Les nanars

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Les nanars

Messagede Hugues le 09 Oct 2019, 20:53

Il fallait bien une occasion d'ouvrir ce topic, et la voici...

La sortie en salle d'un grand nanar..

Soeurs d'armes de Caroline Fourest.

Sisters in Arms en anglais pasque oui on vise l'internachionale, mais bon on fait une traduction littérale..

D'ailleurs à propos d'international n'avait-on pas annoncé le film dans un communiqué en anglais en l'appelant Red Snake... des fois qu'on voudrait le confondre avec un mauvais (y en a-t-il des bons d'ailleurs) de Palma.


Ils sont venus ils sont tous là, tous les grands connaisseurs du cinéma et par ailleurs ami de BHL et ses amis...









(En plus il a le syndrôme de Stockholm ! )









Triste vie, être incapable de faire la différence entre un nanar et un film de Polanski (oui pasque bon elle s'émerveille 3 jours après sur J'accuse)

Et même quatre consonnes et trois voyelles...


Et ça donne:

  • Pensum simpliste et indigeste quand il traite des combattantes kurdes, "Sœurs d'armes" se transforme progressivement en un réjouissant nanar de l'espace, que ne renierait pas Chuck Norris entre deux injections d'hormones de grizzly.

  • Dès les premières images, la voix off de Zara se fait lourdement emphatique, inutilement prémonitoire. Les champs de coquelicots sous un soleil éclatant expriment de manière appuyée le bonheur bientôt perdu. Tout le film se révèle à l’avenant avec les émotions surlignées par la mise en scène, la musique ou des ralentis.
    (Silverwitch nous avait bien dit que c'était pas bien les ralentis de Leone avec de la musique) (Je barre parce que je trahis mon armistice avec sheon... c'est honteux)

  • Si les intentions sont nobles, le récit n’en finit pas d’aligner les poncifs du genre et confine à la naïveté.

  • Rien ne nous est épargné dans ce récit ultra-démonstratif qui se veut féministe mais aligne rapidement tous les clichés des films de garçons à gros bras au point de déraper dans la complaisance, accentuée par l’utilisation pompière du ralenti et de la musique.

  • Si le sujet est indispensable – on ne rappelle et salue jamais assez le courage de ces femmes –, le film est dispensable, tant il cède à un pathos prévisible, qui englue le drame dans la guimauve. Ces héroïnes martyres sont écrasées par les clichés, et le souffle épique n’est en fin de compte qu’un petit vent sec.

  • "Sœurs d’armes" alterne les séquences de pathos et de refrain va-t-en-gerre (…) De lourdeurs théoriques (…) en scènes d’action aux allures de spot publicitaire (une course-poursuite tonitruante dans le désert), le discours vertueux finit par se fissurer au profit d’une spectacularisation balourde de la violence.


  • [...] un film de fiction équivoque et embarrassant.

  • Bien que très documenté, Sœurs d’armes s’avère souvent artificiel, maladroit dans le scénario comme dans la mise en scène.


Alors bien sûr Caca... (ah bah oui c'est son petit nom entre moi et elle on est très amis)... (bon ok j'arrête la familiarité)..
Alors bien sûr Caro... ben elle a trouvé l'arme absolu pour dire que non en fait c'est pas la curée critique la pire de l'année (sinon depuis des années)...

Elle a dit que c'était des intellectuels pas contents pasqu'ils voulaient du cérébral ...


Bah écoute Caca, tu connais pas Simon Riaux et Ecran Large.. il veut pas forcément du cérébral .. il prend tout ce qui passe cérébral ou bourrin...
Mais tu rentres dans aucune case Caca...


Et d'ailleurs c'est lui qui rend le mieux hommage à ton talent nanaresque, que je crois il faut que tu asssumes et tentes coute que coute, malgré les obstacles de poursuivre..

Les premiers mots cités étaient de lui et voici la totale.. un formidable texte à la hauteur de ton talent...

https://www.ecranlarge.com/films/critique/1099572-soeurs-darmes-critique-expendabelles

Un problème qui est encore accentué par le découpage, trop souvent purement fonctionnel. Par conséquent, Sœurs d'armes vire régulièrement au contresens, ou à la sur-simplification. Malgré des antagonistes parfaitement infâmes, qui n’appellent pas exactement un traitement nuancé, l’écriture réussit l’exploit de paraître profondément injuste avec les troupes de DAESH. Une sorte de contre-performance et une tendance au simplisme navrant, qui feraient passer les nazis d’Inglourious Basterds pour des clowns d’hôpital un peu susceptibles. Ou le contraire.


Déficient quand il faut manier les outils du cinéma narratif, Sœurs d’Armes se transforme en expérience nanarde d’une galaxie inconnue dès qu’il lui faut appréhender la violence et l’action. Tout d’abord, remercions Caroline Fourest pour la grande œuvre égalitaire qu’elle nous offre. On apprendra dès les premières minutes du film que quand elles ont des armes lourdes en main et la vengeance au cœur, les femmes se révèlent aussi crétines, bourrines, assoiffées de sang et d’humiliations énervées que leurs modèles masculins.


On assiste alors, mi-pétrifié, mi-sidéré, mais hilare, à une déferlante de sacrifices au ralenti, de grognements assénés au tempo des douilles brûlant les deltoïdes contractés de nos walkyries de supermarché. C’est leur guerre, et pour l’amour du rire, elles ne laisseront personne leur baver sur les rouleaux.


Tu vois Caca, tu es incomprise dans ton vrai génie, mais quelques uns l'ont cerné. Il faut continuer dans cette voie. Heureusement de grandes connaisseuses t'ont repérée et vont continuer à te financer..



Entre ici Caca au panthéon des artistes maudits.



(Cette BA est un trésor nanardesque elle même: "Un réalisateur assassiné ?" )





Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3606
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Les nanars

Messagede Hugues le 09 Oct 2019, 21:03

J'ai presque oublié le plus important...

La bande-annonce ?

Nan!

La critique de Jean-Phi presque plus nanarde que le film lui même... Voilà c'est ce que ça donne (pour évoquer ce que je disais sur un autre sujet ) quand on a aucune référence dans un domaine culturel...


http://revuecivique.eu/articles-et-entretiens/ces-soeurs-darmes-kurdes-qui-doivent-nous-inspirer/


L'intro devrait vous suffire à vous donner envie de gouter ce péché mignon, bande de gourmands:

C’est un film choc, qui touche à l’essentiel, et devrait toucher le public, jeune notamment. Une distribution magnifique, avec la rayonnante Camelia Jordana entre autres. Une écriture cinématographique acérée, comme on les aime: du rythme, de l’action et de la subtilité à la fois, de l’émotion en vagues entraînantes, du sang et des larmes aussi: celles de ces femmes combattantes kurdes, qui livrent bataille héroïque contre les tueurs #Daesh, pour leur liberté et leur sécurité, pour la nôtre aussi.

Allez un petit pour la route:

Caroline Fourest a eu la force et le talent d’écrire, de tourner, de convaincre aussi, un groupe de comédiens hors normes et de producteurs engagés.

Mais vous empiffrez pas, chenapans..



Corrigeons... "Un film surprenant, qui prend au coeur et à contre-pied cert clichés"... Mais pas tous, faut pas déconner...
Ou encore "Un film surprenant, qui prend au coeur et à contre-pied cert clichés", pour les remplacer par d'autres... :oops:

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3606
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Les nanars

Messagede Hugues le 09 Oct 2019, 21:19

Comme il faut lister les nanars, c'est important...

Dans le même genre on retiendra:

- Les filles du soleil
- The Last Face

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher








Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


« La violence de la guerre en Afrique n'est comparable pour les Occidentaux qu'à la brutalité des rapports entre un homme et une femme qui s'aiment d'un amour impossible. »
⎯⎯⎯⎯ Citation d'ouverture du film. Sean Penn



« J'ai été hué et je me suis presque fait jeter des choses à la figure pour The Last Face, qui est considéré comme un des pires films de l'histoire du festival, ce avec quoi je dois dire que je ne suis pas en désaccord. »
⎯⎯⎯⎯ Javier Bardem, à Cannes en 2018, un an après...

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3606
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Les nanars

Messagede Kadoc le 10 Oct 2019, 01:20

Promizoulin, ca ressemble plutot a des bons gros navets, non? (je les ai pas vu)
Rendez-nous Cuneyt Arkin!
N'ayez pas peur de l'avenir, vous n'en avez pas.
Kadoc
gravitation, dégravitation
 
Messages: 8918
Inscription: 07 Fév 2011, 12:11
Localisation: elle est ou la poulette?

Re: Les nanars

Messagede sheon le 10 Oct 2019, 09:55

Lion Man, alias Comme un Lion, alias The Sword and the Claw, alias Kılıç Aslan. Avec Cüneyt Arkin dans le rôle principal (et dans le rôle du père du rôle principal, parce que c'est un caméléon le Cüneyt, il peut tout faire !).

Cüneyt Arkin meurt dès les premières minutes du film, ce qui a dû déclencher des émeutes dans les salles de cinéma turques à sa sortie. Mais, heureusement, son épouse confie leur bébé à des lions, et l'enfant est élevé... comme un lion ! Ta-ta-taaaa ! Une fois adulte, il est incarné par Cüneyt Arkin, et va se venger des assassins de ses parents, à l'aide de griffes en métal qu'il se fait greffer sur les mains, mais aussi grâce à ses cours de gymnastique qui lui permettent de sauter sur des trampolines et de faire des tours de barre-fixe (en donnant un coup de pied à ses adversaires à chaque tour). C'est beau, c'est frais, c'est turc.

De l'action, du seuce-pène-se de la première à la dernière image : Nom de Code Jaguar.

Un film absolument hilarant sur un espion américain karatéka vivant dans un ranch torse-nu avec son maître d'arts martiaux, Sensei, incarné par Woody Strode (qui se bat comme Bud Spencer).
Il combat notamment un Donald Pleasance en roue libre (comme souvent), l'action est frénétique et totalement nulle, alternant avec des séquences de dialogues tout aussi absurdes.

Torture Dungeon, d'Andy Milligan.



Quand un réalisateurs de films Z de drive-in décide de mettre en scène un film d'époque, tout est hilarant, que ce soit les costumes, le jeu d'acteur, les dialogues, les décors...
Vous remarquerez les magnifiques perruques "Beatles", ainsi que la moustache postiche du personnage principal.

Le Faucon, de Paul Boujenah

Francis Huster s'essaie au difficile métier d'acteur de film d'action, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il galère bien.
Un chizbourgueure, vous savez c'que c'est ??

Voilà déjà une première fournée 8-)
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20556
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Les nanars

Messagede Rainier le 10 Oct 2019, 10:17

Est ce un topic vraiment utile ?
Je préfère qu'on parle des films qu'on a aimé plutôt que de faire de la publicité pour des films tels celui de C. Fourest :?

Oui, oui je sais qu'il y a déjà un autre topic pour cela !
Et oui, oui, tout le monde a le droit de créer un topic (encore que je me souviens de certains sujets supprimés par les modérateurs avec la mention "sans intérêt").

Désolé pour ma réaction épidermique, mais dès que je vois le nom de Francis Huster j'ai une crise d'allergie !
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15189
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Les nanars

Messagede sheon le 10 Oct 2019, 10:25

Alors attends un peu que je parle de Parking.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20556
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Les nanars

Messagede Rainier le 10 Oct 2019, 10:30

"Parking" de Jacques Demy ...

Merci de m'avoir prévenu, je n'ouvrirai plus jamais ce sujet, c'est bien au delà de ce qu'un homme (à peu près) normal peut supporter !
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15189
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Les nanars

Messagede sheon le 10 Oct 2019, 12:46

Tu n'aimes pas la façon de chanter de Francis Huster ? :lol:
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20556
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Les nanars

Messagede Waddle le 10 Oct 2019, 15:52

Hugues a écrit: Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher

Beurk. En tant que maso voyeur, j'ai vraiment envie de regarder pour voir un peu quel genre de merde elle nous a pondu depuis son cerveau malade.
Dernière édition par sheon le 10 Oct 2019, 16:47, édité 1 fois.
Raison: Masquage de la citation...
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22219
Inscription: 10 Mai 2003, 17:05

Re: Les nanars

Messagede sccc le 10 Oct 2019, 16:29

Mrde Waddle,

Ne reprends pas le message de Hugues dans ton commentaire! :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil:
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19560
Inscription: 22 Fév 2003, 18:32
Localisation: Belgique

Re: Les nanars

Messagede Marlaga le 11 Oct 2019, 10:10

sheon a écrit:Alors attends un peu que je parle de Parking.


Gustave ?
#JeSuisZemmour
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 21178
Inscription: 12 Mar 2007, 08:45


Re: Les nanars

Messagede Hugues le 21 Oct 2019, 19:38

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/caroline-fourest-j-ai-voulu-faire-un-cinema-heroique-et-je-l-assumerai-2010-1195579.html

Le mot qui ne veut rien dire.

Chaplin c'est un cinéma héroïque, il y un héros.
Kubrick aussi.
Même Malick ou Tarkovski aussi.


Bref... mais admettons qu'on devine ce qu'elle veut dire que ça veut dire.. (si tant est que ça veut dire quelque chose)

Eh bien .. Caca se prend pour George Miller...

:mouarf:

On remarquera que les soutiens BHLiens sont tous activés à fond: pasque normalement la promotion d'un film cesse la plupart du temps le jour de sa sortie (si tant est qu'il y ait une promotion, il y a plein de film qui n'ont rien en dehors des bandes-annonces et de l'affiche)... mais bon là il faut sauver Caca du ridicule... alors on l'invite partout partout même 10 jours après le début du naufrage... mais ça va pas la sauver.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3606
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Les nanars

Messagede sheon le 22 Oct 2019, 17:28

Je me fais la saga Rocky (jamais vue), et après avoir regardé les deux premiers en V.O., j'ai décidé de voir le troisième en V.F., pour profiter du mythique doublage français :lol:



Eh, va t'faire foutre toi, lààà !
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20556
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Les nanars

Messagede madaxhe le 22 Oct 2019, 22:25

sheon a écrit:Je me fais la saga Rocky (jamais vue), et après avoir regardé les deux premiers en V.O., j'ai décidé de voir le troisième en V.F., pour profiter du mythique doublage français :lol:



Eh, va t'faire foutre toi, lààà !

On dirait du Mozinor! :D :D
Il faut une certaine dose de tendresse pour se mettre à marcher avec tout ce qui s’y oppose
pour se réveiller avec tant de nuits dessus…
Avatar de l'utilisateur
madaxhe
marmotte
 
Messages: 1643
Inscription: 05 Mar 2003, 13:44


Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 2 invités