L'affaire Polanski ...

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Neoflo le 13 Nov 2017, 20:06

Les «victimes» qui mentent Waddle, les «victimes» qui sont de fausses amnésiques... (insistons bien sur le sous entendu des ...)

Je vais le répéter pour la xieme fois, dans les cas de violences sexuelles l'immense majorité des victimes ne parlent pas et l'immense majorité de celles qui parlent disent la vérité, d'autant plus dans un concept de x personnes accusant le même agresseur.
Donc il faudra bien trouver un moyen pour la justice d'évoluer dans le cadre de ces violences, la société dira à la justice d'évoluer.

L'auteur de l'article sur Weinstein a plus fait pour la justice et la société que tous les défenseurs de Polanski en 40 ans.
Si le type d'affaire comme Polanski avait été mieux géré, si ce type de personnage n'était pas mis en avant depuis si longtemps, cette cause aurait pu avancé ...

Quand à faire parler la victime et ses souhaits, cela semble contradictoire avec votre idée de la justice qui est indépendante des victimes, pourquoi en parler ? Si elle annonçait vouloir que Polanski croupisse en prison, tu en parlerais ?
Neoflo
 
Messages: 2495
Inscription: 25 Fév 2003, 00:58
Localisation: Meudon, France

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Marlaga le 13 Nov 2017, 20:24

Neoflo a écrit:Donc, tout va bien si justice est rendue.

Bon les victimes souffrent mais en même temps elles mentent puisqu'elles ont été bien amnésiques pendant 25 ans... comme le dit si bien certains.

Enfin, comme dit bien silverwitch :
celui qu'on nous présente (à tort ou à raison, plutôt à tort à mon avis dans le cas qui nous occupe) comme un salaud


Un homme de 42 ans qui drogue et alcoolise une fille de 13 pour la violer n'est pas un salaud. La justice qui lui fait passer 42 jours en prison avant de le relâcher est parfaite. Par contre, on peut traiter la fille de salope comme toutes celles qui ont été violées et n'ont pas porté plainte immédiatement.

J'ai bon ?
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20682
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Marlaga le 13 Nov 2017, 20:25

http://www.lci.fr/justice/une-cinquieme-femme-dit-avoir-ete-agressee-sexuellement-par-roman-polanski-alors-qu-elle-avait-10-ans-marianne-barnard-2068179.html

Quel homme admirable. Qu'on arrête cette acharnement, elles l'avaient bien cherché. Elles l'ont toutes cherché.
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20682
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Waddle le 13 Nov 2017, 20:26

Neoflo a écrit:Les «victimes» qui mentent Waddle, les «victimes» qui sont de fausses amnésiques... (insistons bien sur le sous entendu des ...)

Je vois que vous surexploitez Marlaga et toi la petite phrase de Hugues sur les 25 ans d'amnésie des victimes.
Il a quand même le droit de trouver suspect ce déferlement d'accusation sans que ça veuille dire qu'il "attaque les victimes" non?
Il n'a nommé personne, mais a donné son avis sur un PHENOMENE. Même s'il se trompe?

Quant aux victimes qui mentent, tu fais encore semble de croire que Hugues suggère que LES victimes mentent en général alors que lui dit simplement: "Il EXISTE des victimes qui mentent donc l'accusation sur internet et le lynchage populaire ne doivent JAMAIS faire une vérité".

Pourquoi diable ce concept simple est-il si compliqué à capter?

Je vais le répéter pour la xieme fois, dans les cas de violences sexuelles l'immense majorité des victimes ne parlent pas et l'immense majorité de celles qui parlent disent la vérité, d'autant plus dans un concept de x personnes accusant le même agresseur.

Quelqu'un a t'il dit le contraire? Si l'immense majorité dit la vérité on décrète donc une loi "Accusation = culpabilite" ?

Et même dans le cas où une victime dit la vérité, son ressenti comparé aux faits objectifs que la justice aura en sa possession ne sont pas toujours les mêmes.

Si une jeune fille de 17 ans se fait aborder par un adulte qu'elle connait et qu'elle respecte et se laisse faire pour une relation sexuelle parce qu'elle n'ose pas dire non et/ou qu'elle est tétanisée...elle pourra dire (sans mentir) qu'elle estime avoir été violée et l'homme pourra dire (sans mentir) qu'il pensait qu'elle était consentante. C'est pour cela que la justice existe pour faire la lumière sur tout ça.

Plutôt que compiler des accusations sur quelqu'un pour un faire un salaud éternel sans droit à l'oubli ou même à la rédemption.

Donc il faudra bien trouver un moyen pour la justice d'évoluer dans le cadre de ces violences, la société dira à la justice d'évoluer.

Ok mais la justice évoluerait comment à ton avis?
Si TOI tu devais proposer une évolution, CONCRETEMENT, tu proposerai quel changement? Plusieurs accusations contre la même personne, hop, la personne est coupable sans jugement donc?

Tu changerais par exemple le principe selon lequel la justice doit prouver la culpabilité pour décider que dans le cas du viol, étant donné la difficulté d'avoir des preuves, ce serait à l'accusé de prouver son innocence?

L'auteur de l'article sur Weinstein a plus fait pour la justice et la société que tous les défenseurs de Polanski en 40 ans.

Je ne comprends pas le sens de cette comparaison.
Dans ce cas, il a fait plus que tous les accusateurs de Polanski depuis 40 ans. On est bien avancés.

Si le type d'affaire comme Polanski avait été mieux géré, si ce type de personnage n'était pas mis en avant depuis si longtemps, cette cause aurait pu avancé ...

Il suffit de le dire. Le cas de Polanski qui pour le moment concerne UNE personne, dans un contexte qu'on connait et dont on n'a pas de preuves qu'il y ait eu récidives n'a rien à voir avec le cas Wenstein qui semble t'il abusait des filles quand et comme il voulait, au vu et su de tous.

Zéro, mais zéro rapport avec l'affaire Polanski. Aux USA, les crimes sexuels depuis de longues années sont très sévèrement punis. On a vu les procès très très médiatiques de Michael Jackson (dont on sait d'ailleurs que la majeure partie des accusations étaient fausses et visaient à prendre de l'argent à Jackson mais bon...), celui de DSK, etc...
Ca n'a pourtant pas empêché l'affaire Wenstein.

Quand à faire parler la victime et ses souhaits, cela semble contradictoire avec votre idée de la justice qui est indépendante des victimes, pourquoi en parler ? Si elle annonçait vouloir que Polanski croupisse en prison, tu en parlerais ?

Moi je suis cohérent. Je dis que la justice c'est la justice. Je n'ai jamais dit que la justice devait être là pour appliquer les souhaits des victimes.

Vous par contre, vous nous expliquez que vous vous souciez des victimes pendant que Hugues et d'autres se soucient du coupable.
Je dis donc que selon VOTRE LOGIQUE, vous devriez vous soucier de la volonté de la victime de Polanski qui est l'arrêt des poursuites. Autrement vous n'êtes pas logique.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21870
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Waddle le 13 Nov 2017, 20:27

Marlaga a écrit:
Neoflo a écrit:Donc, tout va bien si justice est rendue.

Bon les victimes souffrent mais en même temps elles mentent puisqu'elles ont été bien amnésiques pendant 25 ans... comme le dit si bien certains.

Enfin, comme dit bien silverwitch :
celui qu'on nous présente (à tort ou à raison, plutôt à tort à mon avis dans le cas qui nous occupe) comme un salaud


Un homme de 42 ans qui drogue et alcoolise une fille de 13 pour la violer n'est pas un salaud. La justice qui lui fait passer 42 jours en prison avant de le relâcher est parfaite. Par contre, on peut traiter la fille de salope comme toutes celles qui ont été violées et n'ont pas porté plainte immédiatement.

J'ai bon ?

Oui.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21870
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Waddle le 13 Nov 2017, 20:36

Marlaga a écrit:http://www.lci.fr/justice/une-cinquieme-femme-dit-avoir-ete-agressee-sexuellement-par-roman-polanski-alors-qu-elle-avait-10-ans-marianne-barnard-2068179.html

Quel homme admirable. Qu'on arrête cette acharnement, elles l'avaient bien cherché. Elles l'ont toutes cherché.

On tourne en rond. Chacun pense ce qu'il veut de ces accusations.
Ca n'en fait pas des preuves. Moi quand je lis ton article, il y a des choses qui sont étonnantes.

Elle n'a jamais parlé de ça à sa mère à l'époque? A 10 ans?
Et sa mère commence la séance photo avec elle et s’éclipse alors qu'elle est seule avec un monsieur qu'elle ne connait pas?
Et il n'y avait personne à la plage à ce moment là?

Bref, c'est exactement pour ça qu'on ne peut se prononcer (ni dans un sens ni dans l'autre) dans ce genre de cas. Parce qu'on n'était pas là et qu'on en sait rien.

Enfin, en admettant même que toutes ces accusations soient fondées, je ne sais pas pourquoi vous refusez de comprendre ça: Hugues ne défend pas une personne. Il défend des principes.
Il défend le droit de Polanski à exister précisément concernant l'affaire de 1977 dont on parle. Ce qui n'a aucun rapport avec le fait de dire que c'est une bonne personne, ou un salaud, ou un ange ou un démon (ceux qui ont le jugement facile doivent d'ailleurs se regarder dans une glace).

Ou alors il faut également envoyer des liens avec tous les crimes de Papon, la photo de ses victimes, pour bien montrer à Hugues qu'il défend un salaud quand il expliquait que pour lui, 50 ans après les faits, on devait laisser ce vieil homme tranquille.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21870
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Marlaga le 13 Nov 2017, 20:43

Waddle a écrit:
Neoflo a écrit:Les «victimes» qui mentent Waddle, les «victimes» qui sont de fausses amnésiques... (insistons bien sur le sous entendu des ...)

Je vois que vous surexploitez Marlaga et toi la petite phrase de Hugues sur les 25 ans d'amnésie des victimes.
Il a quand même le droit de trouver suspect ce déferlement d'accusation sans que ça veuille dire qu'il "attaque les victimes" non?


Et nous, on a le droit de trouver suspect son empressement à vouloir décrédibiliser toutes les victimes et dédouaner tous les coupables de viols et d'agressions sexuelles.
Il refuse d'aller au bout de sa logique. S'il dit que l'amnésie en question n'existe pas, qu'il dise clairement que les victimes mentent toutes.


Sinon, pour toi qui parle toujours de ce sujet des victimes qui tardent à parler de leur agression, d'après toi, pourquoi on a rallongé la durée de prescription en cas de viol ? Juste histoire de faire chier les Polanski du monde ou parce que ce genre d'agression peut créer un stress, un enfermement, un déni et une honte qui font qu'elles ne sont pas toujours prêtes à déballer publiquement l'affaire immédiatement ?
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20682
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Marlaga le 13 Nov 2017, 20:45

Waddle a écrit:
Marlaga a écrit:http://www.lci.fr/justice/une-cinquieme-femme-dit-avoir-ete-agressee-sexuellement-par-roman-polanski-alors-qu-elle-avait-10-ans-marianne-barnard-2068179.html

Quel homme admirable. Qu'on arrête cette acharnement, elles l'avaient bien cherché. Elles l'ont toutes cherché.

On tourne en rond. Chacun pense ce qu'il veut de ces accusations.
Ca n'en fait pas des preuves. Moi quand je lis ton article, il y a des choses qui sont étonnantes.

Elle n'a jamais parlé de ça à sa mère à l'époque? A 10 ans?
Et sa mère commence la séance photo avec elle et s’éclipse alors qu'elle est seule avec un monsieur qu'elle ne connait pas?
Et il n'y avait personne à la plage à ce moment là?


Tu doutes donc elle ment, c'est ça ?

As-tu entendu un peu l'histoire de Flavie Flament, de sa mère qui cherchait la notoriété à travers sa fille, quel qu'en soit le prix et qui la laisse chez David Hamilton pour poser nue, alors que David Hamilton avait ouvert la porte nu lui aussi ? Des parents toxiques, déviants et pervers, ça existe. Et ça fait bon ménage avec des pervers pédophiles comme Polanski ou Hamilton.
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20682
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Porcaro56 le 13 Nov 2017, 20:54

Je comprends rien à vos echanges
Avatar de l'utilisateur
Porcaro56
 
Messages: 1194
Inscription: 15 Oct 2017, 16:38
Localisation: france

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede sccc le 13 Nov 2017, 21:09

Neoflo a écrit:
Ouais_supère a écrit:
Neoflo a écrit:En tout cas, tous sur le principe que la justice est indépendante de la société et qu'il y a des preuves irréfutables, ça tombe «bien» dans le cas du viol, il n'a quasiment jamais de preuves, donc jamais de viol comme disent certains.
Et comme justice est rendue sans coupable, le message est clair :«violez, violez, personnes de pouvoir, vous ne risquez rien ou presque...».


C'est un raisonnement étrange.

Tant pis si l'on accuse à tort, tant que ça décourage les autres ?

Mais qui a accusé à tort ?


On peut être accusé à raison, mais tant qu'il n'y a pas eu procès et verdict de culpabilité (et avec tous les recours prévus) on n'est PAS COUPABLE. C'est un principe fondamental du droit.
Il va falloir vous le mettre en tête comment?
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19197
Inscription: 22 Fév 2003, 19:32
Localisation: Belgique

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Dervi le 13 Nov 2017, 21:46

Toute recherche de vérité est compliquée, mais la vérité judiciaire basée sur des preuves irréfutables est probablement le meilleur cadre possible et connu dans nos sociétés.
Cela n'empêche toutefois pas les erreurs judiciaires, mais j'ose croire que l'engagement de la justice est maximale pour les éviter.

Dans les affaires de viol, l'instruction est bien évidemment confrontée à la difficulté d'apporter la ou les preuve(s). Je ne crois pas qu'il soit justifié d'accuser la justice de complicité sur ces affaires (ou d'autres) et je pense que les magistrats, avec leurs moyens, font tout leur possible pour instruire dans l'objectif de cibler les chefs d'accusation les plus appropriés avant la possible présentation devant un tribunal, voire le non lieu quand le dossier l'impose. Et n'oubliez pas que ces juges sont des femmes et des hommes.

J'ai lu que beaucoup de victimes de viol ne parlent pas. Il ne suffit pas de le dire, mais il faut aussi en rechercher les raisons.
Une première raison peut venir de l'instruction qui est généralement difficile à supporter pour les victimes, c'est un fait.
Une deuxième raison, qui me semble prépondérante, découle plutôt du milieu dans lequel apparaît ces viols, à savoir au sein du cercle privé des victimes (famille, proche, conjoint) dans 75% des cas. Dans ce cadre là, il est bien compréhensible que la parole se libère difficilement.
A ma connaissance, les victimes de violeurs en série portent plainte avec un taux important.

Ces histoires d'agressions sexuelles ont "inspiré" Régis de Castelnau qui a partagé trois papiers sur son blog, dont deux écrits par des femmes. Ils peuvent être source de réflexion. Je les mets ci-dessous.

http://www.vududroit.com/2017/11/hommes-femmes-face-a-limmaturite-place-a-virilite/

http://www.vududroit.com/2017/11/harcelement-sexuel-lexception-sexuelle/

Image
Image
Dervi
 
Messages: 646
Inscription: 21 Déc 2009, 13:04

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Maschum le 14 Nov 2017, 01:17

Elles ont souvent des petites poitrines, les Femens... C'est étonnant.
Avatar de l'utilisateur
Maschum
*sous avertissement*
 
Messages: 21128
Inscription: 24 Fév 2003, 14:41
Localisation: Tape dans les mains si tu lis ça

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Rainier le 14 Nov 2017, 11:56

Maschum a écrit:Elles ont souvent des petites poitrines, les Femens... C'est étonnant.


Et des grandes dents !
Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 14121
Inscription: 26 Mar 2003, 22:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Shoemaker le 14 Nov 2017, 12:32

Maschum a écrit:Elles ont souvent des petites poitrines, les Femens... C'est étonnant.

Elles sont choisies en fonction de ce profil, j'imagine.
Tu vois une nana avec une poitrine opulente, se tortiller, sauter, courir, tomber, écartelée, écrasée sous le poids de 2 ou 3 gros flics, etc etc ?
Ca finirait en gros carnage. La petite poitrine est bien mieux profilée pour les situations sportives et parfois violentes.
Je pense, hein... :D
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18633
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Waddle le 14 Nov 2017, 12:53

Marlaga a écrit:Et nous, on a le droit de trouver suspect son empressement à vouloir décrédibiliser toutes les victimes et dédouaner tous les coupables de viols et d'agressions sexuelles.
Il refuse d'aller au bout de sa logique. S'il dit que l'amnésie en question n'existe pas, qu'il dise clairement que les victimes mentent toutes.

Trouver suspect un déferlement d'accusations en 1 coup, ça ne veut pas dire qu'on considère que les victimes mentent TOUTES.
Tu le sais parfaitement.

Sinon, pour toi qui parle toujours de ce sujet des victimes qui tardent à parler de leur agression, d'après toi, pourquoi on a rallongé la durée de prescription en cas de viol ? Juste histoire de faire chier les Polanski du monde ou parce que ce genre d'agression peut créer un stress, un enfermement, un déni et une honte qui font qu'elles ne sont pas toujours prêtes à déballer publiquement l'affaire immédiatement ?

Quel rapport avec notre échange? Tu crois que je ne connais pas les processus psychologiques liés au viol? Qui a dénié ça ici? Personne.
Ce n'est pas parce qu'on refuse un tribunal populaire qu'on conteste les souffrances liées au viol, la difficulté (voire la honte) d'en parler, la peur, etc...

Je ne cesserai de le dire. Hugues en défendant Papon ne sous-estime pas les souffrances liées à la Shoah.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21870
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Waddle le 14 Nov 2017, 12:54

Marlaga a écrit:Tu doutes donc elle ment, c'est ça ?

Je n'étais pas là, donc je n'en sais rien.

As-tu entendu un peu l'histoire de Flavie Flament, de sa mère qui cherchait la notoriété à travers sa fille, quel qu'en soit le prix et qui la laisse chez David Hamilton pour poser nue, alors que David Hamilton avait ouvert la porte nu lui aussi ? Des parents toxiques, déviants et pervers, ça existe. Et ça fait bon ménage avec des pervers pédophiles comme Polanski ou Hamilton.

Sans doute.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21870
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Waddle le 14 Nov 2017, 12:56

Dervi a écrit:Toute recherche de vérité est compliquée, mais la vérité judiciaire basée sur des preuves irréfutables est probablement le meilleur cadre possible et connu dans nos sociétés.
Cela n'empêche toutefois pas les erreurs judiciaires, mais j'ose croire que l'engagement de la justice est maximale pour les éviter.

Dans les affaires de viol, l'instruction est bien évidemment confrontée à la difficulté d'apporter la ou les preuve(s). Je ne crois pas qu'il soit justifié d'accuser la justice de complicité sur ces affaires (ou d'autres) et je pense que les magistrats, avec leurs moyens, font tout leur possible pour instruire dans l'objectif de cibler les chefs d'accusation les plus appropriés avant la possible présentation devant un tribunal, voire le non lieu quand le dossier l'impose. Et n'oubliez pas que ces juges sont des femmes et des hommes.

J'ai lu que beaucoup de victimes de viol ne parlent pas. Il ne suffit pas de le dire, mais il faut aussi en rechercher les raisons.
Une première raison peut venir de l'instruction qui est généralement difficile à supporter pour les victimes, c'est un fait.
Une deuxième raison, qui me semble prépondérante, découle plutôt du milieu dans lequel apparaît ces viols, à savoir au sein du cercle privé des victimes (famille, proche, conjoint) dans 75% des cas. Dans ce cadre là, il est bien compréhensible que la parole se libère difficilement.
A ma connaissance, les victimes de violeurs en série portent plainte avec un taux important.

Ces histoires d'agressions sexuelles ont "inspiré" Régis de Castelnau qui a partagé trois papiers sur son blog, dont deux écrits par des femmes. Ils peuvent être source de réflexion. Je les mets ci-dessous.

:good

Merci infiniment pour ton message salutaire qui vient montrer que cette question est évidemment plus complexe que d'un côté les gentils qui "se soucient des victimes" et les méchants qui défendent les salauds.
Ce manichéisme digne des films d'Hollywood est effrayant pour des êtres doués de raison.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21870
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Waddle le 14 Nov 2017, 13:10

Dervi je note quelques points intéressants dans les divers éléments que tu as postés:

- Ce n'est pas parce qu'on défend des principes de droits qu'on est du côté des agresseurs (Marlaga devrait bien comprendre cela lui qui déteste les associations antiracistes sans se considérer raciste...)
- 93% des femmes disent avoir été harcelées au moins une fois dans leur vies. Si on part du principe "Accusation = Vérité", alors il faudrait d'office mettre 50% des hommes en prison
- A propos des fausses accusations, je lis qu'un divorce sur 4 est terni par des fausses accusations d’agressions sexuelles que les femmes utilisent souvent pour décrédibiliser le mari et avoir la garde des enfants
- Dans l'article très intéressant de vududroit, l'auteur s'interroge sur l'imprescribilité des crimes sexuels. 30 ans après, comment prouver que quelqu'un a violé? Les bien pensants diront que c'est une bonne choses, mais pour le droit des accusés, c'est une catastrophe étant donné qu'ils ne pourront jamais prouver qu'ils sont innocents et se défendre. On peut donc facilement ternir une réputation sans encourir le moindre risque.
- Enfin, si l'auteur salue le fait que le harcèlement devienne un sujet de société (ce qui permettra de travailler de fond en comble sur les mauvaises habitudes), il conteste le fait que ces débats doivent envahir le prétoire dont le but n'est pas de réparer psychologiquement les victimes
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21870
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: TOPIC CHAT, 2nd génération

Messagede Marlaga le 14 Nov 2017, 14:12

Hugues a écrit:"Soutien-gorge bonnet C installé"

"Soutien-gorge bonnet D désinstallé"

(Extrait des journaux d'inventaire de la douchette)

Hugues (bah oui président d'une assoce qu'il a dit..)


S'il bosse pour Polanski, ça serait "soutien-gorge taille 10 ans".
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20682
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Nuvo le 14 Nov 2017, 14:35

Shoemaker a écrit:
Maschum a écrit:Elles ont souvent des petites poitrines, les Femens... C'est étonnant.

Elles sont choisies en fonction de ce profil, j'imagine.
Tu vois une nana avec une poitrine opulente, se tortiller, sauter, courir, tomber, écartelée, écrasée sous le poids de 2 ou 3 gros flics, etc etc ?
Ca finirait en gros carnage. La petite poitrine est bien mieux profilée pour les situations sportives et parfois violentes.
Je pense, hein... :D


:eek:
:mouarf:
J'adore. Shoe, tu es notre Ben de C'est arrivé près de chez vous. Capable de parler de tout avec un sérieux incroyable :P
Avatar de l'utilisateur
Nuvo
L'éternité et un jour
 
Messages: 16187
Inscription: 20 Fév 2003, 19:07

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Shoemaker le 14 Nov 2017, 15:14

:D
Mais attention, je suis incapable de faire du mal à une mouche. (les moustiques, si) (et parfois les cafards aussi)
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18633
Inscription: 24 Nov 2003, 12:11
Localisation: Out of Africa

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Waddle le 14 Nov 2017, 18:37

https://www.facebook.com/permalink.php? ... 2311750550

Balance Ton Porc
18 octobre, 09:58 ·
Accusé à tort de harcèlement par une collègue de boulot , 3 ans de procédure , frais d avocat , enquête de gendarmerie dans mon entourage. .Blanchi 3 fois par la justice , j'ai même pas poursuivi pour diffamation cette collègue qui a foutu ma vie en l'air pendant 3 ans (à ce qui il parait elle était dépressive). Mais est ce que les gendarmes , ont fait le tour des gens interrogés à mon sujet aprés que j ai été blanchi ? Non bien , sûr...Et le mal avait été fait (voisinage , collégues de travail etcc....) Donc ce type d appel ^la dénonciation m inquiète un peu...Le harcélement sexuel ou moral , ou tout comportement déplacé envers une femme ou un homme je condamne fermement. Mais aprés être passé ou je suis passé , j ai un pu de mal avec votre #
Valou
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21870
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Marlaga le 14 Nov 2017, 19:51

Waddle a écrit:https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=122960621704719&id=122502311750550

Balance Ton Porc
18 octobre, 09:58 ·
Accusé à tort de harcèlement par une collègue de boulot , 3 ans de procédure , frais d avocat , enquête de gendarmerie dans mon entourage. .Blanchi 3 fois par la justice , j'ai même pas poursuivi pour diffamation cette collègue qui a foutu ma vie en l'air pendant 3 ans (à ce qui il parait elle était dépressive). Mais est ce que les gendarmes , ont fait le tour des gens interrogés à mon sujet aprés que j ai été blanchi ? Non bien , sûr...Et le mal avait été fait (voisinage , collégues de travail etcc....) Donc ce type d appel ^la dénonciation m inquiète un peu...Le harcélement sexuel ou moral , ou tout comportement déplacé envers une femme ou un homme je condamne fermement. Mais aprés être passé ou je suis passé , j ai un pu de mal avec votre #
Valou


Houla oui, vite, remettons une chape de plomb sur toutes ces affaires. Y en a marre de ces salopes qui se plaignent pour un rien.
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20682
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Waddle le 15 Nov 2017, 02:14

Marlaga a écrit:
Waddle a écrit:https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=122960621704719&id=122502311750550

Balance Ton Porc
18 octobre, 09:58 ·
Accusé à tort de harcèlement par une collègue de boulot , 3 ans de procédure , frais d avocat , enquête de gendarmerie dans mon entourage. .Blanchi 3 fois par la justice , j'ai même pas poursuivi pour diffamation cette collègue qui a foutu ma vie en l'air pendant 3 ans (à ce qui il parait elle était dépressive). Mais est ce que les gendarmes , ont fait le tour des gens interrogés à mon sujet aprés que j ai été blanchi ? Non bien , sûr...Et le mal avait été fait (voisinage , collégues de travail etcc....) Donc ce type d appel ^la dénonciation m inquiète un peu...Le harcélement sexuel ou moral , ou tout comportement déplacé envers une femme ou un homme je condamne fermement. Mais aprés être passé ou je suis passé , j ai un pu de mal avec votre #
Valou


Houla oui, vite, remettons une chape de plomb sur toutes ces affaires. Y en a marre de ces salopes qui se plaignent pour un rien.

Je ne vois pas le rapport entre mon message et le tien. Manifestement tu aimes vraiment le mot salope.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21870
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Waddle le 15 Nov 2017, 02:27

Sinon j'aime bien les gens qui s'erigent en chevaliers blancs grands défenseurs des femmes. Et qui trouvent scandaleux qu'un mec de cité traite une femme de pute parce qu'elle marche en minie jupe :

viewtopic.php?p=1088158#p1088158

de milliers d'euros en devinant une phrase simple, où on fait se pencher les candidates pour bien montrer leur décolleté et où on place une pute pour montrer son cul en faisant semblant d'illuminer les lettres, j'comprends pas


Ici considérée comme "pute" parce qu'elle est habillée sexy dans son émission tv.

Ou encore :

viewtopic.php?p=1034408#p1034408

Intérieurement, cette pute lui ressemble


Quel était son tort a cette femme ?

Après on s'étonne de cette société qui fabrique des mysogines et des harceleurs. :roll:
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21870
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Marlaga le 15 Nov 2017, 08:43

Ce n'est pas parce qu'on défend les droits des femmes qu'on ne peut pas appeler un chat un chat et une pute une pute. Comment appeler autrement celle qui vend son corps à Flavio ?

Enfin, je vois que tout ce qui t'intéresse, c'est de décrédibiliser les témoignages des femmes agressées, et maintenant de ceux qui les défendent.

Sinon, un article pour toi

http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/11/14/contre-le-viol-d-enfants-faisons-entrer-l-amnesie-traumatique-dans-la-loi_5214399_3232.html
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20682
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede sheon le 15 Nov 2017, 11:10

Marlaga a écrit:Enfin, je vois que tout ce qui t'intéresse, c'est de décrédibiliser les témoignages des femmes agressées, et maintenant de ceux qui les défendent.

Mais c'est quand même dingue, ce débat. Pourquoi y aurait-il forcément deux cases, ceux qui croient dur comme fer aux témoignages et ceux qui croient que tous ces témoignages sont faux ?
On est plusieurs ici à simplement inviter à la prudence, à dire qu'il est possible qu'un témoignage puisse être faux. Ça ne veut rien dire d'autre que ça ! C'est pas un peu fini, ces accusations à la mords-moi-le-nœud où dès qu'on ne prend pas tout pour argent comptant, on est forcément persuadé que ce ne sont que des mensonges ?
J'en ai marre de ce dialogue de sourds.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18149
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Marlaga le 15 Nov 2017, 12:15

sheon a écrit:
Marlaga a écrit:Enfin, je vois que tout ce qui t'intéresse, c'est de décrédibiliser les témoignages des femmes agressées, et maintenant de ceux qui les défendent.

Mais c'est quand même dingue, ce débat. Pourquoi y aurait-il forcément deux cases, ceux qui croient dur comme fer aux témoignages et ceux qui croient que tous ces témoignages sont faux ?
On est plusieurs ici à simplement inviter à la prudence, à dire qu'il est possible qu'un témoignage puisse être faux. Ça ne veut rien dire d'autre que ça ! C'est pas un peu fini, ces accusations à la mords-moi-le-nœud où dès qu'on ne prend pas tout pour argent comptant, on est forcément persuadé que ce ne sont que des mensonges ?
J'en ai marre de ce dialogue de sourds.


Quand l'accusation vient d'une seule personne, on peut douter et rester prudent. Mais quand on a 8-10 plaintes avec des éléments acablants, non. Polanski a même plaidé coupable donc je ne vois absolument pas ce qu'il faudrait remettre en question ou quelle prudence on devrait avoir.

Alors je ne comprends pas le but de Hugues, Waddle et les autres qui invitent sans cesse à la prudence alors que les témoignages affluent. Le type des jeunes socialistes maintenant, on apprend d'un coup que son entourage le surveillait et lui disait d'arrêter ses conneries quand il commençait à déraper. On n'est plus dans le témoignage à remettre en doute, on est dans une affaire connue de beaucoup de monde mais étouffée jusqu'à aujourd'hui. Et c'est très positif que de nombreuses affaires de ce genre éclatent maintenant grâce à la libération de la parole. Le climat actuel permet aux femmes d'exprimer leurs plaintes en ayant moins peur d'être ridiculisées ou négligées. Ceux qui vont à l'encontre de ça sont des rétrogrades qui essayent de garder une emprise machiste sur les femmes et une chape de plomb sur des affaires honteuses.
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20682
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Waddle le 15 Nov 2017, 12:18

Marlaga a écrit:Ce n'est pas parce qu'on défend les droits des femmes qu'on ne peut pas appeler un chat un chat et une pute une pute. Comment appeler autrement celle qui vend son corps à Flavio ?

AH parce que tu as assisté au contrat de vente?
Et celle qui présente le jeu télé et est traitée de pute, c'est quoi le reproche? Elle est habillée trop sexy?
Pas différent d'une racaille de banlieue finalement.

Enfin, je vois que tout ce qui t'intéresse, c'est de décrédibiliser les témoignages des femmes agressées, et maintenant de ceux qui les défendent.

Ceux qui les traitent de putes à tout bout de champ oui.


Mauvaise idée. Très mauvaise idée.

Si le viol est prescrit après 20 ans, mais que 30 ans plus tard, un gamin se rappelle avoir été abusé par un adulte, il faut ramener tout ce monde au tribunal et essayer d'obtenir des preuves?
C'est de la bien-pensance destructrice qui sous prétexte de défendre, va transformer la justice en ce qu'elle n'est pas.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21870
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede sheon le 15 Nov 2017, 12:31

Marlaga a écrit:
sheon a écrit:
Marlaga a écrit:Enfin, je vois que tout ce qui t'intéresse, c'est de décrédibiliser les témoignages des femmes agressées, et maintenant de ceux qui les défendent.

Mais c'est quand même dingue, ce débat. Pourquoi y aurait-il forcément deux cases, ceux qui croient dur comme fer aux témoignages et ceux qui croient que tous ces témoignages sont faux ?
On est plusieurs ici à simplement inviter à la prudence, à dire qu'il est possible qu'un témoignage puisse être faux. Ça ne veut rien dire d'autre que ça ! C'est pas un peu fini, ces accusations à la mords-moi-le-nœud où dès qu'on ne prend pas tout pour argent comptant, on est forcément persuadé que ce ne sont que des mensonges ?
J'en ai marre de ce dialogue de sourds.


Quand l'accusation vient d'une seule personne, on peut douter et rester prudent. Mais quand on a 8-10 plaintes avec des éléments acablants, non. Polanski a même plaidé coupable donc je ne vois absolument pas ce qu'il faudrait remettre en question ou quelle prudence on devrait avoir.

Alors je ne comprends pas le but de Hugues, Waddle et les autres qui invitent sans cesse à la prudence alors que les témoignages affluent. Le type des jeunes socialistes maintenant, on apprend d'un coup que son entourage le surveillait et lui disait d'arrêter ses conneries quand il commençait à déraper. On n'est plus dans le témoignage à remettre en doute, on est dans une affaire connue de beaucoup de monde mais étouffée jusqu'à aujourd'hui. Et c'est très positif que de nombreuses affaires de ce genre éclatent maintenant grâce à la libération de la parole. Le climat actuel permet aux femmes d'exprimer leurs plaintes en ayant moins peur d'être ridiculisées ou négligées. Ceux qui vont à l'encontre de ça sont des rétrogrades qui essayent de garder une emprise machiste sur les femmes et une chape de plomb sur des affaires honteuses.

Le nombre de témoignages importe peu, il peut en suffire d'un seul pour faire condamner quelqu'un. C'est à la justice de les examiner chacun individuellement. Et c'est la justice qui tranchera.
Donnez une Ferrari à Leclerc et on n'en parle plus.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 18149
Inscription: 03 Juin 2010, 16:55
Localisation: Dans les nuages.

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Waddle le 15 Nov 2017, 12:33

Marlaga a écrit:Alors je ne comprends pas le but de Hugues, Waddle et les autres qui invitent sans cesse à la prudence alors que les témoignages affluent.

Moi je n'invite personne à la prudence. Je rappelle juste un principe simple: la justice ne se fait pas sur Twitter.

Si le débat est de savoir "Selon votre intime conviction, Polanski a t'il oui ou non abusé d'autres mineures il y a 40 ans?", on peut en discuter tranquillement et ça pourrait être passionnant.
Mais la question ne m'intéresse pas, et en tout cas ce n'était pas ça la question initiale. De la même manière que tu avais indiqué sur le topic du Petit Gregory par exemple qu'il fallait laisser tomber (un crime d'enfant est-il moins grave qu'une agression sexuelle?) sans que cela ne signifie que tu défends les assassins, on peut défendre sur le cas Polanski le fait qu'il faut arrêter avec cette affaire vieille de 40 ans pour laquelle il y avait un accord et pour laquelle la victime veut la fin.

Si ton débat est un débat moral du type "Polanski est-il un salaud ou pas?", ce sera également sans moi car moi je ne mets pas un sceau moral sur les hommes car nous sommes tous faibles et pêcheurs.

Mettons nous donc déjà d'accord sur nos désaccords. Le point de Hugues ou de OS ou de moi n'a jamais été de défendre la probité de Polanski mais d'énoncer des principes basiques de droits et SURTOUT s'opposer au lynchage populaire d'un homme. Tu as les capacités intellectuelles de faire la différence entre ces différents points.

Si c'est trop compliqué pour Polanski, je te dis que nous avons la même position concernant le lynchage ou les cris de vierges effarouchées concernant Cantat et sa une des Inrocks.
Cela ne veut pas dire qu'on défend les tueurs et les crimes. Mais qu'on refuse de devenir des inhumains prenant plaisir au lynchage en se masquant derrière de grandes vertus (quand en réalité c'est juste la soif de sang qui nous anime plus qu'un véritable désir de justice).

Le type des jeunes socialistes maintenant, on apprend d'un coup que son entourage le surveillait et lui disait d'arrêter ses conneries quand il commençait à déraper. On n'est plus dans le témoignage à remettre en doute, on est dans une affaire connue de beaucoup de monde mais étouffée jusqu'à aujourd'hui. Et c'est très positif que de nombreuses affaires de ce genre éclatent maintenant grâce à la libération de la parole. Le climat actuel permet aux femmes d'exprimer leurs plaintes en ayant moins peur d'être ridiculisées ou négligées.

Mais ce n'est pas une mauvaise chose que la parole se libère et que les femmes victimes osent parler de leurs traumatismes. Sans doute que désormais beaucoup d'hommes puissants réfléchiront par 2 fois avant de s'attaquer à des femmes.
Mais le point n'est pas là. Il est de dire que le Tribunal Twitter n'est pas un tribunal et que donner des noms comme ça en pâture, ce n'est pas ça la justice.

Et dire cela, ce n'est pas être contre les victimes.

Ceux qui vont à l'encontre de ça sont des rétrogrades qui essayent de garder une emprise machiste sur les femmes et une chape de plomb sur des affaires honteuses.

Oui, comme les machistes qui traitent les femmes de pute à tout bout de champ.
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21870
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Marlaga le 15 Nov 2017, 13:23

Waddle a écrit:
Marlaga a écrit:Alors je ne comprends pas le but de Hugues, Waddle et les autres qui invitent sans cesse à la prudence alors que les témoignages affluent.

Moi je n'invite personne à la prudence. Je rappelle juste un principe simple: la justice ne se fait pas sur Twitter.


La société civile, par ses émotions et sa conscience collective influe directement sur la justice. Twitter n'est qu'un canal de communication nouveau, plus rapide et global mais il ne fait que transmettre les messages des gens qui forment la société, le peuple. Le peuple souverain devrais-je ajouter au cas où tu l'oublies.

Si le débat est de savoir "Selon votre intime conviction, Polanski a t'il oui ou non abusé d'autres mineures il y a 40 ans?", on peut en discuter tranquillement et ça pourrait être passionnant.
Mais la question ne m'intéresse pas


J'ai remarqué que ça ne t'intéressait pas. Donc si ça ne t'intéresse pas, pourquoi t'entêter à répondre sur le sujet et à vouloir le dédouaner ou l'extraire du lynchage populaire qu'il mérite ?

, et en tout cas ce n'était pas ça la question initiale. De la même manière que tu avais indiqué sur le topic du Petit Gregory par exemple qu'il fallait laisser tomber (un crime d'enfant est-il moins grave qu'une agression sexuelle?) sans que cela ne signifie que tu défends les assassins


Ce n'est pas du tout ce que j'ai dit. J'ai dit que je ne comprenais l'intérêt morbide du peuple pour cette histoire. La justice peut et doit continuer de travailler jusqu'à avoir résolu l'affaire, 20 ou 30 après si besoin. Même si c'est pour finir par conclure à la prescription, mais qu'on finisse par identifier le coupable est le rôle de l'enquête et de la justice.

, on peut défendre sur le cas Polanski le fait qu'il faut arrêter avec cette affaire vieille de 40 ans pour laquelle il y avait un accord et pour laquelle la victime veut la fin.


Judiciairement, on a toujours un homme en fuite et un juge qui lui court après donc l'affaire n'est pas finie. De plus, on a d'autres victimes qui voudraient peut-être que leurs affaires soient évoquées devant un tribunal et que Polanski y réponde. Enfin, il y a la question de la glorification d'un authentique salaud récidiviste par une institution vivant de subventions publiques.

Si ton débat est un débat moral du type "Polanski est-il un salaud ou pas?", ce sera également sans moi car moi je ne mets pas un sceau moral sur les hommes car nous sommes tous faibles et pêcheurs.


On n'est pas tous au même niveau de dégueulasserie.

Mettons nous donc déjà d'accord sur nos désaccords. Le point de Hugues ou de OS ou de moi n'a jamais été de défendre la probité de Polanski mais d'énoncer des principes basiques de droits et SURTOUT s'opposer au lynchage populaire d'un homme. Tu as les capacités intellectuelles de faire la différence entre ces différents points.


Entre un lynchage populaire et un hommage d'une institution publique, on peut pas trouver un juste milieu ?

Si c'est trop compliqué pour Polanski, je te dis que nous avons la même position concernant le lynchage ou les cris de vierges effarouchées concernant Cantat et sa une des Inrocks.


Idem. Qu'on l'oublie, je suis d'accord. Qu'on fasse une Une et une interview complaisante le faisant passer pour une victime, non, ça devient choquant, peu importe le sens dans lequel tu le tournes.

Cela ne veut pas dire qu'on défend les tueurs et les crimes. Mais qu'on refuse de devenir des inhumains prenant plaisir au lynchage en se masquant derrière de grandes vertus (quand en réalité c'est juste la soif de sang qui nous anime plus qu'un véritable désir de justice).


Voir au-dessus.

Le type des jeunes socialistes maintenant, on apprend d'un coup que son entourage le surveillait et lui disait d'arrêter ses conneries quand il commençait à déraper. On n'est plus dans le témoignage à remettre en doute, on est dans une affaire connue de beaucoup de monde mais étouffée jusqu'à aujourd'hui. Et c'est très positif que de nombreuses affaires de ce genre éclatent maintenant grâce à la libération de la parole. Le climat actuel permet aux femmes d'exprimer leurs plaintes en ayant moins peur d'être ridiculisées ou négligées.

Mais ce n'est pas une mauvaise chose que la parole se libère et que les femmes victimes osent parler de leurs traumatismes. Sans doute que désormais beaucoup d'hommes puissants réfléchiront par 2 fois avant de s'attaquer à des femmes.
Mais le point n'est pas là. Il est de dire que le Tribunal Twitter n'est pas un tribunal et que donner des noms comme ça en pâture, ce n'est pas ça la justice.

Et dire cela, ce n'est pas être contre les victimes.


La justice a eu son temps pour répondre. Elle a été inefficace.
Twitter permet d'informer largement, de lancer des procédures judiciaires qui n'existaient pas, mais surtout d'agir tout de suite pour écarter de vrais salauds connus qui bénéficiaient d'un passe-droit.

Ceux qui vont à l'encontre de ça sont des rétrogrades qui essayent de garder une emprise machiste sur les femmes et une chape de plomb sur des affaires honteuses.

Oui, comme les machistes qui traitent les femmes de pute à tout bout de champ.


On a le droit de mépriser certaines personnes méprisables sans généraliser.
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20682
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Hugues le 15 Nov 2017, 14:04

Marlaga a écrit:Mais quand on a 8-10 plaintes avec des éléments acablants, non.


Manque de pot, et je ne détaillerai pas grandement par respect pour la personne , mais c'est très récent, c'est très chaud et très douloureux pour la connaissance (cas dont ont eu connaissance certains ici, intervenant et non-intervenant dans le sujet)...

Il y a des accusations de groupe parfois qui sont tout à fait fausses et menées par d'autres considérations. Le cas dont je parle date du 20 octobre, une dénonciation publique calomnieuse en suivant la mode, sautons sur l'occasion, tant pis si c'est un mensonge, de harcèlement et d'être un pervers, harcèlement et perversité par écrit (et pour cause, la personne est sérieusement handicapée, on aurait eu du mal à l'accuser de plus). Et la tentative de suicide du 7 novembre (c'est là que j'ai appris le calvaire qu'il avait traversé, parce que ça m'était passé à côté). Tout son monde s'est écroulé: parce que, c'était quelqu'un qui connaissait un beau succès sur les réseaux sociaux (parce qu'il est passionnant dans son domaine de savoir), et parce que c'était un lieu où son handicap était invisible... C'était sa bouée. Et ces gens, par une inimitié née pour des raisons futiles, l'ont accusé en groupe et mensongèrement (sans preuve par ailleurs de quoi que ce soit qu'il aurait envoyé), des tonnes d'insulte se sont déversés sur lui.

Et il n'y a rien à gagner à porter plainte (même si il l'a fait, à l'initiative de ceux qui le connaissent, il est trop atteint pour avoir l'idée de prendre une telle décision, et même si il y a eu des constatations judiciaires auprès des sociétés réseaux sociaux montrant qu'il n'avait effacé aucun message, ça reste sa parole contre la leur, puisque un compliment par message privé pourra toujours être assimilé à un harcèlement). Jamais il ne retrouvera son honneur perdu. Jamais il ne va retrouver le regard bienveillant de son environnement professionnel (car évidemment ça a débordé là bas)
Jamais je pense qu'il ne retrouvera le moral que ces bouées lui donnait.

Les gens qui l'ont accusé, par blog, par tweets et autres de façon simultanée, sont cinq ... Ces personnes ne l'ont jamais rencontré. Elles n'ont aucune idée de la manière dont elles ont bouleversé sa vie.


Mais je ne venais pas pour dire cela (simplement cette phrase a été la goutte qui l'a fait déborder). J'en reviens à mon intention première.

Je venais pour dire que j'étais content de cette dernière semaine: il y avait du progrès. Il y a une semaine, on soutenait telle ou telle personne parce que c'était des artistes au dessus des lois...
Maintenant, on les soutient juste parce que ce sont des dégueulasses ou qu'on est des dégueulasses.

Je suis content de ce progrès: j'avoue que je préfère ça, défendre tous les dégueulasses ou être un dégueulasse moi-même (en fait on devrait écrire, défendre les présumé dégueulasse), que cette accusation absurde... Parce que la géométrie variable ça n'est pas mon fort.

Pas comme BHL, tiens... un coup pro-cinéaste, un coup demandant-sans-preuve-la-tête-d'un-frère-d'assassin-islamiste. Rien à voir avec la constance qui est la mienne et celle de quelques autres, dans la défense de l'état de droit (dont maintenant j'espère qu'on ne doute plus)

Chez lui, BHL, comme chez quelques autres, il faut chercher autre chose pour expliquer leur cohérence personnelle mais leur inconstance dans les principes : un certain communautarisme.

Hugues (gros dégueulasse)
Hugues
 

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Marlaga le 15 Nov 2017, 14:13

Je te préférais quand tu soutenais un cinéaste juste par l'amour aveugle d'une groupie. C'est débile mais il n'y a pas de mal au fond.

Alors que ta défense de différentes ordures, qu'ils soient violeurs, pédophiles ou terroristes, ça n'a même plus d'excuse.
Avatar de l'utilisateur
Marlaga
 
Messages: 20682
Inscription: 12 Mar 2007, 09:45

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Hugues le 15 Nov 2017, 14:18

Présumé, tu oublies présumé..
Parce que oui, ils sont tous présumés. (Voire jugé innocent dans certains cas)

Du coup ça a une excuse, si si. Celle de la vérité judiciaire (ou de l'absence de vérité judiciaire).

Et la vérité du tribunal de Marlaga n'a rien à faire là dedans.


Apparemment tu reproches aussi à tout avocat qui les défend d'être un salaud.
Et de ne pas avoir d'excuse.
Parce que tu as décidé, dans ton petit tribunal de théâtre dans ta chambre à côté de ton circuit électrique et de tes Playmobil, qu'ils étaient coupable. Il n'y a que la vérité de ton caprice ?

Voyons, voyons... Du sérieux.

Heureusement que tu n'inspires personne qui brigue sérieusement le pouvoir et que même Marine Le Pen n'en est pas à ce point de décadence idéologique.

Hugues

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
Hugues
 

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Hugues le 15 Nov 2017, 14:26

Encore un dégueulasse. Qu'il faudrait pendre ou décapiter.. Un présumé, c'est un coupable, forcément.
C'est honteux, c'est à vomir ces gens qui l'ont défendu et le défendent encore. Ca n'a pas d'excuse... :

(VIDEO+article)
http://rmc.bfmtv.com/emission/un-instituteur-accuse-a-tort-de-pedophilie-on-m-a-vole-ma-vie-d-avant-1304064.html

Hugues
Hugues
 

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Hugues le 15 Nov 2017, 14:38

Neoflo a écrit:L'auteur de l'article sur Weinstein a plus fait pour la justice et la société ...


On s'apercevra un jour que non. Que tout n'est pas positif ni vrai dans ce mois passé.

...

Hugues
Hugues
 

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Waddle le 15 Nov 2017, 15:55

Marlaga a écrit:La société civile, par ses émotions et sa conscience collective influe directement sur la justice. Twitter n'est qu'un canal de communication nouveau, plus rapide et global mais il ne fait que transmettre les messages des gens qui forment la société, le peuple. Le peuple souverain devrais-je ajouter au cas où tu l'oublies.

Ce n'est pas par Twitter que le peuple exprime sa souveraineté. Et le peuple, c'est un collectif, pas une association d'individus isolés qui utiliseraient internet pour accuser des gens.

J'ai remarqué que ça ne t'intéressait pas. Donc si ça ne t'intéresse pas, pourquoi t'entêter à répondre sur le sujet et à vouloir le dédouaner ou l'extraire du lynchage populaire qu'il mérite ?

Personne ne "mérite" le lynchage populaire. C'est pour cette raison que la justice se fait dans les tribunaux.

Ce n'est pas du tout ce que j'ai dit. J'ai dit que je ne comprenais l'intérêt morbide du peuple pour cette histoire. La justice peut et doit continuer de travailler jusqu'à avoir résolu l'affaire, 20 ou 30 après si besoin. Même si c'est pour finir par conclure à la prescription, mais qu'on finisse par identifier le coupable est le rôle de l'enquête et de la justice.

Ok. Tu ne comprends pas l'intérêt pour cette affaire mais tu comprends l'intérêt pour une affaire encore plus vieille (1977) pour laquelle la victime est vivante et ne souhaite plus de poursuite.

Judiciairement, on a toujours un homme en fuite et un juge qui lui court après donc l'affaire n'est pas finie. De plus, on a d'autres victimes qui voudraient peut-être que leurs affaires soient évoquées devant un tribunal et que Polanski y réponde. Enfin, il y a la question de la glorification d'un authentique salaud récidiviste par une institution vivant de subventions publiques.

On ne glorifie pas un homme, mais son oeuvre.
Comme le disait quelqu'un, s'il faut supprimer Céline des rayons, retirer les films et séries de Kevin Spacey de la circulation, se demander si Beethoven ou Mozart étaient de bonne moralité avant de les écouter, on n'en sortirait pas.
Et tu ne te rends même pas compte des conséquences de ce type de raisonnements.
Je suis sûr que ça te ferait vomir d'entendre des gens dire qu'on devrait supprimer Voltaire ou autres à l'école parce qu'il était "raciste".
Ou encore d'entendre des gens dire qu'il faut boycotter Clint Eastwood parce qu'il a soutenu Trump.

Bref, ce danger totalitaire voulant qu'à la place du droit, on mette la morale (qui est à géométrie variable).

On n'est pas tous au même niveau de dégueulasserie.

Il faut donc me donner une grille et une hiérarchie.
Tu n'es pas connu et tu n'as pas de pouvoir mais personne (y compris toi même) ne sait ce que tu ferais si tu étais connu ou avais du pouvoir. Et personne d'ailleurs ne connaît tes vices et tes fautes car non exposés au grand jour.

Entre un lynchage populaire et un hommage d'une institution publique, on peut pas trouver un juste milieu ?

On peut glorifier une oeuvre sans poser de diplôme de moralité à l'artiste. Polanski n'est pas un prêtre ou un imam pour le public. C'est un artiste qui fait des oeuvres.

Idem. Qu'on l'oublie, je suis d'accord. Qu'on fasse une Une et une interview complaisante le faisant passer pour une victime, non, ça devient choquant, peu importe le sens dans lequel tu le tournes.

Moi je n'ai pas lu l'interview. Mais la majeure partie des critiques et insultes que j'ai vues concernait le fait qu'il apparraisse en une d'un journal. C'est surtout ça que les gens trouvaient choquant. Indépendamment du contenu.

La justice a eu son temps pour répondre. Elle a été inefficace.
Twitter permet d'informer largement, de lancer des procédures judiciaires qui n'existaient pas, mais surtout d'agir tout de suite pour écarter de vrais salauds connus qui bénéficiaient d'un passe-droit.

C'est faux. Si une femme lambda va au commissariat porter plainte pour agression sexuelle, son dossier ne sera pas renforcé parce qu'elle aura écrit sur Twitter : "Il y a 14 ans, mon camarade de classe Julien Bizot m'a agressé sexuellement".
Sauf si tu parles spécifiquement des personnes connues. Mais hélas, le #balancetonporc ne concerne pas seulement les personnes connues.

On a le droit de mépriser certaines personnes méprisables sans généraliser.

Oui en les traitant de pute parce qu'elles ne s'habillent pas comme tu veux. Il faut simplement l'admettre.
Bref c'est savoureux pour moi de voir tes messages féministes concernant les banlieusards qui traitent les femmes de pute à tout bout de champ, mais te voir dans le même temps traiter les présentatrices des jeux télé de putes, sans raison claire. Chacun met son curseur de morale où il veut. Je n'ose même pas imaginer ce que tu donnerais si tu avais du pouvoir ou si tu avais ce genre de femmes "méprisables" (méprisables pourquoi? Pour être habillée sexy hein?) à ta portée...
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21870
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Hugues le 15 Nov 2017, 16:41

Tiens, si on faisait de l'auto-promo personnelle sur le dos des présumés victimes et des présumés accusés qu'aucun juge n'a encore jugé mais qui sont pourtant déjà condamné par le tribunal Twitter, officieusement on dira que c'est un militantisme féminisme...

Image

Mais on me dira que ça n'existe pas, ce cynisme et cette fausse "bonne conscience".. Ah bon?
(Tous ceux qui font des concerts des Restos du Coeur le font pas du tout par mode et pour les apparences non plus)

Hugues
Hugues
 

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Hugues le 15 Nov 2017, 17:18

A lire cette passionnante tribune publiée dans Causeur:

https://www.causeur.fr/roman-polanski-une-septieme-obsession-147767

Extrait:
Une société qui fait fi de la justice pour se retrancher derrière l’amertume, la haine et la vengeance n’est pas saine. Ce qui est effrayant dans cette « chasse à l’homme » c’est le risque de voir la morale et la censure dominer à terme. Il me semble que le cinéma et l’art en général n’ont eu de cesse de nous rappeler que rien n’est aussi manichéen, que la bête est tapie au fond de chacun et que se ruer sur un bouc-émissaire, ou lyncher publiquement quelqu’un, conduit bien souvent à un défouloir barbare et immonde dont la société ne sort pas grandie. Aussi, plus que jamais, il est urgent de revoir les films de Roman Polanski.


Hugues (qui par ailleurs, ne découvre pas, bien au contraire, cette une courageuse publiée en début de mois par cette jeune revue qui a souvent cinématographiquement bon gout)
Hugues
 

Re: L'affaire Polanski ...

Messagede Waddle le 15 Nov 2017, 17:26

Hugues a écrit:A lire cette passionnante tribune publiée dans Causeur:

https://www.causeur.fr/roman-polanski-une-septieme-obsession-147767

Extrait:
Une société qui fait fi de la justice pour se retrancher derrière l’amertume, la haine et la vengeance n’est pas saine. Ce qui est effrayant dans cette « chasse à l’homme » c’est le risque de voir la morale et la censure dominer à terme. Il me semble que le cinéma et l’art en général n’ont eu de cesse de nous rappeler que rien n’est aussi manichéen, que la bête est tapie au fond de chacun et que se ruer sur un bouc-émissaire, ou lyncher publiquement quelqu’un, conduit bien souvent à un défouloir barbare et immonde dont la société ne sort pas grandie. Aussi, plus que jamais, il est urgent de revoir les films de Roman Polanski.


Hugues (qui par ailleurs, ne découvre pas, bien au contraire, cette une courageuse publiée en début de mois par cette jeune revue qui a souvent cinématographiquement bon gout)

:good
"La citoyenneté réduite au droit du sang consiste à dire que la République est génétique et non pas spirituelle", Waddle, 2013.

Mon blog
Avatar de l'utilisateur
Waddle
Enculeur de moucheS
 
Messages: 21870
Inscription: 10 Mai 2003, 18:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Cortese et 2 invités