La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus, von Rauffenstein

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Marlaga le 17 Sep 2014, 16:07

DCP a écrit:On devrait supprimer la redevance et subventionner l'audiovisuel public via le budget ordinaire de l'Etat, les gens râleraient moins comme cela. :P


Surtout pas. On devrait passer le service public en abonnement facultatif, avec des chaines cryptées accessibles uniquement à ceux qui payent.

sheon a écrit:Tu crois vraiment que Marlaga la paye ?
On parle quand même d'un mec qui encense le piratage en prétextant qu'il n'y a pas d'alternative légale crédible, et qui critique les alternatives crédibles en disant qu'elles sont payantes.


Je peux difficilement faire autrement, c'est du racket organisé par l'Etat, autrement dit, le racket le plus dur à éviter.
Et je ne critique pas les alternatives crédibles parce qu'elles sont payantes, je critique le prix par rapport à la qualité proposée. Trouve moi de la VOD en 1080p avec son DTS 5.1, avec choix de VF ou VOSTFR sur un large catalogue récent et ancien, sans que ce soit limité à un studio et on en reparle. Il ny a pas un service de VOD qui offre la même profusion et la même qualité que les pirates, c'est quand même con.
Richelieu a écrit:La politique consiste à rendre possible ce qui est nécessaire
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 19062
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Rainier le 17 Sep 2014, 16:07

Ghinzani a écrit:
Rainier a écrit:La TV rend plus intelligent les personnes intelligentes, mais elle rend encore plus idiot les personnes idiotes.

C'est de qui cette ânerie ?


Umberto Eco
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 13189
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Rainier le 17 Sep 2014, 16:10

Maverick a écrit:
Rainier a écrit:La TV rend plus intelligent les personnes intelligentes, mais elle rend encore plus idiot les personnes idiotes.
Et pour ceux qui ne sont ni l'un ni l'autre ?


Elle les rend encore plus moyennement intelligents ou moyennement idiots :D
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 13189
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Sylphus le 17 Sep 2014, 16:54

sheon a écrit:Alors que tu préfèrerais subventionner Koh Lanta, au moins on en aurait pour notre argent !


Je préfère une société à la carte où chacun paie en fonction de son utilisation et surtout où chacun est impliqué au regard de ce qu'il paie. En l'occurrence, si je paie la redevance, je dois avoir mon mot à dire, comme un actionnaire dans n'importe quelle entreprise. Or on ne me demande pas mon avis. Il y a notamment un grave problème avec les animateurs/producteurs. Ce Drucker enfile chaque année les citoyens dans l'indifférence générale.

Alfa a écrit:Sur France télévision il y a quand meme quelques émissions, traitant d'histoire par exemple, ou l'on peut parfois apprendre quelque trucs tout en se divertissant.
France télévision c'est quand même autre chose que TF1 qui ne passe plus que de la téléréalité crasse ou des séries américaines dont l'histoire est une enquête sur un crime...

Certes 120 ou 150 € par an ca fait chère pour si peu, mais bon.


On ne peut pas comparer un groupe qui a une mission OBLIGATOIRE de service public avec un groupe côté en Bourse qui ne vit que de la publicité et donc qui dépend exclusivement des parts de marché (ce qui n'est pas le cas de FT). TF1 n'a aucune mission "morale" ou "intellectuelle" vis-à-vis du téléspectateur.

Ghinzani a écrit:Donc d'après toi , on vit moins bien sans Tv?


On vit bien mieux, j'en ai fait l'expérience pendant plusieurs années.
Sylphus
 
Messages: 8789
Inscription: 19 Oct 2010, 10:11

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Aym le 18 Sep 2014, 07:30

sheon a écrit:On peut regarder Secret Story, lire du Marc Lévi et passer ses soirées sur Doctissimo, ou on peut regarder Arte, lire du Rousseau et passer ses soirées sur F1-Express.


J'ai lu trop vite ton post, au début j'ai cru que tu avais écrit "on peut regarder du Marc Dorcel" :D
L'informatique n'est pas une science exacte, on n'est jamais à l'abri d'un succès
Avatar de l'utilisateur
Aym
papaquintintien
 
Messages: 24551
Inscription: 18 Fév 2003, 19:05
Localisation: Toulouse

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Sylex le 18 Sep 2014, 08:02

Silverwitch a écrit: J'essaye néanmoins de remettre l'audiovisuel public dans son contexte réel, plus large que celui que tu décris. S'il y a bien une chaîne de télévision comme France 2 et ses programmes indigents, on ne peut passer sous silence la mission d'intérêt général des programmes régionaux de France 3, des émissions ou des films originaux sur France 5 ou Arte, de la mission internationale de France 24 ou de RFI, sans oublier l'INA ou des stations de radio comme France Musique ou France Culture.

http://rue89.nouvelobs.com/2014/09/18/p ... que-254921
The amount of energy necessary to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Avatar de l'utilisateur
Sylex
 
Messages: 2325
Inscription: 20 Avr 2012, 14:29

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Kadoc le 18 Sep 2014, 09:40

Aym a écrit:
sheon a écrit:On peut regarder Secret Story, lire du Marc Lévi et passer ses soirées sur Doctissimo, ou on peut regarder Arte, lire du Rousseau et passer ses soirées sur F1-Express.


J'ai lu trop vite ton post, au début j'ai cru que tu avais écrit "on peut regarder du Marc Dorcel" :D

Ben quoi!
N'ayez pas peur de l'avenir, vous n'en avez pas.
Kadoc
gravitation, dégravitation
 
Messages: 8805
Inscription: 07 Fév 2011, 13:11
Localisation: elle est ou la poulette?

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Alfa le 18 Sep 2014, 10:01

Sylphus a écrit:
Alfa a écrit:Sur France télévision il y a quand meme quelques émissions, traitant d'histoire par exemple, ou l'on peut parfois apprendre quelque trucs tout en se divertissant.
France télévision c'est quand même autre chose que TF1 qui ne passe plus que de la téléréalité crasse ou des séries américaines dont l'histoire est une enquête sur un crime...

Certes 120 ou 150 € par an ca fait chère pour si peu, mais bon.


On ne peut pas comparer un groupe qui a une mission OBLIGATOIRE de service public avec un groupe côté en Bourse qui ne vit que de la publicité et donc qui dépend exclusivement des parts de marché (ce qui n'est pas le cas de FT). TF1 n'a aucune mission "morale" ou "intellectuelle" vis-à-vis du téléspectateur.


Je sais bien que ca se compare pas pour les raisons que tu cite, mais la je dis juste qu'il y a télé et télé, et que France télévision ne fais pas que des emissions inintéressante.
TF1 fait de la merde, ca s'explique certes, mais ca reste de la merde.
Image
Un V12 sinon rien !
Avatar de l'utilisateur
Alfa
imperator
 
Messages: 11962
Inscription: 26 Jan 2004, 11:38
Localisation: De Gaulle

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede DCP le 18 Sep 2014, 10:08

Donc, pour gagner des parts de marché et survivre comme chaîne privée, il faut faire de la merde ? c'est quand même pas rassurant sur l'état de la société française, non ? :?
La majorité a toujours raison, mais la raison a bien rarement la majorité aux élections. (Jean Mistler)
DCP
Romand historique
 
Messages: 22037
Inscription: 26 Fév 2003, 11:18

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Silverwitch le 18 Sep 2014, 10:14

Rappelons quand même que TF1 n'est pas propriétaire de son canal (sa fréquence si vous préférez), la société reçoit ou non une autorisation d'émettre délivrée selon des critères et un cahier des charges du CSA. Ce cahier des charges pourrait évoluer selon la volonté publique.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27167
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Sylphus le 18 Sep 2014, 10:18

DCP a écrit:Donc, pour gagner des parts de marché et survivre comme chaîne privée, il faut faire de la merde ? c'est quand même pas rassurant sur l'état de la société française, non ? :?


Ne soyons pas hypocrites : le public, dans sa majorité, n'a jamais vu dans la culture une élévation mais un divertissement, particulièrement à travers la télévision.

Alfa a écrit:Je sais bien que ca se compare pas pour les raisons que tu cite, mais la je dis juste qu'il y a télé et télé, et que France télévision ne fais pas que des emissions inintéressante.
TF1 fait de la merde, ca s'explique certes, mais ca reste de la merde.


Bien évidemment, mais le problème encore une fois n'est pas tant la qualité des émissions (FT fait son job à mon sens) que la rémunération de certains animateurs/producteurs.
Sylphus
 
Messages: 8789
Inscription: 19 Oct 2010, 10:11

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Rainier le 18 Sep 2014, 10:49

DCP a écrit:Donc, pour gagner des parts de marché et survivre comme chaîne privée, il faut faire de la merde ? c'est quand même pas rassurant sur l'état de la société française, non ? :?


Tu peux supprimer le mot "française" de ta phrase.
C'est bien pire en Italie ou aux USA, par exemple, mais il est vrai qu'on est en train de réduire notre "retard" sur ces pays !
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 13189
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Alfa le 18 Sep 2014, 11:14

En italie, c'est surtout un concours de filles sexy.
Image
Un V12 sinon rien !
Avatar de l'utilisateur
Alfa
imperator
 
Messages: 11962
Inscription: 26 Jan 2004, 11:38
Localisation: De Gaulle

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Sylex le 18 Sep 2014, 11:41

DCP a écrit:Sinon, pour en revenir au sujet, est-ce qu'il y a des gens intéressés par netflix ? Ou qui ont déjà souscrit à une offre concurrente du même genre ?

Moi je serai intéressé quand mon débit me le permettra.
The amount of energy necessary to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Avatar de l'utilisateur
Sylex
 
Messages: 2325
Inscription: 20 Avr 2012, 14:29

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Ouais_supère le 18 Sep 2014, 11:46

Ah, nous y voilà enfin!

Le débit me pose question aussi, quels sont les conditions techniques minimales requises pour de la VOD ?
Ouais_supère
 
Messages: 18735
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Rainier le 18 Sep 2014, 12:40

Alfa a écrit:En italie, c'est surtout un concours de filles sexy.


Alors, pourvu qu'on rattrape vite notre retard sur l'Italie !!!! :P :P :P
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 13189
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Aiello le 18 Sep 2014, 13:54

Rainier a écrit:
Alfa a écrit:En italie, c'est surtout un concours de filles sexy.


Alors, pourvu qu'on rattrape vite notre retard sur l'Italie !!!! :P :P :P


Y a déjà plus Arlette Chabot sur le service public, ça va dans le bon sens non ?


:jesors:
Image
Avatar de l'utilisateur
Aiello
Supertouriste
 
Messages: 20475
Inscription: 04 Mar 2003, 22:58
Localisation: Quelque part dans le Devon

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Sylex le 18 Sep 2014, 16:58

Ouais_supère a écrit:Ah, nous y voilà enfin!

Le débit me pose question aussi, quels sont les conditions techniques minimales requises pour de la VOD ?

2 mbps pour de la SD, 8 pour de la HD.
Sachant que ce débit est déduit de ta bande passante globale, et que du coup le reste est ralenti.
Perso, avec mes ~2mbps de débit chez free, si j'allume le player pour regarder les chaines en SD par adsl, je n'ai presque plus rien.
The amount of energy necessary to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Avatar de l'utilisateur
Sylex
 
Messages: 2325
Inscription: 20 Avr 2012, 14:29

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Hugues le 24 Oct 2014, 19:53

C'est ce qu'on pouvait redouter, de la VOD:

Ca n'est pas grave, pour le moment, parce que ce ne sont pas de très bons films, mais ça annonce de plus tristes jours à venir...

St. Vincent de Theodore Melfi, une comédie avec Bill Murray et Melissa McCarthy, et The Disappearance of Eleanor Rigby de Ned Benson avec Jessica Chastain et James McAvoy vont sortir directement en France en VOD, plusieurs mois avant leur sortie vidéo.
Sans jamais connaître la salle de cinéma en France.

Pire encore. C'est à l'initiative de la compagnie en ayant acheté les droits mondiaux (qui n'est pas à l'origine de leur financement et leur existence, ayant acquis les droits en aval de leur production) que c'est ainsi et non à l'initiative de distributeurs français qui pourraient mieux connaître le marché.
Car je présume très fortement que des distributeurs français souhaitaient distribuer ces 4 films (pourquoi 4 ? voir ci-dessous)
Mais donc, les ineptes Weinstein et leur compagnie TWC ont jugé qu'il y avait plus d'argent à se fiare en acceptant le chèque de Netflix qu'en laissant de plus modestes sociétés de distribution s'en occuper avec soin.

Ca laisse présager hélas, que dans un certaine mesure que le paysage cinématographique français va se rapprocher de ce qu'il l'est hélas aux Etats-Unis, c'est à dire relativement stérile, peu varié.
Et ce d'autant plus si on laisse des compagnies étrangères décider de la manière dont les films qu'elles détiennent doivent exister en France, dont la variété de ce qui est proposée en salle est incomparable (des films qui sortent sur 100 écrans en France, sortent sur 5 ou 6 au Royaume Uni, par exemple)
Cet état de fait aux USA qui était déjà le cas depuis plusieurs décennies, mais qui s'est accéléré avec la VOD, alibi commode pour ne plus sortir les films sur l'écran pour lequel ils ont été tourné, la salle obscure, et dont certains grands films ont besoin désespérément, parce qu'ils s'y déploient plus encore.

*=*=*

La comédie St. Vincent sort ce vendredi dans quelques salles aux Etats-Unis (66 cinémas [soit peut-être un peu plus d'écran] avant de grandir plus ou moins de semaine en semaine en fonction de la demande des exploitants, c'est ainsi que l'on agit aux USA pour tout ce qui n'est pas blockbuster – c'est déjà un nombre d'écran très important pour une première semaine pour ce genre de sortie progressive, témoignage en commençant si haut que le film devrait avoir un succès commercial). Et le même jour en France en VOD.

The Disappearance of Eleanor Rigby est en fait 3 films. Ned Benson a été mis au défi par son actrice, qu'il venait d'engager, de changer le point de vue de son film, qui a l'origine racontait une séparation du point de vue de l'homme. Un second scénario a été écrit, et les deux films Il et Elle ont été tournés. Après la présentation des deux films à Toronto à l'automne 2013, les Weinstein ont acquis les droits mondiaux du films, non en vue de les sortir mais, c'est classique de leur part, en vue de faire chantage sur Benson, obligé malgré lui de monter un troisième film, si il voulait le voir sortir, Eux, le seul à sortir en salle tandis que Il et Elle serait disponible en complément en VOD. En France, même pas de Eux, en salle (sauf dans ses projection pour la sélection parallèle Un Certain Regard à Cannes), tout sort en VOD, à partir 1er novembre (sortie aux USA le 12 septembre dernier)

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21454
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Garion le 24 Oct 2014, 20:43

Quatre choses à dire sur cet article :
- Il y a toujours eu des téléfilms, dont certains de qualité, cela n'a jamais empêché le cinéma d'exister. Le fait que la VOD encourage de nouvelles productions ne se fait pas forcément au détriment du cinéma. Il ne faut donc pas dramatiser.
- Si la VOD n'avait pas existé, on ne sait pas ce qu'il serait advenu de ce film, peut-être aurait-il été mis directement à la poubelle.
- Le cinéma, ça a l'air sympa comme ça, mais au final, ça a plein d'inconvénient. Il faut souvent faire des kilomètres pour y aller, il y a toujours des tas de gens qui commentent et qui perturbe le visionnage, on est mal assis, et, dans mon cas, mon dos et mon coccyx commencent à râler au bout d'une demi-heure, le projectionniste fait parfois mal son boulot (image floue, cache haut et bas mal placés, son trop fort, etc...), et finalement on est souvent mieux chez soi dans son canapé, ou même, dans mon cas, avec un simulateur de salle de cinéma en utilisant mon casque virtuel qui me permet de lire n'importe quelle vidéo, même en 3D en ayant l'impression d'avoir un écran géant devant soit. :D
- le principe de l'offre et de la demande régnera toujours. Si les gens ne sont pas intéressés par des films d'auteurs, il est normal que ces derniers soient moins nombreux et disposent de moins de moyen. Heureusement, le budget de ces films est inférieur et permet quand même une rentabilité suffisante (ce qui restera toujours le principal paramètre pour n'importe quel producteur) pour être produit.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15284
Inscription: 19 Fév 2003, 10:15
Localisation: Le village

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Hugues le 24 Oct 2014, 21:43

Garion a écrit:Quatre choses à dire sur cet article :
- Il y a toujours eu des téléfilms, dont certains de qualité, cela n'a jamais empêché le cinéma d'exister. Le fait que la VOD encourage de nouvelles productions ne se fait pas forcément au détriment du cinéma. Il ne faut donc pas dramatiser.

Je ne vois pas le rapport avec ce que j'ai écrit au dessus Garion.
Même si on peut contester ton affirmation (mais ça sera pour plus tard)

- Si la VOD n'avait pas existé, on ne sait pas ce qu'il serait advenu de ce film, peut-être aurait-il été mis directement à la poubelle.


C'est faux.
Il y avait des distributeurs sur les rangs pour ces deux (quatre) films.

C'est absurde alors que nous sommes les pays qui accueille la plus grande variété de cinéma en salle, de justement priver ces films de la salle.
Et c'est absurde que ce soit une société qui ne connait rien au marché français qui le décide. Plutôt qu'un distributeur français.

Je regrette aussi que tu ne vois pas que ce facile alibi, qu'est la VOD, surtout si elle est à l'initiative de sociétés qui ne connaissent que leur marché frileux, et ont des habitudes frileuses, va importer la stérilité, l'absence de variété qui existe dans bien des pays et en tout premier lieu aux Etats-Unis et au Royaume Uni ici.
Par stérilité (et c'est peut-être là qu'est le malentendu) j'entends que un nombre limité de films sortiront en salle. Uniquement les plus rentables.
Si tu estimes que c'est une bonne chose, sache que par exemple, même un film comme le Snowpiercer de Bong Joon-ho, considéré en France par le spectateur moyen comme un blockbuster (la bande annonce pour donner une idée), ne sortira pas au Royaume Uni et a eu un mal fou à sortir rien que dans quelques salles aux USA (les Weinstein encore eux étant d'ailleurs repassé par là, en demandant à Bong Joon-ho un nouveau montage, pour "rendre plus simple" le récit, ce à quoi il s'est refusé et il a fini par l'emporter, mais son film parce qu'il n'a pas été jugé suffisamment rentable, à tort, n'a presque pas connu la salle)... alors que sa sortie vidéo ces derniers jours aux Etats-Unis est un véritable succès et un certain phénomène.

- Le cinéma, ça a l'air sympa comme ça, mais au final, ça a plein d'inconvénient. Il faut souvent faire des kilomètres pour y aller, il y a toujours des tas de gens qui commentent et qui perturbe le visionnage


Ca dépend évidemment, de quel type de films tu vas voir, et surtout de quel type de cinéma tu fréquentes, chacun (les films et les cinémas) ayant leur public..
Pour moi, c'est rare, ça m'est arrivé tout de même.

on est mal assis, et, dans mon cas, mon dos et mon coccyx commencent à râler au bout d'une demi-heure


Ca c'est ton problème entre toi et ton coccyx.

le projectionniste fait parfois mal son boulot (image floue, cache haut et bas mal placés, son trop fort, etc...)


Ca dépend de quel type de cinéma tu fréquentes. Et ça me semble de plus en plus rare, ou même pour certains aspects techniqueement impossible avec la numérisation (hélas, d'un certain point de vue, mais ce n'est pas le sujet) des techniques de projections.

et finalement on est souvent mieux chez soi dans son canapé, ou même, dans mon cas, avec un simulateur de salle de cinéma en utilisant mon casque virtuel qui me permet de lire n'importe quelle vidéo, même en 3D en ayant l'impression d'avoir un écran géant devant soit. :D


Je ne crois pas que tu aies expérimenté, donc ce que j'entends quand je parle que certains films se déploient dans la salle obscure.. Dommage.
Demande, par exemple, à Xave si ce qu'il a vécu il y a quelque jour, est reproductible autre part.

- le principe de l'offre et de la demande régnera toujours. Si les gens ne sont pas intéressés par des films d'auteurs, il est normal que ces derniers soient moins nombreux et disposent de moins de moyen


Quelle résignation! Et la régulation, la redistribution via le prélèvement d'une taxe sur les tickets, elle est faite pour les chiens !

Par ailleurs, si on ne les y intéresse pas, les gens ne peuvent pas être intéressés.
J'entends par là que tout concourt dans notre société, nos médias à ce que l'on éloigne les gens des oeuvres les plus exigeantes, comme si le spectateur moyen n'était pas capable de les assimiler, comme si elles allaient repousser les gens, au lieu d'au contraire les intéresser
J'entends par là (bis) qu'il suffit de retrouver des programmes de télévision des années 80, pour constater que l'ensemble de la télévision, alors, programmait de grands films et je n'ai jamais eu souvenir qu'on se soit senti face à quelque chose d'inaccessible ou désagréable, qui ne nous fasse pas passer de bonne soirées.
Ces films, ils sont maintenant sur Arte.
Quand au début des années 90 est né la Sept, qui donna plus tard naissance à Arte, on aurait pu penser que cette chaine élèverait le niveau de la télévisions d'alors. En fait, elle n'a rien élevé du tout, elle n'a servi qu'à préserver sur un canal le niveau de la télévision de l'époque pendant que les autres s'affaissaient.
Dans les années 80, on donnait la chance, sans que jamais les gens n'aient l'impression d'être face à quelque chose d'inaccessible, aux gens de découvrir de grands auteurs, et la découverte certainement se prolongeait dans la salle.
Comment est-ce que ça peut avoir lieu aujourd'hui.
Et comment est-ce que ça peut avoir lieu quand on empêche des films, et quand on empêchera (ça arrivera bientôt — ça arrive régulièrement aux USA et en Angleterre)des chefs d'oeuvres d'arriver jusqu'à l'écran de la salle, sur une décision qui méconnait la singularité du cinéma en France.
Ou comment, l'excellence est exclue même de ce à quoi elle a donné ses lettres de noblesse.
Comme si la cuisine d'un grand cuisinier ne pouvait plus jamais être mangée (et on peut multiplier les domaines au lieu de la cuisine, pour en montrer l'absurdité)


(ce qui restera toujours le principal paramètre pour n'importe quel producteur)


Faux. Il y a (encore heureusement) des financeurs qui se désintéressent du profit ou de rentrer dans leur fonds, et qui n'espèrent qu'une chose, que ce qu'ils ont financé soit vu autant que plus possible, pour le bien de l'oeuvre.

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21454
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Marlaga le 25 Oct 2014, 18:46

La vod ne fait que suivre le mouvement qui a lieu depuis quelques années : les home cinema et les grands écrans vont tuer le "vrai" cinema. Qui a envie de se taper une demi-heure de queue pour aller dans une salle remplie de cons qui bougent, font du bruit et dont les têtes cachent la moitié de l'écran ? Si on peut avoir un écran correct et un bon son chez soi, dans le confort de son intimité et de son canapé, à l'heure qu'on veut, je vois mal comment les salles de cinéma pourront survivre au 21e siecle. Il suffit que les écrans s'agrandissent encore un peu et ce sera vraiment fini.
Richelieu a écrit:La politique consiste à rendre possible ce qui est nécessaire
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 19062
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Sylphus le 25 Oct 2014, 19:33

Garion a écrit:- le principe de l'offre et de la demande régnera toujours. Si les gens ne sont pas intéressés par des films d'auteurs, il est normal que ces derniers soient moins nombreux et disposent de moins de moyen. Heureusement, le budget de ces films est inférieur et permet quand même une rentabilité suffisante (ce qui restera toujours le principal paramètre pour n'importe quel producteur) pour être produit.


Le film d'auteur, par définition, a vocation à toucher un public restreint. Je suis convaincu qu'un réalisateur de films d'auteurs serait humilié si un de ses films était un succès populaire. Ces gens-là ont un problème de métrage dans le pantalon. Il n'y a pas à faire de simagrées parce ces films ne sont pas diffusés. C'est un faux débat.

Marlaga a écrit:La vod ne fait que suivre le mouvement qui a lieu depuis quelques années : les home cinema et les grands écrans vont tuer le "vrai" cinema. Qui a envie de se taper une demi-heure de queue pour aller dans une salle remplie de cons qui bougent, font du bruit et dont les têtes cachent la moitié de l'écran ? Si on peut avoir un écran correct et un bon son chez soi, dans le confort de son intimité et de son canapé, à l'heure qu'on veut, je vois mal comment les salles de cinéma pourront survivre au 21e siecle. Il suffit que les écrans s'agrandissent encore un peu et ce sera vraiment fini.


J'ai du aller une fois au cinéma ces 3 dernières années alors que je regarde 4 à 5 films par semaine chez moi. Le cinéma souffre d'un manque d'offre et des prix démesurés. Je persiste à penser qu'on peut faire un film populaire et intelligent. Le problème est que beaucoup dans le milieu du cinéma (on a deux beaux spécimens ici) on ne conçoit plus ce juste milieu : soit il faut faire une pure merde utilisant les vieux clichés de la société (ex: qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu) ou des effets spéciaux gigantesques, soit faire un film inaccessible car vide, comme une toile blanche mais sur laquelle il y aurait un message caché. Le cinéma manque d'auteurs populaires.
Sylphus
 
Messages: 8789
Inscription: 19 Oct 2010, 10:11

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Feyd le 25 Oct 2014, 20:23

Marlaga a écrit:La vod ne fait que suivre le mouvement qui a lieu depuis quelques années : les home cinema et les grands écrans vont tuer le "vrai" cinema. Qui a envie de se taper une demi-heure de queue pour aller dans une salle remplie de cons qui bougent, font du bruit et dont les têtes cachent la moitié de l'écran ? Si on peut avoir un écran correct et un bon son chez soi, dans le confort de son intimité et de son canapé, à l'heure qu'on veut, je vois mal comment les salles de cinéma pourront survivre au 21e siecle. Il suffit que les écrans s'agrandissent encore un peu et ce sera vraiment fini.


Sans parler des pubs qu'on bouffe avant le film.

Je déteste les salles de cinéma, la dernière fois que j'y suis allé c'était en 2002 et dans ma vie j'ai dû y aller une dizaine de fois tout au plus. Suffisant pour m'écoeurer à jamais.
Image
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 10250
Inscription: 01 Sep 2005, 18:35
Localisation: Giedi Prime

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Garion le 26 Oct 2014, 04:15

Hugues a écrit:C'est absurde alors que nous sommes les pays qui accueille la plus grande variété de cinéma en salle, de justement priver ces films de la salle.
Et c'est absurde que ce soit une société qui ne connait rien au marché français qui le décide. Plutôt qu'un distributeur français.

Les français pourront l'acheter en VOD, pourquoi est-il nécessaire de le voir en salle ?

Je regrette aussi que tu ne vois pas que ce facile alibi, qu'est la VOD, surtout si elle est à l'initiative de sociétés qui ne connaissent que leur marché frileux, et ont des habitudes frileuses, va importer la stérilité, l'absence de variété qui existe dans bien des pays et en tout premier lieu aux Etats-Unis et au Royaume Uni ici.
Par stérilité (et c'est peut-être là qu'est le malentendu) j'entends que un nombre limité de films sortiront en salle. Uniquement les plus rentables.
Si tu estimes que c'est une bonne chose, sache que par exemple, même un film comme le Snowpiercer de Bong Joon-ho, considéré en France par le spectateur moyen comme un blockbuster (la bande annonce pour donner une idée), ne sortira pas au Royaume Uni et a eu un mal fou à sortir rien que dans quelques salles aux USA (les Weinstein encore eux étant d'ailleurs repassé par là, en demandant à Bong Joon-ho un nouveau montage, pour "rendre plus simple" le récit, ce à quoi il s'est refusé et il a fini par l'emporter, mais son film parce qu'il n'a pas été jugé suffisamment rentable, à tort, n'a presque pas connu la salle)... alors que sa sortie vidéo ces derniers jours aux Etats-Unis est un véritable succès et un certain phénomène.

Même réponse, en quoi la salle est nécessaire, c'est le film qui est interessant ou pas, pourquoi la salle devrait jouer ?
Et puis, c'est bien joli de dire qu'on va finir dans la stérilité comme les américains, The tree of life, c'est bien un film américain, non ? C'est quand même original à défaut d'être bon :D (ok, :jesors: )
Il y a des tas de films qui ont été des succès en vidéo alors qu'ils ont fait un flop en salle. Oui, et après ? C'est le succès en salle qui doit définir si un film est bon ? Il y a des tas de films qui sont devenus culte grace à la vidéo, et je ne vois pas pourquoi ça serait un mal.


Ca dépend évidemment, de quel type de films tu vas voir, et surtout de quel type de cinéma tu fréquentes, chacun (les films et les cinémas) ayant leur public..
Pour moi, c'est rare, ça m'est arrivé tout de même.

Ben oui, tant qu'a faire 30 bornes pour aller voir un film dans une salle, je vais le faire pour un film qui vaut la différence en salle par rapport à chez moi, et en général, c'est du BlockBuster (en fait pour dire vrai, le dernier film que j'ai vu en salle, c'est Avatar en 3D). Pour regarder un film d'auteur, je ne vois pas l'intérêt de le regarder en salle.

Ca dépend de quel type de cinéma tu fréquentes. Et ça me semble de plus en plus rare, ou même pour certains aspects techniquement impossible avec la numérisation (hélas, d'un certain point de vue, mais ce n'est pas le sujet) des techniques de projections.

Même avec des films en numériques, j'ai eu des projections flous ou des changements de cache en catastrophe quand le gars s'est rendu compte qu'il manquait une partie de l'image...

Je ne crois pas que tu aies expérimenté, donc ce que j'entends quand je parle que certains films se déploient dans la salle obscure.. Dommage.

Si j'ai expérimenté, puisque j'ai un casque virtuel à la maison (Oculus Rift DK2), c'est assez amusant, même si la définition n'est pas suffisante.

Quelle résignation! Et la régulation, la redistribution via le prélèvement d'une taxe sur les tickets, elle est faite pour les chiens !

Alors, explique moi pourquoi les spectateurs d'un blockbuster devraient payer pour financer un film qu'ils ne regarderont pas ?
Le cinéma d'auteur doit être autonome (et il peut l'être à mon avis) s'il veut avoir un avenir.

Par ailleurs, si on ne les y intéresse pas, les gens ne peuvent pas être intéressés.
J'entends par là que tout concourt dans notre société, nos médias à ce que l'on éloigne les gens des oeuvres les plus exigeantes, comme si le spectateur moyen n'était pas capable de les assimiler, comme si elles allaient repousser les gens, au lieu d'au contraire les intéresser
J'entends par là (bis) qu'il suffit de retrouver des programmes de télévision des années 80, pour constater que l'ensemble de la télévision, alors, programmait de grands films et je n'ai jamais eu souvenir qu'on se soit senti face à quelque chose d'inaccessible ou désagréable, qui ne nous fasse pas passer de bonne soirées.
Ces films, ils sont maintenant sur Arte.
Quand au début des années 90 est né la Sept, qui donna plus tard naissance à Arte, on aurait pu penser que cette chaine élèverait le niveau de la télévisions d'alors. En fait, elle n'a rien élevé du tout, elle n'a servi qu'à préserver sur un canal le niveau de la télévision de l'époque pendant que les autres s'affaissaient.
Dans les années 80, on donnait la chance, sans que jamais les gens n'aient l'impression d'être face à quelque chose d'inaccessible, aux gens de découvrir de grands auteurs, et la découverte certainement se prolongeait dans la salle.
Comment est-ce que ça peut avoir lieu aujourd'hui.
Et comment est-ce que ça peut avoir lieu quand on empêche des films, et quand on empêchera (ça arrivera bientôt — ça arrive régulièrement aux USA et en Angleterre)des chefs d'oeuvres d'arriver jusqu'à l'écran de la salle, sur une décision qui méconnait la singularité du cinéma en France.
Ou comment, l'excellence est exclue même de ce à quoi elle a donné ses lettres de noblesse.
Comme si la cuisine d'un grand cuisinier ne pouvait plus jamais être mangée (et on peut multiplier les domaines au lieu de la cuisine, pour en montrer l'absurdité)

Les chaines s'adaptent à la demande des spectateurs. Et, encore une fois, pourquoi est-ce que la salle te semble si indispensable et pourquoi ceux qui n'y sont pas favorables devraient payer pour la petite minorité qui veut voir du cinéma d'auteur en salle ? L'essentiel, c'est que le cinéma d'auteur existe toujours même avec une faible demande, même si c'est en VOD.

Faux. Il y a (encore heureusement) des financeurs qui se désintéressent du profit ou de rentrer dans leur fonds, et qui n'espèrent qu'une chose, que ce qu'ils ont financé soit vu autant que plus possible, pour le bien de l’œuvre

Non, tout financeur espère avoir au moins un retour sur investissement, voire plus car c'est comme ça qu'il arrive à vivre. Sinon, c'est du mécénat, pas de la production.
Je t'accorde que certains producteurs sont prêt à faire moins de bénéfices par choix idéologique, mais il voudra de toute manière récupérer plus d'argent que ce que ça ne lui a couté.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15284
Inscription: 19 Fév 2003, 10:15
Localisation: Le village

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Garion le 26 Oct 2014, 04:27

Marlaga a écrit:Surtout pas. On devrait passer le service public en abonnement facultatif, avec des chaines cryptées accessibles uniquement à ceux qui payent.

Non, l'état a un devoir d'éducation, ça passe par l'école, mais aussi par la culture. La culture étant une composante indispensable à l'éducation.

Je peux difficilement faire autrement, c'est du racket organisé par l'Etat, autrement dit, le racket le plus dur à éviter.
Et je ne critique pas les alternatives crédibles parce qu'elles sont payantes, je critique le prix par rapport à la qualité proposée. Trouve moi de la VOD en 1080p avec son DTS 5.1, avec choix de VF ou VOSTFR sur un large catalogue récent et ancien, sans que ce soit limité à un studio et on en reparle. Il ny a pas un service de VOD qui offre la même profusion et la même qualité que les pirates, c'est quand même con.

Ah le fameux argument du racket, c'est comme pour les radars de vitesse, c'est un racket ...pour ceux qui refusent de respecter les limitations de vitesse...
Forcément, tu compares un produit volé de bonne qualité gratuit à un produit commercial. Pour toi c'est comme si tu avais le choix entre une rivière de diamant volée et fournie gratuitement, et une bague fantaisie à 2€ avec un pierre en plastique...
Tu as vite fait ton choix. Assume le.
Image
Image
Avatar de l'utilisateur
Garion
Prisonnier
 
Messages: 15284
Inscription: 19 Fév 2003, 10:15
Localisation: Le village

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Marlaga le 26 Oct 2014, 13:31

Garion a écrit:
Marlaga a écrit:Surtout pas. On devrait passer le service public en abonnement facultatif, avec des chaines cryptées accessibles uniquement à ceux qui payent.

Non, l'état a un devoir d'éducation, ça passe par l'école, mais aussi par la culture. La culture étant une composante indispensable à l'éducation.

Je peux difficilement faire autrement, c'est du racket organisé par l'Etat, autrement dit, le racket le plus dur à éviter.
Et je ne critique pas les alternatives crédibles parce qu'elles sont payantes, je critique le prix par rapport à la qualité proposée. Trouve moi de la VOD en 1080p avec son DTS 5.1, avec choix de VF ou VOSTFR sur un large catalogue récent et ancien, sans que ce soit limité à un studio et on en reparle. Il ny a pas un service de VOD qui offre la même profusion et la même qualité que les pirates, c'est quand même con.

Ah le fameux argument du racket, c'est comme pour les radars de vitesse, c'est un racket ...pour ceux qui refusent de respecter les limitations de vitesse...
Forcément, tu compares un produit volé de bonne qualité gratuit à un produit commercial. Pour toi c'est comme si tu avais le choix entre une rivière de diamant volée et fournie gratuitement, et une bague fantaisie à 2€ avec un pierre en plastique...
Tu as vite fait ton choix. Assume le.


Je sais pas de quoi tu parles. Ruquier, Drucker et Nagui, c'est ça ta conception de la culture et de l'éducation que fournit le service public ?
Richelieu a écrit:La politique consiste à rendre possible ce qui est nécessaire
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 19062
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Hugues le 27 Oct 2014, 00:33

Garion a écrit:
Hugues a écrit:Je ne crois pas que tu aies expérimenté, donc ce que j'entends quand je parle que certains films se déploient dans la salle obscure.. Dommage.

Si j'ai expérimenté, puisque j'ai un casque virtuel à la maison (Oculus Rift DK2), c'est assez amusant, même si la définition n'est pas suffisante.


Je disais, Garion, ne me lis pas trop vite.. pour estimer qu'un cinéma dans un casque virtuel vaut bien un film au cinéma, que je ne crois pas que tu aies expérimenté le phénomène (magique ? ) dont je parle que certains films se déploient dans la salle obscure..

Est-ce plus clair ?

Garion a écrit:Les français pourront l'acheter en VOD, pourquoi est-il nécessaire de le voir en salle ?


Voir ma réponse précédente..
Mais aussi parce qu'il a été conçu pour être vu en salle, et non sur un écran vidéo.

Parce qu'aussi ça n'est pas à une société qui méconnait TOTALEMENT le marché français d'estimer que le film n'aurait pu sortir en salle ou non.
Je pense que tous deux seraient sortis sur 150 écrans... (voire 200 ou 250 pour St. Vincent)


Même réponse, en quoi la salle est nécessaire, c'est le film qui est interessant ou pas, pourquoi la salle devrait jouer ?


Même réponse aussi...
Un film ça n'est pas seulement la somme de ses éléments techniques. Tout cartésien que tu sois, il faut que tu admettes, Il y a quelque chose de supplémentaire qui peut survenir, et qui tient aussi aux conditions de projection.
Tout comme une poésie est plus que la somme de ses mots.

Il y a notamment un film qui est transfiguré en salle c'est PlayTime de Jacques Tati.. en ce cas ça tient tout simplement au fait qu'on y voit des blagues discrètement dissimulées dans le champ, qui sont imperceptible sur un écran de télévision.
Mais parfois c'est plus inexplicable.
Il y a des films qui ont besoin d'être monumentaux pour se déployer.. 2001 en salle ou à la télévision, ça n'est pas la même chose. Ca n'est qu'un exemple, on peut facilement lister des dizaines de films dont il est incontestable que l'expérience en salle, transfigure celle du petit écran.

Il y a des tas de films qui ont été des succès en vidéo alors qu'ils ont fait un flop en salle. Oui, et après ? C'est le succès en salle qui doit définir si un film est bon ? Il y a des tas de films qui sont devenus culte grace à la vidéo, et je ne vois pas pourquoi ça serait un mal.

On ne se comprend pas. Je ne parle pas de flop ou de succès, de bon ou de mauvais.
C'est un peu gênant Garion que tu ne lises dans ce que je te dis que ce que tu veux bien comprendre :D

Tout d'abord je parlais d'exploitation.
Dans l'exemple que je te donnais, il s'agissait de montrer que l'exploitation cinématographique est tellement stérile aux Etats-Unis, tellement formatée qu'un film qui a été considéré dans le monde entier par ses spectateurs comme un blockbuster (plus intelligent que la moyenne, Bong Joon-ho oblige), a connu une sortie très discrète alors qu'il a connu une belle sortie partout ailleurs. Par frilosité du distributeur qui ne croyait pas dans le film (puisque on exigeait un nouveau montage), par frilosité des exploitants de salles aux USA (le mot frilosité est une litote... pour beaucoup c'est géré comme une activité financière où il faut absolument éliminer totalement le risque, même si le risque est minime, inexistant, comme en l'espèce).
Bref, le flop n'existe pas ici, puisqu'il a volontairement été exclu des salles.
Et ma question sous-jacente est : est-ce ce genre de chose que tu veux voir survenir en France ? Une situation tellement stérile où même un blockbuster, parce qu'il n'est ni de la Warner, de la Paramount, de la Columbia, de la Fox ou de Lionsgate ne peut pas sortir... (et donc encore moins les autres films...)
Puisque ce sont des société étrangères qui ne connaissent rien à l'exploitation en France, qui peuvent maintenant en décider, et qui jugent qu'un film ne peut pas sortir en France, tout ça parce qu'elles n'oseraient le sortir aux USA, alors oui, on risque peu à peu de voir la variété des films en salle disparaitre. Alors qu'il y a des gens pour les voir !

Ca ne te fait rien? Tu as de la chance.

Les librairies doivent-elles être remplies uniquement des livres de Valérie Trierweiler, Marc Lévy, Guillaume Musso, Frédéric Beigbeder, Amélie Nothomb, David Foenkinos, Amanda Sthers et Florian Zeller ? Image

A te lire oui. Et pire, ça a l'air de te plaire.


Les chaines s'adaptent à la demande des spectateurs.


Les spectateurs sont modelés par les chaînes.
Et tirés vers le bas.

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21454
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Hugues le 27 Oct 2014, 00:49

sheon, dans le sujet Cinema ce soir a écrit:J'ai pu voir "Et pour quelques dollars de plus..." sur grand écran. Y a pas à dire, même en l'ayant vu un million de fois, c'est pas la même chose dans une salle de ciné, malgré les quelques tressautements de la bande parfois (j'ai l'impression qu'ils ont utilisé la bobine de 1965 :lol: ). Les envolées lyriques d'Ennio Morricone à fond dans les oreilles avec les visages d'Eastwood, Van Cleef et Volonte en gros plan, magique.


Hugues

Disclaimer: The opinions expressed in this quote about the film of Sergio Leone are the author's own and do not reflect necessarily the views of Hugues Inc. :D
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21454
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Ouais_supère le 27 Oct 2014, 10:30

Hugues a écrit:Tout cartésien que tu sois, il faut que tu admettes, Il y a quelque chose de supplémentaire qui peut survenir, et qui tient aussi aux conditions de projection.
Tout comme une poésie est plus que la somme de ses mots.

Il y a notamment un film qui est transfiguré en salle c'est PlayTime de Jacques Tati.. en ce cas ça tient tout simplement au fait qu'on y voit des blagues discrètement dissimulées dans le champ, qui sont imperceptible sur un écran de télévision.
Mais parfois c'est plus inexplicable.
Il y a des films qui ont besoin d'être monumentaux pour se déployer.. 2001 en salle ou à la télévision, ça n'est pas la même chose. Ca n'est qu'un exemple, on peut facilement lister des dizaines de films dont il est incontestable que l'expérience en salle, transfigure celle du petit écran.



Je suis d'accord avec ça.

Il y a quelque chose d'autre, de supplémentaire, qui se passe si on sort de chez soi pour aller voir un film au cinéma.

J'ose le parallèle foireux, je m'en excuse, mais, de la même façon que la psychanalyse demande pour advenir que l'on sorte, que l'on paye, que l'on s'allonge, et que l'analyste soit absent de notre regard, quelque chose d'un film demeure perdu si on le regarde chez soi, dans notre confort, entouré de nos "doudous".

Je pense qu'une défense saute si on consent à faire ces quelques pas vers une salle obscure où, quoi qu'accompagné, on est tout seul et les yeux nus dès que la lumière s'éteint. C'est ainsi qu'un film peut nous emmener en voyage et nous changer.

Mais on ne voyage pas de chez soi, c'est impossible.
Ouais_supère
 
Messages: 18735
Inscription: 20 Juil 2005, 11:54

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Sylphus le 27 Oct 2014, 11:11

Marlaga a écrit:Je sais pas de quoi tu parles. Ruquier, Drucker et Nagui, c'est ça ta conception de la culture et de l'éducation que fournit le service public ?


Un gay, un juif, un arabe.
Sylphus
 
Messages: 8789
Inscription: 19 Oct 2010, 10:11

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede DCP le 27 Oct 2014, 13:09

Ouais_supère a écrit:
Hugues a écrit:Tout cartésien que tu sois, il faut que tu admettes, Il y a quelque chose de supplémentaire qui peut survenir, et qui tient aussi aux conditions de projection.
Tout comme une poésie est plus que la somme de ses mots.

Il y a notamment un film qui est transfiguré en salle c'est PlayTime de Jacques Tati.. en ce cas ça tient tout simplement au fait qu'on y voit des blagues discrètement dissimulées dans le champ, qui sont imperceptible sur un écran de télévision.
Mais parfois c'est plus inexplicable.
Il y a des films qui ont besoin d'être monumentaux pour se déployer.. 2001 en salle ou à la télévision, ça n'est pas la même chose. Ca n'est qu'un exemple, on peut facilement lister des dizaines de films dont il est incontestable que l'expérience en salle, transfigure celle du petit écran.



Je suis d'accord avec ça.

Il y a quelque chose d'autre, de supplémentaire, qui se passe si on sort de chez soi pour aller voir un film au cinéma.

Mais on ne voyage pas de chez soi, c'est impossible.


Tout le monde ne ressent pas cette "magie" du cinéma, comme pour toutes les formes d'art, certains passent totalement à côté...
La majorité a toujours raison, mais la raison a bien rarement la majorité aux élections. (Jean Mistler)
DCP
Romand historique
 
Messages: 22037
Inscription: 26 Fév 2003, 11:18

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Hugues le 31 Oct 2014, 16:46

Silverwitch a écrit:S'il y a bien une chaîne de télévision comme France 2 et ses programmes indigents


Hugues a écrit:Par ailleurs, si on ne les y intéresse pas, les gens ne peuvent pas être intéressés.
J'entends par là que tout concourt dans notre société, nos médias à ce que l'on éloigne les gens des oeuvres les plus exigeantes, comme si le spectateur moyen n'était pas capable de les assimiler, comme si elles allaient repousser les gens, au lieu d'au contraire les intéresser
J'entends par là (bis) qu'il suffit de retrouver des programmes de télévision des années 80, pour constater que l'ensemble de la télévision, alors, programmait de grands films et je n'ai jamais eu souvenir qu'on se soit senti face à quelque chose d'inaccessible ou désagréable, qui ne nous fasse pas passer de bonne soirées.
Ces films, ils sont maintenant sur Arte.
Quand au début des années 90 est né la Sept, qui donna plus tard naissance à Arte, on aurait pu penser que cette chaine élèverait le niveau de la télévisions d'alors. En fait, elle n'a rien élevé du tout, elle n'a servi qu'à préserver sur un canal le niveau de la télévision de l'époque pendant que les autres s'affaissaient.
Dans les années 80, on donnait la chance, sans que jamais les gens n'aient l'impression d'être face à quelque chose d'inaccessible, aux gens de découvrir de grands auteurs, et la découverte certainement se prolongeait dans la salle.
Comment est-ce que ça peut avoir lieu aujourd'hui.


Sur justement ce thème, notamment, une entrevue géniale du rare Bruno Dumont, l'un des rares grands cinéastes français contemporain, en trois fois 4'42":

http://www.franceinfo.fr/emission/tout- ... 2014-04-25

Je vous le recommande vraiment

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21454
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Hugues le 05 Nov 2014, 17:26

Hugues a écrit:
Silverwitch a écrit:S'il y a bien une chaîne de télévision comme France 2 et ses programmes indigents


Hugues a écrit:Par ailleurs, si on ne les y intéresse pas, les gens ne peuvent pas être intéressés.
J'entends par là que tout concourt dans notre société, nos médias à ce que l'on éloigne les gens des oeuvres les plus exigeantes, comme si le spectateur moyen n'était pas capable de les assimiler, comme si elles allaient repousser les gens, au lieu d'au contraire les intéresser
J'entends par là (bis) qu'il suffit de retrouver des programmes de télévision des années 80, pour constater que l'ensemble de la télévision, alors, programmait de grands films et je n'ai jamais eu souvenir qu'on se soit senti face à quelque chose d'inaccessible ou désagréable, qui ne nous fasse pas passer de bonne soirées.
Ces films, ils sont maintenant sur Arte.
Quand au début des années 90 est né la Sept, qui donna plus tard naissance à Arte, on aurait pu penser que cette chaine élèverait le niveau de la télévisions d'alors. En fait, elle n'a rien élevé du tout, elle n'a servi qu'à préserver sur un canal le niveau de la télévision de l'époque pendant que les autres s'affaissaient.
Dans les années 80, on donnait la chance, sans que jamais les gens n'aient l'impression d'être face à quelque chose d'inaccessible, aux gens de découvrir de grands auteurs, et la découverte certainement se prolongeait dans la salle.
Comment est-ce que ça peut avoir lieu aujourd'hui.


Sur justement ce thème, notamment, une entrevue géniale du rare Bruno Dumont, l'un des rares grands cinéastes français contemporain, en trois fois 4'42":

http://www.franceinfo.fr/emission/tout- ... 2014-04-25

Je vous le recommande vraiment

Hugues


Sur le même thème encore, le rapport du CSA en préparation sur France Télévision :
viewtopic.php?p=1887211#p1887211

Mais Garion (et quelques autres) persistera à nous dire, que les chaînes de télévision, alors qu'elles sont pourtant des concessions de l'Etat qui a droit de leur imposer une mission, et que certaines d'entres elles, publiques, ont théoriquement encore plus d'obligations, "s'adaptent à la demande des spectateurs", quand en fait les téléspectateurs sont modelés par les chaines comme je l'écrivais plus haut..
Modelés à ne plus penser.

Hugues
世の中は何にたとへん水鳥の嘴はし振る露にやとる月影
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 21454
Inscription: 26 Fév 2003, 06:14

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Stéphane le 06 Nov 2014, 12:10

Les chaînes ne travaillent pas pour satisfaire le téléspectateur, mais simplement pour en mettre le plus possible devant les publicités des annonceurs.
C'est pas tout neuf, mais il ne faut pas l'oublier.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 43323
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Silverwitch le 06 Nov 2014, 12:21

Hugues a écrit:
Mais Garion (et quelques autres) persistera à nous dire, que les chaînes de télévision, alors qu'elles sont pourtant des concessions de l'Etat qui a droit de leur imposer une mission, et que certaines d'entres elles, publiques, ont théoriquement encore plus d'obligations, "s'adaptent à la demande des spectateurs", quand en fait les téléspectateurs sont modelés par les chaines comme je l'écrivais plus haut..
Modelés à ne plus penser.

Hugues


+

Stéphane a écrit:Les chaînes ne travaillent pas pour satisfaire le téléspectateur, mais simplement pour en mettre le plus possible devant les publicités des annonceurs.
C'est pas tout neuf, mais il ne faut pas l'oublier.


:good
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27167
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede DCP le 06 Nov 2014, 12:32

Stéphane a écrit:Les chaînes ne travaillent pas pour satisfaire le téléspectateur, mais simplement pour en mettre le plus possible devant les publicités des annonceurs.
C'est pas tout neuf, mais il ne faut pas l'oublier.


Pour une chaîne privée qui a pour but de gagner de l'argent, cela se conçoit aisément, pour une chaîne de service public, cela devrait être différent....
La majorité a toujours raison, mais la raison a bien rarement la majorité aux élections. (Jean Mistler)
DCP
Romand historique
 
Messages: 22037
Inscription: 26 Fév 2003, 11:18

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Stéphane le 06 Nov 2014, 12:35

Devrait, oui. Mais à partir du moment où elle accueille de la publicité et/ou l'état lui demande des "performances" en échange du financement, ça n'est plus trop différent d'une chaîne privée.
Ouais_supère a écrit:Stef, t'es chiant
Stéphane
Le.
 
Messages: 43323
Inscription: 16 Déc 2004, 23:19

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Silverwitch le 06 Nov 2014, 12:36

DCP a écrit:Pour une chaîne privée qui a pour but de gagner de l'argent, cela se conçoit aisément, pour une chaîne de service public, cela devrait être différent....


:o

Ça devrait...
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27167
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Silverwitch le 06 Nov 2014, 12:41

Stéphane a écrit:Devrait, oui. Mais à partir du moment où elle accueille de la publicité et/ou l'état lui demande des "performances" en échange du financement, ça n'est plus trop différent d'une chaîne privée.


:o

Tu as tout dit: pour remplir correctement sa mission, une chaîne publique ne doit pas entrer dans une logique de concurrence avec des chaînes privées, car la concurrence produit des effets mimétiques. Il y a donc un problème dans la définition des missions et des obligations des médias publics (sans même parler des médias qui bénéficient d'aides publiques). Le problème du besoin de financement devrait être secondaire. On comprendra vite néanmoins que la question du financement est un alibi, de la même manière que la rentabilité de la Poste ou de la SNCF fait oublier les missions d'utilité publique, comme l'aménagement du territoire et la continuité de l'accès égal aux services publics sur le territoire national.
Image
Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer.
Avatar de l'utilisateur
Silverwitch
Seven of Nine
 
Messages: 27167
Inscription: 28 Mar 2003, 19:39
Localisation: Filmskigrad

Re: La TV qu'on paye, à VOD'bon coeur

Messagede Marlaga le 06 Nov 2014, 13:41

Silverwitch a écrit:
Stéphane a écrit:Devrait, oui. Mais à partir du moment où elle accueille de la publicité et/ou l'état lui demande des "performances" en échange du financement, ça n'est plus trop différent d'une chaîne privée.


:o

Tu as tout dit: pour remplir correctement sa mission, une chaîne publique ne doit pas entrer dans une logique de concurrence avec des chaînes privées, car la concurrence produit des effets mimétiques. Il y a donc un problème dans la définition des missions et des obligations des médias publics (sans même parler des médias qui bénéficient d'aides publiques). Le problème du besoin de financement devrait être secondaire. On comprendra vite néanmoins que la question du financement est un alibi, de la même manière que la rentabilité de la Poste ou de la SNCF fait oublier les missions d'utilité publique, comme l'aménagement du territoire et la continuité de l'accès égal aux services publics sur le territoire national.


Il faut dire aussi que les patrons de chaines sont aussi déconnectés de la population que les politiciens. Une chaine publique qui n'a pas l'audimat comme mission, on a vu ce que ça donnait avec "la sept" qui est devenue ARTE au début. C'était impossible à regarder 90% du temps car il n'y avait que d'obscurs programmes sur d'obscurs artistes, des films sans scénario, des spectacles de danse débiles et prétentieux,...des trucs de snobinards intellos sans aucun intérêt pour les vrais téléspectateurs.
Alors si on a le choix qu'entre Patrick Sebastien ou ça, c'est la peste ou le choléra. Autant virer la redevance, fermer le service public et redistribuer leurs fréquences à des chaines privées. Pour avoir de la merde inregardable, j'aime autant qu'elle soit gratuite et facultative et non pas payante et obligatoire.
Richelieu a écrit:La politique consiste à rendre possible ce qui est nécessaire
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 19062
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 8 invités