Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Shoemaker le 26 Mar 2020, 12:22

sheon a écrit:Et, non, désolé, même en additionnant les voix de Macron et Le Pen, on n'arrive pas à la majorité, même pas des votes exprimés. En plus, il est illusoire de les additionner, il vaudrait mieux sommer les voix de Macron et Fillon, car j'ai peu de doutes sur le fait qu'une bonne partie des électeurs de Le Pen ne sont pas du tout pro-libéraux, donc ont toute légitimité à protester contre la politique mise en place par Macron. Tu peux croire qu'ils se sont fait berner par le programme du FN, soit, mais en substance ce programme n'était pas libéral.


Soit !!!
Mais on fait quoi ?
1- Soit on fait la révolution (on oublie :D )
2- Soit on vote sérieusement pour changer radicalement les choses (solution tout à fait raisonnable et évidente).
3- Soit on continue comme ça, de protestations "sympa" en grèves inutiles...

La 3eme solution (la seule qui) convient parfaitement à la bourgeoisie pour qui ce sytème électoral est parfait, et qui fera tout pour que ce système (ou à la rigueur un équivalent) perdure à l'infini.

On peut me dire, à raison, que même un Mélenchon (ou Asselineau), une fois au pouvoir, va ruser, trahir, etc.
Pourquoi pas.
Dans ce cas, il ne restera plus aux Français que la 1ere solution. :D

A propos des électeurs de Lepen : Une partie d'entre eux, je te l'accorde volontiers, sont effectivement des anti-néolibéraux : autrement dit, des naïfs. Parce que si on considère l'autre partie, qui est à mon avis nombreuse (on ne sait pas la proportion), elle est carrément hyper néolibérale : il suffit de considérer l'influence d'une Marion Lepen dans l'ensemble de cet électorat, pour avoir des frissons, du point de vue du saccage des acquis sociaux en préparation (par la nièce). Marion promet du sang et des larmes contre les sans dents, et comme, toute une partie de l'électorat du FN l'adule, la vénère, la déifie quasiment...
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20348
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede AllegroTurbo le 26 Mar 2020, 12:59

https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/03/25/coronavirus-le-sommet-de-l-etat-redoute-de-devoir-rendre-des-comptes_6034430_823448.html

L'article en entier

Coronavirus : l’exécutif face à la menace de suites judiciaires
Accusant l’exécutif d’« impréparation » ou de « manque de réaction » face à la crise, responsables de l’opposition et membres du monde de la santé annoncent le lancement d’enquêtes parlementaires ou de procédures pénales.

Par Jean-Baptiste Jacquin, Cédric Pietralunga, Alexandre Lemarié et Olivier Faye Publié hier à 19h15, mis à jour à 08h36


C’est un sujet tabou, qui représente pourtant une source d’inquiétude majeure au sommet de l’Etat : la peur d’éventuelles poursuites judiciaires contre des membres du gouvernement suite à la gestion de la crise du coronavirus. Selon nos informations, le premier ministre, Edouard Philippe, a évoqué le sujet pour la première fois, mardi 24 mars, lors du petit déjeuner de la majorité, qui se déroulait en visioconférence.

Le locataire de Matignon a notamment regretté, selon un participant à la réunion, que les oppositions, Les Républicains (LR) en tête, aient annoncé leur volonté de lancer plusieurs commissions d’enquêtes parlementaires. En parallèle, des médecins et des malades menacent le gouvernement d’éventuelles poursuites pénales. Une véritable épée de Damoclès pour le pouvoir.

Ces derniers jours, plusieurs responsables de l’opposition et une partie des milieux sanitaires ont ainsi accusé l’exécutif d’« impréparation » face à la crise du coronavirus ou de « manque de réaction », pointant notamment du doigt le déficit de masques, de tests ou de lits dans les services de réanimation. Avec un mot d’ordre : le sommet de l’Etat devra « rendre des comptes ».

« Pression supplémentaire »
Le 22 mars, le président des députés LR, Damien Abad, a été le premier à lancer l’offensive, en annonçant au Journal du dimanche (JDD) que son groupe allait créer à l’automne une commission d’enquête parlementaire afin de « tirer toutes les leçons de l’épidémie ». Avec l’objectif « d’identifier les éventuelles défaillances et dysfonctionnements » de la part du gouvernement « pour les corriger et en tirer des leçons ».

Les sénateurs LR prévoient également une commission d’enquête au Palais du Luxembourg, « quand le moment sera venu », a indiqué le même jour leur chef de file, Bruno Retailleau. Mardi, enfin, le vice-président du groupe socialiste au Sénat, Rachid Temal, a annoncé à son tour « avoir demandé », au nom de son groupe, la création d’une commission d’enquête sur la gestion de la pandémie, « une fois la crise passée ». « La transparence devra être faite car des questions se posent », a-t-il expliqué au JDD.

Autant de déclarations qui agacent dans les coulisses du pouvoir. « Sous le vernis de l’unité nationale affichée, ces annonces sont ressenties clairement comme des menaces – elles en sont d’ailleurs – et nuisent au bon fonctionnement de l’Etat dans la lutte contre la crise, en mettant aux ministres et aux services une pression supplémentaire en plus de celle, déjà lourde, qu’ils supportent », explique un responsable de la majorité. Avant de souligner : « Les menaces sont évidentes. Une commission d’enquête peut déboucher sur des sanctions pénales. »


Pour cadrer les différentes enquêtes parlementaires annoncées, l’Assemblée nationale a annoncé, mardi 24 mars, la création d’une mission d’information sur la gestion de l’épidémie, qui devrait être présidée par le président (La République en marche, LRM) de l’institution, Richard Ferrand, proche d’Emmanuel Macron. Cette mission, qui va contrôler chaque semaine les mesures prises par le gouvernement, pourrait se doter des prérogatives d’une commission d’enquête.

Ce travail ne se fera pas « dans une optique à charge, ni contre cette majorité ni contre la précédente », a prévenu le patron des députés LRM, Gilles Le Gendre. Une manière de couper l’herbe sous le pied à l’offensive des oppositions.

Plusieurs plaintes envoyées à la CJR
Déjà, les premières poursuites se profilent. Mardi 24 mars, un patient atteint du SARS-CoV-2 a porté plainte contre X pour « entrave aux mesures d’assistance » devant la Cour de justice de la République (CJR), seule instance habilitée à juger des actes commis par des membres du gouvernement dans l’exercice de leurs fonctions, a révélé BFM-TV. En cause : la supposée « inaction » du gouvernement à mesure que les avertissements de la communauté scientifique se multipliaient.

En fin de semaine dernière, un collectif de médecins appelé C19 a également annoncé son intention de porter plainte contre l’ancienne ministre de la santé, Agnès Buzyn, et le premier ministre, Edouard Philippe, devant la CJR, estimant que ces derniers « avaient conscience du péril et disposaient des moyens d’action, qu’ils ont toutefois choisi de ne pas exercer ». Leur initiative est appuyée par une pétition en ligne, qui a déjà recueilli près de 200 000 signatures en quatre jours.

Selon une source judiciaire, la CJR a déjà reçu cinq plaintes – quatre contre Edouard Philippe et Agnès Buzyn, et une contre le premier ministre et l’actuel ministre de la santé, Olivier Véran. Les motifs ? Blessures involontaires, homicides involontaires ou mise en danger de la vie d’autrui. La commission des requêtes de la CJR doit désormais se prononcer sur leur recevabilité.


Ces différents plaignants s’appuient notamment sur les déclarations d’Agnès Buzyn au Monde, qui a affirmé avoir alerté dès janvier le premier ministre sur la gravité de l’épidémie. Au sein de l’appareil d’Etat, certains voient d’ailleurs dans les confidences de l’ex-ministre de la santé une volonté de se couvrir en amont. « L’interview de Buzyn est une bombe atomique car elle prépare l’étape d’après sur les commissions d’enquête à venir et les éventuels procès », analyse un haut fonctionnaire, au fait de ces sujets.

« Rendez-vous au procès »
La présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, a tenté d’instrumentaliser cette polémique en estimant que « Mme Buzyn sera probablement amenée à donner des explications à la CJR ». « Se rend-elle compte qu’elle engage sa responsabilité pénale et celle des autres personnes qu’elle dit avoir prévenues ? », a commenté pour sa part le chef de file des « insoumis », Jean-Luc Mélenchon.

D’autres plaignants préfèrent se tourner vers le Conseil d’Etat, qui a été saisi à plusieurs reprises par des soignants pour obliger l’exécutif à prendre certaines décisions. Lundi, le juge des référés de l’institution a donné 48 heures au gouvernement pour durcir les conditions de confinement, ce qui a poussé Edouard Philippe à annoncer la fermeture des marchés ouverts ou à limiter les sorties à une heure par jour. Jeudi, le Conseil d’Etat devait de nouveau examiner une demande de syndicats d’infirmiers et de médecins sur l’approvisionnement en masques et en matériel pour les soignants, ainsi que la mise en place d’un dépistage massif.


Sur les réseaux sociaux, les menaces de poursuites se multiplient également, de la part de particuliers mais pas seulement. « Rendez-vous au procès », a ainsi tweeté le 24 mars Jérôme Marty, président du syndicat de médecins UFML, en exergue d’un article où la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, disait ne pas craindre de rendre des comptes sur l’épidémie. « L’imprévoyance du gouvernement et de l’administration française a été totale » et les autorités « auront des comptes à rendre », avait déclaré deux jours plus tôt Jean-Paul Hamon, président de la Fédération des médecins de France (FMF).

« Il faut s’attendre à une déferlante de plaintes contre l’Etat », reconnaît un membre du Conseil national des barreaux. « Etant donné les polémiques sur l’absence de protection des personnels soignants et l’impréparation de l’Etat et des hôpitaux, les familles de victime voudront demander des comptes », poursuit-il. De fait, un site Internet proposant des modèles de plainte pour les particuliers a déjà vu le jour. Selon que l’on est personnel soignant, personne malade ou non malade, trois types de plaintes contre X à adresser au procureur de la République peuvent être téléchargées. Il s’agit de plainte pour homicide volontaire, violences volontaires, mise en danger de la vie d’autrui, etc.

« Prêts à répondre »
Pour l’heure, aucune plainte de ce type n’est arrivée au parquet de Paris, explique Rémy Heitz, le procureur de la République. Au ministère de la justice, la direction des affaires criminelles et des grâces n’a pas non plus fait remonter d’information sur de telles procédures. Elle en serait immédiatement informée car derrière ces plaintes contre X, ce sont des ministres et des responsables d’administrations qui seraient visés.

Face à ces menaces, la sérénité est officiellement de mise au sein de l’exécutif. Le gouvernement « a pris ses responsabilités » et ne craint pas de « rendre des comptes » sur sa gestion de la crise du coronavirus devant une commission d’enquête parlementaire, a assuré, le 23 mars, sa porte-parole, Sibeth NDiaye. « Cela ne m’inquiète pas parce que je crois que nous avons, avec beaucoup de professionnalisme, de détermination et de gravité regardé cette crise en face (…) et nous avons pris nos responsabilités », a-t-elle estimé sur CNews. Avant d’ajouter : « C’est normal qu’on puisse rendre des comptes et c’est normal qu’une commission parlementaire interroge le processus de cette crise. » « Nous serons évidemment prêts à y répondre, ça fait partie du jeu démocratique », a poursuivi la secrétaire d’Etat.

A l’Elysée, on réfute également par avance le procès en inaction. « Le président a été le premier à mobiliser nos partenaires étrangers, il a été le premier dirigeant au monde à appeler à la mobilisation internationale, c’est lui qui a provoqué le sursaut européen, énumère l’entourage d’Emmanuel Macron. Dès janvier, on a rapatrié nos compatriotes. Dès janvier, on a mis en place des instances de suivi de l’épidémie. Les faits et la chronologie sont là, il n’y a pas de polémique à avoir. »


Sur le fond, l’exécutif appelle néanmoins à une forme d’indulgence, pointant les nombreuses inconnues autour du virus. « Le président n’a jamais dit qu’il avait toutes les solutions, au contraire. Cette crise nous met dans une position de grande humilité », reconnaît un proche du chef de l’Etat. Mais, ajoute cette source, « le président met tout en œuvre pour répondre à la crise. Il est transparent, réactif, sur tous les fronts. L’heure des comptes viendra mais plus tard. Le temps est aujourd’hui à l’action. Certains veulent nous punir alors que nous devons agir. Ce n’est pas responsable. »

En attendant, pas question de se défiler. Le moment venu, l’exécutif assumera ses choix, dit-on au sommet de l’Etat. « Les décisions ne sont pas prises par le conseil scientifique mais par le gouvernement, qui par nature est responsable », estime un proche d’Edouard Philippe. « Le comité scientifique va être responsable des avis qu’il émet. Ceux qui prennent des décisions, c’est le gouvernement, à la lumière des avis du comité scientifique », abonde la députée (LRM) de l’Essonne Marie Guévenoux, rapporteuse du projet de loi sur les mesures d’urgence.


Au sein de l’exécutif, on assure d’ailleurs que la perspective de devoir rendre des comptes est présente dans les esprits depuis le départ. « Sang contaminé, amiante : le grand public a reproché le manque de transparence à chaque fois. Nous, nous avons ouvert le capot, vantait une ministre, début mars. Nous donnons à voir comment se passe la gestion d’une crise épidémiologique. » Il y a dix jours, une secrétaire d’Etat soupirait, plus sceptique : « C’est sûr qu’on se fera engueuler sur la gestion de la crise, quoiqu’on fasse. Ça finira par arriver. »
"Il est aussi atroce qu'absurde, de voir les uns regorger de superflu, et les autres manquer du nécessaire." (D'Alembert)
Avatar de l'utilisateur
AllegroTurbo
Champcar For Ever
 
Messages: 1783
Inscription: 24 Avr 2006, 14:02

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede sheon le 26 Mar 2020, 19:19

Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 21150
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Rainier le Hier, 10:31

la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15387
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede sheon le Hier, 14:16


Malgré le titre de l'article :
"Il ne s'agit pas d'un appel à la grève mais d'un préavis de couverture, une possibilité offerte en dernier recours à chacun de nos personnels de faire valoir leurs droits s'ils ne se sentent pas protégés dans l'exercice de leur travail."
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 21150
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede sheon le Hier, 19:46

Image
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 21150
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Garion le Hier, 20:54

Cela illustre une grande question de l'humanité, doit on dimensionner les "équipements" pour un évènement tous les ans, tous les 10 ans, tous les 100 ans, tous les 1000 ans ou plus ?
Si on dimensionne les équipements pour tous les 100 ans, on va dépenser pour rien pendant 99 ans, et ça va pénaliser la population pendant ces 99 ans, car ça a un cout.
Dans le cas du Coronavirus, on semble être dans un événement tous les 100 ans (la dernière étant la grippe espagnole).
Dans mon domaine par exemple, on dimensionne le chauffage et la climatisation par rapport à ce qu'on appelle la température de base qui est la plus basse sur 10 ans (c'est l'usage et même la norme recommandée).
Mais s'il fait plus froid que ça, on n'arrive pas à maintenir la consigne et les gens vont avoir froid (on rajoute quand même 20% comme marge de sécurité), pas trop grave, on met un pull sur l'autre.
Mais si on avait un petit age glacière comme au moyen-age, tout le monde se caillerait chez soi car aucun système de chauffage actuel ne serait capable de compenser.
Et si on avait une vrai période glacière comme il y a 10 000 ans, n'en parlons pas.
Mais si on dimensionne les équipements de chauffage pour résister à un age glacière, non seulement, ça couterait une blinde à l'installation, mais en plus le rendement serait déplorable (le système tournerait en-dessous du son rendement nominal) et on se ruinerait pour un truc qui n'arrive que rarement.

On retrouve le même problème en santé. Doit-on dimensionner le nombre de lits et de médecins en fonction d'un évènement qui n'arrive que tous les 100 ans ?
Bien sûr, on se dit que la santé avant tout. Mais ça doit se faire en disant que les cotisations pour l'assurance maladie vont être multiplié par 10 ? Qui va être d'accord ?

Moi je n'ai pas la solution.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15835
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Garion le Hier, 21:11

sheon a écrit:"Il ne s'agit pas d'un appel à la grève mais d'un préavis de couverture, une possibilité offerte en dernier recours à chacun de nos personnels de faire valoir leurs droits s'ils ne se sentent pas protégés dans l'exercice de leur travail."

Et puis il faudrait se demander pourquoi un syndicat qui a 0.1% de la population comme adhérent peut se permettre de mettre en gravement en danger la situation économique du pays, on est dans une situation d'urgence. Il faut faire tourner le pays.
Je dirige une coopérative, et personne n'a demandé le chômage partiel, tout le monde a accepté de se mettre en télétravail, de sacrifier sa table de salle à manger pour y mettre son ordi, parce que la situation l'exige (je me souviens des premiers jours où certains m'ont qu'ils ne pourrait parce qu’ils manquaient de place, je leur ai dit d'utiliser leur ordinateur portable pour se connecter à distance, mais 5 jours après, ils ont tous fini par rapatrier l'ordi du boulot à la maison), et maintenant, tous conscient du problème, et ils ont demandé à prendre leur ordi à la maison sans que je fasse la moindre demande, ni pression.
La CGT devrait réfléchir à ce que veulent les gens avant de s'opposer à tout.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15835
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede iceman46 le Hier, 21:25

Garion a écrit:
sheon a écrit:"Il ne s'agit pas d'un appel à la grève mais d'un préavis de couverture, une possibilité offerte en dernier recours à chacun de nos personnels de faire valoir leurs droits s'ils ne se sentent pas protégés dans l'exercice de leur travail."

Et puis il faudrait se demander pourquoi un syndicat qui a 0.1% de la population comme adhérent peut se permettre de mettre en gravement en danger la situation économique du pays, on est dans une situation d'urgence. Il faut faire tourner le pays.
Je dirige une coopérative, et personne n'a demandé le chômage partiel, tout le monde a accepté de se mettre en télétravail, de sacrifier sa table de salle à manger pour y mettre son ordi, parce que la situation l'exige (je me souviens des premiers jours où certains m'ont qu'ils ne pourrait parce qu’ils manquaient de place, je leur ai dit d'utiliser leur ordinateur portable pour se connecter à distance, mais 5 jours après, ils ont tous fini par rapatrier l'ordi du boulot à la maison), et maintenant, tous conscient du problème, et ils ont demandé à prendre leur ordi à la maison sans que je fasse la moindre demande, ni pression.
La CGT devrait réfléchir à ce que veulent les gens avant de s'opposer à tout.


clair on va demander aux caissieres de faire du télétravail et tu feras tes courses virtuelles,des repas virtuels,tu pourras meme de torcher virtiuellement,tout ça pour continuer a faire tourner le pays. :good
http://www.toilef1.com/IMG/jpg/140107spa.jpg

au revoir mon ami,continue a regarder les grands prix la haut au paradis des fans de sport auto.
Avatar de l'utilisateur
iceman46
Iceman
 
Messages: 10778
Inscription: 14 Avr 2010, 20:03

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Garion le Hier, 21:37

iceman46 a écrit:clair on va demander aux caissieres de faire du télétravail et tu feras tes courses virtuelles,des repas virtuels,tu pourras meme de torcher virtiuellement,tout ça pour continuer a faire tourner le pays. :good

Mais si je devais aller au boulot car nécessaire, je n'aurai pas hésité à le faire. Coronavirus ou pas. Je prend même le risque de faire des courses 1 fois par semaine en croisant beaucoup plus de gens potentiellement contaminé qu'à mon boulot.
Et j'ai même remercié les caissières d'être là aujourd'hui, et je suis même sorti pour remercier les éboueurs lundi (en risquant oh mon dieu ! de contracter leur virus).
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15835
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Garion le Hier, 21:40

Mais bon ma question sur le risque acceptable, tu en penses quoi plutôt que de parler la CGT dont tout le monde se fout ?
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15835
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Garion le Hier, 21:45

Mea culpa : Les syndicats sont important, mais la CGT abuse (c'est quand même leur rôle).
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15835
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Ouais_supère le Hier, 21:49

Oui, le télétravail, un régal, mes horaires c'est devenu 8h - 21h30 7 jours sur 7, à salaire égal, une révolution.
Ouais_supère
 
Messages: 22471
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Garion le Hier, 22:00

On te demande ça au boulot ? Il y a quand même une durée maximum de travail prévue. L'état d'urgence sanitaire ne s'applique pas n'importe comment.
Moi en tout cas, je ne demande pas ça, mais si l'état me le demandais, je pense que je le ferai et sans me plaindre (circonstances obligent).
Pendant la guerre, les gens travaillaient sans compter, c'était nécessaire.
Faudrait justement peut-être que le travail s'organise autrement. Les coopératives, c'est l'avenir.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15835
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Garion le Hier, 22:01

Mais bon, personne ne réagit sur ma question du "dimensionnement".
Je pense que l'essentiel est là.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15835
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede iceman46 le Hier, 22:07

Garion a écrit:
iceman46 a écrit:clair on va demander aux caissieres de faire du télétravail et tu feras tes courses virtuelles,des repas virtuels,tu pourras meme de torcher virtiuellement,tout ça pour continuer a faire tourner le pays. :good

Mais si je devais aller au boulot car nécessaire, je n'aurai pas hésité à le faire. Coronavirus ou pas. Je prend même le risque de faire des courses 1 fois par semaine en croisant beaucoup plus de gens potentiellement contaminé qu'à mon boulot.
Et j'ai même remercié les caissières d'être là aujourd'hui, et je suis même sorti pour remercier les éboueurs lundi (en risquant oh mon dieu ! de contracter leur virus).


ben moi tu vois je voulais aller bossé mais mon patron preferé me mettre au chomage partiel car il avait contracté une assurance au cas ou donc je vais perdre de l'argent car je ne vais pas travailler mais pas lui sympa non?
je pense que tout les gens qui bossent n'ont pas le choix car s'ils s'arrentent ils perdent un max de pognonet vu que ca va durer ils risquent de se retrouver dans la merde.
http://www.toilef1.com/IMG/jpg/140107spa.jpg

au revoir mon ami,continue a regarder les grands prix la haut au paradis des fans de sport auto.
Avatar de l'utilisateur
iceman46
Iceman
 
Messages: 10778
Inscription: 14 Avr 2010, 20:03

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede iceman46 le Hier, 22:15

Garion a écrit:Mais bon ma question sur le risque acceptable, tu en penses quoi plutôt que de parler la CGT dont tout le monde se fout ?

perso si je suis sur de ne rien risquer ,je bosserais volontier car sinon tout va se casser la gueule on va se retrouver dans une merde grave.
pour exemple ma boite n'a pas juger utile de me fournir du gel et des masques alors que je suis en contact permanent avec au moins une trentaines de clients vu que je suis commercial,je me suis acheter personellement tout ça,pire jusqu'a ce que macron fasse son premier discours le jeudi soir je passais pour un vieux con (ok c'est surement vrai) et puis le vendredi il fallait tout a coup se dire bonjours avec le coude et se laver les mains.
donc bosser pour que le pays ne se casse pas la gueule oui mais pas au peril de sa vie.
http://www.toilef1.com/IMG/jpg/140107spa.jpg

au revoir mon ami,continue a regarder les grands prix la haut au paradis des fans de sport auto.
Avatar de l'utilisateur
iceman46
Iceman
 
Messages: 10778
Inscription: 14 Avr 2010, 20:03

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Garion le Hier, 22:16

Le problème, c'est ton patron, je ne connais pas ton boulot, mais si le travail est possible dans ton cas, il aurait du laisser faire.
Maintenant, tu me parles d'un max de pognon perdu, 80% ce n'est déjà pas si mal vu la situation dans lequel on est. Combien tu crois que les gens ont perdu pendant la guerre ?
Rien n'est assuré. Et tu sais, en tant que gérant de société coopérative, je ne ne suis que salarié moi aussi, je ne gagne pas plus que mon salaire.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15835
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Garion le Hier, 22:23

iceman46 a écrit:perso si je suis sur de ne rien risquer ,je bosserais volontiers car sinon tout va se casser la gueule on va se retrouver dans une merde grave

:o
pour exemple ma boite n'a pas juger utile de me fournir du gel et des masques alors que je suis en contact permanent avec au moins une trentaines de clients vu que je suis commercial,je me suis acheter personellement tout ça,pire jusqu'a ce que macron fasse son premier discours le jeudi soir je passais pour un vieux con (ok c'est surement vrai) et puis le vendredi il fallait tout a coup se dire bonjours avec le coude et se laver les mains.
Des masques et du gel, il n'y en a pas pour tout le monde, je pense que tu le comprends. C'est normal que le peu disponible aille au personnel soignant, non ? (ils sont dans une situation bien pire)

donc bosser pour que le pays ne se casse pas la gueule oui mais pas au peril de sa vie.

Je comprend le principe, mais l'effonrdrement de l'économie pourrait être pire au niveau survie. Si tout s'effondre, tu pourrais bien plus risquer ta vie dans l'effondrement de notre système de santé par faute de soignant ou de fonds que par le risque de choper cette saleté de virus.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15835
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede iceman46 le Hier, 22:26

Garion a écrit:Le problème, c'est ton patron, je ne connais pas ton boulot, mais si le travail est possible dans ton cas, il aurait du laisser faire.
Maintenant, tu me parles d'un max de pognon perdu, 80% ce n'est déjà pas si mal vu la situation dans lequel on est. Combien tu crois que les gens ont perdu pendant la guerre ?
Rien n'est assuré. Et tu sais, en tant que gérant de société coopérative, je ne ne suis que salarié moi aussi, je ne gagne pas plus que mon salaire.


je suis d'accord je bosse pas ,je suis chez moi et je gagne 80% de mon salaire au lieu de rien mais ce n'est pas mon choix,car je pouvais bosser encore facile 15 jours en prenant des precautions.
le probleme c'est le patronat qui gere ses interets avants ceux du pays et de leurs salariés,ils s'en tapent de la france ce qui compte c'est qu'eux ne se retrouvent pas dans le merde et surtout qu'a travers cette tragedie ils arrivent encore a gagner du pognon.
donc le patriotisme,le devoir oui mais pas pour eux.
http://www.toilef1.com/IMG/jpg/140107spa.jpg

au revoir mon ami,continue a regarder les grands prix la haut au paradis des fans de sport auto.
Avatar de l'utilisateur
iceman46
Iceman
 
Messages: 10778
Inscription: 14 Avr 2010, 20:03

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede iceman46 le Hier, 22:28

Garion a écrit:
iceman46 a écrit:perso si je suis sur de ne rien risquer ,je bosserais volontiers car sinon tout va se casser la gueule on va se retrouver dans une merde grave

:o
pour exemple ma boite n'a pas juger utile de me fournir du gel et des masques alors que je suis en contact permanent avec au moins une trentaines de clients vu que je suis commercial,je me suis acheter personellement tout ça,pire jusqu'a ce que macron fasse son premier discours le jeudi soir je passais pour un vieux con (ok c'est surement vrai) et puis le vendredi il fallait tout a coup se dire bonjours avec le coude et se laver les mains.
Des masques et du gel, il n'y en a pas pour tout le monde, je pense que tu le comprends. C'est normal que le peu disponible aille au personnel soignant, non ? (ils sont dans une situation bien pire)

donc bosser pour que le pays ne se casse pas la gueule oui mais pas au peril de sa vie.

Je comprend le principe, mais l'effonrdrement de l'économie pourrait être pire au niveau survie. Si tout s'effondre, tu pourrais bien plus risquer ta vie dans l'effondrement de notre système de santé par faute de soignant ou de fonds que par le risque de choper cette saleté de virus.

je suis d'accord mais au moment ou j'ai soulevé le probleme l'epidemie commencait en italie donc tout etait dispo car le virus etait pas chez nous ,
http://www.toilef1.com/IMG/jpg/140107spa.jpg

au revoir mon ami,continue a regarder les grands prix la haut au paradis des fans de sport auto.
Avatar de l'utilisateur
iceman46
Iceman
 
Messages: 10778
Inscription: 14 Avr 2010, 20:03

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede DCP le Hier, 22:33

Garion a écrit:Mais bon, personne ne réagit sur ma question du "dimensionnement".
Je pense que l'essentiel est là.


Je connais mal le système de santé en France, mais, avant de parler de "dimensionnement", il faudrait savoir, si, en temps normal, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes et si tout fonctionne bien ? Les acteurs du secteur qui se plaignaient avant du manque de moyens, il me semble qu'ils le faisaient par rapport à la situation normale, pas par rapport à une situation hypothétique de pandémie, non ? Et dans l'article, on parle du manque de choses basiques pour protéger les acteurs, de masques....etc.....franchement, du moment que la pandémie a commencé en Chine, puis a atteint l'Italie....il ne fallait pas être grand clerc pour deviner qu'elle allait se répandre dans le reste de l'Europe ? Et commencer à prendre directement des mesures fortes pour tenter de garantir l'approvisionnement de choses basiques pour protéger ceux qui sont en première ligne ?
Après, je n'ai pas tous les éléments pour juger l'action des différents responsables, mais quand tu lis les confessions d'Agnès Buzyn....etc....
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 24315
Inscription: 26 Fév 2003, 10:18

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede DCP le Hier, 22:35

L'effondrement de l'économie ? On a trouvé de l'argent pour sauver les banques lors de la crise financière, on ne pourrait pas en trouver pour sauver les entreprises lors de cette crise ?
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 24315
Inscription: 26 Fév 2003, 10:18

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede iceman46 le Hier, 22:39

DCP a écrit:
Garion a écrit:Mais bon, personne ne réagit sur ma question du "dimensionnement".
Je pense que l'essentiel est là.


Je connais mal le système de santé en France, mais, avant de parler de "dimensionnement", il faudrait savoir, si, en temps normal, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes et si tout fonctionne bien ? Les acteurs du secteur qui se plaignaient avant du manque de moyens, il me semble qu'ils le faisaient par rapport à la situation normale, pas par rapport à une situation hypothétique de pandémie, non ? Et dans l'article, on parle du manque de choses basiques pour protéger les acteurs, de masques....etc.....franchement, du moment que la pandémie a commencé en Chine, puis a atteint l'Italie....il ne fallait pas être grand clerc pour deviner qu'elle allait se répandre dans le reste de l'Europe ? Et commencer à prendre directement des mesures fortes pour tenter de garantir l'approvisionnement de choses basiques pour protéger ceux qui sont en première ligne ?
Après, je n'ai pas tous les éléments pour juger l'action des différents responsables, mais quand tu lis les confessions d'Agnès Buzyn....etc....


:o
http://www.toilef1.com/IMG/jpg/140107spa.jpg

au revoir mon ami,continue a regarder les grands prix la haut au paradis des fans de sport auto.
Avatar de l'utilisateur
iceman46
Iceman
 
Messages: 10778
Inscription: 14 Avr 2010, 20:03

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Garion le Hier, 23:10

DCP a écrit:
Garion a écrit:Mais bon, personne ne réagit sur ma question du "dimensionnement".
Je pense que l'essentiel est là.


Je connais mal le système de santé en France, mais, avant de parler de "dimensionnement", il faudrait savoir, si, en temps normal, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes et si tout fonctionne bien ? Les acteurs du secteur qui se plaignaient avant du manque de moyens, il me semble qu'ils le faisaient par rapport à la situation normale, pas par rapport à une situation hypothétique de pandémie, non ? Et dans l'article, on parle du manque de choses basiques pour protéger les acteurs, de masques....etc.....franchement, du moment que la pandémie a commencé en Chine, puis a atteint l'Italie....il ne fallait pas être grand clerc pour deviner qu'elle allait se répandre dans le reste de l'Europe ? Et commencer à prendre directement des mesures fortes pour tenter de garantir l'approvisionnement de choses basiques pour protéger ceux qui sont en première ligne ?
Après, je n'ai pas tous les éléments pour juger l'action des différents responsables, mais quand tu lis les confessions d'Agnès Buzyn....etc....

Je ne connais pas bien les autres systèmes, mais le système français n'a pas l'air trop mal foutu par rapport aux autres.
Est-ce que ça fonctionne bien ? A priori mieux que beaucoup d'autres, mais ce n'est surement pas parfait.
Mais dans une situation extrême comme en ce moment, qui ne manquement pas de masque ? Le situation en Suisse est décalée temporairement par rapport à celle de la France. mais ne crois-tu pas que le manque de moyen (ou plus précisément de masque) va se faire sentir en Suisse aussi ?
Je ne connais pas vraiment la situation en Suisse, mais si c'est comme en France, on a une production locale, mais in fine, c'est la production chinoise qui nous approvisionne, et comme ils ont préféré les garder pour eux (ce que je comprend), on en manque, et chez vous, arrivez-vous à produire les masques nécessaires quand cela serait nécessaire ?
Pour approvisionnement, je pense qu'on en s'en sort pas trop mal, j'ai pu trouver tout ce qu'il me fallait aujourd'hui, y compris du PQ :D
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15835
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Garion le Hier, 23:11

DCP a écrit:L'effondrement de l'économie ? On a trouvé de l'argent pour sauver les banques lors de la crise financière, on ne pourrait pas en trouver pour sauver les entreprises lors de cette crise ?

On a juste garanti les prêts, ça n'a rien couté à l'état puisqu'elles ont réussi à survivre. Et c'est encore ce que l'état va faire, juste se poter garant.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15835
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Garion le Hier, 23:15

iceman46 a écrit: je suis d'accord mais au moment ou j'ai soulevé le problème lépidémie commençait en italie donc tout etait dispo car le virus etait pas chez nous ,

Oui, mais bon, yaka fokon, on connait, la réalité est autrement plus compliquée.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15835
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Garion le Hier, 23:17

DCP a écrit:
Garion a écrit:Mais bon, personne ne réagit sur ma question du "dimensionnement".
Je pense que l'essentiel est là.

Mais au final pas de réponse sur cette question, on doit dimensionner à quelle échelle pour que les gens ne se plaignent pas ?
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15835
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Garion le Hier, 23:31

Et puis pour tout aille bien, il suffit d'écouter :D :
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15835
Inscription: 19 Fév 2003, 09:15
Localisation: Le village

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Kadoc le Aujourd'hui, 00:39

Garion a écrit:
DCP a écrit:
Garion a écrit:Mais bon, personne ne réagit sur ma question du "dimensionnement".
Je pense que l'essentiel est là.

Mais au final pas de réponse sur cette question, on doit dimensionner à quelle échelle pour que les gens ne se plaignent pas ?

Deja il faut dimensionner pour les situations de non-crise. Ce qui n'est visiblement pas le cas.
Ensuite si tu sais que tu es sous-dimensionne tu te dois d'etre prudent et te preparer des que possible (c'est a dire debut janvier), et surtout tu utilises une strategie qui necessite juste quelques neurones: si l'hopital n'est pas capable d'accueillir un flot de patients, et ben tu depistes et mets en isolement pour eviter que ca se propage et que les hopitaux soit submerges. Et tu evites les declarations a la con tous les jours pour minimiser le danger.
Pour le coup, "les connards qui nous gouvernent" sont vraiment en-dessous de toux. :D
N'ayez pas peur de l'avenir, vous n'en avez pas.
Kadoc
gravitation, dégravitation
 
Messages: 8958
Inscription: 07 Fév 2011, 12:11
Localisation: elle est ou la poulette?

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede sheon le Aujourd'hui, 10:06

Garion a écrit:Cela illustre une grande question de l'humanité, doit on dimensionner les "équipements" pour un évènement tous les ans, tous les 10 ans, tous les 100 ans, tous les 1000 ans ou plus ?
Si on dimensionne les équipements pour tous les 100 ans, on va dépenser pour rien pendant 99 ans, et ça va pénaliser la population pendant ces 99 ans, car ça a un cout.
Dans le cas du Coronavirus, on semble être dans un événement tous les 100 ans (la dernière étant la grippe espagnole).
Dans mon domaine par exemple, on dimensionne le chauffage et la climatisation par rapport à ce qu'on appelle la température de base qui est la plus basse sur 10 ans (c'est l'usage et même la norme recommandée).
Mais s'il fait plus froid que ça, on n'arrive pas à maintenir la consigne et les gens vont avoir froid (on rajoute quand même 20% comme marge de sécurité), pas trop grave, on met un pull sur l'autre.
Mais si on avait un petit age glacière comme au moyen-age, tout le monde se caillerait chez soi car aucun système de chauffage actuel ne serait capable de compenser.
Et si on avait une vrai période glacière comme il y a 10 000 ans, n'en parlons pas.
Mais si on dimensionne les équipements de chauffage pour résister à un age glacière, non seulement, ça couterait une blinde à l'installation, mais en plus le rendement serait déplorable (le système tournerait en-dessous du son rendement nominal) et on se ruinerait pour un truc qui n'arrive que rarement.

On retrouve le même problème en santé. Doit-on dimensionner le nombre de lits et de médecins en fonction d'un évènement qui n'arrive que tous les 100 ans ?
Bien sûr, on se dit que la santé avant tout. Mais ça doit se faire en disant que les cotisations pour l'assurance maladie vont être multiplié par 10 ? Qui va être d'accord ?

Moi je n'ai pas la solution.

Alors, pour information, le système de santé dysfonctionne déjà en temps normal, car les revendications du personnel de santé étaient faites bien avant l'arrivée du coronavirus.
Donc, fatalement, un hôpital qui fonctionne mal en temps normal (pas assez de lits, manque de personnel et d'équipements) va totalement saturer en temps de crise. Pour reprendre ton exemple : si ton système de chauffage est sous-dimensionné pour un hiver normal, n'espère pas que ça va tenir les jours de grand froid.

(quant au 0,1%, sans commentaires :roll: )
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 21150
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede sheon le Aujourd'hui, 10:08

Garion a écrit:
sheon a écrit:"Il ne s'agit pas d'un appel à la grève mais d'un préavis de couverture, une possibilité offerte en dernier recours à chacun de nos personnels de faire valoir leurs droits s'ils ne se sentent pas protégés dans l'exercice de leur travail."

Et puis il faudrait se demander pourquoi un syndicat qui a 0.1% de la population comme adhérent peut se permettre de mettre en gravement en danger la situation économique du pays, on est dans une situation d'urgence. Il faut faire tourner le pays.
Je dirige une coopérative, et personne n'a demandé le chômage partiel, tout le monde a accepté de se mettre en télétravail, de sacrifier sa table de salle à manger pour y mettre son ordi, parce que la situation l'exige (je me souviens des premiers jours où certains m'ont qu'ils ne pourrait parce qu’ils manquaient de place, je leur ai dit d'utiliser leur ordinateur portable pour se connecter à distance, mais 5 jours après, ils ont tous fini par rapatrier l'ordi du boulot à la maison), et maintenant, tous conscient du problème, et ils ont demandé à prendre leur ordi à la maison sans que je fasse la moindre demande, ni pression.
La CGT devrait réfléchir à ce que veulent les gens avant de s'opposer à tout.

C'est quoi le rapport entre le télétravail et les gens à qui on demande d'aller bosser sur place tous les jours ? Aucun.
L'économie, on s'en fout : le plus important, aujourd'hui, maintenant, c'est la santé de la population. Point.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 21150
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede sheon le Aujourd'hui, 10:11

DCP a écrit:L'effondrement de l'économie ? On a trouvé de l'argent pour sauver les banques lors de la crise financière, on ne pourrait pas en trouver pour sauver les entreprises lors de cette crise ?

Si, et ça va partir dans les dividendes "pour rassurer les actionnaires". Sûr et certain, on nous l'a déjà faite en 2008.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 21150
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Dervi le Aujourd'hui, 10:26

Garion a écrit:
DCP a écrit:L'effondrement de l'économie ? On a trouvé de l'argent pour sauver les banques lors de la crise financière, on ne pourrait pas en trouver pour sauver les entreprises lors de cette crise ?

On a juste garanti les prêts, ça n'a rien couté à l'état puisqu'elles ont réussi à survivre. Et c'est encore ce que l'état va faire, juste se poter garant.


C'était une garantie sur les prêts accordés par les banques aux entreprises (pour que les banques continuent de prêter et amortissent la crise dans l'économie réelle).
Des entreprises ont fait faillite et la garantie a été activée pour couvrir les dettes non remboursées aux banques.
Dervi
 
Messages: 851
Inscription: 21 Déc 2009, 12:04

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Rainier le Aujourd'hui, 12:05

Les personnes qui ont acheté des actions NOVACYT (firme spécialisée en équipements médicaux) en octobre 2019, ont vu leur mise multipliée par 27 en 5 mois (si elles vendent aujourd'hui)...
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15387
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Précédente

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 16 invités