#BalanceTonPorc condamné par la justice

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 13 Mai 2020, 20:55

Ca n'a que lointainement à voir avec le sujet... puisque ça aurait peut-être plutôt sa place dans le sujet cinéma.

Mais après tout, c'est en même temps une réponse à la seule voix qui se fit entendre partout et tout le temps dans tous les médias, celle des allégations et de son tribunal Twitter...
Le monsieur a été assez sali, on peut bien l'écouter maintenant.

EXCLUSIF. Mia Farrow, les accusations d'abus sexuels, la lâcheté de Hollywood… Woody Allen dit tout

Confiné à New York, le cinéaste nous a accordé une interview exclusive à l'occasion de la publication de ses Mémoires, « Soit dit en passant ». Par Christophe Ono-dit-Biot



«Ma mère était régulièrement convoquée pour voir, par exemple, son fils bredouiller des explications au proviseur qui exigeait de savoir ce qu'il avait voulu dire par : "Elle avait la silhouette d'un sablier et je rêvais plus que tout de jouer dans le sable." On était assez collet monté à l'époque et la police des mœurs surveillait tout. » C'est drôle. Enfin, dans le genre rire jaune… Quand il écrit ces lignes dans ses Mémoires, Woody Allen fait référence à ses années lycée, où il rode ses blagues en « transformant les salles de classe », comme il le dit, « en salles de spectacle ». Il a 14 ans. Saluons son sens de la constance : soixante-dix ans après, sa mère n'est plus convoquée, mais il est, lui, toujours sous l'œil de la police des mœurs… [...]

[...]

Voilà pour le côté roman d'aventures, trash, policier, de ses Mémoires. Mais il y a tant d'autres choses dans ce récit de l'initiation à la vie d'un gamin d'une famille juive de New York, qui commence sur les planches, ne craint personne au poker et s'élève à la force du poignet (expression à laquelle Woody Allen aurait probablement réagi) dans l'Olympe impitoyable du cinéma. Il faudrait dire surtout combien c'est drôle, combien on y entend sa voix, toute en finesse et dérision, il faudrait y saluer ses pages sur la couleur des feuilles à Central Park, l'automne, sur les « intellectuelles sexy » qui le fascinaient étudiant et lui firent construire ce personnage d'irrésistible névrosé new-yorkais, ses portraits hauts en couleur, et parfois à l'acide, du Tout-Hollywood, de Peter O'Toole à la « belle rustaude californienne boulimique » Diane Keaton, les récits de ses parties de tennis avec les petites-filles de Hemingway et, surtout, la stimulante leçon de vie qui ressort de ce livre aussi épicurien que stoïcien, signé par quelqu'un qui ne croit ni à l'au-delà ni à la postérité et pour qui l'être humain n'est pas « l'œuvre d'un sculpteur intelligent, mais plutôt celle d'un manchot incompétent »


Le fait qu'il fasse cette entrevue est une bonne nouvelle, ça veut dire qu'il souhaite promouvoir le livre en France (ce que le cinéaste n'a pas pu faire aux Etats-Unis, tant du fait du changement d'éditeur que de la pandémie - et le fait qu'il est hypochondriaque, bien évidemment)

Les articles complémentaires à celui-ci:
  • L'entrevue (payante)

    Woody Allen : « L'enfer, c'est le goût des autres »

    INTERVIEW EXCLUSIVE. Le réalisateur culte, devenu paria à Hollywood, s'explique sur les accusations qui l'ont visé à l'occasion de la publication de ses Mémoires. Propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot


    « Que les gens ne m'aient jamais accordé, spontanément, le bénéfice du doute, qu'ils ne se soient jamais dit mais c'est une accusation absolument dingue, c'est une chose qui m'a abasourdi. L'affaire a aussi surgi dans une époque où l'on est censé croire la parole des femmes et moins le point de vue des hommes. Ça a peut-être un tout petit peu joué dans cette calomnie. » Woody Allen ne mâche pas ses mots. Même si sa voix est toujours aussi traînante, immédiatement reconnaissable. Confiné chez lui, à New York, il nous a accordé une interview exclusive, à l'occasion de la parution de ses Mémoi[...]

  • Les "bonnes feuilles" (comme ils disent) (payantes)

    EXCLUSIF. Les meilleurs extraits des Mémoires de Woody Allen

    VIDÉO. Scarlett Johansson, la « secte » de Mia Farrow, le sexe et le cinéma. Le réalisateur publie ses Mémoires, « Soit dit en passant ». Morceaux choisis. Par Christophe Ono-dit-Biot.


    Extraits

    Tout tiendrait donc à des lunettes ?

    « Soit dit en passant, je suis étonné de constater qu'on me décrit souvent comme un "intellectuel". C'est une idée aussi fausse que le Loch Ness tant je n'ai assurément pas le moindre neurone intellectuel dans le cerveau. Illettré et peu soucieux d'érudition, j'ai grandi comme un prototype de limaçon planté devant la télévision, canette de bière à la main, match de foot à plein volume, la page centrale de Playboy punaisée au mur, un barbare arborant la veste en tweed à coudières du professeur d'Oxford. Je n'ai aucune idée de génie, aucune pensé[...]

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 4995
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 13 Mai 2020, 21:27

J'ai édité, j'avais oublié les autres liens.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 4995
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Ouais_supère le 18 Mai 2020, 18:26

C'est tellement drôle, en fait :

Ouais_supère
 
Messages: 22785
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Waddle le 18 Mai 2020, 18:37

lol excellent :)
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22389
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Feyd le 18 Mai 2020, 19:02

Slate, voilà un site que je vais éviter de fréquenter qd je vois que l'écriture inclusive y est reine.
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 12107
Inscription: 01 Sep 2005, 18:35
Localisation: Giedi Prime


Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 19 Mai 2020, 14:25

[...] Mr. Farrow has a big following on social media, too, and some of the same tendencies that undermine his reporting show up there. In January, when jurors were being selected for the Weinstein trial, they were asked what they had read about Mr. Weinstein to see if they could serve impartially. Mr. Farrow tweeted that a “source involved in Weinstein trial tells me close to 50 potential jurors have been sent home because they said they’d read Catch and Kill.”

Mr. Farrow was not in the courtroom that day, and he told me last week that his source stands by that figure. But the court reporter, Randy Berkowitz, told me that he recalled laughing with lawyers and court staff the day after about Mr. Farrow’s tweet, which he said was seen as “ridiculous.”

And Jan Ransom, a reporter who covered the trial for the Times, was there. The actual number of potential jurors who read the book, according to Ms. Ransom’s reporting? Two.


Tout est dit.

("Cascade publicitaire" murmure le vent)

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 4995
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 19 Mai 2020, 14:37

Ou encore...

[...]

When I asked Mr. Farrow whether he has evidence for his conspiracies, he first referred the questions to his publisher, Little, Brown. Sabrina Callahan, the executive director of publicity for Little, Brown, said in an email: “The book is very careful about laying out the facts uncovered by Ronan around NBC’s contact with Weinstein and his associates — and only going as far as the facts support,” adding, “We would encourage people to read it and form their own conclusions.”

When I asked specifically about the Clinton conspiracy, she said, “Ronan‘s book recounts his own experiences.”

The essence of those responses — the first legalistic in a misleading way, the second to suggest Mr. Farrow’s journalistic conclusions are based on his subjective experience — captures the deepest danger of Mr. Farrow’s approach. We are living in an era of conspiracies and dangerous untruths — many pushed by President Trump, but others hyped by his enemies — that have lured ordinary Americans into passionately believing wild and unfounded theories and fiercely rejecting evidence to the contrary. The best reporting tries to capture the most attainable version of the truth, with clarity and humility about what we don’t know. Instead, Mr. Farrow told us what we wanted to believe about the way power works, and now, it seems, he and his publicity team are not even pretending to know if it’s true.

[...]


Voilà voilà...

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 4995
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Toma le 19 Mai 2020, 15:13

Ouais_supère a écrit:C'est tellement drôle, en fait :




C'est pathétique, mais ce qui l'est encore plus, c'est apprendre qu'une loin dans les universités n'autorise plus les accusés a se défendre et les preuves ne sont plus necessaires pour que quelqu'un devienne coupable.
"The thing about quotes on the internet is that you cannot confirm their validity."

Abraham Lincoln
Avatar de l'utilisateur
Toma
is so
 
Messages: 16481
Inscription: 22 Fév 2003, 19:54
Localisation: Aix en Provence

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede sheon le 19 Mai 2020, 17:19

Ouais, et ce depuis 2011. Hallucinant.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 21423
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 20 Mai 2020, 13:27

Assez incroyable, implacable et édifiant..
Par Matt Lauer, accusé sans preuve par #MeToo et Ronan Farrow. (Ou comment des coucheries avec des subalternes - qui par moraline ont provoqué sa démission - sont devenus des "viols" )

https://www.mediaite.com/opinion/matt-lauer-why-ronan-farrow-is-indeed-too-good-to-be-true/

https://www.theguardian.com/media/2020/may/19/matt-lauer-lashes-out-at-ronan-farrow-in-wake-of-new-york-times-critique

https://www.rt.com/usa/489145-farrow-lauer-metoo-mediate/

(NB: MediaIte au contraire des éditeurs (livre ou magazine) de Ronan Farrow a vérifié tous les points soulevés par Matt Lauer.)






Incroyable et édifiant.. donc.
Mais c'est tout ce que je disais dès le début il y a déjà 2 ans et demi sur notre personnage de Ronan le cascadeur...

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 4995
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Waddle le 20 Mai 2020, 16:08

Ca donne quoi en résumé? Je lis mal l'anglais et l'article du point est payant.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22389
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 20 Mai 2020, 23:56

C'est compliiqué à résumer l'un comme l'autre...
Pour faire court (avant j'espère de faire plus long) son livre et ses enquêtes sont plein de raccourci, (il saute du soupçon à la conclusion sans preuve), prend des oui dires comme des faits, voire manipule le lecteur (exemple pour Matt Lauer, il écrit que "Rien de moins que 5" (ou 7 je sais plus) "femmes travaillant autour de Matt Lauer se sont plaintes ou ont porté plainte pour harcèlement sexuel", ce qui laisse à penser que Matt Lauer a 5/7 accusations contre lui.. alors que non, il faut prendre la phrase pour ce qu'elle est, des femmes travaillant autour de lui se sont plaintes, mais pas plaintes de lui..").. Ou encore l'article du New York Times remarque sa constance à privilégier l'hypothèse la plus médiatique, la plus susceptible de gros titre, la plus scénaristiquement forte (au sens cinématographique), plutôt que de chercher la vérité.. Ce qui l'intéresse c'est le gros titre, le spectaculaire et non la vérité.


En parallèle, m'article de Lauer est assez fort, car pour chaque oui dire ou affirmation, il demande "Mr. Farrow a-t-il vérifié" ce fait ou ce oui-dire auprès de celui qui serait censé l'avoir prononcé...
"He did not." (Il ne l'a pas fait, de vérifier..)
"I know it.
Because I did"
(Je le sais. Car moi, je l'ai fait...)

Et il le fait bon nombre de fois dans l'article répétant ces mots "He did not. I know it. Because I did." comme un refrain tout au long de son article.

Enfin bref...
On voit que c'est une baudruche qui n'a essayé de servir que ses intérêts médiatiques, qui se dégonfle un peu..

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 4995
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 20 Mai 2020, 23:57

Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 4995
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 24 Mai 2020, 01:30

Et ça continue encore et encore, c'est que le début* d'accord, d'accord (*vœu pieux de ma part)...

https://www.washingtonpost.com/opinions/2020/05/20/ronan-farrow-admits-he-misspoke-about-his-weinstein-reporting-how-many-times/


Et puis c'est très bien d'avoir confirmatoin officielle de ce qu'on savait déjà (et que ce soit maintenant un fait public):

https://nypost.com/2020/05/23/ronan-farrow-tried-to-kill-new-york-magazine-story-on-soon-yi-previn/

Ah bah oui, que celle qui ne parle jamais et pour laquelle on parle à sa place pour en faire une victime, Soon-Yi (la femme de Woody, celle qu'on a fait passer pour une attardée qui aurait été détournée par un monsieur vicieux, quand elle est docteur et major de sa promotion d'université et est de nos jours une femme de presque 50 ans) s'exprime, donne sa vision des conflits familiaux,, de sa relation avec Allen et de qui il est en tant que parent, c'en était trop, pour notre Ronan le cascadeur cette rare expression de sa soeur adoptive ne devait pas exister, celle qui se tait devait être censurée, par lui qui imbibe les médias en permanence de sa parole...

La vérité ne nait-elle pas du débat contradictoire. Pourquoi un journaliste voudrait faire taire cette entrevue il y a un an ou deux... et pourquoi voudrait-il faire taire un livre cette année...

Je suppose parce qu'il n'est pas intéressé par la vérité. Et donc encore moins journaliste...
( Ce qui est marrant c'est qu'il fait donc ce qu'il a utilisé pour vilifier Weinstein, le fait qu'il avait essayé (ce qui est humain, et lui n'est pas journaliste), d'empêcher les publications qui pouvaient lui nuire. )

Hugues
NB: L'article qui ne devait pas être lu, avait été partagé dans le topic en son temps, le voici (l'image d'aperçu n'est pas la bonne):
Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 4995
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 24 Mai 2020, 01:51

Ah et puis, toute la narration faite autour de Farrow et de MeToo c'est "les méchants puissants qui abusent des autres et usent de leur puissance pour les font taire"...

Laissant supposer (car il fait cette même narration, ce même narratif, lui et sa soeur au sujet d'Allen) que Allen est l'un de ceux là..


Seulement, comme déjà écrit, Mia Farrow et fut un temps sa bankabilité, a toujours été plus puissante à Hollywood et dans les medias que Woody Allen, humoriste admirateur de Groucho Marx, et apprécié surtout des Européens (comment voulez vous qu'il soit puissant voyons)..

Et en l'occurrence, Ronan Farrow, ex- "conseiller" d'Hillary Clinton, habitant régulier des pages de tabloids depuis les actions humanitaires de sa mère, narrant son ascension à Washington puis ensuite dans le "journalisme" et les medias, a évidemment toujours été plus puissant que Woody Allen...

Bref..


Every Ronan Farrow story features a predictable villain, who unleashes lawyers to harass and heckle reporters off a story. But in 2018 that villain was Farrow himself, according to journalist Daphne Merkin.

[...]

“I wasn’t used to this level of fear … fear of Ronan, of being sued, of the power of Mia and Ronan, simply culturally, their power on Twitter,” Merkin said.

[...]

This is someone who is big on women telling their stories,” she said. “This was a woman telling her story and the effort to simply invalidate it and simply stop it was pretty steady.”


Comme on l'a déjà écrit il y a un an ou deux, pour Moses c'est pareil. Il faut "écouter toutes les victimes".. (parait-il dans leur théorie). Mais si cette victime n'est pas fidèle à la narration, si elle s'appelle Moses , est Asiatique et un garçon, faut pas l'écouter. (Pareil, si elle s'appelle Sam Geimer et est une mauvaise victime) ... Par contre Dylan, blanche, et fille, oui bien entendu.

[...]
“Ronan is a powerful journalist now with lots of connections. It had absolutely influence on what we’re doing,” Merkin’s editor, Laurie Abraham, told Merkin in a Sept. 10 email explaining the phone call.
[...]


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 4995
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 24 Mai 2020, 02:12

Sinon pour Waddle , dommage que ça soit payant car ce résumé commence bien ... même la lecture du début vaut le détour car c'est bien tourné...

https://plus.lesoir.be/302303/article/2020-05-22/les-enquetes-de-ronan-farrow-le-journaliste-vedette-du-mouvement-metoo-demontees

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 4995
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Toma le 24 Mai 2020, 09:03

Hugues a écrit:

Ah bah oui, que celle qui ne parle jamais et pour laquelle on parle à sa place pour en faire une victime, Soon-Yi (la femme de Woody, celle qu'on a fait passer pour une attardée qui aurait été détournée par un monsieur vicieux, quand elle est docteur et major de sa promotion d'université et est de nos jours une femme de presque 50 ans) s'exprime, donne sa vision des conflits familiaux,, de sa relation avec Allen et de qui il est en tant que parent, c'en était trop, pour notre Ronan le cascadeur cette rare expression de sa soeur adoptive ne devait pas exister, celle qui se tait devait être censurée, par lui qui imbibe les médias en permanence de sa parole...


C'est sûr, elle aurait eu 25 ans et un BTS comta, ça serait complètement différent, mais là, major de promo et docteur. Mazette.
"The thing about quotes on the internet is that you cannot confirm their validity."

Abraham Lincoln
Avatar de l'utilisateur
Toma
is so
 
Messages: 16481
Inscription: 22 Fév 2003, 19:54
Localisation: Aix en Provence

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Waddle le 25 Mai 2020, 12:18

Hugues a écrit:Sinon pour Waddle , dommage que ça soit payant car ce résumé commence bien ... même la lecture du début vaut le détour car c'est bien tourné...

https://plus.lesoir.be/302303/article/2020-05-22/les-enquetes-de-ronan-farrow-le-journaliste-vedette-du-mouvement-metoo-demontees

Hugues

Merci :)
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22389
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 25 Mai 2020, 13:00

Toma a écrit:
Hugues a écrit:

Ah bah oui, que celle qui ne parle jamais et pour laquelle on parle à sa place pour en faire une victime, Soon-Yi (la femme de Woody, celle qu'on a fait passer pour une attardée qui aurait été détournée par un monsieur vicieux, quand elle est docteur et major de sa promotion d'université et est de nos jours une femme de presque 50 ans) s'exprime, donne sa vision des conflits familiaux,, de sa relation avec Allen et de qui il est en tant que parent, c'en était trop, pour notre Ronan le cascadeur cette rare expression de sa soeur adoptive ne devait pas exister, celle qui se tait devait être censurée, par lui qui imbibe les médias en permanence de sa parole...


C'est sûr, elle aurait eu 25 ans et un BTS comta, ça serait complètement différent, mais là, major de promo et docteur. Mazette.


Banane. :D C'est pas ça que je dis. Roh...

C'est juste que toute sa vie on l'a fait passer pour une personne incapable de réfléchir par elle même qui était victime d'un vieux monsieur sans lui demander ce qu'elle en pensait elle-même.
Or elle ne correspond pas du tout à l'image qu'on a donné d'elle.
Ca ne dit rien sur 25 ans et BTS compta tsss

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 4995
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: #BalanceTonPorc condamné par la justice

Messagede Hugues le 25 Mai 2020, 13:42

Elisabeth Roudinesco : « Woody Allen, ce n'est ni les Atrides, ni les Damnés »

L'historienne de la psychanalyse, biographe de Jacques Lacan et de Sigmund Freud, livre son diagnostic sur le « cas » Allen.



L'historienne de la psychanalyse, biographe de Jacques Lacan et de Sigmund Freud, livre son diagnostic sur le « cas » Allen.

Q: Que pensez-vous du débat ouvert sur la publication des mémoires de Woody Allen ?

Je pense que la liberté des éditeurs doit être inconditionnelle dans le cadre du respect de la loi. On ne diffuse pas de textes injurieux, antisémites, racistes ou qui violent le principe de la vie privée d'autrui... À partir de là, tous les chantages visant à interdire la publication d'un livre sont inadmissibles, d'où qu'ils viennent. Nous sommes dans une période où fleurissent des meutes indignées qui portent atteinte à la liberté d'expression en s'érigeant en tribunal. Plutôt que de critiquer le contenu d'une pièce, d'un livre, d'un film, ces meutes font pression auprès des producteurs, éditeurs, conservateurs de musée, pour faire interdire des spectacles, des expositions ou des oeuvres qui ne leur conviennent pas. Ce fut le cas en 2013, lorsqu'on tenta de censurer un tableau de Balthus au Metropolitan Museum de New York, à cause de sa « nature offensante ». Même chose pour le dernier film de Roman Polanski, J'accuse, boycotté par des féministes.

Q: Peut-on voir Woody Allen comme une victime collatérale du mouvement MeToo ?

MeToo existe depuis 2007 et s'est amplifié en 2017 quand le fils de Woody Allen a joué un rôle important dans la dénonciation des agressions sexuelles commises par Harvey Weinstein, lequel a été jugé et condamné, à juste titre, par la justice. Je dirais plutôt qu'il y a, depuis l'affaire Weinstein, une recrudescence de campagnes qui, par leur violence, détruisent la liberté critique de chacun face à une oeuvre. Comment, par exemple, critiquer un livre dès lors que l'éditeur a subi de telles pressions pour ne pas le publier ? Je félicite et je soutiens Manuel Carcassonne, directeur général de Stock, pour son courage. Il n'a pas cédé aux pressions. C'est la seule chose qui compte. Mais ce combat pour la liberté place le critique littéraire dans une position intenable : dans un tel climat, il ne peut plus chroniquer sereinement le contenu de l'oeuvre. S'il en fait l'éloge, il sera catalogué comme béni-oui-oui de l'éditeur, s'il démontre sa nullité, il sera rangé dans le camp des lyncheurs.

Q: Peut-on parler de risque de « maccarthysme culturel » ?

Oui, bien sûr. Tout cela vient des années 1990, lorsque le politiquement correct a commencé à sévir dans les universités américaines. Au départ, il s'agissait de lutter contre des discriminations. Mais cela s'est retourné en son contraire quand la gauche américaine a substitué les luttes identitaires aux luttes classiques (sociales et de classes). D'ailleurs, Philip Roth a été victime de ce genre de campagne lorsqu'en 2002, il a publié un de ses plus beaux romans : La Tache. Aujourd'hui, aux Etats-Unis, bon nombre d'éditeurs engagent des « détecteurs d'offenses » qui relisent les livres jugés suspects de ne pas être politiquement corrects.

Q: Ne peut-on considérer l'affaire Woody Allen comme une tragédie ?

Non, je ne vois pas de dimension tragique dans cette affaire de famille. Ce n'est ni les Atrides, ni les Labdacides, ni Les Damnés de Visconti, ni Le Parrain de Coppola, mais plutôt une comédie de boulevard. Voilà une actrice qui a quinze enfants, dont onze ont été adoptés, et voici un metteur en scène qui a épousé l'une des filles adoptives de cette actrice, et qui a adopté avec celle-ci deux autres enfants, parce qu'il refuse d'engendrer une progéniture. Voilà un fils qui dénonce les abus de son père et dont la mère affirme qu'il serait le fils de Frank Sinatra, plutôt que celui de ce père qu'il dénonce. Et voilà que, depuis des années, parents et enfants se déchirent par médias interposés. Certains enfants prennent le parti de la mère, d'autres celui du père et rien ne les arrête dans la poursuite de leur jouissance à se haïr les uns les autres. Une situation tragique suppose que les « héros » soient en mesure d'affronter leur propre humanité, face à un destin qui les contraint à agir en sens contraire de leur désir, ou qui, au contraire, les entraîne vers une démesure transgressive, d'où ils ne peuvent s'échapper que par la mort : que le destin s'appelle Dieu, le fatum, la statue du commandeur, la loi de la cité, le surmoi, peu importe.



L'avant dernière question et réponse est génial, parfaite.
Et le maccarthysme, la chasse aux sorcières, le tribunal public on en parl ici presque depuis le début de ce sujet..
Tout comme Philip Roth que quelqu'un avait eu l'intelligence de citer ici (à moins que ce soit en privé) justement en rapport avec ce sujet.. quand son livre nous est cher depuis pratiquement aussi loin que le forum...

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 4995
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Précédente

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron