Présidentielle américaine 2020

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Cortese le 19 Sep 2020, 00:42

Plus simplement je crois qu'au delà du conflit pittoresque qui fait de la présidentielle américaine un show justement à l'américaine (avec tout le faste clinquant ridicule habituel genre Indianapolis ou finale de football américain) il y a des débats sérieux, profonds, mais qui ne regardent pas le peuple (la démocratie c'est sérieux, c'est pas fait pour que Mr Tout le Monde y fourre son gros nez pustuleux de pauvre) :
- Le vieux, très vieux conflit entre Washington/New York et le reste des rednecks (très bien illustré par le film de Capra "Mr Smith à Washington" (j'ai failli écrire à Hollywood !) qui estiment que les fonctionnaires fédéraux véreux sont des usurpateurs au service des voleurs européannisés de New York, ce qui n'est pas faux),

- La crise sans précédent dans laquelle est entrée l'Amérique depuis fort longtemps (depuis 1975 à mon avis), lorsque le capitalisme keynésien est tombé en panne et qu'on a pensé insufler la vie au cadavre par le mauvais bout en lui infligeant la purge néo-libérale.

- La victoire US par jet de l'éponge de l'Urss (alors qu'elle et ses alliés avaient remporté quasiment toutes les batailles militaires), ce qui a suggéré l'idée du "new american century" qui a ajouté au néo-libéralisme un volet purement militaro-impérialiste, une sorte de charles-quinterie d'empire sur lequel le soleil ne se coucherait jamais, gavé d'or et d'épices acquis contre quelques verroteries,

- Le constat final que ni l'abolition de l'état social, ni la disparition de l'adversaire, ni les guerres (toutes perdues d'ailleurs), ni bien sur le fermage de gueule des pauvres rednecks, n'ont ramené la prosperité d'antan, le paradis des années 50 où l'ouvrier des hauts fournaux de Pennsylvanie astiquait le dimanche sa Mercury aux ailerons dressés vers le ciel toute neuve dans son jardin devant les yeux éblouis de femme et marmaille, avant de rejoindre ses copains syndicalistes tout puissants au bar du coin.

Alors quoi faire, maintenant qu'on est au crossroads ? Les plus méchants, les plus profiteurs, les plus cyniques, en un mot les néo-conservateurs ont endossé une peau de mouton sur leur carapace d'écailles vénéneuse et ont rejoint les masses bêlantes du parti des ânes, bien décidés à encore plus de méchanceté, plus de malfaisance, bref à poursuivre le plan monstrueux du New World Order, mais en mettént les formes cette fois, genre Grand mère du Chaperon Rouge. En face, la frustration des rednecks est en ébullition. Il ne leur restait plus que les films de Clint Eastwood et ses ailerons de Gran Torino pour pleurer.
Et puis le saltimbanque est arrivé en leur disant "je vous ai compris". On n'envoie plus l'armée de vos fils misérables à l'étranger, on n'importe plus la quincaillerie des étrangers, on reconstruit des usines chez nous pour construire des Chevrolet qui ne seraient plus coréennes et on vire les vampires. Mr Smith is back. Il est en guenilles, il est obèse, il est sans dents, mais il a le droit de rêver.
Trump n'est évidemment pas le clown isolé qui déblatère n'importe quoi qu'on nous présente ; il représente sans doute un vrai courant de la pensée politique de l'establishement, minoritaire, qui n'a pu exister au grand jour que par ce personnage ubuesque mais plus retors que le personnage qu'il joue, c'est sûr, mais le temps joue pour ce courant je pense.
Cortese
dieu
 
Messages: 31758
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 19 Sep 2020, 08:55

:good :good :good
(juste pour ceux qui ne seraient pas au courant, l'âne est le symbole totémique du parti démocrate)
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 19 Sep 2020, 09:44

mais le temps joue pour ce courant je pense.

(Pour aller un peu plus loin...)
Là je ne sais pas. Ce courant (ancien fondateur...) était porté par une majorité démographique, qui est en passe de devenir une minorité. Le temps n'est plus où les seuls NON WASP/Red-Necks, c'était les Noirs, encore sous le coup de l'ère esclavagiste, donc dos courbé et tête basse. Non seulement ils sont eux-mêmes en ébullition (certes chronique, mais elle va finir par "prendre", cette ébullition), mais ils ont été rejoints par l'immense armée des Hispaniques, et peut-être même par celle totalement zombifiée, des néo-féministes hystériques, des ado abrutis jusqu'au dernier degré, etc...
Cette armée d'Orques levée par Soros ... euh pardon, ... Sauron est immense, docile, avec quasiment aucune conscience politique (même le bon vieux red-neck en possède plus, de la conscience politique : au moins, il croit avec une profonde conviction en la force d'un capitalisme national perdu, nostalgique, celui du triomphe de son American Way of Life, le tout teinté d'un fort sentiment religieux, frisant parfois l'intégrisme).
Donc, il se peut que le courant "trumpiste" (appelons-le ainsi pour aller vite) lui-même issu du système, ne l'oublions pas, ait le temps pour lui, (je reviendrai à la fin sur cette idée). Mais pour vaincre, il lui faudra affronter une armée de zombies terrible, féroce, fanatisée.
Avec un risque de guerre civile ? Je ne sais pas. Mais au moins des troubles graves... (quid de l'Armée ? quelle sera sa position ? etc...).
Lorsque je dis une "armée de zombies", je n'oublie pas que les Noirs sont très embrigadés dans cette armée dirigée par les "nazi-goules" Démocrates/néocons et une partie des Républicains. Cela ne signifie pas bien entendu que le problème racial subi par les Noirs soit factice ou illégitime ! Il existe bel et bien, ce problème. Le fameux communautarisme anglo saxon n'est qu'un cache sexe bien commode pour maintenir une séparation de fait, principalement entre les "d'origine Européenne" et le reste. Et ce problème, abcès chronique, n'a pas de solution, on le sait bien, hormis une brutale séparation, autrement dit la séparation du pays en deux : donner aux Noirs une partie du pays, bien à eux. Ca a bien été opéré dans le sous continent Indien avec la création (désastreuse par ailleurs) du Pakistan, ou bien dans l'ex URSS amputée d'une partie de son territoire, ou en Yougoslavie disloquée, ou au Soudan coupé en deux, etc (je dis "etc.", parce qu'on essaye encore de le faire en Syrie, en Irak...). Sans oublier l'UE qui, à contrario, tente de dissoudre les nations non pas en les divisant, mais en les soudant sous une emprise technocratique.

Pour revenir à l'idée première, ce courant "trumpiste" qui aurait le temps pour lui.
Tu l'as bien décris, avec verve, automobilisme et cinématographisme, :D , ce courant, c'est le retour au bon vieux capitalisme d'antan, entre autre.
Cela signifierait donc que la dynamique actuelle du capitalisme s'interromprait, pour faire une sorte de "Stop ! Demi tour" !!!
Je ne sais pas si cela est possible ou pas. Je ne sais pas. Le marxisme opte plutôt pour un voyage sans retour du capitalisme, dans sa forme finale actuelle (transnationale, hyper impérialiste...) un voyage jusqu'au bout, c'est à dire jusqu'à la dislocation après avoir bien salopé et ruiné la planète, etc. (après, ça sera soit ça sera la barbarie, soit le Socialisme ! ta ta ta ta taaaaaa... :lol: )

D'un autre côté, il existe de fait la fameuse NEP léniniste opérée par le PC Chinois, qui démontre qu'on peut APPRIVOISER le monstre (le capitalisme), et bien le cornaquer, en en faisant soit un instrument trans national maîtrisé, soit un bon mode de production purement national, etc etc. (voir la situation actuelle de la Chine).
En fait, la chance, l'avenir, du capitalisme, s'il en a un, c'est ... c'est, paradoxalement, vers la Chine qu'il faut regarder !
Le retour en arrière des USA sera quoi qu'il en soit très difficile. Pour éviter d'aller droit dans le mur des troubles sans fin, il faudra peut-être une séparation, et, toute honte bue, prendre exemple sur la Chine ! :lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 19 Sep 2020, 09:55

Je disais à Hugues que Trump est une tumeur, un artefact, du Système, et qu'en ce sens, oui, il est une "forme" du Système.
Je maintiens, bien sûr : D'évidence, ce que promet Trump (peu importe ses propres convictions intimes à lui), c'est tout simplement un retour en arrière, America great again. Il promet tout simplement un rétro pédalage à 180°, vers le point chronologique juste au moment ou l'abruti Reagan a pris le pouvoir (coïncidence, un autre clown...). Trump promet un retour à l'état initial du Système, une sorte de Reset.
Un système qui reste tout de même bien puant, si on demande leur avis aux Vietnamiens, aux Palestiniens, aux Timoriens, aux Chiliens, etc etc...
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 19 Sep 2020, 09:59

et ne l'oublions jamais, les USA c'est aussi un cinéma fabuleux (malgré les tares de Hollywood), une littérature qui m'a structuré (la SF), une musique ... je vous dis pas !, une technologie sublime, les hamburgers (sic)... et ne l'oublions surtout pas, un tas de gens super sympa, qui subissent un déterminisme historique qui les dépasse, comme partout ailleurs et comme depuis Cromagon :o :o :o
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede sccc le 20 Sep 2020, 16:41

Bon,
Ça donne quoi les pronostics ?
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19803
Inscription: 22 Fév 2003, 19:32
Localisation: Belgique

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Nuvo le 21 Sep 2020, 14:46

Ce terme d'Etat-profond est tellement vague que tout le monde peut y mettre ce qu'il veut...
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16673
Inscription: 20 Fév 2003, 19:07

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Cortese le 21 Sep 2020, 15:02

Nuvo a écrit:Ce terme d'Etat-profond est tellement vague que tout le monde peut y mettre ce qu'il veut...


Non, c'est très simple : il s'agit de l'ensemble des gens qui détiennent la plus grande part du pouvoir politique et sur lesquels on ne te demandera jamais ton avis.
Cortese
dieu
 
Messages: 31758
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 21 Sep 2020, 16:12

Cortese a écrit:
Nuvo a écrit:Ce terme d'Etat-profond est tellement vague que tout le monde peut y mettre ce qu'il veut...


Non, c'est très simple : il s'agit de l'ensemble des gens qui détiennent la plus grande part du pouvoir politique et sur lesquels on ne te demandera jamais ton avis.

Bah ?... et le vote ??....
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Cortese le 21 Sep 2020, 16:59

Shoemaker a écrit:
Cortese a écrit:
Nuvo a écrit:Ce terme d'Etat-profond est tellement vague que tout le monde peut y mettre ce qu'il veut...


Non, c'est très simple : il s'agit de l'ensemble des gens qui détiennent la plus grande part du pouvoir politique et sur lesquels on ne te demandera jamais ton avis.

Bah ?... et le vote ??....


Y'a pas. Enfin si, les 50 gouverneurs désignent chacun quelques cousins pour décider de qui sera président du monde, entre les deux représentants de commerce qu'"on" leur aura présenté. Noam Chomsky appelait ça la fabrication du consentement. Parce que personne, même pas un dictateur ne peut gouverner sans le consentement. Mais c'est pas un problème. Avant c'était plus simple, c'était le sorcier du village qui expliquait à la tribu qui les esprits avaient désigné comme chef. Ça a très bien marché pendant environ dix mille ans, mais depuis l'invention de la machine à vapeur, les gens se croient tout permis, alors les sorciers de maintenant ils font des entourloupes un peu plus compliquées, mais ça change rien au résultat heureusement.
Cortese
dieu
 
Messages: 31758
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 21 Sep 2020, 17:24

:lol:
Puisqu'on parle des States particulièrement, je me rappelle qu'un copain de passage, qui avait vécu toute sa vie là bas et qui connaissait le pays comme ses pantoufles, m'avait dit à propos de la super hyper démocratie du monde de l'Univers, et cela en une formule fulgurante :
"Les States ??? Mais c'est un pur stalinisme, juste avec du rock'n roll pour faire passer la pilule" ! :lol:
(admettons-le, la dose lubrifiante de Rock'n roll, géniale invention du capitalisme, personne ne s'en plaint ! :lol: )
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Nuvo le 22 Sep 2020, 12:22

Cortese a écrit:
Nuvo a écrit:Ce terme d'Etat-profond est tellement vague que tout le monde peut y mettre ce qu'il veut...


Non, c'est très simple : il s'agit de l'ensemble des gens qui détiennent la plus grande part du pouvoir politique et sur lesquels on ne te demandera jamais ton avis.


Ce n'est pas forcément complotiste alors ?
Ca englobe les fonctionnaires inamovibles qu'on ne connait pas ? Comme le secrétaire général du gouvernement...
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16673
Inscription: 20 Fév 2003, 19:07

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Nuvo le 22 Sep 2020, 12:25

Cortese a écrit: mais ça change rien au résultat heureusement


Quel résultat ? L'élite se maintient et se coopte ?
De toute façon une société est hiérarchisée...
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16673
Inscription: 20 Fév 2003, 19:07

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede sheon le 22 Sep 2020, 14:06

Nuvo a écrit:De toute façon une société est hiérarchisée...

Non, pas forcément.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 22064
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 22 Sep 2020, 14:19

La société peut se passer de hiérarchie dans deux cas extrêmes, à l'opposé l'un de l'autre :
- Dans une société primitive. La simplicité de l'organisation sociale permet cette "fantaisie", l'ethnologie a étudié ce cas.
- Dans une société hyper développée dans laquelle chaque élément possède une conscience sociale et politique extrême, dans laquelle le contrat social est au top du top...
Ce deuxième cas, une sorte d'idéal indépassable, n'existe pas encore. Et c'est pas pour demain.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 22 Sep 2020, 14:40

Nuvo a écrit:
Ce n'est pas forcément complotiste alors ?


Mais pas du tout ! Les personnes ou groupes d'intérêt qui constituent l'Etat profond (qui peut bien entendu avoir des particularités propres à chaque Etat) sont connues, bien en place, sans aucun problème...
Mais le commun des mortels s'obstine à ne pas voir où se trouve ce vrai pouvoir, et perd tout son temps dans l'étude de ce qu'on lui donne à ruminer, d'élection en élection, de débat télé en débat télé, de buzz médiatique en buzz médiatique...

Juste un exemple, en France, un truc absolument connu, et qui ne souffre d'aucune discussion :
Tu demandes à n'importe quel citoyen, si la liberté de la presse est EFFECTIVE. On te répondra quasi systématiquement OUI.
Or, on sait que la presse (tout support, tout média dit "main stream") est aux mains de quelques oligarques, genre Xavier Niel, la famille Dassault, l'énergumène Drahi, et j'en passe... Ou aux mains d'un groupe dont les opinions politiques ne souffrent d'aucun doute : comme France Inter, alors que cette radio est censée être un service publique, donc NE PROPAGER AUCUNE OPINION POLITIQUE AU DETRIMENT D'UNE AUTRE ; ce qui est parfaitement faux, pour qui écoute cette radio habituellement : chaque matin, avec sa matinale (principalement), France Inter opère un catéchisme néolibéral clair et net, sans pitié.

Alors, on peut fermer les yeux et boucher les oreilles, et prétendre que cette presse est Libre. On peut...
Mais c'est tout simplement une impossibilité : Jamais Drahi ou Niel ne défendront une vision politique contraire à leurs intérêts. Oh, parfois, ils laissent un peu filer, c'est subtil... on n'est plus au temps de la bonne vieille Pravda... mais l'efficacité est proprement fabuleuse !
Bref...
Et, partant du principe que la presse est le 4eme pouvoir (et cela est vrai, connaissant sa force politique évidente), c'est un fait indécrottable que ce 4eme pouvoir est aux mains d'une camarilla parfaitement connue, qui ne se cache pas d'un iota... Tout est fait au grand jour, c'est ça, le coup de génie.

Il serait insensé d'imaginer que Trump par exemple aurait eu les emmerdes qu'il a eus avec l'ampleur que l'on sait, sans par exemple le bombardement incessant de CNN, du NYT ou du WP (quand ce n'est pas la CIA, c'est Bezos qui est à la manœuvre : c'est un fait ! ) (tiens, et ce bon vieux Woodward, qui a organisé la chute de Nixon, le revoilà encore au gouvernail, avec son tout dernier bouquin, pour encore et encore essayer de couler l'agent Orange, quelques jours avant les élections, faute de n'avoir pu le dégommer avec la grande farandole du Russian gate, etc etc etc......)

Bien sûr, la presse n'est qu' UN des éléments qui constituent l'Etat profond.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Nuvo le 22 Sep 2020, 17:14

Tu penses que Woodward a agit contre Nixon dans un but plus large ? C'était quand même une sacrée canaille. Comme Trump.
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16673
Inscription: 20 Fév 2003, 19:07

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Hugues le 22 Sep 2020, 17:56

Shoemaker, et l'hypothèse, tout simple, que Woodward a en horreur Trump (comme moi je l'ai en horreur), un type dont seul compte son narcissisme, tout comme il avait en horreur Nixon.
Que Woodward pense que Trump est dangereux pour la démocratie (en instituant une haine qui n'a jamais existée ainsi entre les deux camps, justement par cet intérêt personnel, ce narcissisme... tout comme il est parfaitement dangereux en matière sanitaire) comme Nixon l'était pour la démocratie....

C'est trop compliqué comme hypothèse ?

Non il vaut mieux penser qu'il est en service (télé)commandé plutôt que de penser simplement que Woodward a certaines convictions.

Quelle est l'hypothèse la plus vraisemblable et simple (rasoir d'Ockham)

Pourquoi déformes-tu à ce point le monde avec l'hypothèse tordue de départ que Trump est une victime et un héros, qui te fait arriver à des circonvolutoins absurdes qui ne passent pas le rasoir d'Ockham.

Hugues (qui ne nie pas l'état profond, hein...)
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5659
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 22 Sep 2020, 18:14

Hugues a écrit:
C'est trop compliqué comme hypothèse ?


D'après mon humble opinion, pas compliquée. Mais fausse.

Je répondrai plus tard à propos de Woodward...
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 23 Sep 2020, 10:06

Nuvo a écrit:Tu penses que Woodward a agit contre Nixon dans un but plus large ? C'était quand même une sacrée canaille. Comme Trump.


D'où vient Woodward ? Des "services de renseignements" de la Navy. Espion un jour, espion toujours... Il a des liens extrêmement rapprochés, avec tout l'establishment militaire. C'est de notoriété publique. Et moi, cette "espèce particulière" de journalistes, je m'en méfie comme de la peste.
D'où venaient ses infos pour couler Nixon ? Du FBI... Oui, "Gorge profonde", tout ça, du mauvais cinéma d'espionnage de série Z, certainement... Mais FBI au final, tout simplement.
Et d'ailleurs là aussi, on voit, sous Nixon, la dissociation entre un service censé être totalement au service du POTUS qui est l'incarnation de la volonté populaire (avec la réserve que l'on sait quant au mode de suffrage US...), et le POTUS lui-même, "trahi" donc par un service qui est censé lui être fidèle à 100%. Quant à la raison qui a poussé au montage de cette "cabale" contre Nixon, on dit très sérieusement que ce dernier avait l'intention de rogner le budget des militaires (chercher la femme, ou chercher le fric). Tout bêtement. Et on sait que le complexe militaro industriel aux States, c'est un des principaux piliers du Deep State. Actuellement, le budget du Pentagone frôle je crois les 1000 milliards de dollars... La raison vacille, devant un tel budget ! (et pour des résultats très mauvais, on le sait bien, et on sait que toute une partie de ce fric des contribuables va dans des poches corrompues).
Woodward donc rejoint le WP comme pour déclencher le Watergate, quasiment en "service commandé". Et qu'est ce que le Watergate ? Un miteuse histoire de plombiers cambrioleurs qui pénètrent dans les locaux des ... Démocrates ! Ah ceux-là...
Je ne rentrerai pas dans l'affaire elle-même. Mais faut pas déconner ! Le mythe de l'Amérique qui se pâme d'extase hystérique, quand un de ses POTUS ... ment !!!! ! :lol: :lol: :lol: Quand les POTUS mentent sur les choses graves (comme tous les Présidents du monde, d'ailleurs), on s'en fout, mais quand ils mentent sur une vague affaire de plombiers cambrioleurs (qui auraient fait vaciller la belle démocratie US ! uh uh uh...) ou sur une ... fellation sous le bureau oval, arghh.... là, soudain, on touche au sacré ! à la mystique nationale !... au tabou religieux suprême !... On croit rêver ! On attend d'ailleurs toujours que Bush passe devant une cour de Justice pour ces mensonges autrement plus graves et avérés.
Moi, perso, pas de problème : si les citoyens US aiment se faire entuber à ce point d'infantilisme, c'est leur affaire, je ne m'en mêle pas. Mais faut vraiment être de la dernière débilité pour croire au sérieux de tels prétextes. Y a des limites, tout de même, aux fantaisies US.
Alors oui, Nixon, c'était une belle canaille ! Je confirme et plussoie. Faut vraiment l'être d'ailleurs pour se coltiner les services d'une autre immense canaille, le sinistre Kissinger.
MAIS :
La bonne question n'est pas de savoir si Nixon était une belle canaille ou pas, s'il était pire que Trump ou pas... La question est : Quel est le POTUS qui N'EST PAS une top canaille intégrale ! (des canailles qui ne sont que des pantins, en vérité).
Revenons à Trump, tout détestable qu'il puisse être : Qu'est ce qu'on lui reproche d'atroce, d'insupportable ? Son ... narcissisme ! Son addiction à Tweeter, sa gestion de la Covid, ses démêlées avec les Démocrates... Mais lui au moins, au-delà de ses problèmes psychanalytiques (dont perso je me fous comme de ma première pomme) il n'a détruit aucun pays. Et nous, NON-US, c'est cela qui nous importe, le reste étant des affaires américano-américaines. Trump a détruit la Yougoslavie ? Il a détruit la Libye ? Il a détruit la Syrie ? Certes, il fait grave ch... le Vénézuela, l''Iran, et quelques autres, ils méprise l'UE, mais bon, il n'a pas appuyé sur les boutons à bombes que je sache. C'est ... comment dire ... pour ceux qui sont dans ces pays malheureux... c'est important ! Quand tu reçois un Tomahawk sur ta maison, tes enfants, ta tronche, le rapport psychanalytique de Trump n'est pas une urgence...
Où est donc ce malheur insupportable qu'il aurait déchaîné sur le monde ? Il a reconnu Jérusalem machin chouette capitale de truc muche ? Quelle horreur !!!! Il a officialisé tout simplement ce que les autres POTUS tramaient en sous main : la destruction programmée de la cause Palestinienne.
Et encore, l'affaire n'est pas terminée. Personne ne sait comment elle se terminera. Et qui sait, l'injection Trumpienne dans la cause Palestinienne aura peut-être la vertu de faire comprendre aux Palestiniens la véritable nature de la situation. La victoire, s'il doit en avoir une, commence toujours par la prise de conscience de la REALITÉ. Et qu'on aime Trump ou pas, au contraire de tous les autres POTUS, il a dit les choses comme elles sont :
"O Palestiniens ! Faites le deuil de votre Etat ! La Palestine ? y a pas, makache, nada, walou !!!!"
Et qui sait, encore une fois, peut-être que ce choc terrible fera bouger les lignes... On verra.
Nixon, Trump, sont des "sacrées canailles". Oui ! Mais pas plus que les autres, loin de là.
Revenons encore à Woodward.
Je n'ai pas lu son livre Rage, et je ne le lirai pas d'ailleurs. Pour ce que j'en sais tout de même, c'est entre autre, une prise en compte des confessions que lui aurait faites Matis, le Général viré (ou démissionné, je sais plus) par Trump. Or Matis, cet "ami intime" de Woodward, qu'est-il ? Exactement ce qu'il y a de pire pour nous autres NON-US : c'est celui qui veut maintenir coûte que coûte la vocation hyper militaro-impérialiste des USA. C'est un fauteur de guerre. Un illuminé qui n'hésiterait pas à éventuellement faire dissidence contre son propre Président que la Constitution US place comme son supérieur sans discussion. C'est un de ces militaires qui a systématiquement essayé (aidé en cela par Bolton, par Pompeo...) de saboter la tentative de Trump de retirer les troupes US de ces guerres interminables est devenues psychopathologiques. Et n'oublions pas le SYSTEMATIQUE sabotage opéré pour mettre fin à la tentative de Trump d'apaiser les tensions avec la Corée du Nord. N'empêche, bon an mal an, malgré l'échec relatif de Trump, de fait, il y a un mieux dans la région.
Ne l'oublions pas : Trump, aussi foldingo dit-on qu'il est, avait promis de ramener les "p'tits gars" à la maison. D'Afghanistan, de Syrie... Et chaque fois qu'il a entamé la réalisation de cette promesse, soudain, y a eu à chaque fois, des contretemps, des sabotages, des résistances... Elles venaient des militaires du genre de Matis, ce "bel ami" de Woodward... N'empêche, ça avance, comme en ce moment en Afghanistan...
Woodward journaliste ? Oui... Comme moi je suis ... plombier (sic) (bah oui, j'ai quelques connaissances en la matière... certes primaires :D ). Et faut dire que son "militantisme Démocrate" (c'est ce qu'il est en vérité, tout simplement, avec tout ce que cela implique) a été bien récompensé, puisque depuis le Watergate, il bénéficie d'une quasi super-rente, avec ses livres à succès, alimentés par un capacité bien spéciale à obtenir tout un tas de renseignements très pointus...
D'ailleurs, qui a prétendu que 400 journalistes US fricotaient avec la CIA ? L'autre journaliste du Watergate, dont plus personne n'entend parler : Bernstein.
Dernière édition par Shoemaker le 23 Sep 2020, 14:02, édité 1 fois.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 23 Sep 2020, 10:22

Du site bien informé Dedefensa :

« Woodward est l’archétype du vrai-faux héros journaliste de la narrative américaniste, à l'audition de laquelle nos intellectuels germanopratins béent d’admiration, avec le Premier Amendement en bandoulière. Le héros du Watergate, qui a reçu tous les lauriers et s’est bâti une fortune sur cette gloire, à la différence de son compère Bernstein qui eut la peau de Nixon avec lui, Woodward, donc, est un ancien agent du renseignement naval, proche du chef d'état-major de la Navy devenu président du Joint Chiefs of Staff (JCS) d’alors (l’amiral Moorer en 1966-74), avant d’entrer au Post et de se retrouver avec l’affaire du Watergate. L’élimination de Nixon, à partir d’informations obtenues plus par des complicités suscitées directement et indirectement par le JCS que par des vertus journalistiques et progressistes, tombait à pic pour les militaires qui craignaient de fortes réductions du budget du Pentagone et un arrangement avec l'URSS. (Voir notamment le livre The Silent Coup, de 1992, de Len Colodny et Robert Gettlin, sur cet aspect du Watergate, et sur la carrière de Woodward à la gloire du journalisme le plus libre du monde.) Bref, Woodward a toujours copiné avec les militaires; il a poursuivi durant les années Bush, avec un accès idéal au président pour pouvoir publier quelques best-seller qui ont arrondi sa fortune; il semble qu’il continue aujourd’hui parce qu'il n'y a aucune raison d'abandonner les bonnes choses… »
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Hugues le 23 Sep 2020, 14:55

D'accord.. J'savais pas ..

Par contre...

D'ailleurs, qui a prétendu que 400 journalistes US fricotaient avec la CIA ? L'autre journaliste du Watergate, dont plus personne n'entend parler : Bernstein.


J'enntends plus souvent parler de Bernstein et je le vois plus souvent dans la presse écrite, radio ou à la télévision, que Woodward..

Exemple:
https://edition.cnn.com/2020/06/29/politics/trump-phone-calls-national-security-concerns/index.html

https://www.atlantico.fr/pepite/3590816/le-journaliste-carl-bernstein-revele-les-edifiantes-conversations-privees-de-donald-trump-avec-vladimir-poutine-recep-tayyip-erdogan-emmanuel-macron-ou-bien-encore-angela-merkel-theresa-may-mohammed-ben-salmane-

Des vidéos (pas d'aperçu car ça met un truc bizarre en Flash):


Carl Bernstein on covering Trump's election threats
https://edition.cnn.com/videos/business ... hreats.cnn

Carl Bernstein: 'Donald Trump is the big lie'
https://edition.cnn.com/videos/business ... ig-lie.cnn

'Greatest presidential felony': Watergate journalist sounds off on Trump tapes
https://edition.cnn.com/videos/politics ... vpx-nr.cnn


Bref, c'est plutôt Woodward qui est le plus rare des deux.. (et j'avoue que je finis par les confondre les deux.. bref ce que je disais pour Woodward, que c'était sincère, peut-être que je le disais en fait pour Berstein ^^ )

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5659
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Cortese le 23 Sep 2020, 16:34

T'as pas un dossier sur Bernstein, Shoe ? C'est classé plus top ?
Cortese
dieu
 
Messages: 31758
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 23 Sep 2020, 18:45

Là s'arrête ma science... J'ai pas d'accointance avec le FBI :lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Cortese le 23 Sep 2020, 18:50

Et euh côté Mossad tu n'as pas cherché un peu ?
Cortese
dieu
 
Messages: 31758
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 23 Sep 2020, 18:56

Cortese a écrit:Et euh côté Mossad tu n'as pas cherché un peu ?

Je vois que tu arrives à lire même ce que la prudence m'interdit d'écrire ! :lol: :lol: :lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Cortese le 23 Sep 2020, 19:15

Shoemaker a écrit:
Cortese a écrit:Et euh côté Mossad tu n'as pas cherché un peu ?

Je vois que tu arrives à lire même ce que la prudence m'interdit d'écrire ! :lol: :lol: :lol:


Tu sais quelle était la première des qualités exigées de lui dans sa carrière future, lors de la cérémonie d'adoubement (sacre, nomination ?) d'un Chevalier ? La prudence ! (Je l'ai entendu une fois sur euh hum Radio Courtoisie (courtoisie parce que c'est la seule qui est honnête avec les z'arabes je suppose).
Cortese
dieu
 
Messages: 31758
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 23 Sep 2020, 19:41

Cortese a écrit:
Shoemaker a écrit:
Cortese a écrit:Et euh côté Mossad tu n'as pas cherché un peu ?

Je vois que tu arrives à lire même ce que la prudence m'interdit d'écrire ! :lol: :lol: :lol:


Tu sais quelle était la première des qualités exigées de lui dans sa carrière future, lors de la cérémonie d'adoubement (sacre, nomination ?) d'un Chevalier ? La prudence ! (Je l'ai entendu une fois sur euh hum Radio Courtoisie (courtoisie parce que c'est la seule qui est honnête avec les z'arabes je suppose).

:D
et on ne l'est jamais assez...
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Cortese le 23 Sep 2020, 20:02

Shoemaker a écrit:
Cortese a écrit:
Shoemaker a écrit:
Cortese a écrit:Et euh côté Mossad tu n'as pas cherché un peu ?

Je vois que tu arrives à lire même ce que la prudence m'interdit d'écrire ! :lol: :lol: :lol:


Tu sais quelle était la première des qualités exigées de lui dans sa carrière future, lors de la cérémonie d'adoubement (sacre, nomination ?) d'un Chevalier ? La prudence ! (Je l'ai entendu une fois sur euh hum Radio Courtoisie (courtoisie parce que c'est la seule qui est honnête avec les z'arabes je suppose).

:D
et on ne l'est jamais assez...


D'ailleurs maintenant certains arabes des quartiers mettent discrètement des billets de 10 € dans la poche des Gaulois de passage et lavent leurs voitures la nuit.
Cortese
dieu
 
Messages: 31758
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Nuvo le 24 Sep 2020, 11:37

Cortese a écrit:- Le constat final que ni l'abolition de l'état social, ni la disparition de l'adversaire, ni les guerres (toutes perdues d'ailleurs), ni bien sur le fermage de gueule des pauvres rednecks, n'ont ramené la prosperité d'antan, le paradis des années 50 où l'ouvrier des hauts fournaux de Pennsylvanie astiquait le dimanche sa Mercury aux ailerons dressés vers le ciel toute neuve dans son jardin devant les yeux éblouis de femme et marmaille, avant de rejoindre ses copains syndicalistes tout puissants au bar du coin.


Les années 50 aux USA, c'était aussi la fin des Misfits. Ces derniers américains, descendants du rêve de conquête de l'ouest et d'espace sauvage, qui n'ont pas accepté le modèle de société qui a vu le jour sous Eisenhower : pub, grosse voiture, salariat, suburba. Medoc si tu ne te coules pas dans ce moule d'acier trempé.
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16673
Inscription: 20 Fév 2003, 19:07

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Cortese le 24 Sep 2020, 11:46

Nuvo a écrit:
Cortese a écrit:- Le constat final que ni l'abolition de l'état social, ni la disparition de l'adversaire, ni les guerres (toutes perdues d'ailleurs), ni bien sur le fermage de gueule des pauvres rednecks, n'ont ramené la prosperité d'antan, le paradis des années 50 où l'ouvrier des hauts fournaux de Pennsylvanie astiquait le dimanche sa Mercury aux ailerons dressés vers le ciel toute neuve dans son jardin devant les yeux éblouis de femme et marmaille, avant de rejoindre ses copains syndicalistes tout puissants au bar du coin.


Les années 50 aux USA, c'était aussi la fin des Misfits. Ces derniers américains, descendants du rêve de conquête de l'ouest et d'espace sauvage, qui n'ont pas accepté le modèle de société qui a vu le jour sous Eisenhower : pub, grosse voiture, salariat, suburba. Medoc si tu ne te coules pas dans ce moule d'acier trempé.


Oui, enfin, Misfits ça veut dire ce que ça veut dire. Aujourd'hui ils auraient été quoi pour avoir une vie d'aventures ? Des Soros, des Harvey Weinstein ?
Cortese
dieu
 
Messages: 31758
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Nuvo le 24 Sep 2020, 11:53

Shoemaker a écrit:La bonne question n'est pas de savoir si Nixon était une belle canaille ou pas, s'il était pire que Trump ou pas... La question est : Quel est le POTUS qui N'EST PAS une top canaille intégrale ! (des canailles qui ne sont que des pantins, en vérité).


Nixon reste une enigme. Comme JFK, j'ai connu Nixon par un film d'Oliver Stone. C'est dire si on est à mille lieux de la vérité historique tellement Stone raconte n'importe quoi.
Seulement dans le film, il y a des discours qui sont bien réels, que j'ai retrouvé. Et qui donnent à ce personnage un drôle de relief. Oui vraiment Nixon est une énigme. Il n'est pas impossible que ce soit le dernier président qui ait eu des couilles. Et comme l'Etat profond et le complexe militaro industriel jouaient vicieux, il a joué comme eux.

La scène où il se rend au mémorial Lincoln pour discuter avec des anti-Vietnam est authentique :

Image
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16673
Inscription: 20 Fév 2003, 19:07

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Shoemaker le 24 Sep 2020, 17:29

:good
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21051
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Hugues le 24 Sep 2020, 17:59

Résumé:
BREAKING NEWS
President Trump refused to commit to a peaceful transfer of power. Mitch McConnell and a few other Republicans pledged there would be one if he lost.

Thursday, September 24, 2020 10:35 AM EST

No president in modern memory has said what he said.

But members of President Trump’s party treated the comment less like a historic threat to a bedrock democratic principle than as just another news-cycle provocation they hoped to dodge — and even the critics who emerged were careful not to call the president out by name.


Les articles:
https://www.nytimes.com/live/2020/09/24 ... ic-process

Republicans stop short of rebuking Trump as they insist there will be a peaceful transition of power.

A handful of Republicans, including the Senate majority leader, Mitch McConnell, expressed broad support for a peaceful transfer of power after President Trump refused on Wednesday to commit to accepting the results of November’s election. But they carefully avoided any direct criticism of the president.

“The winner of the November 3rd election will be inaugurated on January 20th,” Mr. McConnell wrote on Twitter early Thursday. “There will be an orderly transition just as there has been every four years since 1792.”

“We’re going to have to see what happens,” is how Mr. Trump responded when asked to guarantee a peaceful transfer of power after the election. No president in modern memory has said what he said.

But members of Mr. Trump’s party treated the comment less like a historic threat to a bedrock democratic principle than as just another news-cycle provocation they hoped to dodge — and even the critics who emerged were careful not to call the president out by name.

Senator Mitt Romney of Utah, who this week declared his support for Mr. Trump’s decision to fast-track a new nominee for the Supreme Court, was first out with a criticism, as he has often been when Mr. Trump has made inflammatory comments.

“Fundamental to democracy is the peaceful transition of power; without that, there is Belarus. Any suggestion that a president might not respect this Constitutional guarantee is both unthinkable and unacceptable,” Mr. Romney wrote on Twitter Wednesday night.

Representative Liz Cheney, Republican of Wyoming and the third-ranking House Republican, took a similar line, tweeting: “The peaceful transfer of power is enshrined in our Constitution and fundamental to the survival of our Republic. America’s leaders swear an oath to the Constitution. We will uphold that oath.”

Senator Marco Rubio of Florida, who has moderated his criticism of the president after lashing Mr. Trump during the 2016 Republican primary debates, also avoided referring to him directly in his response on Thursday.

“As we have done for over two centuries we will have a legitimate & fair election. It may take longer than usual to know the outcome, but it will be a valid one And at noon on Jan. 20, 2021 we will peacefully swear in the President,” wrote Mr. Rubio, who is also supporting Mr. Trump’s approach to filling the Supreme Court vacancy.

So did Representative Steve Stivers of Ohio, who tweeted, “Regardless of how divided our country is right now, when elections are over and winners are declared, we must all commit ourselves to the Constitution and accept the results.”

Former Gov. Scott Walker of Wisconsin, who has been helping Vice President Mike Pence prepare for the upcoming debates, struck a defiant note. “Smart candidates never concede anything before an election. They focus on what it takes to win,” he wrote. “Media could ask @JoeBiden & @KamalaHarris if they plan to concede on election night or drag it out for months.” Mr. Trump’s remarks, though, were not about whether he would be willing to concede on election night. They were about whether he would step aside if the election showed that he lost.

There was scant mention of Mr. Trump’s comments on the president’s favorite network, Fox News, on Wednesday, with the hosts Tucker Carlson, Sean Hannity and Laura Ingraham focusing on other topics.

Mr. Trump’s opponent, Joseph R. Biden Jr., for his part, seemed to reflect on Democrats’ ambivalence about responding to what many view as another attempt by the president to divert attention from his failure to contain the coronavirus.

Asked about the president’s remarks late Wednesday, Mr. Biden told reporters, “What country are we in?”

“I’m being facetious,” Mr. Biden added. “Look, he says the most irrational things. I don’t know what to say.”

— Glenn Thrush


Trump shifts the 2020 focus by again threatening to undermine the democratic process.

President Trump’s refusal on Wednesday to commit to a peaceful transfer of power enraged Democrats and again put Republicans in a difficult position as their party leader continued to make remarks aimed at delegitimizing the election.

And this was no typical Trump provocation: Acceding to the will of the voters is the linchpin of American democracy.

“Any suggestion that a president might not respect this constitutional guarantee is both unthinkable and unacceptable,” Senator Mitt Romney of Utah said on Wednesday night.

For Republicans hoping to retain the White House and the Senate, it was something else: unhelpful.

G.O.P. lawmakers and strategists have, for the first time in weeks, expressed optimism about their prospects. Their hope: that the coming fight over filling the Supreme Court seat held by Justice Ruth Bader Ginsburg will turn attention away from Mr. Trump and the coronavirus and refocus it on a more partisan, red-and-blue clash.

But Mr. Trump does not appear intent on cooperating with these plans.

His comments about the transfer of power were only his latest provocation — of the day. Earlier Wednesday, he flatly predicted that the presidential election would end up in the Supreme Court and said that was why he wanted a full slate of justices, barely concealing his hope for a friendly majority on the court.

“I think this will end up in the Supreme Court and I think it’s very important that we have nine justices, and I think the system’s going to go very quickly,” Mr. Trump said of the need for a quick confirmation process.

The night before, at a rally near Pittsburgh, Mr. Trump hurled xenophobic attacks at Representative Ilhan Omar of Minnesota, who immigrated to the United States from Somalia as a girl in the 1990s.

“She’s telling us how to run our country,” the president said. “How did you do where you came from? How is your country doing?”

The night before that, at another rally, Mr. Trump said the coronavirus “affects virtually nobody” — never mind that the country’s death toll from the virus just crossed 200,000.

This is all to say that the Republican hopes of the Supreme Court fight reshaping the election will have to contend with a president determined, intentionally or not, to keep the focus on himself.

— Jonathan Martin


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5659
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede sccc le 24 Sep 2020, 19:42

Il me semble que de l'autre coté des figures importantes ont appelé à ne pas reconnaître une victoire éventuelle de Trump...
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19803
Inscription: 22 Fév 2003, 19:32
Localisation: Belgique

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Hugues le 24 Sep 2020, 21:35

J'aimerais bien savoir qui..

Si tu parles de ça,
https://www.reuters.com/article/us-usa-election-clinton-idUSKBN25L2FJ

ça n'a rien à voir...


Ici il s'agit de ne pas concéder la défaite avant que tout ait été compté (ou que la probabilité soit nulle que ce qui reste à compter ne peut rattraper un éventuel retard).
Il faut d'autant plus le faire que les autres années, c'était 20 à 25% des votes qui étaient par correspondance. Cette année avec le Covid, ça pourrait atteindre ou dépasser les 50%.


Ce que Trump sous-entend parfois c'est bien différent, c'est que même si tout a été compté une ou deux semaines après, il ne reconnaîtra pas la défaite, ce qu'il avait déjà dit en 2016, parce qu'il dit que si il perd c'est qu'il y a fraude car il ne peut que gagner..
Parce que Monsieur Narcissique Gagnant ne peut pas perdre, ce serait antithétique de l'image qu'il se fait de sa personne.

Ca n'a rien à voir avec les Démocrates qui ne parlent eux, par respect du processus démocratique, jamais de fraude de l'adversaire, qui si c'était serré voudraient seulement attendre que les votes par correspondance soient comptés ce qui est différent.
(Et on sait que si c'était serré, il y aura des procès pour empêcher que ce soit le cas.. Comme Bush en 2000, qui avait préféré qu'on ne sache jamais le vrai résultat pour gagner lui-même, plutôt qu'on le sache et qu'il perde peut-être.)

Ah et je réponds par avance de "rolala c'est de la fraude le vote par correspondance".. M'enfin, en 2016 Clinton a perdu non? Et Kerry en 2004, et Gore en 2000 (enfin si on suppose que la Floride n'avait pas voté pour lui). Et bien au contraire c'est très fiable et vérifié. Reagan, et Bush ont gagné en 1980, 1984 et 1988, non ?
Il n'y a que depuis 2016 qu'un certain monsieur qui sait que les Démocrates ont plutôt tendance à voter par correspondance (et encore plus les Etats Démocrates), leur crache dessus alors que ça existe depuis des décennies, ça ferait mentir sa légende de Monsieur Narcissique Gagnant, ça l'embête beaucoup...

Donc pour me répéter, j'aimerais bien savoir qui dit la même chose que Trump. Personne à ma connaissance.
Et le pire, c'est la parole présidentielle.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5659
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Hugues le 24 Sep 2020, 23:47

Et ça continue encore et encore

After the White House said Trump would accept the results of the election, he once again suggests it may be tainted.

A day after President Trump’s refusal to commit to a peaceful transfer of power drew rebukes from Democrats, nervous distancing from Republicans and attempts at reassurance from the White House, Mr. Trump weighed in again Thursday and said that he was not sure the November election could be “honest” because mail-in ballots are “a whole big scam.”

“We want to make sure that the election is honest and I’m not sure that it can be,” Mr. Trump told reporters before leaving the White House for North Carolina.

Mr. Trump was responding to a reporter’s question about whether he would consider the November election results legitimate only if he wins.

Instead of repeating his press secretary’s assurance earlier in the day that he would accept the results of a “free and fair” election, Mr. Trump instead launched into his latest complaint about mail-in ballots, which he has repeatedly asserted without evidence are likely to be tainted by widespread fraud, and suggested that the election will not, in fact, be fairly decided.

“So, we have to be very careful with the ballots. The ballots — you know, that’s a whole big scam,” Mr. Trump said, citing what he said were news reports about ballots found “in a river” and a trash can.

Earlier in the day, Christopher A. Wray, the director of the F.B.I., told lawmakers that he had not seen evidence of a “coordinated national voter fraud effort,” undercutting Mr. Trump’s effort to stoke fears about mail-in ballots.

The president’s remarks struck a different tone from that of other prominent Republicans, who spent the day making it clear that they were committed to the orderly transfer of power. His refusal Wednesday to commit to accepting the results of November’s election — something no other modern president has put in doubt — led Democrats to condemn him as a threat to American democracy.

On Thursday, Mr. Trump cited an August comment by his 2016 opponent, Hillary Clinton, who said that former Vice President Joseph R. Biden Jr. “should not concede under any circumstances.” But Mrs. Clinton was referring only to election night itself, warning that a final, accurate tally may not be known until days or weeks later, in part because of potentially late-arriving mail-in votes Mr. Trump aims to discredit.

— Michael Crowley



Trump’s refusal to commit to a peaceful transfer of power prompts McConnell to promise ‘an orderly transition.’

President Trump’s refusal to commit to accepting the results of November’s election — something no other modern president has put in doubt — led several prominent Republicans, including Senator Mitch McConnell of Kentucky, the majority leader, to insist Thursday that there would be a peaceful transfer of power come January. But they stopped short of directly criticizing the president.

“The winner of the November 3rd election will be inaugurated on January 20th,” Mr. McConnell wrote on Twitter. “There will be an orderly transition just as there has been every four years since 1792.”

Mr. McConnell did not mention Mr. Trump in his comments, and he refused to elaborate on them. But his tweet was in response to Mr. Trump’s comment on Wednesday, when a reporter asked if the president would commit to a peaceful transition, that “We’re going to have to see what happens.”

Mr. Trump went on to question the integrity of “the ballots” — apparently referring to mail-in voting, which he has falsely called rife with fraud — and added that if he were able to “get rid of” the ballots and ensure a “continuation” rather than a “transfer,” it would be peaceful.

The peaceful transfer of power and accepting election results are fundamentals of democracy.

Many Republicans, including Mr. McConnell, while declining to call the president out by name, distanced themselves from the remarks and insisted that there would be a peaceful transfer of power if former Vice President Joseph R. Biden Jr. won the presidency.

When asked if Republicans would stand up to the president should he resist departing the office in event of a political loss, Senator John Thune of South Dakota, the No. 2 Republican in the Senate, told reporters on Thursday that he believed they would.

“Republicans believe in the rule of law, we believe in the Constitution, and that’s what dictates what happens in our election process,” Mr. Thune told reporters on Capitol Hill.

Moderate Republicans, including those facing tough bids for re-election, dismissed the suggestion that there would be anything other than a peaceful transition of power, with Senator Dan Sullivan, Republican of Alaska, declaring, “of course we’re going to have a peaceful transition of power. We’re the United States of America. We’re not a banana republic.”

“I don’t know what his thinking was, but we have always had a controlled transition between administrations,” said Senator Susan Collins, Republican of Maine. She said “the peaceful transfer of power is a fundamental tenet of our democracy, and I am confident that we will see it occur once again.”

Some Republicans, including Representative Kevin McCarthy of California, the minority leader, sought to change the subject from Mr. Trump’s remarks, arguing that his comments were no different from comments Hillary Clinton made last month suggesting Mr. Biden should not concede. Ms. Clinton did not say Mr. Biden should “never” concede, but rather that because vote counting could be protracted this year because of the increase in mail ballots, he should not concede, if he was trailing, until the results were finalized.

“I think there will be a peaceful transfer of power, and I think the real concern in terms of the election is that Joe Biden has been explicit that if he doesn’t win on Election Day, he intends to challenge the legitimacy of the election,” said Senator Ted Cruz, Republican of Texas, though it was not immediately clear what remarks he was referring to and Mr. Biden has repeatedly warned that it is Mr. Trump who is seeking to undermine the election results.

Mr. Cruz also raised the specter of Ms. Clinton’s comments. “I think that threat to challenge the election is one of the real reasons why it is so important that we confirm the Supreme Court nominees so that there’s a full Supreme Court on the bench to resolve any election challenge,’' he said.

In an interview on Fox on Thursday, Senator Lindsey Graham, Republican of South Carolina, used the outcry over Mr. Trump’s remarks to push for the quick confirmation of a conservative Supreme Court justice, arguing that the seat should be filled in case the nation’s highest court needed to rule on the outcome of the November election.

“People wonder about the peaceful transfer of power,” he said. “I can assure you, it will be peaceful.” He added, “I promise you as a Republican, if the Supreme Court decides that Joe Biden wins, I will accept the result. The court will decide, and if Republicans lose, we’ll accept the result.”

That promise comes as Mr. Graham and other Republicans face sharp criticism for their sharp reversal on their past vow not to fill a Supreme Court seat during an election year.

Even as he drew a comparison between Ms. Clinton’s remarks and those made by Mr. Trump on Wednesday, Senator Roy Blunt, Republican of Missouri, acknowledged that “I think all of this talk, by both the Biden campaign and the president, is unhelpful.”

— Emily Cochrane and Glenn Thrush


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 5659
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede sccc le 25 Sep 2020, 17:05

En ce qui me concerne, ils peuvent se mettre d'accord à coups de AR 15.
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19803
Inscription: 22 Fév 2003, 19:32
Localisation: Belgique

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede sccc le 25 Sep 2020, 17:07

Mais même en pleine guerre civile, ils continueraient à semer le bordel en Syrie, Venezuela et Iran...
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19803
Inscription: 22 Fév 2003, 19:32
Localisation: Belgique

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Garion le 25 Sep 2020, 20:28

J'ai un cousin qui a vécu au USA 15 ans et qui suit l'actualité de près qui m'a dit début Janvier 2020 qu'il pensait que Trump risquait de ne pas lâcher le pouvoir s'il perdait et que nombre d'analystes américains était dans ce sens.
Je lui ai exprimé mon scepticisme à ce moment là (les USA pays de la liberté, la démocratie, etc..) , car Trump n'avait pas commencé à parler du problème de vote par correspondance, de fraude électorale, etc...,
Ben je me rend compte que son analyse et les avis sur lequel il s'appuyait étaient très fondés.
Et comme il est loin d'être la moitié d'un con (en fait, dans son domaine, je le considère même comme une tronche), je me dis que ça pourrait arriver.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 16267
Inscription: 19 Fév 2003, 10:15
Localisation: Le village

Re: Présidentielle américaine 2020

Messagede Maverick le 26 Sep 2020, 07:21

De l'autre côté, les démocrates vont tout contester à coup d'armée d'avocats.
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 38404
Inscription: 22 Fév 2003, 00:02
Localisation: Dans ton cul !!

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Ahrefs [Bot] et 10 invités