Iran!

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Iran!

Messagede Silverwitch le 18 Fév 2004, 16:50

TEHERAN (AFP) - Près de 200 personnes ont été tuées mercredi matin quand un train de marchandises a explosé avec sa cargaison de soufre, d'essence et de fertilisants au milieu des villages proches de Neishabour (nord-est de l'Iran), selon un responsable local cité par la télévision d'Etat.
Selon les autorités de la province de Khorassan, aux confins turkmènes et afghans, le convoi, à l'arrêt dans la gare d'Aboumoslem, s'est détaché dans la nuit de sa locomotive, peut-être à cause de secousses sismiques.

Un peu plus loin, dans une gare, 48 voitures se sont couchées, dont un ensemble détonant de 17 wagons de soufre, 6 d'essence, 7 d'engrais et 10 de coton. Vers 04H00 locales (0H30 GMT), pour une raison inconnue, le feu s'est déclaré.

"Alors que le feu était maîtrisé à 90%, l'accumulation de gaz a provoqué l'explosion à 09H37 (06H07 GMT)", a indiqué Mohammad Maghdori, gouverneur général adjoint de la province de Khorassan et responsable des urgences, cité par la télévision d'Etat.

"Selon un décompte précis", 182 personnes qui combattaient les flammes, des officiels présents, des curieux ont été tués, et 350 personnes ont été blessées, a-t-il dit, confirmant des chiffres qu'il avait auparavant revus à la baisse.

Un de ses collaborateurs, Vahid Baragtchi, avait indiqué un peu plus tôt que plus de 200 personnes avaient trouvé la mort.

Le train a explosé sur le remblais dans la gare où il s'était renversé au milieu des villages de Hachémabad, Dehno et Abdolabad. La télévision a montré des images du convoi fracassé. Les localités ont subi de gros dommages. Trois hélicoptères ont été dépêchés sur les lieux pour soutenir les ambulances évacuant les blessés.

La déflagration a été entendue à environ 75 kilomètres dans la capitale provinciale de Machhad.

"C'est un désastre de grande ampleur, plus grande que nos premières évaluations", a déclaré Vahid Baragtchi, "les secours essaient d'évacuer plus de 350 blessés vers les hôpitaux de Machhad et Neishabour", la grande localité proche.

"L'explosion s'est produite au moment où les pompiers et les secours combattaient les flammes", a-t-il ajouté.

Selon ses informations, 51 wagons se sont détachés de leur locomotive dans la nuit. Il a imputé l'incident à des secousses dont il n'a pas précisé la nature. A cette heure approximativement, l'institut de géophysique de Téhéran a signalé un séisme de 3,6 degrés sur l'échelle ouverte de Richter, exactement dans la même région.

En gare dite de Khayam, d'après le célèbre poète persan, 48 voitures se sont couchées. Quand elles se sont enflammées, "des efforts considérables ont été déployés pour éteindre l'incendie et évacuer les villages avoisinants", a rapporté le gouvernorat, "malheureusement, à 09H37, les citernes d'essence ont explosé".

Le gouverneur de Neishabour, Mojtaba Farahmand, et le responsable local du réseau d'électricité, Morteza Fahrian, ont été tués.

"J'ai aussi entendu dire que d'autres officiels locaux sont morts brûlés", a déclaré Mohammad Maghdori.

Selon l'agence officielle Irna, le secteur a été bouclé en raison du risque de nouvelles explosions.

Les officiels ont appelé au don de sang.

Une enquête a été ouverte sur les causes du drame, qui risque de révéler de graves manquements à la sécurité. Jusqu'alors le transport ferroviaire passait pour l'un des plus sûrs en Iran, comparé à la route et à l'avion.

Il s'agit du deuxième désastre affligeant la République islamique en un peu moins de deux mois, après le séisme qui a fait au moins 43.000 morts dans la région de Bam (sud-est de l'Iran) le 26 décembre.


Image

En Iran, la télévision publique parle d'une possible collision entre deux trains à l'origine de l'accident. Encore des journées noires dans un pays déjà durement touché.

Silverwitch
Dernière édition par Silverwitch le 10 Mar 2004, 22:46, édité 1 fois.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27613
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede Maverick le 18 Fév 2004, 16:58

C est moi ou j ai l impression que les catastrophes se succédent en ce moment ?? :? :? :cry: :cry:
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 36633
Inscription: 22 Fév 2003, 00:02
Localisation: Dans ton cul !!

Messagede Nicklaus le 18 Fév 2004, 17:00

Mickeya a écrit:C est moi ou j ai l impression que les catastrophes se succédent en ce moment ?? :? :? :cry: :cry:


manquerait plus qu'ils aient une bachelot comme ministre de l'écologie :roll:
Image
Il va sûrement revenir...sûrement.
http://fr.twitch.tv/nicklaus1980
Avatar de l'utilisateur
Nicklaus
Je vous emmerde et je rentre à ma maison
 
Messages: 55966
Inscription: 21 Fév 2003, 09:19
Localisation: North Park

Messagede Silverwitch le 18 Fév 2004, 17:06

Mickeya a écrit:C est moi ou j ai l impression que les catastrophes se succédent en ce moment ?? :? :? :cry: :cry:


Mickeya,

C'est aussi mon impression. Pour nous iraniens, c'est vraiment une période noire. Il ne manquerait plus que les américains viennent chicaner le pouvoir sur la question du nucléaire et on pourrait avoir de nouvelles catastrophes.

La situation de toute la région est particulièrement instable. Comme j'espère que Bush sera battu!

Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27613
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede Shoemaker le 18 Fév 2004, 17:06

Bachelot te semblerait bien douce et passable, si tu te rappellais ce qui leur tient lieu de regime... A peine debarrasses de la Savak , ils se farcissent l'integrisme ultra reactionnaire du clerge Chiite, la folie devastatrice de Saddam Hussein, du tremblement de terre par ci par la, sans parler du regard de predateur que projette d'ores et deja sur eux, la terrible puissance etazunienne. Dire que le destin de l'Iran est d'etre un phare dans cette region du monde... Ca va etre dur.
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18633
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Messagede B.Verkiler le 18 Fév 2004, 17:08

silverwitch a écrit:
Mickeya a écrit:C est moi ou j ai l impression que les catastrophes se succédent en ce moment ?? :? :? :cry: :cry:


Mickeya,

C'est aussi mon impression. Pour nous iraniens, c'est vraiment une période noire. Il ne manquerait plus que les américains viennent chicaner le pouvoir sur la question du nucléaire et on pourrait avoir de nouvelles catastrophes.

La situation de toute la région est particulièrement instable. Comme j'espère que Bush sera battu!

Silverwitch


Et niveau politique intérieure, ça n'a pas l'air d'aller au mieux en ce moment.
B.Verkiler
 
Messages: 32107
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede Silverwitch le 18 Fév 2004, 17:12

Shoemaker a écrit:Bachelot te semblerait bien douce et passable, si tu te rappellais ce qui leur tient lieu de regime... A peine debarrasses de la Savak , ils se farcissent l'integrisme ultra reactionnaire du clerge Chiite, la folie devastatrice de Saddam Hussein, du tremblement de terre par ci par la, sans parler du regard de predateur que projette d'ores et deja sur eux, la terrible puissance etazunienne. Dire que le destin de l'Iran est d'etre un phare dans cette region du monde... Ca va etre dur.


Shoemaker,

C'est vrai. L'Iran souffre beaucoup depuis trente ans. Le régime du Shah était dictatorial et de plus en violent, l'espoir de la révolution a été balayé et les souffrances se sont accumulées. Ce qui est terrible, c'est que beaucoup de gens en ont vraiment marre et que rien ne bouge vraiment.

Cela dit il faut tempérer: le régime iranien n'est pas le pire de la région (y compris pour la situation des femmes) et l'on peut espérer sa fin prochaine. Mais cela ne se fera pas en douceur. Cependant nous avons une des pires diaspora que je connaisse (aux USA notamment) et qui sont les jouets du pouvoir américain qui soutient discrètement un retour à la monarchie (dont personne ne veut).

Enfin j'ajoute que la guerre avec l'Irak est une histoire de torts partagés. L'Irak avait été humilié par les annexions iraniennes...Et si l'Irak a bien commencé la guerre, c'est bien l'Iran qui a refusé de la finir en n'acceptant pas la paix à laquelle était prêt le régime irakien. Quelle tragédie!

Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27613
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede Silverwitch le 18 Fév 2004, 17:14

b.verkiler a écrit:Et niveau politique intérieure, ça n'a pas l'air d'aller au mieux en ce moment.


C'est peu de le dire. Plus personne n'a confiance. Les réformateurs ont largement échoué, et l'on finit par croire à des ententes avec les gardiens de la révolution pour faire croire à une opposition (ce qui ne serait pas nouveau).

Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27613
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede B.Verkiler le 18 Fév 2004, 17:21

silverwitch a écrit:
b.verkiler a écrit:Et niveau politique intérieure, ça n'a pas l'air d'aller au mieux en ce moment.


C'est peu de le dire. Plus personne n'a confiance. Les réformateurs ont largement échoué, et l'on finit par croire à des ententes avec les gardiens de la révolution pour faire croire à une opposition (ce qui ne serait pas nouveau).

Silverwitch


Justement, il semble que leur entente ne se passe plus trés bien avec tout le bordel actuel en vue des élections (candidatures des réformateurs annulées en nombre par les gardiens, je ne me trompe pas?).

Il peut sortir quelque chose de bon de ça?

Ou bien n'est-ce qu'une finesse de plus pour repersuader ceux qui en doutent qu'une véritable opposition existe?
B.Verkiler
 
Messages: 32107
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede Silverwitch le 18 Fév 2004, 17:30

b.verkiler a écrit:Justement, il semble que leur entente ne se passe plus trés bien avec tout le bordel actuel en vue des élections (candidatures des réformateurs annulées en nombre par les gardiens, je ne me trompe pas?).

Il peut sortir quelque chose de bon de ça?

Ou bien n'est-ce qu'une finesse de plus pour repersuader ceux qui en doutent qu'une véritable opposition existe?


BV,

C'est une bonne question, et je n'en sais rien. En fait le problème, c'est qu'il y a des bras de fer entre la ligne dure du régime et les "réformateurs". Et dès qu'il y a ce genre de conflits, le président Khatami finit par céder. En fait on soupconne l'ancien président (Rafsanjani) de toujours tirer en grande partie les ficelles du pouvoir avec les conservateurs. Les élections ont lieu ce vendredi d'ailleurs. Les réformateurs perdront sans doute. Tiens je te colle des nouvelles:

TEHERAN (AP) - Dans une lettre de protestation d'une force exceptionnelle, une centaine de députés réformateurs iraniens ont violemment accusé mardi le Guide suprême de la République islamique, Ali Khamenei, de laisser les libertés être "piétinées" et de truquer les élections législatives de vendredi en faveur des durs du régime.


"La révolution populaire (de 1979) a apporté la liberté et l'indépendance au pays au nom de l'islam. Mais aujourd'hui, vous dirigez un système dans lequel les libertés légitimes et les droits du peuple sont piétinés au nom de l'islam", ont martelé les députés dans une lettre rendu publique mardi, soit un jour après qu'elle eut été envoyée au guide suprême.


Cette attaque d'une force inhabituelle, inimaginable il y a à peine quelques semaines, a brisé les tabous sur un des principaux interdits de la République islamique: critiquer publiquement la personne du guide suprême, l'ultime autorité politique du régime iranien.


"Après quatre ans d'humiliations du Parlement élu et de blocage des lois (de réforme), les institutions sous votre supervision ont maintenant, à la veille des élections parlementaires, privé le peuple de son droit le plus basique: le droit de choisir et d'être choisi", poursuit cette lettre des députés réformateurs.


Cette lettre ne porte pas de signature, mais selon une source parlementaire, ayant requis l'anonymat, une centaine de députés ont apporté leur soutien à cette lettre. Parmi eux figure le député Mohammad Reza Khatami, frère du président réformateur Mohammad Khatami et chef du principal parti réformateur, le Front de participation.


Il n'y a pas eu de réaction immédiate d'Ali Khamenei ou d'autre membres du clergé conservateur au pouvoir. Par le passé, des militants et dissidents iraniens ont été interpellés et emprisonnés pour des déclarations bien moins provocantes et agressives.


"C'est un cri d'agonie sur ce qui se passe sur notre pays", a déclaré Reza Yousefian, un député qui, à l'exemple de nombre de législateurs et de partis politiques, a appelé à un boycott massif du scrutin de vendredi. "Il se peut que nous assistions à un puissant contre-coup social."


Cette lettre a qualifié la décision du Conseil des gardiens d'"une vaste action illégale" qui a permis "un simulacre d'élections". Les députés y soulignent également que ce sont des élus iraniens, "et non l'Amérique ou ce que vous appelez l'ennemi", qui dénoncent les élections.


Le texte de cette lettre a été publié sur les sites internet réformateurs mais n'a pas été mentionné par les médias gouvernementaux. Il aurait été demandé aux journaux de ne pas en publier le contenu.


"Les dirigeants ne veulent pas que la nation entende ne serait-ce qu'une critique sur Khamenei. Mais qui ne sait pas dans ce pays que la liberté a été massacrée au nom de l'islam par quelques membres du clergé non élus?", a demandé M. Yousefian.


"Les conservateurs jouaient aux échecs et ils perdaient", a déclaré Jalil Sazegarnejad, un autre député réformateur dont la candidature a été invalidée. "Alors ils ont juste changé les règles pour pouvoir gagner."


Le puissant Conseil des gardiens, instance conservatrice non élue, a invalidé environ 2.400 candidatures de réformateurs aux élections législatives iraniennes, provoquant une crise politique sans précédent dans le pays qui vient de fêter le 25e anniversaire de la révolution islamique.


Parmi ces invalidations figurent les candidatures d'environ 80 députés sortants. A la suite de ces invalidations, environ 130 députés ont démissionné. Plus de 550 candidats ont retiré leurs candidatures. Les principaux partis réformateurs dont le Front de participation, et les mouvements étudiants ont appelé à un boycott du scrutin.


Dans ces conditions, le clergé conservateur est donné largement gagnant lors du vote de vendredi. AP


Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27613
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede B.Verkiler le 18 Fév 2004, 17:38

Ouais, on dirait bien que ça va passer comme une lettre à la poste, ces élections truquées.

(Ca leur fera toujours un point commun avec Bush à faire valoir).
B.Verkiler
 
Messages: 32107
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede Shoemaker le 18 Fév 2004, 18:06

Il est certain que le delabrement politique, culturel... d'un pays, aggrave et "attire" toutes les catastrophes, et les amplifie jusqu'a la nausee.

Mais au dela des evenements, je crois que tous les pays de la region, du fait de la presence de petrole, doivent faire le deuil de toute velleite de developpement et d'emancipation. . Le petrole, voila la chose qui explique que d'Alger a Damas, c'est la chienlit totale, le desespoir et le renoncement.
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18633
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Messagede GregG le 19 Fév 2004, 21:25

J'ai vu une photo de cet accident!

Et c'est horrible, les corps sont déchiquetés!
Image
Avatar de l'utilisateur
GregG
 
Messages: 6935
Inscription: 23 Fév 2003, 20:05
Localisation: Melbourne, Australie!

Messagede Silverwitch le 20 Fév 2004, 18:30

"TEHERAN (Reuters) - Les élections législatives iraniennes de vendredi, boycottées par une partie des réformistes après l'invalidation de la plupart de leurs candidats, devraient logiquement déboucher sur un renforcement du pouvoir des conservateurs.



La principale incertitude porte dès lors sur le taux d'abstention, qui risque aussi de se nourrir des désillusions d'une large partie de la population face à l'incapacité du président Mohammad Khatami et de sa majorité actuelle au parlement de mener à bien les réformes promises.



Un porte-parole du ministère de l'Intérieur a annoncé que les bureaux de vote resteraient ouverts une heure de plus que prévu, jusqu'à 19h00 (15h30 GMT). De telles prolongations sont courantes en Iran.



Parmi les premiers à voter, l'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution, a affirmé que les ennemis de la République islamique cherchaient à dissuader les jeunes de voter.



De son côté, Khatami, l'air grave, a voté au ministère de l'Intérieur en critiquant en termes voilés un scrutin qu'il a récemment qualifié d'inéquitable. "Cette nation a été vaincue de nombreuses fois, mais elle a poursuivi sa route et a créé des surprises", a-t-il dit.



Les médias publics, contrôlés par les conservateurs, n'ont pas ménagé leurs efforts pour encourager la participation en diffusant des hymnes patriotiques et des images d'archives montrant la ferveur électorale lors de précédents scrutins.



L'ayatollah Ahmad Jannati, chef du Conseil des gardiens, a profité de l'homélie prononcée à Téhéran à l'occasion des prières du vendredi pour dénoncer un boycottage décidé, selon lui, dans des palais d'Amérique.



"Ceux qui conseillent à voix basse de ne pas voter sont des traîtres au pays et à l'islam", a-t-il affirmé.



Certains réformateurs disent redouter une vague d'arrestations après les élections.



Les réformistes accusent les conservateurs d'avoir programmé le résultat des élections en rejetant plus de 2.500 candidatures, pour la plupart réformistes. Quelque 1.179 autres candidats se sont ensuite retirés du scrutin en signe de protestation, laissant ainsi le champ libre aux conservateurs.



FIN DE PRESIDENCE DIFFICILE



Quelque 4.420 candidats restent en lice pour les 290 sièges du Majlis.



La plupart des observateurs s'attendent à un taux de participation nettement inférieur aux 67% enregistrés aux élections législatives de 2000, qui avaient vu le triomphe du camp réformiste.



Mais conservateurs et réformistes sont même en désaccord sur l'électorat. Selon le ministère de l'Intérieur, dominé par les seconds, les listes électorales comportent 46.351.032 Iraniens de plus de quinze ans.



Mais le Conseil des gardiens, instance conservatrice qui a le pouvoir d'invalider des candidats et de valider les résultats, chiffre le nombre d'électeurs à 43 millions.



Ahmad Amjadi, fonctionnaire dans la ville sainte de Qom, âgé de 42 ans, exprime l'intention de voter. "Notre devoir religieux est de voter. Les Iraniens sont unis contre l'ennemi et, pour asséner une gifle aux Américains, nous voterons", dit-il.



En revanche, Ali Asghar, invalide de guerre, affirme qu'il ne votera pas et qu'il ne connaît personne prêt à le faire. "Tous ces hommes politiques n'ont roulé que pour eux", dit-il.



Shirin Ebadi, prix Nobel de la Paix 2003, a fait savoir cette semaine qu'elle ne voterait pas parce que les électeurs n'étaient pas libres de choisir leurs représentants.



Après sept années entravées par les instances conservatrices non élues, Khatami s'apprête à vivre seize derniers mois de présidence difficiles en cas de victoire des conservateurs.



Après la fermeture de deux quotidiens réformistes mercredi, la justice a fait poser des scellés jeudi sur le QG de campagne du Front pour la participation de l'Iran islamique (IIPF), parti dirigé par le frère de Khatami. Elle a aussi bloqué l'accès à son site internet, un ensemble de mesures qui augurent mal de l'avenir aux yeux de nombreux réformistes." (Reuters)


Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27613
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede B.Verkiler le 20 Fév 2004, 18:37

Silverwitch

Tu avais montré recemment une série de 4photos de la TV irannienne qui sembalit indiquer qu'il y avait en fait un durcissement dans le temps des moeurs (rapport au tchador).

C'est le cas? C'est plus strict maintenant que lors des années Khomeiny, dans la vie de tous les jours?
B.Verkiler
 
Messages: 32107
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede Shoemaker le 20 Fév 2004, 18:40

Shirin Ebadi est une femme bien.
Mais uel est le role de Khamenei ? Un simple pion dans le jeu des Mollahs, ou bien un reformateur sincere ? Parce que tout de meme, il y a ete, a ces elections...
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18633
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Messagede Silverwitch le 20 Fév 2004, 18:46

b.verkiler a écrit:Silverwitch

Tu avais montré recemment une série de 4photos de la TV irannienne qui sembalit indiquer qu'il y avait en fait un durcissement dans le temps des moeurs (rapport au tchador).

C'est le cas? C'est plus strict maintenant que lors des années Khomeiny, dans la vie de tous les jours?


BV,

Ce n'est pas simple. Disons qu'après la chute du régime du Shah, il y a eu une réaction immédiate et très dure. Et s'il est vrai qu'en ce qui concerne l'image des femmes (notamment à la télévision), c'est une catastrophe.

Mais dans le meme temps, les femmes se sont servies de cette situation pour sortir plus librement, pour travailler, etc...Aujourd'hui, les jeunes femmes aisées se servent de ces attributs comme des objets de mode. C'est à qui laissera voir le plus de cheveux possible! Dans la bourgeoisie, on a le satellite et la télévision américaine, on boit de l'alcool et on fait la fete. En fait la situation actuelle creuse un fossé social: d'un côté les gens aisés et éduqués, et de l'autre les plus défavorisés qui ont toujours une certaine réaction religieuse. Je remets quelques photos pour illustrer mon propos:

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27613
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede B.Verkiler le 20 Fév 2004, 18:49

Merci Silverwitch

C'est pas facile de ne pas tomber dans les clichés sur l'Iran par ce qu'on en voit par les médias français.

Le révolution irannienne et la prise d'otages à l'ambassade US, c'est je crois mon plus vieux souvenir d'actualités internationales précis, et c'est un pays qui m'a longtemps fait assez peur.
B.Verkiler
 
Messages: 32107
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede Silverwitch le 20 Fév 2004, 18:57

Shoemaker a écrit:Shirin Ebadi est une femme bien.
Mais uel est le role de Khamenei ? Un simple pion dans le jeu des Mollahs, ou bien un reformateur sincere ? Parce que tout de meme, il y a ete, a ces elections...


Shoemaker,

Khatami, tu veux dire? Parce que Khamenei...Tout le monde sait où il se positionne hein!

Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27613
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede Silverwitch le 20 Fév 2004, 19:01

b.verkiler a écrit:Merci Silverwitch

C'est pas facile de ne pas tomber dans les clichés sur l'Iran par ce qu'on en voit par les médias français.

Le révolution irannienne et la prise d'otages à l'ambassade US, c'est je crois mon plus vieux souvenir d'actualités internationales précis, et c'est un pays qui m'a longtemps fait assez peur.


BV,

Oui, je vois bien ce que tu veux dire! Quand je suis arrivée en France, j'étais lycéenne et les réactions que je constatais quand certains apprenaient que j'étais iranienne! D'abord on me disait que je n'avais pas "l'air arabe" et ensuite tout le monde avait en tête un pays d'arriérés, ultra religieux et méchants, farouchement anti-occidentaux. C'était du temps de Khomeiny et un peu avant la fin de la guerre avec l'Irak.

Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27613
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede Shoemaker le 20 Fév 2004, 19:03

Bien sur Silver, tu as bien rectifie ! Khamenei a le merite de la clarte, si j'ose dire...
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18633
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Messagede Cortese le 20 Fév 2004, 19:04

Je crois que les mollahs, en dehors de l'attrait du pouvoir, et en supposant qu'ils croient à leurs idées, font une erreur profonde en refusant des élections libres. La défiance envers le modèle occidental est telle aujourd'hui, que des élections libres donneraient quand même le pouvoir à des partis islamistes, et pas provisoirement.
L'Iran est à mon avis un des rares pays où un débat de fond sur ce que doit être une société, les règles de morale et de justice sociale qu'elle se donne, est encore possible. Les mollahs sont stupides de penser que la société musulmane a besoin de leur tutelle.
En occident, les gens vivent encore dans l'illusion d'une société idéale à venir guidée par les philosophes. Or cette idée, aussi vieille que Platon et qui a été la sève du fulgurant épanouissement de l'Occident, s'est effondrée sous nos yeux, pendant ces trente dernières années. Aujourd'hui les Marchands du Temple y ont eu leur revanche sur Jesus. Tout est à refaire.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30016
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Messagede Shoemaker le 20 Fév 2004, 19:05

Ouais Cortese, mais ici, y a bon du camembert a manger ... (Faut bien remplacer quelques malheureux departs...)
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18633
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Messagede Silverwitch le 20 Fév 2004, 19:11

Témoignage sur le voile en banlieue

Exilée en France depuis trois ans, une jeune Iranienne scolarisée en Seine-Saint-Denis dit ses difficultés à communiquer avec les jeunes de son collège

Sepideh dit que c'est dur. Elle dit surtout qu'elle ne «s'attendait pas à ça». De nationalité iranienne, cette jeune fille de 15 ans vit en France depuis trois ans. Ses parents, opposés au régime islamique, ont quitté l'Iran en 2001 pour demander l'asile à la France. Ils ont obtenu le précieux statut de réfugié politique l'été dernier. Sepideh, elle, est scolarisée depuis deux ans dans un collège de Seine-Saint-Denis, en banlieue parisienne. Dans sa classe de troisième, les élèves - d'origine maghrébine ou africaine, pour la plupart - sont presque tous musulmans.

C'est avec les débats autour de la laïcité que tout a commencé. «J'étais très intéressée par le sujet, raconte Sepideh. J'ai demandé aux professeurs d'organiser des débats. Sur l'existence de Dieu, ou le port du voile islamique. Mal m'en a pris. Il n'y a pas eu de débat. J'étais la seule de la classe à être contre le voile et personne ne m'a écoutée. Quand j'essayais d'expliquer ma position, c'était des murmures réprobateurs, des insultes.» Une surprise. Un choc. Pour la jeune Iranienne, cheveux frisés et grands yeux noirs, la France était le pays de la «liberté», de la «tolérance» et du «dialogue». «Je pensais pouvoir enfin m'exprimer sans avoir peur d'être rejetée, dit-elle. En fait, rien n'a changé. Au moins, en Iran, mes amis étaient ouverts. Alors qu'ici, je me sens en minorité.»

Dans son pays, Sepideh a porté le voile dès l'âge de 7 ans. Une obligation pour elle synonyme de «soumission» et d'«humiliation». C'est ce que la jeune fille a essayé d'expliquer à ses camarades de classe en France : elle vient d'un pays musulman, elle a porté le voile, elle «sait de quoi elle parle». Rien à faire. Les élèves de Seine-Saint-Denis ont répondu qu'il «faut porter le voile parce que la religion le demande». Ils ont également rétorqué que le voile est le «signe de la liberté de la femme musulmane», notamment parce que le bout de tissu les protège des garçons du quartier !

Ces discours-là, Sepideh les a déjà entendus... en Iran. «Là-bas, nous devions aussi faire la prière à l'école, explique-t-elle. Les cours de religion étaient obligatoires. À la récréation, on pouvait fouiller nos cartables. Il fallait faire attention à cacher nos photos de chanteuses...» Sepideh secoue tristement la tête. Et poursuit : «Mes camarades de classe français ne savent pas jusqu'où peut aller la religion quand elle est véhiculée par des extrémistes. On commence avec le voile, on accepte la soumission, et ça ne s'arrête plus... En Iran, les femmes se battent pour gagner un petit peu de liberté. En France, les femmes sont libres et certaines musulmanes revendiquent de porter le voile !»

"Ce n'est pas normal qu'il existe de tels ghettos"


Le père de la jeune Iranienne, responsable d'une administration en Iran, militait contre le régime islamique, par le biais d'articles et de livres interdits. C'est quand il a reçu des lettres de menaces qu'il a décidé de s'exiler avec sa femme et ses deux filles. Sepideh était contente de partir. Surtout pour la France. Ce qu'elle savait perdre - sa maison, sa famille - elle pensait le «gagner en dignité». Mais quand la jeune fille est arrivée dans sa nouvelle école, elle a été désarçonnée. Très vite, on lui a demandé si elle était musulmane. En répondant qu'elle était agnostique, elle a suscité l'indignation de ses camarades. «On m'a dit que je n'étais pas une fille "bien". Puis j'ai entendu une batterie de sornettes : une amie m'a dit que la femme était inférieure à l'homme. Elle m'a raconté aussi que sa mère et ses soeurs faisaient tout à la maison. Et ses frères, rien ! En Iran, certaines familles musulmanes sont très traditionnelles aussi mais je ne m'attendais pas à cela en France.»

Sepideh dit qu'elle recherchait la tolérance. Et qu'elle s'est heurtée à l'intolérance. «Ils ne veulent rien entendre, dit-elle encore de ses camarades de classe. Ils sont fermés sur leurs opinions, sur eux-mêmes. Ils ne laissent aucune chance au dialogue. En Iran, les jeunes s'intéressent beaucoup à la politique. Ici, je leur ai posé des questions mais tout le monde s'en fout.» Sepideh dit aussi sa surprise, en constatant que certains élèves du collège n'ont jamais pris le RER pour aller à Paris. «J'ai l'impression qu'ils ne vivent pas en France, observe la jeune Iranienne. Ce n'est pas normal qu'il existe de tels ghettos à la périphérie de la capitale, où des gens vivent en vase clos, cultivant des valeurs qui sont en totale contradiction avec celles de la République. On oublie que ça existe... Il faut en parler davantage !»

En attendant, Sepideh attend le lycée avec impatience. Elle espère trouver une école «où il y aura plus de mixité». «Parce que je suis découragée, dit-elle tristement. Parce que tout cela me fait mal.


Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27613
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede Cortese le 20 Fév 2004, 19:11

Shoemaker a écrit:Ouais Cortese, mais ici, y a bon du camembert a manger ... (Faut bien remplacer quelques malheureux departs...)


:lol:
C'est vrai que la semaine dernière à peine, un post pareil aurait déchainé les passions !
Maintenant, dans la sérénité, on peut juste espérer que Silverwitch y trouve une raison de citer Kundera, si elle veut bien.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30016
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Messagede B.Verkiler le 20 Fév 2004, 19:29

Cortese a écrit:
Shoemaker a écrit:Ouais Cortese, mais ici, y a bon du camembert a manger ... (Faut bien remplacer quelques malheureux departs...)


:lol:
C'est vrai que la semaine dernière à peine, un post pareil aurait déchainé les passions !
Maintenant, dans la sérénité, on peut juste espérer que Silverwitch y trouve une raison de citer Kundera, si elle veut bien.


Bon à défaut de Kundera, je citerais du Renaud :

"Ils exportent le sang de la terre
Un peu partout à l'étranger
Leur pinard et leur camembert
C'est leur seule gloire à ces tarés".
B.Verkiler
 
Messages: 32107
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede Cortese le 20 Fév 2004, 19:36

b.verkiler a écrit:
Cortese a écrit:
Shoemaker a écrit:Ouais Cortese, mais ici, y a bon du camembert a manger ... (Faut bien remplacer quelques malheureux departs...)


:lol:
C'est vrai que la semaine dernière à peine, un post pareil aurait déchainé les passions !
Maintenant, dans la sérénité, on peut juste espérer que Silverwitch y trouve une raison de citer Kundera, si elle veut bien.


Bon à défaut de Kundera, je citerais du Renaud :

"Ils exportent le sang de la terre
Un peu partout à l'étranger
Leur pinard et leur camembert
C'est leur seule gloire à ces tarés".


Euh, en tant que grand consommateur de camembert et de pinard, je ne peux vraiment partager l'opinion qu'expose Renaud dans cette chanson.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30016
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Messagede B.Verkiler le 20 Fév 2004, 19:41

Cortese a écrit:
Euh, en tant que grand consommateur de camembert et de pinard, je ne peux vraiment partager l'opinion qu'expose Renaud dans cette chanson.


Mais peut-être crois-tu que je dispose de 12 000 citations sur le camembert?
B.Verkiler
 
Messages: 32107
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede Albator le 20 Fév 2004, 20:19

En parlant de l'IRAN.
Hier soir à RDI, j'ai vu un reportage sur ce pays que me semble jolie mais au combien trouble.

J'ai vu des extraits de la révolution des étudiants, les emprisonnements par les Mullah !

Est-ce vraiment la réalité ? Quel est le niveau de liberté de gens dans ce pays ?
La chevalerie n’est pas née de la force,
mais de la résistance à la force

Image
Avatar de l'utilisateur
Albator
 
Messages: 2291
Inscription: 01 Mar 2003, 15:00
Localisation: Donnacona

Messagede B.Verkiler le 23 Fév 2004, 14:28

Quelques news :




TEHERAN (Reuters) - Après avoir mis fin par les urnes à la domination des partisans des réformes au Parlement, les conservateurs rejettent les critiques des Etats-Unis mais doivent faire face à leur propres contradictions.


Les élites conservatrices ont qualifié les élections législatives de vendredi de grand succès, soulignant que le taux de participation - 50,6% des inscrits, selon le ministère de l'Intérieur - contredisait les prédictions alarmistes de ceux qui, en Iran et à l'étranger, prédisaient une abstention massive.


Lors du scrutin de 2000 qui vit le triomphe des réformateurs autour du président Mohammad Khatami, ce taux avait atteint 67%.


Mais selon des analystes, le camp des vainqueurs est loin d'être monolithique.


On y trouve de tout: des extrémistes clamant haut et fort leur hostilité à l'Occident et voulant museler la presse, emprisonner les dissidents et faire respecter plus fidèlement les obligations sociales découlant d'une observance stricte de l'islam, mais aussi des adeptes de la "realpolitik" soucieux du développement de l'économie et du respect des libertés politiques et individuelles.


Si leurs positions convergent en matière d'orthodoxie chiite et de loyauté envers le Guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, ils sont divisés en ce qui concerne leurs relations avec les Etats-Unis, ainsi qu'en matière de politique économique et sociale.


"La vision qu'on a de l'Iran, à l'étranger, se résume à un antagonisme entre deux groupes: les réformateurs et les taliban, qui veulent fermer les journaux et emprisonner tout le monde", a déclaré l'analyste Amir Mohebian, lui-même proche du camp conservateur, dans un entretien accordé à Reuters.


UNE VISION SIMPLISTE DE L'IRAN


"Cette vision est fausse. Aujourd'hui, le discours dominant des conservateurs n'est pas extrémiste", estime Mohebian, qui joue le rôle de conseiller auprès de plusieurs dignitaires religieux du régime.


"Il vaut mieux pour tout le monde que les conservateurs envoient au Parlement leurs éléments non pas extrémistes mais pragmatiques, modérés, et centristes", assure-t-il. "Dans cette seconde phase, le drapeau de la liberté et des réformes sera aux mains d'une nouvelle génération de conservateurs."


Selon lui, la nouvelle majorité s'attachera à mener une politique de conciliation avec l'Occident, et sera peut-être plus efficace que ne l'a été depuis 1997 le gouvernement réformateur du président Mohammad Khatami. Ce dernier s'était heurté en effet dans ses tentatives de réforme à la méfiance et à l'obstruction systématique des élites conservatrices.


Certains diplomates occidentaux estiment eux aussi que les conservateurs sont peut-être mieux placés pour s'entendre avec l'Occident dans des domaines tels que le programme nucléaire iranien, le conflit israélo-palestinien ou la lutte contre le terrorisme.


Mais pour ce faire, ils devront contredire leur propre rhétorique et risquer de contrarier leur électorat de base, qui chaque vendredi à la mosquée chante "Mort à l'Amérique, mort à Israël".


Si certains membres du camp conservateur veulent rétablir de bonnes relations avec les Etats-Unis et développer les liens de leur pays avec l'Europe, d'autres s'opposent à tout contact avec le "Grand Satan" et accusent les Européens d'ingérence dans les affaires intérieures de l'Iran.


Khamenei, qui a le dernier mot en matière de politique étrangère, a lui-même recouru à la rhétorique anti-américaine pour pousser les Iraniens à aller voter, les exhortant à faire de leur participation au scrutin "une claque au visage de l'Amérique".


UN ENNEMI INDISPENSABLE ?


Plusieurs sources connaissant Khamenei pensent qu'il juge peut-être nécessaire pour la pérennité de la République islamique d'avoir un ennemi permanent: l'Amérique.


A l'issue du scrutin, le ministre des Affaires étrangères, Hamid Reza Asefi, a d'ailleurs estimé que les critiques formulées par Washington à l'égard du scrutin constituaient une tentative de déstabilisation de la démocratie iranienne.


"Le gouvernement américain n'a jamais été très heureux de voir que les élections et la démocratie s'étaient institutionnalisées ici", a-t-il dit.


Selon des analystes tant iraniens qu'étrangers, même si des discussions se tiennent discrètement à New York entre représentants des deux pays, tout geste d'ouverture vis-à-vis de Washington attendra la prochaine élection présidentielle, l'an prochain, afin d'éviter que Khatami n'encaisse les dividendes d'un tel rapprochement.


Sur le plan économique, si certains, dans le camp conservateur, souhaitent que leur pays de 66 millions d'habitants s'ouvre davantage pour promouvoir la croissance et l'emploi des jeunes, d'autres demeurent hostiles à la politique prônée par le Fonds monétaire international et par l'Organisation mondiale du commerce.


"Contrairement à ce qui se fait actuellement, nous ne suivrons pas les directives du FMI, mais nous nous concentrerons davantage sur les actions fondées sur la justice sociale", a déclaré, peu avant le scrutin de vendredi, le candidat conservateur Ahmad Tavakoli.


Le FMI souhaite que l'Iran réduise les subventions sur le carburant et réduise les effectifs de la fonction publique, beaucoup de conservateurs craignant pour leur part que cela n'entraîne une augmentation des prix et des troubles sociaux.


Les extrémistes islamistes sont en faveur d'un contrôle total de l'Etat sur l'économie et d'une redistribution des richesses aux plus pauvres, tandis que la frange la plus au centre du camp conservateur souhaite promouvoir l'efficacité économique en libéralisant le secteur privé et en privatisant des entreprises contrôlées actuellement par des fondations religieuses.


"Le développement économique de l'Iran repose sur une modification de sa politique étrangère. Je ne crois que dans les cercles conservateurs on y ait réfléchi sérieusement", estime Mahmoud Sariolghalam, expert en politique étrangère à l'université nationale Shahid Beheshti.
B.Verkiler
 
Messages: 32107
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede B.Verkiler le 10 Mar 2004, 21:25

Ca commence à se tendre avec l'Iran. :?

Nucléaire: l'Iran se fâche, la Libye félicitée par l'AIEA

agrandir la photo

VIENNE (AFP) - L'Iran a menacé mercredi de rompre avec l'AIEA en reprochant aux Européens d'avoir cédé aux pressions américaines sur un projet de résolution critiquant Téhéran, alors que la Libye a été applaudie pour sa coopération avec l'agence de sûreté nucléaire de l'Onu.

Le représentant iranien à l'Agence internationale de l'énergie atomique, Pirooz Hosseini, s'est dit "déçu" par les Européens --France, Allemagne, Grande-Bretagne-- qui, mardi, avaient trouvé un compromis avec les Etats-Unis pour condamner le régime islamique.


agrandir la photo
Le texte, qui doit être soumis d'ici à vendredi au conseil des gouverneurs, l'exécutif de l'AIEA, stigmatise Téhéran pour avoir omis de révéler qu'il disposait des plans d'une centrifugeuse pouvant produire de l'uranium de qualité militaire.

"Nous attendions davantage de nos collègues européens mais ils ont été soumis à trop de pressions non-constructives des Américains", a regretté M. Hosseini en marge de la réunion de l'AIEA qui se tient depuis lundi.

Auparavant à Téhéran, le ministre iranien des Affaires étrangères Kamal Kharazi avait prévenu que son pays romprait unilatéralement sa coopération avec l'agence onusienne si celle-ci et les Européens devaient céder aux pressions de Washington: "Sinon, il n'y a aucune raison que la coopération se poursuive".

Les conservateurs iraniens les plus durs exigent de leur gouvernement que, comme la Corée du Nord, il dénonce le Traité de non-prolifération nucléaire, ratifié en février 1970, pour pouvoir mettre au point l'arme nucléaire.

La Commission européenne a appelé l'Iran à continuer de coopérer avec l'AIEA. "L'Iran a fait des pas majeurs jusqu'à présent pour coopérer et doit poursuivre dans cette voie", a déclaré une porte-parole de Chris Patten, commissaire européen aux Relations extérieures.

Un haut responsable du département d'Etat américain avait estimé mardi que Téhéran allait droit vers une saisine du conseil de sécurité s'il ne changeait pas radicalement d'attitude.

Avant de parvenir à un compromis, les Etats-Unis, qui accusent Téhéran de mettre au point l'arme atomique sous couvert d'un programme nucléaire civil, voulaient faire adopter par l'AIEA une résolution condamnant sans nuance l'Iran. Mais les Européens plaident en faveur d'une poursuite de la diplomatie "constructive" engagée en octobre avec le régime islamique.

Le projet de résolution américano-européen repousse de ce fait jusqu'en juin une éventuelle saisine du conseil de sécurité des Nations unies, seul habilité à prendre des sanctions internationales.

M. Kharazi a parallèlement affirmé que son pays reprendrait l'enrichissement d'uranium lorsque ses relations avec l'agence seraient "normalisées", qualifiant la maîtrise de cette technologie de "droit le plus absolu et légitime".

Le directeur général de l'AIEA, Mohamed ElBaradei, lui a répondu en invitant Téhéran à ne pas le faire: "La suspension (des activités d'enrichissement d'uranium) est un facteur important pour restaurer la confiance" entre l'agence et l'Iran.

L'enrichissement de combustible nucléaire constitue une préoccupation majeure de la communauté internationale qui s'inquiète d'un possible détournement d'uranium hautement enrichi à des fins militaires.

Le conseil des gouverneurs a par ailleurs décidé de transmettre "pour simple information" le dossier nucléaire libyen au conseil de sécurité, l'agence se félicitant de la coopération de Tripoli depuis que, le 19 décembre, le régime du colonel Mouammar Kadhafi a annoncé qu'il renonçait aux armes de destruction massive.

La Libye a resserré sa collaboration avec l'AIEA en signant mercredi un protocole additionnel au TNP autorisant l'agence à effectuer des inspections inopinées et poussées de toutes ses installations nucléaires.
B.Verkiler
 
Messages: 32107
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede Silverwitch le 10 Mar 2004, 22:46

Pour ceux que ça intéresse, le 21 mars pour nous iraniens c'est "Noruz", le nouvel an. En réalité d'ailleurs Noruz (ou Norooz) 1383 commencera cette année samedi 20 mars à 07:48:37 à Paris. Voilà la table que tout bon iranien devrait préparer pour ce jour si particulier (en plus de porter des vetements neufs):

Image

C'est le début de festivités qui vont durer 13 jours! Je souhaite que cette nouvelle année apporte un peu de paix pour ce pays et de progrès et de justice.


Sinon, la Fnac des Ternes célèbre le nouvel an iranien du 18 au 20 mars, en collaboration avec l'association Horizons persans. Venez faire connaissance avec la culture iranienne à travers son cinéma, sa littérature, son architecture, sa musique.( à l'espace rencontres)

Planning :

* jeudi 18.03 à partir de 17h30: architecture de Bâm et histoire de Norouz
- Rencontre avec Reza MOGHTADER, acrhitecte et chercheur reconnu mondialement comme l'un des meilleurs spécialistes des jardins persans. Découverte de Bâm, la dernière citadelle du désert, autrour d'une projection de diapositives fascinantes.
- Rencontre avec Sorour KASMAÏ, écrivain fondatrice de l'association Horizons persans autour de l'aspect mythique et historique de Noruz, la fête du Nouvel An chez les Iraniens, les Afghans et les Tadjiks célébrée le 20.03.

* vendredi 19.03 à partir de 17:30: Musique
mini-concert exceptionnel du percussionniste iranien Majid KHALADJ suivi d'une dégustation de pâtisseries iraniennes.

* samedi 20.03:

--> 16h - 17h : rencontre autour de la littérature contemporaine persane avec Bernadette SALESSE ( traductrice) , Javad JAVAHERI ( écrivain), Sorour KASMAÏ ( écrivain et éditrice) et Assef SOLTANZADEH ( écrivain)

--> de 17h30 - 18h30 : Rencontre avec la compagnie Lamoureux autour du spectacle la Conférence des oiseaux. Un récit théâtral de Jean-Claude Carrière, d'après un texte de l'auteur iranien Farid Uddin Attar, mis en scène et interprété par Pierre Lamoureux. Un jour tous les oiseaux du monde se réunirent en une grande conférence pour partir à la recherche de leur roi: le Simorgh. Ainsi commence le voyage à travers lequel Pierre Lamoureux interprète les 32 personnages de ce récit initiatique. Un parcours entre le théâtre, le mime et la danse qui met en valeur la poésie et la profondeur de ce texte fondateur de la pensée persane.

Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27613
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede Cortese le 10 Mar 2004, 23:57

Eh bien joyeux Norouz, Silverwitch !

ça correspond à quoi au juste cet date ? Elle est trop récente pour être anté islamique, non ?

Sur le gateau (qui me fait penser à notre dessert au riz, le "m'halbé") on voit un mot qui ressemble à "moubarek" que nous utilisons dans les souhaits : "aidkoum moubarek" = "bonne fête à vous".

ça me rappelle qu'il y a eu quand même des contact culturels entre l'Afrique du nord et la Perse. J'ai toute une branche de la famille de ma mère qui porte le même nom que votre grand poète : Hafiz (cette prononciation "z" finale est tout à fait inaccoutumée pour nous, ça devrait être un "d" ou un "dh").

On suppose aussi que la grande dynastie chiite des Fatimides (qui régna sur l'Egypte), fondée en Kabylie par le "Mahdi" Obeïd Allah aurait des origines persanes. Ce personnage, venu d'Orient, descendrait peut être d'une personnalité marquante du chiisme persan, l'oculiste Maïmoun. (selon l'historien de l'Afrique du Nord Charles-André Julien).
Dernière édition par Cortese le 11 Mar 2004, 00:31, édité 1 fois.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30016
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Messagede B.Verkiler le 11 Mar 2004, 00:12

Je ne savais pas du tout
B.Verkiler
 
Messages: 32107
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede Cortese le 11 Mar 2004, 00:30

b.verkiler a écrit:Je ne savais pas du tout


Eh oui, l'histoire de l'Afrique du Nord est complexe. Peu de gens savent que l'Agérie et la Tunisie étaient au 8eme siècle sous la domination des chiites (des chiites berbères, toujours ce vieux gout des Berbères pour l'irrédentisme extrémiste), la branche la plus radicale du chiisme, le kharédjisme, dont des communautés (florissantes) subsistent aujourd'hui dans la vallée du M'zab en Algérie.

Tu ne dois pas savoir non plus que pendant un siècle, l'Algérie et la Tunisie furent un Etat germanique, avec pour rois des Genséric, Gunthamund, Hilderic, Huneric, Gelimer et Thrasamund ! :lol:
Ils ont été chassé par le général grec byzantin Bélisaire. Dans son armée il y avait même des Huns ! Dingue, non ?
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30016
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Messagede B.Verkiler le 11 Mar 2004, 00:33

Cortese a écrit:
b.verkiler a écrit:Je ne savais pas du tout


Eh oui, l'histoire de que du Nord est complexe. Peu de gens savent que l'Agérie et la Tunisie étaient au 8eme siècle sous la domination des chiites (des chiites berbères, toujours ce vieux gout des Berbères pour l'irrédantisme extrémiste), la branche la plus radicale du chiisme, le kharédjisme, dont des communautés (florissantes) subsistent aujourd'hui dans la vallée du M'zab en Algérie.

Tu ne dois pas savoir non plus que pendant un siècle, l'Algérie et la Tunisie furent un Etat germanique, avec pour rois des Genséric, Gunthamund, Hilderic, Huneric, Gelimer et Thrasamund ! :lol:
Ils ont été chassé par le général grec byzantin Bélisaire. Dans son armée il y avait même des Huns ! Dingue, non ?


Oui.

Ce qu'il y a de dingue aussi c'est que j'ai l'impression que les pieds-noirs y connaissent rien du tout à l'histoire du Maghreb
B.Verkiler
 
Messages: 32107
Inscription: 26 Fév 2003, 14:19

Messagede Cortese le 11 Mar 2004, 00:35

b.verkiler a écrit:
Cortese a écrit:
b.verkiler a écrit:Je ne savais pas du tout


Eh oui, l'histoire de que du Nord est complexe. Peu de gens savent que l'Agérie et la Tunisie étaient au 8eme siècle sous la domination des chiites (des chiites berbères, toujours ce vieux gout des Berbères pour l'irrédantisme extrémiste), la branche la plus radicale du chiisme, le kharédjisme, dont des communautés (florissantes) subsistent aujourd'hui dans la vallée du M'zab en Algérie.

Tu ne dois pas savoir non plus que pendant un siècle, l'Algérie et la Tunisie furent un Etat germanique, avec pour rois des Genséric, Gunthamund, Hilderic, Huneric, Gelimer et Thrasamund ! :lol:
Ils ont été chassé par le général grec byzantin Bélisaire. Dans son armée il y avait même des Huns ! Dingue, non ?


Oui.

Ce qu'il y a de dingue aussi c'est que j'ai l'impression que les pieds-noirs y connaissent rien du tout à l'histoire du Maghreb


Rassure toi, les Algériens non plus !
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30016
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Messagede Silverwitch le 11 Mar 2004, 00:37

Cortese a écrit:Eh bien joyeux Norouz, Silverwitch !

ça correspond à quoi au juste cet date ? Elle est trop récente pour être anté islamique, non ?


Merci Cortese! La date de notre calendrier? C'est simple, c'est l'Hégire(donc en 622 dans le calendrier grégorien). Et dans notre calendrier, il n'y a pas d'année 0...On commence à l'an 1. Quant à la date de départ, c'est un héritage beaucoup plus ancien lui.

Dans les années 70, il y avait eu modification de cette date pour en venir au moment où Cyrus était arrivé sur le trône. Selon ce calendrier (abandonné) nous serions en 2563 je crois...

Cortese a écrit:Sur le gateau (qui me fait penser à notre dessert au riz, le "m'halbé") on voit un mot qui ressemble à "moubarek" que nous utilisons dans les souhaits : "aidkoum moubarek" = "bonne fête à vous".


C'est exactement ça oui!

Cortese a écrit:ça me rappelle qu'il y a eu quand même des contact culturels entre l'Afrique du nord et la Perse. J'ai toute une branche de la famille de ma mère qui porte le même nom que votre grand poète : Hafiz (cette prononciation "z" finale est tout à fait inaccoutumée pour nous, ça devrait être un "d" ou un "dh").

On suppose aussi que la grande dynastie chiite des Fatlimides (qui régna sur l'Egypte), fondée en Kabylie par le "Mahdi" Obeïd Allah aurait des origines persanes. Ce personnage, venu d'Orient, descendrait peut être d'une personnalité marquante du chiisme persan, l'oculiste Maïmoun. (selon l'historien de l'Afrique du Nord Charles-André Julien).


C'est génial! Je ne savais pas ça du tout (j'ai de grosses lacunes historiques) et c'est très intéressant. Je savais pour les dynasties chiites en Egypte, mais pas du tout pour la Kabylie...

Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27613
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Messagede Cortese le 11 Mar 2004, 00:57

Silverwitch, c'est curieux que vous soyez en 1383 de l'Hégire, alors que nous sommes, nous en 1425 de l'Hégire ! Vous avez réformé votre calendrier ?

Notre nouvel an c'était le 21 février 2004, le 1er Muharram 1425.

(mois de Moharrem, dont le dixieme jour s'appelle Achoura. Le jour de Achoura (pour les sunnites) est le jour où Dieu sauva Moïse et fit noyer Pharaon. Les gens pieux ont l'habitude de jeûner ce jour là.)
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30016
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Messagede Silverwitch le 11 Mar 2004, 01:07

Cortese a écrit:Silverwitch, c'est curieux que vous soyez en 1383 de l'Hégire, alors que nous sommes, nous en 1425 de l'Hégire ! Vous avez réformé votre calendrier ?

Notre nouvel an c'était le 21 février 2004, le 1er Muharram 1425.

(mois de Moharrem, dont le dixieme jour s'appelle Achoura. Le jour de Achoura (pour les sunnites) est le jour où Dieu sauva Moïse et fit noyer Pharaon. Les gens pieux ont l'habitude de jeûner ce jour là.)


Cortese,

Oui je sais...Je ne connais plus les subtilités de notre calendrier Jalali, mais il est très ancien et répond à une précision remarquable. Tu sais que les Afghans utilisent aussi notre calendrier? Eux utilisent je crois les noms arabes des signes du zodiaque pour les mois, mais sinon c'est le calendrier iranien.

Silverwitch
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27613
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Suivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Feyd, Google [Bot] et 4 invités