Page 35 sur 49

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 10 Fév 2019, 12:39
de Rainier
L'arroseuse arrosée :

Pour Schiappa, la loi sur la parité est dévoyée après l'annulation d’un conseil municipal majoritairement féminin :lol:


https://www.20minutes.fr/politique/2441735-20190201-schiappa-evoque-devoiement-loi-parite-apres-annulation-conseil-municipal-trop-feminise

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 10 Fév 2019, 19:00
de sheon
:mouarf:

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 13 Fév 2019, 20:09
de sccc

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 14 Fév 2019, 10:12
de sheon
Pas mal de conneries et de raccourcis.
Déjà, le titre est naze : il n'y a pas UN féminisme, mais une multitude. #metoo n'est pas LE féminisme.

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 18 Fév 2019, 22:46
de Hugues

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 19 Fév 2019, 11:16
de Marlaga
Hugues a écrit:Toute allégation n'est pas la vérité judiciaire:


Et la vérité judiciaire n'est pas forcément la réalité factuelle. L'absence de preuve, l'absence de témoin, le manque d'éléments, ça aboutit à des non-condamnations mais ça ne réécrit pas les faits a posteriori.

De nombreuses affaires criminelles aboutissent à un jugement tordu par l'absence ou le manque de preuve. Hier même, j'écoutais un podcast d'une vieille émission de Hondelatte sur un homme qui a tué sa femme. Il a menti pendant des années (sa femme aurait fui avec un amant, puis il l'aurait retrouvé pendue, puis ils se seraient disputés et elle serait tombée dans les escaliers...) mais comme il avait brûlé le corps (en 3 fois dans un barbecue en la découpant en morceaux d'après ses aveux), on n'a jamais pu prouver l'homicide volontaire. On sait même qu'il l'a étranglée (témoignages des enfants qui ont entendu la dispute et le silence ensuite, et il l'avait déjà essayé de l'étrangler auparavant) mais on ne peut pas le prouver. Est-ce que ça fait de lui un innocent dont la femme est morte par accident ? Non, la réalité n'a pas changé par ce jugement. Il l'a tuée volontairement. C'est la même chose pour les accusations de viol. La Justice ne dit pas qu'un homme n'a pas violé, elle dit qu'elle ne peut pas le condamner car elle n'a pas d'éléments pour prouver ce qui s'est passé dans l'intimité entre 2 personnes surtout si ça date et qu'il n'y a pas de rapport médical.

La Justice condamne 1% des violeurs en France. Est-ce que les 99% de violeurs libres et non-condamnés sont des bons citoyens innocents et dignes de respect ? Est-ce qu'on a envie de continuer à laisser 99% des violeurs en totale impunité et d'envoyer le message que le viol n'est pas puni par la Justice ? Moi, je dis non. Toi, on dirait que oui puisque tu te réjouis de chaque non-condamnation et tu voudrais faire taire les salopes qui osent se plaindre.

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 19 Fév 2019, 11:37
de Porcaro56
Marlaga a écrit:
Hugues a écrit:Toute allégation n'est pas la vérité judiciaire:


Et la vérité judiciaire n'est pas forcément la réalité factuelle. L'absence de preuve, l'absence de témoin, le manque d'éléments, ça aboutit à des non-condamnations mais ça ne réécrit pas les faits a posteriori.

De nombreuses affaires criminelles aboutissent à un jugement tordu par l'absence ou le manque de preuve. Hier même, j'écoutais un podcast d'une vieille émission de Hondelatte sur un homme qui a tué sa femme. Il a menti pendant des années (sa femme aurait fui avec un amant, puis il l'aurait retrouvé pendue, puis ils se seraient disputés et elle serait tombée dans les escaliers...) mais comme il avait brûlé le corps (en 3 fois dans un barbecue en la découpant en morceaux d'après ses aveux), on n'a jamais pu prouver l'homicide volontaire. On sait même qu'il l'a étranglée (témoignages des enfants qui ont entendu la dispute et le silence ensuite, et il l'avait déjà essayé de l'étrangler auparavant) mais on ne peut pas le prouver. Est-ce que ça fait de lui un innocent dont la femme est morte par accident ? Non, la réalité n'a pas changé par ce jugement. Il l'a tuée volontairement. C'est la même chose pour les accusations de viol. La Justice ne dit pas qu'un homme n'a pas violé, elle dit qu'elle ne peut pas le condamner car elle n'a pas d'éléments pour prouver ce qui s'est passé dans l'intimité entre 2 personnes surtout si ça date et qu'il n'y a pas de rapport médical.

La Justice condamne 1% des violeurs en France. Est-ce que les 99% de violeurs libres et non-condamnés sont des bons citoyens innocents et dignes de respect ? Est-ce qu'on a envie de continuer à laisser 99% des violeurs en totale impunité et d'envoyer le message que le viol n'est pas puni par la Justice ? Moi, je dis non. Toi, on dirait que oui puisque tu te réjouis de chaque non-condamnation et tu voudrais faire taire les salopes qui osent se plaindre.

Tu reviens ? Cool

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 19 Fév 2019, 12:23
de Hugues
Marlaga a écrit:
Hugues a écrit:Toute allégation n'est pas la vérité judiciaire:


Et la vérité judiciaire n'est pas forcément la réalité factuelle. L'absence de preuve, l'absence de témoin, le manque d'éléments, ça aboutit à des non-condamnations mais ça ne réécrit pas les faits a posteriori.

De nombreuses affaires criminelles aboutissent à un jugement tordu par l'absence ou le manque de preuve. Hier même, j'écoutais un podcast d'une vieille émission de Hondelatte sur un homme qui a tué sa femme. Il a menti pendant des années (sa femme aurait fui avec un amant, puis il l'aurait retrouvé pendue, puis ils se seraient disputés et elle serait tombée dans les escaliers...) mais comme il avait brûlé le corps (en 3 fois dans un barbecue en la découpant en morceaux d'après ses aveux), on n'a jamais pu prouver l'homicide volontaire. On sait même qu'il l'a étranglée (témoignages des enfants qui ont entendu la dispute et le silence ensuite, et il l'avait déjà essayé de l'étrangler auparavant) mais on ne peut pas le prouver. Est-ce que ça fait de lui un innocent dont la femme est morte par accident ? Non, la réalité n'a pas changé par ce jugement. Il l'a tuée volontairement. C'est la même chose pour les accusations de viol. La Justice ne dit pas qu'un homme n'a pas violé, elle dit qu'elle ne peut pas le condamner car elle n'a pas d'éléments pour prouver ce qui s'est passé dans l'intimité entre 2 personnes surtout si ça date et qu'il n'y a pas de rapport médical.

La Justice condamne 1% des violeurs en France. Est-ce que les 99% de violeurs libres et non-condamnés sont des bons citoyens innocents et dignes de respect ? Est-ce qu'on a envie de continuer à laisser 99% des violeurs en totale impunité et d'envoyer le message que le viol n'est pas puni par la Justice ? Moi, je dis non. Toi, on dirait que oui puisque tu te réjouis de chaque non-condamnation et tu voudrais faire taire les salopes qui osent se plaindre.


Non, je démontre seulement que la justice, ça n'est pas l'allégation.

La justice, il n'y a pas d'autre moyen pour l'atteindre que le débat contradictoire.

Et la "réalité factuelle" ne veut rien dire. Puisque toi comme moi ne la connaissons pas, et ne la connaîtrons jamais.

La seule vérité qui existe c'est celle qui est commune, celle de la justice. Ne t'en déplaise.

Ah et pour finir, tes statistiques fantasques, un jour tu les justifieras. En dehors de la propagande, des ALLEGATIONS de quelques mouvement neofeministes.
Pour ma part, j'ai démontré dans ce sujet que c'était probablement (car on ne peut bien sûr en être certain à 100%) une statistique fantasque. De façon développée dans ce sujet..

Mais pour faire court:
"La justice condamne 1% des violeurs en France".

Même les néoféministes n'écrivent pas cette ineptie:

Ce que les néoféministes disent, c'est que :
De la totalité des allégations d'agression sexuelle (je dis bien allégation, ça veut dire que ça n'est pas toujours factuel), il n'y a que 10% de plaintes, et sur ces 10% de plaintes, seules 10% ne mènent pas en non lieu (si il y a non-lieu c'est qu'il y a des raisons qui le nécessitent) et vont au tribunal."

Bref, ce que prétendent les néoféministes est en fait pour résumer: la justice ne juge devant un tribunal que (et non condamne comme tu l'écris) que 1% des allégations d'agression sexuelle (Ce qui en passant veut dire aussi que la justice juge [une ordonnance de non-lieu est aussi un jugement] 100% des plaintes qui lui parviennent, dont 10% via un tribunal...)

Et donc en aucun cas qu'il y a 99% de coupables qui échappent à la condamnation, comme tu l'écris en déformant par extrémisme ce que disent déjà d'autres extrémiste.
Quelle déformation as-tu de considérer, et c'est encore prouvé par cette affirmation, puisque c'est la seul manière d'arriver à la statistique fantasque, 100% des allégations comme vraie, mais aussi 100% aussi des jugés comme condamnés.

Après, si on veut, on peut ergoter de la réalité des statistiques données par les neo feministes ... Je l'ai fait déjà. Mais rien qu'en les supposant comme vrai, on voit que tu es à l'ouest, on voit que tu extrémises une position déjà extrémiste.


Toi, on dirait que oui puisque tu te réjouis de chaque non-condamnation et tu voudrais faire taire les salopes qui osent se plaindre.


Non, j'essaie seulement de rappeler que toute allégation n'est pas vérité. Ce qu'on ne devrait pas avoir à faire. Mais puisque, sali intentionnellement, alors que je ne défendais que l'état de droit, je ne fais que depuis, laver mon honneur en démontrant la base du même des principes du droits. A commencer par ce principe de civilisation: une allégation n'est pas la vérité, elle doit être vérifiée.
Si j'écris que tu m'as violé, c'est une allégation, ce n'est pourtant pas la vérité que nous connaissons tous deux. Enfin je ne crois pas, si ? Tu serais donc bien content que la justice, ne prennent pas mes allégations comme parole sacrée.

Donc, si on pouvait éviter l'attaque personnelle, quand mes mots sont intelligibles, et refusent la caricature, ça serait bien.

Hugues

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 19 Fév 2019, 15:15
de Waddle
Marlaga a écrit: Est-ce qu'on a envie de continuer à laisser 99% des violeurs en totale impunité et d'envoyer le message que le viol n'est pas puni par la Justice ? Moi, je dis non.

Moi aussi je dis non. Mais une fois qu'on dit ça on a rien dit.

Il faut proposer comment faire pour coffrer plus de violeurs tout en respectant les principes élémentaires de justice.
A savoir ne pas condamner sans preuves. Ne pas condamner via Twitter. Ne pas condamner par de simples allégations etc...

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 19 Fév 2019, 15:23
de Hugues
C'est quand même affligeant Waddle que tu tombes dans une statistique non seulement propagandiste, mais en sus déformé par celui qui la reproduit ici.

Après sur le reste je te rejoins... Tout comme je rejoindrais Marlaga si il était un peu plus raisonnable.

Hugues

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 19 Fév 2019, 18:41
de Sylex
Raisonnable genre avec une exception pour les personnes riches, puissantes, célèbres?

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 19 Fév 2019, 20:49
de sccc
Sylex a écrit:Raisonnable genre avec une exception pour les personnes riches, puissantes, célèbres?

Le fait qu’elles soient riches puissantes et célèbres ne leur donne pas moins de droits qu’aux autres. Leur condamnation ne se fait pas sur des allégations.

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 19 Fév 2019, 22:38
de Sylex
sccc a écrit:
Sylex a écrit:Raisonnable genre avec une exception pour les personnes riches, puissantes, célèbres?

Le fait qu’elles soient riches puissantes et célèbres ne leur donne pas moins de droits qu’aux autres. Leur condamnation ne se fait pas sur des allégations.

Soit. Pas moins, pas plus, même si la différence moyens et influence leur confère dans les faits de bien meilleures perspectives en la matière.
Mais alors, qu'est que "un peu plus raisonnable"?

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 24 Fév 2019, 13:41
de Hugues
https://www.franceinter.fr/justice/le-comedien-philippe-caubere-blanchi-des-accusations-de-viol

(C'est moi qui souligne):

Le comédien Philippe Caubère blanchi des accusations de viol

Publié le lundi 18 février 2019 à 20h54

par Sara Ghibaudo

INFO FRANCE INTER | Le parquet de Créteil a classé la plainte pour viol déposée en mars, en "l’absence de charges". La plaignante, Solveig Halloin, avait notamment donné aux enquêteurs les noms de quatre femmes qui, selon elle, pouvaient corroborer ses accusations de violences, ce qu'elles n'ont pas fait.

Près d’un an après avoir été accusé de viol et d’agression sexuelle, Philippe Caubère est aujourd’hui blanchi, selon une décision de classement sans suite, particulièrement détaillée, que Le Monde et France Inter ont pu consulter. Le parquet de Créteil constate que "les accusations portées par Mme Halloin sur le comportement violent [de M. Caubère] ne sont corroborées par aucun élément objectif", comme un certificat médical ou des SMS. Solveig Halloin maintient ses accusations. Mais, contrairement à ce qu'elle avançait, aucune autre femme n'a, à ce stade, témoigné avoir subi des violences de la part du comédien.

La plaignante a reconnu pendant l'enquête qu’elle n’avait jamais exprimé son refus de la relation sexuelle qu’ils ont eue en 2010. Elle a mis son manque de réaction sur le compte de "l’emprise" que le comédien aurait exercé sur elle, qui se rêvait comédienne ou dramaturge. Mais pour le parquet, "l’admiration professionnelle, voire la fascination, que Mme Halloin vouait à M. Caubère ne peut, s’agissant d’une relation entre adultes, être considérée comme une emprise intellectuelle, l’ayant privée de son libre arbitre, constitutive d’une contrainte au sens pénal".

Leur brève relation s’était nouée en février 2010. Après une rencontre, à l’issue d’un spectacle de Philippe Caubère à Toulouse, ils entrent dans un jeu de séduction, par SMS et mail. Le comédien affirme qu’il se souvient à peine de ce qui fut pour lui une rencontre d’un ou deux soirs, et se défend de toute violence. Dans sa plainte déposée le 13 mars 2018, Solveig Halloin relate avoir subi un premier soir une agression sexuelle chez le comédien, près de Paris. Puis avoir été violée, début mars 2010, après avoir rejoint Philippe Caubère pour dîner à Bézier, où il se produisait, et l’avoir suivi dans sa chambre d’hôtel.

Le comédien, que nous avons rencontré, raconte que ces accusations ont été pour lui "très difficiles à vivre". Le 18 avril dernier, plusieurs médias (Le Point, Le Parisien) révèlent qu’une enquête est ouverte. Très vite, sur Internet, c'est une déferlante. "Il y a eu je crois 174 articles en deux jours ! Je ne suis pas habitué, dans mon travail quand j’ai une page ici ou là je suis plutôt très content", remarque, un peu amer, le comédien. L’année précédente, son Molière du meilleur acteur n’avait pas eu un tel retentissement.

"Ils doivent se dire, bon, on va voir jouer un violeur !"

Deux jours plus tard, avant de remonter sur scène au théâtre de la Liberté, à Toulon, Philippe Caubère s'adresse au public : "Sans doute, ce soir, ça va être un petit peu plus difficile pour moi", prévient-il. "Je me suis dit : il y a pas mal de gens dans cette salle qui ont dû lire un journal et qui doivent se dire, bon, on va voir jouer un violeur !".

Aucun sifflement dans la salle. Pas davantage à Montpellier en juin. Ni à Avignon, où Philippe Caubère préfère toutefois reprendre un spectacle bien rodé ("Le bac 68") plutôt que la création prévue. "Au bout d’un mois, j’ai craqué. Je devais recréer 'Avignon 68', et je me suis dit, c’est pas possible, j’y arriverai pas."

Le comédien, qui vit de ses créations, seul en scène, craint de voir sa réputation durablement ternie. L'enquête, elle, met un peu de temps à démarrer. La plainte est envoyée de Béziers à Paris, puis est confiée à la police judiciaire de Créteil (Philippe Caubère habite dans le Val-de-Marne).

Dans une vidéo publiée par le Huffington Post, la plaignante Solveig Halloin témoigne de "l'emprise" qu'elle dit avoir subi. "C’est vrai que j’aurais dû avoir le courage de parler", explique-t-elle dans un sanglot (…) "Je me suis dit à moi-même que si une femme parlait, tout de suite je parlais derrière. C’est pas arrivé, malgré le mouvement #metoo."

Alors c'est elle qui sur un réseau social lance un appel "aux centaines de victimes de Caubère". Aux policiers, Solveig Halloin a cité quatre noms de femmes qui auraient selon elle subi des violences sexuelles de la part du comédien. Les enquêteurs tentent de les contacter. Trois d'entre elles réfutent totalement ces accusations. La dernière n'a pas été localisée, mais selon le parquet, "l'étude de ses correspondances avec M. Caubère, versées par son conseil, établissait une relation heureuse, ne dénonçant aucune violence physique sexuelle ou psychique".

Parmi les femmes citées par Solveig Halloin, il y a Clara (le prénom a été changé), une ancienne petite amie de Philippe Caubère. Lors de son audition, Clara, que nous avons rencontrée, tombe des nues. "Évidemment que je n'ai jamais été accrochée à un radiateur, ou violentée… Je peux témoigner de tout l’inverse, de sa tendresse, sa passion, sa douceur."

Comme la jeune femme a vécu deux ans avec Philippe Caubère, un peu avant qu’il ne croise Solveig Halloin, les policiers l’interrogent sur d’autres faits allégués par la plaignante, toujours plus horribles. "Elle l’accuse d’avoir fait tuer des prostituées, de l’avoir fait lui-même, c’est complètement du délire. Et c’est très grave. Pour moi c’est important ce mouvement de libération de la parole de la femme, du coup être mêlée à une dérive tragique comme celle-là, ça m’a fâchée, vraiment, quel dommage !"

Pour l'avocat de Solveig Halloin, "on remet toujours en cause la parole des femmes qui portent plainte"

Ces scènes de meurtre, de torture, que la plaignante a décrit, Philippe Caubère n’en prend connaissance que le 20 novembre. Il est convoqué pour une audition, "que j’ai attendue très longtemps avec un mélange d’impatience et d’angoisse", dit-il. Après quelques heures d’interrogatoire au commissariat de Créteil, les deux enquêteurs l’emmènent pour la perquisition de son domicile. "Ils regardaient la description que la plaignante avait donné de mon appartement, à quoi cela correspondait, où était la chambre de torture", se rappelle Philippe Caubère. Le comédien leur montre ses photos "de femmes à poil" : des esquisses de Rodin ou une photo de Marilyn Monroe. Pas de trace d’une salle de torture, "comme je leur ai dit : vous savez, tous les journalistes de théâtre de Paris connaissent mon appartement, il fait 42 mètres carrés".

Les policiers ont saisi son téléphone et son ordinateur, qui ont été expertisés, et sur lesquels aucune image de violence ou contenu pédo-pornographique n'ont été retrouvés. L'enquête est donc classée. Mais l'avocat de Solveig Halloin, Jonas Haddad, n'exclut pas de relancer sa plainte, en demandant la désignation d'un juge d'instruction. "Ma cliente maintient ses accusations. Elle ne se serait jamais risqué à porter plainte si elle n’avait pas eu un nombre important de contacts avec des personnes, qui lui confirmaient à la fois le mode opératoire, et qui lui décrivaient des scènes similaires (…) Elle me dit qu’elle est complètement essorée psychologiquement, et que malheureusement elle a l’impression que c’est le sort qu’on réserve à un certain nombre de femmes qui portent plainte, notamment dans ces affaires d’agressions sexuelles, on leur fait endurer une procédure très lourde, dans laquelle on remet toujours en cause leur parole".

Pour Marie Dosé, l’avocate de Philippe Caubère, cette histoire montre au contraire le danger de "la course au buzz" : "On est face à quelqu’un qui va raconter n’importe quoi pour exister médiatiquement. Il y a une cascade de responsabilités. Là, des micros se sont tendus pour considérer que le simple fait qu’une femme dise 'bonjour, j’ai été violée par celui-ci', était suffisant pour constituer une information digne de faire la une de leurs journaux. Chacun sa déontologie, mais les avocats aussi. Ce sont d’abord des auxiliaires de justice, et leur rôle, c’est de ne pas exposer une cliente qui est un peu fragile." Depuis l’année dernière, Solveig Halloin est régulièrement invitée sur des plateaux télévisés, pour dénoncer la prostitution, ou comme porte-parole d’un mouvement baptisé "Boucherie Abolition" (qui compare l’élevage à l’esclavage ou à la Shoah…).

"Cela m'a atteint profondément"

Au fond, Philippe Caubère dit qu'il n'a jamais vraiment eu peur de ces accusations, mais qu’il n’oubliera jamais. "Cela m’a atteint profondément. Pour moi ça été très difficile à vivre, douloureux... C'est pas seulement par rapport à moi, mais par rapport à la cause des femmes ! [...] Moi je n’ai connu dans ma vie que la domination féminine, et je m’en suis fort bien accommodé ! Celle de ma mère, celle d’Ariane Mnouchkine [NDLR: la directrice du théâtre du Soleil, Caubère fut un des piliers de la compagnie entre 1970 et 1977], celle de Véronique ma femme, qui est une patronne… Y a une chose dont je ne me suis jamais accommodé, c’est la domination masculine."

Philippe Caubère s'est réfugié dans le travail, et les répétitions d’"Adieu Ferdinand", qu’il reprend en mars. Pour digérer cette épreuve, il se dit qu'il lui faudra sans doute en faire le matériau d’un de ces prochains spectacles. Véronique Coquet, son épouse et productrice, a un autre souci : le calendrier de la prochaine tournée est à peu près vide. Entre la défection du théâtre de Toulouse, et la crainte d’entendre "Où ça en est, votre histoire ?", elle avait préféré suspendre la programmation. La "patronne", comme l'appelle Philippe Caubère, va pouvoir reprendre les choses en main.


Le reportage de Sara Ghibaudo écoutable en bas de la page est aussi digne d'intérêt.

Hugues

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 24 Fév 2019, 17:30
de Rainier
J'ai entendu Soveig Halloin deux fois à la TV pour condamner la réouverture des maisons closes et pour condamner le spécisme (le fait de manger de la viande notamment).
A chaque fois sa façon de s'exprimer, bien au delà de l’hystérie, fait du mal à la cause qu'elle défend.

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 25 Fév 2019, 16:06
de Hugues

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 26 Fév 2019, 20:34
de sccc
Sylex a écrit:
sccc a écrit:
Sylex a écrit:Raisonnable genre avec une exception pour les personnes riches, puissantes, célèbres?

Le fait qu’elles soient riches puissantes et célèbres ne leur donne pas moins de droits qu’aux autres. Leur condamnation ne se fait pas sur des allégations.

Soit. Pas moins, pas plus, même si la différence moyens et influence leur confère dans les faits de bien meilleures perspectives en la matière.
Mais alors, qu'est que "un peu plus raisonnable"?


La célébrité et l’argent donnent le pouvoir, mais elles ont aussi un revers: tu l’as dans ce que le New York Times a nommé dans un article la « justice loterie ».
Loin de moi d’insinuer que toutes les accusations contre des célébrités relèvent de cette justice loterie, mais je serais curieux d’en connaître le poids dans le tableau final.

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 27 Fév 2019, 00:05
de Sylex
sccc a écrit:
Sylex a écrit:
sccc a écrit:
Sylex a écrit:Raisonnable genre avec une exception pour les personnes riches, puissantes, célèbres?

Le fait qu’elles soient riches puissantes et célèbres ne leur donne pas moins de droits qu’aux autres. Leur condamnation ne se fait pas sur des allégations.

Soit. Pas moins, pas plus, même si la différence moyens et influence leur confère dans les faits de bien meilleures perspectives en la matière.
Mais alors, qu'est que "un peu plus raisonnable"?


La célébrité et l’argent donnent le pouvoir, mais elles ont aussi un revers: tu l’as dans ce que le New York Times a nommé dans un article la « justice loterie ».
Loin de moi d’insinuer que toutes les accusations contre des célébrités relèvent de cette justice loterie, mais je serais curieux d’en connaître le poids dans le tableau final.

Effectivement, ce serait intéressant.

Personnellement, j'essaie de me mettre à la place d'une femme dans le contexte de l'abus d'une personne dominante.
Les témoignages sont effrayants, et pour réfractaire à l'idiote exagération féministe que je suis, je trouve cette situation abominable.


Cela dit, je me demande toujours ce que "un peu plus raisonnable" pouvait bien vouloir dire.

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 27 Fév 2019, 19:40
de sccc
Ne pas prendre pour des faits des allégations et des accusations?

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 27 Fév 2019, 20:38
de Sylex
Comment fait-on pour que le prédateur, riche, célèbre, dominant, avec un solide réseau de soutien craigne d'abuser de sa position?
Et que cet enculé ne se paie pas en plus le toupet d'attaquer en diffamation?
A part en se disant que la parole de sa victime sera considérée mieux qu'une simple allégation.

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 27 Fév 2019, 21:46
de sccc
Il n’y a pas de réponse toute faite à cette préoccupation, ni de solution miracle, ni règle générale, ni de deus ex machina capable de trancher.
Et il n’y a pas non plus d’infaillibilité de la justice.
Il ne peut y avoir que la recherche de la vérité dans un cadre réglementé, contradictoire et surtout pas dans l’opinion publique et les réseaux sociaux.
Quand on est victime (réelle) il est difficile d’accepter que l’agresseur (réel) ait des droits et que pour la justice ils soient mis sur pied d’égalité jusqu’à ce que le processus révèle une vérité - ou pas. Malheureusement c’est comme cela que ça fonctionne et on n’a pas trouvé mieux à ce jour. « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens » ce n’est pas une méthode acceptable.
Désolé de ne pas pouvoir te donner une solution.

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 04 Mar 2019, 14:20
de Cortese
J'ai lu ça sur Facebook au sujet des manifestations anti-Bouteflika, mais je trouve ce message trop comique pour être placé dans le sujet "printemps arabe".

Amie-e-s algérien-nes épris-es de liberté et heureux-ses de retrouver la dignité, nos frères et sœurs syrien-es sont passé-e-s par ce sentiment. Ils-elles ont manifesté pacifiquement pendant des mois pour réclamer la liberté et la dignité après des décennies de dictature sanguinaire.
Comme vous ils-elles ont chanté, dansé, distribué des roses et de l’eau aux forces de l’ordre. Comme vous ils-ont rêvé d’un lendemain heureux .
Que feriez-vous si, comme pour elles et eux, au bout de quelques mois de manifestations pacifiques, le pouvoir commençait à crier au complot?
Que feriez-vous si vous étiez traités de terroristes et d’agents de l’étranger ? Que feriez-vous s’il postait des snipers sur les toits des places et commençait à tirer sur la foule non armée ?
Vous crierez aussitôt au complot americano-imperialo-sioniste?
Il reste à espérer que le pouvoir algérien n’égale pas le machiavélisme de son homologue Syrien pour que vous n’ayez pas à subir la solitude et le cynisme du monde entier qui vous recommanderait l’abdication sous la botte de ceux qui ont pillé l’Algérie au moment où vous rêvez de liberté de dignité et de démocratie .

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 04 Mar 2019, 15:43
de Shoemaker
Cortese a écrit:J'ai lu ça sur Facebook au sujet des manifestations anti-Bouteflika, mais je trouve ce message trop comique pour être placé dans le sujet "printemps arabe".

Amie-e-s algérien-nes épris-es de liberté et heureux-ses de retrouver la dignité, nos frères et sœurs syrien-es sont passé-e-s par ce sentiment. Ils-elles ont manifesté pacifiquement pendant des mois pour réclamer la liberté et la dignité après des décennies de dictature sanguinaire.
Comme vous ils-elles ont chanté, dansé, distribué des roses et de l’eau aux forces de l’ordre. Comme vous ils-ont rêvé d’un lendemain heureux .
Que feriez-vous si, comme pour elles et eux, au bout de quelques mois de manifestations pacifiques, le pouvoir commençait à crier au complot?
Que feriez-vous si vous étiez traités de terroristes et d’agents de l’étranger ? Que feriez-vous s’il postait des snipers sur les toits des places et commençait à tirer sur la foule non armée ?
Vous crierez aussitôt au complot americano-imperialo-sioniste?
Il reste à espérer que le pouvoir algérien n’égale pas le machiavélisme de son homologue Syrien pour que vous n’ayez pas à subir la solitude et le cynisme du monde entier qui vous recommanderait l’abdication sous la botte de ceux qui ont pillé l’Algérie au moment où vous rêvez de liberté de dignité et de démocratie .


Du Soros dans le texte ! :lol:

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 04 Mar 2019, 16:23
de Ouais_supère
Le mec a tenu l'inclusivité pendant un paragraphe.
Avant de laisser béton parce que boarf pfouu rolala.

Tu sens la conviction, mais "vite fait", quoi.

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 04 Mar 2019, 16:56
de Shoemaker
Ouais_supère a écrit:Le mec a tenu l'inclusivité pendant un paragraphe.
Avant de laisser béton parce que boarf pfouu rolala.

Tu sens la conviction, mais "vite fait", quoi.

Travail arabe ! :lol:

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 04 Mar 2019, 19:21
de rozz
je sais pas quoi penser. Bouteflika..... merde quoi :D

C´ est qui le bon candidat pour l´Algerie (s´il y en a un) ?

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 04 Mar 2019, 19:37
de Cortese
rozz a écrit:je sais pas quoi penser. Bouteflika..... merde quoi :D

C´ est qui le bon candidat pour l´Algerie (s´il y en a un) ?


Si tu veux, Boutef ça serait comme qui dirait un sous-Poutine qui aurait raté sa transformation de la Russie de Eltsyne et les opposants (à ne pas confondre avec le peuple, qui est un grand enfant) seraient des révolutionnaires de couleur (à ne pas confondre avec des émeutiers noirs).

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 05 Mar 2019, 08:46
de rozz
Donc, pas de bon candidat? C´est ça?....

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 05 Mar 2019, 09:28
de Rainier
Pour quelles raisons retrouve-t-on Boutef dans le sujet "initiatives féministes" ?
Aurait-il changé de sexe lors d'une opération effectuée en Suisse ? :D


Pour en revenir, plus ou moins, au sujet, je viens de lire qu'en Grande Bretagne une demande officielle, faite par un groupe transgenre, a été soumise aux autorités gouvernementales pour que soit remplacée l’expression « femme enceinte » par « personne enceinte ».
De même "L’expression « langue maternelle » semble être aussi des plus contestées "

Dans le secteur public, certains pays ont rayé de leur correspondance les mentions Madame et Monsieur. Il en est de même dans les transports en commun.
Finie l’intro « Mesdames/Messieurs ». Les métros de Londres, de New York, sont de bons exemples. C’est un « bonjour » ou encore le « bon matin » ou autres choix. Dans les réseaux sociaux, Facebook offre à sa clientèle un éventail de « genres » et d’identités sexuelles.

Houellebecq a vraiment raison, on vit les derniers instants de la civilisation "occidentale". :?

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 05 Mar 2019, 10:39
de Shoemaker
Mais c'est une sorte de harakiri, opéré par une infime minorité mais portée par les pouvoirs néocons sur-puissants.
Il n'y a pas d'autre explication.

L'Occident n'a jamais été aussi puissant ; s'il gérait avec sagesse sa puissance, il en aurait pour encore 1000 ans de bonheur finger in the nose ! Et il a même les moyens d'entraîner toute la planète dans un avenir radieux, etc.

Mais le capitalisme mondial a choisi une autre voie, celle que nous voyons se dérouler sous nos yeux, en direct live.

Et la première chose à abattre par ce capitalisme globaliste et totalitaire (sic) c'est le cœur même de la société d'où il est issu et d'où il se propage vers le reste du monde, l'Occident en l'occurrence. Parce que ne nous y trompons pas, le monde entier est peu à peu concerné, à plus ou moins longue échéance. Et on comprend mieux alors, le rôle de propagateur de cette lèpre par les réseaux socio, vecteur hyper puissant !

Il ne faut pas trop compliquer les choses, et essayer de rester simple.
Une société saine, c'est une société équilibrée entre son Ying et son Yang (un truc dans le genre...).
Trop de féminisation (c'est de cela qu'il s'agit in fine, ces innombrables fariboles de "genre", etc.) donne une société faible, infantilisée, peureuse, craintive (le bobo est l'archétype de "l'Occidental du futur"). Trop de masculinisation, donne une société d'abrutis intégraux, pas plus futés qu'un rassemblement de ver de terre. Suivez mon regard...

L'idéal donc, auquel était arrivé l'Occident, c'est un équilibre fragile, entre les genres, chacun enrichissant l'autre, toussah... Mais ça ne fait pas l'affaire du mouvement capitaliste en phase finale, qui ne veut pas voir un cheveu dépasser. Il faut donc, que la société globale Occidentale craque. On ne peut l'abattre de l'extérieur, donc on la mine de l'intérieur, en y mettant une puissance médiatique, sociétale, numérique, extraordinaire, qui ravage tout. Et qui, après avoir transformé l'Occident en champ de ruine, s'attaque au reste du monde. Tout s'américanise, car c'est là l'antre de Sauron, c'est de là que vient le mal ! :lol: C'est normal. Ce n'est pas l'impérialisme Suisse qui va changer le monde...

Alors, on a :
- L'Occident, on a vu, il se harakirise joyeusement tout seul, comme un grand.
- Le monde Islamique est renvoyé peu à peu à l'âge farouche des premiers temps. Cela dit, dans son archaïsme, il s'américanise furieusement aussi (la Mecque, sous les coups de boutoir des Ibn Saoud, sorte de tribu américano-bédouine, ressemble en ce moment à un hideux Las Vegas décadent, sans l'alcool et les casinos, mais avec toute l'horreur architecturale et socio-culturelle...)
- La Russie résiste, grâce à son histoire aussi bien tsariste que bolchevique, mais on voit en direct live l'extraordinaire pression qu'elle subit.
- La Chine suit sa voie. Elle se cherche. On sait pas encore ce que ça donnera.

En Occident même, il y a bien entendu des résistances. L'immunité fait son boulot, et on voit se développer les anticorps sous forme de nationalismes plus ou moins confus, plus ou moins organisés, plus ou moins infiltrés, plus ou moins pathologiques...
EN France, le sens très profond, inconscient-collectif, du mouvement des GJ, c'est une manifestation de ce désarroi, une réponse désespérée contre l'agression civilisationnelle que subit l'ancien monde.

On en est là.
On en est là, grosso modo.

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 05 Mar 2019, 11:25
de Nicklaus
Rainier a écrit:rsonne enceinte ».
De même "L’expression « langue maternelle » semble être aussi des plus contestées "

Dans le secteur public, certains pays ont rayé de leur correspondance les mentions Madame et Monsieur. Il en est de même dans les transports en commun.
Finie l’intro « Mesdames/Messieurs ». Les métros de Londres, de New York, sont de bons exemples. C’est un « bonjour » ou encore le « bon matin » ou autres choix. Dans les réseaux sociaux, Facebook offre à sa clientèle un éventail de « genres » et d’identités sexuelles.

Houellebecq a vraiment raison, on vit les derniers instants de la civilisation "occidentale". :?

Ils n'ont pas encore cédé à cette mode débile de dire "belle journée" comme c'est le cas en France depuis des années ? Quand j'entends ça, j'ai juste envie de crever les yeux de la personne qui le dit pour qu'elle puisse voir si sa journée sera beeeellllllleeeeee !

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 05 Mar 2019, 11:30
de Shoemaker
Nicklaus a écrit:

Ils n'ont pas encore cédé à cette mode débile de dire "belle journée" comme c'est le cas en France depuis des années ? Quand j'entends ça, j'ai juste envie de crever les yeux de la personne qui le dit pour qu'elle puisse voir si sa journée sera beeeellllllleeeeee !

Pareil ! Moi qui, par masochisme donc, j'écoute tous les matins France Inter, j'attrape toujours des boutons verts lorsque la grande prêtresse néocon.ne (ah ben oui, hein...) Léa Salamé, quand elle fait son interview à 7h50, la termine invariablement, se croyant spirituelle, par ce maudit "Belle journée à vous !".... :evil: :evil: :evil: :twisted: :twisted:

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 05 Mar 2019, 11:33
de Stéphane
Je voudrais vraiment pas vivre dans votre tête, les deux, là. :lol:

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 05 Mar 2019, 11:58
de Nicklaus
Shoemaker a écrit:
Nicklaus a écrit:

Ils n'ont pas encore cédé à cette mode débile de dire "belle journée" comme c'est le cas en France depuis des années ? Quand j'entends ça, j'ai juste envie de crever les yeux de la personne qui le dit pour qu'elle puisse voir si sa journée sera beeeellllllleeeeee !

Pareil ! Moi qui, par masochisme donc, j'écoute tous les matins France Inter, j'attrape toujours des boutons verts lorsque la grande prêtresse néocon.ne (ah ben oui, hein...) Léa Salamé, quand elle fait son interview à 7h50, la termine invariablement, se croyant spirituelle, par ce maudit "Belle journée à vous !".... :evil: :evil: :evil: :twisted: :twisted:

Image

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 05 Mar 2019, 12:26
de Rainier
Nicklaus
Tu devrais lui dire cela au présentateur TV (j'ai oublié le nom de ce plouc) qui souhaite toujours des "belles journées" :


Souhaiter "une belle journée", c'est un encouragement au suicide ou au meurtre.

Mylène Farmer l'avait bien compris !





ou le réalisateur de ce film

Image



Ou encore Jim Harrison

Image

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 05 Mar 2019, 12:35
de Nicklaus
J'ai bien entendu Reichmann souhaiter un bel appétit.

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 05 Mar 2019, 13:20
de Ouais_supère
Quelqu'un de sage m'avait dit qu'il ne fallait surtout pas oublier de prendre toutes ces merdes avec humour.

Ce sont des lubies de notre époque, il faut les accueillir avec tout le recul nécessaire : après tout ils peuvent coucher ce qu'ils veulent dans les textes, on dit encore ce qu'on veut.

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 05 Mar 2019, 17:15
de Porcaro56
Rainier a écrit:Nicklaus
Tu devrais lui dire cela au présentateur TV (j'ai oublié le nom de ce plouc) qui souhaite toujours des "belles journées" :


Souhaiter "une belle journée", c'est un encouragement au suicide ou au meurtre.

Mylène Farmer l'avait bien compris !





ou le réalisateur de ce film

Image



Ou encore Jim Harrison

Image

Il s appelle Étienne je crois

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 05 Mar 2019, 18:02
de Rainier
Le président Emmanuel Macron remettra ce vendredi 8 mars un premier "Prix Simone Veil de la République française", qu'il a créé pour récompenser "des actions partout dans le monde en faveur des droits des femmes", a annoncé Marlène Schiappa mardi.
Ce prix "sera remis pour la première fois cette année", à l'Elysée à l'occasion de la 42e journée internationale des droits des femmes, a précisé devant les députés la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité femmes-hommes. Il sera doté de 100.000 euros, a précisé à l'AFP l'entourage de Mme Schiappa.



Je suis impatient de voir à qui sera décerné ce prix (et les 100.000 €).

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 05 Mar 2019, 18:17
de Ouais_supère
Qu'ils s'emmerdent pas, ils ont qu'à les verser à Marlène elle-même.

Ils vont pas faire semblant que c'est pas le but final.

Re: L'écriture inclusive (et autres initiatives féministes)

MessagePosté: 05 Mar 2019, 18:20
de Nicklaus
Elle pourra demander conseil à hidalgo pour prendre un air toute surprise d'avoir gagné en étant seule en lice. :lol: