitch a écrit:cher Brad Pitt, tu n'es pas très courageux.


Et tout ça pour finalement jouer au même moment dans une réalisation inepte le rôle d'un never-been dont le seul fait d'arme sera d'avoir été le voisin de .... Roman Polanski..

Hugues
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 17 Jan 2019, 18:01

Je suis amusé d'essayer de trouver ce qui peut bien faire basculer de Brad Pitt à Jean Dujardin, j'ai du mal à voir ce qui peut les relier.
Ouais_supère
 
Messages: 21253
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 17 Jan 2019, 18:04

Silverwitch a écrit:
sheon a écrit:Dommage que Polanski y fasse encore jouer sa femme. :?


...:

:D

Ce n'est pas très très gentil ! D'ailleurs, une fois Emmanuelle Seigner a été très bien dans un film de Polanski ("La Vénus à la fourrure").

Bon, d'accord, elle joue mieux que sa sœur, mais j'ai quand même un peu de mal. :P
Dans La Neuvième Porte, par exemple, elle ne m'avait pas tellement convaincu.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19428
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 17 Jan 2019, 18:09

Ouais_supère a écrit:Je suis amusé d'essayer de trouver ce qui peut bien faire basculer de Brad Pitt à Jean Dujardin, j'ai du mal à voir ce qui peut les relier.


Oh tu sais, un peu de teinture, le bon képi et une moustache, ça "fait" très vite "d'excellents français"...

:D

Hugues (et aussi d'excellents soldats qui marchent au pas,.. ce qui à la fois trombe bien et pas bien.)
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 17 Jan 2019, 18:10

Par ailleurs, Polanski tenait absolument à le tourner en anglais (et donc souhaitait des acteurs anglophones ou des francophones ayant peu d'accent, ou en tout cas une équipe ayant les mêmes accents) par nécessité commerciale.
Mais peut-être que finalement il a renoncé en trouvant un financement qui n'imposait comme condition sine qua non un film en langue anglaise.
(Mais je dis ça, je n'en sais rien, je ne sais pas si le film est tourné en français ou non.. Même si je pense que si Dujardin a arrêté sa carrière internationale pour éviter d'améliorer son anglais, ça n'est sans doute pas pour être obligé de le faire ici)

Hugues
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 17 Jan 2019, 18:18

sheon a écrit:Bon, d'accord, elle joue mieux que sa sœur, mais j'ai quand même un peu de mal. :P


Je trouve pas, moi.

Enfin pour moi Mathilde est un peu un "animal" né pour la caméra, pas forcément bien utilisé.

Emmanuelle est un peu momolle, Mathilde bouillonne.
Ouais_supère
 
Messages: 21253
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 19 Jan 2019, 23:17

Le nouveau VERSUS, un parallèle entre deux fameux "films de bestioles", Jaws et Les Oiseaux, deux réalisateurs, et deux moments de cinéma.
Toujours intéressant.

D'ailleurs dedans figure un extrait du Convoi de la Peur de Friedkin, qui me fait bien envie, quelqu'un l'a vu ?

Ouais_supère
 
Messages: 21253
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Jan 2019, 20:05

J'ai déjà dit plein de fois depuis septembre, la grandeur de Peterloo de Mike Leigh ...

Film extraordinaire qui porte en lui toute la période... Un film qui questionne la nature de la citoyenneté (certes britannique, mais les revendications du mouvement qui se cristalisa autour de Manchester et en particulier à ce fameux jour St Peter's Fields sont inspirés de la citoyenneté française), de la souveraineté des peuples et dans quel intérêt on les dirige.

Eh bien si vous êtes en Belgique ou si vous vivez pas trop loin de la frontière, foncez le voir, je découvre qu'il est en salle depuis mercredi dernier...



Il y a par ailleurs dans la presse et la télévision belge bon nombre d'entrevue du cinéaste sur sa vision de cet évènement historique qui sont dignes d'intérêt.

Bande-annonce belge sous-titrée en français et néerlandais   Compatible plein écran


Bref, si vous le pouvez, foncez !

Hugues
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 21 Jan 2019, 11:46

Ouais_supère a écrit:D'ailleurs dedans figure un extrait du Convoi de la Peur de Friedkin, qui me fait bien envie, quelqu'un l'a vu ?

Oui.
J'ai préféré Le Salaire de la Peur de Clouzot, mais la version de Friedkin est quand même plutôt intéressante, notamment de par son changement d'environnement qui du coup modifie assez radicalement l'ambiance du film, et certaines séquences sont assez hallucinantes (en particulier la fameuse séquence du pont qui a failli virer à la catastrophe sur le tournage).
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19428
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 21 Jan 2019, 13:42

Monsieur de la Superacquiesciation arrive un peu tard.
Le film a été diffusé sur Arte il y a tout juste 4 ans (enfin 4 ans et deux jours).

Je l'ai vu dans l'enfance, via des camarades de classe et collègue de mes parents, dont le papa avait (on le découvre avec le recul) le bon goût de leur faire découvrir pas mal de films honorables en vidéo...

Je ne l'ai pas revu depuis, sauf distraitement donc il y a 4 ans Arte, et bien que Clouzot ne soit pas un cinéaste de chevet, contrairement à bien des films de Friedkin (le terme de chevet est un peu exagéré pour ces films, mais je trouve pas comment tourner la phrase autrement), il vaut mieux voir le film de Clouzot que celui de Friedkin.

Même si, dernier bémol, il y a des centaines, des milliers peut-être de films bien plus urgent à voir que le Clouzot. (Et comme la vie est courte, on choisit les trucs urgents )

Hugues

NB: En 2015, les deux films avaient été diffusés un jour après l'autre, les 18 et 19 janvier.
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 21 Jan 2019, 14:07

Je les ai vus sur grand écran à l'occasion d'une rétrospective Clouzot à la Cinémathèque.
De manière assez incompréhensible, les vieux (bah oui, je l'ai vu un après-midi en semaine) dans la salle riaient lors de moments pas drôles du tout, par exemple quand l'un des personnages, réellement terrorisé, s'éloigne du camion pendant qu'Yves Montand manœuvre. Mais le public de la Cinémathèque est assez spécial, on se fait parfois engueuler parce qu'on rit devant un nanar interplanétaire genre 2019 après la chute de New-York... :lol:
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19428
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 21 Jan 2019, 15:05

Très spécial oui..

Par exemple il applaudit M. Night Shyamalan ....

Ou pire Sergio Leone..


(Pardon c'était trop tentant, mais hein j'étais obligé.. Et puis tu sais bien Sheon c'est pour te taquiner... )

Hugues (Enfin en partie.. Car il y a du vrai aussi :jesors: )
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 21 Jan 2019, 16:56

Hugues a écrit:Autre hypothèse...

Tu te surestimes et le sous-estimes.

Ou pour le dire autrement, tu refuses d'essayer de te mettre au niveau d'un si grand cinéaste.


Et ça vaut pour Leone comme pour Shyamalan.

Allez, ciao ! 8-)
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19428
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 21 Jan 2019, 17:01

:D :gratte:

Pas tout compris..

Hugues
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 21 Jan 2019, 17:18

Ok merci.

Bon, j'ai quand même envie de le voir, hein.

Mais de toute façon il sera invisible pour moi tant qu'il ne sera pas VODable.
Ouais_supère
 
Messages: 21253
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 23 Jan 2019, 09:29

Alexandre Astier a annoncé sur sa page Facebook que le tournage du premier film Kaamelott allait débuter d'ici quelques jours.
Plus qu'à attendre 2020 pour voir le résultat.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 19428
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 29 Jan 2019, 15:59

Vu le casting et le synopsis, je ne crois pas qu'on retrouvera jamais Bruno Dumont un jour hélas.

Par ce demi-clair matin (titre provisoire)
de Bruno Dumont

Avec Léa Seydoux et Blanche Gardin.
3B Productions (France) / Red Balloon Film GmbH (Allemagne)

Chronique de la vie frénétique d’une journaliste star de la télévision, prise entre la célébrité́ et une spirale d’évènements qui entraineront sa chute. Entre drame et comédie, Bruno Dumont veut mettre en scène la crise intime et publique d’une jeune femme et dresser un tableau de la France contemporaine.

« Filmer cette vie et cette illumination. Filmer cette conversion, sa détermination, ses maux, ses sursauts, sa lutte. » (Bruno Dumont)

Tournage prévu en septembre et octobre 2019.


Hugues
"Movies and friendship... those are mysteries."
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 1476
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités