Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede sccc le 25 Nov 2020, 22:09

Bravo
Encore une belle victoire de la lâcheté et de la soumission. Pourtant l’état intéressé ne fait plus partie de l’UE... :roll:
https://sputniknews.com/news/202011251081268992-eu-parliament-votes-against-referring-to-julian-assange-in-final-draft-of-fundamental-rights-report/
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19911
Inscription: 22 Fév 2003, 18:32
Localisation: Belgique

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 28 Nov 2020, 09:29

Pour ceux qui ne l'ont pas encore vu... C'est très drôle, mais je place ça ici au lieu du topic "Humour", puisque ce savoureux sketche s'est terminé par perte et fracas, Canal du fulminant Bolloré (nouvelle mouture d'extrême droite, un peu la tendance générale...) ayant viré un des participants pour cause de mauvaise interprétation de la liberté de la presse, tout ça... :D
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21392
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 28 Nov 2020, 10:11

L'Occident est vraiment injuste ( :D ).

- Un certain opposant Russe (4 % au max dans les élections... brrrr...) a un malaise, etc, et voila-t-y pas tout l'Occident, presse, gouvernements, etc., soumis à l'islam... euh pardon ... aux USA, qui accuse le pauvre Poutine d'avoir voulu dézinguer le gars en question (et il n'y est même pas arrivé, ce nullard, comme en Angleterre d'ailleurs... au fait, où sont passées les victimes, le papa et sa fille ?...).
Et donc, en avant les sanctions, les mises en demeure, l'Allemagne à plat ventre et creusant pour mieux ramper encore, le projet de l'oléoduc remis en question (vous avez dit "gaz" ?...), pour complaire aux USA (j'ai bien dit USA, pas Trump, parce qu'en l'occurrence, Trump ou pas, c'est le même trip).

et de l'autre côté :

- Un civil Iranien (j'ai bien dit "civil") est assassiné (inutilement en plus, comme si tout le programme nucléaire Iranien, quelle que soit sa nature, ne reposait que que sur un mec), un assassinat qui, en toute logique pourrait raisonnablement incriminer Israel (et les USA à la traîne)... bah... silence radio, à part quelques dépêches polies et faux cul.

Cela n'a rien d'étonnant, bien entendu. C'est juste encore une fois, la démonstration de la force de frappe d'une certaine propagande (sic) pro domo, qui montre sa puissance sans limite. Impressionnant, tout simplement...
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21392
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Ghinzani le 10 Déc 2020, 15:40

Joyeuse Hanoucca à toutes les personnes de confession juive.
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 27382
Inscription: 12 Sep 2005, 17:38

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 10 Déc 2020, 19:26

Relations diplomatiques entre Israel et le Maroc.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21392
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Cortese le 10 Déc 2020, 19:48

Et reconnaissance en échange, par Trump de l'annexion illégale du Sahara Occidental espagnol par le Maroc, un des pires coups de pute inventé par Giscard pour se venger, sur le corps agonisant du fasciste Franco (dont le même Giscard fera célébrer le deuil officiel) de la nationalisation du pétrole algérien. 45 ans de guerre imminente, avec les deux armées face à face, plusieurs affrontements directs (sans parler des interventions illégales des Mirage français contre les indépendantistes légaux reconnus par l'ONU et soutenus par l'Algérie).
Cortese
dieu
 
Messages: 32000
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Mufasa le 10 Déc 2020, 23:22

Intéressant, mais au-delà de ces considérations, existe-t-il vraiment une nation sahraouie qui justifie la création d'un nouvel un état indépendant ? Ou est-ce un séparatisme bidon dans une contrée historiquement marocaine ?

Parce qu'on a pas mal critiqué l'indépendantisme catalan, pour plusieurs raisons au-delà du mérite historique lui-même : nationalisme économique (Catalogne plus riche), soumission à "l'empire" via l'UE si la sécession a lieu, non-prise en compte de la moitié des habitants de Catalogne hostiles à l'indépendance, etc. Alors que l'indépendanctisme catalan a des racines historiques et culturelles (langue catalane, opposition au chauvinisme castillan)

Mais sur le plan de la légalité l'annexation du Rio el oro était illégale, son indépendance est je suppose légale (décolonisation espagnole). Alors que la sécession de la Catalogne est illégale car contre la constitution en vigueur (jadis ratifiée par les catalans). D'un côté c'est la seule chose qui importe (et non nos jugements historiques de café du commerce, mais c'est intéressant quand même.)
Avatar de l'utilisateur
Mufasa
 
Messages: 8774
Inscription: 19 Fév 2003, 22:39
Localisation: Louisville, Ky., E.-U.

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Cortese le 11 Déc 2020, 02:29

Mufasa a écrit:Intéressant, mais au-delà de ces considérations, existe-t-il vraiment une nation sahraouie qui justifie la création d'un nouvel un état indépendant ? Ou est-ce un séparatisme bidon dans une contrée historiquement marocaine ?

Parce qu'on a pas mal critiqué l'indépendantisme catalan, pour plusieurs raisons au-delà du mérite historique lui-même : nationalisme économique (Catalogne plus riche), soumission à "l'empire" via l'UE si la sécession a lieu, non-prise en compte de la moitié des habitants de Catalogne hostiles à l'indépendance, etc. Alors que l'indépendanctisme catalan a des racines historiques et culturelles (langue catalane, opposition au chauvinisme castillan)

Mais sur le plan de la légalité l'annexation du Rio el oro était illégale, son indépendance est je suppose légale (décolonisation espagnole). Alors que la sécession de la Catalogne est illégale car contre la constitution en vigueur (jadis ratifiée par les catalans). D'un côté c'est la seule chose qui importe (et non nos jugements historiques de café du commerce, mais c'est intéressant quand même.)


Le désert c'est comme la mer, et les oasis comme les îles. Mais là c'est aussi un territoire immense, avec d'énormes ressources en phosphates et des eaux territoriales parmi les plus poissonneuses du monde. On est donc sur au moins que ça serait un Etat plus que viable, prospère. Le fait que le désert c'est comme la mer, fait qu'il n'y avait pas autrefois de vrai domination sur ces étendues sans fin. En général le seul "acte de propriété" c'est que la prière du vendredi, qui se fait traditionnellement au nom du prince le plus proche, s'y faisait au nom du roi du Maroc (qui a été parfois un roi d'Algérie et inversement, lorsque Tlemcen par exemple était capitale d'empire). Le Sahara algérien actuel n'était pas pour sa plus grande partie, sous la domination de la Régence ottomane d'Alger (qui correspond à l'Algérie du nord actuelle et fut fondée au début du 16eS), c'est tout simplement la France qui l'a rattaché au territoire de la Régence, puisque comme le disait si bien Mitterrand "l"Algérie c'est la France" (contrairement à ses autres colonies). Lorsqu'on arrive à ce point de la démonstration, il est nécessaire de demander aux gens d'aller lire les textes fondateurs du droit international, "la Paix de Westphalie", le Traité de Versailles et les Dix Points de Wilson, ceux de la SDN et surtout ceux de l'ONU, qui, dans le but d'interdire la guerre, reposent sur deux principes quasiment sacrés : l'intangibilité des frontières et le droit des peuples à disposer d'eux mêmes (c'est pour ça que l'Afrique est restée morcelée en dépit du bon sens et qu'il y a des Arméniens en Azerbaïdjan). Le droit de conquête, quelle qu'en soit la supposée légitimité historique est strictement prohibé, aucun gouvernement n'a le droit de "rectifier" une frontière, seuls les peuples le peuvent par la voie d'un référendum d'autodétermination. Donc lorsque l'Espagne fasciste et coloniale a déserté sa responsabilité en 1975 en quittant unilatéralement le territoire pendant une période de vide du pouvoir pendant l'agonie de Franco et sous la pression de la France, cela a laissé le champ libre au Maroc qui a organisé une "Marche Verte" populaire soi-disant de récupération de ses terres. Sauf qu'il y avait depuis un certain temps déjà une organisation politico-militaire, le Front Polisario ("pour la libération de Saguit el Hamra et du Rio de Oro") et que le Sahara Occidental était bel et bien inscrit sur la liste des territoires à décoloniser (à l'époque d'immenses parties de l'Afrique était sous domination coloniale européenne, l'Angola, le Mozambique, la Guinée Bissau etc...). L'Algérie, avec l'ensemble du bloc socialiste et la plupart des états africains, a exigé le respect du droit international et l'organisation du vote. Bien protégé par la France et secondairement par l'Espagne (qui voulait surtout garder ses enclaves coloniales marocaines, Ceuta et Mellila, et elle les garde à ce jour), le Maroc s'est dérobé à son devoir en toute impunité, a combattu le Front Polisario (et parfois directement l'armée algérienne) lequel lui a infligé en retour de sérieux revers, au point qu'il a du avec l'aide des puissances occidentales, construire un "mur" truffé de matériel de détection électronique dernier cri, coupant le Sahara en deux part, 2/3 ~ 1/3, ce qui ironiquement a donné naissance à un embryon d'Etat sahraoui, l'Algérie héritant du fardeau des camps de réfugiés. Une situation donc très grave, et absolument indéfendable du côté marocain, puisque son refus de permettre l'organisation d'un référendum est bien sûr causé par son absolue certitude qu'il le perdrait. Une mission permanente de l'ONU a été installée sur place, la MINURSO, avec l'objectif sans cesse repoussé d'organiser le vote (son dernier chef a démissionné, découragé par l'impunité marocaine). La situation n'a donc absolument rien à voir avec la sécession éventuelle de la Catalogne, du Pays Basque ou de la Corse. Tout simplement parce que la logique de l'ONU n'est pas celle des états-nation historiques qui se sont constitués par la guerre sur des bases ethniques ou religieuses, l'ONU ne reconnait que les principes de citoyenneté. Comme la République française.
Notons aussi qu'en 1960, le royaume marocain avait refusé de reconnaitre l'indépendance de la Maurétanie, prétendant que c'était un territoire historiquement marocain, et qu'il a également agressé en 1963 la toute jeune république algérienne, qui n'avait pas encore d'armée classique sous le même prétexte. C'est le général De Gaulle qui s'était chargé discrètement de ramener "ce petit trou du cul" (comme il nommait affectueusement Hassan II) dans ses frontières.
Bref une histoire classique, exactement comme d'habitude, les états occidentaux qui répandent les pires saloperies sur la planète au nom du Bien, de la Civilisation, des Droits de l'Homme et de la Démocratie, en soutenant "leurs" salopards.
Cortese
dieu
 
Messages: 32000
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Toma le 11 Déc 2020, 07:38

Macron a remis la legion d'honneur à Al Sissi, en cachette: ça n'apparaissait pas a l'agenda officiel et pas de caméra française.
Quotidien a retrouvé les images filmées par l'Égypte.

:good bien joué Macron
"The thing about quotes on the internet is that you cannot confirm their validity."

Abraham Lincoln
Avatar de l'utilisateur
Toma
is so
 
Messages: 16745
Inscription: 22 Fév 2003, 18:54
Localisation: Aix en Provence

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Rainier le 11 Déc 2020, 15:25

Toma a écrit:Macron a remis la legion d'honneur à Al Sissi, en cachette: ça n'apparaissait pas a l'agenda officiel et pas de caméra française.


C'est bien le moins qu'il puisse faire !



...s'il veut vendre quelques Rafale ou Leclerc à l'Egypte.
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 15958
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Cortese le 11 Déc 2020, 17:54

Image
Cortese
dieu
 
Messages: 32000
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Cortese le 11 Déc 2020, 21:27

L’ANC réagit à la décision de Trump : « plus que jamais solidaire avec les peuples sahraoui et palestinien »

Le Congrès national africain (ANC) d’Afrique du Sud, au pouvoir dans ce pays, a rendu public un communiqué très fort en réponse à la dernière sortie de Donald Trump concernant le Sahara Occidental.

L’ANC « a noté avec consternation l’annonce du président sortant des États-Unis, Donald Trump, d’un accord qu’il a négocié, qui verrait la reprise des relations diplomatiques normales entre le Royaume du Maroc et l’État d’Israël, en échange de la reconnaissance par les États-Unis de «la souveraineté marocaine sur l’ensemble du territoire du Sahara occidental».

Par-delà cette consternation de rigueur, le Maroc est rappelé à ses devoirs par ce poids lourd de l’Union africaine : « le Royaume du Maroc, membre de l’Union africaine et donc lié par son Acte constitutif et ses décisions, n’a aucun droit à la souveraineté sur le Sahara occidental, position reconnue par d’innombrables résolutions de l’Union africaine, des Nations Unies ainsi que par l’arrêt de 1975 de la Cour internationale de Justice. Seul le peuple du Sahara occidental peut prendre une décision concernant sa propre souveraineté et son autodétermination.

Ce n’est pas tout. Le même document dénonce au passage le rapprochement entre le Maroc et l’entité sioniste, dont l’essence criminelle et raciste n’est plus à démontrer : « la décision du Royaume du Maroc de reprendre des relations diplomatiques normales avec l’État d’Israël est malheureuse, alors que l’oppression et le déni de l’autodétermination du peuple palestinien se poursuivent sans relâche.

Les droits inaliénables des peuples du Sahara occidental et de Palestine à l’autodétermination et à la liberté ne doivent pas être déraillés par «l’accord» de Trump. Et d’accabler de manière directe le roi Mohamed VI : « c’est un triste jour pour le Royaume du Maroc, en tant que président de l’Organisation de coopération islamique (COI) et en tant que gardien de Jérusalem (Al-Qods) d’accepter «l’accord» transactionnel de Trump ».

L’engament ainsi pris, et réitéré, est ferme et sans appel : « L’ANC continue de soutenir fermement le droit à l’autodétermination des peuples du Sahara occidental et de Palestine, comme le reflètent ses résolutions de la Conférence. Il soutient la position de l’Union africaine et des Nations Unies selon laquelle ces questions doivent être résolues de manière démocratique, pacifique et urgente ».

En conclusion, s’indigne encore ce très important communiqué, « Il est regrettable que le président sortant Trump, dans ses derniers jours au pouvoir, tente de cimenter son héritage de politiques étrangères réactionnaires, qui ne contribuent pas à des résolutions pacifiques des conflits dans le monde, mais qui en fait alimentent la haine et les conflits ».

A.O
(lapatrienews.com)
Cortese
dieu
 
Messages: 32000
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede sccc le 11 Déc 2020, 21:32

Shoemaker a écrit:Relations diplomatiques entre Israel et le Maroc.

Achetées par Trump par une reconnaissance (illégale) de la souveraineté du Maroc sur le Sud Sahara et trois milliards d’investissements américains...
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19911
Inscription: 22 Fév 2003, 18:32
Localisation: Belgique

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Cortese le 11 Déc 2020, 21:57

Et lui Trump il a échangé quoi ?
Cortese
dieu
 
Messages: 32000
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 12 Déc 2020, 07:56

Cortese a écrit:Et lui Trump il a échangé quoi ?

Donner du bonheur à sa fifille et à son gen-gendre... :D
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21392
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede sccc le 13 Déc 2020, 11:29

https://consortiumnews.com/2020/12/09/opcw-execs-praised-whistleblower-criticized-syria-cover-up-leaks-reveal/

Quand on en est là sans que ce scandale ne percole dans nos medias, on peut se rendre compte du degré de lâcheté et de corruption qui prévaut dans toutes les institutions du soi-disant monde libre.
On savait que l'OPCW était noyautée par les USA et ses alliés, ici on en a une nouvelle preuve flagrante.
Et cette déclaration:
By contrast, two senior directors praised Whelan’s opposition to the Douma probe subterfuge. (These directors are distinct from the director general, whom they work under.) The first director criticized the censorship of evidence, and also signaled that it was politically motivated. Yet this same director was also hesitant to press the issue, out of fear that doing so would “feed… the Russian narrative.”

C'est à tomber le cul par terre, une organisation censée être indépendante maquille un rapport qui ne va pas dans le sens de la Cohalition aboutissant à un mensonge pur et simple, tout cela pour ne pas favoriser les positions russes...
Dernière édition par sccc le 13 Déc 2020, 18:16, édité 1 fois.
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19911
Inscription: 22 Fév 2003, 18:32
Localisation: Belgique

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Cortese le 13 Déc 2020, 17:59

Très riche Sahara Occidental :


Un reportage de Olivier Quarante
Le Monde diplomatique
Si riche Sahara occidental↑
Sur le principal axe routier reliant la grande ville du nord du Sahara occidental, El-Ayoun (1), à Dakhla, à plus de cinq cents kilomètres au sud, on ne compte plus les camions qui transportent poulpes et poissons blancs. La région totalise mille deux cents kilomètres de côte, et ses eaux sont parmi les plus poissonneuses du monde. Selon un rapport du Conseil économique, social et environnemental (CESE) du Maroc (2), le secteur de la pêche représente soixante-quatorze mille emplois (3), auxquels il faut ajouter une importante activité non déclarée. Pesant à elle seule 17 % du produit intérieur brut (PIB) de ce territoire, 31 % des emplois locaux et 78 % des captures marocaines, la pêche des « provinces du Sud » — comme on appelle officiellement au Maroc le Sahara occidental — génère une richesse immense. Le Royaume se l’est appropriée en 1975, en même temps qu’il annexait ce territoire considéré comme « non autonome (4) » depuis le vote de la résolution 2072 à l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) en 1965.
Sur cette route unique et dangereuse, on croise d’autres camions, qui peuvent acheminer des tomates, des concombres et des melons produits près de Dakhla. Selon l’organisation non gouvernementale (ONG) Western Sahara Resource Watch, les environs de la ville comptent onze sites agricoles, parmi lesquels celui de la société Tawarta. Une serre longe la route sur au moins cinq cents mètres. Dans cette ferme agricole, on produit des tomates cerises commercialisées sous le nom « Etoile du Sud », une marque appartenant à la société française Idyl. Injustement estampillées « origine Maroc », ces cultures, qui couvraient près de six cents hectares en 2008 (5), sont ensuite exportées en Europe via Agadir, à mille deux cents kilomètres de là.
Des droits inaliénables... ou presque
Le CESE y voit une activité à « haute valeur ajoutée ». Le plan Maroc vert prévoyait pour le Sahara occidental le passage de trente-six mille tonnes de primeurs en 2008 à quatre-vingt mille tonnes en 2013, pour atteindre cent soixante mille en 2020, sur une superficie de deux mille hectares. La totalité de ces productions est programmée pour l’export. Le nombre d’employés, actuellement autour de six mille, triplerait dans le même temps.
Plus au nord, à une dizaine de kilomètres d’El-Ayoun, on découvre le port exploité par l’Office chérifien des phosphates (OCP). Une fine poussière trouble la vision. Elle provient des phosphates transportés depuis la mine de Bou Craa grâce à un tapis roulant qui s’étend sur une centaine de kilomètres à travers le paysage désertique. On devine seulement les silos de stockage et la silhouette de vraquiers (6) venus du monde entier pour embarquer le minerai. Cette ressource est primordiale pour le royaume : l’OCP est le second producteur et le premier exportateur de phosphate brut et d’acide phosphorique dans le monde, ainsi que l’un des principaux exportateurs d’engrais phosphatés. Le Maroc en retirait 6 % de son PIB en 2012 et détient les réserves mondiales les plus importantes.
Vice-président d’une association qui travaille sur la question des ressources naturelles au Sahara occidental, M. Mohamed Alisalem Bobeit, que l’on rencontre dans une maison d’El-Ayoun, parle calmement. Il a bien conscience de l’importance de PhosBoucraa pour le Maroc. Le site produit autour de 10 % des phosphates extraits par l’OCP et celui-ci prévoit de doubler sa production d’ici à 2020. « C’est le pillage de ressources qui appartiennent au peuple sahraoui », estime M. Bobeit. Il prend des risques à s’exprimer publiquement sur le sujet : M. Sid Ahmed Lamjayed, le président de l’association (illégale, puisque le Maroc ne reconnaît aucune association créée par des Sahraouis), a été arrêté le 25 décembre 2010, après le vaste mouvement de protestation de Gdeim Izik (7), et condamné à la prison à perpétuité par le tribunal militaire de Rabat.
Mais son analyse est de plus en plus partagée, si l’on en juge par la multiplication des manifestations. Arrêt de l’exploitation des ressources tant que le conflit n’est pas réglé par l’organisation d’un référendum d’autodétermination : depuis octobre 2010 et la manifestation de Gdeim Izik, cette revendication est au cœur du conflit qui oppose le Front Polisario (mouvement politique armé considéré par l’ONU comme le « représentant légitime du peuple sahraoui ») au Maroc. « Une résolution de l’ONU qui interdirait l’exploitation des ressources par le Maroc créerait les conditions favorables pour une avancée vers le règlement du conflit », estime M. Brahim Sabbar, secrétaire général de l’Association sahraouie des victimes de violations graves des droits de l’homme commises par l’Etat marocain (ASVDH).
Divisée, la « communauté internationale » a en réalité laissé le Maroc prendre possession de ce territoire de deux cent soixante-dix mille kilomètres carrés. Ainsi, il a pu contrôler PhosBoucraa, en accord avec l’occupant antérieur, l’Espagne, qui exploitait le site depuis 1962 et en est restée actionnaire jusqu’en 2002. Pourtant, la guerre avec le Front Polisario avait déjà éclaté, et le Sahara occidental était déjà inscrit sur la liste des territoires non autonomes régis par l’article 73 de la Charte des Nations unies. En 1962, l’Assemblée générale de l’ONU consacrait le droit des peuples « à user et à disposer des ressources naturelles que recèlent leurs territoires pour assurer leur développement et leur bien-être (8) ». La jurisprudence a par la suite confirmé les « droits inaliénables » des peuples des territoires non autonomes sur leurs ressources naturelles, ainsi que leur droit « d’être et de rester maîtres de la mise en valeur future de ces ressources ».
Le Sahara occidental et ses ressources
Le Sahara occidental et ses ressources
Agnès Stienne
Tout le débat actuel tourne autour de la question des bénéfices que retireraient — ou pas — les Sahraouis de l’exploitation économique mise en œuvre par le Maroc. La signature pour le royaume, en octobre 2001, de contrats de prospection pétrolière avec deux compagnies, dont TotalFinaElf, a donné à l’ONU l’occasion de rendre un avis qui nuançait les grands principes énoncés précédemment. « La question est de savoir si la règle de la “souveraineté permanente” [sur les ressources naturelles] interdit à la puissance administrante toute activité liée aux ressources naturelles du territoire non autonome qu’elle administre, ou seulement celles qui seraient entreprises au mépris des besoins et des intérêts de la population de ce territoire, sans qu’elle en bénéficie », déclare le secrétaire général adjoint aux affaires juridiques.
Mais aucun mécanisme d’évaluation de ces intérêts n’est prévu. Les conditions qui permettraient aux « peuples coloniaux des territoires non autonomes » d’exercer leurs droits légitimes sur leurs ressources naturelles ne sont pas définies. Dès lors, la question devient un élément du rapport de forces entre les parties en conflit. Le Front Polisario dénonce le « pillage » des ressources et le mépris du « peuple du Sahara occidental ». Il a engagé en novembre 2012 une procédure judiciaire devant la Cour européenne de justice pour demander l’annulation de l’accord de libre-échange commercial et agricole entre l’Union européenne et le Maroc, qui, signé au mois de mars précédent, inclut le Sahara occidental. Premier argument avancé : l’absence de consultation du Front Polisario.
Versement d’allocations
pour acheter la paix sociale
Les autorités marocaines, elles, déploient une intense activité pour convaincre que l’exploitation économique profite à la « population du territoire ». Elles multiplient les annonces de nouveaux programmes d’investissement, relayées régulièrement dans la presse française (9) et abondamment dans la presse marocaine. On y parle de « population locale », sans que l’on sache s’il s’agit des Sahraouis ou des Marocains installés par centaines de milliers dans cette zone. Le Front Polisario, lui, évoque le « peuple du Sahara occidental ». Les deux expressions sont utilisées par le conseiller juridique de l’ONU pour désigner les Sahraouis, ce qui ne fait qu’ajouter à la confusion.
Le makhzen (le palais) fait tout pour accréditer l’idée que les Sahraouis profitent des richesses naturelles. L’OCP, par exemple, mènerait une politique sociale : « Tous les revenus nets de PhosBoucraa sont réinvestis dans la région et bénéficient à ses habitants », peut-on lire dans son rapport d’activité 2012. Sur le site minier, on a recruté pas moins de cinq cent trente jeunes Sahraouis après les événements de Gdeim Izik. Il s’agissait d’embaucher les enfants des retraités qui y travaillaient déjà à l’époque espagnole et qui n’étaient pas satisfaits de la retraite qu’ils touchaient. « Un accord a bien été trouvé, mais les jeunes ont été embauchés à un statut auquel plus personne n’est recruté, donc à un salaire moindre », regrette pourtant M. Eddia Sidi Ahmed Moussa, figure du syndicalisme local, secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs sahraouis (interdite).
Autre levier : l’octroi de la carte de promotion nationale, une aide sociale équivalant à environ 150 euros mensuels, qui semble largement attribuée. Plusieurs récits recueillis sur place confortent l’idée que, s’agissant des Sahraouis, cette allocation permet d’acheter la paix sociale et de réguler l’agitation politique à travers la distribution de l’argent par des chefs de tribu. Les autorités peuvent aller jusqu’à retirer l’aide à une personne vue dans une manifestation prosahraouie.
Le Parlement européen renouvelle l’accord de pêche
Peut-on parler de réels « bénéfices » ? En l’absence de données fiables sur le territoire, que le Maroc n’est pas contraint de fournir puisqu’il n’est pas considéré par l’ONU comme la « puissance administrante » (10), impossible de répondre de façon certaine. L’instrumentalisation de cette question pour servir la politique royale, en revanche, ne fait aucun doute. La définition en novembre 2013 d’un « nouveau modèle de développement des provinces du Sud » élaboré par le CESE avait pour but d’apporter la contribution de la « société civile » à la « réussite de l’initiative marocaine d’autonomie » (11). Depuis 2007, Mohammed VI présente celle-ci comme le contre-projet au référendum d’autodétermination demandé chaque année par l’ONU depuis 1991.
Dernier exemple en date : le 10 décembre 2013, la majorité du Parlement européen a validé le nouvel accord de pêche qui doit prolonger, entre 2014 et 2017, celui de 2007-2011. Cette fois encore, le Maroc comprend — sans même que cela soit mentionné dans le protocole — les eaux du Sahara occidental. L’accord prévoit à nouveau le versement d’une subvention annuelle (30 millions d’euros, au lieu de 36 précédemment, pour développer le secteur de l’industrie). En contrepartie le Maroc attribue des licences à des bateaux européens et des quotas de pêche espèce par espèce. La même assemblée ayant refusé en décembre 2011 de reconduire le premier accord, ce nouveau vote favorable apparaît comme un signal de soutien adressé au gouvernement marocain et à sa politique « réformiste ».
Pour cela, le service juridique du Parlement européen évacue très vite la question des bénéfices, en considérant que le Maroc peut inclure les eaux du Sahara occidental et qu’un tel accord est légal dans la mesure où le royaume « respecte ses obligations envers le peuple du Sahara occidental ». Tant pis si les seuls parlementaires européens autorisés à se rendre dans ce territoire sont ceux du groupe d’amitié Union européenne - Maroc. Le député français Gilles Pargneaux (Parti socialiste), président de ce groupe, ne s’y trompe d’ailleurs pas : « Il était illusoire de vouloir résoudre le problème du Sahara occidental par le rejet de cet accord de pêche. Je rappelle que la proposition d’autonomie du Sahara occidental présentée par le Maroc aux Nations unies en 2007 est la seule solution possible (12). » Tant pis aussi pour l’intérêt purement économique et financier du texte : une évaluation indépendante du précédent accord de pêche avait montré un rapport coût-efficacité « très faible » et une inefficience tout à fait exceptionnelle.
Premier investisseur étranger au Maroc, la France contribue activement à ce statu quo en défaveur des Sahraouis. En novembre dernier a eu lieu l’inauguration du nouveau port de pêche de Boujdour, impressionnant avec sa digue principale de sept cent vingt-quatre mètres et sa digue transversale de deux cent soixante mètres. Il a été réalisé avec le soutien financier de l’Agence française de développement, dont la contribution au Maroc est passée de 380 millions d’euros en 2011 à 831 millions en 2012. A Boujdour, Mme Sultana Khaya, jeune militante sahraouie des droits humains, vient de créer la Ligue pour la protection des ressources naturelles. Elle redoute une exploitation du pétrole par Total, qui menait en juillet 2013, soit douze ans après le premier contrat au Sahara occidental, une mission de prospection sismique sur une zone de plus de cent mille kilomètres carrés nommée « Anzarane offshore »...
Olivier Quarante
Journaliste.
(1) Lire Gaël Lombart et Julie Pichot, « Peur et silence à El-Ayoun », Le Monde diplomatique, janvier 2006.
(2) « Nouveau modèle de développement pour les provinces du Sud », CESE, Rabat, octobre 2013.
(3) Le chiffre inclut la région de Tan-Tan et de Guelmim, située au sud du Maroc.
(4) Pays non décolonisé ou dont les populations ne s’administrent pas encore complètement.
(5) Selon l’ONG Western Sahara Resource Watch ; chiffre repris par la Commission européenne.
(6) Navires transportant des marchandises en vrac.
(7) Lire « Résistance obstinée des Sahraouis », Le Monde diplomatique, février 2012.
(8) Résolution 1803 (XVII) du 14 décembre 1962.
(9) Anne Cheyvialle, « Le Maroc investit massivement dans le Sahara occidental », Le Figaro, Paris, 11 novembre 2013.
(10) Comme le rappelait le conseiller juridique de l’ONU en février 2002, les accords de Madrid, signés en novembre 1975 entre l’Espagne, le Maroc et la Mauritanie, n’ont pas fait du Maroc la nouvelle puissance administrante du Sahara occidental.
(11) CESE, communiqué de presse, 8 novembre 2013.
(12) « Le Parlement européen adopte définitivement l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc », Groupe d’amitié UE-Maroc, 10 décembre 2013.
Cortese
dieu
 
Messages: 32000
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Hugues le 14 Déc 2020, 18:04

Rumeur: Trump aurait gracié Julian Assange.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6322
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 14 Déc 2020, 20:01

Hugues a écrit:Rumeur: Trump aurait gracié Julian Assange.

Hugues


Si c'est effectif, :good :good :good
(au-delà de la polémique trumpienne)
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21392
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Hugues le 14 Déc 2020, 20:20

Et en fait non.

Hugues
Image
Avatar de l'utilisateur
Hugues
Michel Desjoyeaux virtuel
 
Messages: 6322
Inscription: 26 Fév 2003, 05:14

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 14 Déc 2020, 20:28

Hugues a écrit:Et en fait non.

Hugues

dommage....
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21392
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Cortese le 14 Déc 2020, 20:36

J ' ai été Envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental de 2009 à 2017. Compte tenu de cette situation, on m'a demandé à plusieurs reprises ce que je pense de la récente proclamation du président Trump reconnaissant la souveraineté marocaine sur l'ancienne colonie espagnole de l'Ouest Sahara.
Cette décision stupide et mal examinée s'oppose à l'engagement des États-Unis envers les principes de non-acquisition de territoire par la force et le droit des peuples à l'autodétermination, tous deux inscrits dans la charte des Nations Unies. C ' est vrai que nous avons ignoré ces principes lorsqu'il s'agit d'Isra Israell et d'autres, mais cela n'excuse pas de les ignorer au Sahara occidental et d'assumer des coûts importants pour nous-mêmes en termes de stabilité et de sécurité régionale et de relations
L ' argument que certains à Washington ont fait depuis des décennies selon lequel un État indépendant du Sahara occidental serait un autre mini-État raté est faux. Le Sahara occidental est aussi large que la Grande-Bretagne et dispose de nombreuses ressources en phosphates, pêches, métaux précieux et tourisme basés sur le surf et les excursions dans le désert. C ' est beaucoup mieux que de nombreux mini-États dont l'établissement américain a soutenu. Le Front de libération du Polisario du Sahara occidental a démontré en mettant en place un gouvernement en exil dans les camps de réfugiés sahraouis dans le sud-ouest de l'Algérie qu'il est capable de diriger un gouvernement de manière organisée et semi-démocratique. La proposition de référendum que le Polisario a présenté en 2007 prévoit des relations privilégiées très étroites avec le Maroc en cas d'indépendance. Elle a répondu à l'affirmation selon laquelle elle ne pouvait pas défendre le vaste territoire du Sahara occidental contre les menaces terroristes ou autres en déclarant qu'elle demanderait l'aide d'autres personnes jusqu'à ce que ses propres forces soient pleinement en place.
Il est vrai que les États-Unis ont toujours exprimé leur soutien à la fois pour le processus de négociation facilité par l'ONU et, depuis 2007, pour le plan d'autonomie du Maroc comme une base possible pour les négociations. Le mot ONE est crucial car il implique que d'autres résultats pourraient émerger et assure ainsi que le POLISARIO reste dans le processus de négociation au lieu de se replier sur une reprise de la guerre ouverte qui a prévalu de 1976 à 1991. C' est cette année-là que Le Maroc et le Polisario ont accepté un plan de règlement de l'ONU qui promettait un référendum en échange d'un cessez-le-feu. Treize années ont été passées à essayer de parvenir à un accord sur une liste des électeurs éligibles, les sept derniers sous la supervision de James Baker. En fin de compte, ces efforts ont échoué parce que le Maroc a décidé qu'un référendum était contraire à sa (revendication de) souveraineté et, ce faisant, n'a reçu aucune repousse du Conseil de sécurité. En 2004, cela a provoqué la démission de Baker.
Le Conseil de sécurité a ensuite remplacé les négociations directes entre le Maroc et le Polisario comme une alternative. Présidé par trois envoyés successifs de l'ONU des Pays-Bas (van Walsum), des États-Unis (le vôtre vraiment) et de l'Allemagne (Kohler), treize séries de discussions face à face en présence de l'Algérie et de la Mauritanie ont eu lieu de 2007 à 2007 2019. À ce jour, ces efforts ont échoué parce qu'aucune des parties n'était prête à modifier sa position au nom du compromis. Avec la démission du dernier envoyé en 2019 ′′ pour des raisons de santé ′′ mais plus probablement par dégoût pour le manque de respect et les efforts du Maroc pour entraver son travail (comme ils l'ont fait avec moi), le secrétaire général de l'ONU regarde pour un autre envoyé. Ceux qui ont été abordés à ce jour se sont effondrés, probablement parce qu'ils reconnaissent que le Maroc veut quelqu'un qui en fait deviendra son défenseur au lieu de rester neutre et qu'en conséquence, ils se lanceront dans une mission impossible.
Si jamais nous voulons parvenir à un règlement, ce sera par un processus de négociation dessiné d'une sorte. La décision du Président Trump de reconnaître la souveraineté marocaine affaiblit toute incitation au maintien du polisario dans ce processus. Elle menace également les relations américaines avec l'Algérie, qui soutiennent le droit des Sahraouis occidentaux de décider de leur propre avenir par référendum, et qui sous-tend la croissance de nos liens existants dans les domaines de l'énergie, du commerce, de la sécurité et de En résumé, la décision du président Trump assure la poursuite de la tension, de l'instabilité et de la désunion en Afrique du Nord. C. Ross
Source : https://www.facebook.com/christopher.ro ... 8117229000
https://twitter.com/Maghreb.../status/1 ... 19586048...
Cortese
dieu
 
Messages: 32000
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Cortese le 17 Déc 2020, 22:40

Cortese
dieu
 
Messages: 32000
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede cétérouge le 18 Déc 2020, 00:26

Ce n'est pas spécifiquement anglais, c'est le même nom sur les cartes de Blaeu au 17ème

https://inter-antiquariaat.nl/wp-conten ... u-1630.jpg

Mais Fessa est présent plus bas en dessous du Rif et Marocho au coeur de l'Atlas.

Si la racine du nom est grecque, barbaros peut vouloir dire étranger sans connotation péjorative, mais c'est clairement un exonyme.

Si cest sur la question du Sahara Occidental Blaeu met déjà le Maroc plus au sud...
cétérouge
 
Messages: 2370
Inscription: 24 Mar 2003, 03:58

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede cétérouge le 18 Déc 2020, 00:57

Cette carte hollandaise du 17ème de l'Afrique est aussi sympa, et assez détaillée (ils étaient au courant de l'existence des lac Tanganyika et Victoria sans y être être allé, sans doute par des sources arabes ou perses, et les rattachaient correctement à deux bassins différents, Congo vers l'Atlantique pour le premier, mais il se sont trompés pour le second qu'ils envoie cers l'océan Indien alors qu'il part vers le Nil et vers la Méditerranée)

http://cartesius.africamuseum.be/cartes ... 5.13.5.jpg

Mais ils n'ont pas vu que le Lac Tchad est endoréique, font couler le Nil en Algérie qui retourne dans le Rhummel et confondent Niger et Sénégal. Bizarrement l'Afrique centrale est plus correcte.
cétérouge
 
Messages: 2370
Inscription: 24 Mar 2003, 03:58

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Cortese le 18 Déc 2020, 01:18

cétérouge a écrit:Cette carte hollandaise du 17ème de l'Afrique est aussi sympa, et assez détaillée (ils étaient au courant de l'existence des lac Tanganyika et Victoria sans y être être allé, sans doute par des sources arabes ou perses, et les rattachaient correctement à deux bassins différents, Congo vers l'Atlantique pour le premier, mais il se sont trompés pour le second qu'ils envoie cers l'océan Indien alors qu'il part vers le Nil et vers la Méditerranée)

http://cartesius.africamuseum.be/cartes ... 5.13.5.jpg


Merci. Non ce n'était pour la Barbaria, on a l'habitude, j'y ai même pas pensé (ça peut venir tout simplement de "Berbères", bien que depuis une vingtaine d'années on ait découvert qu'eux mêmes se nomment Amazighs et leur aire "Tamezgha", on ne sait pas la part d'invention dans cette subite renaissance identitaire). Oui c'était pour montrer les limites du Maroc vers le Sud. Comme je le disais plus haut, le désert c'est comme la mer, on ne peut pas l'occuper, on tient juste éventuellement quelques postes sur les routes caravanières. En tout cas on voit bien qu'Alger était la grande puissance nord africaine et que cet état avait un nom (le royaume d'Alger, l'Algerie donc, tout comme le Maroc était le royaume de Marrakech, d'où son nom), contrairement à ce qu'aiment raconter les néo-impérialistes.
Cortese
dieu
 
Messages: 32000
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede cétérouge le 18 Déc 2020, 02:05

Tiens sur la carte hollandaise on voit à l'est de Constantine un "bastion de France", et cela correspond à une réalité historique mais à un comptoir privé ( et le Rhummel a la bonne longueur, c'est plutôt le Soummam qu'ils reliaient au Nil).

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bastion_de_France
cétérouge
 
Messages: 2370
Inscription: 24 Mar 2003, 03:58

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Cortese le 18 Déc 2020, 11:20

cétérouge a écrit:Tiens sur la carte hollandaise on voit à l'est de Constantine un "bastion de France", et cela correspond à une réalité historique mais à un comptoir privé ( et le Rhummel a la bonne longueur, c'est plutôt le Soummam qu'ils reliaient au Nil).

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bastion_de_France


Sur la carte anglaise aussi. C'était un comptoir commercial qui exploitait le corail. Il ne gênait pas grand monde.
Cortese
dieu
 
Messages: 32000
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 22 Déc 2020, 22:24

Biden déclare :
"La cyberattaque contre les États-Unis ne peut pas rester «sans réponse»
Ah m... ! la 3eme GM ?...
2020 va paraître bien pâle, comparée à 2021 !
Vous avez aimé le virus Covid 19 ? Vous adorerez le rayon Gamma ! :lol:
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21392
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Cortese le 22 Déc 2020, 23:49

Les maîtres du monde ça ose tout c'est à ça qu'on les reconnaît.
Cortese
dieu
 
Messages: 32000
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 27 Déc 2020, 08:53

Pour qu'on n'oublie pas Assange.
Je note dans l'article :

C’est également WikiLeaks qui révéla que deux dirigeants socialistes français, MM. François Hollande et Pierre Moscovici, s’étaient rendus, le 8 juin 2006, à l’ambassade des États-Unis à Paris pour y regretter la vigueur de l’opposition du président Jacques Chirac à l’invasion de l’Irak.


La crapulerie siono-sociale-démocrate dans toute sa splendeur, soumission des hyènes lubriques devant les maîtres US...
Pouah !!!!!!!!!.......

Pour Julian Assange
par Serge Halimi
Le Monde Diplomatique


Fier comme Artaban, souriant, entouré d’une cinquantaine de photographes et de cadreurs, Jim Acosta a opéré, le 16 novembre dernier, son retour en fanfare à la Maison Blanche. Quelques jours plus tôt, il avait perdu son accréditation de correspondant de Cable News Network (CNN), mais la justice américaine a obligé le président Donald Trump à annuler la sanction. « C’était un test, et nous l’avons passé avec succès, a fanfaronné Acosta. Les journalistes doivent savoir que, dans ce pays, la liberté de la presse est sacrée, et qu’ils sont protégés par la Constitution [pour] enquêter sur ce que font nos gouvernants et nos dirigeants. » Fondu enchaîné, musique, happy end…

Réfugié depuis six ans à l’ambassade d’Équateur à Londres, M. Julian Assange n’a sans doute pas pu suivre en direct sur CNN un dénouement aussi émouvant. Car son existence à lui ressemble à celle d’un prisonnier. Interdiction de sortir, sous peine d’être arrêté par les autorités britanniques, puis, sans doute, extradé vers les États-Unis ; communications réduites et brimades de toutes sortes depuis que, pour complaire à Washington, le président équatorien Lenín Moreno a résolu de durcir les conditions de séjour de son « hôte » (lire « En Équateur, le néolibéralisme par surprise »).

La détention de M. Assange ainsi que la menace de quelques dizaines d’années de prison dans un pénitencier américain (en 2010, M. Trump avait souhaité qu’il soit exécuté) doivent tout au site d’information qu’il a fondé. WikiLeaks est à l’origine des principales révélations qui ont indisposé les puissants de ce monde depuis une dizaine d’années : images des crimes de guerre américains en Afghanistan et en Irak, espionnage industriel des États-Unis, comptes secrets aux îles Caïmans. La dictature du président tunisien Zine El-Abidine Ben Ali fut ébranlée par la divulgation d’une communication secrète du département d’État américain qualifiant cette kleptocratie amie de Washington de « régime sclérosé » et de « quasi-mafia ». C’est également WikiLeaks qui révéla que deux dirigeants socialistes français, MM. François Hollande et Pierre Moscovici, s’étaient rendus, le 8 juin 2006, à l’ambassade des États-Unis à Paris pour y regretter la vigueur de l’opposition du président Jacques Chirac à l’invasion de l’Irak.

Mais ce que la « gauche » pardonne moins que tout à M. Assange, c’est la publication par son site des courriels piratés de la campagne de Mme Hillary Clinton. Estimant que cette affaire a favorisé les desseins russes et l’élection de M. Trump, elle oublie que WikiLeaks a alors dévoilé les manœuvres de la candidate démocrate pour saboter la campagne de M. Bernie Sanders durant les primaires de leur parti. À l’époque, les médias du monde entier ne s’étaient pas privés de reprendre ces informations, comme ils l’avaient fait pour les précédentes, sans pour autant que leurs directeurs de publication soient assimilés à des espions étrangers et menacés de prison.

L’acharnement des autorités américaines contre M. Assange est encouragé par la lâcheté des journalistes qui l’abandonnent à son sort, voire se délectent de son infortune. Ainsi, sur la chaîne MSNBC, l’animateur-vedette Christopher Matthews, ancien cacique du Parti démocrate, n’a pas hésité à suggérer que les services secrets américains devraient « agir à l’israélienne et enlever Assange »…
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21392
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 31 Déc 2020, 07:29

Ah ben ! Il n'est pas entièrement mauvais, le fameux Préfet de Police, Didier Lallement ! Un crypto bolchévique pur jus ! Qui l'eut cru ! :lol:

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/le-prefet-de-police-de-paris-didier-lallement-cite-leon-trotsky-dans-ses-voeux-2021-20201230
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21392
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede FrosT le 03 Jan 2021, 13:08

Vu qu'on est quand même sur un forum mécanique ^^

Tesla commence à devenir un vrai poids lourd :

Image

https://www.bfmtv.com/economie/tesla-fait-carton-plein-en-2020-avec-presque-500-000-voitures-vendues_AN-202101030048.html
Avatar de l'utilisateur
FrosT
 
Messages: 1339
Inscription: 15 Mar 2013, 18:41
Localisation: Paris/Lyon

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 04 Jan 2021, 12:48

La Justice Anglaise suspend l'extradition d'Assange. L'accusation fera certainement appel.
C'est toujours ça que les Prussiens n'auront pas, en attendant la relaxe pure et simple
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 21392
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede cétérouge le 04 Jan 2021, 16:03

Sinon c'est un peu flippant la fusion PSA-Fiat. Il faut sans doute en passer par là pour rester concurrentiel dans l'électrique en Europe mais il n'y a pas de complémentarité entre les constructeurs et sans doute des surcapacités de production partout...
On comprend aussi la logique d'avoir sorti Ferrari de Fiat.
cétérouge
 
Messages: 2370
Inscription: 24 Mar 2003, 03:58

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede sheon le 04 Jan 2021, 17:29

Non, il ne faut pas en passer par là. Créer des multinationales de plus en plus obèses n'est pas une fatalité.
Si j'avais souvent répété que je désirais mourir dans mon lit, ce que je voulais vraiment dire par là, c'est que je voulais me faire marcher dessus par un éléphant pendant que je ferais l'amour. Les Fusils d'Avalon, Roger Zelazny.
Avatar de l'utilisateur
sheon
Léon Raoul
 
Messages: 22612
Inscription: 03 Juin 2010, 15:55

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede cétérouge le 04 Jan 2021, 18:17

Dans un monde idéal oui, mais la crise écologique demande sans doute d'investir dans de la Recherche et Développement que ne peut pas se permettre un constructeur dont le marché est national. Surtout que l'Europe est plutôt en retard sur les USA et même la Chine en ce domaine.
cétérouge
 
Messages: 2370
Inscription: 24 Mar 2003, 03:58

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede DCP le 04 Jan 2021, 18:22

cétérouge a écrit:Dans un monde idéal oui, mais la crise écologique demande sans doute d'investir dans de la Recherche et Développement que ne peut pas se permettre un constructeur dont le marché est national. Surtout que l'Europe est plutôt en retard sur les USA et même la Chine en ce domaine.


ça fait un bout de temps que PSA et Fiat / Chrsysler ou ce n'est plus d'actualité ce rachat/rapprochement ?) sont séparément des constructeurs globaux et mondialisés, qui vendent / produisent / font de la recherche & développement à plusieurs endroits du globe....et rien n'empêche de faire des projets, développer des modèles, des technologies ensembles sans fusionner....
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 24988
Inscription: 26 Fév 2003, 10:18

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede cétérouge le 04 Jan 2021, 18:24

On trouve pas la même chose avec 400 fois 1 million d'euro et 1 fois 400 millions...
Je partage vos reserves au niveau social, mais c'est un fait.
.
Dernière édition par cétérouge le 04 Jan 2021, 18:27, édité 2 fois.
cétérouge
 
Messages: 2370
Inscription: 24 Mar 2003, 03:58

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede DCP le 04 Jan 2021, 18:27

cétérouge a écrit:On trouve pas la même chose avec 400 fois 1 million d'euro et 1 fois 400 millions...
Je partage vos reserves au niveau social, mais c'est un fait.
Peugeot était aussi dépendant de Dobgfeng dans son capital et cette fusion lui donne peut-être plus l'autonomie.


Là, on parle de deux grands groupes déjà globalisés qui se mettent ensembles, pas de d'une centaine de petites entreprises qui en créent une grande.... :roll:
« Par exemple, le football, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment mourir en plein air. Ailleurs on danserait et on rirait » (Roger Nimier)
DCP
Romand historique
 
Messages: 24988
Inscription: 26 Fév 2003, 10:18

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede cétérouge le 04 Jan 2021, 18:28

Peugeot était quand-meme dépendant de Dongfeng dans son capital (après la crise 2013) et cette fusion lui donne peut-être plus l'autonomie, d'autant qu'il a décroché du marché chinois où il était pourtant bien présent il y a une dizaine d'années. La montée au capital de Dongfeng s'apparentait un peu a une OPA à laquelle sont exposés des constructeurs moyens.

Et Fiat c'est encore plus que PSA un constructeur national...
cétérouge
 
Messages: 2370
Inscription: 24 Mar 2003, 03:58

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 9 invités

cron