Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Hugues le 15 Nov 2019, 17:35

Marlaga a écrit:fantasme de la peur du fachisme en parlant du RN.

On est d'accord sur ce diagnostic.

Pour le reste, tu fais toi-même de la propagande grossière et répétée donc bon.


Si tu le dis... Je présente ça pourtant comme mes opinions ... Et ça n'engage donc que moi. Libre à chacun de prendre ou non.

Quand la propagande (celle d'Elkrief) présente ça comme le "bon sens" ou la "vérité" ou l' "évidence". En présentant une émission de débat et de journalisme mais en étant soit-même détenteur d'une certitude sous couvert de journalisme (en principe le journalisme parle de la vérité, non des opinions) ou d'arbitre du débat (en principe l'arbitre n'a pas d'avis, ou ne le montre pas)
Et engage tous derrière son évidence, sa "vérité" (en particulier ceux qui n'ont le temps pour s'intéresser à la complexité de la Vérité [pour la distinguer de la "vérité"] ), puisque "hey c'est une évidence", chassant les irrationnels du débat démocratique, ceux qui ne voient pas l'évidence.

Je peux bien dénoncer les grands prêtres des évidences non ? Qui ne l'est non parce qu'ils l'ont démontré par l'argumentation et la raison, mais juste parce qu'ils ont claironné de leur puissance médiatique que ça l'était, l'évidence.
En un mot ta comparaison est bancale, on me trouve toujours pour argumenter, tu le sais bien.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3742
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Marlaga le 16 Nov 2019, 14:09

Maverick a écrit:
Rainier a écrit:
Maverick a écrit:
Marlaga a écrit:Sinon, on a retrouvé l'instagram d'une étudiante qui se plaignait à la TV de la précarité des étudiants en disant "Je demande pas qu'on me donne un SMIC, juste qu'on me donne les besoins nécessaires pour étudier dans des conditions favorables". Elle y avait posté ses photos de vacances à Cancun, d'autres vacances lointaines, des fringues de luxe...elle a mis son compte en privé depuis :lol:
Et donc ?


Et donc ce n'est pas aux français qui payent des impôts de financer les vacances de cette idiote à Cancun ou en Thaïlande, ni de lui payer des fringues de "marque" !
Quand est-elle partie en vacances ? Que faisait-elle à ce moment là ? Est-ce qu'elle travaillait ou étudiait ? Es-tu sûr que c'est elle qui a payé ses vacances ?


Es-tu sûr que c'est elle qui paye ses études ? Es-tu sûr qu'elle a des difficultés financières ?

Tout ce foin est débile de toutes façons. L'autre qui s'est immolé avait triplé sa 2e année et il a logiquement perdu sa bourse. C'est normal quand on passe son temps à militer, à s'engager dans des syndicats étudiants et en politique et qu'on n'étudie pas. Le système est logique et fonctionne. Qu'on me montre un vrai étudiant en précarité, pas un militant triplant ou une vacancière.
#JeSuisZemmour
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 21220
Inscription: 12 Mar 2007, 08:45

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Hugues le 25 Nov 2019, 19:45

Pendant ce temps, sur BFM TV...



Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3742
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Hugues le 25 Nov 2019, 19:49







Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3742
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Shoemaker le 25 Nov 2019, 19:58

A propos de la loi sur les retraites.
Au-delà de l'usine à gaz totalement absconse pour un esprit moyen, voici, planqué, ce qui se prépare peut-être en catimini et à moyen terme (texte présenté par Coralie Delaume, écrit par un anonyme). Ca mérite d'être lu.

On ne le répétera jamais assez. L'objectif de l'actuel projet de réforme des retraites ne vise pas, en premier lieu, à simplifier le régime des retraites par répartition ni, en dernière instance, à combler le déficit prévu en 2025 (sciemment organisé par les dispositifs d'exonérations de cotisations sociales et le gel du taux de cotisations patronales), mais à ouvrir la voie à la retraite par capitalisation. On ne peut pas comprendre l'actuel projet de "réforme" des retraites par répartition sans le mettre en relation avec l'entrée en vigueur depuis le 1er octobre des nouveaux Plans d'épargne retraite créés par la Loi PACTE (la même loi qui prévoit la privatisation d'Aéroports de Paris et de la Française des Jeux). C'est un point extrêmement important et je vous demande de lire ce papier un peu long jusqu'au bout pour bien comprendre de quoi il s'agit.
La retraite par répartition est un système de couverture des pensions reposant sur la solidarité "intergénérationnelle", autrement dit les salariés cotisent, non pas pour leur propre retraite individuelle future, mais pour les pensions des retraités d'aujourd'hui. Jusqu'à ce qu'on diversifie les sources de financement du régime des retraites, ce dernier était exclusivement financé, à l'origine, par les cotisations sociales salariées et patronales (du salaire "socialisé"). L'idée, révolutionnaire lorsque ce régime est créé à la Libération, est que le financement des retraites doit être assuré par le travail (c'est-à-dire les salaires) qui constitue, non pas un coût, comme le patronat et le gouvernement ne cessent de le marteler, mais une "richesse", la source même de toute valeur économique. En bref, nous n'avons pas besoin des revenus du capital (qui ne sont jamais qu'une spoliation de ce qui a été créé par le travail) pour financer nos retraites, car seul le travail créé de la valeur. Voir, sur le sujet, l’excellent livre de Bernard Friot, L’enjeu des retraites.
A l'inverse, la retraite par capitalisation (les différentes catégories de fonds de pension "à prestations ou cotisations définies", plans d'épargne retraite, mais aussi l'assurance-vie, etc.) provient de l'épargne de chaque individu qui, à la fin de sa carrière, touchera une rente assise sur son épargne et abondé par les intérêts des placements financiers de cette épargne. Autrement dit, le revenu du travail est transformé en capital placé sur des titres financiers, ce qui est une façon pour le capital de capter une deuxième fois les revenus du travail pour dégager du profit financier. Concrètement, lorsqu'un salarié épargne sur un produit par capitalisation, le fonds qui gère son épargne la place sur des titres (des actions d'entreprise ou des obligations d'entreprise ou d'Etat, c'est-à-dire de la dette privée ou publique). Ainsi, actuellement, la dette de l'Etat français est détenue en grande majorité par des compagnies d'assurance (qui vend des assurance-vies) ou des fonds de pension. C'est pourquoi on a pu dire que l'Etat français, qui emprunte de l'argent sur les marchés financiers et rembourse chaque année sa dette avec des intérêts (ce qu'on appelle dans les lois de finances le "service de la dette"), finance les retraites des Américains dont une grande partie est gérée par des fonds de pension (l'autre partie étant assurée, dans une moindre mesure, par un système de retraites par répartition instituée par Roosevelt en 1935).
Bien entendu, régulièrement, comme on l'a vu lors des crises de 2001 et surtout de 2008, une partie de ces placements disparaissent en fumée en cas d'éclatement de la "bulle financière", les emprunteurs, le plus souvent privés, faisant défaut en cascade. Ce sont, par exemple, dans le cas de la crise des subprimes, les ménages américains ayant contracté des crédits hypothécaires auprès d'organismes bancaires ou des assurances qui avaient transformé cette dette en titres financiers négociables très risqués. Des millions d'Américains ont ainsi perdu leurs économies lors de ces crises successives. Autre exemple, au Chili, le peuple se révolte aujourd'hui pour protester notamment contre la gestion de leurs retraites par des cinq fonds de pension (les AFP) créés en 1980 par Pinochet et le frère de l'actuel Président du Chili, Sebastian Pinera, et détenus par les plus grandes familles chiliennes. Non seulement ces fonds de pension dits "à cotisations définies" font supporter l'intégralité du risque aux salariés mais, surtout, les employeurs ne cotisent pas un centime. Seuls les salariés contribuent (à hauteur de 10% de leurs salaires) de sorte que leurs pensions sont parmi les plus faibles des pays de l'OCDE alors que la rentabilité des fonds AFP atteint, elle, jusqu'à 15%.
Revenons en France où l'enjeu s'élève à 240 milliards d’euros, soit le montant actuel du budget du régime des retraites. C'est une partie de ces 240 milliards (11,5% du PIB) dont les fonds de pensions, avides de nouvelles sources d'épargne, veulent s'emparer. Or, plus le volume d'épargne qu'ils auront arraché à la retraite par capitalisation augmentera, plus il leur sera difficile d'assurer un rendement intéressant à leurs épargnants. Pourquoi ? Parce qu'il existe aujourd'hui dans le monde un excès d'épargne (qui paradoxalement va de pair avec un surendettement mondial, supérieur à son niveau de 2008 avant la crise des subprimes) qui participe en grande partie (il y a d'autres causes) à tirer les taux d'intérêt vers le bas (une des contradictions majeures du capitalisme actuel), ce qui explique notamment la flambée des prix de l'immobilier dans les grandes métropoles mondiales. En effet, plus les taux d'intérêt baissent, moins la rémunération des épargnants est élevée. Autre conséquence, les entreprises et surtout les Etats seront encore davantage incités à s'endetter. Ainsi, plus nos revenus du travail partiront dans la poche des fonds de pension, plus les Etats s'endetteront, ce qui leur permettra, dans un second temps, de justifier les privatisations, les réductions budgétaires et le démantèlement des services publics au nom de la nécessité de se... désendetter. Voir, à ce sujet, le livre passionnant et incontournable de Benjamin Lemoine, L’ordre de la dette. Ainsi, également, après avoir été spoliés deux fois par le capital (la première fois au travail, la seconde avec la retraite par capitalisation), nous le serons une troisième fois à travers les privatisations notamment, c'est-à-dire la vente de biens publics aux grands possédants (grandes entreprises, fonds d'investissement, fonds de pension, etc.). Nous serons même dépossédés une quatrième fois, les dispositifs d'épargne retraite, tel que le PER, bénéficiant également de dispositifs d'incitation fiscale (des niches fiscales) compensés par l'endettement de l'Etat et d’autres impôts sur les ménages (type taxe diesel) ; et même une cinquième fois puisqu’une fois que la prochaine bulle financière aura éclaté, les Etats viendront au secours des banques pour les renflouer avec notre argent, comme cela s'est produit après la crise de 2008.
Justement, venons-en au Plan d'Epargne Retraite (PER) « nouvelle génération » créé par la loi PACTE. Il est issu de la fusion de l'ensemble des produits d'épargne retraite pour les salariés créés par les gouvernements successifs depuis les années 1960 (et oui, le premier Président de la Vème République, De Gaulle, est aussi le premier à s'être attaqué à la retraite par répartition et à la Sécurité sociale obtenues de haute lutte à la Libération). Ce PER constitue l'un des éléments du dispositif de dynamitage de nos retraites. En effet, comme s'en cachent à peine les auteurs du rapport Delevoye, dont s'inspire le gouvernement pour sa "réforme", la mise en place d'un système par points individuel vise non seulement à acclimater les salariés à une la logique d'épargne individuelle, mais surtout, elle conduira, d'après les simulations des organisations patronales elles-mêmes, à réduire le montant des retraites. Les salariés seront ainsi poussés à souscrire des PER pour compenser cette baisse. Le rapport Delevoye prévoit même d'abaisser le seuil de calcul des retraites de 27 000 € brut/ mois à 10000€ si bien qu’une partie plus importante encore des hauts salaires (et qui cotisent le plus) seront encouragés à consacrer une part croissante de leurs revenus salariaux à l’épargne par capitalisation.
La réforme des retraites n’est pas seulement au cœur du dispositif de destruction de ce qu'il reste de notre modèle social construit à la Libération, il est également au cœur du processus d'adaptation de notre pays aux nouvelles exigences du capitalisme actuel, dans sa version financiarisée et globalisée. Le démantèlement des services publics, les attaques contre le droit du travail et les cadeaux fiscaux aux plus riches ne constituent, dans l'esprit du gouvernement actuel comme dans celui des précédents, que les conditions de possibilité de la mise œuvre de l'essentiel : placer définitivement le financement de notre économie sous la tutelle des marchés financiers en élargissant indéfiniment la domination sur nos sociétés et nos existences du capital financier qui, tel un vampire, demande toujours plus de sang pour ne pas mourir.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20052
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa


Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Shoemaker le 25 Nov 2019, 21:29

:lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20052
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Hugues le 25 Nov 2019, 22:16

Comme ça vaut son pesant de cacahuètes (et qu'en étant malin on peut le lire sans être abonné):

16 octobre 2019, 10h23. Une voix féminine, d'une politesse exquise, dans le combiné : « Je vous passe le souverain! » Faut-il qu'il le tienne en haute estime pour que le prince Albert II de Monaco, qui a rang de chef d'Etat et se fait rare dans les médias, accepte de prendre de son temps pour parler de Bernard Montiel. « Un ami », dit-il d'emblée, « quelqu'un qui gagne à être connu ». Il apprécie « son esprit malicieux, son humour : il aime faire des blagues. Il a un carnet d'adresses tellement extraordinaire et toujours des histoires croustillantes à raconter ». Il se souvient de fort joyeuses soirées dans la maison de l'animateur avec vue sur la dune du Pilat, dans le bassin d'Arcachon. Le prince achève : « J'aimerais le voir plus souvent. Quelquefois, j'ai besoin de rire un peu ».

«Pardon, mais votre com' est à chier !»

Rarement personnalité publique aura eu une image si erronée. De ce grand pudique, jaloux de sa vie privée, les Français savent peu de choses, sinon qu'il a animé dans les années 1980 des émissions de divertissement cultes et autres bêtisiers à forte audience : « La Une est à vous » ; « Ordinacoeur » ; « Une famille en or » ; « Surprise sur prise » ; et surtout « Vidéo Gag » ; dont il avait soufflé le concept à Étienne Mougeotte, grand patron de TF1, mais qu'il ne voulait pas présenter. « Ça a tout de suite cartonné. »

Ça l'a piégé, enfermé dans la caricature de l'amuseur public, du mondain de service, « du bouffon » comme il dit. « Les Inconnus » s'étaient délecté à le croquer, dans un sketch, en animateur demeuré. Ça l'a longtemps rendu malheureux. « Je suis à un âge où on s'en fout un peu », relativise cet éternel jeune homme, qui a ravalé de longue date sa soif de reconnaissance. Qui songerait, avec sa veste en cuir cintrée, qu'il a 62 ans ?

Les fidèles d' Alain Juppé font partie de ceux qui en parlent le mieux. À la fin des années 1990, l'ancien Premier ministre lui avait, très sérieusement, proposé de diriger sa communication à Bordeaux, ville que Montiel, natif du Maroc, a rejointe enfant. Lors d'un dîner avec le couple Juppé, cette grande gueule avait balancé cash : « Pardon de vous le dire, mais votre com' est à chier! » Réplique, piquée, du pince-sans-rire Alain Juppé, devant la tablée catastrophée : « Merci, c'est gentil… Vous qui êtes si fort, trouvez-moi donc une idée géniale d'ici demain! » C'est ainsi qu'est née la fête du vin, où Montiel, qui a toujours l'accent du Sud-Ouest, a fait venir la crème des VIP. « Il a beaucoup aidé Alain dans le rayonnement de la ville sur l'événementiel. Il l'avait un peu nommé ambassadeur. C'est un entremetteur de talent, un type qui n'a jamais eu le melon. Ne vous fiez pas aux apparences », plaide un juppéiste.

«Emmanuel, viens voir, c'est Bernard Montiel !»

On le voit comme l'ami des stars et des têtes couronnées. Il en joue, mais ça lui pèse. Cet homme de réseaux, qui livre ses conseils à des grands patrons, dirigeants de médias ou simples badauds, garde un carnet d'adresses colossal de l'époque où, employé du groupe hôtelier Accor, il convoyait des vedettes d'un bout à l'autre de la planète. Il fut l'un des rares invités au mariage de Laura Smet, est pote avec Elsa Zylberstein, Claudia Cardinale et Alain Delon … qui a fait un jour cette blague potache au téléphone à sa mère : « Bonjour, je suis le maître d'hôtel de votre fils! »

Carla Bruni, cet été, l'a convié à son concert du Lavandou, avec Nicolas Sarkozy. Il avait aussi accueilli Valérie Trierweiler au Pilat quand, cabossée par sa rupture avec François Hollande, elle s'apprêtait à publier son best-seller « Merci pour ce moment ». L'ancien président a même cru, un temps, que Montiel l'avait aidée à l'écrire…

C'est dire si les conseillers de l'Elysée, plus habitués à le voir dans les gazettes people, se sont pincé le nez en le croisant dans les couloirs du Palais. Longtemps, ils l'ont regardé de haut. Lui se marre : « La tête des gens! Monsieur Vidéo Gag! » Rares sont ceux qui le savent, mais il cultive un lien d'amitié avec les Macron. Le président et son épouse, qui aiment la transgression, se moquent comme d'une guigne du qu'en-dira-t-on. Ils ont fait sa connaissance lors d'un concert à Bercy. Brigitte Macron, ce soir-là, fonce sur lui : « Vous êtes encore plus beau en vrai! Emmanuel, viens voir, c'est Bernard Montiel! » Il l'avoue, il ignore alors qui est ce jeune ministre fraîchement nommé. Macron le toise en riant : « Je suis très jaloux, ma femme vous adore ». Avec la future first lady, ils ne se sont plus quittés. Quand elle a découvert leur lien d'amitié un jour dans « C à vous », Catherine Deneuve s'est esclaffée. Ça l'a blessé : « Mépris de classe. »

«Bernard, c'est un décodeur de la société»

Ce que les Macron apprécient chez lui? Les pieds bien plantés dans la glaise, il dit les choses franco au président quand il « déconne ». Lui qui compte dans sa famille des sympathisants Gilets jaunes fait remonter les « échos de la rue ». Au pic de la crise, il appelait la première dame : « Ton mari, on ne comprend rien à ce qu'il dit! » Et elle de répondre : « Il est à côté de moi, je te le passe. »

« Je me suis laissé dire qu'il charrie le président sur ses sorties de route, encouragé par Madame », glisse Charles Villeneuve, ancien de TF1 et vice-président du groupe Valmonde (propriétaire de « Valeurs actuelles »), qui le connaît bien. « Bernard, c'est le baromètre de la douleur de la population, un décodeur de la société. C'est un altruiste. Il aime les gens. Il n'est pas populaire par hasard, son empathie n'est pas feinte », décrypte son grand copain Ramzi Khiroun, bras droit d'Arnaud Lagardère.

Il n'a pas perdu de vue qu'il venait d'un milieu modeste. Un père cheminot, une mère sans emploi, devenue lingère pour s'émanciper. « Je ne suis pas allé au restaurant avant l'âge de 18 ans. » Il ne le dit pas, mais son arrivée en France fut brutale. « Il a beaucoup souffert du rejet des gens, alors qu'il n'était qu'un enfant », confie sa grande amie, la réalisatrice Yamina Benguigui. Après ses études de droit, il est même brièvement huissier de justice. « C'est là que j'ai été confronté à la vraie misère, plus que la mienne. »

Le coup de fil quotidien avec la première dame

Le romancier et dramaturge Eric-Emmanuel Schmitt, son autre ami inséparable, raconte lui aussi ses immenses complexes. « Il ne joue ni les cultivés ni les snobs. Quoique évoluant dans des milieux aisés, il se souvient de ne pas venir de là et, même parmi les princes et les dirigeants, il lancera une réplique de Gavroche », nous écrit-il. Le journaliste Charles Villeneuve nuance en souriant cette image de Petit chose : « Il habite dans les beaux quartiers de Paris et ne se déplace qu'avec sa Porsche! » Il en fait même collection.

Avec Brigitte Macron, ils s'appellent « une fois par jour, parfois deux », assure un proche. Ils sortent déjeuner dans des bars à vin - un verre de blanc avec glaçons pour elle, version piscine, un verre ou deux de rosé pour lui -, ou voir un film (« Soeurs d'armes » de Caroline Fourest, récemment). Ensemble, ils se marrent comme deux gosses. Devant lui, elle imite volontiers l'accent ch'ti. Emmanuel Macron approuve, soucieux que son épouse ne souffre pas de cette vie à l'Elysée.

C'est Montiel, à l'origine, qui avait organisé un rendez-vous pour la mettre en relation avec la papesse du people, « Mimi » Marchand, qu'il adore - « un personnage à la Audiard » dit-il -, avant que le milliardaire Xavier Niel ne le devance, à une heure près. Parfois, le week-end, il a le président en ligne depuis la Lanterne, à Versailles, pour débriefer l'actualité. Jamais il ne trahit le secret de leurs échanges, ni ne cherche à se faire passer pour une éminence grise. « Je ne suis qu'un grain de sable », répète-t-il. Un capteur parmi tant d'autres pour ce président inondé de conseils sur sa messagerie Telegram. « C'est un garçon qui a le sens de l'amitié absolue. Il est frappé au coin du bon sens. C'est tout sauf un courtisan. Il n'attend rien pour lui », confie Michèle Marchand.
«On le prend pour un con, mais c'est un érudit»

Avec les Macron, il partage l'amour de la littérature et une solide culture, qui ne manquera pas de surprendre ceux qui le connaissent d'abord comme chroniqueur de Cyril Hanouna. La chair est faible : la télévision, que ce fou de cinéma voit comme « un art mineur », lui offre une vie confortable. Il s'amuse de cette double casquette, lettré et popu. Lorsqu'il a écrit les paroles du générique de la série « Sous le soleil », dans laquelle il a campé de petits rôles, il s'est bien gardé de dire qu'il s'était inspiré de poètes surréalistes espagnols.

« Il est fin, cultivé, drôle. Le décalage est très important entre son image et la réalité », s'en étonne le ministre de la Culture, Franck Riester. Cet été, Montiel lui a livré quelques conseils et ouvert les portes du festival de Ramatuelle (Var), le présentant à Gérard Depardieu qui l'a salué d'un tonitruant : « T'es ministre, toi? T'es jeune! » « Bernard, on le prend pour un con, mais c'est un érudit », résume un vieil ami.

Bien dissimulée sous ses airs fantasques, il y a chez lui une sourde mélancolie. Il aurait rêvé d'une autre vie, bien qu'il ne renie pas celle-ci. « En France, on finit toujours dans une case », regrette Yamina Benguigui. Un proche rapporte cette anecdote : « Un soir, les Macron l'ont appelé pour lui proposer de devenir leur communicant. Pour blaguer, bien sûr. Il n'a pas pu s'empêcher de répondre : Monsieur Vidéo Gag à l'Elysée, vous êtes sérieux ? »

Depuis le temps qu'il roule sa bosse dans ce miroir aux alouettes qu'est la télévision, il est passé expert en autodérision. Mais il croit encore dans le pouvoir de la politique de changer la vie. Et en Emmanuel Macron. Chez lui, il a affiché, parmi ses clichés personnels, la photo officielle du chef de l'Etat, en petit format dédicacé. De ce président si critiqué, il répète à qui veut l'entendre : « Il faut lui donner le temps. »


:pasrond:

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3742
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede sheon le 26 Nov 2019, 13:03

Hugues a écrit:Pendant ce temps, sur BFM TV...



Hugues

Typique.
Interrompre sans cesse la personne interrogé pour tenter d'imposer sa propre vision des choses, à savoir la ligne éditoriale qu'on nous bassine à longueur d'années grâce aux micro-trottoirs toujours défavorables à la grève.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20686
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Hugues le 29 Nov 2019, 11:15

Confirmation de ce qu'on sait déjà depuis longtemps...

Non seulement la quasi totalité des LREM se moque de l'intérêt général mais pour bon nombre d'entre eux ce sont juste des ambitieux qui ont trouvé que l'ascenceur appatchik ne montait pas assez vite au PS
(car oui c'est la réalité des choses, il y a tout un personnel "politique" qui sans conviction choisit son parti un peu au hasard - ce ne sont pas les idées qui intéressent mais le narcissisme de diriger ou de se supposer de je ne sais quelle cuisse de Jupiter [ pas forcément une preuve d'intelligence puisque les plus intelligents sont parfois les plus modestes] - et sans rien glander appuie sur le bouton de l'ascenseur à 24/25 ans et attend sagement de monter mécaoniquement en grade au fur et à mesure des années... Certains ont juste voulu gagner 10 ou 15 ans...)

Où on apprend aussi que bon tu peux devenir une des directrices de la SNCF sur un simple coup de téléphone...
(car oui si vous la reconnaissez, bah oui c'est la madame qui défendait les inepties de Pépy pendant quelques années, je m'étais même demandé comment on pouvait être aussi servile... bah en fait non c'est juste que elle était néolibérale comme Pépy..)

https://www.francetvinfo.fr/elections/municipales/enquete-franceinfo-elles-ont-lie-leurs-destins-comment-martine-aubry-et-son-ex-collaboratrice-violette-spillebout-sont-devenues-rivales-a-lille_3651415.html

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3742
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Shoemaker le 29 Nov 2019, 12:00

... lequel PS est une excellente école pour apprendre le sens de la félonie, puisque dans son ADN à ce parti, est inscrit en lettres de feu : "comment entuber les sans-dents (expression Hollandaise) à l'insu d'eux-mêmes".
D'ailleurs, le patron de cette ambitieuse, n'est-ce pas un jeune banquier néolibéral mis sur orbite par Hollande lui-même, ex chef du PS ?
Bref, un panier de crabes qui s'entredévorent allègrement, maintenant que leur bateau amiral (le PS) est en mode Titanic.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20052
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede sheon le 30 Nov 2019, 12:01

"Il ne faut pas critiquer les Français qui réussissent"

https://www.mataf.net/fr/lab/bernard
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20686
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Hugues le 30 Nov 2019, 12:59

T'es juste jaloux de sa réussite..

Hugues (une imitation forumistique s'est glissée dans ce post, sauras-tu la retrouver ? )

PS: Je conseille d'essayer une somme supérieure à 44 millions ... par exemple supérieure juste de un euro...
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3742
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Hugues le 30 Nov 2019, 20:38

J'avais oublié d'en parler, certains avaient fait un superbe démasquage...



Je ne mets que les images les plus importantes... (je laisse de côté le relais du monsieur de posts dignes de militant identitaires..)
Image
Image



Et bien sûr, qui est le journaliste de France Info (radio - je précise parce que bon il y a des spécimen d' "objectivité" côté radio) qui avait fait passer ça.. toujorus le même (à croire qu'il est militant lui même)...




C'est vrai que c'était qu'un détail surement...

Ce qui est bien c'est que les gens ne se laissent plus faire, semble-t-il, depuis les gilets jaunes... Les commentaires sous l'article étaient édifiants dans la dénonciation du journaliste.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3742
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Hugues le 03 Déc 2019, 06:48

Si même Vincent Lindon n'est plus macroniste... (pourtant la maladie était ancienne, il était bayrouiste avant tout ça):




Ca pourrait être dans le topic gilets jaunes, puisque c'est quasiment un plaidoyer pour eux...

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3742
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Shoemaker le 03 Déc 2019, 22:37

J'ai cru comprendre qu'une loi assimilant l'antisionisme à l'antisémitisme a des chances sérieuses de passer à l'Assemblée.
Ce qui signifie qu'on ne pourra plus parler d'un certain problème sous peine de commettre un délit.
Liberté d'expression, démocratie, toussa...
Dont acte.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20052
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Ouais_supère le 03 Déc 2019, 22:45

On va se gêner, tiens.
Ouais_supère
 
Messages: 22260
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Hugues le 04 Déc 2019, 00:46

C'est qu'une résolution.

Ca n'a aucune valeur contraignante.. sauf si ton juge ou ton policier, ou ton procureur se dit "la résolution m'inspire pour qualifier les propos"..

On en avait déjà parlé en janvier février quand ils avaient eu cette géniale idée...

Et là j'ai posté dessus dans le topic idoine.. bah oui idoine, ça traite du sionisme et de l'interdiction de le critiquer, c'est parfaitement dans le topic idoine..

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3742
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Hugues le 04 Déc 2019, 01:17



Notez que Elodie Safaris est journaliste, mais une de celles lucides sur un certain journalisme..

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3742
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Shoemaker le 04 Déc 2019, 07:22

Ouais_supère a écrit:On va se gêner, tiens.

Je crois que pour ma part, je vais quand même un peu me "gêner" :D , tenant à terminer le dernier quart de ma vie sans trop de soucis juridiques... C'est sûr, ça amputera ma participation au forum d'un bon 80%, mais faut voir le bon côté des choses, cela "reposera de moi" un certains nombres de forumistes :lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20052
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Marlaga le 04 Déc 2019, 13:40

Shoemaker a écrit:J'ai cru comprendre qu'une loi assimilant l'antisionisme à l'antisémitisme a des chances sérieuses de passer à l'Assemblée.
Ce qui signifie qu'on ne pourra plus parler d'un certain problème sous peine de commettre un délit.
Liberté d'expression, démocratie, toussa...
Dont acte.


On ne peut déjà pas dire certaines vérités sur l'islam, ça serait pareil.
#JeSuisZemmour
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 21220
Inscription: 12 Mar 2007, 08:45

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Shoemaker le 04 Déc 2019, 14:50

Clip pour un peu de pub contre la privatisation des Aéroports de Paris
Diffusé à la télé sur le temps de parole du FN ... euh ... non, je déconne... Sur le temps de parole de FI.

https://www.facebook.com/189537414423542/videos/419545272268621/
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20052
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Shoemaker le 05 Déc 2019, 11:32

Il paraît qu'une grosse grève secoue la France. Quelqu'un peut confirmer ?
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20052
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Shoemaker le 05 Déc 2019, 11:33

Marlaga a écrit:
Shoemaker a écrit:J'ai cru comprendre qu'une loi assimilant l'antisionisme à l'antisémitisme a des chances sérieuses de passer à l'Assemblée.
Ce qui signifie qu'on ne pourra plus parler d'un certain problème sous peine de commettre un délit.
Liberté d'expression, démocratie, toussa...
Dont acte.


On ne peut déjà pas dire certaines vérités sur l'islam, ça serait pareil.


Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai le sentiment que tu es de mauvaise foi... :D
(imagine juste le quart du quart du tiers du quart, les mêmes titres concernant une autre religion)

Image
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20052
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede sheon le 05 Déc 2019, 11:44

Shoemaker a écrit:Il paraît qu'une grosse grève secoue la France. Quelqu'un peut confirmer ?

A priori ça suit pas mal. Perso c'est la première fois que je fais grève. Toucher aux retraites n'est pas vraiment la bonne idée...
Shoemaker a écrit:Clip pour un peu de pub contre la privatisation des Aéroports de Paris
Diffusé à la télé sur le temps de parole du FN ... euh ... non, je déconne... Sur le temps de parole de FI.

https://www.facebook.com/189537414423542/videos/419545272268621/

Bonne initiative. Si les autres partis soutenant le référendum pouvaient faire de même, ça montrerait une certaine solidarité dans l'affaire.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 20686
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Hugues le 05 Déc 2019, 12:18

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/12/04/le-projet-de-referendum-sur-la-privatisation-d-adp-franchit-le-cap-du-million-de-soutiens_6021618_823448.html

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/12/05/le-projet-de-referendum-contre-la-privatisation-d-adp-a-franchi-le-cap-d-un-million-de-soutiens_6021731_823448.html

« Ce cap du million d’électeurs prenant le temps de suivre une procédure compliquée alors qu’aucune information civique n’a été faite, c’est considérable »

« Vous demandiez 1 000 000 de signatures pour un référendum ? Nous y sommes aujourd’hui (…). Chiche ? »

« Il y a peu de cas dans notre histoire d’une pétition qui recueille un million de soutiens. Il faut que Macron prenne conscience de ce moment »


Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3742
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Shoemaker le 05 Déc 2019, 12:40

Ca tiendrait du miracle, si le seuil des 4,7 million est atteint.
Le pouvoir s'assoira donc dessus sans état d'âme. Enfin, si d'ici là, il sort en pas trop mauvais état du grand merdier actuel.
Mais bon, ça, plus cette grève, plus les GJ... Ca commence à faire pas mal.
Depuis Sarko, puis Hollande (le socialisse :lol: ), et actuellement Macron (ou Juppé, ou Fillon, ou Lepen...), le néolibéralisme n'a pas arrêté une seule seconde d'avancer irrésistiblement ses pions, par ruse, trahison ou frontalement. Dans le même temps, malgré des médias (qui font et défont les opinions, les sculptent, les contiennent, les trompent... telle est leur mission), la "grogne" monte, la rébellion sourde montre le bout du nez, et cela dans un contexte mondial, universel (mais j'exclue Hong Kong, pour qu'il n'y ait pas de malentendu, puisque les jeunes bobos Hongonkois, eux, au contraire, ne luttent pas spécialement contre le libéralisme économique à la pékinoise, mais pour le retour du vrai de vrai, l'authentique, au sang pur, celui Anglosaxon. Qu'ils aillent au diable, donc ! :D )
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20052
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Waddle le 05 Déc 2019, 14:35

Shoemaker a écrit:
Marlaga a écrit:
Shoemaker a écrit:J'ai cru comprendre qu'une loi assimilant l'antisionisme à l'antisémitisme a des chances sérieuses de passer à l'Assemblée.
Ce qui signifie qu'on ne pourra plus parler d'un certain problème sous peine de commettre un délit.
Liberté d'expression, démocratie, toussa...
Dont acte.


On ne peut déjà pas dire certaines vérités sur l'islam, ça serait pareil.


Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai le sentiment que tu es de mauvaise foi... :D
(imagine juste le quart du quart du tiers du quart, les mêmes titres concernant une autre religion)

Image

:-D :-D :-D :good
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 22227
Inscription: 10 Mai 2003, 17:05

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Nuvo le 05 Déc 2019, 15:03

Shoemaker a écrit:Il paraît qu'une grosse grève secoue la France. Quelqu'un peut confirmer ?


Ce midi, journal de France 2 : 0 seconde sur les revendications. 30 minutes sur les "problèmes" que ça cause la grève.
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16410
Inscription: 20 Fév 2003, 18:07

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Shoemaker le 05 Déc 2019, 15:10

Nuvo a écrit:
Shoemaker a écrit:Il paraît qu'une grosse grève secoue la France. Quelqu'un peut confirmer ?


Ce midi, journal de France 2 : 0 seconde sur les revendications. 30 minutes sur les "problèmes" que ça cause la grève.

C'est un grand classique, ça.
Y en a, c't'année, du journalisme de propagande...
On comprend mieux la nécessité qu'il y a eu de mettre l'ensemble des médias sous contrôle des grands patrons (enfin, pour ceux qui doutaient encore)
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20052
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Rainier le 05 Déc 2019, 15:33

Nuvo a écrit:
Shoemaker a écrit:Il paraît qu'une grosse grève secoue la France. Quelqu'un peut confirmer ?


Ce midi, journal de France 2 : 0 seconde sur les revendications. 30 minutes sur les "problèmes" que ça cause la grève.


Oui enfin ça fait 2 mois qu'on en parle des revendications.
L'actualité immédiate ce sont les défilés et les actions en cours.
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15246
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Hugues le 05 Déc 2019, 15:43

Bah justement...
C'est ça l'actualité immédiate, les défilés...

Pas Madame Michu qui est gênée un jour dans l'année et qui peut bien "souffrir" quelques heures, quelques jours.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3742
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Stéphane le 05 Déc 2019, 15:45

Puis bon, les gens qui regardent le JT à 13h, ils sont vraiment emmerdés par la grève ?
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 46125
Inscription: 16 Déc 2004, 22:19

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Shoemaker le 05 Déc 2019, 15:46

Stéphane a écrit:Puis bon, les gens qui regardent le JT à 13h, ils sont vraiment emmerdés par la grève ?

:lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20052
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Rainier le 05 Déc 2019, 15:54

Stéphane a écrit:Puis bon, les gens qui regardent le JT à 13h, ils sont vraiment emmerdés par la grève ?


Oui ceux qui sont restés à la maison.
Les chanceux qui peuvent faire du télétravail et qui n'ont pas de gosses.
Les moins chanceux qui ont dû prendre un jour de congés.

Attention, je ne critique pas la gréve ni les revendications, je parle juste des faits et des conséquences pour Madame Michu la prolote et pour Mme De La Hunaudière la bourge.
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15246
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Hugues le 05 Déc 2019, 16:14

Ben l'une et l'autre peuvent accepter des désagréments parfois dans leur vie...

Après tout les transports en commun il y a toute une partie du pays, qui n'y a pas droit, alors qui se débrouille comme il peuvent (en marchant, en pédalant, ou si le stationnement le permet, en ayant une voiture avec les couts afférents) ..
Bref, on perd son confort (oui parfois le métro parisien c'est pas le confort certes) un, deux, trois, quatre jours dans l'année et on en fait une maladie..

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3742
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Hugues le 05 Déc 2019, 16:51

Anne Christine Lang LREM : "Oui une majorité des français veulent la réforme* car une majorité de français a élu Emmanuel Macron pour qu'il réforme le pays.."

:pasrond:

C'est cela oui...
Ces gens n'ont rien compris..


J'adore aussi comment le mot réforme n'a qu'un mono-sens dans leur novlangue, le sens forcément de leur casse sociale...

Hugues (Et une raison de plus de ne pas choisir dans un second tour tel que la dernière fois... si c'est pour légitimer ce genre de phrases)
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 3742
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Marlaga le 05 Déc 2019, 17:09

Shoemaker a écrit:
Marlaga a écrit:
Shoemaker a écrit:J'ai cru comprendre qu'une loi assimilant l'antisionisme à l'antisémitisme a des chances sérieuses de passer à l'Assemblée.
Ce qui signifie qu'on ne pourra plus parler d'un certain problème sous peine de commettre un délit.
Liberté d'expression, démocratie, toussa...
Dont acte.


On ne peut déjà pas dire certaines vérités sur l'islam, ça serait pareil.


Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai le sentiment que tu es de mauvaise foi... :D
(imagine juste le quart du quart du tiers du quart, les mêmes titres concernant une autre religion)

Image


Tout ça fait sensationnaliste mais c'est édulcoré, et très loin de la réalité. Les lois interdisent de faire des statistiques sur le sujet et elles interdisent de dire beaucoup de choses.
#JeSuisZemmour
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 21220
Inscription: 12 Mar 2007, 08:45

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Rainier le 05 Déc 2019, 17:09

Hugues a écrit:Ben l'une et l'autre peuvent accepter des désagréments parfois dans leur vie...

Après tout les transports en commun il y a toute une partie du pays, qui n'y a pas droit, alors qui se débrouille comme il peuvent (en marchant, en pédalant, ou si le stationnement le permet, en ayant une voiture avec les couts afférents) ..
Bref, on perd son confort (oui parfois le métro parisien c'est pas le confort certes) un, deux, trois, quatre jours dans l'année et on en fait une maladie..

Hugues


C'est incroyable ... ! Je commence à dire qu'il n'y a rien d'extraordinaire à ce que les JT parlent de l'actualité et des manifestations après avoir parlé des revendications pendant x jours et on me répond que Mme Michu et Mme Truc de La Morandière peuvent accepter des désagréments :??:

Mais moi je m'en balec... de Mme Michu et de Mme Machin de la Villardière !


Rien à voir, mais fais un effort sur l'orthographe afin d'être plus compréhensible :
toute une partie du pays, qui n'y a pas droit, alors qui se débrouille comme il peuvent
"comme elle peut", non ?
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15246
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Shoemaker le 05 Déc 2019, 19:14

Marlaga a écrit:Tout ça fait sensationnaliste mais c'est édulcoré, et très loin de la réalité. Les lois interdisent de faire des statistiques sur le sujet et elles interdisent de dire beaucoup de choses.

"sensationnalisme" ou pas, tu sais parfaitement qu'il n'est pas question de dire ce genre de choses sur d'autres. C'est une évidence que tu peux nier, mais inutilement.
Et on ne doit pas consulter les mêmes infos. J'en ai entendu, par exemple, des calculs démographiques savants sur le fameux "grand remplacement", lequel concept est devenu totalement banal. Si ça ce n'est pas de la statistique démographique... Jamais il n'a été question d'interdire ça, ou d'inquiéter quiconque en parle.
Et les sondages qui parlent du pourcentage de ce que pense telle ou telle catégorie de Musulman sur tel ou tel sujet. C'est de la statistique. Le nombre de Musulmans est relativement bien connu (il ne peut être précis, vu qu'il y a 100 façons d'être Musulman...). Il y a des sondages sur le pourcentage de ceux qui sont intégristes, pas intégristes, antirépublicains, etc. Suffit de chercher, c'est très courant. On en parle sur les plateaux télé, dans les éditoriaux... Qui a été inquiété pour avoir dit que certains endroits en France sont des zones de "non droit", donc "Musulmanes"...
Quant à taper sur l'Islam entant que religion, franchement, on ne doit même pas habiter dans le même pays carrément ! (religion de la violence, des pédophiles, du totalitarisme, et j'en passe et des meilleures (comme si l'unique violence de l'humanité n'est QUE musulmane)). Tiens, dernièrement, y a pas longtemps, encore tout chaud, voilà ce qu'on entendait tout banalement à la télé Française :

Elle parle des jeunes de banlieues, mais tout le monde sait parfaitement qu'elle a un compte à régler avec l'Islam, et qu'elle sait parfaitement qu'il s'agit de tirer sur des Musulmans : c'est cela même qui la conditionne pour soulever la possibilité de tirer dans le tas, avec les conséquences qu'on imagine. Elle ne dit pas clairement "tirer sur des musulmans" ? Mais on sait qu'il s'agit de ça. Essaye de dire la même chose, en travestissant les mots, mais en visant d'autres que les Musulmans, tu verras comment la Justice te fera comprendre qu'il faut pas la prendre pour un con ! Va demander à Dieudonné qui a essayé de faire le malin en jouant sur les mots, quels comptes il a à régler avec la Justice. Et encore, il n'a pas demandé à tirer dans le tas !!!!..(heureusement !).
Je te ferai grâce des discours de Zemmour, qui n'a jamais été sérieusement inquiété pour ses quasi appel à la guerre civile, quoi qu'il en dise (il se cache à postériori derrière le fait qu'il "prévient" mais qu'il ne "pousse pas". Ce qui est parfaitement faux, quand on lit son fameux discours à la Convention à la gloire de Marion). ( Et ne l'oublions pas, une guerre civile, ce sont des morts, par milliers, au minimum, avec des conséquences catastrophiques pour tous).
Je sais parfaitement le problème actuel de l'Islam en France, de l'immigration, etc. Mais dire qu'on n'a pas le droit de dire CE QU'ON VEUT sur l'Islam en France sans être inquiété, désolé, y a mal donne.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 20052
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Bienvenue en Macronésie, parler grand, agir petit.

Messagede Marlaga le 05 Déc 2019, 20:30

Shoemaker a écrit:Je sais parfaitement le problème actuel de l'Islam en France, de l'immigration, etc. Mais dire qu'on n'a pas le droit de dire CE QU'ON VEUT sur l'Islam en France sans être inquiété, désolé, y a mal donne.


Je sais pas trop ce que tu veux dire. C'est un fait que des lois censurent et interdisent la libre expression des opinions sur les religions et sur certaines parties de la population. On appelle ça des lois contre la discrimination ou des lois contre l'incitation à la haine raciale ou religieuse. Ces lois sont de la censure pure et simple.
#JeSuisZemmour
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 21220
Inscription: 12 Mar 2007, 08:45

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité