Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Le salon francophone est dédié aux sujets n'ayant pas de lien avec la F1 ni autres sports mécaniques. C'est un salon pour se détendre en refaisant le monde.

Modérateurs: sheon, Nicklaus

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Ghinzani le 23 Fév 2018, 16:45

Ouais_supère a écrit:Qu'est-ce que c'est que cette histoire de "camps", depuis lesquels il faudrait parler ?

Dans chaque évenement opposant des parties, chacun soutient la sienne pourr diverses raisons, c'est normal. Il suffit juste d'assumer ses propres choix, non?
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 25737
Inscription: 12 Sep 2005, 17:38

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Ouais_supère le 23 Fév 2018, 17:36

Ghinzani a écrit:
Ouais_supère a écrit:Qu'est-ce que c'est que cette histoire de "camps", depuis lesquels il faudrait parler ?

Dans chaque évenement opposant des parties, chacun soutient la sienne pourr diverses raisons, c'est normal. Il suffit juste d'assumer ses propres choix, non?


"Assumer" n'est pas une fin en soi.

Quelles sont les "raisons" pour lesquelles tu adoptes ton camp ?
Sont-elles à distinguer de la "vérité" de la situation ?
Ouais_supère
 
Messages: 20907
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Ghinzani le 23 Fév 2018, 17:44

Ouais_supère a écrit:
Ghinzani a écrit:
Ouais_supère a écrit:Qu'est-ce que c'est que cette histoire de "camps", depuis lesquels il faudrait parler ?

Dans chaque évenement opposant des parties, chacun soutient la sienne pourr diverses raisons, c'est normal. Il suffit juste d'assumer ses propres choix, non?


"Assumer" n'est pas une fin en soi.

Quelles sont les "raisons" pour lesquelles tu adoptes ton camp ?
Sont-elles à distinguer de la "vérité" de la situation ?

Qui est capable de déterminer " LA VERITE", Y-en a-t-il une ?
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 25737
Inscription: 12 Sep 2005, 17:38

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Ouais_supère le 23 Fév 2018, 18:10

Je reformule (mieux).

Il me semble que l'enjeu sur ce sujet est plutôt de déterminer ce qu'il se passe VRAIMENT, pas de choisir un camp.
Ouais_supère
 
Messages: 20907
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Ghinzani le 23 Fév 2018, 18:12

Ouais_supère a écrit:Je reformule (mieux).

Il me semble que l'enjeu sur ce sujet est plutôt de déterminer ce qu'il se passe VRAIMENT, pas de choisir un camp.

Bien sûr...Mais personne ne le sait vraiment puisqu'il faut être " prudent" quant aux sources, n'est-ce pas?
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 25737
Inscription: 12 Sep 2005, 17:38

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Ouais_supère le 23 Fév 2018, 18:19

Etre prudent ne signifie pas s'interdire de formuler des hypothèses, simplement ne pas prendre ce qu'on lit ou entend sans le passer par le crible de l'esprit critique.

Mais "choisir un camp" en disant que de toute façon on ne connaîtra jamais la vérité s'apparente clairement à poursuivre un intérêt plutôt que chercher à prouver un point.
Ouais_supère
 
Messages: 20907
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Ghinzani le 23 Fév 2018, 18:37

Ouais_supère a écrit:Etre prudent ne signifie pas s'interdire de formuler des hypothèses, simplement ne pas prendre ce qu'on lit ou entend sans le passer par le crible de l'esprit critique.

Mais "choisir un camp" en disant que de toute façon on ne connaîtra jamais la vérité s'apparente clairement à poursuivre un intérêt plutôt que chercher à prouver un point.

Et tes hypothèses, tu les bases sur quoi, dans le cas présent? As-tu un proche fiable sur place? Comment émettre des hypothèses sans se baser sur des infos fournies?
Et de ce fait, comment " prouver" un point..En toute objectivité? l'humain n'est jamais totalement objectif.
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 25737
Inscription: 12 Sep 2005, 17:38

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 23 Fév 2018, 19:42

Deux choses.
- Jusque là, c'est toi qui semble très sûr de ce qui se passe réellement à la Ghouta.
- A propos de camp, un Homme digne de ce nom, ne choisit jamais qu'un seul camp : celui de la justice. Après, chacun en toute conscience, autant que possible, essaye de voir, de comprendre... où se trouve la Justice.

Corollairement, oui, parfois, souvent même, la lutte pour la Justice nécessite des sacrifices, de la sueur, des larmes et du sang. Personne n'y peut rien, si ce ne sont ceux qui sont la cause première de l'injustice.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18834
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Fatcap le 23 Fév 2018, 21:09

Ghinzani a écrit:
Ouais_supère a écrit:
Ghinzani a écrit:
Ouais_supère a écrit:Qu'est-ce que c'est que cette histoire de "camps", depuis lesquels il faudrait parler ?

Dans chaque évenement opposant des parties, chacun soutient la sienne pourr diverses raisons, c'est normal. Il suffit juste d'assumer ses propres choix, non?


"Assumer" n'est pas une fin en soi.

Quelles sont les "raisons" pour lesquelles tu adoptes ton camp ?
Sont-elles à distinguer de la "vérité" de la situation ?

Qui est capable de déterminer " LA VERITE", Y-en a-t-il une ?


Pilate lui dit: Tu es donc roi? Jésus répondit: Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. Pilate lui dit: Qu'est-ce que la vérité? Après avoir dit cela, il sortit de nouveau pour aller vers les Juifs, et il leur dit: Je ne trouve aucun crime en lui. Mais, comme c'est parmi vous une coutume que je vous relâche quelqu'un à la fête de Pâque, voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs?…


Evangile selon Saint Jean, 18:38. Choisis ton camp Ghinzani :D.
"Au commencement était l'émotion."
Louis-Ferdinand Céline
Fatcap
 
Messages: 4017
Inscription: 04 Mai 2004, 14:23
Localisation: Berlin

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Ghinzani le 24 Fév 2018, 07:07

Mais mon camp est celui de «  ma vérité « ... comme celui de Shoe, celui de Cortese, Maverick etc.
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 25737
Inscription: 12 Sep 2005, 17:38

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Maverick le 24 Fév 2018, 07:39

Ta vérité, c'est celle du boucher Assad qui balance des barils explosifs sur des femmes et des enfants ?
Image
Avatar de l'utilisateur
Maverick
Bête de sexe
 
Messages: 36908
Inscription: 21 Fév 2003, 23:02
Localisation: Dans ton cul !!

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Ouais_supère le 24 Fév 2018, 08:08

Ghinzani a écrit:Mais mon camp est celui de «  ma vérité « ... comme celui de Shoe, celui de Cortese, Maverick etc.


Je dis juste que c'est dommage d'évoquer des camps au moment de donner son avis.

Revendiquer appartenir à un camp, c'est déjà un peu n'être que la voix de son maître, non ?
Ouais_supère
 
Messages: 20907
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Fatcap le 24 Fév 2018, 09:02

Je crois qu'il ne faut pas exagérément compliquer les choses. D'un côté nous avons des djihadistes égorgeurs, financés et appuyés par les Israéliens, les Américains, et les monarchies du Golfe. Même en mettant toute notion morale commune de côté, une stricte realpolitik nous dicte de ne pas laisser les Juifs prendre le contrôle du Moyen-Orient.

Nous avons donc un intérêt moral (au sens chrétien bien sûr), politique, stratégique, à ce que le gouvernement syrien reste en place, à ce que la Syrie reste intacte, ainsi que le Liban, et à favoriser la consolidation de l'Iran en tant que puissance régionale pour contrebalancer la présence américaine. Une telle convergence est suffisamment rare pour être saluée.
"Au commencement était l'émotion."
Louis-Ferdinand Céline
Fatcap
 
Messages: 4017
Inscription: 04 Mai 2004, 14:23
Localisation: Berlin

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Ghinzani le 24 Fév 2018, 09:41

Ouais_supère a écrit:
Ghinzani a écrit:Mais mon camp est celui de «  ma vérité « ... comme celui de Shoe, celui de Cortese, Maverick etc.


Je dis juste que c'est dommage d'évoquer des camps au moment de donner son avis.

Revendiquer appartenir à un camp, c'est déjà un peu n'être que la voix de son maître, non ?

Inévitablement un peu oui.
Mais j’essaye de me forger mon opinion et je ne donne pas toujours raison à «  mon camp ». :wink:
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 25737
Inscription: 12 Sep 2005, 17:38

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede sccc le 24 Fév 2018, 09:54

ROFLMAO
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19260
Inscription: 22 Fév 2003, 18:32
Localisation: Belgique

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 24 Fév 2018, 10:08

Fatcap a écrit:Je crois qu'il ne faut pas exagérément compliquer les choses. D'un côté nous avons des djihadistes égorgeurs, financés et appuyés par les Israéliens, les Américains, et les monarchies du Golfe. Même en mettant toute notion morale commune de côté, une stricte realpolitik nous dicte de ne pas laisser les Juifs prendre le contrôle du Moyen-Orient.

Nous avons donc un intérêt moral (au sens chrétien bien sûr), politique, stratégique, à ce que le gouvernement syrien reste en place, à ce que la Syrie reste intacte, ainsi que le Liban, et à favoriser la consolidation de l'Iran en tant que puissance régionale pour contrebalancer la présence américaine. Une telle convergence est suffisamment rare pour être saluée.


Sous réserve de remplacer le mot "Juifs" par "Israéliens", ou mieux encore, "Sionistes", je suis en convergence avec toi.
Parce qu'à mes yeux, un sioniste US Protestant (donc non Juif) est aussi malfaisant au Moyen Orient qu'un Israélien Juif athée (c'est là l'origine du soutien indéfectible des USA envers Israel). Bref...
Tu mets en exergue le côté religieux, soucieux de la préservation du Christianisme au Moyen Orient. Entièrement d'accord avec cela : si les Chrétiens devaient massivement quitter le MO, ça serait une tragédie irréversible, une perte civilisationelle irréparable, pour 1000 bonnes raisons. Et oui, l'Iran Chiite (toujours pour rester dans une perspective religieuse), pour différentes raisons historiques et ... théologiques, est la "bonne" puissance Islamique montante, alors que le Sunnisme est au zénith d'une décadence en phase aigüe terminale. Ce n'est absolument pas un hasard que, dans un certain plan religieux, on voit bel et bien 4 religions s'affronter : Le Judaïsme sioniste, allié au Sunnisme délétère et au Protestantisme US halluciné, et en face, le Chiisme Iranien en pointe du combat anti impérialiste, allié aux Russes, et aux peuples opprimés. Notons au passage, que si on demandait aux peuples Sunnites (la fameuse "rue Arabe") vers où, MAINTENANT, allait leur sympathie, vers l'Arabie Saoudite ou vers l'Iran, ils choisiraient immanquablement l'Iran. Mais personne ne fera un tel sondage !

Maintenant, bien entendu, au-delà du plan religieux, aussi pertinent soit-il (mais à mon avis pas le plus pertinent), il y a l'incontournable plan politique qui lui s'articule autour de deux choses :
- la main mise sur ce qui reste de pétrole dans cette région.
- Et le barrage contre la marche en avant de l'alliance Sino-Russe (Eurasie), vers l'Occident. N'oublions jamais une chose : Théodore Herzl avait défendu son idée de la création d'Israël en la présentant aux puissances Occidentales non pas comme une nécessité Biblique, mais comme une ultime frontière pour protéger l'Occident contre la barbarie. Quelle barbarie si ce n'est en vérité celle de l'Eurasie (les Arabes ne comptant que pour du beurre en ce moment).
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18834
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Ghinzani le 24 Fév 2018, 17:02

Shoemaker a écrit:Deux choses.
- Jusque là, c'est toi qui semble très sûr de ce qui se passe réellement à la Ghouta.
- A propos de camp, un Homme digne de ce nom, ne choisit jamais qu'un seul camp : celui de la justice. Après, chacun en toute conscience, autant que possible, essaye de voir, de comprendre... où se trouve la Justice.

Corollairement, oui, parfois, souvent même, la lutte pour la Justice nécessite des sacrifices, de la sueur, des larmes et du sang. Personne n'y peut rien, si ce ne sont ceux qui sont la cause première de l'injustice.

Je ne suis pas sûr personnellement mais certains faits sont vérifiables objectivement : les bombardements ont lieu, la Russie a mis son droit de véto par rapport aux demandes de l’onu....
La justice est influencée par la culture et les us et coutumes des religions où elle est exercée, tu en conviens . Les exemples sont légions donc est-elle objective aux yeux de ceux ayant une autre culture ?
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 25737
Inscription: 12 Sep 2005, 17:38

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 24 Fév 2018, 17:06

Non, je n'en conviens pas. La Justice est universelle. Comme l'amour, comme la haine. Elle pré-existe aux cultures, aux religions... Elle est intrinsèquement humaine.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18834
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Fatcap le 24 Fév 2018, 17:08

On pourrait discuter du terme employé. Mais lorsque l'état israélien lui-même le revendique et s'en qualifie, vient un moment où il faut faire un choix. Officiellement, Israël se désigne bien comme un état juif ; si l'on demande - pour moi à raison - aux musulmans de se distancier clairement par rapport à l'islamisme, alors ne faudrait-il pas que les juifs clarifient également si oui ou non Israël représente bien l'éthos juif ? Mon impression aujourd'hui est qu'à part de rares exceptions, il y a un acquiescement silencieux.

Sinon tu soulèves un point très intéressant concernant sunnisme et chiisme. Est-ce qu'il n'y a pas un phénomène de conversion vers le chiisme dont on ne parle pas beaucoup, mais qui expliquerait la nervosité des pays du Golfe, et de l'Arabie Saoudite surtout ? Je me demande si c'est une vue de l'esprit... Clairement les autorités sunnites constituées ont lâché l'affaire pour la Palestine. Tout le monde voit très bien qu'il ne reste plus que l'Iran, la Syrie et le Hezbollah à croire un tant soit peu à la cause palestinienne.
"Au commencement était l'émotion."
Louis-Ferdinand Céline
Fatcap
 
Messages: 4017
Inscription: 04 Mai 2004, 14:23
Localisation: Berlin

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede sccc le 24 Fév 2018, 17:10

Personne ne met en doute les bombardements.
Comme personne ne remet en doute les bombardements de Gaza de 2011.
Ce qui est douteux c’est le 2 poids 2 mesures et le silence sur qui sont ceux qui sont visés par ces bombardements. Ils étaient où les défenseurs des grands principes humanitaires quand Mossoul a été rasée?
Ceux qui tirent les ficelles sont ceux qui s’indignent au conseil de sécurité.
scc
THE ITALIAN GUY...
"...elles donnent beaucoup de lait vos chèvres mon brave? Les blanches donnent beaucoup de lait...et les noirrres aussi..."
Avatar de l'utilisateur
sccc
 
Messages: 19260
Inscription: 22 Fév 2003, 18:32
Localisation: Belgique

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Ghinzani le 24 Fév 2018, 17:27

Shoemaker a écrit:Non, je n'en conviens pas. La Justice est universelle. Comme l'amour, comme la haine. Elle pré-existe aux cultures, aux religions... Elle est intrinsèquement humaine.

Ah bon?
Pourquoi condamne t on la fellation au Texas et pas dans l’état de NY?
Pourquoi un femme est punissable en Iran si elle va voir un match de football masculin ?
Pourquoi les raisons de la même peine capitale diffèrent d’un pays à l’Autre qui l’appl ?
Image
Avatar de l'utilisateur
Ghinzani
 
Messages: 25737
Inscription: 12 Sep 2005, 17:38

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Fatcap le 24 Fév 2018, 17:27

Faut aussi être un peu sérieux sur ces bombardements. Ce sont des piqûres d'épingle. Et tout le monde le sait très bien, surtout ceux qui jouent les vierges effarouchées. Est-ce que vous êtes vraiment naïfs au point de ne pas voir que la Ghouta orientale pourrait être conquise en 24h ? Avec quelques bombes thermobariques et MLRS, les Russes et les Syriens pourraient transformer la zone en parking en deux coups de cuillère à pot.

C'est justement parce qu'ils essaient d'économiser les vies humaines des deux côtés que le siège prend tellement de temps.
"Au commencement était l'émotion."
Louis-Ferdinand Céline
Fatcap
 
Messages: 4017
Inscription: 04 Mai 2004, 14:23
Localisation: Berlin

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 24 Fév 2018, 18:03

Fatcap a écrit:On pourrait discuter du terme employé. Mais lorsque l'état israélien lui-même le revendique et s'en qualifie, vient un moment où il faut faire un choix. Officiellement, Israël se désigne bien comme un état juif ; si l'on demande - pour moi à raison - aux musulmans de se distancier clairement par rapport à l'islamisme, alors ne faudrait-il pas que les juifs clarifient également si oui ou non Israël représente bien l'éthos juif ? Mon impression aujourd'hui est qu'à part de rares exceptions, il y a un acquiescement silencieux.


Je suis d'accord avec toi. Ca serait sympa qu'on demande aux Juifs avec la même - juste - insistance de se positionner clairement face au Sionisme. Que cela soit une sorte de débat ouvert... Mais ne rêvons pas : tel le Sunnisme dans sa forme extrême, le Wahabisme, a mis une chape de plomb sur une réforme urgente et nécessaire de l'Islam, tel le Sionisme a cadenassé à triple tour le débat dans ce qu'on appelle la communauté Juive.
Donc, comme souvent dans l'Histoire, ça se règlera sur un ring.

Sinon tu soulèves un point très intéressant concernant sunnisme et chiisme. Est-ce qu'il n'y a pas un phénomène de conversion vers le chiisme dont on ne parle pas beaucoup, mais qui expliquerait la nervosité des pays du Golfe, et de l'Arabie Saoudite surtout ? Je me demande si c'est une vue de l'esprit... Clairement les autorités sunnites constituées ont lâché l'affaire pour la Palestine. Tout le monde voit très bien qu'il ne reste plus que l'Iran, la Syrie et le Hezbollah à croire un tant soit peu à la cause palestinienne.


A ma connaissance, on n'observe pas spécialement, un mouvement quelconque, en tout cas visible, de conversion Sunnisme --> Chiisme.
Avant tout, il faut savoir que dans la vie de tout les jours, chez le Sunnite moyen, ces histoires de Chiisme-Sunnisme sont ... inexistantes. Pire, avant toute ce chaos au MO, disons dans les années 70/80, moi-même, je n'en savais pas grand chose. J'aurais été incapable de te dire la différence entre les deux tendances. Alors maintenant que je sais de quoi il retourne, je ne pense pas que des conversions s'opèrent, parce que je sais que le Chiisme contient dans sa théologie 2 ou 3 choses qui peuvent heurter le Sunnite de base. Le concept d'un Messie tout puissant qui viendrait sauver le monde, principalement entre en opposition frontale avec un dogme Coranique, qui dit que le cycle prophétique (Messie ou autre) est clos. Et encore, il y a une nuance à apporter : les Sunnites en fait, paradoxalement, croient en la venue d'un Messie rédempteur. Pas l'imam "caché" des Chiite, mais ... Jésus lui-même ! En cela d'ailleurs, ils sont bien plus proches des Chrétiens que des Chiites. Paradoxe... Cela dit, donc, dans le temps, ces histoires étaient inconnues. A part des gens vraiment versés dans la religion, personne ne connaissait la nature du Chiisme. Par contre, Ali, le fameux 4eme Calife qui est une sorte de demi-dieu (encore un truc qui heurte la sensibilité Sunnite), et qui est la source de la chaîne qui doit un jour faire advenir le fameux Mahdi-Messie, ce 4eme Calife donc, est, jusqu'à aujourd'hui, extrêmement aimé chez les Sunnites. Il était le cousin du Prophète, et le mari de sa fille aînée, et donc père de ses petits-enfants. C'est quelque chose ! etc etc...
Alors ?
Alors, la fracture théologique d'une part, est devenue + ou - connue chez les Sunnites lambda, que très récemment. Suite d'abord, à l'avènement de la révolution Islamique en Iran. Soudain, les Sunnites (surtout dans le Maghreb), prenaient vraiment conscience de l'existence de leurs cousins Chiites (au MO, les Chiites vivant côte à côte EN PAIX avec les Sunnites, étaient mieux connus, bien que paradoxalement, la 1ere Dynastie Chiite, les Fatimides, est née au ... Maghreb ! Va comprendre les méandres de l'Histoire). Et lorsque les Chiites ont viré le Shah, esclave des USA, ce fut un cri de triomphe chez tous les Sunnites ! On s'en foutait des histoires de Messie. Ce qui comptait, c'est qu'un pays Musulman, MEME PAS ARABE, se levait droit dans ses bottes, face à l'impérialisme US, sans peur !
Mais c'est là où les choses se gâtèrent. L'Arabie Saoudite, est un pays Sunnite, spécialement Wahabite, c'est à dire une branche ultra extrémiste et fanatique du Sunnisme. Les USA ont de suite compris l'intérêt de la chose. Il fallait vite instrumentaliser le Wahhabisme, qui va servir à chasser les Russes d'Afghanistan, avec la création d'Al Qaïda, puis, comme ça marchait, créer les conditions pour bloquer la menaçante montée en puissance de l'Iran, devenu, sous le Chiisme au pouvoir, un danger incontrôlable, aussi bien contre les intérêts US que contre le porte avion Israel.
Donc, il fallait détruire l'Iran.
On a commencé en lançant contre ce pays, l'Irak, pays Sunnite... mais à majorité Chiite... On sait la suite de l'histoire. Puis, on a décidé de détruire l'Irak. Le mettre complètement au pas. Détruire ensuite la Syrie (Chiite, mais à majorité ... Sunnite ! ). Une fois ces deux pays détruits, en plus de tendance laïques, enfin, l'Iran devait se retrouver isolé et accessible.
Tout cela pour dire que le Sunnisme a été ultra instrumentalisé pour combattre l'IRAN EN PREMIER, et non spécialement le CHIISME !!!!!
Alors, tu me poses l'excellent question, pourquoi le Sunnisme se casse la gueule, et pas le Chiisme ?
Parce que le Sunnisme, par parenté très proche, est TOTALEMENT perméable au Wahhabisme. Donc, la Saoudie, pour certaines raisons, va inoculer massivement le virus Wahabite au Sunnisme (virus mortel), et transformer tous les pays Sunnites en ... chiffes molles tendance serpillières. (je la fais ultra vite).
- La Saoudie, dont les satrapes basent leur pouvoir sur une pseudo référence religieuse (Gardiens des lieux saints, et toussah...) sais que si l'Iran monte en puissance, cela va pousser les peuples Sunnites non pas à devenir Chiites, mais à devenir... incontrôlables, révolutionnaires (autre chose que les révolutions printanières !!!!!) et réclamer la chute des régimes ultra pro US. Les satrapes Saoudiens ne doivent leur survie qu'à l'aide US. Lesquels US, en retour, récupèrent cette notion de Wahhabisme pour mener bien leurs plans délétères.
- Les dirigeants Saoudiens n'ont AUCUNE légitimité religieuse. Aucune légitimité califale. Les Chiites disent que si Califat il doit y avoir, alors le Calife doit être descendant de la famille du Prophète (autrement, dit, l"actuel roitelet du Jordanie !!!!!). Mais en vérité, les Chiites ont laissé tomber les fantasmes Califaux, pour leur substituer un fantasme encore plus magique (mais bon, c'est leur truc, hein...), le retour du Mahdi-Messie, qui mettra tout le monde d'accord ! Donc, le Chiisme met en danger théologiquement, la prétention des Ibn Saoud à diriger les lieux Saints de l'Islam.
- Le Chiisme est IMPERMEABLE au Wahhabisme, puisque par définition, il a son propre agenda messianique, ses propres Hadith (soit-disants "actes et paroles du Prophète") différents de ceux des Sunnites. En étant imperméable THEOLOGIQUEMENT, il l'est du coup POLITIQUEMENT, puisque de ce fait, tout ce qui est Chiite (Irakiens, Iraniens, partie des Syriens...) ne suivra pas les plans Saoudo-US, etc.
- Donc, l'Iran reste, religieusement et politiquement, une épine dans le pied des Saoudiens, des USA, et d'Israel. On ne peut l'instrumentaliser tant qu'il est sous la coupe des Mollahs (bien qu'avec feu Rafsandjani, l'affaire était jouable...).

Voilà quelques éléments de réflexion, en vrac hein !
Ca se discute, mais le Chiisme n'est pas spécialement plus "révolutionnaire" que le Sunnisme. La lecture du petit livre vert de Khomeyni est tout simplement consternante et ne vaut pas mieux que les délires Wahabites. Ce qui fait la valeur ajoutée du Chiisme, actuellement, c'est qu'il est donc imperméable à la propagande Wahabo-US, et qu'il est adossé à une grande Nation ! la Perse ! Et c'est ça, LE TRUC. Un Islam donc non contrôlé par les Saoudiens (qui ont quasiment mis main basse sur tout le Sunnisme), et adossé à une Nation (qui retournera à un laïcisme raisonnable, c'est certain) qui a une grande conscience de sa grandeur, et qui a les moyens de sa politique. Si Khomeyni était un illuminé, force est de constater que les Mollahs ont réussi à mener la barque Iranienne à travers le chaos du MO, avec sagesse et sans jamais plier genou.

etc etc etc...........
(je corrige pas !!!!!! :lol: )
(Si, j'ai corrigé un peu !)
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18834
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Tarod le 24 Fév 2018, 22:09




Quand le camp du bien rigole de ses propres manigances en direct sans aucune gène. Heureusement que Dieu est de leur coté :prost:
Avatar de l'utilisateur
Tarod
 
Messages: 6227
Inscription: 06 Mar 2011, 13:11
Localisation: Los Angeles

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Ouais_supère le 24 Fév 2018, 22:51

Quelle horreur.
Ouais_supère
 
Messages: 20907
Inscription: 20 Juil 2005, 10:54

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Feyd le 24 Fév 2018, 23:45

Ce serait d'autant plus drôle que les ruskofs aient eu vraiment un rôle à jouer dans l'élection de Trump.
Image
Avatar de l'utilisateur
Feyd
Harkonnen
 
Messages: 10876
Inscription: 01 Sep 2005, 17:35
Localisation: Giedi Prime

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Cortese le 24 Fév 2018, 23:54

Le plus drôle c'est que l'Iran n'est devenu progressivement chiite qu'à partir de la dynastie safevide au XVIeS, après... 900 ans de sunnisme !
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30273
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 26 Fév 2018, 09:34

Pour se désintoxiquer du flux propagandaire intense à propos des événements en Syrie.

En Syrie, il s’agit bien d’une “Guerre froide” entre USA et Russie

Les États-Unis et la Russie se livrent actuellement une guerre totale en Syrie sur le front de « la situation humanitaire dans la Ghouta », qui se trouve à l’est de Damas, la capitale syrienne. C’est une sale guerre où tous les coups sont permis et où l’on ne rigole plus, qui fait en sorte qu’aucune des superpuissances impliquées dans cette lutte ouverte n’acceptera d’être défaite par l’autre.

Oui, la situation humanitaire est grave dans la Ghouta orientale, tout comme à Kfariya et à Al-Foua, qui sont assiégées depuis tant d’années de guerre, comme c’était le cas aussi d’Alep et de Raqqa. La guerre fait d’abord et avant tout des victimes parmi les civils qui n’ont pas de refuge où aller et qui sont à la merci des forces insurgées. Ce sont les victimes d’un conflit international dont le champ de bataille est la Syrie et qui perdure depuis sept longues années.

Des dizaines de milliers de personnes vivent dans la Ghouta orientale, dont la population était estimée à 400 000 habitants par les Nations Unies. Il convient de noter que toutes les statistiques fournies par la communauté internationale, dont l’ONU, sont exagérées en ce qui concerne les villes faisant l’objet d’une campagne de « sauvetage » dans les médias institutionnels de la communauté internationale. C’était le cas de Qousseir, de Madaya, d’Alep et de bien d’autres villes où la « campagne humanitaire » est motivée par l’antagonisme plus large opposant les superpuissances, leurs politiques et leurs conflits d’intérêts.

Le gouvernement syrien a annoncé l’ouverture de passages sécurisés pour permettre le retrait des civils avant le début de l’attaque terrestre, comme l’ont fait les USA et le gouvernement irakien à Mossoul, Tikrīt, Ramadi, Hawija et ailleurs. Il y a toutefois une distinction à faire entre les batailles réelles et la guerre morale en Syrie et en Irak.

Tant en Irak qu’en Syrie, le groupe armé « État islamique » est devenu une organisation orpheline, ce qui a permis aux USA de lancer leurs frappes aériennes qui ont détruit la vieille ville de Mossoul et anéanti la ville syrienne de Raqqa, en tuant un grand nombre de civils dont les corps gisent encore sous les décombres. Les forces américaines peuvent apparemment s’adonner à des tueries de masse ou à la destruction totale de villes en toute impunité, sans la moindre campagne médiatique féroce pour les condamner, ou même y réagir. Le monde a assisté au fil de l’histoire à l’implication des USA dans leurs nombreuses guerres qui ont fait des centaines de milliers de morts (l’Afghanistan et l’Irak en étant les exemples contemporains). Notons cependant que des passages sécurisés ont été établis dans les provinces d’al-Anbar et de Salaheddine (en Irak) et à Raqqa, où même les militants de Daech n’ont pas empêché les civils de sortir.

Dans la Ghouta orientale par ailleurs, les passages sécurisés mis à la disposition des civils par le gouvernement syrien ne se sont pas traduits par le retrait des habitants de la zone. C’est que les militants à la ligne de démarcation avec l’armée syrienne sont membres des groupes « Faylaq al-Rahman » (FAR), « Ahrar al-Sham » (AAS) et « Al-Qaeda » (AQ), tandis que l’Armée de l’Islam contrôle une zone s’étendant de Douma au nord à Salhia au sud. Harasta, Zamalek et Ein Tarma sont sous le contrôle des djihadistes (FAR, AAS et AQ), qui empêchent les civils de trouver refuge en dehors de la Ghouta le doigt sur la gâchette, en leur tirant dessus à l’occasion pour décourager toute tentative de quitter les lieux. Il est « naturel » pour ces civils d’être considérés comme des boucliers humains. Al-Qaeda et ses alliés comptent énormément sur la campagne menée par les USA que soutiennent les médias institutionnels et qui semblent partager un objectif commun : empêcher les civils de partir et laisser la Ghouta sous le contrôle des djihadistes.

Les 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont adopté la résolution 2401 qui « demande à toutes les parties au conflit de cesser les hostilités pour une période minimale de 30 jours consécutifs et de permettre aux convois humanitaires d’accéder aux lieux assiégés et d’assurer l’évacuation médicale des malades et des blessés ». Cependant, la résolution « ne s’applique pas à al-Qaeda, Daech et à tous les autres groupes terroristes » qui contrôlent une partie de la Ghouta et la région rurale d’Idlib. Pareille résolution appelant à la cessation des hostilités est irréaliste et il est peu probable qu’elle tienne longtemps.

Les USA veulent imposer une menace constante sur la capitale Damas, qui est frappée par des tirs de roquettes et de missiles chaque jour. Lorsque cela survient, cela envoie au monde une indication claire que le gouvernement syrien en place n’arrive pas à protéger sa population au cœur même de sa capitale. Par conséquent, la Syrie ne peut manifestement pas garantir la sécurité du personnel des ambassades ou des organisations internationales disposées à rester ou à renouer leurs liens avec l’État syrien. C’est le premier objectif.

Le deuxième objectif est de maintenir la menace sur Damas pour révéler l’échec des efforts russes en vue de mettre fin à la guerre par la création de zones de désescalade. Des responsables américains ont qualifié les pourparlers de paix de Sotchi et d’Astana d’échec total dans le but de saboter les efforts et les initiatives de la Russie. C’est une façon d’exercer plus de pression sur Moscou qui cherche désespérément à obtenir un gel des hostilités et à éliminer al-Qaeda en Syrie, son but principal de l’année que les responsables du Kremlin n’ont cessé de répéter.

Le troisième objectif est de protéger al-Qaeda, pour continuer de laisser planer le spectre de la guerre en Syrie et justifier l’occupation du nord-est de la Syrie par les USA, en disant que la menace terroriste persiste et que la présence des forces américaines dans ce territoire occupé est nécessaire pour lutter contre al-Qaeda et Daech (qui se trouve dans la région occupée par les USA, au camp de Yarmouk au sud de Damas et dans le sud syrien sous les auspices et avec l’appui d’Israël).

Les États-Unis ne quitteront pas le nord-est de la Syrie, contrairement à ce qu’a affirmé le président Donald Trump, qui a perdu toute crédibilité. Trump est parvenu à faire plus de 2 000 fausses promesses pendant sa première année à la Maison-Blanche. En Syrie, les USA ont établi des aéroports et des bases militaires et personne au monde ne pourra les forcer à partir ou leur imposer des conditions, ni statuer sur leur présence (comme c’est le cas en Turquie et en Irak).

De plus, des informations attestent que des avions israéliens ont atterri plusieurs fois à ces aéroports américains en territoire occupé syrien, dont la superficie est quatre fois plus grande que le Liban voisin. Les forces aériennes israéliennes sont les plus puissantes du Moyen-Orient, mais elles sont concentrées dans un très petit secteur, ce qui en fait une cible facile pour les missiles du Hezbollah et de l’Iran en cas de guerre. Par conséquent, les bases américaines au milieu des territoires kurdes syriens offrent à Israël une protection, une garantie et un point de départ stratégique à partir duquel ses forces aériennes peuvent frapper n’importe quelle cible en Syrie, au Liban et en Irak, ou encore mener toutes les opérations de renseignement souhaitées dans les pays avoisinants.

En Irak, les « Unités de mobilisation populaire » (UMP) rejettent toute présence américaine dans les différentes bases du pays. Selon des sources de haut rang dans ces unités, les UMP possèdent des missiles sol-air pouvant toucher tout avion militaire américain qui décolle ou atterrit si les USA décident de prolonger leur séjour en Mésopotamie trop longtemps.

L’Irak ne serait donc pas le lieu idéal pour établir des bases militaires comparativement au nord-est de la Syrie, où aucune règle ne restreint Washington, en « territoire occupé » où tout est possible. La même immunité apparente vaut aussi pour la Turquie, un des principaux membres de l’OTAN, qui perçoit dans le soutien américain aux Kurdes de Kobané, d’Hassaké et de Deir Ezzor une menace à sa sécurité nationale.

Le quatrième objectif est la présence de pétrole et de gaz naturel en grande quantité (11 ou 12 % du total des ressources énergétiques de la Syrie) en Syrie occupé au nord-est (comparativement à 47 % dans la Badia, 38 % sur la côte syrienne, 2 % à Alep et 2 % sur les hauteurs du Golan non occupées). C’est une abondance de ressources pour le secteur , où vivent moins de 10 % d’Arabes et de Kurdes syriens et qui représente 24 % de la superficie du territoire syrien.

Les USA n’ont donc pas besoin de consacrer un énorme budget à la revitalisation de la région. Ils n’ont qu’à construire des bases militaires et des aéroports et donner la possibilité aux sociétés pétrolières américaines d’exploiter le pétrole et le gaz de cette partie de la Syrie. Sous prétexte de combler les « besoins intérieurs » pour reconstruire l’infrastructure locale et répondre aux besoins des habitants, il sera possible de stimuler le revenu national des USA, tout en satisfaisant l’obsession financière de Donald Trump.

Les USA font chauffer la guerre froide qui les oppose à la Russie dans la Ghouta orientale. Ils sont restés indifférents aux appels des Nations Unies pour que cesse la destruction de Raqqa et ils ont rejeté des résolutions internationales qui n’avaient jamais été jugées nécessaires depuis la création de l’ONU. Ce n’est pas de « sauver la Ghouta » qu’il s’agit, mais bien d’une déclaration de « guerre froide » contre la Russie.

Les forces américaines contrôlent aujourd’hui un vaste territoire en Syrie qu’elles n’auraient jamais cru possible de dominer en plus de 50 ans. Washington a d’abord défendu sa présence en évoquant le prétexte de « bloquer le corridor Téhéran-Bagdad-Damas-Beyrouth ». Mais ce corridor reste ouvert malgré la présence américaine à al-Tanf, Hassaké et Deir Ezzor. Aujourd’hui, les USA et leurs alliés nous lancent du sable dans les yeux en prétextant que l’Iran est « le plus grand et le seul danger pour le Moyen-Orient et même le monde », uniquement pour détourner l’attention de son occupation de la Syrie.

Washington affirme que « l’Iran contribue à déplacer à l’intérieur de la Syrie la population de la Ghouta », alors que seule l’armée syrienne participe à cette bataille et que plus de 1 700 familles sont retournées à Zabadani (5 000 familles devraient y retourner dans moins d’un mois une fois la reconstruction de leurs maisons terminée) dans le cadre du programme de réconciliation nationale.

Dans la Ghouta orientale, des dizaines de milliers, voire plusieurs centaines de milliers de civils assiégés subissent des bombardements et un siège. D’autre part, quelques millions d’habitants de Damas sont bombardés quotidiennement par les djihadistes de la Ghouta. La Russie a demandé une trêve à la guerre en Syrie, conditionnelle au retrait de toutes les forces étrangères non approuvées par le gouvernement central, pour mettre fin à la guerre dans la Ghouta en en Syrie en général. Cette demande est impossible à remplir parce que les USA et la Turquie occupent la Syrie et n’ont pas l’intention de partir maintenant et dans un proche avenir. Ils préféreraient se la diviser.

La bataille de la Ghouta est censée être la dernière livrée par l’opposition, car il s’agit de sa forteresse ultime. Les USA vont y jouer leurs cartes les plus fortes et les utiliser pour frapper de plein fouet la Russie si elle accepte de céder à la pression internationale et à celle des médias institutionnels.

La Russie a déjoué le plan directeur de l’Occident, de l’Arabie saoudite et du Qatar en Syrie, en empêchant les Takfiris non seulement d’occuper Damas, mais aussi de parvenir à Beyrouth (au Liban). Voilà pourquoi les USA n’ont aucune intention d’abandonner, même si leur objectif, qui est de renverser le gouvernement syrien, a échoué. Ils ont ramené le « climat accablant de l’époque de la guerre froide » qui ne manquera pas d’oppresser le Moyen-Orient jusqu’à la fin de l’été qui vient, qui promet d’être chaud.

Elijah J. Magnier
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18834
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 01 Mar 2018, 17:14

A la veilles des élections, Poutine qui restait discret, se rappelle au bon souvenir de l'OTAN qui ne rêve que d'en découdre avec la Russie.
http://www.lefigaro.fr/international/20 ... entaux.php
A bon entendeur, salut.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18834
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Fatcap le 01 Mar 2018, 21:29

J'ai toujours été mal à l'aise avec la rhétorique productiviste de Poutine. Cette fixation sur les chiffres reflète une mentalité qui n'est malheureusement guère différente de la nôtre. Ce n'est que PIB, croissance, expansion, développement, un discours un peu daté. Certes, le faible endettement russe leur permet d'envisager de financer des grands projets à crédit, mais si c'est pour faire le même chemin que nous et finir surendetté et zombifié je ne vois pas trop l'intérêt.

Les annonces militaires sont intéressantes. Par principe les Russes minimisent leurs capacités militaires. Que Poutine se livre donc à un véritable show marketing est donc un signal très fort. L'ennui est que les partenaires américains sont bien trop convaincus de leur propre puissance pour croire à tout cela... Ce qui n'augure rien de bon pour l'avenir de la planète...
"Au commencement était l'émotion."
Louis-Ferdinand Céline
Fatcap
 
Messages: 4017
Inscription: 04 Mai 2004, 14:23
Localisation: Berlin

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 02 Mar 2018, 08:07

Bien sûr, Poutine est au fond désireux d'inscrire son pays dans la grande ronde globalisée mondiale. C'est certain. Il a tout fait pour jouer le jeu, pour obtenir l'adoubement de l'Occident, dont il s'obstine à appeler les membres "Partenaires", malgré la haine qu'ils lui vouent. En plus d'être une haine ... un peu viscérale, l'Occident n'a jamais pardonné à Poutine d'avoir (malgré ses tendances globalisantes) détruit toute la construction oligarchique opérée en Russie par les USA (avec l'aide du traître Eltsine), qui devait faire de la Russie un pré-carré US, avec en plus, l'annihilation de la seule force nucléaire concurrente (Eltisine qui, même si involontairement, est parti sur un acte rédempteur en faisant de Poutine son dauphin).
Bref, tout cela pour dire que Poutine, tout en étant un Nationaliste (dans le bon sens du terme) convaincu et intrépide, a pêché par naïveté, face à un Occident (dans son acception Otanesque) vorace et prédateur.
Je crois que Poutine a fini par comprendre et faire son deuil. Et en un long cheminement, il a compris que cet Occident voudra toujours avaler la Russie (si vieux rêve...), et que pour que cela n'advienne pas, il fallait redonner à la Russie, par tous les moyens, les moyens de résister.
Poutine d'évidence ne veut absolument pas d'une confrontation nucléaire, qui remettrait les compteurs de l'Humanité à zéro, mais pour très très longtemps ... à zéro !). Ce qui n'est pas le cas des Néoconservateurs US arrivés au pouvoir dans les bagages de Bush Junior, et qui ne partiront pas de si tôt. Les Néoconservateurs, eux, ont un côté un peu psychopathes par leur nature même, et certains d'entre eux (1000 signes le montrent) pensent qu'une confrontation US-Russie est jouable !
La Russie, pour donc retrouver son statut de grande puissance, a été obligée d'intervenir au Moyen Orient, là où se joue la rencontre entre les intérêts de l'Occident et de l'Eurasie (Chine-Russie), Israel servant entre autre de forteresse avancée pour protéger la civilisation Européenne contre la Barbarie, selon les propres termes de T. Herzl. Maintenant, on sait contre quelle barbarie il s'agit de de prémunir, l'alliance globale Russie-Chine-Iran, principalement.
Poutine a désiré ardemment jouer la carte d'une alliance gagnant-gagnant avec l'Europe. Mais cette dernière a refusé sèchement, et le couple Hollande-Merkel a humilié la Russie en suivant la politique démente des USA dans l'imposition de sanctions économiques contre la Russie donc.
Peu à peu, la chose a trottiné dans la tête de Poutine. Et il est arrivé à la conclusion que :
- Soit la Russie plie genou et se retire piteusement du Moyen Orient et cesse son aide au Dombass, faute de rendre la Crimée, et c'en est fini alors du rêve du retour de la Russie aux premières loges (avec même un démembrement fatal, pourquoi pas).
- Soit elle fait son deuil de l'alliance avec ses cousins de l'Ouest, se tourne vers sa composante Asiatique (la Chine), et, faute d'avoir une gigantesque armée conventionnelle, se dote d'un arsenal nucléaire concrètement dissuasif.
Du côté US, oui, beaucoup de Néoconservateurs sont convaincus qu'une confrontation majeure est jouable, pour en finir définitivement avec la Russie, éternelle épine dans le pied de l'Empire Global et Total à venir.
Mais on sait aussi que certains généraux du Pentagone feront tout leur possible pour empêcher l'irréparable (espérons !!!!!!).
On en est là. Et tu as raison de conclure comme tu l'as fait : les augures sont très très mauvais.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18834
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 02 Mar 2018, 08:25

Et à propos de la voie économique que désire suivre Poutine, la même voie délétère que l'Occident à suivi...
C'est possible, oui. Mais quelque part, je me dis que la dose de "nationalisme" qu'il a en lui, fera qu'il n'ira pas jusqu'à la zo(m)bification. Pour preuve, regarde comment, sous son "règne", les valeurs Chrétiennes (Orthodoxes) sont revenues à l'ordre du jour en Russie (regarde comment l'emblème de Sorros, les nanas qui avaient profané une Eglise ont été définitivement châtiées... qui entend parler d'elles, à part Fourest !...) . Ce qui est à mon avis une bonne chose (et une chose qu'un Occident, donc l'Ouest, n'aime pas, en mémoire atavique du vieil antagonisme "Rome contre le Christianisme d'Orient"...Rome plie genou face à l'Empire, mais l'Eglise Orthodoxe est renaissante !). L'Occident dans sa forme actuelle, fait tout pour écrabouiller la composante Chrétienne en lui (on le voit chaque jour de 1000 et une manières).
De plus, la Russie se trouve dans l'obligation de s'allier avec la Chine qui, si elle est devenue une virtuose dans l"économie globalisée, gardera toujours sa composante hyper nationaliste INTACTE. La Chine, plus vieille civilisation encore en activité (et plus que jamais) sans discontinuité, n'oublie pas une seconde l'humiliation que lui a infligée l'Occident avec sa politique des Concessions. Pareil pour un Iran en pleine expansion ultra dynamique, malgré (ou un peu grâce à ?...) une guerre incessante que lui livre l'Occident. Voilà 3 puissances (plus ou moins en devenir), condamnées à l'alliance pour survivre, vieilles nations à la riche histoire, qui certes ont l'intention de plonger dans la grande bouillabaisse globalisante, mais pour mieux en sortir plus puissantes que jamais.
L'Occident, et l'Europe en particulier, fait le con, c'est clair.
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18834
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Hugues le 06 Mar 2018, 10:42

Elle a donné quoi la politique du Macron italien ?

Image

Ah oui quand même...

Hugues

PS: Rien à voir, mais c'est étonnant comment la langue et la culture déterminent le vote: le Tyrol du Sud de langue allemande, on voit exactement ses frontières..
Hugues
 

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Shoemaker le 06 Mar 2018, 11:19

La tectonique des plaques en Europe est en pleine action...
"c'est quoi le blues". Toujours les mêmes histoires, celles qui font vaciller les mondes et les empires.
John Lee Hooker
Shoemaker
OTAN delenda est
 
Messages: 18834
Inscription: 24 Nov 2003, 11:11
Localisation: Out of Africa

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Rainier le 06 Mar 2018, 11:36

On voit bien la séparation historique entre le Nord riche et le Sud pauvre, le mezzogiorno.

Où qu'ils ont les "libres et égaux" ?
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 14362
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Tarod le 07 Mar 2018, 09:53

Les hommes politiques italiens sont vraiment doués, ils voulaient changer la constitution par référendum pour avoir plus de stabilité politique mais le peuple a dit non. Du coup ils se sont mis d'accord sur un nouveau mode de scrutin qui provoque plus de divisions et d'instabilité :mouarf:
Avatar de l'utilisateur
Tarod
 
Messages: 6227
Inscription: 06 Mar 2011, 13:11
Localisation: Los Angeles

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Porcaro56 le 08 Mar 2018, 16:48

Avatar de l'utilisateur
Porcaro56
 
Messages: 1471
Inscription: 15 Oct 2017, 15:38
Localisation: france

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Cortese le 08 Mar 2018, 16:57

Porcaro56 a écrit:https://www.marianne.net/debattons/editos/la-double-vie-de-tariq-ramadan
Son avis est très pertinent !


:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
Avatar de l'utilisateur
Cortese
dieu
 
Messages: 30273
Inscription: 23 Fév 2003, 19:32

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Hugues le 08 Mar 2018, 17:23

Quel est le rapport avec la discussion?

Hugues (sans compter la bonne blague)
Hugues
 

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Porcaro56 le 08 Mar 2018, 17:26

Hugues a écrit:Quel est le rapport avec la discussion?

Hugues (sans compter la bonne blague)

Ramadan est accusé d un troisième viol. Un homme aussi informe que toi ne serait pas au courant ?
Avatar de l'utilisateur
Porcaro56
 
Messages: 1471
Inscription: 15 Oct 2017, 15:38
Localisation: france

Re: Actualité: internationale, nationale, politique, économique

Messagede Rainier le 08 Mar 2018, 17:36

Pour aller dans le sens de Porcaro, quel doit être le "rapport avec la discussion", une discussion sur 843 pages ?
la démocratie et la souveraineté nationale sont comme l’avers et le revers d’une même médaille.
Avatar de l'utilisateur
Rainier
 
Messages: 14362
Inscription: 26 Mar 2003, 21:46
Localisation: Guyancourt for ever

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon, saloon, bistrot du coin

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Ahrefs [Bot] et 19 invités