La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 06 Mar 2018, 16:08

J'ai plein d'amis qui adorent Dupontel, moi j'avoue qu'il ne m'a jamais fait rire. Oui bon il a une tête de SDF et il joue bien l'évadé d'hôpital psychiatrique mais la misère ne me fait pas rire.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30109
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 06 Mar 2018, 16:15

Cortese a écrit:J'ai plein d'amis qui adorent Dupontel, moi j'avoue qu'il ne m'a jamais fait rire. Oui bon il a une tête de SDF et il joue bien l'évadé d'hôpital psychiatrique mais la misère ne me fait pas rire.


Son dernier film n'est pas du tout une comédie. C'est du sérieux, du mélo, du drame qui lorgnerait vers le cinéma français d'avant guerre filmé avec la délicatesse de Jean-Pierre Jeunet. L'adaptation d'un Goncourt, en plus. Si quelqu'un me demande, ça me fait penser à parodie de cinéma des Inconnus. Mais j'ai sans doute l'esprit mal embouché.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27614
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 06 Mar 2018, 16:17

Cortese a écrit:Tiens on a regardé "Le sens de la fête" en VOD hier (ben oui, il faut bien continuer vivre mes bons amis). Bien sûr, c'est complètement nul, mais bon, c'est sans prétention, c'est une sorte de remake de "The Party". D'habitude je ne regarde pas les comédies "a la francese" (et encore moins les films français tristes) mais j'ai un faible pour les comédies sépharades, ça me rappelle tellement les bonnes soirées de rigolade, assis en rond à 15 sur les cageots de bière au bistrot à Alger de dans le temps...

Le linge sale se lave en famille ! :D
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18718
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 06 Mar 2018, 16:22

Shoemaker a écrit:
Cortese a écrit:Tiens on a regardé "Le sens de la fête" en VOD hier (ben oui, il faut bien continuer vivre mes bons amis). Bien sûr, c'est complètement nul, mais bon, c'est sans prétention, c'est une sorte de remake de "The Party". D'habitude je ne regarde pas les comédies "a la francese" (et encore moins les films français tristes) mais j'ai un faible pour les comédies sépharades, ça me rappelle tellement les bonnes soirées de rigolade, assis en rond à 15 sur les cageots de bière au bistrot à Alger de dans le temps...

Le linge sale se lave en famille ! :D


Ben quoi, on était propres ! Les médecins venaient en veston cravate, les employés de banque en costume trois-pièces, les commandants de bord en survêtement, les dentistes en tenue de tennis...
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30109
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 06 Mar 2018, 16:25

Cortese a écrit:
Shoemaker a écrit:
Cortese a écrit:Tiens on a regardé "Le sens de la fête" en VOD hier (ben oui, il faut bien continuer vivre mes bons amis). Bien sûr, c'est complètement nul, mais bon, c'est sans prétention, c'est une sorte de remake de "The Party". D'habitude je ne regarde pas les comédies "a la francese" (et encore moins les films français tristes) mais j'ai un faible pour les comédies sépharades, ça me rappelle tellement les bonnes soirées de rigolade, assis en rond à 15 sur les cageots de bière au bistrot à Alger de dans le temps...

Le linge sale se lave en famille ! :D


Ben quoi, on était propres ! Les médecins venaient en veston cravate, les employés de banque en costume trois-pièces, les commandants de bord en survêtement, les dentistes en tenue de tennis...

:lol: :lol: :lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18718
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Rainier le 06 Mar 2018, 18:36

Dupontel, je l'avais apprécié dans "la maladie de Sachs".
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 14175
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 09 Mar 2018, 14:49

Après le génial Seule sur la plage la nuit (sorti en janvier)

est sorti mercredi (7 mars), un plus "ancien" film de Hong Sang-soo
La caméra de Claire
(et je ne parle même pas de Le jour d'après sorti en juin dernier.. oui il n'arrête pas !)


La caméra de Claire - Bande-annonce   Compatible plein écran


Seule sur une plage, la nuit - Bande-annonce   Compatible plein écran


Image Image

Et puisque j'évoque ces deux films avec Kim Minhee, une nouvelle que j'ai croisée, et qui, ceux qui ont vu ou verront Seule sur une plage, la nuit, ce film qui nous révèle plusieurs mondes, plusieurs réalités en un même monde, en un même film... comprendront alors certainement pourquoi j'y attache un tout petit peu d'importance...
http://english.yonhapnews.co.kr/culturesports/2018/03/09/19/0701000000AEN20180309006300315F.html

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 09 Mar 2018, 15:48

J'ai vu Lady Bird.
C'est pas mal. Par moment amusant, touchant, bien trouvé. Les acteurs jouent tous juste.
Mais c'est tout. Pas extrêmement original, que ce soit niveau scénario, réalisation ou photo.
Je ne comprends donc pas l'engouement autour de ce film, mais peut-être tient-il à l'identité de sa réalisatrice.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18328
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 09 Mar 2018, 16:17

Je ne comprends donc pas l'engouement autour de ce film, mais peut-être tient-il à l'identité de sa réalisatrice.


Je ne pense pas. Les gens sont allés voir le film sans connaître.

sheon a écrit:C'est pas mal. Par moment amusant, touchant, bien trouvé. Les acteurs jouent tous juste.
Mais c'est tout. Pas extrêmement original, que ce soit niveau scénario, réalisation ou photo.


Non ce n'est pas tout. Ce que tu écris, est similaire à ce que j'ai pu déjà lire parfois de certains spectateurs ces derniers jours.
Ou ce que certains pourraient dire (à tort) des films de Todd Solondz.
Mais non ce n'est pas tout.

Il y a un invisible révélé.
Mais il faut être disposé à le voir, comme parfois sur certaines oeuvres.
Pour reprendre d'insignes mots écrits sur un autre film: la disponibilité se révèle dans l'indisponibilité.


Et il me semble que la partie de spectateurs qui a perçu cet invisible est celle qui y est retournée avec leurs parents (puisqu'il y a eu ce phénomène outre-Atlantique)

Après ce n'est en aucun cas un chef d'oeuvre. Mais c'est formidable pour un premier film.

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede heow le 09 Mar 2018, 23:06

Comme Sheon.

Pas du tout déplaisant comme film, mais l'invisible m'est bien resté invisible il faut croire. Un film de passage à l'âge adulte comme un autre.

En regardant l'affiche ensuite, me suis dit que la religion devait avoir plus d'importance dans le film que ce que j'en ai saisi (anecdotique à mes yeux, servant juste de cadre de l'école privée).

Quel est donc le thème invisible du film ? Image La volaille ?
Image
Avatar de l'utilisateur
heow
 
Messages: 1690
Inscription: 03 Déc 2003, 01:53

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cyril le 09 Mar 2018, 23:33

J'ai vu Black Panther. C'est mauvais (et pas la peine de se la ramener pour dire que c'était prévisible).
Image
Une communauté ne peut longtemps se suffire à elle-même ; elle ne peut se développer qu’avec des personnes provenant d’horizons différents et des frères encore inconnus. - Howard Thurman.
Avatar de l'utilisateur
Cyril
Meuble informatique
 
Messages: 43578
Inscription: 19 Fév 2003, 12:11

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cortese le 09 Mar 2018, 23:48

Cyril a écrit:J'ai vu Black Panther. C'est mauvais (et pas la peine de se la ramener pour dire que c'était prévisible).

Oui c'était prévisible comme tu le dis si bien, mais en voyant à quel point mes copains sub-sahariens de la BD ont été émus par ce film, je ne sais pas quoi penser.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30109
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Cyril le 10 Mar 2018, 00:00

C'est pour ça que j'ai été le voir. J'étais curieux. Honnêtement, je passe un bon moment devant la plupart des Marvel, c'est distrayant. Mais là, c'est caricatural, les dialogues sont pauvres, les répliques souvent ridicules et le scenario encore plus téléphoné que les autres Marvel. Pourquoi ce succès ? :?
Image
Une communauté ne peut longtemps se suffire à elle-même ; elle ne peut se développer qu’avec des personnes provenant d’horizons différents et des frères encore inconnus. - Howard Thurman.
Avatar de l'utilisateur
Cyril
Meuble informatique
 
Messages: 43578
Inscription: 19 Fév 2003, 12:11

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Tarod le 10 Mar 2018, 00:38

Une de mes employées black m'a dit qu'heureusement que tout le monde trouve ce film bien (même si elle n'a pas aimé) sinon tous les jeunes qui attendaient ce film auraient pété un câble :lol:
Avatar de l'utilisateur
Tarod
 
Messages: 6218
Inscription: 06 Mar 2011, 14:11
Localisation: Los Angeles

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 10 Mar 2018, 01:02

Cyril a écrit:C'est pour ça que j'ai été le voir. J'étais curieux. Honnêtement, je passe un bon moment devant la plupart des Marvel, c'est distrayant. Mais là, c'est caricatural, les dialogues sont pauvres, les répliques souvent ridicules et le scenario encore plus téléphoné que les autres Marvel. Pourquoi ce succès ? :?

Parce qu'il y a marqué Marvel et que c'est un noir, oh mon dieu, un NOIR quoi !
T'imagines, c'est genre la première fois de l'histoire de l'humanité qu'un NOIR est acteur principal d'un film, quoi !
Et puis c'est Marvel, donc faut aller le voir !
Même si c'est toujours la même chose !
8-)
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18328
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Dervi le 11 Mar 2018, 20:37

J'ai bien aimé Lady Bird, même si ça pisse pas très loin quand même (ça me ferait presque penser à Angela, 15 ans :D).
On suit donc la trajectoire de cette ado à la porte de la vie adulte avec toutes les envies d'émancipation de ses parents, de sa ville, de son origine sociale qui s'en suivent.
Au travers son cheminement, c'est aussi l'occasion d'observer certains fonctionnements de la société américaine.
Elle crie aussi sa volonté de s'arracher de ses racines, mais elle se rend progressivement compte qu'elle y est profondément ancrée même quand elle est physiquement loin (je pense que c'est le sujet le plus intéressant).
Mais bizarrement, c'est le rôle de la mère que j'ai préféré.
Au final, rien de mieux qu'une bonne biture express pour commencer la vie étudiante :P

J'ai apprécié également 3 Billboards, même si j'ai l'impression qu'il y a un peu trop de caricature dans les personnages et qu'elle ne sert pas réellement le propos. Le film évite toutefois le manichéisme et permet cahin-caha de s'interroger sur la volonté des victimes, le désir de vengeance, la nécessité de la publicité à l'encontre d'individus dans une société où la Justice traite les crimes.
Dervi
 
Messages: 648
Inscription: 21 Déc 2009, 13:04

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 12 Mar 2018, 18:44

Eh bien, moi, j'ai jubilé devant Merci Patron !, c'est génial notamment en montrant que la lutte des classes peut déboucher sur quelque chose de concret. :good
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18328
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Mar 2018, 14:52

Ceci est la version 2D (au point de vue imposé - ce qui est une bonne chose) d'un court-métrage en réalité virtuelle (parce que oui, des compagnies essaient de nous faire croire qu'une chose sans véritable regard [enfin partiellement sans], c'est du cinéma :roll: ) dévoilé hier en festival:

Together (4:08*)


“TOGETHER” is a VR experience about the power of human connection. The piece fuses dance and technology, putting the viewer in the middle of an emotional narrative about breaking down barriers and bringing people closer.

Je reste sceptique sur le medium, et même sur l'intérêt du court-métrage, mais dans le doute, je partage..

Hugues
*: La version réalité virtuelle dure plus longtemps, 98 secondes de plus.
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 14 Mar 2018, 18:24

Hugues a écrit:
Hugues a écrit:Pocahontas II : Elle revient et elle n'est pas contente


Hugues (c'est pour déconner :D )


Pocahontas III: L'affrontement final


Hugues (c'est toujours pour déconner :D )


Au fait comme ça intéressait du monde si je me souviens bien, le film ( Hostiles ) a trouvé une date en France... et est sorti... aujourd'hui.
Ca fait deux ou trois mois depuis que je le sais que je me dis qu'il faut que j'en parle mais je suis pas plus motivé que ça.. Donc c'est fait...
On va dire que je le fais seulement comme quand je montre quelque chose pour le signaler à Sir Ouais_supère de l'Espace.

Les retours sont plutôt contradictoires, certaines connaissances (dont quelques uns qui ne devraient pas dire ça, étant donné qu'ils sont liés au film, autant dire que je leur fais plutôt confiance) dénigrant le film, quand d'autres affirment qu'il était facilement meilleur que la plupart des films nommés aux Oscars (en même temps était-ce difficile ? )

Donc super tardivement, la bande-annonce française VO... (le film et la bande-annonce existe aussi en doublage VF).



Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 16 Mar 2018, 13:11



Berk.

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 16 Mar 2018, 21:37

Ça valait le coup d'écrire ça.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18328
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 16 Mar 2018, 22:07

Roh, je sais je suis mauvais esprit parfois.. Mais c'est pas méchant ..

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 20 Mar 2018, 02:02

Hugues a écrit: Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher



Hugues a écrit:D'ailleurs la bande-annonce est arrivée il y a quelques jours déjà..

Bande-annonce


Hugues


Longtemps après la première bande-annonce japonaise et un bout de temps aussi après sa sortie japonaise et sa présentation à Venise..

Image

Le film sort le 11 avril.

Hugues



Et le 8 juin au Japon...

Image

万引き家族 ( Manbiki Kazoku - littéralement Famille de voleurs à l'étalage) pour le moment titré en anglais Shoplifters

Autant dire qu'on sait déjà vu la date qu'il sera dans une sélection ( officielle ou non ) de Cannes..

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Dervi le 21 Mar 2018, 17:18

J'ai vu tout récemment quelques trucs pas très recommandables et je crois que les 3 premiers sont en plus chiants : Passengers, War for the Planet of the Apes, Ares 11, Geostorm :lol:
Mais, dans le lot, il y en a un que j'ai bien kiffé quand même, un peu à cause de l'actrice : Happy death dead, sorte de mélange entre Phil la marmotte et Scream
Dervi
 
Messages: 648
Inscription: 21 Déc 2009, 13:04

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 21 Mar 2018, 20:59

Ouais, c'était pas mal ce Happy birthdead (en français... enfin, vous m'avez compris), malgré quelques faiblesses par moment (et notamment la fin "clin d’œil clin d’œil").
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18328
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Marlaga le 24 Mar 2018, 08:06

Interdiction des selfies et exclusion des films netflix : le Festival de Cannes toujours à la pointe de la modernité.
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20926
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 24 Mar 2018, 09:54

Les films Netflix ne sont pas interdit. Ils sont juste hors compétition.
Puisque Netflix ne veut pas les sortir en salle en France, même quand ils ont été produit pour certains pour être vu en salle, avant d'être acquis tardivement par Netflix. C'est la décision de Netflix de s'exclure eux même. Et la nouvelle était connue depuis un an*.

Le festival est très largement financé par les exploitants de salle français, pourquoi donnerait-il une telle exposition (c'est le plus grand festival du monde) à un film invisible en salle.

Et c'est aussi parce qu'il est extrêmement pointu (autant pour y accéder, qu'en termes d'exigence vestimentaires ou de comportements) qu'il a renforcé sa position y compris par rapport aux quelques rares festivals, pour certains plus anciens encore, censés être dans la même ligue (mais qui n'y sont plus).

Moi quitte à critiquer quelque chose, tu vois ça n'est pas ça que j'aurais critiqué dans les décisions en question. Plutôt que le film soit invisible avant la première de gala: en reléguant la discrimination critique au lendemain, on transforme le festival en une plus grosse publicité qu'il n'est déjà... Alors qu'il devrait être non une célébration du choix du sélectionneur, mais une célébration uniquement des bons films (et les autres** à huer)

En même temps d'un autre côté, vu le niveau de plus en plus inquiétant d'une large partie de la presse critique...

Hugues

*: ( C'est même dommage pour un des films Netflix en question de ne pas sortir en salle, car ce film était fait pour cela (et de ne pas concourir pour la Palme aussi). Mais nous en reparlerons. )
**: Car The Last Face, personne n'oubliera avant longtemps...
Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 26 Mar 2018, 20:49

Mais peut-on finalement critiquer Netflix pour ces choix ? Après tout, ils permettent de produire pas mal de films et de séries, qui sans eux n'existerait pas, et ce en donnant souvent carte blanche aux réalisateurs. Ce qui est plutôt anachronique dans l'industrie actuelle du "divertissement".
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18328
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Hugues le 26 Mar 2018, 22:14

Non, ils existeraient.

La preuve c'est que la quasi totalité sont des productions indépendantes dont les droits ont été acquis soit durant la production soit à la fin de la production.

Hugues
Hugues
 

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede heow le 27 Mar 2018, 09:01

Pour les films ok (la bouse de Cloverfield Paradox est un bon exemple, j'ai encore du mal à comprendre pourquoi ils ont mis autant d'argent en marketing dans ce pauvre film), pour les séries c'est assez improbable.
Les "slots" de diffusion des chaînes sont remplis, autrement dit les séries Netflix ne pourraient pas être diffusées sur des chaînes normales, ou alors en remplacement de séries existantes. Netflix développe bien ses séries qui ne seraient pour beaucoup pas diffusées ailleurs de toute façon.
Image
Avatar de l'utilisateur
heow
 
Messages: 1690
Inscription: 03 Déc 2003, 01:53

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 27 Mar 2018, 09:27

Cloverfield Paradox n'a pas été produit par Netflix, justement.
Par contre, ils produisent effectivement un grand nombre de séries, documentaires, spectacles, films uniquement disponibles sur leur réseau. Et la diffusion via Netflix permet d'outrepasser la censure de la classification R/NC17 (-16/-18 en France), qui pousse à l'auto-censure la quasi-majorité des réalisateurs/producteurs/studios de cinéma.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18328
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 27 Mar 2018, 09:40

Ce qui est dingue c'est que si j'ai bien compris, Netflix est en déficit à milliards.

C'est un "coup", les mecs vont revendre ça une fortune étant donné le nombre hallucinant d'abonnés et donc le potentiel lucratif.
Ouais_supère
 
Messages: 20512
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede heow le 27 Mar 2018, 09:59

Netflix est en bourse depuis longtemps, il n'y a rien à vendre de plus. Enfin le jour où Apple ou autre veut acheter Netflix, il n'y a pas de "coup" spécial pour les proprios. Le "coup" tu le fais à l'introduction en bourse, ensuite n'importe qui peut profiter (ou pas, selon) de la croissance de la boîte. En cas d'achat par Apple tu as une plus-value liée à une OPA (20-30%) mais c'est sans rapport avec le pactole généré à l'introduction en bourse et la croissance du cours.

Edit: Ils font 11,6 milliards de CA, pour une perte de 500 millions qui montent leur dette à 2 milliards actuellement. C'est pas problématique en soit, la croissance de leur chiffre d'affaire étant assez exponentielle depuis longtemps.
Image
Avatar de l'utilisateur
heow
 
Messages: 1690
Inscription: 03 Déc 2003, 01:53

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Ouais_supère le 27 Mar 2018, 10:14

:o

Ces considérations me dépassent totalement, merci pour l'éclaircissement.
Ouais_supère
 
Messages: 20512
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 27 Mar 2018, 10:14

sheon a écrit:Cloverfield Paradox n'a pas été produit par Netflix, justement.
Par contre, ils produisent effectivement un grand nombre de séries, documentaires, spectacles, films uniquement disponibles sur leur réseau. Et la diffusion via Netflix permet d'outrepasser la censure de la classification R/NC17 (-16/-18 en France), qui pousse à l'auto-censure la quasi-majorité des réalisateurs/producteurs/studios de cinéma.


...:

Après bientôt cinquante ans de cinéma pornographique, de cinéma d'horreur bien dégueulasse, la représentation complaisante de la violence et du sexe à l'écran, notamment à la télévision, en raison de la course à l'échalotte à laquelle se livrent les différents réseaux, voir par exemple l'immonde série Game of Thrones ! Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond. Misère esthétique, misère du spectateur.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27614
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Shoemaker le 27 Mar 2018, 10:22

pitié Silver... pas GOT :lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18718
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede heow le 27 Mar 2018, 10:28

sheon a écrit:Cloverfield Paradox n'a pas été produit par Netflix, justement.
Par contre, ils produisent effectivement un grand nombre de séries, documentaires, spectacles, films uniquement disponibles sur leur réseau. Et la diffusion via Netflix permet d'outrepasser la censure de la classification R/NC17 (-16/-18 en France), qui pousse à l'auto-censure la quasi-majorité des réalisateurs/producteurs/studios de cinéma.



C'est pour ça que je le mets en exemple de film non produit par Netflix. :wink:
Ca me retourne la tête de penser qu'ils ont acheté ce film en fin de production, donc quand même en ayant vu une grosse partie de la merde qui s'annonçait, miracle du montage ou non, pour ensuite le mettre à fond en avant en marketing (plus que n'importe quelle série maison en tout cas).
Image
Avatar de l'utilisateur
heow
 
Messages: 1690
Inscription: 03 Déc 2003, 01:53

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Marlaga le 27 Mar 2018, 10:28

Silverwitch a écrit:
sheon a écrit:Cloverfield Paradox n'a pas été produit par Netflix, justement.
Par contre, ils produisent effectivement un grand nombre de séries, documentaires, spectacles, films uniquement disponibles sur leur réseau. Et la diffusion via Netflix permet d'outrepasser la censure de la classification R/NC17 (-16/-18 en France), qui pousse à l'auto-censure la quasi-majorité des réalisateurs/producteurs/studios de cinéma.


...:

Après bientôt cinquante ans de cinéma pornographique, de cinéma d'horreur bien dégueulasse, la représentation complaisante de la violence et du sexe à l'écran, notamment à la télévision, en raison de la course à l'échalotte à laquelle se livrent les différents réseaux, voir par exemple l'immonde série Game of Thrones ! Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond. Misère esthétique, misère du spectateur.


On sait que tout ça est contre ton idée de la moral, toi qui te permet de juger une actrice pour une pose lascive dans une publicité. D'ailleurs, on devrait voiler toutes les femmes au cinéma, ça serait plus correct.
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20926
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 27 Mar 2018, 10:31

Shoemaker a écrit:pitié Silver... pas GOT :lol:


Je peux prendre d'autres exemples, mais j'en vois peu qui ressemblent d'aussi près aux rêves pervers du héros d'Orange Mécanique.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27614
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede Silverwitch le 27 Mar 2018, 10:44

Marlaga a écrit:On sait que tout ça est contre ton idée de la moral, toi qui te permet de juger une actrice pour une pose lascive dans une publicité. D'ailleurs, on devrait voiler toutes les femmes au cinéma, ça serait plus correct.



Pas facile d'être crédible en passionaria féministe quand tu acceptes d'être chosifiée dans la vision la plus réductrice pour l'image des femmes, en petite tenue pour vendre du parfum. C'est un problème politique, pas moralisant. De même la question de la représentation de la violence ou du sexe à l'écran est un problème esthétique plus que moral.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27614
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La séquence du spectateur - TOPIC CINEMA

Messagede sheon le 27 Mar 2018, 11:19

Silverwitch a écrit:
sheon a écrit:Cloverfield Paradox n'a pas été produit par Netflix, justement.
Par contre, ils produisent effectivement un grand nombre de séries, documentaires, spectacles, films uniquement disponibles sur leur réseau. Et la diffusion via Netflix permet d'outrepasser la censure de la classification R/NC17 (-16/-18 en France), qui pousse à l'auto-censure la quasi-majorité des réalisateurs/producteurs/studios de cinéma.


...:

Après bientôt cinquante ans de cinéma pornographique, de cinéma d'horreur bien dégueulasse, la représentation complaisante de la violence et du sexe à l'écran, notamment à la télévision, en raison de la course à l'échalotte à laquelle se livrent les différents réseaux, voir par exemple l'immonde série Game of Thrones ! Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond. Misère esthétique, misère du spectateur.

On devrait défiler avec des pancartes pour interdire ces films qui pervertissent notre jeunesse...

Pour info, justement, le cinéma pornographique a produit de bons films avant d'être ghettoïsé par la loi X, tout comme le "cinéma d'horreur bien dégueulasse" (tu confonds horreur et gore, mais ça n'est pas grave) avant d'être plus ou moins banni des multiplexes par peur des ados qui foutent le bordel, mais aussi parce qu'une interdiction aux moins de 16 ans diminue d'autant le nombre de spectateurs potentiel.
La violence justifiée a du sens, ce n'est pas en montrant des gens mourant sans une goutte de sang que l'on parle de l'horreur de la guerre par exemple.

Mais en fait, tu es d'accord avec moi, puisque tu as tenu de tels propos :
Silverwitch a écrit:
sheon a écrit:Donc, pour toi, La Horde Sauvage est un mauvais film ?


Non, pas du tout ! C'est un grand film.

La Horde Sauvage, sans la moindre goutte de sang, ça donne quoi, exactement ? Un meilleur film ? Non, évidemment.
Pareil pour Mad Max: Fury Road, d'ailleurs, qui est l'un des rares blockbusters à avoir franchi le pas du R-rated.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18328
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron