Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede meg le 25 Mar 2016, 18:39

Sylphus a écrit:
Comme je l'ai déjà expliqué plus haut, mettre sur le même plan une intervention militaire ciblée où des civils sont tués par accident avec des terroristes qui tuent sciemment des civils, c'est le degré zéro de la réflexion mais aussi un propos profondément dégueulasse.


Ciblé... :lol: Je salue l'ironie... Des millions de morts dans le monde musulman. 30 en Belgique... 130 en France.
La chronologie des faits ne plaide pas non plus dans le sens de ton émotion.
On a bien compris que cela excite beaucoup certains Homo Occidentalus de tuer par centaines de milliers des peuples qu'ils jugent inférieurs. De leur voler leurs ressources, de déstabiliser leurs états ou de les faire disparaître pour pouvoir y perpétrer ensuite leurs méfaits.
Mais qu'ils sont soudainement émus lorsque hélas les plus radicalisés des populations que nous combattons se mettent dans la tête de mener leur "vengeance aveugle".

Les militaires ne sont pas des terroristes.

Bien sûr que non. Ils doivent obéir aveuglément à des ordres de politiques qui eux sont des corrompus et des malades. D'ailleurs, il n'est pas rare ces derniers temps que certains gradés français ou même américains s'émeuvent des conneries et des saloperies perpétrées sur le terrain.
C'est d'ailleurs entre autres ce sentiment entre autres dans l'armée américaine en 2014 qui nous a épargné la nouvelle guerre "occidentale chirurgicale droit-de-l'hommiste" en Syrie qui aurait mis là-bas Daesh au pouvoir et aurait fait chuter le pouvoir syrien qui a été le seul garant du combat contre les extrémistes à la botte de Ryad/Ankara et derrière nos grandes démocraties.
C'est aussi l'armée américaine qui ces derniers temps délivre des informations aux Russes à l'envers des politiques menées à Washington. Ce sont les Russes qui collectent les informations mises à leur disposition par le pouvoir syrien pour nous les redistribuer parce que les politiques ne veulent pas traiter avce Assad.
Quand au militaire israëlien qui tire une balle dans la tête à un arabe au sol... je conçois que certains apprécient beaucoup... mais ce type se comporte effectivement en terroriste. Et il n'y a pas à épiloguer là-dessus.



Le terrorisme nait de la haine de soi. Un terroriste peut bien y mettre toutes les raisons qu'il veut, il ne devient terroriste que parce qu'il ne s'estime plus et qu'il veut mourir sans assumer directement le dégoût qu'il a pour lui-même. Nous sommes tous victimes au quotidien d'injustices, de propos ou d'actes que nous jugeons, à notre niveau, parfois, inacceptables. Mais nous ne passons pas à l'acte pour autant. Admettre ta théorie de base, c'est valider l'idée qu'il faut se faire justice soi-même. Mon employeur me rabaisse ? Je lui tranche la gorge. Ma femme me trompe ? Je la tabasse. Mon voisin fait du bruit tous les soirs ? Je lui tire une balle dans la tête.


Non on va juste venir te voler ta maison, tes biens, tuer et violer ta femme, bombarder, torturer et massacrer tes gamins. Et puis après tu viendras nous exposer de quelle façon philosophique tu acceptes ces quelques désagréments.

La France n'est pas responsable du terrorisme, pas plus que le Mali, le Yémen, l'Australie ou la Belgique. La France est victime du terrorisme.


Non effectivement... Le Yémen ou le Mali le subissent.
Pour le reste, on appelle ça la méthode Coué. Et je doute que cela nous permette un jour de nous remettre en question...


Image
Image
Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment - Malcolm X
Avatar de l'utilisateur
meg
 
Messages: 230
Inscription: 12 Fév 2015, 01:50

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede denim le 25 Mar 2016, 18:43

:D
"quand de-Gaulle ne sera plus là,il sera encore là".
Avatar de l'utilisateur
denim
 
Messages: 24787
Inscription: 29 Nov 2003, 13:51

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede sccc le 25 Mar 2016, 19:09

Sylphus et Co n'en ont peut-être rien à battre de ce qui se passe dans les pays dont sont originaires pas mal de musulmans de France, de Belgique et d'ailleurs mais malheureusement ce n'est pas le cas de tout le monde. Ces musulmans ne sont ni sourds, ni aveugles ni muets et avec internet ils ont tout le loisir de s'imprégner des idées nauséabondes venant de l'EI et autres. La question n'est pas de savoir s'ils ont raison ou tort de se laisser embrigader ou si c'est bien ou mal, la question est: c'est un fait. On peut théoriser sur le bien fondé de leur réaction, cela ne fera pas avancer d'un pas la problématique.

Imaginer que les influences extérieures n'ont rien à voir dans les actes terroristes commis par des français ou des belges musulmans qui n'ont que peu de lien réel avec ces régions, c'est se mettre la tête dans le sable et c'est faire de la pure théorie. Un changement drastique de notre politique extérieure dans ces régions est une condition nécessaire à toute amélioration. Ce n'est pas une condition suffisante, j'en suis également certain. Et cela ne portera pas des fruits à très court terme non plus tant le tampon de haine est rempli. Quant à ergoter sur le fait que nous (les bons) ne visons pas des innocents lors de nos interventions dans la zone, contrairement à "eux", ce qui doit nous donc nous exempter de toute culpabilité, c'est là aussi de la théorie. Chaque victime collatérale d'une attaque par un drone, c'est une génération de futurs terroristes qui n'en auront rien à foutre que leurs proches étaient des victimes collatérales. Et ceux là ne feront pas de différence entre militaires et civils chez nous.

Mais à moins de mettre en place un régime totalitaire répressif de la pire espèce, avec fermeture des frontières, fin de la liberté de la presse, d'internet et pourquoi pas l'extermination de l'islam de nos pays, le problème du terrorisme en France, et plus largement en Europe, ne pourra jamais être solutionné localement sans se soucier de ce qui se passe à l'extérieur. On mettra juste des sparadraps pour colmater les fuites d'une barque pourrie.
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19208
Inscription: 22 Fév 2003, 19:32
Localisation: Belgique

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede von Rauffenstein le 25 Mar 2016, 19:17

Tu ne résoudras rien par le dialogue. Quelles que soient les raisons, la mécanique est lancée. Trop d ehaine s'est accumulée et c'est même une culture dans certaines zones en Europe qui ont été abandonnées. Quand tu me dis qu'on a fait les cons là-bas, peut-être. Mais nous avons aussi des partisans dans ces pays. Et j'ai surtout envie d ete dire qu'on a fait les cons ici. Chez nous. en les laissant nous hair pour de fallacieux prétexte selon elsquels nos pères ou nos grands pères se sont mis sur la gueule.

Pour l'instant c'est la guerre. Tout le monde va manger. Il faut plus songer à se mettre à l'abri des mauvais coups que de chercher des coupables. Quand c'est la guerre, tout le monde est coupable. Et tout le monde a ses bonnes raisons.
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 18:01
Localisation: Auteuil

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede sccc le 25 Mar 2016, 19:19

von Rauffenstein a écrit:Tu ne résoudras rien par le dialogue. Quelles que soient les raisons, la mécanique est lancée. Trop d ehaine s'est accumulée et c'est même une culture dans certaines zones en Europe qui ont été abandonnées. Quand tu me dis qu'on a fait les cons là-bas, peut-être. Mais nous avons aussi des partisans dans ces pays. Et j'ai surtout envie d ete dire qu'on a fait les cons ici. Chez nous. en les laissant nous hair pour de fallacieux prétexte selon elsquels nos pères ou nos grands pères se sont mis sur la gueule.

Pour l'instant c'est la guerre. Tout le monde va manger. Il faut plus songer à se mettre à l'abri des mauvais coups que de chercher des coupables. Quand c'est la guerre, tout le monde est coupable. Et tout le monde a ses bonnes raisons.


A court terme, aller les débusquer et les exterminer jusque dans le chiottes fait partie de la problématique du nécessaire mais pas suffisant.
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19208
Inscription: 22 Fév 2003, 19:32
Localisation: Belgique

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Silverwitch le 25 Mar 2016, 19:28

sccc a écrit:
A court terme, aller les débusquer et les exterminer jusque dans le chiottes fait partie de la problématique du nécessaire mais pas suffisant.


Pendant 15 ans les Américains ont "occupé" l'Afghanistan après l'avoir envahi, en vain. Ils ont échoué, ils ont perdu la guerre. Ils ne peuvent pas gagner militairement, et d'autant moins avec l'élargissement des guerres d'ingérence, de l'Afghanistan au Mali, de la Libye, à l'Irak, à la Syrie, au Yemen... La lucidité élémentaire consisterait à en tirer les conséquences. Militairement c'est perdu d'avance. Cessons de donner des raisons aux peuples concernés de se lever contre un envahisseur, laissons les s'occuper des régimes fantoches. Plus les Américains et leurs vassaux font la guerre, plus ils lèvent contre eux une résistance, plus le terrorisme prend de l'ampleur. La France n'a rien à y faire et tout à y perdre.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27614
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede von Rauffenstein le 25 Mar 2016, 19:35

Ce n'est pas militairement que la guerre est perdue d'avance. C'est moralement. Ici dans nos pays. Mais je suis sûr que s'ils continuent ainsi, nos z'amis, ils vont redonner le moral et la volonté de non seulement gagner militairement, ce que l'on sait faire. Parce que nous sommes les plus forts. Mais aussi de les vaincre moralement.

Vous êtes de moins en moins nombreux.
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 18:01
Localisation: Auteuil

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Marlaga le 25 Mar 2016, 19:42

sccc a écrit:Sylphus et Co n'en ont peut-être rien à battre de ce qui se passe dans les pays dont sont originaires pas mal de musulmans de France, de Belgique et d'ailleurs mais malheureusement ce n'est pas le cas de tout le monde. Ces musulmans ne sont ni sourds, ni aveugles ni muets et avec internet ils ont tout le loisir de s'imprégner des idées nauséabondes venant de l'EI et autres.


Parfaitement. C'est exactement pourquoi je prône le chacun chez soi. Quand on nait en France ou en Belgique et qu'on se sent moins français ou belge que musulman, qu'on se sent plus proche des victimes palestiniennes que de ses concitoyens, qu'on développe une haine contre son propre pays, c'est qu'on n'avait rien à faire en France ou en Belgique. Ces gens sont nés ici par hasard, de parents déracinés et il faut les renvoyer là où ils se sentent chez eux, avec les leurs.
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20908
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Silverwitch le 25 Mar 2016, 19:53

von Rauffenstein a écrit:Ce n'est pas militairement que la guerre est perdue d'avance. C'est moralement. Ici dans nos pays. Mais je suis sûr que s'ils continuent ainsi, nos z'amis, ils vont redonner le moral et la volonté de non seulement gagner militairement, ce que l'on sait faire. Parce que nous sommes les plus forts. Mais aussi de les vaincre moralement.


On en reparle dans quelques années. Ça fait déjà quinze ans. Après quinze ans, les Américains ont abandonné l'Afghanistan et l'Irak. Quinze ans qui ont permis à ceux que ça intéresse de mesurer la qualité de la supériorité morale occidentale sans parler de sa supériorité militaire. Et ne t'y trompe pas, les Américains et leurs vassaux resteront seuls et les Français mourront au nom de l'impérialisme américain, renommé Justice, Liberté, Droits de l'Homme, Morale, Démocratie, toute honte bue. Personne d'autre ne viendra. Ni la Russie, ni la Chine, ni l'Inde, ni le Brésil. En fait, cette énième guerre mondiale qui ne dit pas son nom pourrait bien être le crépuscule de la puissance américaine.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27614
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede denim le 25 Mar 2016, 19:58

il me semble aussi et c'est d'ailleurs pour ça qu'ils sont si agités...ils le savent qu'ils sont en train de perdre le fil,alors ça tape,ça cogne,de tous les côtés pour essayer de tenir l'affaire .
sans parler aussi qu'économiquement ils sont très mal...
"quand de-Gaulle ne sera plus là,il sera encore là".
Avatar de l'utilisateur
denim
 
Messages: 24787
Inscription: 29 Nov 2003, 13:51

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Cortese le 25 Mar 2016, 20:04

Les Occidentaux se sentent invincibles (pour ne pas dire qu'ils se prennent pour des dieux), parce qu'ils ont l'habitude de gagner leurs guerres contre des Etats, mais ils oublient qu'ils ont toujours perdu les guerres qu'ils ont voulu mener contre des peuples. Sauf les peuples qu'ils ont génocidé, mais c'était des peuples très peu nombreux et très arriérés (Australiens, Amérindiens). La seule exception concerne les Palestiniens mais c'est une guerre qui est loin d'être terminée.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30103
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede von Rauffenstein le 25 Mar 2016, 20:08

Silverwitch a écrit:
von Rauffenstein a écrit:Ce n'est pas militairement que la guerre est perdue d'avance. C'est moralement. Ici dans nos pays. Mais je suis sûr que s'ils continuent ainsi, nos z'amis, ils vont redonner le moral et la volonté de non seulement gagner militairement, ce que l'on sait faire. Parce que nous sommes les plus forts. Mais aussi de les vaincre moralement.


On en reparle dans quelques années. Ça fait déjà quinze ans. Après quinze ans, les Américains ont abandonné l'Afghanistan et l'Irak. Quinze ans qui ont permis à ceux que ça intéresse de mesurer la qualité de la supériorité morale occidentale sans parler de sa supériorité militaire. Et ne t'y trompe pas, les Américains et leurs vassaux resteront seuls et les Français mourront au nom de l'impérialisme américain, renommé Justice, Liberté, Droits de l'Homme, Morale, Démocratie, toute honte bue. Personne d'autre ne viendra. Ni la Russie, ni la Chine, ni l'Inde, ni le Brésil. En fait, cette énième guerre mondiale qui ne dit pas son nom pourrait bien être le crépuscule de la puissance américaine.

ne fais pas mine de ne pas comprendre. Toutes ces notions dont tu me parles, sont des notions occidentales. Justice, Liberté, Droits de l'Homme, Morale, Démocratie. Et c'est au nom de l'interprétation de ces valeurs que nous nous sommes retirés. Sans aller au bout du job. Sans entrer dans aucune considération de justesse des guerres dans lesquelles nous sommes entrés. Ce n'est pas le propos.

Quant à moi, je crois à la fin du discours dominant depuis 1968 en Occident. Celui du relativisme culturel. L'erreur de groupe de DAESH, c'est de penser que nous sommes moralement faibles par essence. Quand ce n'est qu'un épisode psychologique depuis 50 ans.

L'Occident est un dragon endormi que des démons s'évertuent à réveiller.
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 18:01
Localisation: Auteuil

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Silverwitch le 25 Mar 2016, 20:16

Cortese a écrit:Les Occidentaux se sentent invincibles (pour ne pas dire qu'ils se prennent pour des dieux), parce qu'ils ont l'habitude de gagner leurs guerres contre des Etats, mais ils oublient qu'ils ont toujours perdu les guerres qu'ils ont voulu mener contre des peuples. Sauf les peuples qu'ils ont génocidé, mais c'était des peuples très peu nombreux et très arriérés (Australiens, Amérindiens). La seule exception concerne les Palestiniens mais c'est une guerre qui est loin d'être terminée.


:o
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27614
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Silverwitch le 25 Mar 2016, 20:32

von Rauffenstein a écrit:Quant à moi, je crois à la fin du discours dominant depuis 1968 en Occident. Celui du relativisme culturel. L'erreur de groupe de DAESH, c'est de penser que nous sommes moralement faibles par essence. Quand ce n'est qu'un épisode psychologique depuis 50 ans.


GUERRE DE CIVILISATION: EUX CONTRE NOUS

Il n'y a pas de "nous", les intérêts de la France n'ont rien à voir avec l'impérialisme américain. La mission universelle de la France devrait être la défense de la pluralité des nations contre la tentation impériale. Il faut impérativement séparer la France de l'Occident, c'est-à-dire refuser la domination américaine: la diversité contre l'uniformisation.

von Rauffenstein a écrit:L'Occident est un dragon endormi que des démons s'évertuent à réveiller.


QUI N'EST PAS AVEC NOUS EST CONTRE NOUS

Le réveil va être compliqué. Pas celui du dragon endormi (sic), celui consistant à se défaire d'un rêve (l'Occident menacé, l'Occident attaqué) qui est le cauchemar des autres peuples qui ploient sous le joug. En deux paragraphes, tu as réactivé la rhétorique impériale: vilains démons qui ont obligé le malheureux dragon à envahir l'Irak qui a crée DAESH qui est le démon qui va réveiller le dragon qui se mord la queue.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27614
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Cortese le 25 Mar 2016, 20:52

Une réflexion qui me parait pertinente (c'est dans Libé sauf votre respect) :

Tribune
De la rage sans espoir au martyre : penser la complexité du jihadisme
Par Alain Bertho, Professeur d'anthropologie à l'université de Paris-VIII, directeur de la Maison des sciences de l'homme Paris-Nord — 24 mars 2016 à 19:21

Les experts se déchirent afin de comprendre les phénomènes de radicalisation. Entre les thèses de Gilles Kepel et celles d’Olivier Roy, l’anthropologue Alain Bertho ouvre une troisième voie, évoquant passion religieuse, épuisement du politique et révolte.

De la rage sans espoir au martyre : penser la complexité du jihadisme

L’hypothèse d’une «islamisation de la radicalité», telle qu’elle a été défendue par Olivier Roy fait polémique. Ayant été le premier à proposer cette analyse, dès le mois de mai 2015, à l’occasion d’un entretien accordé à la revue Regards, publié ensuite sur Mediapart (1), je ne me ferai pas le défenseur acharné de cette formulation. Elle se voulait plus pédagogique que conceptuelle, énonçant un problème plus qu’elle ne le résout. Les querelles de mots peuvent être sans fin. On peut s’y épuiser sans jamais vaincre ni convaincre. Ces querelles signalent d’abord notre difficulté à penser avec des mots anciens la complexité du drame auquel nous faisons face. «Il n’y a pas de mots pour dire…» est le constat récurrent de la sidération devant l’horreur. C’est de ce point qu’il nous faut partir ensemble.

Radicalisation est, à l’évidence, un mot-valise. Il désigne aujourd’hui, du point de vue de l’ordre social et politique, des itinéraires subjectifs très divers et d’époques diverses, identifiés comme des dangers potentiels. On y rassemble sans distinction Action directe et Aqmi [Al-Qaeda au Maghreb islamique, ndlr], Brigades rouges et mouvement NO-TAV en Italie, mouvement nationaliste basque et militants écologiques. Radicalisation est une catégorie de police plus que de pensée. Elle ne nous permet pas d’identifier la singularité de l’engagement jihadiste dans le monde et dans notre pays.

Depuis une quinzaine d’années, et de façon croissante, nous assistons à des manifestations de révoltes, de colère ou de rage contre les effets de l’ordre financier mondial qu’on nomme «mondialisation» et contre les Etats qui le gèrent. Cette colère «radicale» s’exprime notamment par un nombre croissant d’émeutes ou d’affrontements civils qui sont la marque de notre époque. J’y ai consacré un livre dès 2009 (2). Les déclencheurs sont très divers mais le répertoire récurrent. Partout, le passage à l’acte collectif nous dit l’épuisement des formes politiques de représentation inventées aux XIXe et XXe siècles.

Cette colère se cherche un sens depuis la fin du communisme et la clôture de l’hypothèse révolutionnaire. Ni le processus des Forums sociaux mondiaux initié à Porto Alegre en 2001 ni Occupy Wall Street, à partir de 2011, n’ont répondu à ce besoin. Les soulèvements de 2011 en Tunisie et en Egypte, surnommés «printemps arabe», ont pu faire croire à un renouveau révolutionnaire. Ils ont été suivis de graves désillusions. C’est aujourd’hui l’absence de toute espérance qui domine. Depuis dix ans, les immolations par le feu, qui se multiplient dans le silence médiatique, en sont le signal le plus clair (3).
En première ligne du «No Future»

Le monde entier est nu. La souffrance sociale est soumise à la brutalité symbolique que constitue la perte d’un horizon historique et d’une figure de l’avenir. Nous subissons tous les conséquences culturelles de l’épuisement de la politique moderne qui s’inscrivait dans une histoire et voyait dans l’Etat l’enjeu et l’instrument central de toute transformation collective. L’impuissance politique se double du spectacle mondial de la corruption des pouvoirs. La perte de crédibilité de la parole des gouvernements et, par extension, de toute parole d’autorité est destructrice de l’espace public comme «usage public de la raison», comme l’a caractérisé Habermas.

Lorsque la politique reflue, la religion afflue. Partout, elle redonne un sens à la vie individuelle, comme au destin collectif. Avec la passion politique et l’espoir révolutionnaire, le besoin de transcendance a pu être momentanément assuré hors des Eglises. Aujourd’hui, ce besoin se reconfessionnalise dans des formes nouvelles. «Chaque génération est un nouveau peuple»,disait Tocqueville. La génération qui vient est la première génération de la mondialisation, première génération postcommuniste, première génération posthistorique. Elle est aux premières loges de ce séisme culturel et politique, en première ligne du «No Future» que dessinent des pouvoirs sans alternatives et un réchauffement climatique qui s’emballe. Pourquoi échapperait-elle à la tentation de confessionnalisation de ses colères ? En France, cette confessionnalisation n’est pas une cause des émeutes de 2005 mais bien la conséquence de leur calamiteuse gestion par le monde politique.
Stratégie collective

Daech est un enfant monstrueux de notre monde et de notre époque. Daech s’installe dans les imaginaires et les pratiques les plus contemporaines : celle de l’image en ligne, celle des «youtubeurs» et des réseaux d’amis Facebook. La vérité est ailleurs, et Dieu est en ligne. Daech propose à la rage une mission, à la mort un sens, au bien et au mal une légitimité divine. Ceux qui racontent leur conversion peuvent même parler de «reconstruction de soi». Enfin, Daech inscrit son eschatologie mortifère dans la disparition de l’avenir terrestre. Les voies qui conduisent à Daech sont socialement diverses et largement séculières. Mais la «révélation» décrite par nombre de jihadistes et la «conversion» qui s’ensuit (qui, d’une certaine façon, concerne aussi les jeunes de culture musulmane) les entraînent dans une passion commune, authentiquement religieuse, celle du martyre, dans une stratégie collective, un corpus théologique et une histoire, celle du jihad moderne.

Dire que la radicalité «s’islamise» ainsi, ce n’est sous-estimer ni cette passion religieuse, ni cette stratégie, ni son épaisseur historique. C’est poser une hypothèse forte sur les conditions contemporaines de son succès dans une génération singulière, notamment en France. S’il nous faut connaître les logiques purement religieuses des assassins martyrs, il nous faut aussi comprendre où, pourquoi et comment des jeunes trouvent ainsi un sens à des rages sans espoir et sans transcendance. Faute de le comprendre, nous ne pourrons qu’assister impuissant au flot des adhésions, nous ne pourrons empêcher le jihad d’être une figure possible, et tragique, de la révolte.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30103
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede denim le 25 Mar 2016, 21:29

parfois,je me dis que les gens vont se rendre compte de l'arnaque de la mondialisation,de la finance,du chômage...qu'ils vont faire la révolution.
puis je me souviens que les gens regardent Hanouna.
"quand de-Gaulle ne sera plus là,il sera encore là".
Avatar de l'utilisateur
denim
 
Messages: 24787
Inscription: 29 Nov 2003, 13:51

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Cortese le 25 Mar 2016, 22:12

Image
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30103
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Né quelque part le 25 Mar 2016, 22:58

Image
Image
Palmarès XP Quiz : 6 titres, 66 victoires, 111 podiums, 2898 points marqués.
Avatar de l'utilisateur
Né quelque part
Forumiste désabusé
 
Messages: 5137
Inscription: 25 Fév 2003, 18:47

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Sylphus le 25 Mar 2016, 23:18

meg a écrit:Ciblé... :lol: Je salue l'ironie... Des millions de morts dans le monde musulman. 30 en Belgique... 130 en France.
La chronologie des faits ne plaide pas non plus dans le sens de ton émotion.
On a bien compris que cela excite beaucoup certains Homo Occidentalus de tuer par centaines de milliers des peuples qu'ils jugent inférieurs. De leur voler leurs ressources, de déstabiliser leurs états ou de les faire disparaître pour pouvoir y perpétrer ensuite leurs méfaits.
Mais qu'ils sont soudainement émus lorsque hélas les plus radicalisés des populations que nous combattons se mettent dans la tête de mener leur "vengeance aveugle".


La France n'a pas tué des millions de civils musulmans ces dernières années, c'est un mensonge total. Quant à la politique du chiffre, on est dans la continuité du degré zéro de la réflexion.

meg a écrit:Non on va juste venir te voler ta maison, tes biens, tuer et violer ta femme, bombarder, torturer et massacrer tes gamins. Et puis après tu viendras nous exposer de quelle façon philosophique tu acceptes ces quelques désagréments..


Tu racontes n'importe quoi.
Outre le fait, encore une fois, que tu mens en prétendant que nos militaires français volent, violent et se paluchent en tuant des gamins, les terroristes vivent en Occident et ne sont donc absolument pas concernés par la situation au Moyen-Orient. Encore une fois, un terroriste se fait sauter par qu'il veut mourir. Ça ne va pas plus loin.

sccc a écrit:Sylphus et Co n'en ont peut-être rien à battre de ce qui se passe dans les pays dont sont originaires pas mal de musulmans de France


La quasi totalité des musulmans de France vient d'Afrique du Nord. Un peu de sérieux stp.

Je suis français, je suis préoccupé par ce qu'il se passe en France. Je n'ai aucune raison d'être plus concerné par le Moyen-Orient que par Monaco, la Tanzanie ou la Corée du Nord. Je ne m'invente pas des causes à défendre pour meubler ma vie et me créer des indignations. Que des gens qui sont nés ou qui ont vécu en Syrie soient meurtris est tout à fait normal. Pour les autres, ça n'est rien d'autre que de l'esbroufe.
Sylphus
 
Messages: 8789
Inscription: 19 Oct 2010, 10:11

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Alfa le 26 Mar 2016, 00:53

denim a écrit:parfois,je me dis que les gens vont se rendre compte de l'arnaque de la mondialisation,de la finance,du chômage...qu'ils vont faire la révolution.
puis je me souviens que les gens regardent Hanouna.

:lol: :lol: :lol:


:? En fait.
Image
Un Charles Leclerc avec un V12 sinon rien !
Avatar de l'utilisateur
Alfa
imperator
 
Messages: 12174
Inscription: 26 Jan 2004, 11:38
Localisation: De Gaulle

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Ghinzani le 26 Mar 2016, 04:44

denim a écrit:il me semble aussi et c'est d'ailleurs pour ça qu'ils sont si agités...ils le savent qu'ils sont en train de perdre le fil,alors ça tape,ça cogne,de tous les côtés pour essayer de tenir l'affaire .
sans parler aussi qu'économiquement ils sont très mal...

Tu parles des russes là ?
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 25386
Inscription: 12 Sep 2005, 18:38

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Ghinzani le 26 Mar 2016, 04:46

Cortese a écrit:Les Occidentaux se sentent invincibles (pour ne pas dire qu'ils se prennent pour des dieux), parce qu'ils ont l'habitude de gagner leurs guerres contre des Etats, mais ils oublient qu'ils ont toujours perdu les guerres qu'ils ont voulu mener contre des peuples. Sauf les peuples qu'ils ont génocidé, mais c'était des peuples très peu nombreux et très arriérés (Australiens, Amérindiens). La seule exception concerne les Palestiniens mais c'est une guerre qui est loin d'être terminée.

Erreur stratégique vieille de presque 70 ans...
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 25386
Inscription: 12 Sep 2005, 18:38

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede sccc le 26 Mar 2016, 10:57

Le cancer ça ronge à petit feu.
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19208
Inscription: 22 Fév 2003, 19:32
Localisation: Belgique

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede denim le 26 Mar 2016, 11:26

Cortese a écrit:Image


:lol:
aaah...c'était les jeux pour les charmants petits enfants US ??
il fallait les formater le plus tôt possible.
"quand de-Gaulle ne sera plus là,il sera encore là".
Avatar de l'utilisateur
denim
 
Messages: 24787
Inscription: 29 Nov 2003, 13:51

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede denim le 26 Mar 2016, 11:30

Ghinzani a écrit:
denim a écrit:il me semble aussi et c'est d'ailleurs pour ça qu'ils sont si agités...ils le savent qu'ils sont en train de perdre le fil,alors ça tape,ça cogne,de tous les côtés pour essayer de tenir l'affaire .
sans parler aussi qu'économiquement ils sont très mal...

Tu parles des russes là ?


non non...bien des US. :D
ah c'est sûr que d'imprimer du bifton,ça donne l'impression de ne jamais être à cours d'argent,sauf que économiquement ben c'est du PQ.
alors bien sûr,on continue la politique de l'autruche...on fait comme si tout allait bien.
combien leur dette ??
combien celle des russes ?? en plus d'avoir du gaz et du pétrole.
"quand de-Gaulle ne sera plus là,il sera encore là".
Avatar de l'utilisateur
denim
 
Messages: 24787
Inscription: 29 Nov 2003, 13:51

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede von Rauffenstein le 26 Mar 2016, 15:29

Silverwitch a écrit:
von Rauffenstein a écrit:Quant à moi, je crois à la fin du discours dominant depuis 1968 en Occident. Celui du relativisme culturel. L'erreur de groupe de DAESH, c'est de penser que nous sommes moralement faibles par essence. Quand ce n'est qu'un épisode psychologique depuis 50 ans.


GUERRE DE CIVILISATION: EUX CONTRE NOUS

Il n'y a pas de "nous", les intérêts de la France n'ont rien à voir avec l'impérialisme américain. La mission universelle de la France devrait être la défense de la pluralité des nations contre la tentation impériale. Il faut impérativement séparer la France de l'Occident, c'est-à-dire refuser la domination américaine: la diversité contre l'uniformisation.

von Rauffenstein a écrit:L'Occident est un dragon endormi que des démons s'évertuent à réveiller.


QUI N'EST PAS AVEC NOUS EST CONTRE NOUS

Le réveil va être compliqué. Pas celui du dragon endormi (sic), celui consistant à se défaire d'un rêve (l'Occident menacé, l'Occident attaqué) qui est le cauchemar des autres peuples qui ploient sous le joug. En deux paragraphes, tu as réactivé la rhétorique impériale: vilains démons qui ont obligé le malheureux dragon à envahir l'Irak qui a crée DAESH qui est le démon qui va réveiller le dragon qui se mord la queue.

Ce blabla d'inspiration marxiste léniniste dans sa syntaxe, commence légèrement à casser les couilles de tout le monde dans ce pays.
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 18:01
Localisation: Auteuil

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Silverwitch le 26 Mar 2016, 15:36

von Rauffenstein a écrit:Ce blabla d'inspiration marxiste léniniste dans sa syntaxe, commence légèrement à casser les couilles de tout le monde dans ce pays.


Comme ça tu peux sur le forum te faire le porte-voix des gens à qui l'on casse les couilles, et je prendrai la voix des casse-couilles. Ainsi tu ne seras pas la voix de la France à toi tout seul.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27614
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede von Rauffenstein le 26 Mar 2016, 15:44

Silverwitch a écrit:
von Rauffenstein a écrit:Ce blabla d'inspiration marxiste léniniste dans sa syntaxe, commence légèrement à casser les couilles de tout le monde dans ce pays.


Comme ça tu peux sur le forum te faire le porte-voix des gens à qui l'on casse les couilles, et je prendrai la voix des casse-couilles. Ainsi tu ne seras pas la voix de la France à toi tout seul.

Et toi celui de ceux à qui ça casse les couilles dans l'autre sens. N'est-ce pas.
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 18:01
Localisation: Auteuil

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Silverwitch le 26 Mar 2016, 15:44

'Face au terrorisme, il ne peut y avoir de victoire', estime Dominique de Villepin

Dans une réaction pour la chaîne de télévision américaine CNBC, Dominique de Villepin décrit les attentats de Bruxelles comme des 'événements tragiques'. Mais selon l'ex-Premier ministre français, l'Europe ne peut que réduire la menace du terrorisme, en aucun cas y mettre fin... Du moins pas si la stratégie actuelle est poursuive, estime-t-il: "Face au terrorisme, il ne peut y avoir de victoire. Nous ne gagnerons pas la guerre contre la terreur."

Selon de Villepin, une approche plus politique et moins militaire de la situation au Moyen-Orient serait bien plus efficace. "Nous devons rechercher une solution aux problèmes au Moyen-Orient, ce que nous ne faisons absolument pas en ce moment", explique-t-il.

"Je crois que nous n'abordons pas le terrorisme de la bonne manière aujourd'hui", poursuit de Villepin. "Il faut bien plus de coopération internationale entre les services de police et de renseignement et nous devrions donner bien plus d'importance aux renseignements humains plutôt qu'aux moyens technologiques. Car nous surestimons les terroristes. Ces gens n'ont que de petits moyens et ils n'ont besoin que de peu de chose pour provoquer de grands désastres dans nos sociétés. C'est pourquoi il faut privilégier les renseignements humains."
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27614
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Silverwitch le 26 Mar 2016, 15:46

von Rauffenstein a écrit:Et toi celui de ceux à qui ça casse les couilles dans l'autre sens. N'est-ce pas.


Non, ça va. Je défends un point de vue tranquillement, sans trop personnaliser le débat.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27614
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Silverwitch le 26 Mar 2016, 15:57

Pierre Conesa : « Au Moyen-Orient, c’est nous qui avons déclaré la guerre » - See more at: http://www.middleeasteye.net/fr/analyse ... iAHb1.dpuf

Extraits:

MEE : Pourquoi l’organisation État Islamique (EI) s’en est-elle prise à la France et pas à un autre membre de la coalition internationale qui opère en Irak et en Syrie ?

Pierre Conesa : Depuis la présidence de Nicolas Sarkozy, la France s’est totalement alignée sur la stratégie américaine. Paris a joué le fer de lance d’une espèce de défense européenne dans le monde arabo-musulman. On l’a vu avec l’affaire de la Libye mais également avec François Hollande et ses déclarations sur la Syrie, dossier sur lequel il était plus en pointe que Barack Obama. Les islamistes de l’EI ont pu penser que par rapport à Jacques Chirac qui avait refusé d’aller faire la guerre à l’Irak, désormais les néo-conservateurs étaient au pouvoir avec Nicolas Sarkozy et François Hollande. C’est également mon analyse, je fais un lien direct avec cet activisme néo-conservateur de la France et ces attentats. Forcément, cette position a fait remonter la France dans la hiérarchie des ennemis.


MEE : François Hollande a déclaré que les attentats visaient « les valeurs que nous défendons partout dans le monde, ce que nous sommes, un pays libre ». Cela rappelle la phrase de George W. Bush, qui avait affirmé au lendemain du 11 septembre : « Ils haïssent notre liberté ». Que pensez-vous de ce parallèle dans le choix des mots ?

PC : Effectivement, les mots se ressemblent. Il faut se rappeler qu’il y a une tradition d’interventionnisme des Occidentaux dans les pays du Moyen-Orient. Pour les salafistes, tout commence en 1979 avec l’invasion par les troupes soviétiques de l’Afghanistan. Les musulmans ont pu dès lors considérer qu’il y avait une politique du double standard, les Occidentaux intervenant pour leurs intérêts, mais jamais pour défendre les Palestiniens. Sur un site salafiste, j’ai pu lire par exemple : « 1 000 morts à Gaza, on ne fait rien, quatre Occidentaux égorgés, on envoie l’armée ». Mais les gens au pouvoir, à Paris ou à Washington, n’ont aucune expérience de ces terrains-là. Si on leur avait suggéré par exemple que l’Arabie saoudite aurait pu intervenir en Irlande du Nord pour séparer les Catholiques des Protestants, ils auraient parlé de folie. Or c’est exactement ce que font les Occidentaux. Pour eux, ces interventions sont justifiées par la défense des droits de l’homme et de la démocratie. Certes, mais alors si on attaque l’EI parce qu’il décapite, coupe des mains, interdit les autres religions, opprime les femmes, pourquoi défendre l’Arabie saoudite, qui fait la même chose ? Cette schizophrénie est acceptée. Maintenant que ces États occidentaux sont face au problème, car le lien est mécanique entre les attentats terroristes et l’intervention en Syrie, ils sont obligés de reculer et de céder à la provocation terroriste.

Maintenant que la France est intervenue militairement, la question est de savoir si l’effort militaire doit être accentué, ce qui me semble une erreur fondamentale, ou si on doit trouver les moyens de la sortie. Or cette dernière option serait reconnaître avant une échéance électorale (les régionales), qu’on s’est trompés. J’ai bien peur en l’occurrence que la logique politicienne ne l’emporte.


MEE : Ce qui a été appelé « guerre contre le terrorisme » a-t-il été perçu au Moyen-Orient comme une guerre ?

PC : Oui et c’est nous qui avons déclaré la guerre. Car le terrorisme n’est pas un ennemi, c’est un moyen d’action. Il y a du terrorisme basque, on ne va pas pourtant faire la guerre au pays basque. Mais dès qu’on parle de terrorisme, cela se réduit au seul terrorisme islamique. L’expression « guerre globale contre le terrorisme » était fondamentalement issue des milieux républicains les plus réactionnaires. Or, étonnamment, il y avait quand même quinze saoudiens sur dix-neuf terroristes impliqués dans les attentats du 11 septembre et c’est pourtant l’Iran, l’Irak et la Corée du Nord qui ont été désignés comme « Axe du Mal ». C’est comme quand Israël bombarde Gaza et qu’on dit qu’il a le droit de se défendre. Ce genre de perversions intellectuelles entretient le sentiment d’injustice chez ces jeunes salafistes. J’ai pu parler récemment à de jeunes salafistes emprisonnés pour des actes de terrorisme ; leur logique géopolitique est assise sur une perception qu’il est difficile de contester. Il y a une nécessite de reconnaître une légitimité à leur réaction tout en leur faisant comprendre que les premières victimes de certains musulmans sont d’autres musulmans.


MEE : Comment combat-on le terrorisme alors ?

PC : Il faut résoudre les situations politiquement. L’Histoire le montre : le terrorisme algérien s’est arrêté avec l’indépendance par exemple. Il faut entamer un processus politique. Chaque fois qu’on estime qu’il ne faut pas discuter avec les terroristes, on sait qu’à la fin, si on n’a pas les moyens de les exterminer, on sera acculé. Plus on s’enferme dans la logique militaire, plus on aura d’attentats. Il faut empêcher le terrorisme avec des moyens policiers et non militaires et ensuite il faut engager un processus politique. On ne peut choisir son interlocuteur. Voyez en Syrie : les Français ne veulent pas de Bachar el Assad, les Américains ne veulent pas d’al-Qaïda, les Saoudiens de Daech… Qui mettre autour de la table ? Un processus politique, c’est aussi reconnaître que l’adversaire a aussi une légitimité à ce qu’il prétend.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27614
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede von Rauffenstein le 26 Mar 2016, 16:06

Silverwitch a écrit:
von Rauffenstein a écrit:Et toi celui de ceux à qui ça casse les couilles dans l'autre sens. N'est-ce pas.


Non, ça va. Je défends un point de vue tranquillement, sans trop personnaliser le débat.

Je ne personnalise pas le débat. Il se trouve que je vois beaucoup de monde et que la parole se libère. Cela en est même effrayant.
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 18:01
Localisation: Auteuil

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Silverwitch le 26 Mar 2016, 16:10

von Rauffenstein a écrit:Je ne personnalise pas le débat. Il se trouve que je vois beaucoup de monde et que la parole se libère. Cela en est même effrayant.


Je comprends.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27614
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede von Rauffenstein le 26 Mar 2016, 16:21

Silverwitch a écrit:
von Rauffenstein a écrit:Je ne personnalise pas le débat. Il se trouve que je vois beaucoup de monde et que la parole se libère. Cela en est même effrayant.


Je comprends.

Image
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 18:01
Localisation: Auteuil

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede sccc le 26 Mar 2016, 16:32

von Rauffenstein a écrit:
Silverwitch a écrit:
von Rauffenstein a écrit:Et toi celui de ceux à qui ça casse les couilles dans l'autre sens. N'est-ce pas.


Non, ça va. Je défends un point de vue tranquillement, sans trop personnaliser le débat.

Je ne personnalise pas le débat. Il se trouve que je vois beaucoup de monde et que la parole se libère. Cela en est même effrayant.

C'est aussi ce que cherche l'EI.
Plus les communautés se détesteront plus le réservoir à kamikaze se remplira.
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19208
Inscription: 22 Fév 2003, 19:32
Localisation: Belgique

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede sccc le 26 Mar 2016, 16:35

Silverwitch a écrit:Pierre Conesa : « Au Moyen-Orient, c’est nous qui avons déclaré la guerre » - See more at: http://www.middleeasteye.net/fr/analyse ... iAHb1.dpuf

Extraits:

MEE : Pourquoi l’organisation État Islamique (EI) s’en est-elle prise à la France et pas à un autre membre de la coalition internationale qui opère en Irak et en Syrie ?

Pierre Conesa : Depuis la présidence de Nicolas Sarkozy, la France s’est totalement alignée sur la stratégie américaine. Paris a joué le fer de lance d’une espèce de défense européenne dans le monde arabo-musulman. On l’a vu avec l’affaire de la Libye mais également avec François Hollande et ses déclarations sur la Syrie, dossier sur lequel il était plus en pointe que Barack Obama. Les islamistes de l’EI ont pu penser que par rapport à Jacques Chirac qui avait refusé d’aller faire la guerre à l’Irak, désormais les néo-conservateurs étaient au pouvoir avec Nicolas Sarkozy et François Hollande. C’est également mon analyse, je fais un lien direct avec cet activisme néo-conservateur de la France et ces attentats. Forcément, cette position a fait remonter la France dans la hiérarchie des ennemis.


MEE : François Hollande a déclaré que les attentats visaient « les valeurs que nous défendons partout dans le monde, ce que nous sommes, un pays libre ». Cela rappelle la phrase de George W. Bush, qui avait affirmé au lendemain du 11 septembre : « Ils haïssent notre liberté ». Que pensez-vous de ce parallèle dans le choix des mots ?

PC : Effectivement, les mots se ressemblent. Il faut se rappeler qu’il y a une tradition d’interventionnisme des Occidentaux dans les pays du Moyen-Orient. Pour les salafistes, tout commence en 1979 avec l’invasion par les troupes soviétiques de l’Afghanistan. Les musulmans ont pu dès lors considérer qu’il y avait une politique du double standard, les Occidentaux intervenant pour leurs intérêts, mais jamais pour défendre les Palestiniens. Sur un site salafiste, j’ai pu lire par exemple : « 1 000 morts à Gaza, on ne fait rien, quatre Occidentaux égorgés, on envoie l’armée ». Mais les gens au pouvoir, à Paris ou à Washington, n’ont aucune expérience de ces terrains-là. Si on leur avait suggéré par exemple que l’Arabie saoudite aurait pu intervenir en Irlande du Nord pour séparer les Catholiques des Protestants, ils auraient parlé de folie. Or c’est exactement ce que font les Occidentaux. Pour eux, ces interventions sont justifiées par la défense des droits de l’homme et de la démocratie. Certes, mais alors si on attaque l’EI parce qu’il décapite, coupe des mains, interdit les autres religions, opprime les femmes, pourquoi défendre l’Arabie saoudite, qui fait la même chose ? Cette schizophrénie est acceptée. Maintenant que ces États occidentaux sont face au problème, car le lien est mécanique entre les attentats terroristes et l’intervention en Syrie, ils sont obligés de reculer et de céder à la provocation terroriste.

Maintenant que la France est intervenue militairement, la question est de savoir si l’effort militaire doit être accentué, ce qui me semble une erreur fondamentale, ou si on doit trouver les moyens de la sortie. Or cette dernière option serait reconnaître avant une échéance électorale (les régionales), qu’on s’est trompés. J’ai bien peur en l’occurrence que la logique politicienne ne l’emporte.


MEE : Ce qui a été appelé « guerre contre le terrorisme » a-t-il été perçu au Moyen-Orient comme une guerre ?

PC : Oui et c’est nous qui avons déclaré la guerre. Car le terrorisme n’est pas un ennemi, c’est un moyen d’action. Il y a du terrorisme basque, on ne va pas pourtant faire la guerre au pays basque. Mais dès qu’on parle de terrorisme, cela se réduit au seul terrorisme islamique. L’expression « guerre globale contre le terrorisme » était fondamentalement issue des milieux républicains les plus réactionnaires. Or, étonnamment, il y avait quand même quinze saoudiens sur dix-neuf terroristes impliqués dans les attentats du 11 septembre et c’est pourtant l’Iran, l’Irak et la Corée du Nord qui ont été désignés comme « Axe du Mal ». C’est comme quand Israël bombarde Gaza et qu’on dit qu’il a le droit de se défendre. Ce genre de perversions intellectuelles entretient le sentiment d’injustice chez ces jeunes salafistes. J’ai pu parler récemment à de jeunes salafistes emprisonnés pour des actes de terrorisme ; leur logique géopolitique est assise sur une perception qu’il est difficile de contester. Il y a une nécessite de reconnaître une légitimité à leur réaction tout en leur faisant comprendre que les premières victimes de certains musulmans sont d’autres musulmans.


MEE : Comment combat-on le terrorisme alors ?

PC : Il faut résoudre les situations politiquement. L’Histoire le montre : le terrorisme algérien s’est arrêté avec l’indépendance par exemple. Il faut entamer un processus politique. Chaque fois qu’on estime qu’il ne faut pas discuter avec les terroristes, on sait qu’à la fin, si on n’a pas les moyens de les exterminer, on sera acculé. Plus on s’enferme dans la logique militaire, plus on aura d’attentats. Il faut empêcher le terrorisme avec des moyens policiers et non militaires et ensuite il faut engager un processus politique. On ne peut choisir son interlocuteur. Voyez en Syrie : les Français ne veulent pas de Bachar el Assad, les Américains ne veulent pas d’al-Qaïda, les Saoudiens de Daech… Qui mettre autour de la table ? Un processus politique, c’est aussi reconnaître que l’adversaire a aussi une légitimité à ce qu’il prétend.

Apparemment ces deux derniers gouvernements français ne sont pas trop d'accord avec le désintérêt que Sylphus affirme devoir être la posture d'un bon français envers ce qui se passe là-bas...
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19208
Inscription: 22 Fév 2003, 19:32
Localisation: Belgique

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Silverwitch le 26 Mar 2016, 16:41

sccc a écrit:Apparemment ces deux derniers gouvernements français ne sont pas trop d'accord avec le désintérêt que Sylphus affirme devoir être la posture d'un bon français envers ce qui se passe là-bas...


Se dessine une réactivation du concept d'Occident, qui sera je pense l'idéologie post-européenne des dominants (je ne dis pas "élites"). Le Traité Transatlantique en est la première traduction concrète, l'évolution du discours de la droite identitaire vers la défense de l'identité "blanche et judéo-chrétienne" prépare les esprits, les attentats terroristes servent d'accélérateur.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27614
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Cortese le 26 Mar 2016, 16:45

Interview – Le dissident saoudien Yahya Assiri : «La fin du régime des Al-Saoud est proche»
Article | 26. mars 2016 - 8:20 (algeriepatriotique.com)


Algeriepatriotique : L’opinion publique mondiale ne connaît du régime saoudien que ce qui lui parvient à travers les médias internationaux dominants et encenseurs. Comment décririez-vous la situation en Arabie Saoudite ?

Yahya Assiri : Le plus grand problème en Arabie Saoudite est le despotisme qui a trop duré et s’abat sur toute chose. Aucune divergence d’opinion, aucune participation de la société n’y sont permises. La famille régnante détient tous les leviers. Et quand je dis tous les leviers, je pèse mes mots. Je dis bien tous les leviers, sans exception : de la gestion politique aux menus détails de la vie quotidienne, en passant par la religion et la culture. Sa mainmise est totale même sur les secteurs les plus éloignés de la politique. Ainsi, même le football n’y échappe pas. L’information, le commerce, les institutions militaire et religieuse sont tous entre les mains du régime. Cette absence totale de la société a produit une situation complexe qui empêche toute lisibilité. Celui qui n’a pas beaucoup voyagé, n’a pas étudié le mode de vie ailleurs et n’a pas étudié l’histoire de la péninsule arabique peut trouver cette situation normale et ne trouve pas trop à se plaindre, à l’exception peut-être de quelques problèmes qui touchent directement à sa vie quotidienne. Le simple citoyen peut se plaindre, par exemple, de la mauvaise qualité de la santé, de la montée du chômage, de la baisse des salaires en relation avec la hausse des prix et, aussi, du faible niveau de l’enseignement, de la fuite des jeunes pour suivre leurs études à l’étranger. Comme il peut se plaindre du problème du transport, de la paupérisation en hausse de la société et des arrestations politiques. Mais si peu de gens se plaignent de la mainmise et de l’influence qu’exerce la famille régnante et ce qui en découle comme corruption, exploitation des richesses ou contrôle de tous les démembrements de l’Etat, tels que la justice, l’institution militaire, etc. C’est ainsi que cette famille a imposé une doctrine religieuse sectaire et sans ancrage dans l’histoire de l’islam, comme elle a imposé sa propre culture à l’ensemble de la société, effaçant du coup ses spécificités religieuses et culturelles qu’elle dissout de force dans un même moule culturel et identitaire, qui est celui du maître. Aussi, certains cherchent-ils toujours des alibis pour justifier tous les problèmes qu’ils endurent, en feignant d’ignorer que la responsabilité de tous leurs ennuis incombe à celui qui a entre ses mains tous les pouvoirs et qui, lui seul, doit assumer les conséquences de sa tyrannie.

On entend parler épisodiquement d’attentats terroristes dans votre pays. Qui en sont les auteurs ?

Le dogme et le discours religieux perpétués par le pouvoir, et dont celui-ci puise sa légitimité, sont très clairs et pleinement assumés par les dirigeants. C’est un discours qui énonce que toute manifestation, toute opposition affichée contre le gouvernant, voire toute revendication de droit participe d’un acte de désobéissance au tuteur. Une telle conduite est assimilée à un crime et à une sédition. A travers cela, on incrimine clairement l’action civile et pacifique, alors que cette doctrine religieuse officielle dit que le vainqueur qui impose sa loi par la force des armes acquiert naturellement la qualité de tuteur légitime. De toute évidence, cette doctrine, créée par le régime et qui est née d'un pacte entre Ibn Abdelwahhab et Ibn Saoud, et continue d'évoluer et de se transformer conformément aux lubies des tenants du règne, inculque aux générations l’idée que le changement pacifique est haram (illicite) et interdit, et que le changement par la violence, l’autoritarisme et la domination par la force est la seule et unique voie possible. C’est ce qui explique que la violence reste foncièrement associée aux victimes de cette doctrine. Car tous ceux qui s’y identifient deviennent de fait des takfiristes violents qui rejettent les autres. On les retrouve dans différentes sectes, de Daech au mouvement Al-Jamia (fondé par Mohamed Amane Al-Jami, ndlr). Ils ont tous la même pensée, la seule divergence entre eux concerne l’identité du dominateur : Ibn Saoud, Ben Laden ou Al-Baghdadi.

Peut-on considérer Daech comme un ennemi du régime des Al-Saoud, sachant que cette organisation est le produit du wahhabisme ?

Certes, ils sont ennemis et chacun guette l’autre et lui assène des coups de boutoir, mais, comme je l'ai mentionné dans la question précédente, ils sont issus de la même école et leur divergence se limite à l’identité du maître. Sinon, tous s’accordent à réduire la glorieuse histoire de l’islam à une doctrine sectaire, perverse et sans fondement théologique solide. C’est la monarchie saoudienne qui a semé la graine et fondé la doctrine et continue à l'adapter à ses intérêts. Or, de temps en temps, des fissures apparaissent. Cela s’est passé, très tôt et de façon éclatante, quand le pouvoir a voulu adapter une fatwa édictée par la secte pour ses besoins de l’heure. Lorsque le roi Abdelaziz voulait changer la fatwa déclarant kofr (apostasie) tout traitement avec un infidèle, par laquelle il avait excommunié les Ottomans et massacré les tribus qui avaient accepté l’autorité des Ottomans, puis, en voulant l’adapter à ses relations avec les Britanniques, il s’est heurté à la contestation des gens crédules qui restaient attachés aux fatwas dans leur ancienne version. Ceux-là se sont constitués en groupe appelé «Ikhwân men ta’â Allah» (Frères des obéissants à Dieu). Le roi Abdelaziz les a réprimés et anéantis, alors qu’ils furent ses nervis qu’il avait utilisés pour massacrer des innocents.

Comment expliquer les relations de l'Occident démocratique avec le régime despotique des Al-Saoud ?

La seule constante au sein de la famille régnante est de se maintenir au pouvoir, et la seule constante de leur doctrine religieuse est de répondre aux demandes du maître et d'adapter la religion à sa guise. Par conséquent, les autorités saoudiennes font tout pour renforcer leur alliance avec l'Occident démocratique, afin d'assurer leur propre protection. Or, comme toutes les richesses de notre pays, le pétrole notamment, sont entre les mains de la famille seule, alors que le peuple n’a aucun droit à la parole, le pouvoir a la voie libre pour accéder aux demandes de l'Occident, en le soudoyant avec de l’argent. Malheureusement, les politiques sont souvent fondées sur les intérêts et non pas sur les valeurs.

D'ex-officiers de la CIA affirment que les dirigeants américains ont des intérêts directs avec les Al-Saoud, en étant actionnaires dans les compagnies pétrolières saoudiennes...

Je ne sais pas. Ce que je sais et ce qui m’importe ici, en premier lieu, c’est de savoir que cette richesse appartient à la nation et non pas à la famille, et que leur monopolisation est une corruption et un crime. Je sais aussi que le peuple, tout le peuple, ignore tout de la distribution et du partage de cette richesse et que la famille épuise cette richesse pour ses intérêts personnels, soit par le pillage direct – qui est, d’ailleurs, reflété dans leur vie publique, connue par le monde entier, à travers les châteaux, les grosses voitures, les commerces, le luxe démesuré –, soit par le soutien apporté à des forces qui sont souvent celles du mal.

Cheikh Imran Hosein dit que l'Arabie Saoudite et Israël sont «deux sœurs» et que l'entité sioniste et le régime des Al-Saoud se protègent mutuellement. Etes-vous d'accord avec cette analyse ?

Non. Israël est conscient de la faiblesse de sa position dans la région, notamment au double plan historique et moral. Au plan historique, il se construit sur les ruines des maisons des innocents tués et forcés à l’exode. Au plan moral, les Israéliens commettent des crimes sans relâche. Cette faiblesse affecte leurs relations et fragilise leur position, même auprès de leurs plus grands parrains. Ce sentiment les conduit à chercher des alliés et à essayer de convaincre les Arabes de normaliser les relations avec eux et d’ignorer leur double déficience morale et historique. Cela les amène forcément à chercher à établir des relations. Par ailleurs, le régime saoudien est lui aussi fragile et n’a aucune légitimité réelle. Historiquement, les Al-Saoud sont des agresseurs qui ont attaqué les tribus pour les spolier et confisquer leurs richesses, leurs biens et leur souveraineté. Sur le plan de la légitimité, ils s’appuient sur la pensée wahhabite, qui est aujourd’hui déliquescente et ébranlée de l’intérieur, avec l’apparition de Daech qui a mis à nu ses tares. Comme je l’ai déjà mentionné, leur seule constante est de consolider leur position politique pour survivre le plus longtemps possible. Donc, pour l’Arabie Saoudite, Israël n’est pas une sœur, mais peut plutôt en faire une ennemie si ses intérêts le lui dictent, comme elle peut s’allier et entretenir de bonnes relations avec Israël, toujours conformément à l’intérêt de la famille régnante. Le même principe s’appliquerait à tout le monde ; à l’Iran et, avant elle, à l’Irak. Elle n’a d’autres principes dans les amitiés ou animosités qu’elle entretient que ce qui lui garantit la survie de la famille régnante, quel que soit le prix à faire payer à la nation et au peuple.

Combien y a-t-il d’opposants au régime saoudien ?

Ils sont très nombreux, mais le problème qui se pose est dans le peu de moyens dont ils disposent et la cruauté de la répression qui s’abat sur eux. Ceux qui sont à l’intérieur redoutent l'oppression et la répression violente, et ceux qui vivent à l’extérieur manquent, à ce jour, d’instruments efficaces pour créer une influence forte, effective et efficace.

Combien y a-t-il de prisonniers politiques en Arabie Saoudite ?

Nous ne disposons pas de statistiques officielles à ce sujet, en raison du flou qui entoure cette question. Néanmoins, le gouvernement reconnaît le chiffre de 4 000. Mais en tenant compte du taux d’accueil des prisons, adossé à la surpopulation carcérale, nous estimons le nombre de détenus à environ 30 000.

Comment sont-ils traités ?

Souvent, ils subissent la torture pendant l’interrogatoire et lorsque le détenu est accusé de violence, le pouvoir se sent renforcé dans ses pratiques et s’adonne à la torture en toute impunité. Quant aux autres, les prisons saoudiennes s’en chargent à leur manière. Car il n'y a ni contrôle populaire, ni presse libre, ni organisations pour surveiller les éventuelles violations. La justice, quant à elle, appuie la position du ministère de l'Intérieur et reçoit les aveux arrachés sous la torture, sans se soucier aucunement des plaintes pour torture. Donc, rien ne les dissuade de poursuivre ces atteintes aux droits humains.

Les accusés ont-ils droit à un avocat ?

Dans très peu de cas, si. Mais dans la plupart des cas, ils ne sont pas autorisés. Souvent, ils ne sont traduits devant la justice qu’après dix ans de détention, alors que la plupart des procès sont secrets. Parfois, les détenus sont conduits devant le tribunal sans même le savoir.

Existe-t-il des tentatives de créer des partis d'opposition en exil en vue de renverser le régime et d’instaurer la démocratie dans votre pays ?

Oui. Et je pense qu’avec la volonté de Dieu, ce projet va voir le jour bientôt.

Interview réalisée par M. Aït Amara
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30103
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede sccc le 26 Mar 2016, 16:56

Cortese a écrit:
Interview – Le dissident saoudien Yahya Assiri : «La fin du régime des Al-Saoud est proche»
Article | 26. mars 2016 - 8:20 (algeriepatriotique.com)


Algeriepatriotique : L’opinion publique mondiale ne connaît du régime saoudien que ce qui lui parvient à travers les médias internationaux dominants et encenseurs. Comment décririez-vous la situation en Arabie Saoudite ?

Yahya Assiri : Le plus grand problème en Arabie Saoudite est le despotisme qui a trop duré et s’abat sur toute chose. Aucune divergence d’opinion, aucune participation de la société n’y sont permises. La famille régnante détient tous les leviers. Et quand je dis tous les leviers, je pèse mes mots. Je dis bien tous les leviers, sans exception : de la gestion politique aux menus détails de la vie quotidienne, en passant par la religion et la culture. Sa mainmise est totale même sur les secteurs les plus éloignés de la politique. Ainsi, même le football n’y échappe pas. L’information, le commerce, les institutions militaire et religieuse sont tous entre les mains du régime. Cette absence totale de la société a produit une situation complexe qui empêche toute lisibilité. Celui qui n’a pas beaucoup voyagé, n’a pas étudié le mode de vie ailleurs et n’a pas étudié l’histoire de la péninsule arabique peut trouver cette situation normale et ne trouve pas trop à se plaindre, à l’exception peut-être de quelques problèmes qui touchent directement à sa vie quotidienne. Le simple citoyen peut se plaindre, par exemple, de la mauvaise qualité de la santé, de la montée du chômage, de la baisse des salaires en relation avec la hausse des prix et, aussi, du faible niveau de l’enseignement, de la fuite des jeunes pour suivre leurs études à l’étranger. Comme il peut se plaindre du problème du transport, de la paupérisation en hausse de la société et des arrestations politiques. Mais si peu de gens se plaignent de la mainmise et de l’influence qu’exerce la famille régnante et ce qui en découle comme corruption, exploitation des richesses ou contrôle de tous les démembrements de l’Etat, tels que la justice, l’institution militaire, etc. C’est ainsi que cette famille a imposé une doctrine religieuse sectaire et sans ancrage dans l’histoire de l’islam, comme elle a imposé sa propre culture à l’ensemble de la société, effaçant du coup ses spécificités religieuses et culturelles qu’elle dissout de force dans un même moule culturel et identitaire, qui est celui du maître. Aussi, certains cherchent-ils toujours des alibis pour justifier tous les problèmes qu’ils endurent, en feignant d’ignorer que la responsabilité de tous leurs ennuis incombe à celui qui a entre ses mains tous les pouvoirs et qui, lui seul, doit assumer les conséquences de sa tyrannie.

On entend parler épisodiquement d’attentats terroristes dans votre pays. Qui en sont les auteurs ?

Le dogme et le discours religieux perpétués par le pouvoir, et dont celui-ci puise sa légitimité, sont très clairs et pleinement assumés par les dirigeants. C’est un discours qui énonce que toute manifestation, toute opposition affichée contre le gouvernant, voire toute revendication de droit participe d’un acte de désobéissance au tuteur. Une telle conduite est assimilée à un crime et à une sédition. A travers cela, on incrimine clairement l’action civile et pacifique, alors que cette doctrine religieuse officielle dit que le vainqueur qui impose sa loi par la force des armes acquiert naturellement la qualité de tuteur légitime. De toute évidence, cette doctrine, créée par le régime et qui est née d'un pacte entre Ibn Abdelwahhab et Ibn Saoud, et continue d'évoluer et de se transformer conformément aux lubies des tenants du règne, inculque aux générations l’idée que le changement pacifique est haram (illicite) et interdit, et que le changement par la violence, l’autoritarisme et la domination par la force est la seule et unique voie possible. C’est ce qui explique que la violence reste foncièrement associée aux victimes de cette doctrine. Car tous ceux qui s’y identifient deviennent de fait des takfiristes violents qui rejettent les autres. On les retrouve dans différentes sectes, de Daech au mouvement Al-Jamia (fondé par Mohamed Amane Al-Jami, ndlr). Ils ont tous la même pensée, la seule divergence entre eux concerne l’identité du dominateur : Ibn Saoud, Ben Laden ou Al-Baghdadi.

Peut-on considérer Daech comme un ennemi du régime des Al-Saoud, sachant que cette organisation est le produit du wahhabisme ?

Certes, ils sont ennemis et chacun guette l’autre et lui assène des coups de boutoir, mais, comme je l'ai mentionné dans la question précédente, ils sont issus de la même école et leur divergence se limite à l’identité du maître. Sinon, tous s’accordent à réduire la glorieuse histoire de l’islam à une doctrine sectaire, perverse et sans fondement théologique solide. C’est la monarchie saoudienne qui a semé la graine et fondé la doctrine et continue à l'adapter à ses intérêts. Or, de temps en temps, des fissures apparaissent. Cela s’est passé, très tôt et de façon éclatante, quand le pouvoir a voulu adapter une fatwa édictée par la secte pour ses besoins de l’heure. Lorsque le roi Abdelaziz voulait changer la fatwa déclarant kofr (apostasie) tout traitement avec un infidèle, par laquelle il avait excommunié les Ottomans et massacré les tribus qui avaient accepté l’autorité des Ottomans, puis, en voulant l’adapter à ses relations avec les Britanniques, il s’est heurté à la contestation des gens crédules qui restaient attachés aux fatwas dans leur ancienne version. Ceux-là se sont constitués en groupe appelé «Ikhwân men ta’â Allah» (Frères des obéissants à Dieu). Le roi Abdelaziz les a réprimés et anéantis, alors qu’ils furent ses nervis qu’il avait utilisés pour massacrer des innocents.

Comment expliquer les relations de l'Occident démocratique avec le régime despotique des Al-Saoud ?

La seule constante au sein de la famille régnante est de se maintenir au pouvoir, et la seule constante de leur doctrine religieuse est de répondre aux demandes du maître et d'adapter la religion à sa guise. Par conséquent, les autorités saoudiennes font tout pour renforcer leur alliance avec l'Occident démocratique, afin d'assurer leur propre protection. Or, comme toutes les richesses de notre pays, le pétrole notamment, sont entre les mains de la famille seule, alors que le peuple n’a aucun droit à la parole, le pouvoir a la voie libre pour accéder aux demandes de l'Occident, en le soudoyant avec de l’argent. Malheureusement, les politiques sont souvent fondées sur les intérêts et non pas sur les valeurs.

D'ex-officiers de la CIA affirment que les dirigeants américains ont des intérêts directs avec les Al-Saoud, en étant actionnaires dans les compagnies pétrolières saoudiennes...

Je ne sais pas. Ce que je sais et ce qui m’importe ici, en premier lieu, c’est de savoir que cette richesse appartient à la nation et non pas à la famille, et que leur monopolisation est une corruption et un crime. Je sais aussi que le peuple, tout le peuple, ignore tout de la distribution et du partage de cette richesse et que la famille épuise cette richesse pour ses intérêts personnels, soit par le pillage direct – qui est, d’ailleurs, reflété dans leur vie publique, connue par le monde entier, à travers les châteaux, les grosses voitures, les commerces, le luxe démesuré –, soit par le soutien apporté à des forces qui sont souvent celles du mal.

Cheikh Imran Hosein dit que l'Arabie Saoudite et Israël sont «deux sœurs» et que l'entité sioniste et le régime des Al-Saoud se protègent mutuellement. Etes-vous d'accord avec cette analyse ?

Non. Israël est conscient de la faiblesse de sa position dans la région, notamment au double plan historique et moral. Au plan historique, il se construit sur les ruines des maisons des innocents tués et forcés à l’exode. Au plan moral, les Israéliens commettent des crimes sans relâche. Cette faiblesse affecte leurs relations et fragilise leur position, même auprès de leurs plus grands parrains. Ce sentiment les conduit à chercher des alliés et à essayer de convaincre les Arabes de normaliser les relations avec eux et d’ignorer leur double déficience morale et historique. Cela les amène forcément à chercher à établir des relations. Par ailleurs, le régime saoudien est lui aussi fragile et n’a aucune légitimité réelle. Historiquement, les Al-Saoud sont des agresseurs qui ont attaqué les tribus pour les spolier et confisquer leurs richesses, leurs biens et leur souveraineté. Sur le plan de la légitimité, ils s’appuient sur la pensée wahhabite, qui est aujourd’hui déliquescente et ébranlée de l’intérieur, avec l’apparition de Daech qui a mis à nu ses tares. Comme je l’ai déjà mentionné, leur seule constante est de consolider leur position politique pour survivre le plus longtemps possible. Donc, pour l’Arabie Saoudite, Israël n’est pas une sœur, mais peut plutôt en faire une ennemie si ses intérêts le lui dictent, comme elle peut s’allier et entretenir de bonnes relations avec Israël, toujours conformément à l’intérêt de la famille régnante. Le même principe s’appliquerait à tout le monde ; à l’Iran et, avant elle, à l’Irak. Elle n’a d’autres principes dans les amitiés ou animosités qu’elle entretient que ce qui lui garantit la survie de la famille régnante, quel que soit le prix à faire payer à la nation et au peuple.

Combien y a-t-il d’opposants au régime saoudien ?

Ils sont très nombreux, mais le problème qui se pose est dans le peu de moyens dont ils disposent et la cruauté de la répression qui s’abat sur eux. Ceux qui sont à l’intérieur redoutent l'oppression et la répression violente, et ceux qui vivent à l’extérieur manquent, à ce jour, d’instruments efficaces pour créer une influence forte, effective et efficace.

Combien y a-t-il de prisonniers politiques en Arabie Saoudite ?

Nous ne disposons pas de statistiques officielles à ce sujet, en raison du flou qui entoure cette question. Néanmoins, le gouvernement reconnaît le chiffre de 4 000. Mais en tenant compte du taux d’accueil des prisons, adossé à la surpopulation carcérale, nous estimons le nombre de détenus à environ 30 000.

Comment sont-ils traités ?

Souvent, ils subissent la torture pendant l’interrogatoire et lorsque le détenu est accusé de violence, le pouvoir se sent renforcé dans ses pratiques et s’adonne à la torture en toute impunité. Quant aux autres, les prisons saoudiennes s’en chargent à leur manière. Car il n'y a ni contrôle populaire, ni presse libre, ni organisations pour surveiller les éventuelles violations. La justice, quant à elle, appuie la position du ministère de l'Intérieur et reçoit les aveux arrachés sous la torture, sans se soucier aucunement des plaintes pour torture. Donc, rien ne les dissuade de poursuivre ces atteintes aux droits humains.

Les accusés ont-ils droit à un avocat ?

Dans très peu de cas, si. Mais dans la plupart des cas, ils ne sont pas autorisés. Souvent, ils ne sont traduits devant la justice qu’après dix ans de détention, alors que la plupart des procès sont secrets. Parfois, les détenus sont conduits devant le tribunal sans même le savoir.

Existe-t-il des tentatives de créer des partis d'opposition en exil en vue de renverser le régime et d’instaurer la démocratie dans votre pays ?

Oui. Et je pense qu’avec la volonté de Dieu, ce projet va voir le jour bientôt.

Interview réalisée par M. Aït Amara

Ouaip.
Pas de risque de révolution colorée dans ce coin.
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19208
Inscription: 22 Fév 2003, 19:32
Localisation: Belgique

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede Cortese le 26 Mar 2016, 17:13

tu m'étonnes, c'est une pompe à fric inépuisable pour les "élites" des Etats occidentaux.
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30103
Inscription: 23 Fév 2003, 20:32

Re: Attentats à Paris + aéroport et métro de Bruxelles

Messagede von Rauffenstein le 26 Mar 2016, 17:15

sccc a écrit:
von Rauffenstein a écrit:
Silverwitch a écrit:
von Rauffenstein a écrit:Et toi celui de ceux à qui ça casse les couilles dans l'autre sens. N'est-ce pas.


Non, ça va. Je défends un point de vue tranquillement, sans trop personnaliser le débat.

Je ne personnalise pas le débat. Il se trouve que je vois beaucoup de monde et que la parole se libère. Cela en est même effrayant.

C'est aussi ce que cherche l'EI.
Plus les communautés se détesteront plus le réservoir à kamikaze se remplira.

C'est une logique de guerre.

Et accabler l'Occident sans jamais se remettre en cause, est aussi une logique de guerre. Si ces kamikazes avaient un réel sens de la justice, puisqu'on nous rebat les oreilles avec la "justice", et l'injustice qui est faite aux Palestiniens (regroupant des gens de toute confession), ce n'est pas à DAESH qu'ils iraient. Mais au Hezbollah, au Fatah ou au Hamas. Qu'on arrête de nous emmerder avec l'injustice que la France aurait créé en Irak (elle n'en est absolument pas responsable), ou en Syrie (elle était plutôt contre El Assad). Et qu'on arrête de nous raconter des bulshits sur l'Afghanistan. Dont la réalité des rivzlités tribales dépasse largement des histoires d'Islam ou pas Islam. Massoud n'était pas un Chrétien. Et plutôt un Musulman austère. Sauf qu'il était du Panshir, peuplé de Tadjik et Hazaras. Et le mouvement Taiban recrute des gens majoritairement Pachtounes. Les Talibans ont renversé une république afghane d'inspiration islamique.

Tout le bordel actuel en Occident est le résultat du relativisme culturel qui y sévit depuis 50 ans et l'innassimiliation de populations, pauvres et majoritairement incultes, qu'on a abandonnée à leur propre sort.

Il suffit maintenant. Quoi qu'on pense, on y va.
Le fascisme au fait, c'était pas déjà l'histoire d'un mec en marche qui fascinait les foules avec son culte de la personnalité ?
Avatar de l'utilisateur
von Rauffenstein
ultima ratio regum
 
Messages: 46968
Inscription: 20 Fév 2003, 18:01
Localisation: Auteuil

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités